Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Etudes Discussion :

Après une licence et un début de freelance


Sujet :

Etudes

  1. #1
    Candidat au Club
    Après une licence et un début de freelance
    Bonjour, bonsoir,

    Je viens vers vous pour avoir des conseils sur ce que je peux faire par rapport à ma situation, mentalement ça devient de plus en plus compliqué. Je vais raconter un peu ma vie mais ça me permet d'expliquer le pourquoi du comment.

    Mon parcours :

    J'ai fais un DUT MMI (Métiers du Multimédia et de l'Internet) de 2015 à 2017, spécialisation web, puis j'ai enchaîné sur une licence pro Développement web en alternance, là aussi spécialisé web.

    La problématique que j'ai rencontré, c'est que mon alternance a été catastrophique, j'ai été dans une agence web utilisant aucun framework ni aucune technologie, ils développaient leur propre CMS à base d'HTML/CSS & PHP qui n'était pas orienté objet. En plus de ça, j'ai vécu un énorme harcèlement moral de la part du patron, à base de "t'es payé à rien faire", "tu sais rien faire", "tu sers à rien", en étant déjà un gars plutôt réservé sans aucune confiance en lui, ça m'a littéralement achevé.
    Malgré ça, j'ai eu ma licence sans trop de soucis en septembre 2018. Après ça, moral à zero, je me suis pris 2-3 mois de pause avec une petite dépression sur le tas.

    Je me suis finalement lancé en Freelance en aout 2019, je voulais pas revivre le monde du salariat et le fait d'avoir un patron. Donc plutôt motivé, je me lance, et je me confronte à un nouveau problème qui me calme assez vite, c'est que je n'ai aucune compétence sur un framework. Mes compétecnes sont limité à un niveau pas trop mauvais en HTML/CSS, les bases du JS et une bonne maitrise du PHP non orienté objet (l'histoire des classes, héritages etc... m'est totalement inconnu).
    J'ai décidé de me lancer dans du dev wordpress, mais ce n'est pas quelque chose qui me plaît et j'ai beaucoup de mal à travailler de chez moi...

    Décembre 2019, je me lance sur du Laravel, qui est assez demandé et surtout légèrement plus simple à apprendre que Symfony. Ça se passe plutôt bien, je me fais un peu au PHPOO et à Laravel, mais les tuto on en fait vite le tour. J'essaye de bosser sur un site communautaire qui est développé par des bénévoles, mais c'est une catastrophe car on a un code qui a quasiment 6 ans et sur lequel sont passé plus de 30 développeurs, c'est un bordel sans nom et ça me décourage.

    En terme de mission, je n'ai fais que la migration d'un site WP d'un serveur à l'autre avec changement de DNS, chose que je sais faire et qui ne prend pas plus d'une heure.

    J'ai besoin de votre avis

    Je sais littéralement pas ce je vaut, je sais que je peux faire la base d'un site Laravel, mais me mettre sur un projet fictif en travaillant de chez moi, je vais pas y passer plus de 2h ou 4h par jours...
    J'ai essayé de voir du côté des bootcamp dev, mais en ayant déjà une licence en dev, est-ce vraiment utile de débourser 5-10k€ pour une formation comme celle là ?
    Auriez-vous peut être des conseils sur ce que je peux faire ? Rejoindre des projets communautaires ? Ou tenter des missions ? même si le fait de ne pas réussir me fait terriblement peur, surtout de devoir se confronter au client après.

    Actuellement j'essaye de postuler pour un CDI mais c'est compliqué de justifier ces 2 dernières années aussi. Mais mon but serait vraiment d'avoir les compétences pour être freelance.

    Merci d'avance à ceux qui m'auront lu !

  2. #2
    Expert éminent sénior
    Ça sert à rien de faire un bootcamp tu sera pas plus avancé.
    Tu es clairement mal tombé, mais c'est courant. Combien de débutants ont galérés dans des SSII ou des web agency à être envoyé au charbon sur des projets horribles et sur des technologies ou il n'avaient aucune compétence, même à moi ça m'est arrivé, j'en ai pas fait un plat et je suis passé à autre chose. Il faut que tu prennes ton destin en main : Forme toi pour devenir un expert.

