IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Actualités Discussion :

Les États-Unis condamnent un expert en cryptomonnaie à 5 ans de prison

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 845
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 845
    Points : 157 841
    Points
    157 841
    Par défaut Les États-Unis condamnent un expert en cryptomonnaie à 5 ans de prison
    Le développeur Virgil Griffith risque 20 ans de prison après avoir participé à une conférence sur la blockchain en Corée du Nord,
    pour complot au profit du pays

    Le développeur Virgil Griffith a été arrêté vendredi dernier à sa descente d’avion à Los Angeles (il vit à Singapour) par le FBI après avoir participé en avril 2019 à un sommet blockchain en Corée du Nord. Il est accusé d'avoir transmis durant ce sommet des informations de nature technique pouvant être utilisées par la Corée du Nord pour éviter les sanctions imposées par les États-Unis. Mais les défenseurs de Griffith, dont le fondateur d'Ethereum, Vitalik Buterin, décrivent cette arrestation comme une réaction excessive. Griffith travaillait pour la fondation Ethereum et Buterin le considère comme un ami.

    « Je ne pense pas que ce que Virgil a fait donne à la RPDC [République populaire démocratique de Corée] une quelconque aide réelle pour faire quelque chose de mal », a tweeté Buterin dimanche. « Il a fait une présentation basée sur des informations publiquement disponibles sur les logiciels open source ». Un argument qui a été contesté en réponse à son tweet par un internaute expliquant que « ce n'est pas parce que ces informations étaient disponibles publiquement dans les logiciels open source que les Nord-Coréens possèdent les compétences techniques nécessaires pour lire le code et en comprendre le fonctionnement. Même les programmeurs expérimentés ont des problèmes avec cela (d'où le besoin de documentation) ».

    Nom : vitalik.png
Affichages : 1996
Taille : 25,9 Ko

    Les procureurs fédéraux affirment que Griffith, un citoyen américain résidant à Singapour, savait pertinemment que son voyage avait violé les lois américaines en matière de sanctions. Ils rappellent que Griffith a demandé l'approbation de son voyage au département d'État américain et que sa demande avait été refusée. Griffith a quand même fait le voyage, traversant la Chine pour contourner les restrictions imposées aux États-Unis.

    Le procureur général adjoint, John Demers a noté que : « Malgré les avertissements, Griffith se serait rendu chez l’un des principaux adversaires des États-Unis, la Corée du Nord, où il aurait enseigné à son auditoire comment utiliser la technologie blockchain pour échapper aux sanctions. Par cette plainte, nous entamons le processus de recherche de la justice pour une telle conduite ».

    Pour situer le contexte, le 18 mars 2016, le Président des États-Unis a émis le décret 13722 qui interdisait « l'exportation ou la réexportation, directe ou indirecte, des États-Unis ou par un américain, indépendamment de l'endroit où il est situé, de tout bien, service ou technologie à la Corée du Nord » et aussi « toute approbation, financement, facilitation ou garantie fournie par un américain, indépendamment de l'endroit où il est situé, d'une transaction amorcée par une personne étrangère qui pourrait être interdite par cette section si elle était effectuée par un américain ou sur le sol américain ».

    Dans l'acte d'accusation, l'agent du FBI Brandon Cavanaugh a écrit que Griffith « a expliqué comment la RPDC pourrait utiliser la technologie blockchain et les cryptomonnaies pouvaient être utilisés pour blanchir de l'argent et échapper aux sanctions, et comment la RPDC pourrait utiliser ces technologies pour devenir indépendante du système bancaire mondial ».

    Nom : virgil.png
Affichages : 1848
Taille : 294,0 Ko
    Virgil Griffith

    Griffith fit peu d'efforts pour cacher ses projets de voyage. Il a tweeté une photo de ses documents de voyage et s'est volontairement entretenu avec le FBI après son voyage. Il a même donné la permission aux autorités d'inspecter son téléphone portable.

    Selon le gouvernement fédéral, les communications électroniques de Griffith montrent clairement son intention de violer les lois américaines sur les sanctions. Quand une personne lui a demandé par message électronique pourquoi le régime nord-coréen était intéressé par la cryptomonnaie, il a écrit « probablement pour éviter les sanctions... qui sait ? »

    Plus tard, il a annoncé à un ami son plan d’aider à envoyer 1 unité de cryptomonnaie (probablement 1 Ether, soit 134 euros) entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. Son correspondant a demandé « n'est-ce pas une violation des sanctions ? » Griffith a répondu « oui », selon le gouvernement américain.

