Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Le désassemblage du Model3 montre que Tesla a 6 ans d’avance technologique en matière d’électronique embarquée
    Le désassemblage du Model 3 montre que Tesla a 6 ans d’avance technologique en matière d’électronique embarquée
    Pour automobiles sur les constructeurs historiques comme Toyota ou Volkswagen

    Les constructeurs automobiles Toyota et Volkswagen (VW) vendent chacun à peu près 10 millions de véhicules chaque année, alors que Tesla en a livré seulement 367 ;500 environ l’année dernière. Mais en matière de technologie électronique, l’entreprise d’Elon Musk devance de très loin les géants de l’industrie automobile. C’est la conclusion à laquelle est parvenu le site Nikkei Business Publications après le désassemblage et l’analyse du Model 3, le véhicule électrique le plus abordable de l’offre Tesla aux États-Unis, qui est disponible à partir de 33 ;000 dollars environ.


    Au sortir de cette opération de dissection, les observateurs ont établi que l’un des éléments les plus remarquables parmi les composants de ce véhicule est probablement son unité de contrôle intégrée sur laquelle s’appuie le logiciel Autopilot (ou le système de pilotage automatique embarqué). À l’heure actuelle, l’Autopilot est un système partiellement automatisé conçu pour maintenir une voiture sur sa voie et garder une distance de sécurité avec les véhicules qui le précèdent. Il peut aussi changer de voie avec l’accord du conducteur. Selon les dernières recommandations du constructeur, au stade de son développement actuel, l’Autopilot est destiné à être utilisé uniquement pour l’assistance à la conduite et les conducteurs doivent être prêts à intervenir à tout moment.

    Comme énoncé précédemment, au niveau matériel, le logiciel Autopilot de Tesla s’appuie sur un module de contrôle intégré, le Hardware 3, qui embarque deux puces d’IA faite-maison. Ce petit bijou technologique est probablement l’atout le plus important de l’entreprise d'Elon Musk sur le marché florissant des véhicules électriques autonomes. À lui tout seul, le Hardware 3 pourrait révolutionner la chaîne d’approvisionnement de l’industrie automobile telle que nous la connaissons.

    Le Hardware 3 gère les calculs en rapport avec les capacités de pilotage autonome des voitures ainsi que les fonctionnalités « ;d’info-divertissement ;» avancées du système. Ce module de contrôle clé est présent dans tous les nouveaux véhicules des Model 3, S et X. Il permet de traiter de lourdes charges de travail dans les voitures plus intelligentes et plus autonomes de demain. Selon Tesla, la puce d’IA du Hardware 3 est jusqu’à dix fois plus performante que la puce NVIDIA Drive dédiée à l’IA équipant les produits de la marque à l’heure actuelle. La puce de NVIDIA ne pourrait traiter que 200 images par seconde, contre 2000 pour la Hardware 3 de Tesla.


    Un ingénieur d’un grand constructeur automobile japonais aurait examiné, « ;stupéfait ;», l’ordinateur intégré du Model 3 et déclaré : « ;Nous ne pouvons pas le faire ;». Pour comprendre sa stupéfaction, l'Asia Nikkei révèle que les initiés de l’industrie ne s’attendaient pas à voir une technologie « ;aussi pointue ;» débarquer sur le marché au plus tôt vers 2025. Cela signifierait-il que l’entreprise d’Elon Musk a battu ses rivaux et dispose actuellement de six années d’avance technologique ;? Si Tesla y est réellement parvenu, qu’est-ce qui empêcherait Toyota ou VW d’en faire autant ;?

    Des implications effrayantes pour l’industrie automobile

    Rien ne devrait empêcher Toyota ou VW d’en faire de même bien avant 2025, compte tenu de leurs immenses ressources financières et de leurs énormes réserves de talents. Cependant, les obstacles technologiques ne sont pas la raison de ce retard, selon l’ingénieur japonais qui a déclaré « ;nous ne pouvons pas le faire ;».

    La raison expliquant l’attentisme des constructeurs automobiles historiques sur ce dossier serait liée au fait que ces derniers craignent simplement que des modules d'IA dédiés à la conduite autonome comme celui de Tesla rendent obsolètes les chaînes d’approvisionnement en pièces détachées qu’ils ont entretenu des décennies durant, a déclaré l’ingénieur.

    Ces systèmes réduiront considérablement le nombre d’unités de commande électronique (ou UCE) - terme désignant les calculateurs embarqués ou systèmes embarqués qui commandent des dispositifs physiques au sein d’une machine ou d’un véhicule – alors que pour les fournisseurs qui dépendent de ces composants, c’est une question de vie ou de mort. Les constructeurs automobiles historiques se sentiraient donc apparemment obligés de continuer à utiliser des réseaux compliqués de dizaines de calculateurs, alors que le désassemblage du Model 3 de Tesla a révélé que ce véhicule ne dispose que de quelques-unes de ces UCE. Autrement dit, les chaînes d’approvisionnement ayant contribué à la croissance des géants de l’automobile d’aujourd’hui commencent à entraver leur capacité à innover.


    Les jeunes entreprises définitivement orientées vers l’ère des nouvelles technologies comme Tesla, en revanche, ne sont pas enchaînées à des fournisseurs et sont libres de rechercher les meilleures technologies disponibles au meilleur coût. En outre, le passage au scalpel du Model 3 a montré que la plupart des pièces à l’intérieur de l’auto ne portent pas le nom d’un fournisseur. Au lieu de cela, beaucoup ont le logo Tesla, y compris les UCE. Cela suggère que l’entreprise maintient un contrôle étroit sur le développement de presque toutes les technologies clés de la voiture.

    Actuellement, les véhicules électriques produits par Tesla sont toujours classés au niveau 2, ce qui signifie qu’ils sont « ;partiellement autonomes ;». Mais Musk a souligné qu’ils ont tous les composants nécessaires pour la conduite autonome complète. Que ce soit au niveau logiciel ou des systèmes de propulsion électrique, Tesla, à l’instar d’Apple, a tendance à préférer réduire sa dépendance vis-à-vis de fournisseurs tiers et internaliser au maximum ses opérations de production ou de développement. Si cette stratégie réussit, les concurrents n’auront guère d’autre choix que de suivre le mouvement, en bouleversant leurs anciens modèles commerciaux et leurs chaînes d’approvisionnement pour tenter de surmonter l’avance de Tesla.

    Source : Asia Nikkei

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette analyse : vous semble-t-elle pertinente ou erronée ?
    Peut-on réellement affirmer que Tesla a battu ses rivaux et dispose actuellement de six années d’avance technologique ?
    Pensez-vous que les arguments avancés dans cet article permettent d’expliquer totalement l’attentisme des constructeurs historiques d’automobiles ?
    Elon Musk a-t-il une chance de révolutionner l’industrie automobile avec ses voitures autonomes ?

    Voir aussi

    Tesla lance la plus grande mise à jour connue à ce jour de son logiciel Autopilot, la version 10.0 inclut Spotify, Netflix, YouTube et plus encore
    Un ingénieur d'Apple mort dans l'accident de son véhicule Tesla s'était déjà plaint du logiciel Autopilot et de ses dysfonctionnements, après l'application d'une mise à jour
    Tesla devrait abandonner les puces d'IA de NVIDIA pour ses véhicules autonomes et basculer sur ses propres puces d'IA dès l'année prochaine
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre habitué
    Ca les dérange ?? Sérieux!
    Les constructeurs auto seraient dotés d'un coeur ?? J'ai du mal à imaginer un gros constructeur dire nous gardons nos fournisseurs car ils sont gentils avec nous, donc on stagne Ce seront les premiers à se séparer / tuer / rompre tous contrats / ... sans aucun état d'âme!
    Jean-claude

  3. #3
    Membre à l'essai
    Que pensez-vous de cette analyse : vous semble-t-elle pertinente ou erronée ?
    Pensez-vous que les arguments avancés dans cet article permettent d’expliquer totalement l’attentisme des constructeurs historiques d’automobiles ?
    Ça me semble plutôt erroné. Tesla utilise majoritairement les mêmes sources d'approvisionnement que les autres. Notamment, son calculateur est développé en grande partie en collaboration avec Bosch, qui fournit également des radars et caméras à VAG, Fiat, Renault, BMW, et j'en passe. Il est possible que la puce soit désormais spécifique à Tesla, mais il y a à peine 3 ans, ils développaient sur les cartes nVidia.
    Je dis peut-être une bêtise là, mais j'ai plus l'impression que si Tesla a une avance qui se veut visible, c'est plus parce que eux ont du se faire une place sur le marché, alors que les constructeurs déjà présents ne veulent pas prendre le risque d'assumer les accidents et la mauvaise presse engendrée par des systèmes qui ne sont pas encore au point.

    De par ailleurs, tous les constructeurs sont en train de travailler sur une réorganisation du réseau de calculateurs dans leur véhicule, pour adopter une architecture plus "en étoile", avec de grosses passerelles et des sous-réseau. Mais j'imagine qu'il est plus rapide ici de partir d'une page blanche. Rapide, mais coûteux, parce que pour la majorité des constructeurs, il est plus économe de continuer à faire produire une unité déjà rentabilisée que de payer pour un développement pour rapatrier la fonctionnalité sur un plus gros calculateur, qui sont encore trop souvent plus chers que plusieurs petits.

    Par contre, là où il me semble que Tesla a vraiment damé le pion de ses concurrents c'est dans la commercialisation d'un véhicule électrique réellement utilisable, avec tout son réseau de chargeurs, etc. Là oui, il me semble qu'ils ont une avance considérable et ont réussi là où d'autres avaient clairement échoués.

    (Et on dit plutôt "ECU", je n'ai jamais entendu parler d'UCE avant cet article, même en français.)

  4. #4
    Membre éclairé
    Exact, les infrastructures ont du récemment êtres faites sur mesures en partant d'une page blanche, VAG doit réutiliser des bouts de plateformes existantes afin de réduire les coûts et favoriser le volume, ils vendent pas le même nombre de véhicules sans parler des pièces communes Skoda, Seat, Vw, Audi, Porsche, lambo etc.

    Effectivement là ou ils ont fait forts c'est de faire un véhicule 100% électrique qui ressemble pas à un jouet mais à une vrai voiture, yen à marre des leaf et Zoe, faite nous tout simplement une clio-e et une e-micra, plutot que d'utiliser la même plateforme et la défigurer juste pour lui donner un look "futuriste".

  5. #5
    Membre éprouvé
    Si je comprends bien, le problème est que les constructeurs historiques sont des "assembleurs" automobiles et non des constructeurs automobiles. Je ne me souviens pas de la dernière voiture dont les moteurs ne venaient pas de chez VolksWagen d'une manière ou d'une autre. Je suis sûr que Tesla ne serait pas contre leur vendre leur hardware, après tout leur "mission statement" c'est de faire transitionner le monde entier vers les énergies renouvelables. D'ailleurs il me semble qu'ils avaient proposé à d'autres constructeurs de rendre leurs superchargers compatibles avec leurs modèles électriques, mais que ces constructeurs avaient refusé? https://electrek.co/2017/06/19/tesla...ng-automakers/

  6. #6
    Membre expérimenté
    Les constructeurs auto seraient dotés d'un coeur ??
    Non mais s'ils arrêtent ou changent radicalement, qui produira le nouveau produit. Ils n'ont pas les compétences/capacité et leur sous-traitant n'ont pas les moyens de changer aussi radicalement. Le problème n'est pas d'arrêter un contrat, mais de comment le produire en grande série autre chose, dont ils n'ont aucun élément de la chaîne? Réponse : Il leur faut 10 ans pour le mettre en place.
    Tout ce que j'écris est libre de droits (Licence CC0) et je vous incite à faire de même.

  7. #7
    Membre habitué
    Qu'ils se prennent la tête avec la Gen 3. Tesla a certainement plusieurs techs d'avance non commercialisé.

  8. #8
    Modérateur

    Citation Envoyé par cilyan Voir le message
    Ça me semble plutôt erroné.
    C'est même très erroné, c'est à se demander si la personne qui a fait l'analyse s'y connait en norme automobile.

