Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Les développeurs Back-end sont mieux payés que les développeurs Full Stack selon une étude de talent.io
    Les développeurs Back-end sont mieux payés que les développeurs Full Stack selon une étude de talent.io,
    rester généraliste ou se spécialiser ?

    Un développeur Full Stack est un informaticien capable de réaliser des tâches à n'importe quel niveau technique de la pile des différentes couches d'une application. Cependant, en pratique, est-il préférable au tout début de votre carrière d'être un développeur Full Stack et de se spécialiser lentement vers le Back-end ou est-il préférable de se spécialiser en Back-end dès le début ? talent.io, une entreprise spécialisée dans le recrutement de profil tech a mené une étude à ce propos.

    Développeurs Back-end

    Les développeurs Back-end se concentrent sur le fonctionnement interne pour construire le côté serveur des applications Web. En plus de rendre les applications Web fonctionnelles, les développeurs Back-end sont également chargés d'optimiser la vitesse et l'efficacité de l'application ou du site internet. De plus, les développeurs Back-end créent souvent une solution de stockage de données avec une base de données, qui est un composant crucial pour toutes les applications Web car elle stocke des informations (comme les utilisateurs, les commentaires, les publications, etc.) en utilisant des outils comme MySQL, MongoDB et PostgreSQL.


    Selon talent.io, les développeurs Back-end débutants et juniors (0-2 ans d'expérience) obtiennent des salaires plus élevés que leurs homologues Full Stack.


    Les technologies utilisées pour le Back-end sont parfois plus lourdes, plus complexes à comprendre et demandent beaucoup de rigueur. En terme d’évolution, certains profils Back-end se tournent vers des postes de lead developer plutôt que Full Stack.

    Est-ce que la spécialisation prime sur la transversalité du profil ? Même si le profil Back-end est dédié à des tâches plus spécifiques, le développeur Full Stack aura une vision plus large des projets de l’entreprise.

    Développeurs Full Stack

    Le rôle d'un développeur Web Full Stack dans le développement d'un site ou une application Web se situe à la fois dans le Front-end et le Back-end. Un développeur Web Full Stack possède une expertise dans toutes les étapes du développement web et app. Cela comprend, mais sans s'y limiter : le serveur, le client et l'hébergement, une forme de structuration ou de modélisation des données, l'interface et l'expérience utilisateur. Rigoureusement, dans le monde technologique d'aujourd'hui, il devrait donc être capable de :

    • configurer l'infrastructure matérielle et le système d'exploitation ainsi que les dépendances entre les différents composants logiciels à utiliser ;
    • concevoir, manipuler et interroger des bases de données ;
    • concevoir le code de back-end et les API d'accès à ces données sous forme de webservices, en utilisant des langages dit back-end comme Java, Python, Ruby ou PHP ;
    • concevoir le code front-end qui est exécuté sur la plateforme de l'utilisateur, le plus souvent un smartphone ou un navigateur Web, dans des langages tels que JavaScript et ses bibliothèques, HTML ou CSS ;
    • être capable de gérer et planifier un projet avec des méthodes de développement agiles telles que Scrum ou Kanban, pouvoir interagir avec le client et ses besoins, et documenter l'ensemble des parties du projet.

    En devenant un développeur Web Full Stack, vous pouvez commencer à planifier vos projets en trouvant les outils qui conviennent le mieux à vos tâches. Un départ large vous permet d’avoir une vision d’ensemble du système et du fonctionnement de l’entreprise.

    Le développement Web a de nombreux visages. Mais quel que soit le type de développement que vous envisagez de poursuivre, des compétences générales telles que le souci du détail, la capacité d'apprendre rapidement, la capacité de résoudre les problèmes efficacement et une communication solide vous aideront en plus des compétences avancées décrites ci-dessus.

    Mettre votre profil sur talent.io
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Modérateur

    Un développeur Web Full Stack possède une expertise dans toutes les étapes du développement web et app
    Je parlerais pas d'expertise; C'est un fait quand on fait plein de chose, on ne peut pas les maîtriser aussi bien qu'une personne qui se dédie à une tache.

    Par contre il est temps que je revois mon salaire , il me manque presque 15K/€ sur les salaires annoncé
    Pry Framework php5 | N'oubliez pas de consulter les FAQ Java et les cours et tutoriels Java

  3. #3
    Membre averti
    quand on fait plein de chose, on ne peut pas les maîtriser aussi bien qu'une personne qui se dédie à une tache.
    J'ai toujours été amené a faire porter plusieurs casquettes dans mes différents taff, et qu'est ce que tu as raison. Je connais plein de choses, que je fais pas assez bien. Alors ça a des avantages pour suivre les projets, ou avoir une vision globale, mais sinon c'est presque handicapant à vrai dire, on se sent encore moins légitime.
    Par contre c'est chouette justement de ne pas être trop spécialisé et de faire plein de choses différentes.

  4. #4
    Futur Membre du Club
    J'ai peut être mal compris les graphiques, mais sur le graph des Mid-level en France il n'y a pas une erreur?
    Si les lead-dev sont à 56K et les back-end à 59K, la hauteur des barres devraient pas plus haute pour les back-end que pour les lead-dev ?

  5. #5
    Membre habitué
    56000€ > 59000€ d'après le graphique mid-level

  6. #6
    Membre chevronné
    Je pigé pas non plus . Sinon les dev full stack c'est surtout dans les startup donc forcément moins bien payés que les dev back même si surtout en SSII mais qui à terme finissent chez le client final.

  7. #7
    Responsable
    Office & Excel

    Tout le monde trouve normal de payer son médecin généraliste moins cher qu'un spécialiste. C'est pareil ici. Un "full stack" ne maîtrisera à fond aucune techno, par la force des choses. Si un full stack développait toute une appli web à lui tout seul, l'utilisateur aurait une appli +/- bonne en frontend, +/- bonne en backend et +/- bonne en DB. Je pense, de plus, qu'un appli web ou mobile, à tout le moins si elle est orientée grand public, demande d'être sécurisée, et je doute qu'un full stack soit capable de réaliser cela alors que c'est un job très spécialisé, et ô combien nécessaire.
    "Plus les hommes seront éclairés, plus ils seront libres" (Voltaire)
    ---------------
    Mes remarques et critiques sont purement techniques. Ne les prenez jamais pour des attaques personnelles...
    Une fois pour toutes, je donne mon avis. Je ne vais pas le répéter à chaque message...
    Si je propose une solution générique sur votre solution spécifique, c'est parce que, fainéant de nature, je privilégie le réutilisable...
    Le VBA ne palliera jamais une mauvaise conception de classeur ou un manque de connaissances des outils natifs d'Excel...
    Ce ne sont pas des bonnes pratiques parce que ce sont les miennes, ce sont les miennes parce que ce sont des bonnes pratiques
    VBA pour Excel? Pensez D'ABORD en EXCEL avant de penser en VBA...
    ---------------

  8. #8
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par Pierre Fauconnier Voir le message
    Tout le monde trouve normal de payer son médecin généraliste moins cher qu'un spécialiste. C'est pareil ici. Un "full stack" ne maîtrisera à fond aucune techno, par la force des choses. Si un full stack développait toute une appli web à lui tout seul, l'utilisateur aurait une appli +/- bonne en frontend, +/- bonne en backend et +/- bonne en DB. Je pense, de plus, qu'un appli web ou mobile, à tout le moins si elle est orientée grand public, demande d'être sécurisée, et je doute qu'un full stack soit capable de réaliser cela alors que c'est un job très spécialisé, et ô combien nécessaire.
    Je trouve qu'un fullstack c'est bien quand on à des spécialistes à côté, ça permet d'avoir une personne transverse en cas de besoin, une sorte de piquet d’incendie, j'ai toujours trouvé(en tout cas là ou je suis) que c'était des gens avec qui c'était agréable de travailler et qui écoutent.
    Après on est tous payés celons des grilles non négociables qui varient que celons l’expérience et l'ancienneté, donc ces graphiques sont faux nous concernant.

  9. #9
    Membre éclairé
    Logique, j'ai jamais vu un dev front s'occuper de problématiques d'interop, de threading, etc. Le niveau n'est clairement pas le même ce sont des technos bien plus simple.

  10. #10
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par redcurve Voir le message
    Logique, j'ai jamais vu un dev front s'occuper de problématiques d'interop, de threading, etc. Le niveau n'est clairement pas le même ce sont des technos bien plus simple.
    Comme d'habitude, c'est plus simple pour faire des choses du même niveau, tout le monde ne se cantonne pas à des choses simples en front, et tout le monde ne fait pas décoller des fusées en back, et il y a des langages de back monothread.

    Comme je dis toujours, quelque-chose de simplifié ça permets de se concentrer sur d'autres choses donc globalement de faire un métier quand même complexe, surtout si on part du principe qu'en front la course à l'armement et à la mise à jour est effréné.

    Je suis back, et il m'arrive de faire occasionnellement du front à titre perso, je trouve pas que le niveau soit plus léger en front, ya peut-etre pas de notion de thread mais alors en terme de design, d'UX et de compatibilité navigateurs ya du taf pour avoir un résultat qui fait plaisir.

  11. #11
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par L33tige Voir le message
    Comme d'habitude, c'est plus simple pour faire des choses du même niveau, tout le monde ne se cantonne pas à des choses simples en front, et tout le monde ne fait pas décoller des fusées en back, et il y a des langages de back monothread.

    Comme je dis toujours, quelque-chose de simplifié ça permets de se concentrer sur d'autres choses donc globalement de faire un métier quand même complexe, surtout si on part du principe qu'en front la course à l'armement et à la mise à jour est effréné.

    Je suis back, et il m'arrive de faire occasionnellement du front à titre perso, je trouve pas que le niveau soit plus léger en front, ya peut-etre pas de notion de thread mais alors en terme de design, d'UX et de compatibilité navigateurs ya du taf pour avoir un résultat qui fait plaisir.
    Tout à fait d'accord, je suis 90% back et je trouve le front bien plus dur. Déjà que je hais le javascript (même si c'est à la mode de l'utiliser en back aussi chez certains ) et le css je trouve ça d'un chiant . Ensuite le taff en lui-même, tester sur les 350 navigateurs, devices, etc., je trouve ça bien plus fastidieux (pas dur mais long et chiant) alors que le back c'est devenu largement plus pépère grâce au cloud, standardisation des web api, graph api, etc.

    Edit: sans parler que le front il y a 1 nouveau framework tous les 6 mois j'ai l'impression

  12. #12
    Membre extrêmement actif
    Je vois que certains sont enclins à frapper sur les clichés qui entourent les développeurs, mais n'hésitent pas à déballer autant de stéréotypes sur les développeurs front.

    PS : moi aussi je suis dev back.

  13. #13
    Membre expérimenté
    Ca devient difficile d’être vraiment full stack aujourd'hui. C'est ce que j'étais avant l'époque des frontends JS, mais aujourd'hui j'ai restreint mes compétences front à React uniquement car travaillant sur du backend quotidiennement je n'ai aucune chance de me maintenir à jour sur l’écosystème frontend.

    De plus le backend suit la mouvance frontend, aujourd'hui quasiment tous les projets ont un frontend utilisant un framework JS et consomment des API et donc les backends doivent proposer des API beaucoup plus qu'avant, et mine de rien ca change pas mal de choses de l'authentification au format de retour en passant par le style de tests et l'écriture de documentation.

    Aujourd'hui je pense qu'il est beaucoup plus intéressant d'avoir un dev backend qui maîtrise les standards comme oAuth/openID/oAuth2, openAPI, les config serveur, HATEOAS, gestion de bdd, etc..., qu'un dev. qui ne sait que manipuler les outils du hardware au front et qui saura lancer une application de A à Z mais qui ne saurait pas aller dans la profondeur.

    Et je pense que la tendance ne va que s'amplifier, on ne va malheureusement pas vers la simplification des stacks mais plutôt dans la complexité incrémentale. A titre d'exemple le frontend aujourd'hui utilise de plus en plus les service workers et web assembly fait son chemin doucement mais sûrement. En parallèle le backend évolue également, il y a beaucoup de choses très intéressantes comme WASI, la montée de langages comme Go qui dans un univers d'APIs à beaucoup de potentiel, des outils complexes comme Kubernetes qu'il faut savoir au moins utiliser et qui ne se prend pas en main en 5 minutes, etc. etc.

    Personnellement il est très probable que j'arrête complètement le frontend, pas faute d'intérêt mais faute de temps.

  14. #14
    Membre averti
    On oublie facilement qu'il y a autant de problématiques de performance en front qu'en back-end. Et vu qu'en front, on dispose moins d'outils d'optimisation, on est obligé de composer avec plus d'algorithmie, de compression, d'optimisation réseaux, etc... pour palier au manque d'unités de calculs, de multi-tâches, de scalabilité...
    Dire qu'un dev front est plus facile ou moins bon qu'un dev back est du non-sens absolu!

  15. #15
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par yukihira Voir le message
    On oublie facilement qu'il y a autant de problématiques de performance en front qu'en back-end. Et vu qu'en front, on dispose moins d'outils d'optimisation, on est obligé de composer avec plus d'algorithmie, de compression, d'optimisation réseaux, etc... pour palier au manque d'unités de calculs, de multi-tâches, de scalabilité...
    Dire qu'un dev front est plus facile ou moins bon qu'un dev back est du non-sens absolu!
    Je n'irai pas jusque là, le frontend a un gros avantage c'est que c'est "borné", d'un coté tu as le serveur et de l'autre le navigateur. Du coup la complexité existe et est grandissante mais le domaine d'action du backend est un peu plus large et dépend d'ailleurs de ton boulot. Si tu bosses dans une grosse boite tu auras des DBA mais souvent le backend doit aussi gérer les BDD, tu as toute la mouvance "devops" qui met aussi dans les filets du backend la configuration de l'infrastructure, etc.

  16. #16
    Membre chevronné
    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    Je n'irai pas jusque là, le frontend a un gros avantage c'est que c'est "borné", d'un coté tu as le serveur et de l'autre le navigateur. Du coup la complexité existe et est grandissante mais le domaine d'action du backend est un peu plus large et dépend d'ailleurs de ton boulot. Si tu bosses dans une grosse boite tu auras des DBA mais souvent le backend doit aussi gérer les BDD, tu as toute la mouvance "devops" qui met aussi dans les filets du backend la configuration de l'infrastructure, etc.
    Justement tu as quand même pas mal d'outils qui aident. Avant c'était bcp plus galère de déployer les applications et de configurer les serveurs. Là il y a quand même un bon paquet d'outils qui simplifient la vie des dev backend.

  17. #17
    Membre expérimenté
    Une des autres difficulté du front est de savoir répondre au non sens ergonomique et aux casses têtes de certaines spec, ou les clients se croient ergonomes.
    Sans oublier que chaque intervenant se permet de demander une IHM différente

    Exemple: Ihm qui affiche 10 000 lignes avec des tries et filtres multi-colonnes , et biensur sans pagination pour palier à la lenteur du backend fait en java 5 et avec une base de donnée sans indexes ....


    ps: à la lecture de ce topic, le front , c'est pas que JS, y'a aussi encore pas mal de WPF (C#), winforms, de QT, sans compter les applications Mobiles.

  18. #18
    Membre habitué
    Merci à tous pour les explications du côté front, j'ai toujours penser que le côté back était plus dur, mais j'avoue je le pensais depuis des années sans vraiment suivre l'évolution du front et du back, je pensais il y'a longtemps que le front était juste une histoire de création d'interface et que le back était toujours plus technique. You make me open eyes hahahaha .

  19. #19
    Nouveau membre du Club
    D'accord avec Pierre Fauconnier: un Full Stack est comme un médecin généraliste, et les généralistes ne sont jamais les mieux payés (sauf les nantis du secteur 2).
    En ce qui me concerne, je suis encore en phase d'apprentissage et je me destinais à priori à devenir Full Stack. Un salaire plus élevé, c'est sûr que ça fait plaisir, mais il y a aussi d'autres facteurs à prendre en compte lorsqu'on fait son choix de carrière.
    Personnellement, j'aime avoir une vue d'ensemble du projet sur lequel je travaille, ce que je n'aurais pas en faisant du back. D'autre part, je comprends tout à fait ceux qui font du back quand ils disent que les concepts inhérents au front les rebutent: ce sont deux mondes très différents et pourtant complémentaires, et rares sont ceux qui maîtrisent tout à la fois.

  20. #20
    Candidat au Club
    C'est étrange, je suis lead-tech et spécialiste backend. Mais je sais faire et fait à l’occasion du frontend et de l'intégration devops, je me considère donc fullstack avec une spécialité sur le backend et je n'envisage plus d'embaucher des gens qui ne sont pas un minimum fullstack.

    Ça me semble vraiment waterfall (ou très année 2000) d'embaucher des spécialistes, voir même pénible pour un projet. Dans une équipe agile, si j'ai une priorité sur mon frontend pour ma satisfaction client et que mon backend (qui se résument à des API REST la majorité du temps), je fais quoi ? j'accepte de ne pas mettre 100% de la capacité de mon équipe de réalisation sur ce qui a vraiment de la valeur pour mon client ou me permet de terminer la livraison ?