    L'expert sera poursuivi pour complot au profit de la Corée du Nord. Il risque jusqu’à 20 ans de prison. Il faut rappeler que la Corée du Nord a déjà fait part de sa volonté de développer sa propre cryptomonnaie pour contourner les sanctions internationales portées à son égard. Buterin a déclaré qu’il signait une pétition suite à un appel du développeur italien Enrico Talin, qui lui-même l’exhortait à lancer un document pour recueillir des signatures et obtenir la libération de Griffith.

    Virgil Griffith a été présenté lundi devant un juge, ce dernier devant établir la solidité des allégations du Ministère Public. À l’issue de l’audience de l’après-midi, Brian Klein de Baker Marquart, conseil de Griffith a communiqué des nouvelles plutôt rassurantes : en dépit du fait que le juge a statué que le ministère de la Justice des États-Unis disposait de suffisamment de preuves pour poursuivre Virgil Griffith pour « complot », une libération prochaine est envisageable :

    « Nous sommes très heureux que le juge ait conclu aujourd’hui que Virgil devrait être libéré de prison en attendant son procès. Nous contestons les allégations non vérifiées de la plainte criminelle. Virgil attend avec impatience le jour ou, devant le tribunal, il pourra exposer toute l’histoire. »

    Virgil Griffith est connu entre autres pour son implication en 2003 dans un procès avec l'éditeur américain de logiciel Blackboard, dont il menaçait d'exposer publiquement les lacunes de son système. Le 14 aout 2007 il a lancé un logiciel utilitaire, WikiScanner (qui disparaîtra en 2011). Cet outil permettait de retracer les modifications d’articles Wikipédia à partir de comptes non enregistrés jusqu’à leur adresse IP d’origine et d’identifier les sociétés ou organisations auxquelles ils appartenaient. Selon la BBC, WikiScanner a permis de révéler que certaines des modifications apportées à Wikipédia proviennent d’ordinateurs appartenant au Democratic Congressional Campaign Committee, à la CIA, au Vatican entre autres.

    En 2008, Griffith a conçu avec Aaron Swartz (informaticien, écrivain, militant politique et hacktiviste américain qui mettra fin à ses jours le 11 janvier 2013 à l’âge de 26 ans) le proxy Tor2web.

    Depuis 2014, il s’engage plus activement dans la cryptomonnaies.

    Source : Vitalik Butterin, acte d'accusation, Enrico Talin , fondateur Ethereum

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette situation ?

    Voir aussi :

    Les États-Unis, la Chine, le Japon et la Corée vont dominer la 5G en laissant l'Europe à la traîne
    La découverte des logiciels malveillants nord-coréens sur le réseau d'une centrale nucléaire indienne confirmée par les autorités, suite aux rumeurs d'infection sur Twitter
    GitHub confirme avoir bloqué les développeurs en Iran, en Syrie et en Crimée le blocage s'étend désormais au Cuba et à la Corée du Nord
    Le gouvernement sud-coréen veut migrer vers Linux à la fin du support de Windows 7, va-t-il aller jusqu'au bout sans faire demi-tour comme Munich ?
    Images attachées Images attachées
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Inactif  


    Homme Profil pro
    Doctorant sécurité informatique — Diplômé master Droit/Économie/Gestion
    Inscrit en
    décembre 2011
    Messages
    9 012
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 29
    Localisation : France, Loire (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Doctorant sécurité informatique — Diplômé master Droit/Économie/Gestion
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2011
    Messages : 9 012
    Points : 23 180
    Points
    23 180
    Par défaut
    Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi faire autant d'effort et prendre autant de risques pour aider un pays gouvernement comme la Corée du Nord ?

  3. #3
    Membre extrêmement actif Avatar de Jon Shannow
    Homme Profil pro
    Responsable de service informatique
    Inscrit en
    avril 2011
    Messages
    3 921
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 58
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de service informatique
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2011
    Messages : 3 921
    Points : 8 162
    Points
    8 162
    Par défaut
    Moi, ce qui m'étonne, c'est qu'on semble s'indigner de son arrestation !
    Le mec demande l'autorisation au gouvernement, ne l'obtient pas, contourne le système pour le faire quand même, retourne aux USA et s'indigne de son arrestation !

