IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Expert éminent sénior

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mars 2017
    Messages
    1 177
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Madagascar

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2017
    Messages : 1 177
    Points : 78 722
    Points
    78 722
    Par défaut La norme Matter sur les maisons intelligentes, soutenue par Apple et Google, a été retardée
    Apple, Amazon et Google s’associent à une nouvelle organisation qui propose de définir un standard ouvert
    pour les périphériques domestiques intelligents afin de les rendre plus compatibles.

    Les géants de l’industrie technologique Apple, Amazon, Google et l’Alliance Zigbee ont récemment annoncé la création d’un nouveau groupe de travail qui a pour mission la mise en place d’une norme ouverte et libre de droits pour les appareils domestiques intelligents qui fera de la sécurité sa priorité absolue. Le nom de ce groupe de travail est Connected Home over IP. Il faut préciser que l’Alliance Zigbee réunit des acteurs tels que : Legrand, NXP Semi-conducteurs, Resideo, Samsung SmartThings, Schneider Electric, Laboratoires de silicium, Somfy, Wulien, Signify (anciennement Philips Lighting), IKEA…

    Nom : Connected-Home-over-IP.png
Affichages : 958
Taille : 58,0 Ko

    Actuellement, les appareils domestiques intelligents fonctionnent bien au sein de leur propre écosystème, mais la compatibilité demeure un problème lorsqu’on essaie de les combiner et de les apparier. La sécurité est une autre préoccupation majeure des consommateurs, car l’engouement pour les appareils intelligents ne cesse de croître, mais les garanties de sécurité offertes en parallèle ne semblent pas suivre la tendance. La nouvelle organisation, baptisée Connected Home over IP, entend bien venir à bout de ces problèmes.

    Ainsi, grâce aux efforts conjugués des membres de la Connected Home over IP, les futurs appareils domestiques intelligents pourraient s’appuyer sur un nouveau standard ouvert garantissant plus de compatibilité et de sécurité et travailler avec diverses plateformes et divers assistants intelligents tels que Siri d’Apple, Alexa d’Amazon et Google Assistant. Étant donné que la norme sera ouverte et libre de redevances, elle encouragera un plus grand nombre de fabricants et de développeurs à la soutenir.

    Il s’agira probablement d’une victoire majeure pour les consommateurs qui doivent choisir parmi une pléthore de questions relatives à la compatibilité des appareils et aux protocoles. Ces problèmes les enferment dans un écosystème, qu’ils ont du mal à quitter par la suite. Si ce projet (Projet CHIP selon certaines sources) venait à s’appuyer sur une solution logicielle, les utilisateurs pourraient espérer que les dispositifs existants soient mis à niveau pour assurer la prise en charge. Toutefois, le site Web de la Connected Home over IP précise que le projet est axé sur les nouveaux produits.

    Le groupe de travail explique également sur son site que l’ébauche des spécifications du nouveau protocole sera disponible à la fin de 2020 et que ce dernier ne sera pas entièrement créé à partir de zéro, mais qu’il s’inspirera plutôt des systèmes et protocoles existants, dont les suivants : Alexa Smart Home d’Amazon, HomeKit d’Apple, Weave de Google et la Dotdot data models de l’Alliance Zigbee. En ce qui concerne les technologies de mise en réseau, les normes les plus récentes seront prises en charge, notamment les technologies WiFi 6 et Bluetooth Low Energy 5.0.

    Nom : 1-800x563.jpg
Affichages : 979
Taille : 33,1 Ko

    Une chose que la norme ouverte ne fera pas, c’est tenter de normaliser les interfaces utilisateur des maisons intelligentes. Les appareils de différents fabricants, ainsi que les applications mobiles comme Apple’s Home et Google Home continueront à utiliser leurs propres interfaces utilisateur uniques.

    Il faudra probablement attendre quelques années encore avant de voir les premiers appareils domestiques intelligents compatibles avec la future norme de la Connect Home over IP arriver sur le marché. Mais la possibilité d'utiliser à l’avenir tous les appareils domestiques intelligents sur n’importe quelle plateforme mobile et avec n’importe quel assistant intelligent devrait réjouir de nombreux consommateurs.

    Source : Connect Home over IP, Reuters

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Voir aussi

    Des téléviseurs intelligents et d'autres appareils domestiques connectés collectent et transmettent des données très sensibles à des tiers, c'est ce que révèle une récente étude
    L'US Copyright Office légalise le piratage de smartphones et d'appareils intelligents domestiques tant que ça reste dans le cadre de réparations
    IDC prévoit une croissance à deux chiffres du marché mondial des dispositifs domestiques intelligents entre 2019 et 2023
    Amazon annonce sa nouvelle gamme d'appareils Echo disponible en précommande et prête la voix de l'acteur américain Samuel L. Jackson et d'autres célébrités à Alexa
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre chevronné
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    706
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 706
    Points : 1 851
    Points
    1 851
    Par défaut
    Ils vont normalisé la manière de faire des écoute illégale aussi du coup?

  3. #3
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 375
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 375
    Points : 15 007
    Points
    15 007
    Par défaut
    Voir Apple, Amazon, Google ensemble en 2019 c'est un peu comme voir l'Allemagne, le Japon et l'Italie ensemble en 1942, mais là la blague ne fonctionne pas, parce qu'ils participent juste à la création d'un protocole pour que les appareils communiquent ensemble.

    Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
    Ainsi, grâce aux efforts conjugués des membres de la Connected Home over IP, les futurs appareils domestiques intelligents pourraient s’appuyer sur un nouveau standard ouvert garantissant plus de compatibilité et de sécurité et travailler avec diverses plateformes et assistants intelligents tels que Siri d’Apple, Alexa d’Amazon et Google Assistant. Étant donné que la norme sera ouverte et libre de redevances, elle encouragera un plus grand nombre de fabricants et de développeurs à la soutenir.
    Ça fait bizarre de voir Apple participer à l'élaboration d'un standard, d'habitude ils font leur propre protocole pour faire chier tout le monde. Ils utilisent des formats propriétaire au lieu de l'USB par exemple.

    La télévision connectée, va pouvoir communiquer avec la balance connectée, les lampes connectées, le réfrigérateur connecté, le thermomètre pour aquarium connecté, le four connecté, l'enceinte connectée, les toilettes connectées, le sèche cheveux connecté, etc.
    Ça devient flippant un peu, non ?
    Keith Flint 1969 - 2019

  4. #4
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2017
    Messages
    1 053
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2017
    Messages : 1 053
    Points : 3 656
    Points
    3 656
    Par défaut
    Ce serait idiot pour les GAFAM de ne pas pouvoir faire main basse sur certaines données privées qui auraient été bêtement collectées par un appareil non-compatible.

    "Un pour tous... Tous pour un"! Iiiiiiiiiiiiiiiioupie! On espionne en coeur et on s'échange les données!

    Ce n'est qu'un pas de plus vers la normalisation... Ils se sont déjà mis d'accord sur le discours à faire avaler aux c..s de consommateurs: "On vous espionne mais... c'est juste pour améliorer le service qui vous est offert"

  5. #5
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 081
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 081
    Points : 45 963
    Points
    45 963
    Par défaut La norme Matter sur les maisons intelligentes, soutenue par Apple et Google, a été retardée
    La norme Matter sur les maisons intelligentes, soutenue par Apple et Google, a été retardée
    la Connectivity Standards Alliance prévoit désormais un lancement pour le premier semestre 2022

    L'entrée en vigueur de Matter, la nouvelle norme visant à unifier les différents standards de la maison intelligente actuellement disponibles sur le marché, a une fois encore été reportée. Dans un billet de blogue cette semaine, Tobin Richardson, PDG de la Connectivity Standards Alliance (CSA), a annoncé que la spécification de Matter est complète, mais son SDK ne sera disponible qu'au premier semestre 2022. Le groupe doit encore terminer le développement du SDK et du programme de certification qui permettra aux développeurs d'obtenir le label officiel Matter pour le matériel existant et nouveau.

    La norme Matter pour la maison intelligente n'est toujours pas prête

    Alors que l'objectif initial de la CSA était de terminer une grande partie de ce travail cette année, avec le déploiement du premier matériel certifié Matter d'ici la fin de l'année 2021, le nouveau calendrier repousse cela à une date non déterminée dans la première moitié de 2022. Ce n'est pas la première fois que la norme est retardée ; Matter a été annoncée pour la première fois en 2019. Initialement prévu pour la fin de 2020, le lancement a été reporté une première fois à la fin de l'année 2021. La norme Matter est soutenue par Apple, Google, Amazon et de nombreux autres grands acteurs du secteur de la maison intelligente.

    Nom : Network-Topology-Simplified-1024x488.png
Affichages : 894
Taille : 204,5 Ko

    Elle vise, entre autres, à faire en sorte que les appareils de différentes entreprises utilisant des technologies différentes (comme Wi-Fi ou Zigbee) puissent fonctionner ensemble de manière fiable, d'une manière ou d'une autre. Selon Richardson, Matter a une spécification complète, "ce qui signifie que l'ensemble des fonctionnalités finales et les cas d'utilisation pris en charge ont été ratifiés par le groupe de travail Matter" et qu'il y a maintenant plus de 200 entreprises engagées dans la norme. La prochaine phase consistera à "développer la prise en charge des types d'appareils, à effectuer des tests, à affiner et, bien sûr, à développer le SDK".

    Richardson a aussi expliqué que le retard est dû à plusieurs facteurs, notamment l'ajout de nouvelles entreprises à Matter, la nouvelle vague de la variante delta de la pandémie du Covid-19 en cours, et le simple fait qu'il est difficile de développer une norme de connectivité complexe et multiappareils comme celle-ci. Selon, Stacey Higginbotham, spécialiste de la maison intelligente, ce nouveau report signifie que les premiers nouveaux appareils compatibles avec Matter ne seront probablement pas disponibles avant le second semestre 2022, au plus tôt.

    « En mai de cette année, nous avons vu un chemin de développement avec les premiers appareils à travers la certification d'ici la fin de l'année en 2021. Avec l'achèvement de plusieurs événements de test et de prévisions, nos membres ont mis à jour le calendrier pour refléter un engagement à s'assurer que le SDK et les outils connexes sont prêts à répondre aux attentes du marché lors du lancement et à permettre un large écosystème de produits Matter interopérables. Nos plans affinés comprennent la poursuite du développement du SDK et du programme de certification au second semestre 2021, avec pour objectif une version "préballot" de la spécification technique disponible pour les membres à la fin de l'année.

    « Au cours du premier semestre 2022, nous prévoyons la publication du SDK, la certification des premiers appareils et l'ouverture de notre programme de certification officiel. En collaboration avec nos membres, nous avons mis à jour ces plans de mise sur le marché afin de garantir que la spécification Matter, la certification et les outils de test, et bien sûr le SDK, soient stables, déployables à grande échelle et répondent aux attentes du marché en matière de qualité et d'interopérabilité. Nos membres continuent à travailler dur pour construire ces outils, ainsi que leurs propres produits Matter et nous attendons avec impatience les premiers produits et calendriers révélés l'année prochaine », a expliqué Tobin Richardson dans son billet de blogue.

    En outre, ce retard signifie également que tous ceux qui espèrent que la norme contribuera à simplifier leur installation de maison intelligente devront attendre encore quelques mois (au minimum) avant que les choses ne commencent à se déployer.

    Qu'est-ce que Matter et quel est l'objectif derrière cette norme ?

    Matter est un nouveau protocole d'interopérabilité pour la maison intelligente, lancé dans le cadre d'un effort commun par une poignée de grands acteurs du secteur. Il y a notamment Apple, Samsung, Amazon, Google et Zigbee Alliance. Plus de 170 entreprises sont désormais impliquées. Alors, quel est l'intérêt ? Eh bien, la maison intelligente dans sa forme actuelle est un peu désordonnée. Les clients doivent s'assurer que les concentrateurs dédiés peuvent être reliés aux bons périphériques, et aussi décider quels appareils conviennent à leur maison en fonction de l'assistant et de l'écosystème dans lesquels ils sont déjà intégrés.

    C'est l'équivalent de ne pas pouvoir passer d'une console de jeux à une autre pour jouer au même jeu, ou d'être prisonnier d'une plateforme de streaming musical en raison de la bibliothèque que vous avez constituée. La maison intelligente est un champ de bataille plus accueillant que ces domaines, et c'est la raison pour laquelle ces entreprises ont décidé de faciliter l'ensemble du système, tant pour les fabricants que pour les consommateurs. L'objectif de Matter est donc d'être un protocole d'interopérabilité avec des modèles de données standard qui garantissent que les appareils de maison intelligente peuvent fonctionner dans différents écosystèmes.

    Ainsi, un écran Amazon Echo Show devrait hypothétiquement pouvoir fonctionner de manière aussi transparente avec une sonnette Google Nest qu'avec ses propres offres Ring, par exemple.

    Qu'advient-il des protocoles actuels Zigbee, Z-Wave et Thread ?

    Selon les analystes, la majorité des appareils domestiques intelligents sont tous connectés via les forces dominantes actuelles - Zigbee et Z-Wave. Ces deux protocoles, ainsi que de nombreux autres protocoles radio plus petits et Bluetooth, ne cesseront pas soudainement de connecter vos appareils maintenant que Matter fait son apparition. Cependant, étant donné le rôle de Zigbee Alliance dans la création de Matter - et, par procuration, de la norme sans fil Zigbee - il est très probable qu'elle continue à se développer parallèlement, à créer un chemin vers Matter et peut-être même à fusionner à un moment donné.



