Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Redacteur
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    1 024
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 1 024
    Points : 27 609
    Points
    27 609
    Par défaut Tony Brooker, pionnier de la programmation informatique, est décédé à l’âge de 94 ans
    Tony Brooker, pionnier de la programmation informatique, est décédé à l’âge de 94 ans
    son travail dans les années 50 a marqué le début des langages de programmation de haut niveau

    Ralph Anthony Brooker, plus connu sous le nom de Tony Brooker, est un pionnier de la programmation informatique décédé le 20 novembre dernier à l’âge de 94 ans. Il est connu pour avoir développé le Mark 1 Autocode en 1955, un langage de programmation pour un ordinateur appelé Ferranti Mark 1, à l'université de Manchester. Le Mark 1 Autocode est également considéré comme le premier langage de programmation de haut niveau au monde. Au fil des années, les langages de haut niveau ont contribué à élargir les possibilités et les domaines dans lesquels les ordinateurs sont utilisables.

    Tony Brooker est un informaticien britannique. Il est né à Fulham, dans le sud-ouest de Londres. Il a fait ses études à l'école Emanuel, à Wandsworth. En 1943, il a remporté une bourse pour étudier les mathématiques à l'Imperial College. Là, il a formé une amitié de toute une vie avec Michaelson (plus tard professeur d'informatique à l'Université d'Édimbourg). Il a obtenu son diplôme avec mention très bien en 1946. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Brooker a eu le choix de se joindre à la garde nationale ou d'observer le feu.

    Il a choisi cette dernière option. Brooker a rejoint le laboratoire de Manchester en octobre 1951, juste après l'installation de l’ordinateur Ferranti Mark 1. Pour programmer la machine, les ingénieurs devaient écrire en code binaire et les écrire à l'envers, de droite à gauche, car c'est ainsi que le matériel les lit. La programmation de la machine était donc réservée à un groupe de personnes qui comprenaient ce fonctionnement. Le travail de Brooker était de rendre le Mark 1 « utilisable » par tous. Pour cela, il a écrit un langage qu'il a appelé le "Mark 1 Autocode".

    Nom : 13brooker-01-jumbo.jpg
Affichages : 1333
Taille : 201,9 Ko
    Tony Brooker, à l'extrême droite, avec des collègues de l'Université d'Essex vers 1972

    Il est basé sur des chiffres et des lettres ordinaires et permettait à n'importe qui de programmer la machine, et pas seulement au groupe restreint d'ingénieurs formés qui comprenaient le matériel. C'est le début de ce que l'on appellera plus tard les langages de programmation “de haut niveau”, des langages de programmation qui fournissent des moyens très simples et intuitifs de donner des commandes aux ordinateurs, depuis les ordinateurs centraux IBM des années 1960 jusqu'aux PC des années 1980 et aux smartphones d'aujourd'hui.

    « Tony Brooker a regardé un tas de métal et quelques fils de fer et a donné aux gens un moyen de faire en sorte que cela fasse réellement quelque chose pour eux », a déclaré dans une interview téléphonique Tim Bergin, un professeur émérite de l'American University spécialisé dans l'histoire des langages de programmation. « Il s'est rendu compte qu'on n'a pas besoin d'écrire du code en seulement 0 et en 1. Nous pouvons utiliser des symboles et créer des langages entiers pour utiliser les ordinateurs », a-t-il ajouté.

    Plus tard, il a aussi développé le Mercury Autocode pour le prochain ordinateur de l'université. En 1959, le projet informatique le plus ambitieux de l'université de Manchester était l'Atlas (lors de son installation en 1963, il fut brièvement le plus rapide du monde). À ce moment-là, les langages de programmation de haut niveau avaient commencé à proliférer et le nouvel ordinateur aurait besoin d'en offrir une demi-douzaine. Chacun aurait besoin d'un compilateur pour traduire le code du programmeur en code compréhensible par la machine.

    Toutefois, faire le choix de développer autant de compilateurs aurait submergé les ressources de programmation disponibles. Brooker a donc inventé le « compiler-compiler », avec l’aide d’un collègue, Derrick Morris. Dans leur système, les règles grammaticales définissant un langage de programmation ont été utilisées pour automatiser la production d'un compilateur. Le compiler-compiler a marqué une étape importante dans le développement de la programmation dans les années 1960. Mais l’aventure ne s’est pas arrêtée là pour lui.

    En 1967, Brooker est devenu professeur fondateur du département d'informatique de l'Université d'Essex. Pendant les six années suivantes, il a occupé le poste de directeur du département informatique qu’il a contribué à mettre en place. Dans le même temps, il s'est servi de ses relations personnelles pour attirer le personnel académique, encourager les programmes de recherche (notamment en intelligence artificielle et en théorie de programmation) et superviser l'élaboration de cours de premier cycle et de troisième cycle.

    Il a également servi deux mandats en tant que doyen de l'école d’études mathématiques et est devenu vice-chancelier. Vers la fin de sa carrière, il s'est impliqué dans la recherche de bases de données. Il a pris sa retraite en 1988.

    Source : The New York Times

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Quels souvenirs gardez-vous de Tony Brooker ?

    Voir aussi

    t Quick 3D, une nouvelle API 3D de haut niveau pour Qt Quick, une préversion de la nouvelle architecture de Qt Quick prévue pour Qt 6

    Python devance Java et devient le deuxième langage de programmation le plus utilisé par les contributeurs sur GitHub après JavaScript

    Quels sont les langages de programmation les plus demandés par les employeurs ? Une étude en identifie sept que les employeurs « veulent vraiment »

    Microsoft Research lance Bosque, un nouveau langage de programmation sans boucles et open source, inspiré par TypeScript
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Consultant Ingenierie mécanique
    Inscrit en
    mars 2006
    Messages
    1 171
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant Ingenierie mécanique
    Secteur : Transports

    Informations forums :
    Inscription : mars 2006
    Messages : 1 171
    Points : 2 573
    Points
    2 573
    Par défaut
    c'est quoi "compiler-compiler" ? un systeme comme lex et yacc ?

Discussions similaires

  1. [Programmation informatique] C'est quoi votre rêve?
    Par webmatrix dans le forum La taverne du Club : Humour et divers
    Réponses: 56
    Dernier message: 02/01/2011, 21h01
  2. [Débutant en programmation] Quel est ce langage ?
    Par vever88 dans le forum Mode d'emploi & aide aux nouveaux
    Réponses: 3
    Dernier message: 24/05/2007, 10h33
  3. [PROGRAMME]C'est koi : paramètre oEventInfo
    Par richardprod dans le forum VBScript
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/04/2007, 01h22
  4. calcul littéral & programmation informatique
    Par SyrioDev dans le forum Mathématiques
    Réponses: 4
    Dernier message: 02/02/2007, 14h27
  5. Savoir si un programme externe est déjà lancé
    Par _iri_ dans le forum Général Python
    Réponses: 4
    Dernier message: 08/10/2006, 19h09

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo