Le marché chinois des services d'infrastructure cloud a augmenté de 67,0 % sur un an au premier trimestre 2020,
avec des dépenses qui ont atteint les 3,9 milliards de dollars sur la période

Le marché chinois des services d'infrastructure cloud a augmenté de 67,0 % sur un an au premier trimestre 2020, malgré les perturbations causées par COVID-19. Selon les dernières estimations de Canalys, les dépenses de services d'infrastructure cloud ont atteint les 3,9 milliards de dollars.

La Chine est restée le deuxième marché mondial, représentant 12,5 % du total global. Pour mettre les données en perspective, la Chine représentait 10,0 % du marché mondial au premier trimestre 2019, ce qui vient donc souligner le rythme croissant d'adoption du cloud dans le pays dans le cadre de projets de transformation numérique.

Les quatre principaux fournisseurs de services cloud ont collectivement représenté 81,0 % des dépenses totales au premier trimestre 2020. Alibaba Cloud a continué de dominer, avec une part de 44,5 %. Huawei Cloud et Tencent Cloud étaient les principaux concurrents, avec des parts de 14,1 % et 13,9 % respectivement. Baidu AI Cloud était le quatrième plus grand fournisseur de services cloud, augmentant sa part à 8,6 % après un autre trimestre solide. Pour le baromètre Canalys, le passage en cours vers le cloud va s'accélérer tandis que l'économie va reprendre son élan après un lockdown imposé pour gérer la pandémie de COVID-19. Le baromètre entrevoit d’ailleurs de nouvelles opportunités de transformation numérique émergentes, financées par les mesures de relance économique du gouvernement chinois.

« L'accès aux ressources de calcul à la demande s'est avéré vital au cours du trimestre alors que la crise des coronavirus s'intensifiait », a déclaré Matthew Ball, analyste en chef de Canalys. « De nombreuses entreprises ont pu maintenir leurs opérations grâce au travail à distance et à l'accès aux données et aux applications, tandis que les étudiants ont continué à apprendre via des plateformes de collaboration. Cela a démontré l'importance croissante des services cloud et le rôle central qu'ils ont joué pour permettre la transformation numérique. Mais certains grands projets complexes et dirigés par des consultants ont été interrompus en raison de fermetures de lieux de travail, qui ont également affecté les négociations et les processus d'appel d'offres. Mais de nouvelles opportunités de migration vers le cloud et natives du cloud apparaissent au fur et à mesure que les organisations évaluent leur réponse à la crise, optimisent les futurs plans de continuité d'urgence et développent de nouveaux processus et services. Un financement supplémentaire par le biais de mesures de relance économique dirigées par le gouvernement dans de nouvelles infrastructures dans des domaines tels que la connectivité, les soins de santé, l'éducation, les transports et les zones urbaines stimulera également l'utilisation du cloud au cours des 12 prochains mois ».


Les mesures de relance de la Chine diffèrent de celles du reste du monde étant donné que les investissements sont concentrés sur la 5G, l'IA, le cloud computing, les véhicules électriques, l'IdO et la robotique pour restructurer l'économie et stimuler la croissance grâce à l'innovation. Ces opportunités intensifieront encore la concurrence entre les principaux fournisseurs de services cloud, qui ont ensuite décrit les grands plans d'investissement et les avancées technologiques pour accroître leurs capacités dans ces domaines.

Par exemple, Alibaba Cloud a annoncé son intention d'investir 200 milliards CNY (25 milliards d’euros) au cours des trois prochaines années pour améliorer ses logiciels et son matériel cloud. Il a profité de la forte augmentation du nombre d'utilisateurs collaborant sur sa plateforme DingTalk pendant le lockdown, qui a culminé à 155 millions d'utilisateurs moyens par jour. Il en compte désormais plus de 100 millions suite à la réouverture des bureaux et des écoles.

Huawei Cloud pour sa part a bâti sa force sur la mise en place de plateformes DevOps et axées sur l'industrie en plus d’avoir gagné de gros contrats avec le gouvernement. Il a signalé une pénétration accrue des fournisseurs de contenu Internet et vidéo, ainsi qu'une croissance rapide de ses solutions Cloud Phone et ModelArts.

Tencent Cloud a dévoilé son intention d'investir 500 milliards CNY (62,53 milliards d’euros) pour étendre ses capacités d'IA, de blockchain, de cloud et de cybersécurité au cours des cinq prochaines années. L'utilisation de Tencent Meeting a également augmenté pendant le lockdown.

Baidu AI Cloud va bénéficier des mesures de relance économique. Il est devenu un fournisseur clé en Chine, se concentrant sur l'activation de la transformation numérique avec l'IA. Il a maintenu son élan au premier trimestre 2020 et a continué de progresser sur le marché, remportant des accords intégrant la reconnaissance faciale et son PaaS IA récemment lancée.

Source : Canalys

Voir aussi :

Microsoft Azure devient le fournisseur privilégié de SAS pour le cloud computing, les deux entreprises s'associent pour continuer à façonner l'avenir de l'analytique et de l'IA
La sécurité dans le Cloud reste challengée par la complexité et le Shadow IT d'après IBM, principales menaces : Vol de données, cryptomining et ranswomware
Surcharge du Cloud Computing : alors que le cloud devient le principal environnement de données des organisations, la sécurité est à la traîne, selon un nouveau rapport
Alibaba va recruter 5000 collaborateurs dans le monde entier pour sa division cloud dans les dix prochains mois, profitant de la dynamique créée par la pandémie