    Toujours eux, l'avenir de Z-Wave est plus intéressant à observer. Même s'il ne semble pas être un participant actif de Matter, il est tout de même impliqué dans une certaine mesure. « Il est faux de penser que Z-Wave est assis de l'autre côté de [Matter], ce n'est pas le cas. Je ne vais pas entrer dans certains de leurs défis, car nous en avons tous. Mais CHIP est axé sur la propriété intellectuelle. Montrez-moi un appareil qui peut utiliser la propriété intellectuelle sur une batterie », a déclaré cette année Mitch Klein, directeur exécutif de Z-Wave Alliance et directeur des partenariats stratégiques de Silicon Labs.

    « En évitant ce terrier de lapin, je dis simplement que ce n'est pas seulement Z-Wave, c'est aussi Zigbee qui doit développer un certain type de voie de communication vers CHIP, et donc nous sommes en fait en communication et travaillons avec eux », a-t-il ajouté. Thread, quant à lui, est un autre protocole radio qui est prêt à délivrer des certifications pour certains appareils approuvés par Matter.

    Comment les géants Google, Apple et Amazon sont-ils impliqués ?

    Matter a été le fer de lance de ces grandes marques de maisons intelligentes et, maintenant que l'excitation initiale concernant leur participation est retombée, il est temps pour elles d'illustrer exactement ce que cela signifie pour l'avenir. Google a été l'un des premiers à le faire en détail. Dans un billet de blogue décrivant les quatre étapes qui affectent la maison intelligente de Google, la société a déclaré que tous les écrans et haut-parleurs Nest seront mis à jour pour leur permettre de contrôler les appareils approuvés par Matter. Cela signifie que Google Assistant sera en mesure de contrôler tout appareil portant le cachet Matter.

    Les appareils plus récents prenant en charge Thread, comme le Google Nest Hub et Nest Wi-Fi, seront aussi des hubs de connexion Matter, ce qui facilitera l'utilisation des appareils compatibles Matter dans la maison. Il est intéressant de noter que Google a également indiqué que le thermostat Nest prendrait en charge Matter, mais rien n'a été dit sur la même chose pour l'ancien thermostat Nest Learning. Google prendra également en charge Matter sur les téléphones Android, ce qui devrait faciliter la configuration et le contrôle par le biais de l'application Google Home et d'options propriétaires tierces.

    Apple a également fourni quelques détails sur l'intégration de Matter, en indiquant qu'elle sera prise en charge dans iOS 15, ce qui signifie que vous pourrez utiliser l'application Home pour gérer vos appareils Matter. La prise en charge des accessoires Matter au sein de HomeKit devrait signifier plus de flexibilité dans la façon dont vous configurez votre maison intelligente et la façon dont tout fonctionne de manière transparente.

    Source : Tobin Richardson

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous de la nouvelle norme Matter ?

    Voir aussi

    Le nouvel écran du Nest Hub de Google veut vous surveiller pendant votre sommeil, vous ne serez pas filmés, le suivi est assuré par la puce Soli radar de la société

    Apple, Amazon et Google s'associent à une nouvelle organisation qui propose de définir un standard ouvert pour les périphériques domestiques intelligents afin de les rendre plus compatibles

    Google dévoile Nest Wifi, un pack constitué d'un routeur et d'un répéteur Wifi, destiné à résoudre les problèmes de connexion qui peuvent être rencontrés à domicile

    Une enquête révèle que les appareils domestiques intelligents facilitent la vie des gens bien au-delà de leurs attentes, mais qu'en est-il de la sécurité de ces utilisateurs ?
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #6
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    septembre 2014
    Messages
    267
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2014
    Messages : 267
    Points : 623
    Points
    623
    Par défaut
    Apple va envoyer des captures vidéos pour voir si le hash correspond à des éléments dans sa base de donnée comme pour les photos sous iOS ?

Discussions similaires

  1. Réponses: 10
    Dernier message: 14/10/2016, 23h29
  2. Google Apps : une nouvelle catégorie pour les applications éducatives
    Par Gordon Fowler dans le forum Cloud Computing
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/01/2011, 16h23
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 11/11/2010, 19h25
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 03/11/2010, 00h38
  5. Réponses: 4
    Dernier message: 24/07/2009, 14h12

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo