Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #721
    Membre expert
    Citation Envoyé par Gunny Voir le message
    Quitte à faire des mécontents, autant sauver des vies...
    Quand il y aurait plus 76% des morts qui ont plus de 75 ans et 91 % plus de 65 ans, il y a des questions à se poser sur les stratégies mises en œuvre et les objectif réels de nos gouvernements lors de cette épidémie et de ces confinements.
    Par ailleurs en cherchant un peu on trouve vite que l'age moyen et médian de ces morts est à plus de 80 ans.

  2. #722
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Je ne pense pas que ce sont les décisions de confinement ou non qui sont reprochées au gouvernement, quand Gunny parle d'inactions. Je pense que c'est surtout le fait que pendant l'été, après le dé-confinement, le gouvernement n'a strictement rien mis en place dans les hôpitaux (en termes de moyens humains et/ou matériels) pour préparer la deuxième vague alors même que tout le monde savait qu'elle allait arriver, et que même si elle n'arrivait pas, la 1ère vague avait montré les carences de l'hôpital public. Et, que, comme le réclamait depuis des années le personnel soignant (à qui on a préféré envoyé les flics), il fallait vite redonner du peps à notre santé publique.

    Mais, le gouvernement a préféré relancé les réformes sur l'assurance chômage et les retraites plutôt que de s'occuper de l'hôpital (c'était pourtant pas faute d'avoir applaudit et encenser le travail des personnels soignants au plus fort de la 1ère vague, et d'avoir promis qu'on allait s'en occuper )
    Heu, mais c'est faux.

    Déjà il y avait un Grand Professeur Elite Mondial qui niait la 2e vague, en entrainant toute sa secte avec lui...

    Et ensuite il aurait fallu faire quoi ? Former des médecins bac+10 en 3 mois ? Le démantèlement de l'hopital public, ça fait plus de 10 ans que c'est en cours, c'est un peu facile de le reprocher au gouvernement actuel...

    Enfin, ils n'ont pas arrêté de demander aux gens de faire attention, de demander d'installer l'appli stop-covid, d'imposer des jauges, masques, etc. Et les gens ont fait n'importe quoi et se plaignaient dès qu'on imposait un truc...

    J'arrive pas à croire que j'ai défendu le gouvernement...

  3. #723
    Expert éminent
    Citation Envoyé par SimonDecoline Voir le message
    Enfin, ils n'ont pas arrêté de demander aux gens de faire attention, de demander d'installer l'appli stop-covid, d'imposer des jauges, masques, etc. Et les gens ont fait n'importe quoi et se plaignaient dès qu'on imposait un truc...
    Pourtant les faits sont là :
    • Après le déconfinement on a repris le travail et on a été le seul pays à mettre les enfants à l'école. Résultat : rien, des clusters par-ci par-là mais pas de vague
    • Après le 21 juin 2020 certains avaient prédit l'apocalypse. Résultat : rien on attend encore les clusters
    • Le Puy du Fou a défrayé la chronique au mois de juillet/ août avec ses 10 000 spectateurs (que le préfet a validé). Résultat : rien aucun cluster


    Au mois d'octobre 2020 on a eu 1 vague (mais, si je ne me trompe pas , les chiffres officiels montrent qu'elle est 3 fois moindre que les chiffres du gouvernement - 15 novembre, il y a 4.880 personnes en réanimation il me semble que COVID)
    • Et pourtant cela fait 2 mois qu'on porte tous le masque lorsqu'on sort. Donc le masque ne sert à rien.
    • Et pourtant les gens continuent de travailler, les gosses d'aller à l'école et toujours aucun confinement lors de l'arrivée sur le territoire. Et seulement 4880 en réa et 3 - 4 gros clusters. Donc tout cela pour cela.


    Par contre au mois de septembre, le gouvernement a dépensé des millions d'euros dans des tests "gratuits" (mais cela va retomber sur le peuple) ... pour admettre que cela n'a servit à pas grand chose à cause du temps d'attente des résultats.
    Des p*tains de millions d'euros


    Au cours de la semaine du 7 septembre, 1,19 million de tests ont été réalisés en France. La facture pour l'Assurance maladie frôle déjà les 900 millions d'euros, selon une enquête du Parisien.

    Si le rythme se maintient, d'ici la fin de l'année, environ 30 millions de tests PCR auront été réalisés. Pour un coût total pharaonique, estimé à plus de 2,2 milliards d'euros pour l'Assurance maladie. Pour rappel, les patients n'ont pas à faire l'avance des frais (y compris sans ordonnance) qui sont directement payés aux laboratoires.
    Source : ladepeche.fr, 2 milliards d'euros : la facture salée des tests covid français, parmi les plus chers d'Europe

  4. #724
    Membre expert
    pour l'illustration
    Citation Envoyé par SimonDecoline Voir le message

    Désolé mais c'est toi qui fait une fixation sur raoult et qui essaie de détourner le sujet sur les conneries du gouvernement.
    Citation Envoyé par SimonDecoline Voir le message
    Heu, mais c'est faux.

    Déjà il y avait un Grand Professeur Elite Mondial qui niait la 2e vague, en entrainant toute sa secte avec lui...

    Et ensuite il aurait fallu faire quoi ? Former des médecins bac+10 en 3 mois ? Le démantèlement de l'hopital public, ça fait plus de 10 ans que c'est en cours, c'est un peu facile de le reprocher au gouvernement actuel...

    Enfin, ils n'ont pas arrêté de demander aux gens de faire attention, de demander d'installer l'appli stop-covid, d'imposer des jauges, masques, etc. Et les gens ont fait n'importe quoi et se plaignaient dès qu'on imposait un truc...

    J'arrive pas à croire que j'ai défendu le gouvernement...

  5. #725
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par fredoche Voir le message
    pour l'illustration
    Ce qui prouve bien que c'est toi qui fait une fixation sur raoult : j'écris plusieurs messages mais dès j'en parle dans une phrase tu viens faire ton caliméro parce qu'on blasphème ton gourou...

  6. #726
    Expert éminent
    Citation Envoyé par fredoche Voir le message
    Quand il y aurait plus 76% des morts qui ont plus de 75 ans et 91 % plus de 65 ans, il y a des questions à se poser sur les stratégies mises en œuvre et les objectif réels de nos gouvernements lors de cette épidémie et de ces confinements.
    Par ailleurs en cherchant un peu on trouve vite que l'age moyen et médian de ces morts est à plus de 80 ans.
    Oui mais c'est un faux problème de se focaliser sur l'âge moyen des morts, car cela ne tient que si tous ceux qui ont besoin d'accéder au soins peuvent être pris en charge, sans parler spécifiquement des réanimations. On en revient toujours aux capacités d'accueil des hôpitaux car il y a un nombre non négligeable de personnes jeunes ou en dessous de 65 ans qui ont besoin de cette prise en charge, faute de quoi l'âge moyen des morts pourrait baisser sensiblement.

    On verra si "notre" gouvernement prend réellement des mesures pour augmenter cette capacité à l'avenir plutôt que de continuer la destruction des hôpitaux. Ses annonces vont plutôt dans ce sens, mais comme d'habitude elles n'engagent à rien puisqu'en réalité les bonnes annonces sont rarement traduites dans les faits, ou seulement symboliquement.

  7. #727
    Expert éminent
    Citation Envoyé par SimonDecoline Voir le message
    Le démantèlement de l'hopital public, ça fait plus de 10 ans que c'est en cours, c'est un peu facile de le reprocher au gouvernement actuel...
    Ce n'est pas parce que les autres ont commencé avant, que cela excuse le gouvernement actuel car il a pris une part active dans la poursuite de ce démantèlement, avec frénésie et dans l'optique d'une privatisation croissante des frais de santé.

    Petit retour en 2017 :
    Citation Envoyé par l'humanité

    Assurance-maladie. Les coupes folles de Macron dans la santé

    Le budget de la Sécurité sociale qui arrive en débat devant les députés est marqué par la fuite en avant dans la restriction des dépenses de soins au nom de la priorité à l’élimination des déficits. Déjà au bord de la rupture, l’hôpital pourrait voir son démantèlement accéléré.
    ...
    2. Les hôpitaux, une cible au bord de l’explosion

    Le secteur hospitalier supportera une large part de ce plan d’austérité, avec 1,6 milliard d’économies estimées. Agnès Buzyn a détaillé ses intentions ;: « ;À l’hôpital, nous allons favoriser l’ambulatoire, a-t-elle précisé. L’objectif est que, en 2022, sept patients sur dix qui entrent à l’hôpital le matin en sortent le soir, contre cinq aujourd’hui. ;» La ministre y voit une « ;révolution douce ;» mais qui conduit immanquablement à la poursuite de la suppression de lits. 16 ;000 l’ont déjà été ces deux dernières années. « ;Comment croire à la réussite d’un tel projet alors qu’il manque des médecins de ville, que des jeunes de 25 ans ne parviennent pas à trouver de médecins traitants car ces derniers sont surchargés ;? Et que des malades soignés à domicile appellent le Samu parce qu’ils ne trouvent pas de médecins disponibles ;? Supprimer des lits n’est plus possible ;», réagit Christophe Prudhomme, médecin urgentiste (CGT) et membre du Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance-maladie. Lui considère qu’il faut cesser d’opposer ville et hôpital ;: « ;La médecine ambulatoire est la solution pour certains patients mais pas pour tous. Sa généralisation n’est pas sérieuse. La solution passe par le développement des services publics, des centres de santé notamment. ;» Le député PCF André Chassaigne ne croit pas non plus au « ;développement de la chirurgie ambulatoire sans l’assurance qu’il existe un véritable réseau entre l’hôpital et la médecine de proximité ;».

    D’autant que, derrière la suppression de lits, se profile celle de services, voire d’établissements entiers. « ;Notre système de soins est en train d’exploser. La population s’en rend compte, constate Hélène Derrien, présidente de la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité. On nous parle d’ambulatoire, du retour rapide au domicile, mais on voit fleurir des hôtels hospitaliers un peu partout. Privé, l’hébergement y est à la charge des patients. C’est l’accès aux soins qui est en cause. Des accidents ne vont pas manquer d’arriver. ;»

    3. Une privatisation croissante des frais de santé

    Le gouvernement compte aussi sur de nouvelles recettes pour boucler son plan d’économies. Celles-ci seront piochées dans les poches des assurés ou de leurs complémentaires – ce qui revient au même puisque ce sont au final leurs cotisations qui les financent. Le forfait hospitalier (le montant journalier que la Sécu ne rembourse pas au patient en cas de séjour à l’hôpital) augmentera ainsi de 2 euros, générant 200 millions d’euros pour les caisses des hôpitaux, que l’assurance-maladie n’aura pas à sortir. Une logique dangereuse, a rappelé récemment le professeur au CHU de la Pitié-Salpêtrière à Paris André Grimaldi ;: « ;Tout transfert des dépenses de la Sécurité sociale vers les assureurs complémentaires privés (mutualistes ou non) ne diminue pas les dépenses de santé du pays, elle ne fait que les privatiser, sapant très lentement mais très sûrement le consentement à la solidarité des classes moyennes supérieures “bien portantes”. »

    Pour Christophe Prudhomme, de la CGT, il est urgent de mettre en place d’autres mesures, comme la suppression de la taxe sur les salaires payée par les hôpitaux, qui rapporte 4 milliards d’euros annuels à l’État. « ;Le gouvernement vient de supprimer l’impôt sur la fortune pour un même montant. Qu’il fasse de même avec cette taxe injuste. Cela permettrait de créer 80 ;000 emplois dans les hôpitaux publics ;», rappelle le syndicaliste.

  8. #728
    Membre averti
    Citation Envoyé par fredoche Voir le message
    Quand il y aurait plus 76% des morts qui ont plus de 75 ans et 91 % plus de 65 ans, il y a des questions à se poser sur les stratégies mises en œuvre et les objectif réels de nos gouvernements lors de cette épidémie et de ces confinements.
    Par ailleurs en cherchant un peu on trouve vite que l'age moyen et médian de ces morts est à plus de 80 ans.
    Les vieux faudrait les tuer à la naissance, on serait tranquille comme ça.

