Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Google rend la vérification d'identité obligatoire pour tous les annonceurs
    Google rend la vérification d'identité obligatoire pour tous les annonceurs
    afin que les internautes puissent voir qui ils sont et dans quel pays ils se trouvent

    Ce 23 avril, dans un billet de blog, Google a annoncé qu'il exigera bientôt que tous les annonceurs vérifient leur identité. Le but de ce changement est d'empêcher les annonceurs de se faire une fausse image. L'entreprise soutient aussi que cela devrait permettre aux consommateurs de voir qui diffuse des annonces et dans quel pays ils se trouvent. Ces derniers temps, les internautes ont vu une prolifération d’annonces pour des produits d’annonceurs douteux, comme de faux vaccins.

    « Nous nous engageons à donner à nos utilisateurs transparence, choix et contrôle en ce qui concerne les publicités qu'ils voient sur nos plateformes. C'est pourquoi nous proposons depuis longtemps des outils tels que les paramètres des annonces qui permettent aux utilisateurs de contrôler la façon dont les annonces sont personnalisées ou même de désactiver complètement les annonces personnalisées, ainsi que des fonctionnalités telles que "Pourquoi cette annonce ?", ce qui explique pourquoi une annonce spécifique est diffusée. Maintenant, nous nous efforçons d'apporter plus de transparence à l'annonceur derrière les annonces que les internautes voient », explique Google.

    Les annonceurs actuels disposeront de 30 jours, une fois notifiés, pour achever le processus de vérification, puisque la société procède au déploiement par phases, selon une porte-parole de l'entreprise. S’ils ne soumettent pas les documents d’ici là, Google a déclaré qu’il suspendrait le compte et la capacité de l’annonceur à diffuser des annonces jusqu’à ce qu’il les fournisse. La société a déclaré que les consommateurs commenceront à voir des publications répertoriant ces informations sur l’annonceur lorsqu’ils cliquent sur "Pourquoi cette annonce ?". Google commencera par vérifier les annonceurs aux États-Unis et progressivement à l’échelle mondiale d'ici quelques années.


    Rappelons qu'en 2018, Google avait annoncé une nouvelle politique de vérification d'identité pour les annonceurs politiques. La politique exige que tous les annonceurs qui souhaitent diffuser des annonces électorales sur les plateformes de l'entreprise passent par un programme de vérification pour confirmer leur identité. Cette identité est affichée dans le bloc d'annonces afin que les utilisateurs puissent en savoir plus sur les annonces électorales qu'ils voient sur les plateformes de Google. « Depuis l'introduction de ce programme, nous avons vérifié les annonceurs politiques dans 30 pays. Et maintenant, pour offrir une plus grande transparence et fournir aux utilisateurs plus d'informations sur qui leur fait de la publicité, nous étendons la vérification d'identité à tous les annonceurs sur nos plateformes », déclare Google.

    « Ce changement permettra aux gens de comprendre plus facilement qui est l’annonceur derrière les annonces qu’ils voient de Google et les aidera à prendre des décisions plus éclairées lors de l’utilisation de nos contrôles publicitaires. Il contribuera également à soutenir la santé de l’écosystème de la publicité numérique en détectant les mauvais acteurs et en limitant leurs tentatives de se dénaturer », a déclaré John Canfield, directeur de la gestion des produits de Google pour l’intégrité des annonces.

    Les annonceurs devront soumettre une identification personnelle, des documents de constitution d'entreprise ou d'autres informations prouvant qui ils sont et le pays dans lequel ils opèrent. Une fois les documents soumis, les annonceurs doivent effectuer un “contrôle d’identité en compte” pour confirmer leur légitimité. Les organisations sont tenues de soumettre des informations juridiques personnelles (comme un document W9 ou IRS indiquant le nom, l’adresse et le numéro d’identification de l’employeur de l’organisation).

    Une personne de l’organisation doit également fournir une pièce d’identité légale au nom de l’organisation. Les individus doivent présenter une pièce d’identité avec photo émise par le gouvernement, comme un passeport ou une carte d’identité. Google a déclaré qu’il avait précédemment collecté des informations de base sur l’annonceur, mais n’avait pas besoin de documentation pour le vérifier.

    Source : Google

    Et vous ?

    Que pensez-vous de ces mesures prises par Google ?
    Cela va-t-il vraiment permettre de réduire les annonceurs douteux selon vous ?

    Voir aussi

    Créer des applis sans coder : fantasme ou réalité ? Microsoft, Google, Amazon se positionnent via des plateformes cloud censées répondre à une pénurie annoncée de développeurs traditionnels

    Eric Schmidt, ancien PDG de Google, espère que le covid-19 rendra les gens plus « reconnaissants » envers la Big Tech, il critique la réponse de Washington à la crise du covid-19

    Google lance la troisième version bêta de Flutter, son kit de développement d'applications Android et iOS peut désormais être utilisé en production

    Google I/O : le langage de programmation Kotlin officiellement supporté pour le développement Android à partir d'Android Studio 3.0

    Les nouveaux data centers US de Google seront alimentés par 1,6 million de panneaux solaires, le solaire est-il le meilleur choix d'énergie propre ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Futur Membre du Club
    Mauvaise idée
    Cela va surtout permettre aux hackers et concurrents de savoir QUI attaquer, menacer, et quels sites attaquer.
    Car si l'on fait de la pub pour un site/service, et que le hacker apprend que nous sommes la société "ABC123", il lui sera facile d'aller attaquer tous les autres sites et services de la société "ABC123", alors qu'ils ne sont pas forcément dans la même activité.
    C'est un problème pour moi, qui exploite des sites sous la même entité juridique, mais dans des domaines d'activité totalement différents et sous des marques différentes.
    Cela devrait à terme renforcer l'obligation des editeurs de site de dépendre encore un peu plus de solutions de filtrage/load balancing, etc ... et qui fournit de telles solutions ? Oh bah.. dans la liste.. y'a Google. #My2Cents.

  3. #3
    Membre régulier
    Annonce d'origine contrôlée
    Selon moi, il s'agit pour Google de mettre en place une démarche qualité, comme l'on fait les organismes gouvernementaux afin d'ajouter de la plus valu et de renforcer les protections douanières (poursuite des faux et imitations) sur les vins et spiritueux dans la deuxième moitié du XXe (bien que le mouvement qualitatif était en place dès le XIXe, notamment en Europe de l'ouest, c'est vrai pour les états-unis au sortir de la prohibition qui a signé la fin des grandes exploitations destinées à la même consommation: les vignobles ont alors cherché les sites les plus propices).

    Les annonces avaient perdu de leur crédibilité auprès du grand public par leur abondance et les menaces liées à leur usage... la réponse de google va dans le sens de l'étiquetage réglementaire avec la possibilité d'identifier, de tracer, d'afficher les avertissements et la composition, ainsi que de personnaliser.

    Cette démarche tend à redorer le blason de l'annonce sur mobile qui connaît sinon un déclin un manque d'appétence pour les grandes enseignes. De quoi attirer des clientèles fortunées.

    Moins de quantité et plus de qualité.