    On veux faire croire aux naïfs qu'on peu devenir développeur Web grâce à une formation de quelques mois ou d'un an et c'est faux, et c'est ce que tu viens de vivre. Un bon développeur Web back end ou full stack doit se former à fonds pendant 2 ou 3 ans pour devenir vraiment utile en entreprise.

    Tu veux devenir développeur web Back end ou Full stack ? Alors forme toi correctement :
    - Les bases de données, SQL, la modélisation.
    - La POO en PHP.
    - Laravel et / ou symfony.
    - Javascript et les principales librairies JS.
    - L'e-commerce.

    Soit tu continues le freelancing et tu acceptes n'importe quoi et à n'importe quel prix, tant que c'est dans tes cordes, y compris des projets bénévoles, juste pour te former et te créer un Portfolio, soit tu essaie de trouver une bonne boite sympa pour continuer à te former tranquillement, voir les Offres d'emploi.
    En début de carrière tu doit passer tout ton temps à te former et à bosser, c'est normal.
    Tu peux te former gratuitement sur le web, par exemple ici : Cours développement Web.
    Ne prenez pas la vie au sérieux, vous n'en sortirez pas vivant ...

  3. #3
    Candidat au Club
    Citation Envoyé par Pierre Louis Chevalier Voir le message
    Ça sert à rien de faire un bootcamp tu sera pas plus avancé.
    Tu es clairement mal tombé, mais c'est courant. Combien de débutants ont galérés dans des SSII ou des web agency à être envoyé au charbon sur des projets horribles et sur des technologies ou il n'avaient aucune compétence, même à moi ça m'est arrivé, j'en ai pas fait un plat et je suis passé à autre chose. Il faut que tu prennes ton destin en main : Forme toi pour devenir un expert.

    On veux faire croire aux naïfs qu'on peu devenir développeur Web grâce à une formation de quelques mois ou d'un an et c'est faux, et c'est ce que tu viens de vivre. Un bon développeur Web back end ou full stack doit se former à fonds pendant 2 ou 3 ans pour devenir vraiment utile en entreprise.

    Tu veux devenir développeur web Back end ou Full stack ? Alors forme toi correctement :
    - Les bases de données, SQL, la modélisation.
    - La POO en PHP.
    - Laravel et / ou symfony.
    - Javascript et les principales librairies JS.
    - L'e-commerce.

    Soit tu continues le freelancing et tu acceptes n'importe quoi et à n'importe quel prix, tant que c'est dans tes cordes, y compris des projets bénévoles, juste pour te former et te créer un Portfolio, soit tu essaie de trouver une bonne boite sympa pour continuer à te former tranquillement, voir les Offres d'emploi.
    En début de carrière tu doit passer tout ton temps à te former et à bosser, c'est normal.
    Tu peux te former gratuitement sur le web, par exemple ici : Cours développement Web.
    Merci bien pour ton message ! Je vais me renseigner sur des projets =).

  4. #4
    Expert éminent sénior
    Salut,


    En complément de qui à été déjà (bien) dit au dessus :

    Ne te décourage par forcément du salariat pour une seule et unique mauvaise expérience. Des cons, il y en a dans tous les corps de métier. Ça ne veut pas dire qu'il n'y a que ça.
    Le salariat, c'est aussi souvent une bonne manière de monter en compétence en se faisant aider par les collègues plus expérimentés.

    De toute manière, le salariat, ce n'est pas l'esclavagisme. Si tu décidais de signer un contrat, tu serais en période d'essai. Et la période d'essai, c'est à double sens. Habituellement, et dans les faits, c'est plus souvent l'employeur qui est amené à rompre la période d'essai, mais le salarié à lui aussi le droit de la rompre, et il a même le droit de la renouveler!

    Donc si l'envie t'en prenait, tu pourrais très bien faire un essai, et si ça se passait mal, quitter le job rapidement. Et même une fois la période d'essai fini, tu peux toujours démissionner (avec un préavis plus ou moins long selon ton statut contractuel).

