Facebook a développé une application de reconnaissance faciale permettant à ses employés d’identifier des personnes
simplement en les pointant avec les caméras de leurs smartphones

Après avoir essuyé plusieurs scandales aucours de ces derniers mois, Facebook le géant des médias sociaux fait une fois de plus parler de lui au travers d’une application plutôt terrifiante si on s’en tient à ce qui se dit. À en croire certains médias dont la réputation n’est plus à faire, Facebook a mis sur pied en interne une application de reconnaissance faciale qui permettait à ses employés d'identifier les personnes. Cette application utilise la reconnaissance faciale en temps réel pour identifier une personne simplement en la pointant avec la caméra de son smartphone.

Il semblerait que Facebook ait développé cette application entre 2015 et 2016, mais son utilisation s'est limitée aux employés de Facebook et à leurs amis qui avaient permis la reconnaissance faciale sur leurs profils. Cet outil s’est principalement appuyé sur la vaste collection de photos d’utilisateurs dont dispose Facebook et aussi sur les données de reconnaissance faciale du réseau social pour identifier les personnes dans la vie réelle en quelques secondes. En se basant sur les témoignages de sources anonymes, il semblerait qu'une version de cette application pouvait même afficher le profil Facebook d'une personne.

Nom : facebook-reconnaissance-faciale-employes (1).png
Affichages : 18
Taille : 282,0 Ko

Facebook a reconnu avoir développé une application de reconnaissance faciale, mais a contesté le fait qu'elle puisse identifier n'importe quel membre du réseau social. D’ailleurs, un porte-parole de la société a fait la déclaration suivante : « Afin de se familiariser avec les nouvelles technologies, nos équipes créent régulièrement des applications utilisables en interne. L'application décrite ici n'était disponible que pour les employés de Facebook et ne pouvait reconnaître que les employés et leurs amis pour qui la reconnaissance faciale était activée ».

Cette application met en évidence la manière dont Facebook a expérimenté des fonctionnalités qui pourraient augmenter l'anxiété des personnes inquiètes pour leur vie privée. Les partisans de la technologie disent que cela peut même être un outil efficace pour repérer les criminels, mais nombreux sont ceux qui affirment que Facebook ne prend pas suffisamment de mesures pour s'assurer d'avoir obtenu le consentement préalable des utilisateurs avant de le faire. Depuis lors, l’application a été abandonnée et il y a de fortes chances pour que vous n’en entendiez probablement jamais parler.

Source : Business Insider

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?
Pensez-vous qu’on puisse croire aux déclarations du porte-parole de Facebook ?

Voir aussi :

Facebook acquiert CTRL-Labs, une startup dans l'interface cerveau-machine, et qui fabrique un bracelet permettant aux utilisateurs de contrôler les appareils numériques avec leur esprit
Une panne de Facebook met en lumière les métadonnées associées aux photos des utilisateurs par son IA, les réactions divergent

Facebook et Intel travaillent ensemble sur une puce d'intelligence artificielle Dont la sortie est prévue pour le second semestre 2019