Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    La FSF envoie à Microsoft un disque dur vide pour récupérer le code source de Windows 7
    La Free Software Foundation suggère que Microsoft ouvre le code source de Windows 7
    Maintenant que le support de l'OS est arrivé à son terme

    Ceux qui ont fait un tour sur le site de la Free Software Foundation (FSF) à partir du 23 janvier de l’année en cours ont dû remarquer la pétition qui y est lancée. Elle fait suite à l’annonce de la fin du support de Windows 7 par Microsoft et, justement, s’adresse au géant du logiciel.

    En effet, c’est terminé pour ce qui est de la prise en charge de Windows 7 depuis le 14 janvier dernier. Microsoft a procédé à la publication des derniers correctifs pour ce système d’exploitation à l’occasion du récent Patch Tuesday. La manœuvre marque l’abandon de l’OS à moins que, comme l’Allemagne, l’on soit prêt à débourser de l’argent pour bénéficier d’un support étendu.

    Au fait des développements en cours, la Free Software Foundation le souligne à nouveau : « C’est terminé pour la prise en charge de Windows 7 par Microsoft. » Toutefois, l’organisation portée sur la promotion du logiciel libre et la défense des utilisateurs insiste : « Mais ce système d’exploitation ne doit pas mourir », toute chose qui l’amène à lancer une pétition pour demander à la firme de Redmond d’ouvrir le code source de Windows 7.

    « Nous demandons que Windows 7 soit publié en tant que logiciel libre. Ce système d'exploitation n'a pas à mourir. Donnez-le à la communauté pour qu'elle l'étudie, le modifie et le partage », écrit la Free Software Foundation qui ajoute que « Microsoft n’a rien à perdre en ouvrant le code source d’une version de son système d’exploitation dont lui-même dit qu’elle est arrivée en fin de vie. »

    L’ouverture du code source de Windows 7 par Microsoft devrait permettre de « recycler » le système d’exploitation (pour reprendre le vocabulaire de la FSF) sur plusieurs axes sur lesquels la Fondation du logiciel libre l’a critiqué il y a plusieurs années. En 2009 en effet, la FSF a adressé un message anti-Windows à près de 500 des entreprises les plus importantes de l’époque pour les interpeller contre les dangers que Windows 7 incarnait contre la sécurité, la liberté et la vie privée de ses utilisateurs (entreprises ou particuliers). Sans détour, la lettre invitait lesdites sociétés à passer à l'utilisation de logiciels libres (comme GNU ou Linux) et à abandonner Windows. La Fondation du logiciel libre était allée plus loin en attaquant Microsoft autour du chiffre sept (par allusion aux 7 péchés capitaux). Les 7 péchés capitaux de Microsoft d’après la FSF sont consultables ici. La FSF est d’avis qu’une ouverture du code source de Windows 7 devrait permettre de corriger les éléments de cette liste qu’elle considère comme des erreurs du passé.


    À l'aube de l'ère d'Internet et jusqu'à la fin des années 1990, ce sont les logiciels propriétaires (ou à code source fermé) qui avaient le vent en poupe, notamment, au travers de figures de proue comme Microsoft avec sa famille de systèmes d’exploitation Windows et sa suite d’applications bureautiques Office. En fait, la firme était comme en guerre avec le mouvement open source (logiciels à code source consultable par tous) né dans les années 80 de celui du logiciel libre lancé par Richard Stallman. Guerre déclarée ou pas, en 2011, un responsable de Microsoft France a fait une sortie pour souligner que l’entreprise n’est plus en guerre contre l’open source ou contre ses principes. Depuis, elle a multiplié les initiatives qui corroborent avec cette sortie.

    En 2019, Microsoft a abandonné son navigateur propriétaire Edge pour une nouvelle version open source basée sur Chromium. Les premières builds officielles de celui-ci sont disponibles depuis le mois de juin 2019. En septembre 2019, la nouvelle de la disponibilité future d’un client lourd Microsoft Teams pour Linux a filtré. Depuis le mois de décembre 2019, une préversion publique est disponible.

    Microsoft multiplie les surprises à l’endroit des développeurs Linux ces dernières années . Ces dernières incluent l'ajout du shell Bash à Windows, celui d'OpenSSH natif à Windows 10 ou encore l'inclusion de distributions Linux à sa boutique d'applications. En 2019, la firme de Redmond est même allée plus loin en livrant un noyau Linux complet directement sous Windows 10, ce, en guise d’amélioration du sous-système Windows dédié à Linux.