  5. #5
    Expert éminent sénior
    Bonjour,

    Cela ne regarde que moi mais... les bootcamps je trouve que c'est une arnaque énorme. Pas du point de vue de quelqu'un [moi] qui a fait des études longues et qui dénigre des formations ultra-courtes. Je ne peux pas parce que j'ai moi-même fait des formations ultra-courtes sur les frameworks sur lesquels je bosse, puis après je gagne en compétence au fur et à mesure (obstacles, résolution par internet, farfouillage de logs, tu connais tout ça).

    Je dis ça parce que ma compagne s'est reconvertie au web. De son point de vue, elle fait du bon boulot, et pourtant elle est la modestie née. Trébuchant sur PHP, elle a fait une formation qui lui à coûté entre 2000 et 3000 euros et au final... le professeur dormait en cours, elle corrigeait elle-même le peu qu'elle connaissait. De même sur l'organisme de reconversion principal, les cours n'étaient pas à jour, c'était une formation à distance qui promettait des cours sur site à Paris à la demande sauf que... il fallait être 12, et seuls 10 élèves étaient en région parisienne, donc jamais... Au final les élèves ont eux-mêmes créé leur propre projet pour se motiver, et l'école s'est targuée d'en être l'initatrice je ne parle même pas du fait qu'ils n'ont jamais délivré de diplômes puisqu'ils n'ont jamais organisé d'examens... bref.

    Donc dans tous les cas tu as une licence. C'est reconnu.
    Comme dit Carhiboux, tu as eu un premier problème avec le salariat. C'est pas le pays des bisounours, mais il n'y a pas que des patrons foncièrement malveillants. Souvent dépassés, parfois peu compétents, ne prenant pas toujours les bonnes décisions à chaque fois pour des mauvaises raisons. Oui il y a des mecs pas sympas. J'ai déjà eu un tuteur de stage qui m'a reproché mon manque de compétences en base de données alors que ma formation c'était des systèmes embarqués. Avec du recul, j'estime qu'il était encore en tort aujourd'hui, d'avoir été si sévère - mais j'étais aussi en tort en stage, bref. Mais globalement ça se passe souvent bien.

    Je te conseille d'essayer de te faire un max d'expérience en tant que salarié, avant de rentrer dans une boite. J'ai été moi-même ahuri lorsque l'ami d'un ami a eu une mauvaise expérience avec sa SSII, et prétextant que toutes les boites qui font de l'informatique sont des tordus, a décidé de s'orienter dans un métier avec une meilleure justice sociale : enseignant

    Concernant le marché en freelance, je suis moi-même freelance depuis 4,5 ans. J'apprends tous les jours, mais tu le sais au fond de toi, si tu es prêt. Il y a des gens qui sont bons dès le début. Des gens qui disent "quoi, freelance, mais c'est une arnaaaaaaque au CDI", bah on leur a jamais mis le couteau sous la gorge non plus...

    Des gens qui seront prêts au bout de 5 ans, 10 ans, 15 ans. Moi j'ai passé le cap au bout de 9 ans, avec du recul j'aurai pu le passer un peu avant. Mais pas avant 5 ans, j'étais pas prêt. Et je pense surtout qu'il faut avoir un bon réseau. Ma copine a voulu s'y lancer en passant par des plate-formes. Sa première cliente, c'est un membre de mon assoce de jeux de société, à qui elle a proposé de faire le site web gratuit de l'assoce ; et l'adhérente lui a proposé une mission dans sa boite. A la seconde où je te parle, elle est en contacte avec un client que lui a refourgué un de ses ex-collègues qui ne peut y répondre. Le réseau c'est vital, même si tu peux trouver des missions sur des boards. Surtout dans le développement web où le marché est sous tension, c'est-à-dire que les missions sont souvent courtes donc il faut les enchainer - moi c'est des missions plutôt d'un à trois ans.
    - So.... what exactly is preventing us from doing this?
    - Geometry.
    - Just ignore it !!
    ****
    "The longer he lived, the more he realized that nothing was simple and little was true" A clash of Kings, George R. R. Martin.
    ***
    Quand arrivera l'apocalypse, il restera deux types d'entreprise : les pompes funèbres et les cabinets d'audit. - zecreator, 21/05/2019