Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Take-Two Interactive annule son contrat avec Star Theory et tente d'embaucher son personnel
    Take-Two Interactive annule son contrat avec Star Theory sur une simulation spatiale et tente d'embaucher son personnel,
    Star Theory a été obligé de cesser ses activités

    Le studio Star Theory Games a fermé ses portes, et ce, quelques mois après que Take-Two Interactive a décidé de lui retirer le développement de la simulation spatiale. Une enquête apporte un peu plus d’éclaircissements.

    Star Theory Games a été mis sur pieds par Bob Berry et Jonathan Mavor (respectivement PDG et DSI) en 2008 à Bellevue, Washington. À l’origine, ils l'ont appelé Uber Entertainment mais ont procédé plus tard au changement de nom après la montée en popularité d'une certaine entreprise de transport. Parmi les premiers succès, on peut citer Monday Night Combat, un jeu de tir caricatural qui s'est vendu à plus de 300 000 exemplaires, et Planetary Annihilation, un jeu de stratégie qui a rapporté plus de 2 millions de dollars sur Kickstarter.

    En 2017, Star Theory a commencé à travailler avec Take-Two sur son projet le plus prestigieux. Take-Two avait acheté les droits d'un jeu de simulation de vol populaire développé par un autre studio indépendant et avait engagé Star Theory pour en faire une suite. Le jeu original, Kerbal Space Program, permettait aux joueurs de construire et de lancer des fusées en utilisant une physique réaliste. Il s'est vendu à plus de 2 millions d'exemplaires, a été acclamé par la critique et a même conduit à des partenariats avec la NASA et l'Agence spatiale européenne. Les joueurs, comme les cinéphiles, ont tendance à affluer vers les marques qu'ils connaissent, donc travailler sur une franchise appréciée est une chance pour un studio d'augmenter ses ventes et de gagner en visibilité.

    Selon Star Theory, le développement du Kerbal Space Program 2 se déroulait sans heurts, une affirmation confirmée par des personnes qui ont travaillé sur le projet. Un aperçu du jeu présenté à la Penny Arcade Expo en septembre a impressionné les fans et l'enthousiasme du public pour Take-Two a augmenté, a déclaré Doug Creutz, analyste chez Cowen & Co.

    À la fin de l'année dernière, Take-Two a accepté de prolonger de six mois le délai de développement de Star Theory pour ajouter du nouveau contenu au jeu. Cela a lancé une nouvelle série de négociations contractuelles. Tout semblait aller bien, ont déclaré les personnes qui ont travaillé sur le jeu, jusqu'au 6 décembre, date à laquelle le projet a été retiré.


    Une situation délicate pour les développeurs de Kerbal Space Program 2

    En fait, Bob Berry et Jonathan Mavor étaient en discussions pour vendre leur entreprise à Take-Two mais n’ont pas été satisfaits des conditions. Take-Two Interactive (qui possède déjà Rockstar Games, 2K Games, Private Division et Social Point) a décidé de retirer Kerbal Space Program 2 des mains de Star Theory pour le donner à Intercept Games, un studio de développement ouvert pour l’occasion.

    Mais l’histoire ne s’est pas arrêtée en si bon chemin. Take-Two a commencé à proposer des contrats très avantageux à toute l’équipe de Star Theory depuis fin 2019 pour qu’elle vienne travailler chez Intercept. Le message de recrutement leur est parvenu via LinkedIn. « Ce fut une décision incroyablement difficile à prendre pour nous, mais elle est devenue nécessaire lorsque nous avons senti que les circonstances commerciales pouvaient compromettre le développement, l'exécution et l'intégrité du jeu », a avancé Michael Cook, producteur exécutif de Private Division, une maison d'édition au sein de Take- Two Interactive Software Inc. « À cette fin, nous vous encourageons à postuler pour un poste chez nous. »

    Le message de LinkedIn expliquait que Take-Two mettait en place un nouveau studio pour continuer à travailler sur le même jeu que Star Theory avait développé, notamment Kerbal Space Program 2. Take-Two cherchait à embaucher tout le personnel de développement de Star Theory pour y arriver : « Nous proposons un système de rémunération qui comprend une prime de connexion en espèces, un excellent salaire, l'admissibilité aux primes et d'autres avantages » a écrit Cook.

