Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    « Essayez ces outils logiciels libres pour garder le contact », propose la FSF comme alternatives à Zoom
    « Essayez ces outils logiciels libres pour garder le contact », propose la Free Software Foundation
    Comme meilleures alternatives à Zoom qui a mauvaise presse en matière de sécurité

    La pandémie de COVID-19 est à l’origine d'énormes changements dans la façon dont les gens travaillent, jouent et communiquent. Depuis son déclenchement, elle a imposé ce qui est désormais considéré comme la plus grosse expérience de collaboration en ligne entre individus. Les applications de vidéoconférence ont le vent en poupe.

    Dans ce lot, Zoom avec ses (désormais) plus de 200 millions d’utilisateurs quotidiens a mauvaise presse. Alors que le mois précédent tirait à son terme, l’éditeur de l’application de vidéoconférence a dû procéder au retrait du SDK Facebook qui transférait les données des utilisateurs vers le réseau social. Il est d’ailleurs sous le coup d’une action collective en justice pour cette affaire. À date, des rapports additionnels qui laissent croire que l’éditeur a la capacité d’espionner les réunions de groupe ont filtré. C’est autant d’exemples qui illustrent les « injustices dont les utilisateurs des logiciels propriétaires sont victimes », d’après la Free Software Foundation. En effet, la Fondation du logiciel libre définit les logiciels propriétaires comme ceux qui ne respectent pas la liberté de leurs utilisateurs ou qui mettent ces derniers sous le pouvoir des éditeurs, ce qu’elle considère comme une injustice. Dans des cas comme celui de Zoom, l’insécurité est une forme d’injustice à l’endroit des utilisateurs que la FSF condamne. C’est la raison pour laquelle elle procède à la publication d’une liste d’outils logiciels libres qui permettent de garder le contact avec ses proches.

    Appels audio

    Mumble : c’est un logiciel libre de voix sur IP. Son usage principal est la communication pendant les parties de jeu en réseau. Les clients sont disponibles pour tous les principaux systèmes d'exploitation. D’après la FSF, les réunions qui mobilisent de nombreux utilisateurs ont tendance à ne pas trop solliciter le réseau.


    Asterisk/SIP : c’est un autocommutateur téléphonique privé (PABX) libre et propriétaire (publié sous double licence GPLv2 ou commerciale) pour systèmes GNU/Linux. La Free Software Foundation s’en sert pour la gestion de ses lignes téléphoniques : messagerie vocale, files d’attente, agents d’appels, musiques d’attente, mises en garde d’appels, distribution d’appels, etc.


    Appels vidéo et présentations

    Jitsi : c’est une solution de vidéoconférence libre qui s’appuie sur WebRTC. Elle permet aux utilisateurs de partager leur écran de la même manière que sous Zoom. Son utilisation requiert de paramétrer un serveur central pour coordonner les participants à des appels ainsi que les salles.


    Jami : c’est une solution logicielle libre pour passer des appels téléphoniques via Internet en s’appuyant sur un ordinateur à usage général plutôt que du matériel dédié. Elle est compatible Session Initiation Protocol (SIP) et disponible sous Linux, Windows, OS X, iOS et Android.


    Open Broadcaster Software (OBS) : depuis 2016, on fait référence à ce logiciel sous le nom OBS Studio. Il s'agit d'un outil libre permettant de diffuser en continu des vidéos à partir de plusieurs entrées vers une source Web, que ce soit en combinant une webcam avec des diapositives de conférence ou même un jeu libre. OBS Studio est disponible Windows, macOS et Linux.


    Solutions de messagerie instantanée

    Extensible Messaging and Presence Protocol (XMPP) : c’est un protocole de messagerie instantanée basé sur XML. C’est la solution de messagerie instantanée de la Free Software Foundation qui s’en sert pour une raison principale dont elle fait mention : tous les contenus (chiffrés avec la clé privée de chaque membre de son personnel) transitent par le biais de serveurs sous son contrôle.


    Internet Relay Chat (IRC) : la FSF recommande de s’appuyer sur ce service auquel des plus connus comme Messenger et Slack empruntent beaucoup. IRC est un protocole de la couche application qui permet à de tiers de communiquer via des contenus textuels. Les communications en groupe dans certains forums en ligne s’appuient sur ce dernier. De nombreux clients IRC sont disponibles pour chaque système d’exploitation majeur : The Lounge, Pidgin, etc.


    Du courriel chiffré au partage de fichiers, la Free Software Foundation propose également une panoplie de solutions libres : email GPG, Discourse, Etherpad, NextCloud, Up1, etc.



    Grosso modo, c’est un petit échantillon de logiciels libres que la FSF propose et dont la plupart a fait l’objet de tests lors de la conférence LibrePlanet 2020 qui s’est tenue en ligne. Les solutions mises en avant l’ont été parce qu’elles offrent pour la plupart la possibilité d’un auto-hébergement. Une liste plus fournie est disponible sur le site dédié libreplanet.org.

    Source : Free Software Foundation, LibrePlanet

    Et vous ?

    De quels outils vous servez-vous dans cette liste de la Free Software Foundation ?
    Êtes-vous aussi d’avis que cette pandémie peut aider à rendre justice (en matière d’aura) aux logiciels libres ?