    Depuis que Satya Nadella est à la tête de l’entreprise, le géant de Redmond a radicalement changé de stratégie. On peut étendre la liste des actions qui marquent le rapprochement Microsoft – open source avec : l’ouverture du code du framework .net, l’ouverture de Visual Studio aux applications universelles et au développement pour Android, etc.

    À la question de savoir si « Microsoft pourrait rendre Windows open source » Marc Russinovich (directeur technique d’Azure) a, en 2015, répondu que « c’est certainement possible puisque l’entreprise n’est plus la même aujourd’hui comparé à ce qu’elle était il y a quelques années » avant d’ajouter (pour appuyer son argumentaire) que « si vous regardez une dizaine d’années dans le passé, vous trouverez une version académique de Windows, destinée à l’apprentissage, et dont le code était ouvert aux académiciens et aux étudiants. »

    La Free Software Foundation appelle 7777 soutiens à signer la pétition pour envoyer un message fort à Microsoft. À date, on dénombre 1270 signataires.

    Source : Free Software Foundation

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette suggestion de la Free Software Foundation ?
    Est-il possible que Microsoft réponde favorablement à cet appel ?

    Voir aussi :

    Microsoft prolonge de trois ans le support étendu de Windows 7, pour les entreprises disposées à payer pour les mises à jour de sécurité
    Microsoft annonce la fin du support de Windows 7 et fait ses adieux au système d'exploitation, alors que plus de la moitié des entreprises n'ont pas encore fini de passer à Windows 10
    Vous pouvez toujours, semble-t-il, migrer gratuitement de Windows 7 vers Windows 10, surtout que 2020 approche et avec elle, la fin du support officiel de Windows 7 annoncée par Microsoft
    Les messages annonçant la fin de vie Windows 7 commenceront à apparaître le mois prochain, Microsoft promet qu'il sera possible de les désactiver
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre émérite
    Que pensez-vous de cette suggestion de la Free Software Foundation ?
    Un avis que je partage depuis un certain temps. Mais j'ai du mal à voir quel intérêt Microsoft pourrait y voir autre qu'une bonne image et une forte pénétration de marché... car cela engendrerait également de nombreux inconvénients (pour lui) --> OS open-source = permission de fork compatible Linux/Hurd/etc. sans blob propriétaire, avec nombre de fonctionnalités supprimées/désactivées ...forte fragmentation sur la tant convoité "homogénéité" des OS que M$ prône actuellement.
    Bref, ça impliquerait qu'il perde peu à peu la main sur ses produits car ne pouvant plus contraindre l'environnement de ses utilisateurs assidu pour le pousser à choisir ses solutions ...ou à ne pas découvrir celles des autres (je parle pour Mme Michu, pas d'un informaticien de passion ou de métier).

    Une question : un code open-source contenant des morceaux sous brevet, peut-il être copié et réutilisé, puisque étant publique (au sens de visible) ?

    Est-il possible que Microsoft réponde favorablement à cet appel ?
    Non. Il faut comprendre que M$ a une politique de communication qui se veut "white-hat" et altruiste, il ne peuvent publiquement dire non ...ils se contenteront de dire "ce ne serait pas une mauvaise idée", puis faire l'autruche en donnant explications vaseuses, sur explications vaseuses.
    Une autre possibilité serait d'être plus honnête et de dire que le faire serait porter un coup dur à leur business, et qu'il projette de le faire quand ils seront devenu une secrété de service.
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  3. #3
    Membre du Club
    La Free Software Foundation suggère que Microsoft ouvre le code source de Windows 7
    Signé pour le fun.

    3926me à l'avoir fait.

  4. #4
    Membre expert
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    « Nous demandons que Windows 7 soit publié en tant que logiciel libre. Ce système d'exploitation n'a pas à mourir. Donnez-le à la communauté pour qu'elle l'étudie, le modifie et le partage »
    techniquement windows 7 n'est pas mort, seule la révision va perdre son support, windows 7 est toujours là avec tout un tas de màj et il s'appelle windows 10 (ou alors microsoft a réécrit la majorité de son os entre 7 et 10, mais je doute fortement).
    enfin, grosso modo, je me verrai mal dire que par exemple ubuntu 18.04 est mort parce que une version à jour est sorti. je ne comprend pas la logique derrière cette affirmation en tout cas.
    y a t'il des gens qui continuent à maintenir des anciennes versions d'ubuntu (ou autres os) depuis l'apparition de nouvelles versions? j'en doute fortement, mais on ne sait jamais ...

    les seules choses qu'on pourrait considérer comme mortes sont les fonctionnalités qui ont disparu, mais ce n'est pas ce qui est dit.

  5. #5
    Membre émérite
    M$ à volontairement (ou pas) casser la compatibilité des drivers entre 7 et 8, 8.1, et 10... chaque fois qu'on change de nom d'OS, il y a un fossé énorme en terme de prise en charge sur la compatibilité.
    Si je te rejoins volontiers pour avoir probablement peu de différences entre 7 et 8.1, je le suis moins concernant Win10.
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  6. #6
    Membre expert
    les drivers sont toujours un point de friction ; perso, mon imprimante qui a 7 ans fonctionne toujours, le reste il faut que le constructeur du matériel daigne sortir un pilote mis à jour, ce qui n'est jamais le cas, donc tu espères que windows possède un driver générique.
    après je vais juste répéter ce qui a été maintes fois dit, la compatibilité binaire est toujours là, un programme que tu as écrit il y a 10 ans à toutes les chances de continuer à s'exécuter tel quel, et ça, il n'y a pas grand monde qui puisse s'en vanter ...

    et puis on est toujours avec cette question, est ce que des gens continu à maintenir des anciens linux alors qu'une nouvelle version est sorti?
    à moins que la FSF ne voit pas de problème à ce que les gens utilisent des anciennes versions de linux, mais là je ne les rejoindrais pas, tellement cette pratique me semble dangereuse.

  7. #7
    Membre confirmé
    Pitié pas ça ! Autant partir de Windows NT 4.0 / 2000 et faire de la rétro ingénierie , mais cela à 0 intérêt pour le geek de base et pour l ' autopsie

  8. #8
    Membre confirmé
    Bien sûr Microsoft va le rendre libre comme ça toutes les personnes n'ayant pas envie de payer pour Windows 10 passeront à Windows 7 OSS. Ils se suicideraient en direct si Microsoft faisait un tel choix.

  9. #9
    Membre averti
    Quelle magnifique "fondation" qui chiale pour avoir le code source d'un OS qu'elle a critiqué et attaqué à tout bout de champs !

  10. #10
    Membre expérimenté
    Quelle magnifique "fondation" qui chiale pour avoir le code source d'un OS qu'elle a critiqué et attaqué à tout bout de champs !
    Mais tu n'a rien compris, FSF cherche a libérer tout code, en ceci cela n'a rien d'étonnant. Linux (dont Linus Torwarld) n'a jamais dénigré Windows comme l'a fais Windows vis a vis de Linux. Ce qui a été critiqué c'est surtout la politique du tout business et toujours plus de $...
    Ce sont des Linuxien qui se sont souvent plein de Windows (à tord mais aussi parfois à raison).

    La proposition de mettre Windows 7 en Open-Source n'est pas si optimiste que cela, Microsoft a fais beaucoup de pas vers l'Open-Source. Rappelons qu'il a ajouté WSL dans Windows pour garder les développeurs ou qu'il a mis en Open-Source nombre de ses projets dont VSCode et Windows 3.1. Deplus Microsoft, propose des licence Windows bradé pour lutter contre le piratage. De plus dans les grande entreprises/administration l'image de Windows est terni par l'obsolescence de Windows, elles sont donc tenté de se tournées vers un Linux (Ubuntu ou autres) dont la maintenance est assuré sur un long terme a pris prévisible. Assuré un support sans frais avec un Windows "as been" Open-Source permettrait pour Windows d'augmenter le prix des licences et de garder plus facilement les grandes administrations. Sans oublier le côté image de Windows.
    Tout ce que j'écris est libre de droits (Licence CC0) et je vous incite à faire de même.

  11. #11
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    un responsable de Microsoft France a fait une sortie pour souligner que l’entreprise n’est plus en guerre contre l’open source ou contre ses principes.
    Si Microsoft n'est plus en guerre contre l'open source, ce n'est pas pour autant que l'ogre de Redmond va adopter les principes du logiciel libre, c'est à dire offrir à tous ses utilisateurs les quatre libertés du logiciel libre. Même si en 2020 Microsoft est un gros contributeur open source, en 2020 Microsoft reste toujours le plus gros éditeur de logiciels propriétaires du monde, puisque tous les logiciels vendus ou donnés par Microsoft sont des logiciels propriétaires.