    Une réunion du personnel a été convoquée à la hâte quelques jours plus tard durant laquelle les fondateurs de Star Theory ont expliqué à leurs employés qu'en plus des pourparlers de vente, ils avaient essayé de clarifier les conditions de redevance, qui n'étaient pas claires dans leur contrat.

    L'annulation du projet a été un choc, mais les fondateurs ont assuré au personnel que Star Theory avait encore de l'argent en banque et pourrait essayer de signer d'autres accords, selon cinq personnes qui ont assisté à la réunion et ont demandé à ne pas être identifiées, citant un risque de litige. Berry et Mavor ont encouragé les employés à rester ensemble et à rester dans l'entreprise. Il faut préciser que le contrat avec Take-Two étant la seule source de revenus de Star Theory en début d’année, le studio indépendant était en grande difficulté, la plupart de ses employé.es ont donc saisi l’occasion et ont accepté la proposition de Take-Two.

    Les semaines suivantes ont été difficiles, ont déclaré des employés. Take-Two a embauché plus d'un tiers du personnel de Star Theory, y compris le chef de studio et le directeur créatif. En mars, alors que la pandémie de coronavirus étouffait l'économie mondiale, tout espoir de sauver l'entreprise semblait perdu, et Star Theory a fermé ses portes.


    Des implications potentielles sur l'industrie du jeu ?

    L'industrie du jeu a vu des développeurs indépendants faire des sacrifices intrépides pour développer leur jeu. La plupart du temps, le retour sur leur travail dépend fortement des éditeurs avec lesquels ils travaillent. Take-Two est une entreprise avec une valeur de marché de 15 milliards de dollars. Les actions sont est en hausse de 10% cette année et s'échangent à un niveau record, grâce à une demande accrue de personnes bloquées à la maison. Take-Two a cultivé une position de leader dans l'édition grâce à un mélange de jeux à gros budget développés en interne et par un groupe de partenaires studio soudés. Des éditeurs comme Take-Two contrôlent le financement, le marketing et la distribution d'un projet, ce qui leur donne beaucoup de poids sur la plupart des développeurs qu'ils signent. Compte tenu de cela, plusieurs observateurs estiment que cette prise de contrôle est contraire à l'éthique non seulement pour les développeurs de Kerbal Space Program 2, mais pour l'ensemble de l'industrie du jeu en général.

    La disparition rapide de Star Theory et les événements de ses trois derniers mois, qui n'ont pas été signalés auparavant, mettent en évidence la fragilité de ces relations commerciales et la dynamique du pouvoir au sein de l'industrie.

    Brian Roundy, un porte-parole de Private Divions, a déclaré que la société avait contacté « tous les membres de l'équipe de développement » de Star Theory avec une invitation à rejoindre le nouveau studio, appelé Intercept Games. « Plus de la moitié de l'équipe est maintenant à Intercept Games », a écrit Roundy. « Ce faisant, nous permettons à notre équipe profondément passionnée et talentueuse de se concentrer sur la qualité, et nous sommes ravis des progrès qu’ils font sur le jeu. »

    Patrick Meade, ingénieur principal chez Star Theory, a déclaré qu'il avait refusé l'offre d'emploi de Take-Two. Il a refusé de discuter des événements en détail, mais a déclaré qu'il ne voulait pas travailler pour une grande entreprise où il n'aurait pas le même degré d'influence ou d'avantages financiers si le jeu venait à connaître le succès. « J'étais dans un petit studio, où le travail que j'ai fait a eu un impact énorme sur notre succès », a déclaré Meade. « Quand je me projette dans une grande entreprise, cela n'est plus fondamentalement vrai. »

    Trois des leaders de Star Theory (Jeremy Ables, le chef de studio; Nate Simpson, le directeur créatif; et Nate Robinson, le producteur principal) sont immédiatement partis pour le nouveau studio de Take-Two. D'autres employés ont réfléchi à savoir s'ils devaient partir, déchirés entre quitter le navire et abandonner leurs collègues ou rester sur le navire et risquer leurs moyens de subsistance. Un employé, qui a demandé à ne pas être identifié, a déclaré ressentir un mélange de confusion et de fureur, ajoutant qu'il n'avait jamais été placé dans ce type de position.


    La tentative d'embaucher l'équipe de développement comportait des risques commerciaux, à la fois pour le projet et pour Take-Two si cela venait à se savoir, a déclaré Creutz. « Ils ont un jeu pour lequel ils ont de grands espoirs, et ils ont maintenant potentiellement injecté une énorme quantité de perturbations dans le processus de développement », a-t-il déclaré. « Cela pourrait entacher votre réputation et vous porter préjudice si vous voulez que d'autres studios travaillent avec vous. Pour eux, le message sera que vous passez par ce genre de stratégie lorsque les choses ne se passent pas comme vous le souhaitez.»

    Une douzaine des 30 employés de Star Theory ont fini par partir pour le nouveau studio de Take-Two, tandis que les autres sont restés dans le but de sauver l'entreprise, ont-ils déclaré. En janvier, l'équipe restante avait un plan en place: chaque employé passerait les deux prochains mois à réfléchir à de nouvelles idées et à construire des prototypes. Ensuite, ils présenteraient les meilleurs aux éditeurs lors de la Game Developers Conference à la mi-mars dans l'espoir de conclure un nouvel accord, ont déclaré les cinq travailleurs. La conférence annuelle est toujours pleine d'éditeurs qui cherchent à investir dans des studios indépendants avec des antécédents éprouvés.

    Puis vint la pandémie. La conférence a été annulée, ne laissant à Star Theory aucune perspective de développement. Les éditeurs, sentant un ralentissement économique, ont resserré leurs dépenses. Le 4 mars, Star Theory a fermé ses portes. Chaque travailleur a reçu un mois de salaire et deux mois d’assurance maladie, ont déclaré trois anciens employés. Quelques-uns ont rejoint leurs anciens collègues à Intercept Games de Take-Two.

    Kerbal Space Program 2 est toujours en développement chez Intercept. Le jeu devait sortir cette année, mais la société a déclaré le mois dernier qu'elle retardait la sortie jusqu'à l'automne 2021 : « Avec tout ce qui se passe dans le monde aujourd'hui en raison de l'épidémie de Covid-19, nous sommes confrontés à de nombreux défis », a déclaré la société.

    Source: Bmg

    Voir aussi :

    Linux 5.7 est disponible avec un nouveau pilote pour la prise en charge des médias de grande capacité formatés en exFAT, un correctif pour les nouveaux jeux Windows sur Wine anime les débats
    La méthode des éléments finis trouve sa place dans les jeux, AMD propose la bibliothèque FEMFX pour une simulation en temps réel des déformations
    Le nouveau supercalculateur de simulation d'atterrissage sur la lune de la NASA est plus puissant, plus respectueux de l'environnement, peut exécuter jusqu'à 3,69 petaflops et compte 46 080 cœurs
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre confirmé
    C'est le problème des entreprises dépendantes économiquement à un seul client. Le client te coupe les vivres, tu peux fermer l'entreprise.

    Je connais pas très bien le monde des studio, mais il semblerait que cela soit la norme d'avoir des gros contrats avec un seul distributeur (éditeur) faute de trésorerie importante ( source ).
    L'expérience est une lanterne que l'on porte sur le dos et qui n'eclaire jamais que le chemin parcouru.

    La nature fait les choses sans se presser, et pourtant tout est accompli.