    Comme si un mec allergique à un produit, en mangeait, puis se plaignait à son médecin parce qu'il fait une réaction ...
    Au nom du pèze, du fisc et du St Estephe
    Au nom du fric, on baisse son froc...

  4. #4
    Membre éclairé
    Profil pro
    Inscrit en
    avril 2008
    Messages
    462
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : avril 2008
    Messages : 462
    Points : 664
    Points
    664
    Par défaut
    Citation Envoyé par Neckara Voir le message
    Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi faire autant d'effort et prendre autant de risques pour aider un pays gouvernement comme la Corée du Nord ?
    Peut être qu'il a une idée un peu plus éclairé sur le sujet. Qu'il cherche avant tout à aider tout humain où qu'il soit. Que sur le long terme la connaissance aidera en premier lieu le peuple a s'émanciper de leur gouvernement.

    Que l'histoire montre que les sanctions sur un pays font en général bien plus de mal aux peuples qu'aux gouvernements visés qui en profite pour durcir leur régime. Donc qui "aide" vraiment un gouvernement comme la Corée du Nord ?

    De plus, étonnement pour un pays plus proche de chez nous au gouvernement ultra militarisé et nationaliste s'accaparant des territoires sans aucun complexe… imaginer des sanctions contre ce pays gouvernement est considéré par les USA comme une crime contre l'humanité

  5. #5
    Inactif  


    Homme Profil pro
    Doctorant sécurité informatique — Diplômé master Droit/Économie/Gestion
    Inscrit en
    décembre 2011
    Messages
    9 012
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 29
    Localisation : France, Loire (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Doctorant sécurité informatique — Diplômé master Droit/Économie/Gestion
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2011
    Messages : 9 012
    Points : 23 180
    Points
    23 180
    Par défaut
    Citation Envoyé par ijk-ref Voir le message
    Qu'il cherche avant tout à aider tout humain où qu'il soit. Que sur le long terme la connaissance aidera en premier lieu le peuple a s'émanciper de leur gouvernement.
    Je ne suis pas sûr que le "peuple" était invité à la conférence…

    Il ne faudrait tout de même pas oublier qu'on parle de la Corée du Nord. Ce n'est pas aider des humains que de donner de telles connaissances à son gouvernement, de même que ce n'est pas aider des humains que d'aider la Chine sur la reconnaissance faciale, bien au contraire.

    Citation Envoyé par ijk-ref Voir le message
    Que l'histoire montre que les sanctions sur un pays font en général bien plus de mal aux peuples qu'aux gouvernements visés qui en profite pour durcir leur régime. Donc qui "aide" vraiment un gouvernement comme la Corée du Nord ?
    Donc cela fait-il du mal au gouvernement ?
    Est-ce que cela aurait pu aussi avoir des impacts positifs ?

    De plus, faudrait-il oublier l'aliénation que subit le peuple en Corée du Nord ?
    En quoi les sanctions pourraient faire encore plus de mal à ce peuple ?
    Comment la Corée du Nord pourrait-elle durcir encore plus son régime ?

    Citation Envoyé par ijk-ref Voir le message
    De plus, étonnement pour un pays plus proche de chez nous au gouvernement ultra militarisé et nationaliste s'accaparant des territoires sans aucun complexe… imaginer des sanctions contre ce pays gouvernement est considéré par les USA comme une crime contre l'humanité
    Si tu veux parler d'Israël, il faut regarder les discussions à l'ONU.
    Qu'on soit d'accord ou non avec la politique d'Israël, cela respire quand même bien l'anti-sémitisme.

    Le problème n'est pas tant qu'Israël ai des sanctions, mais qu'il y a un focus sur Israël et un manque d'impartialité.
    C'est le problème d'avoir des pays "très démocratique" siéger n'importe où… comme la Chine dans le conseil des Droits de l'Homme…

    Il faut vraiment le voir pour le croire, Israël prend vraiment une part prépondérante dans les discussions/résolutions de l'ONU, comparé à l'ensemble des autres pays. La Chine, la Corée du Nord, le Brésil, la Russie, … tout ces pays qui ont des problèmes au niveau des Droits de l'Homme sont très très loin d'avoir l'attention porté à Israël (e.g. ~45.9% des résolutions).

    C'est un déséquilibre et un acharnement qui n'est pas normal.

