Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Droit du travail Discussion :

Covid et periode d'essai


Sujet :

Droit du travail

  1. #1
    Membre émérite
    Covid et periode d'essai
    Bonsoir,

    Actuellement je suis en période d'essai dans une entreprise (période d'essai de 4 semaines pour un cdd de 6 mois).

    De manière général comment cela se passe quand on est malade , genre grippe , gastro ... ?

    Je pose la question au vu du contexte actuel ...

    ---

    Je vais donner ma position concernant ce qui se passe avec le covid :

    - je trouve qu'on est dans une sorte "d'hystérie collective".
    - les périodes de chômages partiels ou d'arrêt maladie a grand renfort d'aide l'état , le robinet va bientôt fermer ? on peut se poser la question ????
    - en temps normal lors d'une epidemie de grippe ou de gastro , au bout de 24/48h bien qu'encore contagieux on reprend le travail ...
    - c'est a ce se demander, dans plusieurs semaines on nous dira d'aller bosser même malade (faiblement) avec un masque quand on est asymptomatique et de respecter simplement la distanciation sociale ?
    - dans quelques semaines on nous demandera d'aller travailler même quand on est malade et d'avoir l'amabilité de prévenir qu'on est malade ? En somme ne plus tenir compte des quarantaines et quatorzaines ?

    On rabache tout le temps que quand c'est viral , cela passe tout seul. Les antibio c'est pas automatique ...

    Au final on ne sait plus qui croire (si soit même) et être méfiant de toutes infos ...

    Vous pouvez trouver le commentaire particulière osé, insultant, jeter des tomates, ce que vous voulez ... A vos clavier.

    Merci de l'aiguillage

  2. #2
    Expert éminent
    Salut,

    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message

    De manière général comment cela se passe quand on est malade , genre grippe , gastro ... ?
    Tu vas voir ton médecin, soit il t'arrête, soit tu retournes bosser, ça dépend de ce que tu traines. Si tu es arrêté, la période d'essai est prolongée d'autant.
    Voir https://www.service-public.fr/partic...vosdroits/F317 par exemple.

    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message

    - je trouve qu'on est dans une sorte "d'hystérie collective".
    Meuh non, c'est fini tout ça, l'hystérie c'était avant.
    On a remis les moutards à l'école, on a fait la fête de la musique, dimanche y'a barbeuc sur la place du village, et la pénurie de masques on s'en fout maintenant de toute façon on les mets pas il fait trop chaud et ça fait tâche sur la plage en plus de faire des marques de bronzage.

    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message

    - les périodes de chômages partiels ou d'arrêt maladie a grand renfort d'aide l'état , le robinet va bientôt fermer ? on peut se poser la question ????
    Le robinet va bientôt fermer, et en prime il va falloir que tu écopes la baignoire à la petite cuillère.

    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message

    - en temps normal lors d'une epidemie de grippe ou de gastro , au bout de 24/48h bien qu'encore contagieux on reprend le travail ...
    Hum... pas forcément... ça va dépendre de ton médecin et de ton profil. Mon toubib m'avait arrêté durant une semaine pour je ne sais plus trop quoi en précisant "les 3 premiers jours c'est pour vous, les 2 suivants c'est pour pas que vous contaminiez vos collègues!" ou quelque chose du genre.

    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message

    - c'est a ce se demander, dans plusieurs semaines on nous dira d'aller bosser même malade (faiblement) avec un masque quand on est asymptomatique et de respecter simplement la distanciation sociale ?
    Pas pour le covid. La procédure actuelle devrait rester en place... mais bon, on ne sait jamais...

    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message

    On rabache tout le temps que quand c'est viral , cela passe tout seul. Les antibio c'est pas automatique ...
    bah là en l'occurence, y'a pas d'antibio, y'a pas de médicament, et y'a pas de vaccin.

    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message

    Vous pouvez trouver le commentaire particulière osé, insultant, jeter des tomates, ce que vous voulez ... A vos clavier.
    Les miennes de tomates elles sont encore vertes, ça risque de faire mal si je te les jète!

    Keep cool, comme dit mon médecin, en ce moment il y a deux catégories: ceux qui s'en foutent, et ceux qui se protègent. Sur les deux, il y en a une qui passe pour des extra-terrestres, mais qui a plus de chance que l'autre de passer l'hiver...
    "Errare humanum est, sed perseverare diabolicum"

    Ma page sur DVP.com

  3. #3
    Membre extrêmement actif
    Ouaip, ça va durer le tvtravail..

    Là le virus est discret car c'est l'été mais dès l'automne, il va revenir en trombe...

    Le cadre qui habite dans un appart pourri dans une ville de banlieue pourrie et qui se tape 3H de transport tous les jours debout avec des gens malpolis qui lui crient dans les oreilles..

    Et bien il est tranquillou là, dans sa maison de campagne, il mange des fruits bio et pas cher.. il ne veut pas reprendre sa vie pourrie d'avant, à faire le mercenaire du CAC

  4. #4
    Membre averti
    Citation Envoyé par Mat_MAT_BI Voir le message
    Ouaip, ça va durer le tvtravail..
    Ouais, ben faut voir.
    On vient juste d'entendre et de lire que le télétravail n'est plus conseillé, que certaines DRH veulent faire rentrer les gens au plus tôt "parce qu'ils en ont exprimé l'envie" (ah bon ? aucun écho autour de moi en ce sens). Alors, le télé-travail (je préfère à "tvtravail", hein), oui, il peut durer, mais certainement en pointillés.

  5. #5
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par Stellar7 Voir le message
    Ouais, ben faut voir.
    On vient juste d'entendre et de lire que le télétravail n'est plus conseillé, que certaines DRH veulent faire rentrer les gens au plus tôt "parce qu'ils en ont exprimé l'envie" (ah bon ? aucun écho autour de moi en ce sens). Alors, le télé-travail (je préfère à "tvtravail", hein), oui, il peut durer, mais certainement en pointillés.
    Salut,

    hé bien moi par exemple, j'ai vraiment hâte de retourner physiquement au bureau 5j / semaine.

    J'ai un logement dont la fonction est de servir de logement, pas de bureau. Donc je suis pas aussi bien installé qu'au bureau.

    L'arrêt de l'école n'a pas aidé non plus, c'est vrai.


    Après, pour le télétravail en général, je pense qu'il y a aussi un biais psychologique pour les managers: si ils "voient" le salarié à son bureau, c'est qu'il bosse. Alors que pas forcément, tu peux buller devant ton ide ou jongler entre les onglet ou jouer avec ton smartphone ou faire tes achats en ligne (oui j'ai vu tout ça au bureau). D'ailleurs, en France, on est très forts sur le présentéisme.

  6. #6
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
    Salut,

    hé bien moi par exemple, j'ai vraiment hâte de retourner physiquement au bureau 5j / semaine.

    J'ai un logement dont la fonction est de servir de logement, pas de bureau. Donc je suis pas aussi bien installé qu'au bureau.

    L'arrêt de l'école n'a pas aidé non plus, c'est vrai.


    Après, pour le télétravail en général, je pense qu'il y a aussi un biais psychologique pour les managers: si ils "voient" le salarié à son bureau, c'est qu'il bosse. Alors que pas forcément, tu peux buller devant ton ide ou jongler entre les onglet ou jouer avec ton smartphone ou faire tes achats en ligne (oui j'ai vu tout ça au bureau). D'ailleurs, en France, on est très forts sur le présentéisme.
    Bah, ça a au moins permis de montrer que la plupart des managers dans ces grosses boites jouent le rôle de kapo...

    Ils n'ont aucune autre utilité que de faire le passe-plat, ils prennent les directives du dessus -> clic-droit -> transférer à josé -> "hé salut josé, tu peux prendre le point stp ?"

    Et après une fois que josé a fait le boulot ils peuvent aller lécher des culs au dessus "oui on s'en occupé on a redressé le projet blabla"

    Et voilà l'essentiel de leur boulot...

  7. #7
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par frayou Voir le message
    Bah, ça a au moins permis de montrer que la plupart des managers dans ces grosses boites jouent le rôle de kapo...

    Ils n'ont aucune autre utilité que de faire le passe-plat, ils prennent les directives du dessus -> clic-droit -> transférer à josé -> "hé salut josé, tu peux prendre le point stp ?"

    Et après une fois que josé a fait le boulot ils peuvent aller lécher des culs au dessus "oui on s'en occupé on a redressé le projet blabla"

    Et voilà l'essentiel de leur boulot...
    Je suis pas d'accord avec toi là dessus.

    Ce que tu décris là, c'est quand tout se passe bien, et c'est vrai que c'est 90% des cas. Avec ou sans léchage de postérieurs, selon les managers.

    Par contre, c'est aussi au manager de traiter les 9% de cas qui posent problème et les 1% qui sont des bons gros nids à emmerde ou des demandes impossibles à traiter mais exigées par le COMEX et signées chez le partenaire (ben oui, pourquoi le COMEX prendrait-il le temps de vérifier la faisabilité technique... ). Et là, c'est plus la même histoire, et c'est un des critères sur lesquels tu peux vraiment distinguer les bons des mauvais manager.

    Les managers, ils sont humains comme tout le monde : les devs, les policiers, les éboueurs, les docteurs, c'est une belle gaussienne. La majorité fait son boulot correctement et aux deux extrêmes, tu en trouves très peu qui le font particulièrement bien et particulièrement mal.

  8. #8
    Membre extrêmement actif
    Euh non, les managers de SSII, c'est quand même bien plus des S*** que les autres

    Pour être prêt à faire de la manipulation mentale et du harcèlement sur des juniors ou des pauvres immigrés qui veulent juste leur carte de séjour, c'est quand même bien sale comme taf...

    Michel fourniret aussi c'était un bon gars quand il promenait son chien le dimanche

  9. #9
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par Mat_MAT_BI Voir le message
    Euh non, les managers de SSII, c'est quand même bien plus des S*** que les autres
    Et tu te bases sur quoi pour dire ça? Sur ton omniscience? Tu as connu d'autres managers que ceux des SS2I et des clients finaux? Tu connais les managers dans la grande distribution? ou sur les chaines de production? ou dans le domaine hospitalier? dans des maisons de retraite?

    S'il te plait, éclaire notre lanterne, partage avec nous les productions scientifiques que tu ne dois pas manquer d'avoir pour avoir un avis aussi tranché!


    Citation Envoyé par Mat_MAT_BI Voir le message
    Pour être prêt à faire de la manipulation mentale et du harcèlement sur des juniors ou des pauvres immigrés qui veulent juste leur carte de séjour, c'est quand même bien sale comme taf...
    Là encore, c'est réducteur. Faudrait surtout étayer un peu tout ça. Qu'est-ce que tu appelles de la manipulation mentale? Qu'est-ce que tu appelles du harcèlement? Est-ce que c'est pas bénéfique pour les deux partis quand des étrangers peuvent avoir des cartes de séjour en échange d'un job bien payé, mais un peu moins bien que les gens du cru?

    Tu as du tomber sur un ou des mauvais manager en SS2I. Moi j'en ait connu des bons. Des un peu moins bons. Mais jamais des aussi mauvais que ce que tu décris.


    Citation Envoyé par Mat_MAT_BI Voir le message
    Michel fourniret aussi c'était un bon gars quand il promenait son chien le dimanche
    On s'approche dangereusement du point Godwin là...

  10. #10
    Membre extrêmement actif
    Manager de SSII, c'est les négriers modernes..
    Ils louent de la chair fraiche et malléable à des clients finaux qui du coup maltraitent leurs prestataires car ils sont considérés comme des sous salariés...

    Tu trouves ça normal que les grands groupes du CAC louent leurs prestataires comme des chevaux ?

  11. #11
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par Mat_MAT_BI Voir le message
    Manager de SSII, c'est les négriers modernes..
    je répliquerais par un proverbe célébre:


    ne mords pas la main qui te nourrit
    Voilà le proverbe parle de lui-même
    La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
    La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
    ( A Einstein)

  12. #12
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par Carhiboux Voir le message
    Et tu te bases sur quoi pour dire ça? Sur ton omniscience? Tu as connu d'autres managers que ceux des SS2I et des clients finaux? Tu connais les managers dans la grande distribution? ou sur les chaines de production? ou dans le domaine hospitalier? dans des maisons de retraite?

    S'il te plait, éclaire notre lanterne, partage avec nous les productions scientifiques que tu ne dois pas manquer d'avoir pour avoir un avis aussi tranché!

    Mat_MAT_BI se base sur son expérience d'une SSII "canadienne" comportant des spécimens bien gratinés.

    Chez un client précédent, j'étais plus ou moins en concurrence avec un consultant qui a le potentiel pour bien monter dans cette boite. Pas mauvais pour se mettre en valeur, présentéisme à fond etc.... Perso je fais le taf sans plus.(A 18h00 j'ai piscine.).
    A ma grande surprise c'est lui saute. (pourtant il est présent depuis plus longtemps que moi, connait mieux le client, maitrise powerpoint...)
    Raison invoquée invoquée par le manager client : j'ai besoin d'une personne qui fasse le job et ai un minimum de jugeotte pas d'un imbécile qui ne sais faire que des claquettes.

    Suite à cette fin de mission, ce mec a pris quelques responsabilités au sein de cette SSII avec des tâches de recrutement. Critère d'embauche (je le cite) : vu ce que nous les payons, nous ne faisons pas les difficiles de toute façon s'ils viennent chez nous, c'est que la concurrence n'en veut pas. Cet imbécile (car c'en est un) montera dans cette boite jusqu'au moment où il se prendra un mur.

    Conseil pour Mat_MAT_BI : oublie cette expérience, passe à autre chose. (en plus cela te décrédibilise).

    Cela dit sur ma mission actuelle, il y a des consultants de cette boite qui tiennent peu plus la route. Ils sont plus expérimentés aussi.

  13. #13
    Expert éminent sénior
    Heu surtout que ça répond pas à la question : un manager de SSII est-il vraiment plus S... qu'un manager de non-SSII...

    J'ai un pote qui a bossé pour cette même SSII canadienne en RP et il était assez content du mode de fonctionnement (apparemment, il y a un intermédiaire pour le choix des missions entre les commerciaux et les consultants, il a déjà refusé plusieurs missions pour des broutilles et l'intermédiaire a défendu son bifteck jusqu'à ce qu'il ait eu la mission qu'il voulait... et il a fait deux missions chez eux).

    Par contre, pour les "internes", déjà vu un collègue, vénère parce que son N+2 qui faisait son évaluation de fin d'année lui a sucré un projet, puis lui a dit qu'il n'a pas fait ses objectifs qui étaient de terminer ce projet. Ce collègue a commencé à dériver en... wouhou, arrivant après 9h30 à son poste et c'est considéré comme un crime de l'humanité dans la boite (je suis arrivé après 9h45 un matin car je devais recevoir un artisan, et j'ai eu droit à "la prochaine fois tu poses ta demi-journée" d'une CP qui était même pas ma manageuse)...

    Bref, le mec il voulait pas l'augmenter, point-barre. SSII ou pas, ton manager il fait ce qu'on lui demande ; si on lui demande pas d'augmenter, il va toujours trouver des raisons fallacieuses. Pis des managers, toujours en interne, qui mentent effrontément par exemple pour garder une ressource qui aimerait bien changer de service, déjà vu plus d'une demi-douzaine de fois...

    Pis encore une fois, ça veut dire quoi manager de SSII ? le gars qui te voit jamais ? Et le mec il fait quoi ? Chez Choupa-Stevia, c'est des chefs de projet. Chez Halte-Haine, c'est des ingénieurs commerciaux. Ils jaugent pas vraiment la même chose, quand ils jaugent quelque chose...
    - So.... what exactly is preventing us from doing this?
    - Geometry.
    - Just ignore it !!
    ****
    "The longer he lived, the more he realized that nothing was simple and little was true" A clash of Kings, George R. R. Martin.
    ***
    Quand arrivera l'apocalypse, il restera deux types d'entreprise : les pompes funèbres et les cabinets d'audit. - zecreator, 21/05/2019

  14. #14
    Membre extrêmement actif
    Chez Halte-Haine

    celui là il est bon loool

  15. #15
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Mat_MAT_BI Voir le message
    Chez Halte-Haine

    celui là il est bon loool
    J'ai passé un entretien une fois chez eux, ils recrutent en masse, au kilo

    J'avais un numéro, j'avais l'impression d'être dans une fille de joie dans un "club" de nuit de Bangkok (pour les connaisseurs ;-).. sow cow-boy )

  16. #16
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par Mat_MAT_BI Voir le message
    J'ai passé un entretien une fois chez eux, ils recrutent en masse, au kilo
    Moi ça ne me posais pas de problème. Je viens de li'industrie, et des process industriels, bien maîtrisés, ça me bottait pas mal. Même si le produit, c'était moi. L'efficacité, j'adore ça. Et puis j'ai attendu la proposition d'Ozzy...qui est arrivée en retard... 3.7k au dessus de toutes les autres propositions, Halte-Haine compris. J'ai été rentable les 7 ans que j'ai passé chez Ozzy. Un commercial m'a lâché que j'étais rentable à 85% d'activité(donc 15% d'intercontrat), et j'ai fait plus que ça. Alors même que j'étais payé plus que ce que les autres m'avaient proposé.

    Le truc, je ne sais pas si ça a joué(mais c'est bien possible), c'est que Ozzy était la seule boite à qui je n'avais pas lâché mon salaire précédent. Les 3 autres propositions que j'avais eue, c'était de bêtes +10%. Ozzy a du réellement m'aligner sur le marché - parce-que je ne leur ai pas donné la même visibilité que les autres. Enfin, je ne suis pas sur, c'est une simple hypothèse de ma part. Mais quand on est sous-payé, j'ai l'impression que lâcher son salaire actuel en négociation, ça peut être contre-productif. Les négociations, c'est un grand moment de bluff.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  17. #17
    Membre extrêmement actif
    Il faut toujours mentir.

    Exemple pédagogique: t'étais à 50 ke et tu veux un 60 ke

    ben tu dis que tu étais à 58 ke avant, le recruteur te file 60 ke et il sera content ce c****

    Sinon, si tu es sincère et franc, tu dis 50 ke, le recruteur te dira: quoi, hein, +10 ke comme ça, tu n'es pas fou mon garçon, allez je te mets un 54 ke maxi

    Nous on est des scientifiques, on est honnête et loyal à la base mais regarde les commerciaux, leurs paroles ne valent souvent pas une merde de chien qui a la chiasse

    Ils vendraient un chat à un allergique aux chats (j'ai pas trouvé mieux, désolé lol)

  18. #18
    Membre régulier
    Ah Ozzy. Je les oublieraient jamais eux.

    C'etait a la fin de ma premiere embauche en region parisienne. Je travaillais pour une boite sans trop de moyens (une startup comme on dit) qui a fini par fermer. J'etais a 34k brut annuelle.
    J'ai ete co-opter chez ozzy par un ancien collegue. Il y avait 4 entretiens. Le premier par telephone, le deuxieme avec le manager, le troisieme avec les rh et le dernier pour la signature du contrat.
    Nous nous etions mis d'accord sur les pretentions salariales lors du premier entretien (40k. Parceque j'avais effrontement menti sur mon salaire actuel ). Puis, a chaque entretien, la proposition de salaire baissait.
    Au quatrieme entretien, j'etais passe de 40k a 33k ...

    Je me demande encore si ils avaient vraiment le sentiment que j'allais signer.