  9. #729
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Gunny Voir le message
    Les vieux
    Certains font un parallèle avec le dilemme du train :

    Le gouvernement avait le choix entre laisser mourir quelque vieux, ou sacrifier tout le monde, il a choisi de sacrifier tout le monde.
    Les conséquences des confinements et des restrictions vont être beaucoup plus grave qu'aurait pu l'être le SARS-CoV-2 si on avait rien fait du tout. Mais ça on ne le verra que bien plus tard…

    Citation Envoyé par fredoche Voir le message
    91 % plus de 65 ans
    9% des morts ont moins de 65 ans ? Ça fait beaucoup quand même.
    Ce sont des obèses, des diabétiques, des hyper tendus, des cancéreux, des immunodéprimés, des handicapés, etc.
    Si tu n'as pas de grave problème de santé t'as pas trop à t'inquiéter du SARS-CoV-2 (il faut juste faire attention de ne pas le transmettre à des personnes faibles).
    Keith Flint 1969 - 2019

  10. #730
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    9% des morts ont moins de 65 ans ? Ça fait beaucoup quand même.
    Ce sont des obèses, des diabétiques, des hyper tendus, des cancéreux, des immunodéprimés, des handicapés, etc.
    Si tu n'as pas de grave problème de santé t'as pas trop à t'inquiéter du SARS-CoV-2 (il faut juste faire attention de ne pas le transmettre à des personnes faibles).
    Bon, fois encore tu parles sans savoir.

    J'ai une collègue, alors je sais, c'est pas un cas général, mais c'est juste pour dire que tes affirmations sont trompeuses. Donc, une de mes collègues a une de ses filles, 19 ans, qui a choppé cette saloperie de COVID.
    Elle est plutôt sportive (triathlonienne, qui espérait rejoindre l'équipe de France pour les prochains JO - donc ni obèse, ni diabétique, ni hyper tendu, ni cancéreuse, ni immunodéprimée, ni handicapée, ni etc.), elle n'a donc pas été touchée durement (pas en réa) mais alitée et hospitalisée quand même. Un mois après, elle n'a toujours par retrouver le goût, ni l’odorat. Tu vas me dire que ce n'est pas grave. Certes, mais c'est quand même gênant. Les médecins lui ont dit que ça "pourrait" revenir, et que ça pourrait être très long (sans plus de détail sur la longueur de la durée). Mais, plus grave et plus handicapant pour elle, elle ne peut pas marcher vite plus de 100m sans être essoufflée et fatiguée comme après un triathlon ! Tu imagines ce que ça représente pour elle ? Des années d'effort ruinés par un petit virus. Parce qu'un gouvernement a décidé que les élèves pouvaient aller en cours, que comme toi, ils se sont dits : "Ça ne concerne que les vieux pour 90% des cas". Ben oui, mais les 10% restants on en fait quoi ? Et ce n'est pas forcément des obèses, des diabétiques, des hyper tendus, des cancéreux, des immunodéprimés, des handicapés, etc. hein ?!

    Les médecins ne savent absolument pas si elle retrouvera son souffle ! Alors, tes messages à la con sur, c'est pas grave, ça tue que des vieux, des obèses, des diabétiques, des hyper tendus, des cancéreux, des immunodéprimés, des handicapés, etc. ben tu te les gardes, d'accord !
    Au nom du pèze, du fisc et du St Estephe
    Au nom du fric, on baisse son froc...

  11. #731
    Membre extrêmement actif
    Pour expliquer de manière plus légère les choix du gouvernement face à cette 2ème vague, un petit dessin vaut mieux que des dizaines de discours
    Au nom du pèze, du fisc et du St Estephe
    Au nom du fric, on baisse son froc...

  12. #732
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    ni obèse, ni diabétique, ni hyper tendu, ni cancéreuse, ni immunodéprimée, ni handicapée, ni etc.
    Alors déjà elle peut avoir une autre maladie sans le savoir, parce que tout le monde n'est pas conscient de son état de santé réel. Ce n'est pas toujours facile de se faire diagnostiquer.
    Les symptômes sont peut-être réversible et elle ira peut-être très rapidement mieux.

    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Et ce n'est pas forcément des obèses, des diabétiques, des hyper tendus, des cancéreux, des immunodéprimés, des handicapés, etc.
    On verra quand on aura les statistiques, si ça se trouve dans 99,9% des cas les malades ont d'autres graves problèmes de santé.
    Les poissons volants ça existe, mais ce n'est pas la norme.
    Keith Flint 1969 - 2019

  13. #733
    Modérateur

    Un célèbre prof de médecine () a dit aussi dans une interview qu'il y a aussi parmi les facteurs facilitant le boulot du virus, dans quelques cas rares, des aspects génétiques de la personne qui ne présentait pourtant pas l'une des co-morbidités connues.
    C'est peut-être le cas de la sportive.