  6. #6
    Inactif  


    Homme Profil pro
    Doctorant sécurité informatique — Diplômé master Droit/Économie/Gestion
    Inscrit en
    décembre 2011
    Messages
    9 012
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 29
    Localisation : France, Loire (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Doctorant sécurité informatique — Diplômé master Droit/Économie/Gestion
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2011
    Messages : 9 012
    Points : 23 180
    Points
    23 180
    Par défaut
    Tiens, en cherchant un peu :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_des_Six_Jours
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_du_canal_de_Suez
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Kippour


    D'après ce que je lis, ce n'est pas qu'Israël s'est accaparé des territoires sans complexe.
    C'était une prise de territoire dans le cadre d'une guerre suite aux actions belliqueuses (principalement) de l’Égypte.

  7. #7
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    février 2012
    Messages
    31
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Maroc

    Informations forums :
    Inscription : février 2012
    Messages : 31
    Points : 129
    Points
    129
    Par défaut
    Parce que c'est le seul pays qui peut se permettre des crimes contre l'humanité sans subir une seule sanction peut être non Neckara ? Le seul qui viole des centaines de résolutions de l'ONU sans problèmes....
    Trouver ça pour le moins curieux c'est pas forcément de l'antisémitisme, c'est peut être juste un sentiment d'injustice...

  8. #8
    Inactif  


    Homme Profil pro
    Doctorant sécurité informatique — Diplômé master Droit/Économie/Gestion
    Inscrit en
    décembre 2011
    Messages
    9 012
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 29
    Localisation : France, Loire (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Doctorant sécurité informatique — Diplômé master Droit/Économie/Gestion
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2011
    Messages : 9 012
    Points : 23 180
    Points
    23 180
    Par défaut
    Citation Envoyé par nasserk Voir le message
    Parce que c'est le seul pays qui peut se permettre des crimes contre l'humanité sans subir une seule sanction peut être non Neckara ? Le seul qui viole des centaines de résolutions de l'ONU sans problèmes....
    Heu… Chine, Corée du Nord ?

    Et si Israël subit bien des sanctions de Boycott de la part de la Ligue Arabe ainsi que d'autres pays.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Boycot...3%ABl#Histoire


    De plus de quels crimes contre l'humanité tu parles ?

    Le fait de tirer sur des civils qui servent de bouclier/chair à canon pour des terroristes ?
    À Genève, le président de la commission de l'ONU, Santiago Canton, a expliqué que le droit international relatif aux droits de l'Homme était applicable à ces manifestations car l'enquête avait montré qu'«une majorité écrasante des manifestants n'étaient pas armés, même s'ils n'étaient pas tout le temps pacifiques».
    La commission recommande par ailleurs aux autorités de la bande de Gaza de cesser d'utiliser des «cerfs-volants et des ballons dotés de dispositif incendiaire», l'envoi de ces engins vers Israël constituant un des aspects de la vaste mobilisation palestinienne.
    La bande de Gaza, coincée entre Israël, l'Égypte et la Méditerranée, est le théâtre depuis mars 2018 de protestations hebdomadaires, généralement accompagnées de violences, le long de la barrière. Au moins 251 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens depuis cette date, la grande majorité le long de la frontière, et les autres dans des frappes israéliennes en représailles à des actes hostiles en provenance de l'enclave.
    https://www.lefigaro.fr/internationa...ite-a-gaza.php

    Il ne faut pas oublier qu'il essayent de passer la frontière, ce qui représente un danger pour les citoyen israéliens. Il est tout à fait normal de se défendre contre une invasion.


    Tiens :
    « En un an, Israël a été condamné plus d’une vingtaine de fois. Le Hamas, jamais », a t-elle rappelé alors qu’il s’agit, selon elle, « d’un des cas les plus grotesques et évident de terrorisme dans le monde ». Juste avant le vote, elle en avait fait une question morale : « Le terrorisme est-il plus acceptable, si et seulement si, il est dirigé contre Israël ? »
    https://www.lemonde.fr/international...3765_3210.html

    Tiens, tiens:
    Le 14 mai, sur une soixantaine de victimes, environ 50 sont revendiquées par le Hamas comme étant de ses membres19,20,21. Au total, au moins 7 des membres du Jihad islamique palestinien sont dénombrés parmi les morts22,23,8.
    De hauts responsables de l'ONU ont condamné les « meurtres » commis par l’armée israélienne lors de ces manifestations, les qualifiant de « violation scandaleuse des droits de l'homme » et déclaré qu'il leur semblait que « quiconque s'approchait de la barrière de Gaza risquait d'être abattu par les soldats israéliens »25.
    Bien ça, c'est normal, c'est un peu le principe d'une frontière…

    Après le 15 mai, les manifestations du vendredi se poursuivent de juin à novembre 2018 et même si elles diminuent d'intensité, le bilan continue à s'alourdir, tandis que les lâchers de ballons incendiaires à partir de la bande de Gaza détruisent forêts et champs israéliens.
    Avant-même le début des manifestations, le gouvernement israélien lance une campagne pour tenir le Hamas responsable de tous les actes de violence pendant les manifestations, notamment par le biais d'avertissements en arabe enjoignant aux Palestiniens de ne pas participer à une marche « dangereuse »
    Le porte-parole en arabe du premier ministre israélien et le ministre de la Défense ont menacé sur leurs comptes Twitter les manifestants qui s’approchaient de la frontière de blessures graves ou mortelles48.
    Pendant les manifestations, des groupes palestiniens composés principalement de jeunes hommes brûlent des pneus, jettent des cocktails Molotov, des pierres à la fronde, des grenades et des explosifs55 en direction de militaires israéliens45,56,57,58. Parallèlement des palestiniens tentent des infiltrations armées en territoire israélien, des sabotages de la barrière59,60 et des centaines d'incendies volontaires des champs israéliens61.
    International Crisis Group indique quant à elle que deux membres du Hamas armés ont tenté de s'approcher de la frontière69.
    Le Porte- parole de Tsahal, a déclaré que « les troupes tiraient sur les principaux meneurs pour endiguer les émeutes qui incluaient des cocktails Molotov et des pierres lancées vers la clôture », ajoutant que « que tous ceux qui avaient été tués avaient tenté de franchir ou d'endommager la barrière frontalière » et qu'il y avait risque que la manifestation ne soit « une tentative de violation massive de la frontières »70.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Marche_du_retour
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Marche..._manifestation

  9. #9
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 395
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 395
    Points : 47 263
    Points
    47 263
    Par défaut Les États-Unis condamnent un expert en cryptomonnaie à 5 ans de prison
    Les États-Unis condamnent un expert en cryptomonnaie à 5 ans de prison après une présentation sur la blockchain en Corée du Nord
    Virgil Griffith écope également d'une amende de 100 000 dollars

    Les États-Unis ont condamné mardi Virgil Griffith, un expert américain en cryptomonnaies, à 63 mois de prison (un peu plus de 5 ans) pour avoir aidé la République populaire démocratique de Corée (RPDC) en lui fournissant des informations techniques sur la manière d'échapper aux sanctions. Selon le ministère américain de la Justice (DOJ), Griffith a plaidé coupable de conspiration pour violer la loi américaine sur les pouvoirs économiques en cas d'urgence internationale (IEEPA). Griffith écope également d'une amende de 100 000 dollars.

    Virgil Griffith, 39 ans, est titulaire d'un doctorat de l'Institut de technologie de Californie. Il est chercheur en blockchain et a participé au développement de la blockchain Ethereum. Selon les documents judiciaires, Griffith aurait commencé à formuler des plans dès 2018 pour fournir des services à des individus en RPDC en y développant et finançant des infrastructures de cryptomonnaies, notamment pour miner des cryptomonnaies. Le DOJ a déclaré que Griffith savait que la RPDC pouvait utiliser ces services pour se soustraire aux sanctions américaines et les éviter, et pour financer son programme d'armes nucléaires et d'autres activités "illicites".

    Conformément à l'IEEPA et à l'Executive Order 13466, il est interdit aux personnes américaines d'exporter des biens, des services ou des technologies vers la RPDC sans une licence de l'Office of Foreign Assets Control (OFAC) du département américain du Trésor. En avril 2019, Griffith se serait rendu en RPDC pour assister et faire une présentation à la "Pyongyang Blockchain and Cryptocurrency Conference". Cependant, alors que le département américain d'État lui avait refusé l'autorisation de se rendre en RPDC, Griffith a fait des présentations à la conférence sur les cryptomonnaies de la RPDC et aurait adapté son message au public de la RPDC.

    Nom : bitcoin-stack-with-north-korea-flag-in-the-background-picture-id910836434_resize_md.jpg
Affichages : 1276
Taille : 68,6 Ko

    Ce qui était en violation des sanctions contre la RPDC. Selon le DOJ, lors de la conférence sur les cryptomonnaies de la RPDC, Griffith et ses co-conspirateurs ont donné des instructions sur la façon dont la RPDC pourrait utiliser la blockchain et les cryptomonnaies pour blanchir de l'argent et échapper aux sanctions. Les présentations de Griffith auraient été approuvées par des responsables de la RPDC et porteraient essentiellement sur la manière dont la blockchain, en particulier les contrats intelligents, pouvait être utilisée au profit de la RPDC, notamment dans le cadre des négociations sur les armes nucléaires avec les États-Unis.

    Griffith et ses co-conspirateurs auraient également répondu à des questions spécifiques sur les technologies comme la blockchain et les cryptomonnaies pour le public de la RPDC, y compris des personnes qui, selon Griffith, travaillaient pour le gouvernement nord-coréen. Selon les documents judiciaires, lorsque Griffith voulait se rendre en RPDC, l'expert en cryptomonnaies a demandé à recevoir son visa de voyage sur un papier séparé et non sur son passeport américain, probablement pour éviter de créer des preuves matérielles de son voyage en Corée du Nord. Griffith aurait également essayé de recruter d'autres Américains pour la même cause.

    Selon les procureurs, Griffith a déclaré lors de l'une de ces présentations que "la caractéristique la plus importante des blockchains est qu'elles sont ouvertes". À la suite de ces événements, Griffith, qui travaillait en tant que développeur de projets spéciaux et chercheur scientifique pour la Fondation Ethereum, a été arrêté en novembre 2019 par le FBI. « Il ne fait aucun doute que la Corée du Nord constitue une menace pour la sécurité nationale de notre pays, et le régime a montré à maintes reprises qu'il ne reculera devant rien pour ignorer nos lois dans son propre intérêt », a déclaré le procureur américain Damian Williams.

    « Griffith a admis devant le tribunal avoir pris des mesures pour échapper aux sanctions, qui sont en place pour empêcher la RPDC de construire une arme nucléaire. La justice a été rendue avec la sentence prononcée », a-t-il ajouté. En septembre 2021, Griffith a plaidé coupable à un chef d'accusation de complot visant à violer les sanctions internationales contre la Corée du Nord. Bien que le crime ait entraîné une peine maximale de 20 ans, l'accord de plaidoyer de Griffith avec les procureurs fédéraux a ramené la peine à une fourchette de 63 à 78 mois - environ cinq à six ans et demi.

    Griffith a déjà passé environ deux ans en détention, bien qu'il ait été libéré sous caution pendant 14 de ces mois. Le tribunal considérera les 10 mois restants comme du temps passé en prison. La peine prononcée mardi par le juge Kevin Castel du district sud de New York se situe dans le bas de la fourchette des peines recommandées par l'accusation et correspond à la peine recommandée par le service de probation. Outre les plus de cinq ans d'emprisonnement, Griffith a également été condamné à trois ans de liberté surveillée et à une amende de 100 000 dollars.

    Source : Le DOJ

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous de la peine infligée à Virgil Griffith ?

    Voir aussi

    L'utilisation des cryptomonnaies est plus répandue dans les pays corrompus, d'après une récente étude du FMI

    Les États-Unis accusent John McAfee de fraude dans le domaine des cryptomonnaies, qu'il aurait perpétrée en utilisant la technique de pump-and-dump

    Un ingénieur de Microsoft a volé 10 millions de dollars en vendant des cartes-cadeaux Xbox contre des bitcoins, sur des marchés de cryptomonnaies comme Paxful

    Un nouveau projet de loi permettrait au gouvernement des États-Unis d'interdire discrètement les transactions en cryptomonnaie, une chose qui inquiète les utilisateurs

    Le ministère US de la Justice a arrêté trois opérateurs du service de prêt BitConnect, qui auraient récolté l'équivalent de 722 millions de dollars en cryptomonnaie grâce à une pyramide de Ponzi
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

Discussions similaires

  1. Réponses: 3
    Dernier message: 12/07/2019, 11h04
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 05/04/2019, 05h30
  3. L'ex vice-président d'IBM plaide coupable et risque 20 ans de prison
    Par Gordon Fowler dans le forum Actualités
    Réponses: 14
    Dernier message: 21/01/2011, 15h15
  4. Réponses: 105
    Dernier message: 01/04/2010, 16h08

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo