Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Open source : la solution au manque de respirateurs utilisés contre le coronavirus ?
    Open source : la solution au manque de respirateurs utilisés contre le coronavirus ? Des pistes à base de plateformes comme Arduino émergent
    À côté de prototypes de systèmes mécaniques à bas coût

    Les respirateurs artificiels, utilisés notamment pour les patients en insuffisance respiratoire aigüe, sont essentiels dans les cas graves de coronavirus. En Italie, leur pénurie est devenue le problème numéro face à l’afflux de patients atteints, les hôpitaux sont débordés et parfois obligés de procéder au tri des patients dans un état grave pour les accès à des respirateurs artificiels. En France, les voyants sont au rouge et le gouvernement a, il y a peu, initié un recensement de ses dispositifs d’aide à la respiration. Seulement, dans le cas d’une évolution similaire à celle qu’a connue l’Italie, il devrait là aussi avoir débordement des services de santé. L’urgence est aux portes… Fort heureusement la communauté se mobilise et des solutions émergent autour de plateformes matérielles libres.

    Les solutions proposées par la communauté sont pour la plupart des méthodes d’assistance respiratoire non invasives de type CPAP ou BiPAP. Le premier type d’appareil fournit un flux d’air continu sous une certaine pression constante ; le second, plus complexe, fournit un flux d’air à basse pression lorsque le patient expire et à forte pression lorsqu’il inspire.


    À date, l’un des projets autour duquel la communauté réfléchit s’appuie sur l’idée de faire usage de ventilateurs centrifuges qu’on retrouve au sein de machines utilisées contre l’apnée. L’idée est d’associer ces derniers à des contrôleurs de vitesse architecturés autour de plateformes comme Arduino. La manœuvre devrait permettre de fournir une pression d’air réglable. Le dispositif permettrait d’obtenir une fréquence respiratoire normale et une pression expiratoire positive. Toutefois, le code source actuel ne prend pas en charge la régulation de paramètres comme la fraction inspirée en oxygène (FiO2). Grosso modo, l’auteur (Johnny Lee) souligne que « le dispositif présente encore bien des tares, mais peut être d’une aide précieuse s’il n’est pas possible d’offrir de meilleurs soins, ce, malgré ses fonctionnalités limitées. » Visite guidée en vidéo…


    Ce qu’on en retire est que le dispositif n’est en aucun cas prêt à être branché sur des malades. La convergence des efforts de pneumologues, de fournisseurs de pièces détachées, de développeurs Arduino, de concepteurs 3D, d’électroniciens et électriciens est nécessaire pour en faire quelque chose de plus abouti. Après, ce serait peut-être le moment d’aller déterrer des projets universitaires qui touchent à ce type de problématique. En effet, des étudiants du MIT ont, il y a 10 ans, mis sur pied un système mécanique d’aide à la respiration. Coût estimé pour la production d’un prototype : 100 dollars. D’après les derniers recoupements, le système passe par un processus de validation et devrait être ouvert au public (publié en open source) sous peu.


    Les spécifications pour un respirateur artificiel open source ont fait l’objet de publication il y a peu. Elles présentent les caractéristiques principales des types d’appareils utilisés pour les patients atteints de coronavirus. En sus, elles viennent avec un design de respirateur open source pour aiguiller les ingénieurs dans leurs efforts de contribuer à la mise sur pied de ces dispositifs médicaux.

    « C’est un document évolutif destiné aux professionnels de domaines autres que celui de la respiration. Il donne une idée des fonctionnalités clés des respirateurs et inclut une proposition de design simplifiée. J’encourage tous les autres professionnels de la santé qui ont une bonne connaissance de ces systèmes à laisser des commentaires pour l’améliorer », écrit Julian Botta (l’auteur).

    C’est une course contre la montre dans de nombreux pays qui s’apprêtent à faire face à d’énormes pénuries de respirateurs. En effet, l’Allemagne anticipe sur un besoin de 100 000 dispositifs d’aide à la respiration et est à la recherche de fournisseurs. Les USA sont dotés de près de 62 000 machines d’assistance respiratoire à jour et de 99 000 unités obsolètes, mais qui peuvent être tirées des décombres pour se préparer à l’éventualité d’un débordement. Même avec ces capacités, les observateurs redoutent un scénario à l’italienne pour les USA. Enfin, le coût moyen des dispositifs dont les hôpitaux font déjà usage est un indicateur de l’effort financier à fournir : 25 000 dollars l’unité.

    Cela s’est vu avec le récent cas d’un hôpital en Italie à court de valves nécessaires pour le fonctionnement de certains de ses respirateurs : les solutions recherchées sur le court terme peuvent sortir de la sphère Do It Yourself. Après, les questions légales liées aux processus de certification nécessaires pour qu’un appareil soit admis dans le domaine médical peuvent venir corser les équations. C’est un couteau à double tranchant : en effet, que se passe-t-il si un tiers décède à cause d’un respirateur Do It Yourself mal calibré ?

    Source : Arduino blog, MIT

    Et vous ?

    Avez-vous mené des réflexions personnelles visant à mettre sur pied des respirateurs à bas coût pour vous et les membres de votre famille ? Si oui, à quoi avez-vous pensé comme approche ?
    Comment expliquer que des prototypes à très bas coûts existent, mais qu’ils n’aient jamais été adoptés par l’industrie de la santé ?
    Comment l’open hardware et l’open source peuvent-ils aider en cette période sombre ?

    Voir aussi :

    Un fabricant d'équipements menace de poursuivre des volontaires pour impression en 3D de ses modèles de valves destinés aux appareils respiratoires contre le coronavirus
    L'annonce par Trump du projet de Google visant à créer un site Web pour combattre la pandémie de Covid-19 aux USA surprend tout le monde, y compris Google
    Alors que la désinformation sur le coronavirus inonde Facebook et Twitter, pour Elon Musk « la panique autour du coronavirus est stupide »
    Coronavirus : le moteur de recherche Bing de Microsoft lance une page de suivi de l'évolution de la pandémie, en s'appuyant sur 4 sources
    Le PDG de Google annonce le lancement pour lundi d'un site national d'information sur le virus, qui fournira des informations actualisées sur l'éducation et la prévention du coronavirus
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre expérimenté
    que se passe-t-il si un tiers décède à cause d’un respirateur Do It Yourself mal calibré ?
    Eh bien si on a le choix entre pas d'appareil et mourir dans les 6h ou un appareil peu fiable mais qui peux sauver la vie, le choix est vite fais.
    Sachez qu'aujourd'hui en rejette des patients faute de matériel/personnel/lit (En Italie il y a 8 jours mais aussi on commence en France)...
    Tout ce que j'écris est libre de droits (Licence CC0) et je vous incite à faire de même.

  3. #3
    Membre expert
    Bonjour,

    Avez-vous mené des réflexions personnelles visant à mettre sur pied des respirateurs à bas coût pour vous et les membres de vos familles ?
    Oui

    Si oui, à quoi avez-vous pensé comme approche ?
    J'ai pensé à des appareils qui utilisent l'air et ou sa filtration qu'on peut être détourner.

    déshumidificateur
    compresseurs pour gonfler les pneus
    compresseurs pour la peinture
    surpresseur de pompe pour l'eau / l'air
    tous les systèmes de ventilation et climatiseurs
    purificateurs d'air
    aspirateurs classiques
    souffleurs

    Comment expliquer que des prototypes à très bas coût existent, mais qu’ils n’aient jamais été adoptés par l’industrie de la santé ?
    On parle ici de gros sous ... forcement donc c'est à celui qui tirera la plus grosses part de gâteau.

    Comment l’open hardware et l’open source peuvent-ils aider en cette période sombre ?
    Imprimante 3D , DIY , appareil de premier secours ...

    en effet, que se passe-t-il si un tiers décède à cause d’un respirateur Do It Yourself mal calibré ?
    Mieux vaut un appareil , même partiellement défaillant que pas du tout ... Il en va du nombre de personne que l'on peut sauver !

  4. #4
    Membre extrêmement actif
    Quelques infos intéressantes :


    << Lundi, le rapport du Collège impérial sur COVID-19 a été publié et les résultats sont terrifiants. Pour ceux qui ne le sauraient pas, le Collège Impérial de Londres "a conseillé le gouvernement sur sa réponse aux précédentes épidémies, notamment le SRAS, la grippe aviaire et la grippe porcine", rapporte le New York Times. "Avec des liens avec l'Organisation mondiale de la santé et une équipe de 50 scientifiques, dirigée par un éminent épidémiologiste, Neil Ferguson, l'Imperial est considéré comme une sorte d'étalon-or, ses modèles mathématiques alimentant directement les politiques gouvernementales".

    Dans une série de tweets, Jeremy C. Young, professeur adjoint d'histoire à l'université de l'État de Dixie, a résumé ce qui, selon le rapport, se passerait si les États-Unis ne faisaient absolument rien. C'est-à-dire que si nous traitons COVID-19 comme la grippe, nous faisons notre travail et laissons le virus suivre son cours. L'équipe de l'Imperial College a connecté les taux d'infection et de mortalité de la Chine, de la Corée et de l'Italie à un logiciel de modélisation des épidémies et a effectué une simulation... Voici ce qui se passerait :
    80 % des Américains contracteraient la maladie. 0,9 % d'entre eux en mourraient. Entre 4 et 8 % de tous les Américains de plus de 70 ans mourraient. 2,2 millions d'Américains mourraient du virus lui-même. La situation s'aggrave. Les personnes atteintes de COVID-19 grave doivent être mises sous respirateur. 50% des personnes sous respirateur meurent encore, mais les autres 50% vivent. Mais en cas d'épidémie non atténuée, le besoin de ventilateurs serait 30 fois supérieur au nombre de ventilateurs disponibles aux États-Unis. Près de 100 % de ces patients meurent.

    Le nombre réel de décès dus au virus serait donc plus proche de 4 millions d'Américains - en l'espace de 3 mois. 8 à 15 % de tous les Américains de plus de 70 ans mourraient. Combien font 4 millions de personnes ? C'est plus d'Américains que de personnes qui sont mortes d'un seul coup de quoi que ce soit, jamais. C'est la population de Los Angeles. C'est 4 fois le nombre d'Américains qui sont morts pendant la guerre civile... des deux côtés réunis. C'est deux tiers de plus que le nombre de personnes qui sont mortes pendant l'Holocauste. Les Américains représentent 4,4 % de la population mondiale. Si nous extrapolons ces chiffres au reste du monde (attention : le MOE est élevé ici), cela nous donne 90 millions de morts dans le monde entier à cause de COVID-19, en 3-6 mois. 15 Holocaustes. 1,5 fois plus de personnes que pendant toute la Seconde Guerre mondiale.
    Le Collège impérial a ensuite calculé ce qui se passerait si les pays adoptaient une stratégie d'"atténuation" et de "suppression". Vous pouvez lire ci-dessous un résumé complet de ce qui se passe dans chaque scénario, mais en gros, la stratégie d'atténuation aplatit la courbe avec un bilan réel d'environ deux millions de morts alors que la stratégie de suppression fait culminer le taux de mortalité aux États-Unis à trois semaines avec seulement . Source >>

    Et

    << La pandémie "durera 18 mois ou plus", selon un rapport du gouvernement américain qui a fait l'objet d'une fuite
    Le rapport du gouvernement met en garde contre les pénuries de fournitures médicales et les "vagues multiples" de la pandémie.
    Le gouvernement américain se préparerait à ce que la pandémie de coronavirus dure 18 mois ou plus et entraîne "des pénuries importantes pour le gouvernement, le secteur privé et les consommateurs américains".
    Un plan de 100 pages du gouvernement américain a fait l'objet d'une fuite au New York Times, qui a publié aujourd'hui un article résumant les faits saillants.>>
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  5. #5
    Membre expert
    Bonsoir,

    Je viens de penser à une chose !

    Dans les avions de lignes il y a des systèmes de masques à oxygène . Ne peut on pas se servir de ces systèmes pour décupler des respirateurs pour les hôpitaux ?

  6. #6
    Candidat au Club
    Reflexion pour adapter l'existant.
    L'utilisation des détendeurs de plongée sous marine sont des systèmes qui permettent d'assister la respiration dans certaines conditions.
    N'y aurait-il pas un moyen d'adapter cela à l'assistance respiratoire, de façon rapide et efficace ?
    Les centres de plongées, les sapeurs pompiers en sont équipés, même insuffisants ça pourrais peut-être aider.
    Je soumets cette source, au cas ou...

  7. #7
    Membre expert
    Bonsoir

    Très juste pour les appareils respiratoires portatifs.

    Autre chose. On balance des idées comme cela . Sommes nous réellement lu ?

    L'idée de soumettre les idées , c'est bien ! Mais que quelqu'un de spécialiste puisse dire oui ou non serait pas de refus ! Et surtout à qui écrire ?!

  8. #8
    Candidat au Club
    Relexion pour adapter l'existant.
    En effet le problème est de trouver un écho à nos propositions !
    J'ai envoyé mon idée sous forme de projet à : « Appel à projets solutions innovantes pour lutter contre le COVID-19 - réservé aux innovateurs internes du ministère des Armées ».
    En espérant que cela pourra être utile ?
    Continuons de réfléchir et espérer...

  9. #9
    Membre expert
    Bonsoir,

    Tu as envoyé un mail ou un message a qui exactement ?

  10. #10
    Candidat au Club
    Bonjour,
    La référence du site est la partie entre guillemet dans mon précédent message.
    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
    Bonsoir,

    Tu as envoyé un mail ou un message a qui exactement ?
    Ce sont des pièces jointes à fournir sur le dossier d'appel proposé.
    Pour l'instant j'ai une réponse m'indiquant que mon dossier va être examiné ?

  11. #11
    Membre du Club
    covid 19
    Si on prend la maladie de vitesse, on peut se passer de respirateur. Le covid-19 progresse très lentement dans l'organisme, et booster son système immunitaire est essentiel. Ce qui a marché extrêmement bien pour moi, presque trop facilement. Au bout du troisième jour de progression de la maladie, en pleine dépression, les bronches commencaient à être prise, j'ai décidé d'agir pour aider mon système immunitaire :
    - Marchez 10000 pas par jour (supprime les maux de têtes et active le système immunitaire)
    - Prenez du miel, avalez une partie et en gardez une autre en bouche en laissant diffuser ses vapeurs (cela dégage le nez et nettoie les poumons du virus)
    - Arrêtez de regarder les morts en continue sur les chaines d'info et dite vous que vous allez tuer ce satané virus (gardez le moral)
    - Prenez des bains de soleil d'une trentaine de minutes (vitamine D essentiel pour le système immunitaire)
    2 jours et demi plus tard plus aucune trace du virus, pas eu de forte fièvre, et les bronches fonctionnent parfaitement, je ne tousse même pas.

    Si vous suivez ce conseil, vous comprendrez que j'ai raison, dans l'autre cas vous viendrai grossir le lot de malade voire aller aux urgences.

    Du MIEL et BOUGER pour guérir facilement, tout cela en restant confiné chez soi.

###raw>template_hook.ano_emploi###