    Voir aussi :

    Les réunions sur Zoom ne supportent pas le chiffrement de bout en bout, Zoom a donc la capacité technique d'espionner les réunions vidéo privées
    Un ancien hacker de la NSA découvre une faille dans Zoom permettant de prendre le contrôle des Mac, notamment la webcam, le micro et l'accès root, Elon Musk interdit à ses employés de l'utiliser
    Microsoft sous pression pour améliorer la vidéo de Teams afin d'empêcher les clients de basculer vers Zoom, la vue 2×2 actuelle ne convenant plus alors que le nombre de réunions en ligne augmente
    Zoom divulguerait les adresses mail et photos des utilisateurs, et permettrait aussi à certains utilisateurs de lancer un appel vidéo avec des inconnus
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre confirmé
    Le problème a mon avis viens du fait que les entreprises ont un besoin immédiat de solution de communication à cause du confinement. Et une entreprise qui n'a pas d'admin système n'arrivera jamais ou n'aura pas les moyens ni le temps de mettre en place un solution libre sur un serveur dédié.

    Dans tout les cas, elle ira va une solution proprio disponible en 3 clics et immédiatement. Il faudrait des prestataires proposant ces produits et permettant leur utilisation clé en main à un tarif compétitif. Pour NextCloud cela existe. Pour le reste, j'en suis mois sûr.

  3. #3
    Membre averti
    J'utilise Nextcloud depuis plusieurs années. et avant Owncloud.
    J'en ai profité pour installé l'application Talk. Cela marche très bien en vidéo et son ainsi qu'en partage d'écran. Essayez avec uniquement 3 personnes.
    "Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît." Michel Audiard - Les tontons flingueurs

  4. #4
    Candidat au Club
    Ce ne sont pas des alternatives à Zoom
    D'abord, il faut bien comprendre ce qu'est Zoom : un service de vidéoconférence collectif. Il permet de mettre en relation plusieurs dizaines de personnes (voire des centaines).
    Les solutions proposées par la FSF sont de bonnes alternatives à Skype où tu peux communiquer avec 3-4 personnes maximum en même temps sans avoir une qualité son/vidéo merdique.

    Mais ce ne sont certainement pas des alternatives à Zoom. Si tu arrives à faire une vidéoconférence à 30 avec Nextcloud Talk ou Jitsi c'est que tu as un débit de la Nasa chez toi.
    C'est dommage que la FSF ne fasse pas plus d'effort et se limite à des applications pour M et Mme Toutlemonde (ce qu’il faut toujours faire bien sûr pour sensibiliser un maximum de gens).
    Mais en plus de la sensibilisation, il faut de vraies alternatives qui tiennent la route qui répondent à des besoins spécifiques.

    Dans les universités, il y a plusieurs instances du service open source BigBlueButton qui ont été mises en place.
    La qualité est très variable, car il faut des serveurs et des réseaux qui puissent supporter la charge, la compression et la redistribution de plusieurs flux audio/vidéo en même temps.

    Si vous avez d'autres solutions...

  5. #5
    Membre du Club
    Quid de matrix ?
    Je suis étonné de ne pas voir aux côtés de IRC et XMPP le "jeunot" Matrix qui m'a l'air d'être parti sur de très bonnes bases et d'acquérir déjà pas mal de popularité

  6. #6
    Membre expert
    A une époque j'utilisais Mumble qui était le concurrent de TeamSpeak, l'arriver de discord à enterrer ces 2 produits.
    Mon Covid Tracker alias Coronavirus : https://covid.ovh/
    Application 1km qui permet de calculer la distance d'1km autour de son domicile :
    Apps Android
    Apps IOs

  7. #7
    Modérateur

    Citation Envoyé par scandinave Voir le message
    Dans tout les cas, elle ira va une solution proprio disponible en 3 clics et immédiatement. Il faudrait des prestataires proposant ces produits et permettant leur utilisation clé en main à un tarif compétitif. Pour NextCloud cela existe. Pour le reste, j'en suis mois sûr.
    Installer jitsi sur linux c'est 3 commandes, c'est vraiment à la portée de n'importe quel personne faisant un peu d'admin (il faut savoir installer un package, guère plus, la configuration Nginx ou Apache est générée). Je ne connais pas les besoins en bande passante.

    Quant aux solutions "professionnelles", elles ne sont pas forcément toutes aussi pro que ça. Cisco Webex par exemple supporte parfois 40 personnes, et parfois est inutilisable à 3.
    "La route est longue, mais le chemin est libre" -- https://framasoft.org/
    Les règles du forum

  8. #8
    Candidat au Club
    Video Contacts
    Bonjour,

    à titre familial, JAMI fonctionne très bien entre la métropole et l'océan Indien.

    J'ai tenté plusieurs réglages de la qualité d'image lors des transmissions sans vraiment savoir si
    les variations provenaient du FAI, de l'heure, du matériel de part et d'autre....et même de la localisation
    puisqu'un de mes correspondant se trouve en "zone blanche".

  9. #9
    Membre régulier
    Ah génial, merci d'avoir cité Asterisk.
    Superbe solution pour remplacer les PABX propriétaires.
    Mais pas que... Car pendant + 3 ans j'ai monté des trunk SIP avec les PABX Cisco, Alcatel, AAstra, Avaya, etc...
    Comme quoi c'est une solution open source interoperable
    Ma citation favorite : " Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. "

    Blog perso
    : www.claudebueno.com