    Dans l'automobile, le soft et le hardware doivent se conformer à une norme : https://en.m.wikipedia.org/wiki/Auto...ntegrity_Level et Tesla ne peut pas y couper.

    C'est pour ça qu'il passe par Bosh qui vend des calculateurs certifiés.

    [...]au stade de son développement actuel, l’Autopilot est destiné à être utilisé uniquement pour l’assistance à la conduite[...]
    En effet, c'est parce que cette partie de soft/hard n'est pas certifiée, dans la norme l’autopilot est considéré comme un accessoire et si les grands constructeurs sont dans l'attentisme c'est parce qu'ils savent très bien tout ça et que ça n'est pour le moment pas du tout un danger pour eux. Ça le sera le jour où cette IA sera conforme à l'ASIL-D (vu les preuves qu'il faut apporter sur la fiabilité aux défaillances alors qu'on est quelque chose de non déterministe, ça pourrait encore très long voir peut-être impossible)

    Je suis d'accord avec ce que j'ai lu au dessus, la véritable avance de Tesla c'est d'avoir rendu la voiture électrique utilisable. Tout le reste autour, c'est pour l'instant tres marketing et peu menaçant pour les autres constructeurs. Et ils le savent, tant que c'est pas normalisé, c'est un accessoire comme un puissant calculateur que j'aurais mis dans le coffre de ma voiture. De là à dire que ma voiture a pris 6 ans d'avance technologiquement parlant.... il y a monde ou plutôt une certification a obtenir.
    La science ne nous apprend rien : c'est l'expérience qui nous apprend quelque chose.
    Richard Feynman

  9. #9
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Vincent PETIT Voir le message

    Je suis d'accord avec ce que j'ai lu au dessus, la véritable avance de Tesla c'est d'avoir rendu la voiture électrique utilisable.

    General Motors EV1, est sorti en 1999 et avait déjà 260 km d'autonomie... aucune idée si elle s'est rendu en europe...
    Aillez le courage de justifier vos -1.
    http://www.laboiteaprog.com/ - http://www.solutions-norenda.com/

  10. #10
    Membre habitué
    Citation Envoyé par marc.collin Voir le message
    General Motors EV1, est sorti en 1999 et avait déjà 260 km d'autonomie... aucune idée si elle s'est rendu en europe...
    Nope, même au US, elle a été mise sous le tapis. Il y a un excellent documentaire sorti en 2006 la dessus : Who Killed the Electric Car?

  11. #11
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par robertledoux Voir le message
    Nope, même au US, elle a été mise sous le tapis. Il y a un excellent documentaire sorti en 2006 la dessus : Who Killed the Electric Car?
    en fait elle est sortie en 1996 et cesser de vendre en 1999

    était dispo en location très cher...
    alors qu'un 4x4 coutait moins cher et l'essence autour de 29 centime d'euro...

    encore aujourd'hui le 4x4 a encore la côte malgré que l'essence soit un peu plus cher... le litre est quand même 2 fois moins cher qu'en france
    Aillez le courage de justifier vos -1.
    http://www.laboiteaprog.com/ - http://www.solutions-norenda.com/

  12. #12
    Membre expérimenté
    Par contre, niveau finition, Tesla n'est pas loin de la décennie de retard. Mais leur réseaux de borne est lui en avance avec reconnaissance automatique du véhicule.

  13. #13
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
    Mais leur réseaux de borne est lui en avance avec reconnaissance automatique du véhicule.
    Ah oui, le suivi des déplacements des gens... Bientôt les pubs en direct sur le grand écran des Tesla, pour "le resto à côté de la borne" ou "la borne à côté du resto" ?
    L'avis publié ci-dessus est mien et ne reflète pas obligatoirement celui de mon entreprise.

  14. #14
    Membre confirmé
    Cela prouvent l ' aveuglement de l ' industrie automobile sur ce que l ' on peu faire ou pas , ils sont tellement vieux , qu ' une jeune boite comme Tesla , peu faire évoluer le secteur à grand coup de pied au cul , comme la fait Apple avec IBM ... et aussi le marché formidable que cela va être pour les solutions Nvidia

  15. #15
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par Thorna Voir le message
    Ah oui, le suivi des déplacements des gens... Bientôt les pubs en direct sur le grand écran des Tesla, pour "le resto à côté de la borne" ou "la borne à côté du resto" ?
    Les smartphones s'en chargent déjà.

  16. #16
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par darklinux Voir le message
    Cela prouvent l ' aveuglement de l ' industrie automobile sur ce que l ' on peu faire ou pas , ils sont tellement vieux , qu ' une jeune boite comme Tesla , peu faire évoluer le secteur à grand coup de pied au cul , comme la fait Apple avec IBM ... et aussi le marché formidable que cela va être pour les solutions Nvidia
    D'habitude j'aime bien tes contributions mais là ton exemple Apple est complètement hors sujet. On le voit très bien dans le docufiction "les pirates de la silicon valley" avec jobs obsédé de faire la nique à IBM qui s'en moquait complètement vu que le pognon IBM le ramasse sur les mainframes, et qu'il se l'ai prise par Bill Gates himself.
    Il ne faut pas croire que les constructeurs soient vieux, il savent innover quand il faut et ils savent aussi investir dans des technologies qui durent, durent, durent... Un moteur automobile, entre le premier modèle et le dernier, a une durée de vie de 30 ans, voire plus. Le cléon fonte de la Renault 8 qui a équipé les Twingo, le XU9D de la Talbot Horizon qui a été décliné en versions essence et turbo diesel, qui a gagné tous les rallyes et rallye-raid avec les 205T16 et 405T16 et qui existe encore sous ses évolutions DW et EW dans les hauts de gamme PSA, ou encore les blocs Mercedes qui ont 40 ans. En moto, les fournisseurs ont sorti de nouveaux modèles d'étrier capables d'arrêter des motos de 200 chevaux, mais le dessin des plaquettes a plus de 30 ans...
    Tesla est tout nouveau sur le marché et secoue un peu le cocotier avec une voiture électrique aboutie (mais à la finition intérieure... américaine, bien loin de la française ou de l'allemande), ça va pousser les constructeurs historique à se bouger un peu sur l'électrique (et sortir des horreurs genre Zoé ou citroën C-zéro). Les historiques ont investi dans des plateforme qui peuvent accueillir plusieurs véhicules avec plusieurs motorisations (Renault mégane 2 = Qashqaï, Peugeot 308 = C4 = 3008, Golf = Leon = Octavia = A3, etc, etc...), il leur faut rentabiliser et vendre plusieurs millions de ces plateformes avant d'en changer. La nouvelle 208 a une version électrique aboutie, nul doute qu'on verra la même chose sur la Corsa et la future C3.

  17. #17
    Modérateur

    Citation Envoyé par darklinux Voir le message
    Cela prouvent l ' aveuglement de l ' industrie automobile sur ce que l ' on peu faire ou pas , ils sont tellement vieux , qu ' une jeune boite comme Tesla , peu faire évoluer le secteur à grand coup de pied au cul , comme la fait Apple avec IBM ... et aussi le marché formidable que cela va être pour les solutions Nvidia
    Je vais te mettre +1 pour compenser les moissages car je pensais un peu comme toi avant que je fasse mon premier projet SIL-3 (équivalent à ASIL-C) et que m'aperçoive de ce que c'est.

    On ne peut pas mettre un grand coup de pied là dedans et Tesla ne pourra pas le faire non plus car ces normes hypers-strictes sont là pour notre sécurité.

    Dans l'automobile par exemple, on t'impose de la redondance matérielle (un micro qui en surveille un autre par exemple), le déterminisme pour des calculs de fiabilités avec des taux de défaillances difficiles à atteindre, des cycles de développements incroyablement pointilleux sur les tests (statiques, dynamiques, injections d'erreurs, simulation de panne allant jusqu'à un périphérique ou la mémoire RAM qui te lâche ), des règles de codage imposés (MISRA-C) et pleins d'autres trucs...

    Le ASLI-D dans nos bagnoles doit atteindre le niveau SIL4 mais pour ça il faut le prouver


    [TH]SIL[/TH]
    [TH]Faible sollicitation
    Probabilité moyenne de défaillance de la fonction (sur demande)[/TH]
    [TH]Forte sollicitation
    Probabilité de défaillance dangereuse (par heure)[/TH]
    1 &#8805; 10&#8722;2 to < 10&#8722;1 &#8805; 10&#8722;6 to < 10&#8722;5
    2 &#8805; 10&#8722;3 to < 10&#8722;2 &#8805; 10&#8722;7 to < 10&#8722;6
    3 &#8805; 10&#8722;4 to < 10&#8722;3 &#8805; 10&#8722;8 to < 10&#8722;74
    4 &#8805; 10&#8722;5 to < 10&#8722;4 &#8805; 10&#8722;9 to < 10&#8722;8

    Le soucis de l'IA c'est que par implémentation elle est non déterministe et ajoute une dose d'incertitude que la norme réduit au minimum. Comment déterminer le comportement de l'IA si sa mémoire RAM est altérée ? C'est ce genre de truc que les normes te demande. En revanche avec un algorithme classique tu peux mettre en place des parades quittent à ce qu'elle stop la bagnole en cas de problème mémoire (sécurisation). L'IA c'est embêtant car comment tu fais si sa décision est fiable a 75% ? On stoppe la voiture ? A quel niveau de fiabilité on stoppe la voiture ?




    Pour info : Si des essais d'IA en conditions réelles sont tellement demandés par UBER, c'est parce qu'ils veulent utiliser l'argument "Proven In Use" (https://www.ni.com/fr-fr/innovations...standard-.html) qui existe dans la norme ISO 26262 (la norme des bagnole qui impose le ASIL https://fr.wikipedia.org/wiki/ISO_26262).

    Cet argument "Proven In Use", nous l'avions aussi utilisé dans mon entreprise. La fiabilité logiciel étant plus difficile a prouver que celle du matériel, le cycle de vie est beaucoup plus examiner et l'argument "Éprouvé par l'utilisation dans le temps" ("Proven In Use") est utile pour faire les calculs de fiabilités suites à des défaillances, donc pour atteindre les exigences du tableau que j'ai cité au dessus.


    TESLA, aussi inventif soit il devra lui aussi faire un truc ASIL-D si ça concerne la sécurité et c'est parce que TESLA sait très bien que son autopilote n'est pas certifié qu'il ne peut que dire au utilisateur "c'est une aide à la conduite, ça ne peut pas remplacer le chauffeur"
    La science ne nous apprend rien : c'est l'expérience qui nous apprend quelque chose.
    Richard Feynman

  18. #18
    Membre confirmé
    Citation Envoyé par CaptainDangeax Voir le message
    D'habitude j'aime bien tes contributions mais là ton exemple Apple est complètement hors sujet. On le voit très bien dans le docufiction "les pirates de la silicon valley" avec jobs obsédé de faire la nique à IBM qui s'en moquait complètement vu que le pognon IBM le ramasse sur les mainframes, et qu'il se l'ai prise par Bill Gates himself.
    Il ne faut pas croire que les constructeurs soient vieux, il savent innover quand il faut et ils savent aussi investir dans des technologies qui durent, durent, durent... Un moteur automobile, entre le premier modèle et le dernier, a une durée de vie de 30 ans, voire plus. Le cléon fonte de la Renault 8 qui a équipé les Twingo, le XU9D de la Talbot Horizon qui a été décliné en versions essence et turbo diesel, qui a gagné tous les rallyes et rallye-raid avec les 205T16 et 405T16 et qui existe encore sous ses évolutions DW et EW dans les hauts de gamme PSA, ou encore les blocs Mercedes qui ont 40 ans. En moto, les fournisseurs ont sorti de nouveaux modèles d'étrier capables d'arrêter des motos de 200 chevaux, mais le dessin des plaquettes a plus de 30 ans...
    Tesla est tout nouveau sur le marché et secoue un peu le cocotier avec une voiture électrique aboutie (mais à la finition intérieure... américaine, bien loin de la française ou de l'allemande), ça va pousser les constructeurs historique à se bouger un peu sur l'électrique (et sortir des horreurs genre Zoé ou citroën C-zéro). Les historiques ont investi dans des plateforme qui peuvent accueillir plusieurs véhicules avec plusieurs motorisations (Renault mégane 2 = Qashqaï, Peugeot 308 = C4 = 3008, Golf = Leon = Octavia = A3, etc, etc...), il leur faut rentabiliser et vendre plusieurs millions de ces plateformes avant d'en changer. La nouvelle 208 a une version électrique aboutie, nul doute qu'on verra la même chose sur la Corsa et la future C3.
    Je suis entièrement d ' accord là-dessus , mais nos chers constructeurs , s’ils n ' avaient pas de challengers , nous serions encore à l ' age pré pot catalytique . Oui Tesla est américano centré , mais les USA donne une plus grande largesse en matière d ' expérimentation . Oui les concurrents de Tesla ont investis dans des plateformes , ce qui tue paradoxalement l ' innovation via la rationalisation . Mais ils sont complétement à la ramasse pour d ' autre choses , Tesla encore lui est passé à l ' intégration totale , ce que ne peux pas faire Fiat - Renault - Nissan à cause de l ' actionnariat et de la latence du marché . Donc Nvidia , comble le retard , tout le monde hurle à cause du prix des GPU grand public , mais la firme propose des solutions hardware et software proof of concept . A propos de " pirates of silion valley " , oui Jobs à mal joué vis-à-vis d ' IBM , oui il n ' a pas vu arrivé Microsoft , mais la seule vraie innovation de Steve Jobs n ' est pas le Mac , mais NeXT , qui seras le prototype de luxe du Linux en mode dev que tout le monde utilise .

  19. #19
    Membre du Club
    IA, Réseau et analyse comportementale
    Si j'ai bien saisi, la Model3 aurait les capacités à suivre les protocoles d'essai routier des véhicules autonomes.
    Elle serait équipée des asservissements nécessaires et des calculateurs appropriés.
    Compte tenu que ses capacités ne sont pas fonctionnelles cela signifie que l'équipement doit/peut servir actuellement à autre chose.
    Mais à quoi donc?
    Je suppose; faire de l'analyse comportementale afin de pouvoir faire une image fonctionnelle d'IA en accord avec le comportement observé du conducteur.
    Il y a encore beaucoup d'autre fonctions possibles, si notamment il y a une/des caméra(s), afin d'observer la route, devant, derrière, sur les cotés, ainsi que la direction de vision du conducteur afin de monitorer ses actions.
    Il y a une infinité de possibilités aux fins d'analyse de données.

    Le facteur limitant est l'extraction ( faire un choix) et le transfert de données ( débit, disponibilité ) vers un serveur central, toutes choses supposant des restrictions fonctionnelles et de coûts.

    Cela fait donc un bout de temps que Tesla peut avoir accès à ces données, donc "l'avance technologique" correspond au minimum à cette durée.

    Pour ce qui est de l'électronique elle-même, les constructeurs européens ont un "retard" sur le projet de véhicule autonome, donc la partie technique aussi doit avoir du "retard".

    Avoir 6 ans d'avance sur des technologies en évolution n'est pas forcément un avantage,
    car, les meilleures solutions ne sont pas forcément les plus rentables,
    et les développements sans concurrence/contradicteur peuvent vous laisser faire des choix non pertinent au final.
    D'autant plus si le marché ciblé disparaît au moment de la maturité de la technologie.

    Par ailleurs, je ne suis pas certain que les conditions de circulation, aux USA correspondraient à ce que les clients peuvent rencontrer en dehors des USA.
    ( comparatif à faire Paris / Ville provencale / routes de corse )

  20. #20
    Membre actif
    (Et on dit plutôt "ECU", je n'ai jamais entendu parler d'UCE avant cet article, même en français.)
    Pourquoi s'embêter à parler français quand on peut montrer qu'on parle anglais?
    Je vote pour UCE.