Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Visual Studio 2019 v6.7 Preview 2 est disponible et apporte un processus local avec Kubernetes et autres
    Visual Studio 2019 version 16.5 Preview 2 apporte des améliorations au développement C++ CMake,
    Xamarin, ainsi qu'à l'outillage Azure

    Microsoft a annoncé la disponibilité de Visual Studio 2019 version 16.5 Preview 2. Passons en revue quelques fonctionnalités clés.

    Développement C++ CMake

    La prise en charge native de Visual Studio pour CMake vous permet de cibler à la fois Windows et Linux dans le confort d'un seul IDE. Visual Studio 2019 version 16.5 Preview 2 présente plusieurs nouvelles fonctionnalités spécifiques au développement multiplateforme, notamment:
    • Les optimisations de copie de fichiers pour les projets CMake ciblant un système Linux distant
    • La prise en charge native de WSL lors de la séparation de votre système de génération de votre système de déploiement à distance
    • La possibilité d'ajouter, de supprimer et de renommer facilement des fichiers dans des projets CMake
    • Les services de langages CMake
    • Un utilitaire de ligne de commande pour interagir avec le gestionnaire de connexion
    • La conformité FIPS 140-2 pour le développement C ++ à distance

    Optimisations de copie de fichiers pour les projets CMake ciblant un système Linux distant

    Visual Studio copie automatiquement les fichiers source de votre machine Windows locale vers votre système Linux distant lors de la création et du débogage sous Linux. Dans Visual Studio 2019 version 16.5, ce comportement a été optimisé. Visual Studio conserve désormais un « fichier d'empreinte » du dernier ensemble de sources copié à distance et optimise le comportement en fonction du nombre de fichiers modifiés.
    1. Si aucun changement n'est identifié, aucune copie ne se produit.
    2. Si seuls quelques fichiers ont changé, sftp est utilisé pour copier les fichiers individuellement.
    3. Si seuls quelques répertoires ont changé, une commande rsync non récursive est émise pour copier ces répertoires.
    4. Sinon, une copie rsync récursive est appelée à partir du premier répertoire parent commun des fichiers modifiés.

    Ces améliorations ont été testées par rapport à LLVM. Une modification triviale a été apportée à un fichier source, ce qui provoque l'appel de la copie du fichier source distant et la reconstruction de l'exécutable lorsque l'utilisateur commence le débogage.

    Sans optimisation, une copie rsync récursive complète est exécutée à partir de la racine CMake. Avec ces optimisations, Visual Studio détecte qu'un seul fichier a changé et utilise sftp pour recopier uniquement le fichier qui a changé.

    Prise en charge native de WSL avec séparation de build et du déploiement

    Visual Studio 2019 version 16.1 a introduit la possibilité de séparer votre système de build à distance de votre système de déploiement à distance. Dans Visual Studio 2019 version 16.5, cette fonctionnalité a été étendue pour inclure la prise en charge native de WSL. Maintenant, vous pouvez faire des builds nativement sur WSL et déployer / déboguer sur un deuxième système Linux distant connecté via SSH.

    Le système Linux spécifié dans l'éditeur de paramètres CMake est utilisé pour les builds. Pour faire des builds nativement sur WSL, accédez à l'éditeur de paramètres CMake (liste déroulante Configuration> Gérer les configurations…) et ajoutez une nouvelle configuration WSL. Vous pouvez sélectionner WSL-GCC-Debug ou WSL-Clang-Debug selon le jeu d'outils que vous souhaitez utiliser.

    Le système Linux distant spécifié dans launch.vs.json est utilisé pour le débogage. Pour déboguer sur un deuxième système Linux distant, ajoutez une nouvelle configuration Linux distante à launch.vs.json (cliquez avec le bouton droit sur la racine CMakeLists.txt dans l'Explorateur de solutions> Paramètres de débogage et de lancement) et sélectionnez C/C++ Attach for Linux ( gdb).

    Le système Linux spécifié dans les pages de propriétés Linux est utilisé pour les builds. Pour en faire en mode natif sur WSL, accédez à Propriétés de configuration> Général et définissez le jeu d'outils de plateforme. Vous pouvez sélectionner GCC pour le sous-système Windows pour Linux ou Clang pour le sous-système Windows pour Linux selon le jeu d'outils que vous souhaitez utiliser. Cliquez sur "Appliquer".

    Par défaut, Visual Studio crée et débogue en WSL. Pour spécifier un deuxième système distant pour le débogage, accédez à Propriétés de configuration> Débogage et définissez Machine de débogage distant sur l'une des connexions distantes spécifiées. Vous pouvez ajouter une nouvelle connexion à distance via le gestionnaire de connexions. Vous pouvez également spécifier un chemin d'accès au répertoire sur le système distant pour le projet à déployer via le répertoire de déploiement à distance.

    Ajoutez, supprimez et renommez facilement des fichiers dans les projets CMake

    Il est plus facile que jamais de travailler avec des projets CMake dans Visual Studio. Dans la dernière préversion, vous pouvez ajouter, supprimer et renommer des fichiers source et des cibles dans vos projets CMake à partir de l'EDI sans modifier manuellement vos scripts CMake. Lorsque vous ajoutez ou supprimez des fichiers avec l'Explorateur de solutions, Visual Studio modifie automatiquement votre projet CMake. Vous pouvez également ajouter, supprimer et renommer les cibles du projet à partir de la vue des cibles de l'Explorateur de solutions.