    Si vous voulez, je vous retrouve l'interview...
    Elle dure une demie-heure et il dit pas mal de choses...
    Philippe Leménager. Ingénieur d'étude à l'École Nationale Supérieure de Formation de l'Enseignement Agricole. Autoentrepreneur.
    Mon ancien blog sur la conception des BDD, le langage SQL, le PHP... et mon nouveau blog sur les mêmes sujets.
    « Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément ». (Nicolas Boileau)
    À la maison comme au bureau, j'utilise la suite Linux Mageïa !

  14. #734
    Membre averti
    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Et ce n'est pas forcément des obèses, des diabétiques, des hyper tendus, des cancéreux, des immunodéprimés, des handicapés, etc. hein ?!
    Qui ont aussi le droit de ne pas avoir peur pour leurs vies et de se faire traiter comme sacrifiables, soit dit en passant.

    Le problème des séquelles est potentiellement une bombe à retardement pour la société et vaut à lui seul les précautions, car on risque de se retrouver avec des dizaines (voire plus) de milliers de personnes handicapées supplémentaires.

  15. #735
    Membre extrêmement actif
    @Gunny) tout à fait. Mais Ryu et d'autres pensent que l'on peut sacrifier des gens sous prétexte qu'ils sont vieux et/ou malades. Belle mentalité

    @Cinephil) Quelle que soit la raison, il est important de se protéger et de ne pas prendre de risque avec cette saloperie.
    Au nom du pèze, du fisc et du St Estephe
    Au nom du fric, on baisse son froc...

  16. #736
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par CinePhil Voir le message
    Un célèbre prof de médecine () a dit aussi dans une interview qu'il y a aussi parmi les facteurs facilitant le boulot du virus, dans quelques cas rares, des aspects génétiques de la personne qui ne présentait pourtant pas l'une des co-morbidités connues.
    Ca alors ! Un virus qui s'exprimerait différemment selon le terrain génétique de l'organisme hôte ? Mais quelle surprise... https://www.pasteur.fr/fr/espace-pre...-dengue-severe

    En même temps, quand on croit que c'est impossible qu'un virus se transmette via les voies respiratoires alors qu'on en trouve dans les voies respiratoires, je peux comprendre que ça semble une découverte...

  17. #737
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message

    Tu devrais lire l'article de Médiapart, qui a prouvé que cet escroc notoire a gagné des fortunes en créant des études bidons et fausses pour permettre aux laboratoires escrocs de vendre des médicaments non seulement inefficaces, mais surtout très dangereux. Il a été balancé par ses collègues, qu'il menaçait de virer s'ils truquaient pas les études.
    Un escroc ayant gagné des fortunes mais qui roule en Dacia Duster ? Et l'article ne dit nullement qu'il ai jamais menacé de virer ses collègues s'ils ne truquaient pas leur études, pas plus qu'il ne dit qu'il aurait publié des études truquées pour faire vendre des vilains médicaments de méchant labos. Cela, les labos s'en chargent très bien tout seuls.
    L'article cite juste le témoignage de doctorants taillables et corvéables à merci, et devant passer leur thèses à faire des manipulations pour le mandarin. Parfois refaisant ces manipulations des dizaines voire des centaines de fois, car en science, on ne trouve jamais rien du premier coup, et même souvent on se plante.

    Mais qu''est ce qu'elle imagine cette journaliste ? c'est le quotidien de beaucoup de doctorants en biologie ou en chimie, que ce soit à Pasteur ou au CNRS où de mes un frère a fait sa thèse, avant de décrocher un poste d'enseignant. Et maintenant c'est lui qui fait bûcher les thésards dans son labo. Mais à 44 ans, sans avoir jamais encore publié d'article "remarquable".

    Encore une invention digne du Père Duchesne comme le génocide massif (sic) de marseillais à l'hydroxychloroquine.



    Citation Envoyé par Jon Shannow Voir le message
    Pour expliquer de manière plus légère les choix du gouvernement face à cette 2ème vague, un petit dessin vaut mieux que des dizaines de discours
    Le gouvernement n'anticipe rien, pilote à 3 jours, n'écoute personne. Un gouvernement d'erreurs de casting, avec un Martin Hirsch et un Castex qui furent ceux qui supprimèrent des dizaines de milliers de lits, tout en créant des dizaines de milliers de places de fonctionnaires.
    Cela se plasse bien en Allemagne, ils ont la "nouvelle vague" aussi, à moins que ce ne soit la saisonnalité du virus mais n'ont que 13000 décès. Mais ils ont l'air de savoir faire des tests PCR, eux, et ils disent que la France est devenue une bouffonnerie absurde.

    Je rappelle que même au Royaume-uni, le gouvernement (ou l'armée) avait été capable de monter un hôpital de plusieurs centaines de places

    Il faudrait aussi compter la surmortalité par cancer et autre morbidité sur 5 ans, car pendant que l’hôpital public nous rejoue la défaite de 40 ans, il ne soigne pas les maladies habituelles
    La joie de l'âme est dans la planification -- Louis Hubert Liautey

  18. #738
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Ce serait marrant qu'un autre laboratoire présente un vaccin efficace à 94,6% ^^
    Bon finalement c'est l'efficacité du vaccin de Pfizer qui passe à 95% :
    Pfizer affirme que son vaccin est finalement efficace à 95% contre le COVID-19
    La concurrence entre vaccins n’a jamais été aussi rude, mais surtout aussi flagrante qu’avec ceux formulés contre le COVID-19. Les laboratoires américains Pfizer et BioNTech dévoilent aujourd’hui les résultats finaux des essais cliniques, dits de « phase III », réalisés pour leur vaccin anti-COVID-19. Ce dernier s’avère ainsi « efficace à 95% » contre l’infection au coronavirus SARS-CoV-2. La semaine dernière, les résultats à mi-parcours avaient indiqués une efficacité à 90%. Et il y a seulement quelques jours, le laboratoire concurrent Moderna avait affirmé être parvenu à une efficacité préliminaire de 94,5%.
    Maintenant il faut que Moderna arrive avec ses résultats finaux à 95,4% et ce sera pas mal ^^
    Keith Flint 1969 - 2019

  19. #739
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par SimonDecoline Voir le message
    Et ensuite il aurait fallu faire quoi ? Former des médecins bac+10 en 3 mois ? Le démantèlement de l'hopital public, ça fait plus de 10 ans que c'est en cours, c'est un peu facile de le reprocher au gouvernement actuel...
    Plus de 20 ans, en fait. Après, Macron a ceci de positif qu'il a fait sauter le numerus clausus. Mais pour tout le reste, il a poursuivi la politique de destruction bien entamée par ses prédécesseurs (oui, ça commence sous Jospin, avant de s’accélérer avec ses successeurs).
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  20. #740
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
    Plus de 20 ans, en fait.
    Comment et pourquoi l’hôpital public français est-il en train d’être détruit ? 2e PARTIE — L’Union européenne est à l’origine profonde du manque de moyens des hôpitaux français
    Nous avons décrit l’effondrement de notre système de santé publique et illustré la façon dont cela est géré politiquement, c’est-à-dire un peu comme si l’on voulait éteindre progressivement une grosse machinerie complexe.

    Nous allons maintenant étudier les origines profondes de ces choix politiques, puisqu’il s’agit bien de choix politiques délibérés, et à quoi ils vont nous conduire.
    Chaque année l'UE demande à la France de diminuer ses dépenses de santé.

    ====
    Covid-19 : l’OMS opposée à l’utilisation du remdesivir
    « Le médicament antiviral remdesivir n'est pas conseillé pour les patients admis à l'hôpital pour le Covid-19, quel que soit le degré de gravité de leur maladie, car il n'y a actuellement pas de preuve qu'il améliore la survie ni qu'il permette d'éviter d'être placé sous ventilation artificielle », selon un communiqué de l'OMS (Organisation mondiale de la santé).
    (...)
    Ces experts soulignent « la possibilité d'importants effets secondaires » de ce médicament, de même que « son coût relativement important et ses implications logistiques », puisqu' « il doit être administré par intraveineuse ».
    Ils auront mis le temps à arriver à cette conclusion.
    Keith Flint 1969 - 2019

###raw>template_hook.ano_emploi###