    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message

    En 2019, Microsoft a abandonné son navigateur propriétaire Edge pour une nouvelle version open source basée sur Chromium
    Totalement faux, Microsoft n'a pas abandonné son navigateur propriétaire Edge, le nouveau navigateur Edge basé sur Chromium est également un navigateur propriétaire. Microsoft Teams est également un logiciel propriétaire qui fonctionne sur des serveurs propriétaires ne donnant aucune des quatre libertés du logiciel libre à leurs utilisateurs.

    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message

    Microsoft multiplie les surprises à l’endroit des développeurs Linux ces dernières années . Ces dernières incluent l'ajout du shell Bash à Windows ou encore l'inclusion de distributions Linux à sa boutique d'applications. En 2019, la firme de Redmond est même allée plus loinen livrant un noyau Linux complet directement sous Windows 10 ce, en guise d’amélioration du sous-système Windows dédié à Linux.
    Le support de Linux, Bash et OpenSSH sous Windows n'a qu'un objectif : retenir les développeurs sous Windows, décourager les développeurs d'utiliser une distribution GNU/Linux native. De mon point de vue, un des intérêts d’installer GNU/Linux directement sur un ordinateur est d'avoir système d'exploitation le plus libre possible sur sa machine (car malheureusement le noyau Linux embarque des modules propriétaires comme des firmwares ou des BLOB). En utilisant GNU/Linux, Bash et OpenSSH sur Windows on fait un grand pas en arrière au niveau logiciel libre. L'utilisateur perd l'intérêt d'avoir un système libre, puisque GNU/Linux est virtualisé sur Windows, un système d'exploitation qui contient 50 millions de lignes de code propriétaire !

    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message

    Depuis que Satya Nadella est à la tête de l’entreprise, le géant de Redmond a radicalement changé de stratégie. On peut étendre la liste des actions qui marquent le rapprochement Microsoft – open source avec : l’ouverture du code du framework .net, l’ouverture de Visual Studio aux applications universelles et au développement pour Android, etc.
    Si la libération de .NET Core sous licence MIT est bien une initiative open source, je vois bien moins en quoi l'ouverture de Visual Studio aux applications universelles et au développement pour Android est une initiative open source ?

    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    À la question de savoir si « Microsoft pourrait rendre Windows open source » Marc Russinovich (directeur technique d’Azure) a, en 2015, répondu que « c’est certainement possible puisque l’entreprise n’est plus la même aujourd’hui comparé à ce qu’elle était il y a quelques années » avant d’ajouter (pour appuyer son argumentaire) que « si vous regardez une dizaine d’années dans le passé, vous trouverez une version académique de Windows, destinée à l’apprentissage, et dont le code était ouvert aux académiciens et aux étudiants.
    Cette déclaration a cinq ans, donc l'espoir fait vivre. C'est possible que Microsoft sorte quelques briques de Windows en open source, pour réduire les coûts de développement. Mais le logiciel Windows utilisé par les utilisateurs finals restera un logiciel propriétaire, comme tous les logiciels Microsoft.
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message

    Que pensez-vous de cette suggestion de la Free Software Foundation ?
    C'est juste une opération de communication de la Free Software Foundation pour montrer que finalement Microsoft n'est pas si aussi ouvert que Microsoft le prétend.

    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message

    Est-il possible que Microsoft réponde favorablement à cet appel ?
    Microsoft n'a aucun intérêt à publier le code source de Windows. L'intérêt de Microsoft est d'enterrer le plus vite possible Windows 7 et que leurs utilisateurs passent à Windows 10 qui est un système d'exploitation bien plus efficace en pistage et aspiration des données personnelles des utilisateurs. Et si au passage de Windows 7 à Windows 10, Microsoft peut vendre quelques millions d'ordinateurs Surface, alors ça sera une bonne affaire pour eux, même si cela va augmenter considérablement leur emprunte carbone.

  12. #12
    Membre expérimenté
    Contradiction? où ça?
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    [B][SIZE=4]Depuis que Satya Nadella est à la tête de l’entreprise, le géant de Redmond a radicalement changé de stratégie. On peut étendre la liste des actions qui marquent le rapprochement Microsoft – open source avec : l’ouverture du code du framework .net, l’ouverture de Visual Studio aux applications universelles et au développement pour Android, etc.
    L'ouverture de .NET Core, c'est pour faire croire qu'on est plus Open Source que Java, alors que paradoxalement ça peut augmenter la captivité envers Windows: tant que les API majeures comme WinForms ne seront pas libres, même un .NET core libre ne permettra pas réellement de créer des applications portables comme Java.
    Pour Visual Studio, c'est bien évidemment pour capter les programmeurs des plateformes concernées, histoire de pouvoir ensuite les inciter à utiliser un langage signé Microsoft (mais seulement quand ils auront fini de créer le framework adéquat)

    Citation Envoyé par abriotde Voir le message
    dont VSCode et Windows 3.1.
    Je savais pour les vieux MS-DOS, mais pour Windows 3.1, tu as vu ça où? Si vraiment les sources sont publiées, quelle chance, quelqu'un trouvera peut-être comment faire sauter le message d'erreur qui empêche le démarrage de Windows 3.1 sur FreeDOS...

    Citation Envoyé par stardeath Voir le message
    techniquement windows 7 n'est pas mort, seule la révision va perdre son support, windows 7 est toujours là avec tout un tas de màj et il s'appelle windows 10 (ou alors microsoft a réécrit la majorité de son os entre 7 et 10, mais je doute fortement).
    enfin, grosso modo, je me verrai mal dire que par exemple ubuntu 18.04 est mort parce que une version à jour est sorti. je ne comprend pas la logique derrière cette affirmation en tout cas.
    y a t'il des gens qui continuent à maintenir des anciennes versions d'ubuntu (ou autres os) depuis l'apparition de nouvelles versions? j'en doute fortement, mais on ne sait jamais ...

    les seules choses qu'on pourrait considérer comme mortes sont les fonctionnalités qui ont disparu, mais ce n'est pas ce qui est dit.
    Justement, pour la plupart des utilisateurs (je ne parle pas ici de la FSF) ce sont bien les anciennes fonctionnalités disparues qui posent problème et pourraient justifier de forker Windows 7 sous un autre nom. Dans le cas d'Ubuntu, il ne me semble pas qu'il y ait des fonctions supprimées, mais pour certains logiciels de la distribution c'est bien le cas et ils ont pu être forkés (Gnome 3 --> Mate, KDE 4/5 --> Trinity pour ne citer que deux exemples). Pour Windows 7, on a certes Classic Shell qui permet de ne pas perdre le "vieux" menu Windows, mais pour les autres fonctionnalités ajoutées qui ne servent à rien, comme le flicage généralisé, si Ubuntu se lançait là dedans nul doute qu'il y aurait rapidement un fork, et c'est bien ce que la FSF aimerait faire avec Windows 7.

    Citation Envoyé par mattdef Voir le message
    Quelle magnifique "fondation" qui chiale pour avoir le code source d'un OS qu'elle a critiqué et attaqué à tout bout de champs !
    La fondation a surtout critiqué Windows pour son côté fermé, donc demander l'ouverture n'est en rien contradictoire à ce qu'elle disait avant. Je ne crois pas qu'elle ait jamais critiqué les fonctionnalités (sinon certaines critiques vaudraient aussi pour ReactOS, or la FSF n'en a jamais parlé)

  13. #13
    Membre averti
    Citation Envoyé par esperanto Voir le message
    L'ouverture de .NET Core, c'est pour faire croire qu'on est plus Open Source que Java, alors que paradoxalement ça peut augmenter la captivité envers Windows: tant que les API majeures comme WinForms ne seront pas libres, même un .NET core libre ne permettra pas réellement de créer des applications portables comme Java.
    En quoi .Net Core ne permet pas de créer des applications portables comme Java ?


    Citation Envoyé par abriotde Voir le message
    Mais tu n'a rien compris, FSF cherche a libérer tout code, en ceci cela n'a rien d'étonnant. Linux (dont Linus Torwarld) n'a jamais dénigré Windows comme l'a fais Windows vis a vis de Linux. Ce qui a été critiqué c'est surtout la politique du tout business et toujours plus de $...
    Ce sont des Linuxien qui se sont souvent plein de Windows (à tord mais aussi parfois à raison).

    La proposition de mettre Windows 7 en Open-Source n'est pas si optimiste que cela, Microsoft a fais beaucoup de pas vers l'Open-Source. Rappelons qu'il a ajouté WSL dans Windows pour garder les développeurs ou qu'il a mis en Open-Source nombre de ses projets dont VSCode et Windows 3.1. Deplus Microsoft, propose des licence Windows bradé pour lutter contre le piratage. De plus dans les grande entreprises/administration l'image de Windows est terni par l'obsolescence de Windows, elles sont donc tenté de se tournées vers un Linux (Ubuntu ou autres) dont la maintenance est assuré sur un long terme a pris prévisible. Assuré un support sans frais avec un Windows "as been" Open-Source permettrait pour Windows d'augmenter le prix des licences et de garder plus facilement les grandes administrations. Sans oublier le côté image de Windows.
    Peu importe, on ne demande rien à une entreprise que l'on critique sans cesse ! Ça fait vraiment pitié !

  14. #14
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par mattdef Voir le message
    En quoi .Net Core ne permet pas de créer des applications portables comme Java ?
    J'allais écrire parce que WinForms n'est pas disponible en open source, mais il semble que ça ait évolué. Reste que je dois en ce moment travailler avec une application C# basée sur WinForms et qui pourtant n'a jamais fonctionné sous Linux, info d'ailleurs confirmée par l'éditeur sur son forum. Vu que je n'ai trouvé aucune DLL en code natif dans cette application, j'en déduis que C# n'est pas encore une garantie de portabilité comme peut l'être Java.

    Citation Envoyé par mattdef Voir le message
    Peu importe, on ne demande rien à une entreprise que l'on critique sans cesse ! Ça fait vraiment pitié !
    Ce n'est pas comme si Microsoft n'avait pas récemment modifié son discours en essayant de faire croire qu'ils étaient tout à coup devenus favorables à l'Open Source. Même si la demande de la FSF a peu de chances d'aboutir, moi je l'aurais formulée en un seul mot : chiche!

  15. #15
    Membre averti
    Citation Envoyé par esperanto Voir le message
    J'allais écrire parce que WinForms n'est pas disponible en open source, mais il semble que ça ait évolué. Reste que je dois en ce moment travailler avec une application C# basée sur WinForms et qui pourtant n'a jamais fonctionné sous Linux, info d'ailleurs confirmée par l'éditeur sur son forum. Vu que je n'ai trouvé aucune DLL en code natif dans cette application, j'en déduis que C# n'est pas encore une garantie de portabilité comme peut l'être Java.
    Effectivement Winforms n'est disponible que pour les applications Windows (et ça ne changera pas) mais il est tout à fait possible d'utiliser GtkSharp ou Avalonia pour avoir des UI multiplateforme
    Ou même Blazr Desktop si on préfère une techno plus "web-friendly"

  16. #16
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par mattdef Voir le message
    Effectivement Winforms n'est disponible que pour les applications Windows (et ça ne changera pas) mais il est tout à fait possible d'utiliser GtkSharp ou Avalonia pour avoir des UI multiplateforme
    Ou même Blazr Desktop si on préfère une techno plus "web-friendly"
    Oui mais le problème est que beaucoup choisiront Winforms parce que c'est ce qui est proposé par défaut (et pas de DLL supplémentaire à installer), et ne se rendront compte que l'appli n'est pas portable que quand ça sera trop tard pour changer. Alors qu'avec Java, les trois API natives (AWT, Swing et maintenant JavaFX) sont toutes présentes sur chaque version du JDK, et même SWT (hors JDK) a au moins une version Windows, Linux et MAC.
    Donc oui on peut faire du portable en C# mais à condition de prendre toutes ses précautions dès le départ, ce qui n'est pas le cas en Java.

  17. #17
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par esperanto Voir le message
    Oui mais le problème est que beaucoup choisiront Winforms parce que c'est ce qui est proposé par défaut (et pas de DLL supplémentaire à installer), et ne se rendront compte que l'appli n'est pas portable que quand ça sera trop tard pour changer. Alors qu'avec Java, les trois API natives (AWT, Swing et maintenant JavaFX) sont toutes présentes sur chaque version du JDK, et même SWT (hors JDK) a au moins une version Windows, Linux et MAC.
    Donc oui on peut faire du portable en C# mais à condition de prendre toutes ses précautions dès le départ, ce qui n'est pas le cas en Java.
    JavaFX n'est plus inclus dans le jdk depuis la version 12... il y a par contre des organismes...

