Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    COVID-19 : Bill Gates estime qu'un confinement national aux USA est désormais inévitable
    La pandémie COVID-19 vue par Bill Gates : comment sa fondation participe au combat ?
    Quelles seraient les meilleures mesures de protection à l'échelle d'un pays ? Le milliardaire de la Tech s'exprime

    Bill Gates s'est livré à une séance de questions-réponses au sujet du COVID-19 avec les internautes. Il a estimé que cela était une excellente occasion d'avoir une discussion factuelle sur cette pandémie et ce que nous pouvons faire pour éviter la prochaine. Voici quelques-unes des questions et des réponses correspondantes.

    Question d’un internaute : Qu'est-ce qui vous inquiète le plus au sujet de la crise actuelle ? Qu'est-ce qui vous donne le plus d'espoir ?

    Réponse de Bill Gates : La pandémie actuelle touche de nombreuses personnes dans les pays riches. Les bonnes actions, y compris le test et le confinement social dans les 2-3 mois, les pays riches devraient réussir à éviter des niveaux élevés d'infection. Je m'inquiète de tous les dommages économiques, mais le pire sera de savoir comment cela affectera les pays en développement qui ne peuvent pas faire le confinement social de la même manière que les pays riches et dont la capacité hospitalière est beaucoup plus faible.

    ---

    Pouvez-vous expliquer brièvement ce que la plupart des Américains peuvent faire pour aider d'autres Américains en ce moment de crise ?

    L’une des choses à faire est d’adopter l’approche de « confinement » dans votre communauté afin que le taux d’infection diminue de façon spectaculaire pour nous permettre de revenir à la normale dès que possible. Certaines personnes, comme les agents de santé, font un travail héroïque et nous nous devons de les soutenir. Nous devons rester calmes même s'il s'agit d'une situation sans précédent.

    ---

    Y a-t-il une chance que le délai de 18 mois pour le développement d'un vaccin puisse être raccourci, et de combien ?

    C'est une excellente question. Il y a plus de 6 projets différents en cours pour développer un vaccin. Certains utilisent une nouvelle approche appelée RNA qui n'a pas encore fait ses preuves. Nous devrons tenter différentes approches sachant que certaines d'entre elles ne fonctionneront pas. Nous aurons littéralement besoin de milliards de vaccins pour protéger le monde. Les vaccins doivent être testés pour s'assurer qu'ils sont sûrs et efficaces. Certains vaccins, comme celui de la grippe, ne conviennent pas aux personnes âgées.

    Les premiers vaccins que nous recevrons iront aux travailleurs de la santé et aux travailleurs critiques. Cela pourrait arriver avant 18 mois si tout se passe bien, mais avec le Dr Fauci et d'autres, nous faisons attention à ne pas faire de promesse lorsque nous ne sommes pas sûrs. Le travail avance à plein régime.

    ---

    Je voudrais également demander la même chose, mais en ce qui concerne le calendrier d'un traitement efficace.

    Une thérapeutique pourrait être disponible bien avant un vaccin. Idéalement, cela réduirait le nombre de personnes qui ont besoin de soins intensifs, y compris des respirateurs. La Fondation a mis sur pied un Accélérateur Thérapeutique pour examiner toutes les idées les plus prometteuses et mettre en jeu toutes les capacités de l'industrie. J'espère donc que quelque chose en sortira. Ce pourrait être un antiviral ou des anticorps ou autre chose.

    Une idée qui est explorée est d'utiliser le sang (plasma) des personnes qui sont récupérées. Cela peut avoir des anticorps pour protéger les gens. Si cela fonctionne, ce serait le moyen le plus rapide de protéger les travailleurs de la santé et les patients atteints d'une maladie grave.


    ---

    En tant qu'éducateur, que puis-je faire pour mes élèves, en particulier pour mes élèves à faible revenu qui n'ont pas accès à la technologie pendant cette période? J’ai essayé d’envoyer des courriels rassurants (y compris des photos de chats), mais je m’inquiète de l’impact éducatif et de l’impact à long terme sur le bien-être de mes élèves.

    C'est un énorme problème, car les écoles seront probablement fermées au cours des prochains mois. Je suis impressionné par les approches créatives que de nombreux enseignants proposent pour enseigner à distance (si vous êtes un enseignant qui lit ceci, merci pour le travail que vous faites). Mais je sais que tout le monde n'est pas configuré pour enseigner à distance. Il existe de nombreuses bonnes ressources en ligne, notamment Khan Academy, CommonLit, Illustrative Mathematics, Zearn et Scholastic. Comcast et d'autres fournisseurs de connectivité Internet proposent des programmes spéciaux pour faciliter l'accès. Microsoft et d'autres travaillent sur la sortie des machines, mais la chaîne d'approvisionnement est assez limitée. Malheureusement, les étudiants à faible revenu seront plus touchés par la situation que les autres, nous devons donc aider de toutes les manières possibles.

    ---

    Que pensez-vous de la réponse de la Chine à la crise ? Comment évalueriez-vous leur réponse sur une échelle de 1 à 10 ?

    Après le 23 janvier, quand ils ont réalisé à quel point c'était grave, ils ont procédé à un fort confinement social qui a fait une énorme différence. Bien sûr, ce confinement a créé beaucoup de difficultés pour les personnes concernées, mais il a contribué à arrêter la propagation du virus. D'autres pays procèdent quelque peu différemment, mais une combinaison de tests et de confinement social fonctionne clairement et ce sont les seules armes dont nous disposons jusqu'à ce que nous obtenions un vaccin.

    ---

    À votre avis, après la fin de cette pandémie, aussi longue soit-elle, quelle devrait être la première étape que nous prenons en tant que communauté mondiale afin d'être mieux préparés à la prochaine pandémie ?

    La conférence TED que j'ai faite en 2015 en a parlé. Nous devons avoir la capacité d'étendre les diagnostics, les médicaments et les vaccins très rapidement. Les technologies existent pour bien le faire si les bons investissements sont faits. Les pays peuvent travailler ensemble sur ce point. Nous avons créé la CEPI = Coalition for Epidemic Preparedness Innovation, qui a effectué des travaux sur les vaccins, mais qui doit être financée à un niveau supérieur pour avoir la capacité de production de secours pour le monde.

    ---

    Pourquoi pensez-vous que la plupart des gouvernements du monde n’étaient pas prêts alors que vous et d’autres experts les avez mis en garde contre de tels événements?

    Personne ne pouvait prédire les chances d'apparition d'un nouveau virus. Cependant, nous savions que cela arriverait à un moment ou à un autre avec une grippe ou un autre virus respiratoire. Il n'y avait presque pas de financement. La création du CEPI qui a été financée par notre fondation, Wellcome, la Norvège, le Japon, l’Allemagne et le Royaume-Uni a été une étape minuscule par rapport à ce qui aurait dû se produire. Nous nous préparons à d'éventuelles guerres et incendies et nous devons maintenant faire en sorte que les épidémies soient traitées avec la même gravité. La bonne nouvelle est que nos outils biologiques, y compris de nouvelles façons de faire des diagnostics, des thérapies et des vaccins, permettent d'avoir un système de réponse solide pour les épidémies d'origine naturelle.


    ---


    J'habite à Seattle, comme vous, et j'ai l'impression que le nombre de tests n’a pas augmenté. Notre nombre de cas confirmés commence à être moins important que celui d’autres États. Qu’est-ce qui pourrait en être la raison ? Confinement social effectif ou manque de tests ?

    Aux États-Unis, les tests ne sont pas encore organisés. Dans les prochaines semaines, j'espère que le gouvernement corrigera cela en ayant un site Web sur lequel vous pourrez vous rendre pour vous renseigner sur les tests à domicile et les kiosques. Les choses sont un peu confuses en ce moment. À Seattle, l'Université de Washington fournit des milliers de tests par jour, mais personne n'est connecté à un système de suivi national.

    Chaque fois qu'il y a un test positif, il faut voir où comprendre la maladie et si nous devons renforcer le confinement social. La Corée du Sud a fait un excellent travail à ce sujet, y compris la recherche de contacts numériques.

    ---

    J'ai lu le rapport de l'équipe de réponse COVID-19 de l'Imperial College ainsi que cette explication dans un contexte historique. Essentiellement, il dit qu'en ne faisant rien, 4 millions d'Américains meurent. Grâce à la stratégie d'atténuation, notamment le confinement social et donc « l’aplatissement de la courbe», il est dit que 1,1 à 2 millions d'Américains vont mourir. Cependant, il y est également indiqué que la stratégie de suppression, c’est-à-dire « tout fermer pendant 18 mois », permettra de rapporter ce nombre à quelques milliers de personnes.

    Êtes-vous d'accord avec ces chiffres et, dans l'affirmative, y a-t-il une excuse pour ne pas appliquer cette stratégie immédiatement pour tout le pays ?


    Heureusement, il semble que les paramètres utilisés dans ce modèle étaient trop négatifs. L'expérience en Chine constitue les données les plus critiques dont nous disposons. Ils ont fait leur « confinement » et ont pu réduire le nombre de cas. Ils font également des tests à grande échelle, donc ils voient des rebonds immédiatement et jusqu'à présent, il n'y en a pas eu beaucoup. Ils ont évité une infection généralisée. Le modèle de l’Imperial College ne correspond pas à cette expérience. Les modèles ne sont aussi bons que les hypothèses qui y sont formulées. Les gens travaillent sur des modèles qui correspondent à ce que nous voyons de plus près et ils deviendront un outil clé. Un groupe appelé Institute for Disease Modeling que je finance est l'un des groupes travaillant avec d'autres sur ce sujet.

    ---

    Les normes de test de Covid-19 semblent extrêmement en faveur des riches et des célèbres. Les tests sont effectués pour des personnes comme les joueurs de sport professionnels, même ceux qui ne présentent aucun symptôme. Je ne parle pas des travailleurs de la santé ou des personnes occupant des emplois essentiels - je parle des acteurs, des actrices, des sportifs, etc. D'un autre côté, les conseils de Kaiser en WA est que vous devez avoir une fièvre de 101,5 °F (38,611 °C) et soit un essoufflement grave ou une mauvaise toux. Même là, vous pouvez patienter au moins 5 jours, voire plus, pour disposer des résultats de votre test.

    Comment cela se fait-il que, même avec quelque chose comme le test Covid-19 que le gouvernement est censé gérer, les riches et les célèbres bénéficient d'un traitement spécial ? Existe-t-il une grande réserve de tests réservés aux « personnes qui comptent » ? N'est-il pas hypocrite que tout le monde dise qu'il faut veiller au bien commun et éviter d'exiger trop du système de santé, tandis que les riches et les célèbres obtiennent ce qu'ils veulent, quand ils le veulent ?

    Nous devons démocratiser et faire évoluer le système de test en ayant un site Web du CDC auquel les gens vont et indiquent leur situation. Les situations prioritaires doivent être testées dans les 24 heures. C'est faisable étant donné que de nombreux pays ont déjà pris des dispositions similaires. Les travailleurs de la santé, par exemple, devraient avoir la priorité. Les personnes âgées devraient avoir la priorité. Nous serons en mesure de rattraper la demande de tests dans les quelques semaines suivant la mise en place du système. Sans le système, nous ne savons pas ce qui manque.

    ---


    Que pensez-vous de l'approche actuelle des Pays-Bas pour lutter contre ce virus ? Ils ne vont pas à un confinement complet, mais essaient plutôt de le diffuser de manière contrôlable afin de travailler sur « l'immunité collective ».

    Le seul modèle connu pour fonctionner est un sérieux effort de confinement social. Si vous ne le faites pas, la maladie se propagera à un pourcentage élevé de la population et vos hôpitaux seront surchargés de cas. Il faut donc éviter cela malgré les problèmes causés par le « confinement ». Si un pays ne contrôle pas ses cas, d'autres pays empêcheront quiconque d'entrer ou de sortir de ce pays. Je pense que les Pays-Bas finiront par faire ce que font les autres pays.

    ---

    Des réflexions sur la chloroquine / hydroxychloroquine?

    De nombreux médicaments thérapeutiques sont à l'étude et il en fait partie. S’il venait à prouver son efficacité, alors nous devrions nous assurer d’en réserver aux patients qui en ont le plus besoin. Nous avons une étude en cours pour comprendre cela. Nous avons également un programme de dépistage pour examiner toutes les idées pour la thérapeutique, car le nombre proposé est très grand et seuls les plus prometteurs doivent être essayés chez les patients. La Chine testait certaines choses, mais maintenant, il y a si peu de cas que ces tests doivent être déplacés vers d'autres endroits.

    ---

    Comment votre fondation aide-t-elle dans la lutte contre la pandémie actuelle ? Donnez-vous de l'argent, produisez-vous des produits pour les agents de santé ?

    Notre fondation travaille avec tous les groupes qui font des diagnostics, des thérapies et des vaccins pour s'assurer que les bons efforts sont prioritaires. Nous voulons nous assurer que tous les pays ont accès à ces outils. Nous avons fait un don de 100 millions de dollars en février pour diverses choses et nous en ferons plus. L'une des priorités consiste à s'assurer qu'il existe une capacité de production suffisante pour les produits thérapeutiques et les vaccins. Nous avons d'autres programmes comme notre groupe d'éducation pour nous assurer que les ressources en ligne pour les étudiants sont aussi utiles que possible.

    ---

    Pouvez-vous faire quelque chose pour aider à la production de ventilateurs ?

    Il y a beaucoup de programmes pour y parvenir. Si nous faisons du confinement social correctement, la flambée des cas ne sera pas aussi écrasante. L'expertise de notre fondation est dans le diagnostic, la thérapeutique et les vaccins donc nous ne sommes pas impliqués dans les efforts de ventilation, mais cela pourrait apporter une contribution d'autant plus que la maladie s'infiltre dans les pays en développement dont l'Afrique.


    ---

    Devrait-il y avoir un refuge national en place ? Pourquoi ou pourquoi pas ?

    La plupart des gens peuvent s'abriter chez eux, mais pour les personnes pour lesquelles cela ne fonctionne pas, il devrait y avoir un endroit où aller. Nous essayons de voir si nous pouvons envoyer des trousses de test aux personnes à la maison afin qu'elles n'aient pas à sortir et que les tests parviennent aux personnes qui sont prioritaires. Les États-Unis ne sont toujours pas organisés sur les tests.

    ---

    Quels changements allons-nous devoir apporter au fonctionnement des entreprises pour maintenir notre économie tout en assurant un confinement social ?

    La question de savoir quelles entreprises devraient continuer leurs activités est délicate. Certainement l'approvisionnement alimentaire et le système de santé. Nous avons encore besoin d'eau, d'électricité et d'Internet. Les chaînes d'approvisionnement pour les choses critiques doivent être maintenues. Les pays sont toujours en train de déterminer ce qu'il faut continuer à faire.

    Par la suite, nous aurons des certificats numériques pour montrer qui a récupéré ou qui a été testé récemment ou quand nous avons un vaccin qui l'a reçu.

    ---


    Quand tout cela prendra-t-il fin?

    Pour réduire le nombre de malades dans le monde, nous avons besoin d'un vaccin. De nombreux pays riches seront en mesure de limiter le nombre de cas (y compris aux États-Unis) s'ils font les bonnes choses, mais les pays en développement auront du mal à arrêter la propagation, de sorte qu'un vaccin est essentiel. Un groupe appelé GAVI aide à acheter des vaccins pour les pays en développement et ils joueront un rôle clé une fois qu'un vaccin sera fabriqué en volume.

    ---

    Combien de temps cela durera-t-il?

    Cela variera beaucoup selon les pays. La Chine voit très peu de cas maintenant parce que leurs tests et leurs mesures de confinement ont été très efficaces. Si un pays fait du bon travail avec les tests et le confinement, dans 6 à 10 semaines, il devrait voir très peu de cas et pouvoir procéder à un retour vers la normale pour sa population.

    ---

    Une rechute n'aura-t-elle pas lieu après la fin du confinement ?

    Cela dépend de la façon dont vous traitez les personnes venant d'autres pays et de la force de l'effort de test. Jusqu'à présent en Chine, la rechute observée est très faible. Ils contrôlent très étroitement les personnes qui entrent au pays. Hong Kong, Taiwan et Singapour ont tous fait du bon travail dans ce domaine. Si nous le faisons correctement, les réapparitions de cas devraient être assez faibles en nombre.


    ---

    Quel est le nombre prévu de cas positifs en 1 mois ? 3 mois ? 6 mois ?

    Avez-vous des pensées ou des théories sur ce qui se passera en Chine lorsque les mesures de confinement seront levées ?

    Est-il possible qu'une 2e vague ressurgisse ?


    La Chine ne rapporte pas beaucoup de nouveaux cas. Le nombre de cas en Corée du Sud va dans la bonne direction. Si les personnes dont le test est positif s'isolent, la propagation peut être très faible. Plus tôt les gens savent qu'ils sont infectés, plus tôt ils peuvent s'isoler.

    ---

    Pouvez-vous fournir des estimations de la proportion de la population mondiale qui pourrait être infectée ?

    Cela variera beaucoup selon les pays. Taïwan, Hong Kong et Singapour ont agi rapidement et auront très peu de cas. Jusqu'à présent, même la Chine restera à un faible niveau de sa population (moins de 0,01 %). La Thaïlande est un autre exemple. Malheureusement, dans les pays pauvres, le confinement social est beaucoup plus difficile. Les gens vivent à proximité et doivent travailler pour obtenir leur nourriture, il pourrait donc y avoir des pays où le virus se propagerait largement.

    ---

    Compte tenu de l'impact économique du confinement social, de l'isolement et de la quarantaine liés à COVID, votre fondation s'est-elle engagée à autre chose qu'une intervention médicale directe? Par exemple, augmenter le financement des banques alimentaires, soutenir politiquement les projets de loi accordant un revenu / congé de maladie aux travailleurs, etc. ?

    La Fondation se concentre sur son domaine d'expertise qui est le diagnostic, la thérapeutique et les vaccins. Il y aura de nombreuses occasions de donner aux organismes de services sociaux, y compris les banques alimentaires, et je suis sûr que les gens seront généreux à ce sujet. Une fois que nous savons qui est positif, nous pouvons trouver un moyen de les soutenir afin qu'ils puissent rester isolés et toujours obtenir la nourriture et les médicaments dont ils ont besoin.

    ---


    J'ai un ami qui est médecin du NHS. Depuis hier, il travaille sans masque, car les réserves sont épuisées. Qui monopolise tous les masques ?

    Je suis désolé d'entendre ça. C'est un exemple de la raison pour laquelle nous avons besoin du confinement social pour minimiser le nombre de cas et pourquoi nous avons besoin que le réseau national de tests et la base de données soient opérationnels le plus rapidement possible.

    ---

    Qu'en est-il du rapport du NY Times qui vient de dévoiler un document du gouvernement disant que les stratégies mises en place vont s’étaler sur 18 mois avec « plusieurs vagues » ?

    Il existe de nombreux modèles pour voir ce qui va se passer. Cet article est basé sur un ensemble d'hypothèses dérivées de la grippe et il ne correspond pas à ce qui s'est passé en Chine ou même en Corée du Sud. Nous devons donc être humbles sur ce que nous savons, mais il semble que le confinement social accompagné de tests peut ramener le nombre de cas à un faible niveau.

    ---

    ,Mais lorsqu’on met fin au confinement social, cela ne va-t-il pas reprendre ? Le nombre total de guéris par rapport à ceux qui peuvent encore être infectés est encore faible.

    L'objectif est de maintenir le nombre de personnes infectées à un faible pourcentage. En Chine, moins de 0,01 % de la population a été infectée en raison des mesures prises. La plupart des pays riches devraient pouvoir atteindre un faible niveau d'infections. Certains pays en développement ne pourront pas le faire.

    ---

    Croyez-vous cependant aux nouvelles venant de Chine? C'est difficile à ce stade.

    La Chine fait beaucoup de tests. La Corée du Sud fait également un bon travail de test. Une fois que la situation de la Chine est devenue sérieuse en janvier, ils ont été assez ouverts sur leurs cas, alors oui, la bonne nouvelle, c'est qu'ils voient très peu d'infections à ce stade. Les États-Unis doivent organiser leur système de tests afin que nous puissions voir ce qui se passe.

    ---

    Quelles précautions dois-je prendre lors de la livraison d'articles tels que l'épicerie à mes grands-parents pour limiter l’exposition ?

    Le lavage des mains est la clé. Garder une distance. Demandez à quelqu'un d'autre de le faire si vous avez de la fièvre ou si vous toussez.

    ---

    Pourquoi ne sommes-nous pas encore confinés ?

    Nous entrons dans le lock-out, mais comme d'habitude, rétrospectivement, nous aurions dû le faire plus tôt. Plus il est fait tôt, plus il est facile de réduire le nombre de cas.

    ---

    Comment l'économie est-elle susceptible de se redresser après tout cela à votre avis ?

    L'impact économique sera important, mais s'il est bien fait, nous pourrons éventuellement rouvrir.

    ---

    Selon vous, quelle est la stratégie à long terme pour lutter contre cette pandémie et pensez-vous qu'elle nous préparera adéquatement pour la prochaine ?

    Je pense qu'après que cela sera sous contrôle, les gouvernements et autres investiront massivement pour être prêts pour la prochaine. Cela nécessitera une coopération mondiale, en particulier pour aider les pays en développement les plus touchés. Un bon exemple est la nécessité de tester des thérapies où que la maladie soit pour aider le monde entier. Le virus ne tient pas compte des frontières nationales.

    Source : Gates Notes

    Et vous ?

    Quels sont les points qui vous ont le plus intéressés ? Qu'avez-vous alors pensé des réponses de Bill Gates ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Nouveau Candidat au Club
    Télémédecine et WebRTC
    Bonjour

    Je suis médecin et souhaite réaliser des consultations par video ... Je maitrise quelques langages de programmation et me suis interresser au WebRTC pour installer un serveur sur un poste de travail.
    J'ai trouvé plusieurs solutions open source mais qui ne permettent qu'une communication en local.

    Connaissez vous une solution javascript simple permettant d'etablir une communication unique entre deux clients WebRTC ?

    Merci

    Dr Franck ROUSSIA

  3. #3
    Membre averti
    Je pense qu'après que cela sera sous contrôle, les gouvernements et autres investiront massivement pour être prêts pour la prochaine.
    et pourquoi ne pas essayer d'éviter la prochaine, par exemple en luttant contre le réchauffement climatique ?
    laloune
    Consultant B.I.
    Spécialité(s): Excel, SQL, Business Intelligence (Jedox Palo, Talend)

    "A problem worthy of attack proves its worth by fighting back." Piet Hein

  4. #4
    Expert éminent
    Citation Envoyé par laloune Voir le message
    et pourquoi ne pas essayer d'éviter la prochaine, par exemple en luttant contre le réchauffement climatique ?
    Le réchauffement climatique est un réel problème mais il n'a aucun rapport avec la pandémie actuelle …

  5. #5
    Membre averti
    Le réchauffement climatique est un réel problème mais il n'a aucun rapport avec la pandémie actuelle …
    avec la pandémie actuelle certes, mais la prochaine ?... quelques petites bestioles bien sympathiques comme la varioles ou l'anthrax sont emprisonnés dans le permafrost, sa fonte pourrait bien les libérer... et a priori le coronavirus actuel serait juste l'apéritif par rapport à ce qu'on peut y trouver...
    laloune
    Consultant B.I.
    Spécialité(s): Excel, SQL, Business Intelligence (Jedox Palo, Talend)

    "A problem worthy of attack proves its worth by fighting back." Piet Hein

  6. #6
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par laloune Voir le message
    pourquoi ne pas essayer d'éviter la prochaine
    Tu peux faire les deux en même temps. T'essaies d'éviter une nouvelle pandémie mais tu te prépares au cas où.
    Il était impossible d'anticiper cette crise. Pour l'instant on pense qu'une chauve-souris a contaminé un pangolin qui, à son tour, a contaminé un humain.
    On ne peut pas tout prévoir. Comme il dit "Personne ne pouvait prédire les chances d'apparition d'un nouveau virus".

    Citation Envoyé par laloune Voir le message
    bien sympathiques comme la varioles ou l'anthrax sont emprisonnés dans le permafrost
    D'après certaines études, on pourrait stopper toute activité humaine, la terre continuerait quand même de se réchauffer.

    Vivement dans 2, 3 mois qu'on parle enfin d'autre chose que du Covid-19.
    Keith Flint 1969 - 2019

  7. #7
    Membre averti
    okay, je me suis sans doute mal exprimé, il aurait fallu écrire : "pourquoi ne pas essayer minimiser les risques que la prochaine émerge, en luttant contre le réchauffement climatique par exemple"

    Personne ne pouvait prédire les chances d'apparition d'un nouveau virus
    Euh... si, en fait, la probabilité d'apparition d'un nouveau virus on peut la considérer comme étant de 100% (en gros "la question n'est pas de savoir si, mais quand"). depuis 2004 tous préviennent que de nouveaux virus apparaissent (alors oui il y en a qui apparaissent tous les ans, pas nécessairement dangereux) ; tous les chercheurs l'ont toujours dit et ont toujours tenté d'attirer l'attention des décideurs politiques là dessus (tout comme l'antibiorésistance, on en parle depuis bien longtemps et rien n'est vraiment fait - je suppose qu'on en parlera durant plusieurs mois lorsqu'une bactérie bien bad ass se baladera parmi nous)


    D'après certaines études, on pourrait stopper toute activité humaine, la terre continuerait quand même de se réchauffer.
    Euh... sauf ton respect c'est qui s'appelle enfoncer une porte ouverte, puisque l'on sait que le réchauffement n'est pas uniquement induit par les activités humaines, mais aussi par d''autres activités naturelles (rayonnement solaire, activité volcanique...)

    et puis, qui a parlé d'arrêter toute activité humaine ? le but c'est non pas de stopper net tout réchauffement mais limiter le réchauffement à au plus 2° d'içi 2100
    laloune
    Consultant B.I.
    Spécialité(s): Excel, SQL, Business Intelligence (Jedox Palo, Talend)

    "A problem worthy of attack proves its worth by fighting back." Piet Hein

  8. #8
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par laloune Voir le message
    "pourquoi ne pas essayer minimiser les risques que la prochaine émerge, en luttant contre le réchauffement climatique par exemple"
    Officiellement Bill Gates lutte contre le réchauffement climatique. Il a fait un TED sur le CO2.
    Bill Gates à propos de l'énergie : Innover vers le 0 carbone !

    Les gouvernements sont à fond dans la lutte contre le réchauffement, ils ont tous allé à la COP 25 à Madrid, donc ça ne rigole pas, il y aura une COP 26 à Glasgow. Qu'est-ce qu'ils pourraient faire de plus ?
    1500 jets privés attendus à Davos pour parler dérèglement climatique

    Citation Envoyé par laloune Voir le message
    et puis, qui a parlé d'arrêter toute activité humaine ? le but c'est non pas de stopper net tout réchauffement mais limiter le réchauffement à au plus 2° d'içi 2100
    C'est probablement irréalisable...
    Cela dit, si on voulait vraiment diminuer les émissions de gaz à effet de serre, il faudrait augmenter le nucléaire car c'est la source d'énergie la plus propre et la plus efficace.

    Dans 2, 3 mois les gens seront libre de sortir sans motif et on parlera peut-être du vrai problème qu'est la crise économique.
    Peut-être que les banques centrales vont à nouveau gonfler la bulle, pour retarder l’explosion du système comme en 2008, mais à force de gonfler des bulles il y en a une qui va péter.
    La dette gonfle très rapidement en ce moment.
    Keith Flint 1969 - 2019

  9. #9
    Membre averti
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    C'est probablement irréalisable...
    ah, bon. Bon ben renonçons alors.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Cela dit, si on voulait vraiment diminuer les émissions de gaz à effet de serre, il faudrait augmenter le nucléaire car c'est la source d'énergie la plus propre et la plus efficace.
    oui, ou alors arrêter les conneries du style bitcoin qui est un gouffre énergétique, prendre l'avion à tout va, prendre sa bagnole pour rien, acheter le nouvel iTruc tous les 6 mois, bouffer des tomates en plein hiver, bouffer de la barbaque tous les jours (attention hein j'ai dit tous les jours, je ne suis pas un ayatollah vegan) ; et peut-être aussi accélerer la transition énergétique, rénover les passoires thermiques... mettre enfin une vraie taxe carbone en place... autoriser une dose de protectionnisme sur les biens fortement carbonés

    mais c'est sûr que tout ça c'est pas politiquement très vendeur...
    laloune
    Consultant B.I.
    Spécialité(s): Excel, SQL, Business Intelligence (Jedox Palo, Talend)

    "A problem worthy of attack proves its worth by fighting back." Piet Hein

  10. #10
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par laloune Voir le message
    acheter le nouvel iTruc tous les 6 mois
    C'est le capitalisme qui fonctionne comme ça, il faut toujours consommer. Le système à besoin de croissance, la croissance vient principalement de la consommation... L'UE pousse la 5G en espérant que ça relance la consommation (des nouveaux smartphones, plus d'objets connectés, etc).

    Citation Envoyé par laloune Voir le message
    peut-être aussi accélerer la transition énergétique
    Si on pouvait déjà se rendre compte que l'éolien est polluant, cher et inefficace ce serait déjà pas mal.
    Le pétrole, le gaz, le charbon, vont se raréfier, les prix vont augmenter, les gens en consommeront moins (il y a déjà des projets de suppression des moteurs thermique d'ici 2040, le problème c'est qu'on a pas encore trouvé de bonnes technologies pour remplacer le diesel, pour l'instant les batteries polluent beaucoup trop, donc ce n'est pas une solution viable.
    Le top aujourd'hui c'est le nucléaire, on ne fait pas encore mieux, mais comme des dizaines de milliards sont investit dans la recherche et le développement des énergies renouvelable, peut-être qu'un jour des alternatives efficaces verront le jour.

    Citation Envoyé par laloune Voir le message
    autoriser une dose de protectionnisme sur les biens fortement carbonés
    Au début de la crise Covid-19, quand les usines chinoises ont été arrêtées, tout le monde parlait de la catastrophique économique et des faiblesses du mondialisme et du néo-libéralisme. Le système actuel est ultra fragile, si il y a un grain de poussière quelque part dans la machine, plus rien ne va.
    Mais est-ce que les leçons seront retenues ? Ce n'est pas gagné...
    Le protectionnisme c'est toujours sympa, il faut consommer le plus local possible. Il faut que chaque nation développe le plus de savoir-faire possible. La super spécialisation c'est beaucoup trop risqué, aujourd'hui le monde dépend de la Chine et ça craint. Il faut des usines en France.
    Ce n'est pas la première fois qu'un truc comme ça arrive, par exemple : à cause du tsunami de Fukushima toute l'industrie automobile a été paralysée pendant un temps, parce qu'une pièce indispensable pour beaucoup de voitures n'était produite que là-bas.

    Citation Envoyé par laloune Voir le message
    mais c'est sûr que tout ça c'est pas politiquement très vendeur...
    En effet, parler de décroissance, ça ne fait pas rêver beaucoup de gens.
    Mais avec la crise économique ça viendra de force de toute façon.
    L'économie mondiale est en récession, cette année ça devrait être impossible à masquer.
    Keith Flint 1969 - 2019

  11. #11
    Membre chevronné
    Vous aurez plus de réponse sur la page du forum JavaScriptd
    !car il est d'usage de poster les questions sur le forum, plutôt que sur les articles.
    Et vous pouvez utilisez un sous forum plus spécialisé
    Vous pouvez créer une nouvelle discussion


    https://www.developpez.net/forums/f2...al-javascript/
    Consultez mes articles sur l'accessibilité numérique :

    Comment rendre son application SWING accessible aux non voyants
    Créer des applications web accessibles à tous

    YES WE CAN BLANCHE !!!

    Rappelez-vous que Google est le plus grand aveugle d'Internet...
    Plus c'est accessible pour nous, plus c'est accessible pour lui,
    et meilleur sera votre score de référencement !

  12. #12
    Chroniqueur Actualités

    COVID-19 : Bill Gates estime qu'un confinement national aux USA est désormais inévitable
    COVID-19 : Bill Gates estime que les USA ont réagi trop lentement.
    Selon lui, un confinement national est désormais inévitable pour un retour à la normale « dans six à dix semaines »

    Le co-fondateur de Microsoft, Bill Gates, a déclaré mardi que les États-Unis avaient agi trop lentement et raté par la même occasion leur chance d'éviter le shutdown pour faire face à la crise du COVID-19. Il s’est exprimé à l’occasion d'une discussion vidéo avec Chris Anderson de TED, une organisation à but non lucratif qui organise des discussions et des communautés en ligne.

    « Les États-Unis ont manqué l’opportunité de contrôler (COVID-19) sans passer par le shutdown », a regretté Gates. «Nous n'avons pas agi assez vite pour pouvoir éviter le shutdown ».

    Au cours des derniers jours, des représentants du gouvernement de tout le pays ont conseillé ou ordonné aux résidents de rester chez eux afin de ralentir la propagation du coronavirus qui a infecté au moins 55 330 personnes aux États-Unis selon l’outil de Microsoft dédié aux statistiques sur le corona virus dans le monde. De nombreux endroits, notamment en Californie, à New York et à Washington, DC, ont ordonné à toutes les entreprises non essentielles de fermer temporairement. Les entreprises comme les épiceries et les pharmacies ont généralement été exemptées.


    Mais Gates estime que c’est une mesure qui aurait dû être prise en janvier : « C'est en janvier que tout le monde aurait dû être averti », a-t-il noté, rappelant que le virus a été découvert pour la première fois en décembre en Chine.

    « Dans la période entre le moment où nous avons réalisé comment le virus se transmettait et maintenant, nous aurions dû faire plus », a regretté Gates. « Il est très difficile de dire aux gens : " Hé, continuez à aller au restaurant, allez acheter de nouvelles maisons, ignorez cette pile de cadavres dans le coin, nous voulons que vous continuiez à dépenser parce qu'il y a un politicien qui pense que la croissance du PIB est ce qui compte " », a-t-il continué.

    Un shutdown au niveau national

    Gates a également déclaré qu'il était problématique que certaines parties des États-Unis s'isolent automatiquement tandis que d'autres ne le font pas, notant que si la mise en quarantaine est « très difficile pour les gens » et « désastreuse pour l'économie », le « plus tôt vous le faites de manière difficile, le plus vite vous pourrez revenir à la normale ».

    « Il est très irresponsable pour quelqu'un de suggérer que nous pouvons avoir le meilleur des deux mondes », a déclaré Gates, une réponse apparente à la poussée du président Trump pour redémarrer l'économie. En effet, le président Trump a déclaré récemment qu'il souhaitait réévaluer rapidement le shutdown à travers le pays pour réduire l'impact économique. « Ce dont nous avons besoin maintenant, c'est d'un shutdown extrême afin que, dans 6 à 10 semaines, si tout se passe bien, vous puissiez avoir un retour à la normale ».


    Dans son discours mardi, Gates a reconnu que l'économie allait souffrir, mais a déclaré « qu’il n'y a pas vraiment de juste milieu ».

    La Fondation Bill et Melinda Gates a promis jusqu'à 100 millions de dollars pour lutter contre COVID-19 dans le monde. La fondation accorde également 5 millions de dollars supplémentaires pour aider les responsables de l'État de Washington à faire face à la crise.

    Lorsqu'il lui a été demandé ce qu'il aurait fait s'il était président en ce moment, Gates a déclaré qu'il enverrait « le message clair que nous n'avons pas d'autre choix que de maintenir l'isolement » et que « nous devons nous préparer et le faire très bien ».

    Des tests mieux répartis

    En plus d'un shutdown à l'échelle nationale, Gates pense que la décision la plus cruciale en ce moment est d'étendre les capacités de tests COVID-19 pour ceux qui en ont besoin.

    « Nous avons des agents de santé qui sont symptomatiques et ils ne peuvent pas passer de test, donc ils ne savent pas s'ils doivent aller [au travail] ou pas, et pourtant nous avons beaucoup de tests donnés aux personnes qui ne sont pas symptomatiques », a-t-il regretté. « Les tests doivent être organisés et hiérarchisés et c'est super urgent ... Les tests représentent tout. C'est ainsi que vous savez si vous avez besoin de prolonger le shutdown ou si vous commencez à arriver au point où vous pouvez les arrêter ».

    Le milliardaire de la Tech répond à d'autres questions sur le sujet

    Il lui a été posé d’autres questions, notamment :

    Comment les États-Unis s'en sortiront-ils au milieu de l'épidémie de coronavirus?

    Gates : « Le message clair est que nous n'avons pas d’autre choix que de maintenir cet isolement, et cela va continuer pendant un certain temps. Ce ne sera donc pas facile. Nous avons besoin d'un message clair à ce sujet. Il est vraiment tragique que les effets économiques de cette situation soient très dramatiques. Je veux dire, rien de tel n'est jamais arrivé à l'économie de notre vivant. Mais l'argent, vous savez, ramener l'économie au vert, c'est plus une chose réversible que de ramener les gens à la vie. Nous sommes donc prêts à encaisser la douleur dans la dimension économique, une énorme douleur afin de minimiser la douleur et la maladie dans la dimension de la mort ».

    Que pensez-vous de l'idée de rouvrir l'économie ?

    Gates : « Il est très irresponsable pour quelqu'un de suggérer que nous pouvons avoir le meilleur des deux mondes. Ce dont nous avons besoin, c'est d'un arrêt extrême. Si les choses vont bien, vous pouvez commencer à rouvrir ».

    Comment les pays qui n’ont pas le luxe de la distanciation sociale ou de grands systèmes de santé devraient-ils gérer ce virus?

    Gates : «  Dans les pays en développement, en particulier dans l'hémisphère sud, la saisonnalité est importante. La capacité d'isoler - quand vous devez sortir pour obtenir votre nourriture tous les jours et gagner votre salaire, lorsque vous vivez dans un bidonville où vous êtes très proches les uns des autres - devient très difficile à faire. Je pense que c'est beaucoup plus difficile à mesure que vous descendez dans l'échelle des revenus que dans un pays comme les États-Unis… et nous devrions donc tous nous dépêcher afin de trouver un vaccin, ce qui finira bien sûr par arriver ».

    Que peuvent faire les gens depuis leur propre domicile pour essayer d'aider?

    Gates : « Eh bien, beaucoup de choses. Par exemple vous pouvez encadrer des enfants qui sont contraints à étudier en ligne, notamment où les systèmes scolaires n'étaient pas vraiment prêts pour cela. Vous pouvez organiser une activité de don qui incite les banques alimentaires à être plus actives là où il y a des problèmes. Les États-Unis ont cette tradition de philanthropie lorsque la société civile traditionnelle se réunit. Il y a des choses que le gouvernement doit faire, mais la plupart des choses qui atténueront la douleur, l'isolement, les dégâts ici ... tout le monde doit penser comment contribuer. Ce sont des moments sans précédent, et cela devrait vraiment faire ressortir ce sens de la créativité, tout en respectant les décrets d'isolement ».

    Gates est resté calme et rassurant tout au long de l'entretien, admettant que même si personne n'a vraiment tenu compte de ses avertissements précédents, il était « certain » que la crise du coronavirus « va nous rapprocher » et que « nous en sortirons ».

    Source : Bill Gates, Trump

    Et vous ?

    Que pensez-vous des propos de Bill Gates ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  13. #13
    Membre confirmé
    C'est normal le président survole le virus et pense que le maintien de l'économie est la priorité ...

  14. #14
    Membre expert
    Ce n'est pas un hasard si les pays qui s'en tirent le mieux sont les pays ayant été touchés par le SRAS quelques années plus tôt. Ils en ont tiré les leçons, ils ont vu le coup venir et ont appliqué les mesures qu'il fallait suffisamment rapidement pour limiter la casse autant que faire se peut. Eux + la Chine qui a immédiatement tiré les leçons de ce qu'il s'est passé à Wuhan (et dans le reste du Hubei) afin que ça n'arrive pas ailleurs en Chine. Au delà de l'attitude de Trump, les USA font partie de tous ces pays qui n'ont jamais connu ça, qui pensaient que ça n'allait pas leur arriver, qui par conséquent n'étaient pas préparés et qui finalement s'en prennent plein la gueule tout en appliquant progressivement les mesures de confinement nécessaires dans ces moments là.

    La prochaine fois on ne pourra plus dire qu'on ne savait pas. On verra qui aura tiré les leçons du Covid-19 et pour qui ça va à nouveau recommencer.
    "Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait." Mark Twain

    Mon client Twitter Qt cross-platform Windows et Linux. (en cours de développement).

  15. #15
    Membre averti
    Citation Envoyé par air-dex Voir le message
    La prochaine fois on ne pourra plus dire qu'on ne savait pas. On verra qui aura tiré les leçons du Covid-19 et pour qui ça va à nouveau recommencer.
    le plus ironique étant que beaucoup de scientifiques Cassandre étaient convaincus que cela allait arriver (dont Bill Gates) mais n'ont tout simplement pas été écoutés. Encore une fois la question n'était pas de savoir si cela allait se produire, mais quand?
    laloune
    Consultant B.I.
    Spécialité(s): Excel, SQL, Business Intelligence (Jedox Palo, Talend)

    "A problem worthy of attack proves its worth by fighting back." Piet Hein

  16. #16
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par laloune Voir le message
    le plus ironique étant que beaucoup de scientifiques Cassandre étaient convaincus que cela allait arriver (dont Bill Gates)
    Bill Gates serait donc un scientifique?

    Première nouvelle! Bill Gates est entré à l'université de Harvard à l'âge de 18 ans en 1973 et a abandonné rapidement ses études en quittant l'institution en... 1975!

    Sacré ricains! Ils deviennent des "scientifiques" au berceau!

    Le seul "diplôme" et la seule "carrière de scientifique" de Bill Gates sont d'être milliardaire... C'est déjà pas mal

  17. #17
    Membre expert
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Sacré ricains! Ils deviennent des "scientifiques" au berceau!
    Un peu comme nos "digital natives" qui sont nés avec un ordinateur entre les mains et qui ont la science infuse en informatique.
    "Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait." Mark Twain

    Mon client Twitter Qt cross-platform Windows et Linux. (en cours de développement).

  18. #18
    Membre averti
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Bill Gates serait donc un scientifique?
    certes j'aurais dû revoir mon expression écrite... disons que que j'aurais dû écrire : "le plus ironique étant que beaucoup de scientifiques Cassandre étaient convaincus que cela allait arriver (Bill Gates aussi)"
    laloune
    Consultant B.I.
    Spécialité(s): Excel, SQL, Business Intelligence (Jedox Palo, Talend)

    "A problem worthy of attack proves its worth by fighting back." Piet Hein