    Dans certains cas, il peut y avoir plus d'un endroit où il est logique d'ajouter un fichier source à un script CMake. Lorsque cela se produit, Visual Studio vous demandera où vous souhaitez effectuer la modification et afficher un aperçu des modifications proposées:


    Services de langages CMake

    La dernière préversion de Visual Studio facilite également la compréhension des projets CMake complexes. Les fonctionnalités de navigation de code telles que Aller à la définition et Rechercher toutes les références sont désormais prises en charge pour les variables, les fonctions et les cibles dans les fichiers de script CMake.

    Utilitaire de ligne de commande pour interagir avec le gestionnaire de connexions

    Dans Visual Studio 2019 version 16.5 ou ultérieure, vous pouvez utiliser un utilitaire de ligne de commande pour ajouter et supprimer par programme des connexions distantes du magasin de connexions. Cela est utile pour des tâches telles que l'approvisionnement d'une nouvelle machine de développement ou la configuration de Visual Studio en intégration continue.

    Conformité FIPS 140-2 pour le développement C++ à distance

    La publication 140-2 de la Federal Information Processing Standard (FIPS) est une norme du gouvernement américain pour les modèles cryptographiques. Les implémentations de la norme sont validées par le NIST. À partir de Visual Studio version 16.5, le développement Linux à distance avec C ++ est compatible FIPS 140-2.

    Développement Xamarin

    Ici, les points saillants inclus :
    • Xamarin Hot Restart : testez les modifications apportées à votre application, y compris les modifications de code multi-fichiers, les ressources et les références. Tout en utilisant également un cycle de build et de déploiement beaucoup plus rapide. Avec Hot Restart, déboguez votre application iOS construite avec Xamarin.Forms sur un appareil connecté à votre machine Windows. Cela permet une boucle de développement interne beaucoup plus rapide.
    • La consultation des modifications apportées à Android : consultez rapidement les modifications apportées à vos fichiers de ressources Android. Tels que les mises en page, les éléments à dessiner, etc., sur un appareil ou un émulateur Android sans nécessiter le redémarrage de l'application.
    • Démarrage Android plus rapide: générez vos propres profils personnalisés à l'aide du suivi de démarrage dans votre application Android. Amélioration du démarrage de l'application avec une augmentation minimale de la taille de l'application.
    • Aperçu du document XAML: consultez la hiérarchie de votre interface utilisateur Xamarin.Forms dans le volet «Aperçu du document».

    Itération plus rapide avec Xamarin Hot Restart

    Lors de l'exécution de votre application, votre code C# est compilé et utilisé, avec vos autres ressources de projet, pour créer un ensemble d'applications. Cet ensemble est ensuite déployé sur votre émulateur, simulateur ou appareil. Les versions incrémentielles permettent de réduire le temps de compilation. Cependant, les déploiements prennent généralement le même temps, quelle que soit la taille de la modification.

    Xamarin Hot Restart fonctionne en poussant de nouvelles modifications dans le bundle d'application existant lorsque cela est possible. Ce qui réduit considérablement le temps de déploiement. Il prend également en charge les modifications apportées aux fichiers de code, aux ressources et aux références. Ainsi, que vous modifiiez vos modèles de vue ou échangiez des ressources d'image, le redémarrage à chaud vous permet de transmettre rapidement les modifications à un appareil ou à un émulateur. Aucune configuration de projet n'est requise, donc le redémarrage à chaud s'intègre facilement et améliore votre flux de travail existant. De plus, lors du débogage de votre application, vous pouvez modifier votre code C# et appuyer sur le bouton de redémarrage pour appliquer les modifications. Votre application est automatiquement redémarrée afin que vous puissiez désormais tester les nouvelles modifications.


    Appliquer les modifications sur Android

    Après discussion avec des développeurs, l'équipe a constaté que les ressources Android, ainsi que les mises en page et les drawables, constituaient une partie importante des modifications. Dans cette version, elle a introduit la prise en charge d'Android Apply Changes, qui vous permet de modifier les ressources au moment de l'exécution sans avoir à redémarrer votre application, même pendant une session de débogage.


    Aperçu du document XAML

    Les développeurs de Xamarin.Forms ont déjà accès à une pléthore d'outils pour aider à créer des interfaces utilisateur plus rapidement telles que XAML Hot Reload, la boîte à outils de contrôle et le panneau de propriétés. L'équipe assure que son objectif est de fournir mélange d'outils de conception (tels que boîte à outils, panneau de propriétés, éditeur) et d'exécution (tels que XAML Hot Reload) pour rendre la construction d'interfaces utilisateur Xamarin.Forms productive.

    La version Visual Studio 2019 version 16.5 Preview 2 apporte la fonctionnalité Visual Studio Document Outline à XAML. Vous permettant de voir une hiérarchie de votre interface utilisateur Xamarin.Forms dans le volet Structure du document.

    Développement des outillages Azure

    Azure Functions 3.0 est désormais généralement disponible, il est donc désormais possible de créer et de déployer des fonctions avec la version d'exécution 3.0 en production. Cette nouvelle version du runtime Functions apporte de nouvelles capacités, notamment la possibilité de cibler .NET Core 3.1 et Node 12. Elle est également hautement rétrocompatible, de sorte que la plupart des applications existantes s'exécutant sur des versions de langages plus anciennes devraient pouvoir passer à la version 3.0 et s'exécuter sur sans aucun changement de code. L'exécution de cette nouvelle version du runtime en production bénéficiera de la prise en charge de ces applications.

    Les applications exécutées sur des versions antérieures du runtime Azure Functions continueront d'être prises en charge et Microsoft ne déconseille ni 1.0 ni 2.0 pour le moment. Les clients exécutant Azure Functions ciblant 1.0 ou 2.0 continueront également de recevoir des mises à jour et des correctifs de sécurité à l'avenir, à la fois pour le runtime Azure Functions et le runtime .NET sous-jacent, pour les applications exécutées dans Azure. En cas de dépréciation de version majeure, Microsoft prévoit de notifier au moins un an à l'avance les utilisateurs pour qu'il puisse effectuer la migration de leurs applications vers une version plus récente.

    Télécharger Visual Studio 2019 version 16.5 Preview 2

    Source : Microsoft
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Chroniqueur Actualités

    Visual Studio 2019 version 16.6 Preview 2 est disponible avec de nouvelles fonctionnalités
    Visual Studio 2019 version 16.6 Preview 2 est disponible avec de nouvelles fonctionnalités,
    Dont une expérience de débogage instantané améliorée, un nouvel outil .NET Async et autres

    Microsoft a annoncé le jeudi dernier la disponibilité immédiate de la Preview 2 de Visual Studio 2019 version 16.6 avec plusieurs nouvelles fonctionnalités que la société vous exhorte à essayer dès maintenant. Microsoft publie cette mise à jour alors que le monde est confronté à un stress et à des préoccupations sans précédent en raison de la crise mondiale du Covid-19, et que les membres de l'équipe Visual Studio, eux-mêmes, travaillent depuis chez eux. Microsoft a également remanié les fonctionnalités de Git afin d'offrir une meilleure expérience lors du travail avec le code sur les services d'hébergement Git à distance.

    Contrôle des versions

    Microsoft dit avoir d’abord mis à jour Git, son logiciel de gestion de versions décentralisé. Pour le code existant, Microsoft vous propose de commencer à travailler dessus en parcourant les dépôts GitHub ou Azure en ligne via Visual Studio et en les clonant localement. Pour les nouveaux projets, vous pouvez initialiser le dépôt Git et le pusher pour qu'il soit hébergé sur GitHub en un seul clic. « Une fois le code chargé dans Visual Studio, la nouvelle fenêtre de l'outil Git regroupe toutes les opérations Git ayant trait à votre code », lit-on dans un billet de blog publié par Microsoft.

    Selon Microsoft, la nouvelle mise à jour dans Git rationalise la navigation complexe pour Git qui se faisait auparavant dans Team Explorer. La nouvelle fenêtre minimise le changement de contexte entre les outils et les applications en se concentrant sur le travail quotidien du développeur avec des actions telles que commit, pull, push, stash et plus encore. À partir de l'outil, vous pouvez rapidement passer à des flux de travail comme la nouvelle expérience de branchement, a écrit l’éditeur de logiciels. Les changements dans Git comprennent également un nouveau menu Git de haut niveau, qui permet de trouver facilement toutes vos commandes Git.

    Ce menu remplace l'ancien menu Teams et, selon Microsoft, la mise à jour dans Git n’est que le début d’une expérience Git et GitHub de première classe dans Visual Studio. Si vous souhaitez tester les changements dans Git, Microsoft vous recommande de basculer sur la fonction de prévisualisation dans Outils > Options.


    Expériences améliorées du débogage instantané

    Selon Microsoft, ces améliorations ont été motivées par les commentaires des clients, pour minimiser les frictions qu'implique l'utilisation de Snapshot Debugger pour la première fois. Avec la Preview 2 de Visual Studio 2019 version 16.6, vous pouvez maintenant installer Snapshot Debugger sur Azure App Services (ASP.NET Core 3.1) sans avoir à redémarrer, d’après le billet de blog. Cela vous permet de déboguer et de diagnostiquer des problèmes en direct sans interruption de votre service. Toutefois, la connexion à Snapshot Debugger avec Visual Studio Enterprise nécessite l'installation de l'extension du site Snapshot Debugger sur votre déploiement App Service. Et ce processus nécessitait auparavant un redémarrage, a écrit Microsoft.

    Nouvel outil .NET Async

    Visual Studio 2019 version 16.6 Preview 2 apporte un nouvel outil .NET Async qui fait partie de la suite d'outils Performance Profiler pour Visual Studio. Selon Microsoft, cet outil facilite la compréhension et l'optimisation du code async/await dans .NET. Fondamentalement, il permet également aux développeurs d'obtenir des informations précises sur le timing de diverses tâches, notamment le temps d'attente pour être envoyées à un fil, le temps nécessaire pour que les tâches soient terminées et si elles ont été enchaînées entre elles, lit-on dans le billet de blog.

    Nouveau débogage JavaScript/TypeScript multicible et prise en charge du Service Worker

    Dans la nouvelle Preview de la version 16.6 de Visual Studio 2019, le débogueur JavaScript/TypeScript prend en charge le débogage de Service Worker, web workers, iFrames, et de votre page JavaScript en même temps, d’après Microsoft. De plus, la nouvelle expérience de débogage permet de déboguer simultanément vos applications de serveur de nœuds back-end et le JavaScript côté client dans le navigateur.

    Outils de productivité du .NET

    Visual Studio 2019 version 16.6 Preview 2 apporte plus d’outils de productivité aux développeurs. L'équipe .NET a ajouté une option "Add explicit cast" lorsqu'une expression ne peut pas être implicitement convertie. Vous pouvez accéder à cette fonctionnalité en plaçant votre curseur sur l'erreur et en appuyant sur Ctrl + . pour déclencher le menu Actions rapides et Correctifs, et l'option "Add explicit cast" devient immédiatement disponible.


    Un autre changement motivé par les commentaires des utilisateurs qui vient avec la Preview 2 de Visual Studio 2019 version 16.6 est la capacité de générer automatiquement des en-têtes de fichier pour les fichiers, projets et solutions existants en utilisant un EditorConfig. Si vous souhaitez l’essayer, vous pouvez ajouter la règle file_header_template à votre fichier EditorConfig, d’après Microsoft. Ensuite, définissez la valeur pour qu'elle soit égale au texte de l'en-tête que vous souhaitez appliquer.

    Un autre changement pour .Net : une fois que votre curseur est sur la première ligne de n'importe quel fichier C# ou Visual Basic, vous pouvez utiliser Ctrl + . pour déclencher le menu Quick Actions and Refactorings où l'option Ajouter une bannière de fichier devient disponible. De là, vous pouvez appliquer l'en-tête de fichier d'un projet ou d'une solution existante en cliquant sur Fix all occurences in. Nous pensons que cela ajoute une grande fonctionnalité, dit Microsoft.


    Toujours dans .NET, vous pouvez simplifier les expressions conditionnelles en supprimant le code inutile grâce à la nouvelle fonction de refactorisation Simplify conditional expression. Une fois de plus, Ctrl + . est le chemin d'accès à cette option de menu. Beaucoup d’autres améliorations de productivité ont été introduites dans Visual Studio 2019 version 16.6 Preview 2.

    Améliorations de l'expérience de publication

    La publication offre désormais une nouvelle expérience de type assistant pour la création de nouveaux profils de publication. Cet outil vous guide à travers vos différentes options. Selon Microsoft, même si certains composants de Visual Studio sont absents de votre installation, vous aurez toujours accès à l'ensemble des objectifs et des options de publication. Par conséquent, tous vos composants manquants seront identifiés et il vous sera demandé de les installer à la demande. La page de résumé du profil de publication a également été mise à jour pour correspondre à la nouvelle expérience disponible sous l'onglet Connected Services tab pour la configuration des dépendances aux services Azure.

    Ajouts à C++

    Microsoft a ajouté le support Ninja pour CMake pour Linux/WSL. Vous pouvez désormais utiliser Ninja comme générateur sous-jacent lorsque vous construisez des projets CMake sur WSL ou un système distant. De plus, Ninja est maintenant le générateur par défaut lorsque vous ajoutez une nouvelle configuration Linux ou WSL. En outre, nous avons ajouté des modèles de débogage simplifiés pour le débogage à distance de CMake.

    L’équipe a également amélioré la prise en charge de la génération de commentaires Doxygen & XML en ajoutant la séquence de déclenchement /** et en améliorant les infobulles des listes de membres.


    De plus, le codeur IntelliSense de Visual Studio 2019 souligne désormais les erreurs de code et propose des solutions rapides dans les projets C++. Vous pouvez tester cet outil en l’activant sous Outils > Options > Environnement > Aperçu des fonctionnalités > IntelliSense code linter for C++.

    Pour tester les changements par vous-mêmes, vous pouvez télécharger et installer Visual Studio 2019 version 16.6 Preview 2.

    Source : Microsoft

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Quelles sont les éléments qui vous intéressent le plus ?

    Lire aussi

    Visual Studio 2019 version 16.5 Preview 2 apporte des améliorations au développement C++ CMake, à Xamarin, ainsi qu'à l'outillage Azure
    Visual Studio 2019 version 16.3 est disponible et apporte le support de .NET Core 3.0, Microsoft annonce aussi la disponibilité de Visual Studio 2019 version 16.4 Preview 1
    Microsoft amorce le support des Concepts apportés par C++ 20 dans Visual Studio 2019 version 16.3 Preview 2, au niveau du compilateur mais aussi de la bibliothèque
    Microsoft présente un nouveau Terminal pour Visual Studio qui partage l'essentiel du noyau de Windows Terminal, disponible à partir des préversions de Visual Studio 16.3
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  3. #3
    Chroniqueur Actualités

    Visual Studio 2019 v16.6 Preview 3 est disponible et apporte de nombreuses améliorations
    Visual Studio 2019 v16.6 Preview 3 est disponible et apporte de nombreuses améliorations
    au niveau du contrôle de version, mais également au sein des outils pour le développement mobile

    Contrôle de version

    Le premier élément de la nouvelle liste de fonctionnalités est l'expansion continue des fonctionnalités de Git dans Visual Studio 2019. Pour accéder à ces mises à jour supplémentaires, vous pouvez basculer la fonctionnalité de prévisualisation vers New Git User Experience dans le menu Outils> Options. Contrairement à l'expérience précédente, lorsque vous clonez un référentiel avec une solution, Visual Studio 2019 charge automatiquement la solution une fois le clone terminé. Par conséquent, cela vous fait gagner un temps précieux.

    Microsoft a également mis à jour l'interface utilisateur pour le commiting et le stashing (la commande git stach permet de « mettre de côté » des modifications. Cette fonctionnalité est très pratique, notamment lorsque le développeur a besoin de changer de branche rapidement. Git stash va récupérer les modifications en cours et les enregistrer dans un conteneur qu'on appellera un stash) avec une expérience de modification améliorée pour les commits. De plus, l’éditeur a ajouté la fonctionnalité remote branch management, demandée par les développeurs, dans la liste déroulante des branches. En outre, vous pouvez désormais créer un nouveau commit de branche dans l'historique de votre référentiel.

    Enfin, Microsoft a ajouté plusieurs nouvelles commandes dans le menu Git de niveau supérieur pour un accès facile au clavier. Ceux-ci incluent le référentiel Clone, afficher l'historique des branches, ouvrir le référentiel dans l'explorateur de fichiers ou l'invite de commande, gérer les remotes et les paramètres du référentiel global Git.

    Terminal Visual Studio

    Dans le terminal, Microsoft a ajouté la possibilité de changer la police et la taille de la police via la boîte de dialogue Polices et couleurs.


    Outils pour développeurs mobiles

    Du côté du mobile, XAML Hot Reload est désormais encore plus rapide et maintient plus d'états sur votre page lorsque vous effectuez une modification. Votre modification XAML n'effectue plus l'actualisation de la page entière grâce au paramètre de rechargement des modifications uniquement dans Outils> Options> Xamarin> Rechargement à chaud. Dans cette version, cette nouvelle méthode de rechargement peut être activée ou désactivée à tout moment. Si vous avez choisi de l'activer, vous obtiendrez également le nouvel arbre visuel en direct pendant le débogage. Par conséquent, cela vous permet de voir quels sont les contrôles sur la page de votre application en cours d'exécution !

    De plus, les développeurs de Xamarin.Android remarqueront que leurs modifications d'interface utilisateur deviennent plus faciles avec les nouvelles mises à jour pour rendre les modifications d'application d'Android plus rapides.

    Microsoft Fakes pour .NET Core et les projets de type SDK

    Microsoft Fakes prend désormais en charge .NET Core ! Vous pouvez activer cette fonctionnalité dans Outils> Options> Fonctionnalités en préversion. Il se peut que vous souhaitiez migrer vos applications et vos suites de tests vers .NET Core, et maintenant une grande partie de ce travail est possible.

    Microsoft Fakes est un framework de simulation qui permet d'isoler le code que vous voulez tester en « simulant » certaines parties de votre code avec des stubs ou des shims. Ce sont donc de petits morceaux de code qui sont sous le contrôle de vos tests. Cette simulation vous permet de mieux vous orienter dans vos tests. En effet, en isolant votre code pour les tests, vous savez que si le test échoue, la cause est là et pas ailleurs. Les stubs et les shims vous permettent également de tester votre code même si d'autres parties de votre application ne fonctionnent pas encore.

    Fakes se décline en deux saveurs :
    • Un stub remplace une classe par un petit substitut qui implémente la même interface. Pour utiliser des stubs, vous devez concevoir votre application de sorte que chaque composant ne dépend que des interfaces et non des autres composants. (Par « composant », Microsoft entend une classe ou un groupe de classes qui sont conçues et mises à jour ensemble et généralement contenues dans un package)
    • Un shim modifie le code compilé de votre application au moment de l'exécution afin qu'au lieu de faire un appel de méthode spécifié, il exécute le code shim fourni par votre test. Les shims peuvent être utilisés pour remplacer les appels aux assemblys que vous ne pouvez pas modifier, tels que les assemblys .NET.



    Comment faire le choix entre stub et shim

    En règle générale, vous considéreriez un projet Visual Studio comme un composant, car vous développez et mettez à jour ces classes en même temps. Vous envisagez d'utiliser des stubs et des shims pour les appels que le projet effectue vers d'autres projets de votre solution ou vers d'autres assemblys auxquels le projet fait référence.

    En règle générale, utilisez des stubs pour les appels au sein de votre solution Visual Studio et des shims pour les appels vers d'autres assemblys référencés. En effet, dans votre propre solution, il est recommandé de découpler les composants en définissant les interfaces de la manière requise par le stubbing. Mais les assemblys externes tels que System.dll ne sont généralement pas fournis avec des définitions d'interface distinctes, vous devez donc utiliser des shims à la place.

    D'autres considérations sont :
    • La performance : les shims s'exécutent plus lentement, car ils réécrivent votre code au moment de l'exécution. Les stubs n'ont pas cette surcharge de performances et sont aussi rapides que les méthodes virtuelles.
    • Les méthodes statiques, les types scellés : vous pouvez uniquement utiliser des stubs pour implémenter des interfaces. Par conséquent, les types de stub ne peuvent pas être utilisés pour les méthodes statiques, les méthodes non virtuelles, les méthodes virtuelles scellées, les méthodes dans les types scellés, etc.
    • Les types internes : les stubs et les shims peuvent être utilisés avec des types internes rendus accessibles à l'aide de l'attribut d'assembly InternalsVisibleToAttribute.
    • Les méthodes privées : les shims peuvent remplacer les appels aux méthodes privées si tous les types de la signature de méthode sont visibles. Les shims ne peuvent remplacer que les méthodes visibles.
    • Les interfaces et méthodes abstraites : les stubs fournissent des implémentations d'interfaces et de méthodes abstraites qui peuvent être utilisées dans les tests. Les shims ne peuvent pas instrumenter les interfaces et les méthodes abstraites, car ils n'ont pas de corps de méthode.

    « En général, nous vous recommandons d'utiliser des types stub pour isoler des dépendances au sein de votre base de code. Vous pouvez le faire en cachant les composants derrière les interfaces. Les types shims peuvent être utilisés pour isoler des composants tiers qui ne fournissent pas d'API testable ».

    Télécharger Visual Studio 2019 v16.6 Preview 3

    Source : Microsoft
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  4. #4
    Chroniqueur Actualités

    Build 2020 : Visual Studio 2019 v16.6 et Visual Studio v16.7 Preview 1 sont disponibles
    Build 2020 : Visual Studio 2019 v16.6 et Visual Studio v16.7 Preview 1 sont disponibles,
    Microsoft fait le point sur les nouveautés et les améliorations

    Microsoft a profité de son évènement dédié aux développeurs pour annoncer la disponibilité de Visual Studio 2019 version 16.6 and 16.7 Preview 1.

    Windows Forms Designer pour .NET Core

    Le Windows Forms Designer pour .NET Core est également désormais disponible. Il dispose de tous les contrôles Windows Forms à l'exception de DataGridView et ToolStripContainer qui arrivera bientôt. De plus, toutes les autres fonctionnalités de conception incluent: glisser-déposer, sélection, déplacer et redimensionner, couper/copier/coller/supprimer des contrôles, l'intégration avec la fenêtre Propriétés, la génération d'événements et plus encore!

    Pour activer le Windows Forms Designer dans Visual Studio 2019, accédez à Outils> Options> Environnement> Fonctionnalités en préversion et sélectionnez l'option Utiliser la préversion du Windows Forms Designer pour les applications .NET Core.


    .NET Core Windows Forms Designer

    Contrôle de version

    Cette mouture apporte l'expansion continue des fonctionnalités de Git dans Visual Studio 2019. Pour accéder à ces mises à jour supplémentaires, vous pouvez basculer la fonctionnalité de prévisualisation vers New Git User Experience dans le menu Outils> Options. Contrairement à l'expérience précédente, lorsque vous clonez un référentiel avec une solution, Visual Studio 2019 charge automatiquement la solution une fois le clone terminé. Par conséquent, cela vous fait gagner un temps précieux.

    Microsoft a également mis à jour l'interface utilisateur pour le commiting et le stashing (la commande git stach permet de « mettre de côté » des modifications. Cette fonctionnalité est très pratique, notamment lorsque le développeur a besoin de changer de branche rapidement. Git stash va récupérer les modifications en cours et les enregistrer dans un conteneur qu'on appellera un stash) avec une expérience de modification améliorée pour les commits. De plus, l’éditeur a ajouté la fonctionnalité remote branch management, demandée par les développeurs, dans la liste déroulante des branches. En outre, vous pouvez désormais créer un nouveau commit de branche dans l'historique de votre référentiel.

    Enfin, Microsoft a ajouté plusieurs nouvelles commandes dans le menu Git de niveau supérieur pour un accès facile au clavier. Ceux-ci incluent le référentiel Clone, afficher l'historique des branches, ouvrir le référentiel dans l'explorateur de fichiers ou l'invite de commande, gérer les remotes et les paramètres du référentiel global Git.

    Microsoft Fakes pour .NET Core et les projets de type SDK

    Microsoft Fakes prend désormais en charge .NET Core ! Vous pouvez activer cette fonctionnalité dans Outils> Options> Fonctionnalités en préversion. Il se peut que vous souhaitiez migrer vos applications et vos suites de tests vers .NET Core, et maintenant une grande partie de ce travail est possible.

    Microsoft Fakes est un framework de simulation qui permet d'isoler le code que vous voulez tester en « simulant » certaines parties de votre code avec des stubs ou des shims. Ce sont donc de petits morceaux de code qui sont sous le contrôle de vos tests. Cette simulation vous permet de mieux vous orienter dans vos tests. En effet, en isolant votre code pour les tests, vous savez que si le test échoue, la cause est là et pas ailleurs. Les stubs et les shims vous permettent également de tester votre code même si d'autres parties de votre application ne fonctionnent pas encore.

    Fakes se décline en deux saveurs :
    • Un stub remplace une classe par un petit substitut qui implémente la même interface. Pour utiliser des stubs, vous devez concevoir votre application de sorte que chaque composant ne dépend que des interfaces et non des autres composants. (Par « composant », Microsoft entend une classe ou un groupe de classes qui sont conçues et mises à jour ensemble et généralement contenues dans un package)
    • Un shim modifie le code compilé de votre application au moment de l'exécution afin qu'au lieu de faire un appel de méthode spécifié, il exécute le code shim fourni par votre test. Les shims peuvent être utilisés pour remplacer les appels aux assemblys que vous ne pouvez pas modifier, tels que les assemblys .NET.

    Nouveau dans Visual Studio 2019 version 16.7 Preview 1

    C++ Address Sanitizer

    Vous pouvez commencer à utiliser Address Sanitizer dans le jeu d'outils MSVC pour X64 ainsi que les configurations de débogage. Le runtime ASAN prend désormais en charge X64 et les commutateurs de débogage /MTd, /MDd et /LDd.

    Productivité .NET

    Le premier nouvel ajout est une action rapide pour ajouter un attribut d'affichage du débogueur à une classe. Cela vous permet d'épingler les propriétés du débogueur par programme dans votre code. En outre, il existe un nouveau correctif de code pour les affectations ou comparaisons accidentelles à la même variable.

    Pour essayer cette fonctionnalité, placez votre curseur sur le nom de la classe et utilisez Ctrl +. pour déclencher le menu Actions rapides et refactorisations. Sélectionnez Ajouter un attribut ‘DebuggerDisplay’. Cela ajoutera l'attribut d'affichage du débogueur en haut de votre classe et générera une méthode automatique qui renvoie ToString() que vous pouvez modifier pour renvoyer la valeur de propriété dont vous avez besoin épinglée dans le débogueur.


    Action rapide pour ajouter un attribut d'affichage du débogueur à une classe

    La prochaine modification intervient dans la complétion d'IntelliSense au niveau des littéraux de chaîne DateTime et TimeSpan. Vous pouvez voir les options de complétion et les explications sur ce que signifie chaque caractère avec les formats de date et d'heure, y compris des exemples. L'utilisation de Ctrl + Espace dans la chaîne DateTime ou TimeSpan vous montrera cette fonctionnalité en action.

    IntelliCode

    IntelliCode a été mis à jour dans Visual Studio 2019 16.7 Preview 1 et fournit désormais des recommandations étoilées pour les arguments de fonction. Cela se produit comme un processus naturel lorsque vous écrivez du code C#. Il ne peut pas être plus facile d’essayer cette fonctionnalité. Commencez simplement à éditer votre code C# !

    Améliorations des outils XAML WPF, UWP et Xamarin.Forms

    L'équipe XAML propose plusieurs nouvelles fonctionnalités pour les développeurs qui créent des applications à l'aide de XAML telles que WPF, UWP et, le cas échéant, Xamarin.Forms. Ces fonctionnalités incluent un nouveau visualiseur de couleurs dans l'éditeur de code et un aperçu précoce d'une nouvelle fonctionnalité du concepteur XAML appelée Actions suggérées.

    Source : Microsoft
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  5. #5
    Membre éclairé
    A tout ceux qui font du Xamarin Forms, ne faites pas l'upgrade ou passer sur la preview : il n'est plus possible de compiler en mode release iOS.......
    http://krossapp.com

    "S'adapter, c'est vaincre !"

  6. #6
    Chroniqueur Actualités

    Visual Studio 2019 v6.7 Preview 2 est disponible et apporte un processus local avec Kubernetes et autres
    Visual Studio 2019 v6.7 Preview 2 est disponible et apporte un processus local avec Kubernetes,
    Ainsi que des améliorations dans l’espace C++ et dans la productivité du .NET et du Git

    Microsoft a annoncé, il y a moins d’un mois lors de la conférence des développeurs Build 2020, la disponibilité de Visual Studio v16.7 Preview 1. Mardi, l’éditeur de logiciels a annoncé la version suivante en faisant le point sur les améliorations et nouveautés dans Visual Studio 2019 version 16.7 Preview 2. Cette dernière version vient avec des améliorations dans le gestionnaire de connexion C++, la productivité du .NET et la productivité du Git. Elle apporte également un processus local avec Kubernetes pour Visual Studio 2019. Vous pouvez tester cette Preview 2 dès maintenant.

    Améliorations dans l’espace C++

    Microsoft Visual Studio est une suite de logiciels de développement pour Windows et mac OS conçue par Microsoft. D’après l’annonce de Microsoft, la Preview 2 de la version 2019 v6.7 vient avec diverses améliorations dans l'espace C++. D’abord, dans le gestionnaire de connexion, vous pouvez désormais modifier les connexions SSH distantes, par exemple, si l'adresse IP de votre système cible change et doit être mise à jour. Vous pouvez également définir des connexions distantes par défaut à utiliser via ${defaultRemoteMachineName} dans CMakeSettings.json et launch.vs.json.

    Selon l’article de blog, lorsque vous modifiez une connexion à distance, Visual Studio n'aura plus besoin de recopier les en-têtes sur Windows pour une expérience native IntelliSense. De même, la définition de connexions à distance par défaut est utile pour vérifier CMakeSettings.json et launch.vs.json dans le contrôle des sources sans aucune information spécifique à l'utilisateur ou à la machine. Microsoft note également que ces connexions à distance via SSH permettent de construire et de déboguer vos projets C++ sur un système Linux distant directement depuis Visual Studio.


    Les améliorations dans l’espace C++ comportent aussi une prise en charge améliorée d’IntelliSense pour Clang sur Windows (clang-cl) dans Visual Studio. Le chemin d'inclusion de clang inclut désormais les bibliothèques clang. Microsoft a apporté des améliorations dans l'affichage des "gribouillis" dans l'éditeur (en particulier lors de l'utilisation de la bibliothèque std). La prise en charge du C++2a en mode clang a également été ajoutée d’après l’annonce.

    Cette version Preview contient également quatre nouvelles règles d'analyse de code pour intégrer des fonctions de sécurité supplémentaires dans le C++ : C26817, C26818, C26819 et C26820. En outre, de nouvelles fonctionnalités de la bibliothèque standard C++20 ont été apportées.

    Amélioration dans la productivité du .NET

    Microsoft a apporté une amélioration dans la productivité du .NET. Dans la Preview 2 de Visual Studio 2019 v6.7, Quick Info, l’infobulle pour montrer quelques informations supplémentaires dans un contexte précis, affiche maintenant l'ID de diagnostic ainsi qu'un lien d'aide qui permet aux développeurs de naviguer facilement vers la documentation Visual Studio afin d’en savoir plus sur les avertissements et les erreurs dans votre code.


    Améliorations dans la productivité du Git

    Pour la productivité de Git dans cette version, l’équipe Visual Studio s’est concentrée sur la résolution des conflits de fusion, par la réorganisation de l'éditeur de fusion de Visual Studio, en le dissociant du TFVC et en le concentrant sur Git. Selon l’article de Microsoft, une nouvelle barre d'information dorée s’affichant dorénavant en haut d'un fichier vous indiquera les conflits de fusion qui doivent être résolus manuellement. Un clic sur cette barre vous permet d’accéder à l'éditeur de fusion, auquel Microsoft a ajouté désormais des tuiles et des légendes plus informatives pour vous aider à distinguer les branches en conflit.

    « Nous avons réduit l'encombrement autour de la marge de zoom, de la marge de santé et de la barre d'outils. De plus, il est plus facile d'analyser les conflits avec des lignes correspondantes alignées, des différences de niveau de mot et des espaces visibles lorsque c'est la seule différence. Vous pouvez désactiver les différences non conflictuelles pour vous concentrer uniquement sur les conflits », a écrit Microsoft. Les conflits d’ajouts au niveau des fichiers peuvent également être résolus grâce à une fusion bidirectionnelle. Enfin, une nouvelle case à cocher permet de résoudre tous les conflits d'un côté ou de l'autre en un seul clic.


    Dans d'autres améliorations de Git, l’équipe Visual Studio a apporté une amélioration à la zone de texte de commit, en ajoutant une vérification d'erreur en ligne. Une interface utilisateur a également été ajoutée pour aider les développeurs à mieux comprendre ce qui se passe lorsqu’ils initialisent et poussent un dépôt vers un hôte distant comme GitHub ou Azure Repos.

    Ajout d’un processus local avec Kubernetes pour Visual Studio 2019

    Visual Studio 2019 v6.7 Preview 2 apporte aussi un processus local avec la fonction Kubernetes pour Visual Studio. Le processus local avec Kubernetes vous permet d'écrire, de tester et de déboguer votre code .NET sur votre poste de travail de développement tout en étant connecté à votre cluster Kubernetes avec le reste de votre application ou de vos services. 


    Ce nouvel ajout permet de développer plus rapidement des applications de microservices, de simplifier leur développement , de faciliter le débogage et de tester de bout en bout  pendant le développement :     

    • Développer plus rapidement des applications de microservices :

    Selon Microsoft, « un flux de travail typique pour le développement d'applications de microservices ciblant Kubernetes implique la modification du code, la construction d'une image de conteneur et le déploiement de cette image dans un cluster Kubernetes.  Tout cela est nécessaire pour voir les changements se concrétiser. La complexité de ce flux de travail plusieurs fois par jour empêche les développeurs de réaliser le cœur des tâches en boucle interne ». C’est pour simplifier ce processus que Microsoft a introduit ce changement.     

    Le processus local avec Kubernetes étend le périmètre de Kubernetes au l’ordinateur de travail du développeur, lui permettant d'éviter les complexités opérationnelles de la construction et de la synchronisation du code dans le cluster pour tester, déboguer et itérer rapidement, lit-on dans l’article de Microsoft.   Selon la société, avec ce changement, il n'est pas nécessaire de disposer d'actifs supplémentaires, tels qu'un Dockerfile ou des manifestes Kubernetes. « Vous pouvez simplement exécuter votre code en natif sur votre poste de travail de développement tout en étant connecté au cluster Kubernetes, ce qui vous permet de tester vos modifications de code dans le contexte d'une application plus large », explique Microsoft.  

    • Simplifier le développement des microservices  :

    Selon Microsoft, « les applications de microservices sont composées de nombreux services, qui s'appellent souvent les uns les autres.  Chaque service a sa propre configuration et ses propres dépendances, ce qui rend l'exécution locale de l'application longue et complexe ». En utilisant son nouveau processus avec Kubernetes « pour connecter votre poste de travail de développement à votre cluster Kubernetes, vous éliminez le besoin de rechercher, configurer et compiler manuellement les dépendances externes de votre poste de travail de développement ».    

    En outre, les variables d'environnement, les chaînes de connexion et les volumes du cluster sont hérités par votre code de microservice s'exécutant localement, d’après l’éditeur de logiciels.

    • Débogage facile :

    Le processus local s’intègre dans l'environnement de développement Visual Studio en tant que profil de débogage supplémentaire, et crée la connexion au cluster Kubernetes des développeurs pour leur offrir une expérience de débogage F5 facile, d’après Microsoft.  En exécutant votre profil de débogage habituel avec la configuration de cluster ajoutée, vous pouvez déboguer votre code comme vous le feriez normalement tout en profitant de la rapidité et de la flexibilité du débogage local, a-t-il expliqué dans son article.  

    • Tester de bout en bout  pendant le développement  :

    Selon Microsoft, le processus local avec Kubernetes permet de tester de bout en bout pendant la période de développement.  « Sélectionnez un service existant dans le cluster pour l'acheminer vers votre machine de développement où une instance de ce service est exécutée localement.  Les demandes initiées par le frontend de l'application s'exécutant dans Kubernetes seront acheminées entre les services s'exécutant dans le cluster jusqu'à ce que le service que vous avez spécifié de rediriger soit appelé ».  

    Microsoft attend que vous essayiez les changements dans Visual Studio 2019 v6.7 Preview 2 et que vous lui fassiez part de votre expérience afin d’apporter des améliorations.

    Source : Microsoft

    Et vous ?

    Que pensez-vous de la Preview 2 de Visual Studio 2019 v6.7 ?
    Quels sont les changements qui vous intéressent ?

    Lire aussi

    Build 2020 : Visual Studio 2019 v16.6 et Visual Studio v16.7 Preview 1 sont disponibles, Microsoft fait le point sur les nouveautés et les améliorations
    Visual Studio 2019 version 16.3 est disponible et apporte le support de .NET Core 3.0, Microsoft annonce aussi la disponibilité de Visual Studio 2019 version 16.4 Preview 1
    Microsoft présente un nouveau Terminal pour Visual Studio qui partage l'essentiel du noyau de Windows Terminal, disponible à partir des préversions de Visual Studio 16.3
    Microsoft amorce le support des Concepts apportés par C++ 20 dans Visual Studio 2019 version 16.3 Preview 2 au niveau du compilateur mais aussi de la bibliothèque
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités