Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    La 6G serait-elle 100 fois plus rapide que la 5G ?
    La 6G serait-elle 100 fois plus rapide que la 5G ? Elle permettrait même une diffusion sur la terre, dans l'espace et la mer,
    Selon l’opérateur mobile japonais NTT DoCoMo

    Alors que le déploiement de la 5G n’est qu’à sa phase test dans la plupart des pays, le premier opérateur de téléphone mobile japonais a publié en janvier un livre blanc décrivant, non seulement, l’évolution de la technologie 5G, mais également, le développement de la sixième génération (6G) des standards pour la téléphonie mobile qui devrait remplacer la 5G dans au moins 10 ans. Alors qu’à terme, les réseaux 5G devraient atteindre des débits de données de 10 Gb/s – ce qui est 100 fois plus rapide que la 4G LTE actuellement utilisée à travers le monde – , la firme estime que les débits maximums dépasseront les 100 Gb/s, soit 100 fois plus rapide que la 5G et pourrait couvrir toute la Terre à partir des satellites.

    La 5G promet des connexions ultrarapides qui, selon les évangélistes, vont transformer notre façon de vivre nos vies, allant des voitures autonomes aux lunettes de réalité augmentée en passant par le téléchargement d'un long métrage sur votre téléphone en quelques secondes. Ce type de réseau devrait favoriser le cloud computing, l'intégration et l'interopérabilité des objets communicants et des smartgrids (réseaux électriques intelligents) et autres réseaux dits intelligents, dans un environnement domotisé et une « ville intelligente ». Mais alors que la 5G n’est pas encore opérationnelle dans la plupart des pays, NTT DoCoMo prévoit une couverture mondiale par 6G rendue possible par les satellites dans l’espace.


    L’opérateur japonais précise que ses laboratoires ont commencé à expérimenter la 5G dès 2010. Et même si la 5G peine encore à se répandre et que les mobiles compatibles ne sont pas encore nombreux, la firme japonaise serait déjà passée à la phase d’amélioration de la 5G, tout en planchant sur la sixième génération de réseau mobile. Côté technique, la 6G devrait fonctionner à partir d'ondes dont le spectre sera très large, lit-on dans le livre blanc de la firme. L'opérateur serait d'ailleurs parvenu à tester des fréquences allant au-delà de 150 GHz dès 2018. C’est ainsi que DoCoMo estime que les débits maximums dépasseront les 100 Gb/s.

    Selon le libre blanc, avec la 6G, l'intelligence artificielle va se retrouver propulsée à des niveaux que l'on ne peut pas encore prédire. Cette 6G, dont les prémices sont prévues d'ici dix ans, selon DoCoMo, devrait aussi finaliser la fiabilité des voitures autonomes en raison d'une latence pratiquement réduite à quasi-néant. Selon les estimations des scientifiques, elle pourrait être ramenée à moins d'une milliseconde.

    Avec ces débits monstrueux et une latence réduite, la future 6G réglerait la problématique des zones blanches ou mal desservies. En permettant une diffusion sur terre, dans l’air, dans l’espace et la mer, la couverture serait mondiale avec des débits de plusieurs Gbps partout. Avec un temps de latence de moins d’1 milliseconde, les voitures autonomes, ainsi que tous les appareils connectés également autonomes verraient leur disponibilité et leur fiabilité permanente. L'opérateur évoque même le concept de « fusion cyberphysique », où le traitement massif des données permettrait de modéliser le monde dans ses moindres détails.

    La 6G devrait également résoudre les problèmes sociaux. Selon la firme, « Le monde devrait devenir un lieu où toutes les personnes, les informations et les biens sont accessibles partout dans une expérience ultra-réaliste, et où les contraintes de lieu et de temps de travail sont complètement éliminées. Cela permettra d'éliminer radicalement les disparités sociales et culturelles entre les zones rurales et urbaines, d'éviter la concentration urbaine des populations et de promouvoir le développement local. Cela peut également rendre la vie des gens plus détendue », lit-on dans le livre blanc.


    Huawei se penche également déjà sur la 6G

    NTT DoCoMo n’est pas la seule firme à avoir commencé à travailler sur la 6G. Cette ambition est partagée avec d'autres équipementiers asiatiques, tels que le chinois Huawei qui a vu son marché se rétrécir, étant coincé dans une guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine alors que le géant de la communication s’apprêtait à déployer la 5G pour ses clients internationaux.

    Malgré ses déboires actuels, Huawei continue de se projeter. En septembre 2019, Ren Zhengfei, fondateur et PDG de l'entreprise, annonçait que ses équipes de recherche et développement se penchaient déjà sur la 6G, la génération de réseau télécom qui arrivera après la 5G. Au cours du même mois, Richard Yu, un autre dirigeant de la firme, est allé un peu plus loin avec des promesses spectaculaires au micro de la télévision chinoise CCTV, en affirmant que la 6G permettrait de créer une voie de communication complète dans l'air, l'espace, la terre et la mer. La bande des ondes millimétriques de la 5G sera étendue à la bande des ondes térahertz et la vitesse de transmission des données devrait être jusqu'à 100 fois plus rapide que celle de la 5G.

    Richard Yu a également évoqué rapidement les possibles usages de la 6G. Selon lui, elle sera utilisée « par les objets connectés, l'industrie, les voitures autonomes, les usines ». Des usages qui devraient déjà se développer avec la 5G.

    En février 2019, alors que le monde technologique faisait des mains et pieds pour finaliser les normes 5G afin de voir le plus rapidement possible les appareils compatibles 5G sur le marché, et alors que les acteurs de la téléphonie mobile ne pensaient pas encore au successeur de la 5G, le président américain Donald Trump a été l'un des premiers à évoquer la 6G. Il a, à l’époque, annoncé dans un tweet qu’il souhaite avoir « la technologie 5G, et même la 6G, aux États-Unis dès que possible ». Il ajoute qu’elle « est beaucoup plus puissante, plus rapide et plus intelligente que la norme actuelle. Les entreprises américaines doivent redoubler d’efforts ou seront laissées pour compte ». « Il n’y a aucune raison que nous soyons à la traîne sur… ».

    Bien évidemment, M. Trump avait fait l’objet de nombreux critiques par des internautes, dont l’un d’entre eux disait « Donald, je te donnerai un million de dollars si tu peux me dire ce que signifient la 5G et la 6G. Ou même ce qu’est la 4G. Ou ce que 4 plus 4 est ». Cependant, quelques mois après, les dirigeants de Huawei ont annoncé des recherches en cours sur la 6G, suivi par NTT DoCoMo en janvier 2020. Toutefois, aucune recherche sur la 6G n’est encore annoncée du côté des Etats-Unis, en attendant le déploiement de la 5G.

    Ces nouvelles de la future 6G ne devraient certainement pas fait plaisir aux anti-5G. Par ailleurs, plusieurs commentateurs mettent en doute la crédibilité des perspectives pour le développement de la 6G annoncées par la firme japonaise. Un autre a critiqué la consommation d’énergie que cela pourrait engendrer. « À une ère où la sobriété énergétique devrait être la règle, continuer de produire des milliers d'antennes pour aller un peu plus vite me paraît être une aberration », a-t-il écrit. Et vous, qu’en pensez-vous ?

    Sources : NTT DoCoMo, Huawei Central

    Et vous ?

    Que pensez-vous de ces perspectives de développement de la 6G ? Pertinentes ou exagérées ?
    Quels commentaires faites vous de la vitesse de la future 6G (100 fois plus rapide que la 5G) annoncée par NTT DoCoMo et Huawei ?

    Lire aussi

    USA : Trump appelle au déploiement de la technologie 6G dès que possible, un Tweet qui n'a pas manqué de faire réagir de nombreux internautes
    Angleterre : Cisco teste le déploiement de la 5G en milieu rural dans l'industrie agro-alimentaire, avec des « vaches connectées »
    Huawei présente la première puce tout-en-un 5G, qui peut être ajoutée à un appareil afin d'activer la 5G
    Le coronavirus serait-il lié à la 5G ? Les allégations d'une liaison entre le virus et la technologie circulent sur Internet, les célébrités et influenceurs amplifiant la conspiration
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre actif
    Comment le débit 5g puis 6G peut-il améliorer l'intelligence artificielle ? J'ai du mal à faire le lien entre les deux.

    Je connais des gens qui parlent très vite, ils ne sont pas plus intelligent grâce à cela.

  3. #3
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par gallima Voir le message
    Comment le débit 5g puis 6G peut-il améliorer l'intelligence artificielle ? J'ai du mal à faire le lien entre les deux.
    C'est expliqué là :
    Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
    Avec ces débits monstrueux et une latence réduite, la future 6G réglerait la problématique des zones blanches ou mal desservies. En permettant une diffusion sur terre, dans l’air, dans l’espace et la mer, la couverture serait mondiale avec des débits de plusieurs Gbps partout. Avec un temps de latence de moins d’1 milliseconde, les voitures autonomes, ainsi que tous les appareils connectés également autonomes verraient leur disponibilité et leur fiabilité permanente. L'opérateur évoque même le concept de « fusion cyberphysique », où le traitement massif des données permettrait de modéliser le monde dans ses moindres détails.
    Comme il n'y aurait plus de zone blanche, on pourrait tout connecté à internet. Aujourd'hui il y a plein de zones sans internet, mais si on passait directement par les satellites au lieu de passer par des antennes on pourrait être connecté absolument partout.
    Plus d'appareils connectés => plus de données. L'IA c'est souvent du big data et des algorithmes.
    Avec la 6G les voitures connectées seraient connectées en permanence. (quoi que peut-être pas dans les tunnels, mais ça va on en sort vite)

    Les gens se moquaient de Trump quand il a demandé aux entreprises US de se bouger le cul au niveau de la 6G, parce qu'elles ont du retard au niveau de la 5G, mais au final des entreprises japonaises et chinoises bossent déjà sur la 6G, donc il n'est pas si fou que ça.
    Keith Flint 1969 - 2019

  4. #4
    Membre expert
    Citation Envoyé par gallima Voir le message
    Je connais des gens qui parlent très vite, ils ne sont pas plus intelligent grâce à cela.
    Celle ci elle mérite au moins +10

  5. #5
    Modérateur

    L'opérateur serait d'ailleurs parvenu à tester des fréquences allant au-delà de 150 GHz dès 2018
    La bande des ondes millimétriques de la 5G sera étendue à la bande des ondes térahertz
    Et on fait comment pour couvrir la terre et l'espace à des fréquence pareil ? Parce que le principe c'est quand même que plus la fréquence augmente et plus la portée diminue. La "vraie" 5G sur des onde millimétrique on dépasse déjà à peine les quelques centaines de mètre sans obstacle.

    En tout cas , ca me surprend toujours autant d'avoir des gros débit sur mobile. Déjà en 4G quand on touche les 200+mb je trouve ca complètement fou
    Pry Framework php5 | N'oubliez pas de consulter les FAQ Java et les cours et tutoriels Java

  6. #6
    Membre expert
    Citation Envoyé par grunk Voir le message
    Et on fait comment pour couvrir la terre et l'espace à des fréquence pareil ? Parce que le principe c'est quand même que plus la fréquence augmente et plus la portée diminue. La "vraie" 5G sur des onde millimétrique on dépasse déjà à peine les quelques centaines de mètre sans obstacle.
    C'est exact : plus on monte en longueur d'ondes et plus la portée diminue, seuls remèdes connus :

    • Augmenter la puissance de l'émetteur (des relais)
    • Multiplier les émetteurs (les relais)


    Dans les deux cas c'est pas neutre à la fois en termes de consommation électrique et de maillage

    Deux autres point à prendre en compte :


    Les rayonnements térahertz ont un fort pouvoir pénétrant. Ils permettent potentiellement de voir à travers de nombreux matériaux non conducteurs et ne contenant pas d'eau (tels que les vêtements, le papier, le bois, le carton, les plastiques…). Ils sont peu énergétiques et non-ionisants (1 THz correspond à une énergie de photon de 4,1 meV, soit sensiblement moins que l'énergie d'activation thermique à température ambiante) ce qui les rend a priori peu nocifs3.
    C'est plutôt pas mal à priori, sauf en cas de surfaces composées de matériaux conducteurs, d'eau, etc... qui dégradent fortement ces fréquences.
    Donc si je ne m'abuse un jour de pluie ou une journée de bruine dans le nord et t'as plus de signal...


    La forte absorption de l'eau aux fréquences THz témoigne d'une forte interaction entre les échantillons biologiques et les ondes THz. En effet, ces ondes mettent en vibration/rotation les molécules d'eau polaires et excitent les liaisons de faible énergie intermoléculaires (liaison hydrogène...) au sein de l'eau, des protéines... Se profilent ainsi de nombreuses applications de la spectroscopie THz au domaine biologique avec par exemple l'étude d'hydratation et de conformation de protéines, d'hybridation de l'ADN, la détection de certaines cellules cancéreuses (anormalement riches en eau)...
    Ça nous promet des débats encore plus enflammés que la 5G je crois !!!

  7. #7
    Modérateur

    Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message

    Ça nous promet des débats encore plus enflammés que la 5G je crois !!!
    De là à dire que la 6G est la source d'une pandémie mondiale il n'ya qu'un pas
    Pry Framework php5 | N'oubliez pas de consulter les FAQ Java et les cours et tutoriels Java

  8. #8
    Expert éminent
    La course en avant ne pourra pas durer éternellement de toute façon … on encourage à tout le monde de réduire son empreinte environnementale et on met des antennes partout, on sponsorise le transport aérien (la crise actuelle limite ce point ) …

  9. #9
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Darkzinus Voir le message
    on encourage à tout le monde de réduire son empreinte environnementale
    Non mais ça c'est des conneries... C'est juste pour taxer les gens (il y a plusieurs taxes lié à l'écologie). Pour les entreprises il y a même la taxe carbone, l'argent est injecté dans des entreprises qui font dans l'énergie renouvelable, il y en a qui se font des milliards grâce à ça).
    Les gouvernements font tout pour que les gens polluent de plus en plus. Vous imaginez à quel point sa pollue de produire une voiture électrique ? Vous pensez que les batteries vont tenir 25 ans ?
    Il faut acheter des produits inutiles juste pour faire tourner la croissance (bon là ça va changer, plein de pays vont entrer officiellement en récession).
    Il y a de plus en plus de traité de libre échange (il y a des produits qui parcourent des milliers de km, alors qu'on produit l'équivalent localement).
    Keith Flint 1969 - 2019

  10. #10
    Membre éclairé
    c'est quoi les Use case de la 6G, pourquoi faire 100plus rapide que la 5G, que ce qui justifie ces investissements ? la télé 8K, les objets connectées ont besoin d'avoir un débit de 10gb/s?
    pour la latence faible, la 5G de doit pas déjà répondre à ce problème ?

  11. #11
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
    La 6G serait-elle 100 fois plus rapide que la 5G ?

    […] Alors qu’à terme, les réseaux 5G devraient atteindre des débits de données de 10 Gb/s – ce qui est 100 fois plus rapide que la 4G LTE actuellement utilisée à travers le monde – , la firme estime que les débits maximum [de la 6G] dépasseront les 100 Gb/s, soit 100 fois plus rapide que la 5G […]
    Comment ça, 100 fois ? De 10 Gb/s à 100 Gb/s chez moi ça fait seulement 10 fois plus vite, non ?

    Quant à la phrase "ce qui est 100 fois plus rapide que la 4G LTE actuellement utilisée", elle laisse supposer que la 4G LTE tournerait donc à 100 Mb/s, ce qui est une grosse moyenne vu qu'il semblerait que ça aille de 10 Mbit/s à 3 Gbit/s.
    Bref…
    Il a à vivre sa vie comme ça et il est mûr sur ce mur se creusant la tête : peutêtre qu'il peut être sûr, etc.
    Oui, je milite pour l'orthographe et le respect du trait d'union à l'impératif.
    Après avoir posté, relisez-vous ! Et en cas d'erreur ou d'oubli, il existe un bouton « Modifier », à utiliser sans modération
    On a des lois pour protéger les remboursements aux faiseurs d’argent. On n’en a pas pour empêcher un être humain de mourir de misère.
    Mes 2 cts,
    --
    jp

  12. #12
    Modérateur

    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    c'est quoi les Use case de la 6G, pourquoi faire 100plus rapide que la 5G, que ce qui justifie ces investissements ? la télé 8K, les objets connectées ont besoin d'avoir un débit de 10gb/s?
    pour la latence faible, la 5G de doit pas déjà répondre à ce problème ?
    C'était quoi les usages de la 4G quand son développement à commencé ? Aujourd'hui c'est difficile de s'en passer. Ça sera surement la même chose avec la 5G d'ici quelques années.
    Faut bien comprendre qu'on développe pas ce genre de techno et l’écosystème qui va avec en 6 mois. On ne sait pas quelles technos vont émerger dans les années à venir , par exemple il y'a 15 ans si tu m'avais dis que j'écrirais ce message sur un bureau qui à une résolution de 7680*1440 j'aurais pas cru ca possible.

    il faut donc que le réseau qui est l'un des fondamentaux ne soit pas un facteur limitant (en tout cas le moins possible) dans l’émergence des futurs technologie.
    Pry Framework php5 | N'oubliez pas de consulter les FAQ Java et les cours et tutoriels Java

  13. #13
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par grunk Voir le message
    C'était quoi les usages de la 4G quand son développement à commencé ? Aujourd'hui c'est difficile de s'en passer. Ça sera surement la même chose avec la 5G d'ici quelques années.
    Faut bien comprendre qu'on développe pas ce genre de techno et l’écosystème qui va avec en 6 mois. On ne sait pas quelles technos vont émerger dans les années à venir , par exemple il y'a 15 ans si tu m'avais dis que j'écrirais ce message sur un bureau qui à une résolution de 7680*1440 j'aurais pas cru ca possible.

    il faut donc que le réseau qui est l'un des fondamentaux ne soit pas un facteur limitant (en tout cas le moins possible) dans l’émergence des futurs technologie.
    je ne suis pas d'accord, la 2g et la 3G c'était chiant, envoyer une image/mms c'était lent, regarder une video sur youtube était difficile, la 4G répondait à un réel besoin.
    mais aujourd'hui une connection de 100mbit en 4G suffit a répondre à toute les exigences, a l'exception des taches nécessitant une faible latence (cloud gaming...etc) que la 5G devrais améliorer apparemment.

  14. #14
    Membre expérimenté
    Tout à fait d'accord que pour la plupart des utilisations, l'amélioration de la vitesse n'est pas très importante car depuis la 4G c'est suffisant. Certes avec la 5G on pourra peut être regarder des vidéos 4k sur nos écrans de 6 pouces, chacun jugera de la pertinence de ce progrès.

    Je ne comprend pas vraiment pourquoi l'argument pro 5G c'est l'explosion de l'IoT car le frein principal reste la couverture réseau, si on avait la 4G partout ce serait probablement suffisant.

    Du coup la 6G qui serait via satellite pourrait régler ce problème de couverture et du coup pourquoi pas, c'est un vrai progrès.

  15. #15
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    Tout à fait d'accord que pour la plupart des utilisations, l'amélioration de la vitesse n'est pas très importante car depuis la 4G c'est suffisant. Certes avec la 5G on pourra peut être regarder des vidéos 4k sur nos écrans de 6 pouces, chacun jugera de la pertinence de ce progrès.

    Je ne comprend pas vraiment pourquoi l'argument pro 5G c'est l'explosion de l'IoT car le frein principal reste la couverture réseau, si on avait la 4G partout ce serait probablement suffisant.

    Du coup la 6G qui serait via satellite pourrait régler ce problème de couverture et du coup pourquoi pas, c'est un vrai progrès.
    je pense que le probleme c'est la latence, avec une latence plus faible (promesse de la 5G) on pourrais imaginer faire du cloud gaming depuis un smartphone ou encore l'iot pour les entreprises qui ont besoin de recevoir des données avec une très faible latence (un cas de niche).

  16. #16
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    faire du cloud gaming depuis un smartphone
    Jouer sur smartphone ? Bizarre...

    Dans l'article il y a écrit qu'une faible latence pourrait être utile pour les voitures :
    Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
    Selon le libre blanc, avec la 6G, l'intelligence artificielle va se retrouver propulsée à des niveaux que l'on ne peut pas encore prédire. Cette 6G, dont les prémices sont prévues d'ici dix ans, selon DoCoMo, devrait aussi finaliser la fiabilité des voitures autonomes en raison d'une latence pratiquement réduite à quasi-néant. Selon les estimations des scientifiques, elle pourrait être ramenée à moins d'une milliseconde.

    Avec ces débits monstrueux et une latence réduite, la future 6G réglerait la problématique des zones blanches ou mal desservies. En permettant une diffusion sur terre, dans l’air, dans l’espace et la mer, la couverture serait mondiale avec des débits de plusieurs Gbps partout. Avec un temps de latence de moins d’1 milliseconde, les voitures autonomes, ainsi que tous les appareils connectés également autonomes verraient leur disponibilité et leur fiabilité permanente. L'opérateur évoque même le concept de « fusion cyberphysique », où le traitement massif des données permettrait de modéliser le monde dans ses moindres détails.
    Un jour il y a aura peut-être des voitures autonomes qui seront autorisées à circuler. Elles auront besoin d'être connectées en permanence.

    Mais sinon je suis d'accord avec tout le monde, regarder des vidéos 4k en streaming sur son téléphone ça n'a pas de sens, pour apprécier une grande définition il faut avoir un grand écran, le problème de la 4G c'est qu'elle ne couvre pas partout et la 5G aura une couverture encore plus faible.
    Keith Flint 1969 - 2019

  17. #17
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Jouer sur smartphone ? Bizarre...

    Dans l'article il y a écrit qu'une faible latence pourrait être utile pour les voitures :

    Un jour il y a aura peut-être des voitures autonomes qui seront autorisées à circuler. Elles auront besoin d'être connectées en permanence.

    Mais sinon je suis d'accord avec tout le monde, regarder des vidéos 4k en streaming sur son téléphone ça n'a pas de sens, pour apprécier une grande définition il faut avoir un grand écran, le problème de la 4G c'est qu'elle ne couvre pas partout et la 5G aura une couverture encore plus faible.
    ok mais du coup c'est plus des voitures autonomes mais des voitures connectées non ?

  18. #18
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par calvaire Voir le message
    c'est plus des voitures autonomes mais des voitures connectées non ?
    Ça dépend comment on regarde ou quelle définition d'autonome on utilise.
    C'est autonome dans le sens où il n'y a pas d'intervention humaine.
    On peut dire que le système (ordinateurs + voiture) est autonome.

    La 6G aura peut-être de l’intérêt grâce à la couverture réseau, mais par contre la 5G ne sert à rien, à part vendre des antennes 5G...
    Keith Flint 1969 - 2019

  19. #19
    Candidat au Club
    Petite réflexion naïve (don't roast !!), si la 6G est si puissante qu'annoncée :

    A priori c'est une catastrophe environnementale annoncée : mettre en place une architecture si lourde, avec la production de tous les équipements associés pour en tirer parti, tout ça pour regarder sa série Netflix pourrie en 8k dans une voiture autonome, à priori c'est l'inverse de ce qu'il faut faire.

    MAIS.

    Si c'est aussi puissant que ce qu'ils annoncent (plot twist : ça le sera pas, ce sont des belles annonces), alors peut être qu'on pourrait utiliser un effet rebond à l'envers ? Si la couverture de la 6G est si grande, si globale, si rapide, alors on peut "peut être" économiser les fonctions et routeurs wifis chez tout le monde. On peut peut être économiser du cablage, de l'équipement et de l'infrastructure, notamment pour cabler des grandes distances peu dense (le Larzac !)

    Autre gain possible, si c'est aussi rapide et faible en latence qu'annoncé, alors on peut énormément économiser sur les systemes de stockage : pas besoin d'avoir un disque dur dans ma tour chez moi ET dans mon laptop, il me suffit d'avoir un systeme bootable chez moi et de booter à distance dessus, mon laptop devient juste un satellite. C'est un fonctionnement naturel pour linux, mais la disponibilité, la latence et les débits permettent d'aller plus loin.

    Pareil, on économise sur l'OS et les perfs du smartphone : il lui suffit d'afficher ce qui est calculé à distance sur mon PC chez moi. Sans en arriver au streaming, il y a des possibilités technique pour faire des économies d'échelle.

    Mon PC de bureau a Windows 10, alors que le PC de mon voisin a Windows 10 aussi : 99,9% de son répertoire c:\windows contient les mêmes fichiers que le mien : on peut économiser là-dessus.

    Bref j'arrête de rêver ici, on va me jeter des cailloux; Mais que j'aime la technologie quand elle permet d'alléger les choses au lieu de les alourdir... On ne devrait d'ailleurs considérer un progrès, légalement, si et uniquement si cela permet de faire des gains environnementaux. "On perd sur la nouvelle infra ? Oui mais on gagne en décomissionnant ça et ça et ça..."...

  20. #20
    Modérateur

    Il faut dissocier xG et mobile. Oui streamer une vidéo 4K sur un téléphone n'a -aujourdhui- pas grand intérêt. Sauf que il n'y a pas que des téléphones qui utilisent ces connexions.

    Tu prend un système de vidéo surveillance mobile par exemple , 4 flux full HD 4/5 clients simultanés et tu es au taquet de ce que peux faire une bonne 4G , c'est un use case réel.
    Pry Framework php5 | N'oubliez pas de consulter les FAQ Java et les cours et tutoriels Java