Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    La France est 14e au classement des débits moyens d'Internet à l'échelle mondiale en 2020
    La France est 14e au classement des débits moyens d'Internet à l'échelle mondiale en 2020,
    la Suisse est 4e et la Belgique se retrouve à la 37e place

    Speedtest, un indicateur de mesure des débits mobiles et fixes à large bande du monde entier, publie son analyse du mois d'avril. Singapour arrive en tête de l'actuel classement de Speedtest avec un débit de 198,46 Mbps, suivi de Hong Kong avec 176,70 Mbps. Les États-Unis se retrouvent à la 11e place avec 132,60 Mbps. La France quant à elle est à la 14e position avec 127,73 Mbps. En résumé, voici ce qui sort de l'analyse du classement de Speetest : les États-Unis sont retombés du top 10 au 11e du classement moyen des vitesses Internet après des années de classement entre le 8e et le 10e.

    Singapour, Hong Kong, la Thaïlande et la Suisse sont restés les plus performants dans les tests de vitesse Internet mondiaux au cours de la dernière décennie. Les autres pays qui ont perdu un classement notable au cours des dernières années sont le Canada, le Japon, l'Australie, la Norvège et la Finlande. La Belgique a perdu deux places pour se retrouver à la 37e place avec 83,68 Mbps. Les moyennes mondiales de vitesse Internet continuent de grimper et le haut débit mobile atteint des niveaux record d'adoption mondiale.


    Les données des deux premières années de la décennie montrent que les vitesses moyennes ont presque décuplé dans de nombreux pays en seulement dix ans. Cela étant dit, il y a encore 81 pays avec une moyenne inférieure à 25 Mbps et 24 pays avec des moyennes inférieures à 10 Mbps. En 2013, une étude de l'université de Washington a révélé que l'accès à Internet fiable et rapide dans les pays en développement était l'un des facteurs les plus importants de nombreuses mesures clés de l'avancement national.

    « Notre étude révèle que de nombreuses personnes dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, y compris les sous-employés, les femmes, les résidents ruraux et d'autres qui sont souvent marginalisés, tirent de grands avantages dans des domaines tels que l'éducation, l'emploi et la santé lorsqu'ils utilisent des ordinateurs et Internet dans les lieux d'accès public », a déclaré Araba Sey, professeur adjoint de recherche à l'École d'information et chercheur principal de l'étude.

    La chute des USA du top 10 serait due à la crise du covid-19. Selon un rapport de BroadbandNow en mars dernier, les impacts du télétravail, des mesures de confinement et de quarantaine dus à l'épidémie de COVID-19 a affecté le débit d'Internet dans un certain nombre de villes américaines. BroadbandNow, un site d'analyse de la bande passante d'Internet, a analysé 200 villes principales du 15 au 21 mars dernier et a trouvé que 88 des 200 villes américaines les plus peuplées analysées ont maintenant connu une certaine forme de dégradation du net, alors que de plus en plus de personnes vont travailler en ligne depuis leur domicile, suivre des films et des émissions de télévision pour se divertir.

    Cette dégradation a eu un impact sur le débit de l'Internet dans le pays en général. Les États-Unis se classaient constamment entre le 8e et le 10e rang pour les vitesses Internet moyennes les plus élevées au monde au cours des 24 derniers mois, mais sont récemment passés du top 10 moyen à la 11e position selon le classement de Speedtest.

    Alors que l'expansion et l'amélioration du haut débit ont été au centre des préoccupations des agences gouvernementales américaines au cours de la dernière décennie, le déploiement a pris du retard par rapport à la croissance prévue. Des rapports indiquent que jusqu'à 50 millions de foyers américains n'ont accès qu'à 25 Mbps , soit moins de 25 % de la moyenne nationale.

    Source : Speedtest

    Et vous ?

    Que pensez-vous des résultats de ce test ?
    Qu'en est-il de la vitesse de l'Internet dans votre pays ?

    Voir aussi

    Aucun problème majeur de congestion d'Internet n'a été constaté en Europe à cause du confinement dû à l'épidémie de COVID-19, selon l'agence de régulation des télécommunications de l'UE

    L'utilisation d'Internet augmente de 70 % et le streaming de plus de 12 % à cause du coronavirus, selon un rapport

    Covid-19 : l'Internet Archive permet aux internautes d'accéder sans limites à des copies numérisées de livres ce qui suscite la colère des auteurs qui y voient du piratage déguisé

    Le coronavirus serait-il lié à la 5G ? Les allégations d'une liaison entre le virus et la technologie circulent sur Internet, les célébrités et influenceurs amplifiant la conspiration
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre confirmé
    C'est très bien que les débits moyens augmentes, mais que les débits médians augmente dans la même proportion ça serait encore mieux.
    Je m'explique, si une les villes ont des débits qui augmentent de plus en plus alors qu'en campagne non (voir en campagne ça se dégrade), alors la moyenne va augmenté mais la médiane pas trop (voir pas du tout).
    Ça aurai été cool qu'on puisse avoir accès au chiffre de la médiane (voir des décile). Une moyenne c'est une outils pratique pour réduire une population à une seule donnée mais c'est relativement trompeur. On ne voit pas s'il y a des groupes bien distinct dans la population (donc s'il existe une ou des fractures numériques).

    Ensuite se comparer aux autres pays n'est pas très utile. Ça veux pas dire que les chiffres sont bon ou mauvais. Il faudrait avoir défini d'abord un objectif pour être qualitatif. Ce classement indique juste que dans un autre pays on a plus de chance (encore que avec une moyenne c'est trompeur) d'avoir un meilleur débit.
    Par contre y'a un suivi dans le temps, donc qui dit que la progression et globalement positive ou non pour chaque pays et ça c'est bien ! (mais sans chiffre objectif on peut pas savoir si ça peut prendre 10 ans ou 2 ans pour arrivé au but avec le rythme constaté).

    C'est des chiffres intéressants mais pas suffisant pour en tirer de vrais conclusions, les chiffres qui pourraient être plus intéressant sont payants semblerait-il (il faut bien qu'ils vivent).
    L'expérience est une lanterne que l'on porte sur le dos et qui n'eclaire jamais que le chemin parcouru.

    La nature fait les choses sans se presser, et pourtant tout est accompli.

  3. #3
    Modérateur

    Les vrai champions dans ce classement ce sont pour moi la Thailande, la Suède et la roumanie. Les autres c'est des cité état ou des tout petit pays où il est beaucoup plus simple de déployer des réseaux THD.
    Ca serait aussi intéressant à mettre en correspondance avec le taux de couverture de la population.
    Pry Framework php5 | N'oubliez pas de consulter les FAQ Java et les cours et tutoriels Java

  4. #4
    Membre expérimenté
    faudra que j'envoi ça à mes parents dans le jura en 2006 on avait 5.5 mb en down via l'adsl, en 2020 3 mo max....

###raw>template_hook.ano_emploi###