    https://openjfx.io/
    https://openwebstart.com

    le marché des applications de bureau est limite mort, il y a très très peu d'offre d'emploi
    Aillez le courage de justifier vos -1.
    http://www.laboiteaprog.com/ - http://www.solutions-norenda.com/

  18. #18
    Membre averti
    Citation Envoyé par esperanto Voir le message
    Oui mais le problème est que beaucoup choisiront Winforms parce que c'est ce qui est proposé par défaut (et pas de DLL supplémentaire à installer), et ne se rendront compte que l'appli n'est pas portable que quand ça sera trop tard pour changer. Alors qu'avec Java, les trois API natives (AWT, Swing et maintenant JavaFX) sont toutes présentes sur chaque version du JDK, et même SWT (hors JDK) a au moins une version Windows, Linux et MAC.
    Donc oui on peut faire du portable en C# mais à condition de prendre toutes ses précautions dès le départ, ce qui n'est pas le cas en Java.
    Nous parlions de .Net Core, pas du .Net Framework. Avec le .Net Core, il n'y a plus d'UI "par défaut" et il faut donc installer des DLLs supplémentaires pour utiliser Winforms.
    Certes, c'est moins "Developpers-Friendly" que ce que propose Java mais il ne faut pas oublier que même si .Net Core profite pas mal de l'ancien .Net Framework, ça reste toute de même une très jeune techno comparé à Java.

  19. #19
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par marc.collin Voir le message
    JavaFX n'est plus inclus dans le jdk depuis la version 12... il y a par contre des organismes...
    D'accord mais il n'en est pas moins multi-plateforme, comme toutes les UI Java (y compris SWT qui n'a jamais fait partie du JDK) contrairement à WinForms, qui malgré son ouverture récente nécessitera un temps non négligeable avant que le portage Linux soit parfait.
    Au passage, j'ai aussi lu sur une autre discussion de developpez.com que si Microsoft a effectivement accepté d'ouvrir le code source de WinForms, ils refusent d'accueillir dans le même git toute modification qui irait dans le sens d'un portage vers une autre plateforme. Donc le portage sera forcément soit un fork soit une réimplémentation, et Microsoft pourra à loisir ajouter de nouveaux composants pour les ralentir.

    Et puis encore, au cas où certains essaieraient encore de détourner ce que j'ai dit : oui il existe des UI multi-plateforme en C# mais comme la plus connue ne l'est pas (encore), beaucoup d'applications ne seront pas portables parce que la majorité des développeurs ne penseront pas multi-plateforme dès le départ, problème qui n'existe pas (ou moins) en Java.

    Citation Envoyé par marc.collin Voir le message
    le marché des applications de bureau est limite mort, il y a très très peu d'offre d'emploi
    Dans le domaine où je travaille, je vois mal mes utilisateurs se servir d'une tablette pour taper leurs très longs textes. Après il est vrai que la mode est de tout faire en client serveur, mais la mode ça évolue...

    Citation Envoyé par mattdef Voir le message
    Certes, c'est moins "Developpers-Friendly" que ce que propose Java mais il ne faut pas oublier que même si .Net Core profite pas mal de l'ancien .Net Framework, ça reste toute de même une très jeune techno comparé à Java.
    Oui mais Java a été multi-plateforme dès le départ, GUI compris (AWT était porté sous Windows Linux et Mac dès la première version). Et puis quand on crée une nouvelle technologie avec ambition de concurrencer une plus ancienne, on est supposé faire mieux, pas moins bien en attendant, non?

  20. #20
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par esperanto Voir le message
    Et puis encore, au cas où certains essaieraient encore de détourner ce que j'ai dit : oui il existe des UI multi-plateforme en C# mais comme la plus connue ne l'est pas (encore), beaucoup d'applications ne seront pas portables parce que la majorité des développeurs ne penseront pas multi-plateforme dès le départ, problème qui n'existe pas (ou moins) en Java.
    Ne serait-ce pas le rôle de l'équipe de développement de réfléchir à ces problématiques (multi-plateforme, choix du langage...) avant d'écrire une seule ligne de code ? Si un développeur n'est pas capable d'anticiper la dessus et choisir les bons composants, à quoi sert il à part pisser du code ?


    Quant aux problèmes de "flicage" évoqués dans certaines réponses ; il me semble plus facile de bloquer tout ça via un pare feu ou autre que de vouloir recompiler un OS juste pour satisfaire son ego