KiCad rejoint la Linux Foundation
pour faire progresser la conception assistée par ordinateur pour l'électronique

La Linux Foundation, organisation à but non lucratif qui permet l'innovation de masse grâce à l'open source, a annoncé l'ajout d'un nouveau membre. Le nouveau venu dans sa famille s'appelle KiCad, une suite logicielle libre et open source pour Electronic Design Automation (EDA, conception assistée par ordinateur pour l'électronique). Le programme facilite la conception de schémas pour les circuits électroniques et leur conversion en conceptions de circuits imprimés. Dans le cadre de la Linux Foundation, KiCad étendra sa communauté et assurera sa durabilité à long terme.

« KiCad est un ensemble d’applications utilisées par les ingénieurs qui se concentrent sur la conception de cartes mères », a déclaré Michael Dolan, vice-président des programmes stratégiques de la Linux Foundation. « C’est un logiciel libre et professionnel qui donne aux ingénieurs la liberté de l’utiliser n’importe où et sur n’importe quelle plateforme, sans les lier à des architectures matérielles spécifiques. Ses progrès dans la création d’un environnement intégré pour la capture schématique et la conception de la mise en page des circuits imprimés ont été considérables et l’infrastructure et le modèle de gouvernance de la Fondation Linux lui apporteront l’appui nécessaire pour soutenir cette croissance à long terme ».

« Nous avons constaté une montée en flèche du programme au cours des dernières années. Certains fournisseurs de conseils ont signalé plus de 15 % des nouvelles commandes conçues avec KiCad », a déclaré Wayne Stambaugh, responsable du projet KiCad. « Pour faire face à ce taux de croissance, il était nécessaire de réévaluer notre modèle de soutien des revenus pour nous aider à attirer davantage de personnes dans le projet. Avec la Linux Foundation, nous disposerons d'une plus grande flexibilité pour dépenser des dons afin de faire avancer le projet, ainsi que d'une exposition accrue à de nouveaux donateurs potentiels ».

Ce projet participe également à la plateforme CommunityBridge, créée plus tôt cette année par la Linux Foundation, pour permettre aux développeurs open source (ainsi qu'aux personnes et aux organisations qui les soutiennent) de faire progresser la durabilité, la sécurité et la diversité des technologies open source.

KiCad a été lancé en 1992 et compte aujourd'hui des donateurs privés, collectifs et d'entreprises, parmi lesquels Digi-Key, System76, AISLER et NextPCB. Les principaux outils du progiciel sont utilisés pour créer des schémas, des schémas de circuits imprimés, des simulations SPICE, une nomenclature, des illustrations, des fichiers Gerber et des vues 3D du circuit imprimé et de ses composants. KiCad est un outil multi-plateforme fonctionnant sous Windows, Linux et Apple MacOS. Il est publié sous la licence open source GNU GPL.

Nom : KiCad.png
Affichages : 868
Taille : 111,9 Ko

De nombreuses annonces cette année

La Linux Foundation a été très prolifique en annonces cette année. En plus de présenter de nouveaux partenariats (34 entreprises dont 29 membres Silver et de 5 membres associés), elle a annoncé des restructurations opérationnelles en mars 2019.

Tout d'abord, la fondation Node.js et la fondation JS, lancées par la Linux Foundation en 2016, fusionnent pour former la fondation OpenJS. La fusion entre les deux principales organisations qui se concentrent sur JavaScript a lieu six mois après le début de l’exploration publique d’une telle possibilité avec leurs communautés.

La Fondation OpenJS se concentrera sur l’hébergement et le financement d’activités qui soutiennent la croissance de JavaScript et des technologies Web, a annoncé la Linux Foundation dans un communiqué de presse. OpenJS Foundation comprend 29 projets JavaScript open source, notamment jQuery, Node.js, Appium, Dojo et webpack. La Linux Foundation a annoncé qu'OpenJS Foundation éliminerait les redondances opérationnelles entre les deux organisations et rationaliserait l'expérience des entreprises fournissant un soutien financier.

En marge de la fusion susmentionnée, l’organisation à but non lucratif a également annoncé la création de la Continuous Delivery Foundation (CDF). CDF a pour objectif de servir de plateforme permettant aux fournisseurs, développeurs et utilisateurs de s’engager et de partager fréquemment des informations et les meilleures pratiques afin de stimuler le développement de projets open source.

Comme son nom l’indique, Continuous Delivery Foundation s’appuie sur un modèle d’intégration continue et de livraison qui permet à toutes les parties prenantes de recueillir des commentaires, d’implémenter les changements et de les livrer beaucoup plus rapidement.

Et enfin elle a annoncé la collaboration entre la Joint Development Foundation, qui l'a récemment rejoint pour promouvoir l'adoption de l'open source et des normes, avec la Fondation GraphQL, qui héberge la communauté GraphQL. GraphQL, un langage de requête et de manipulation de données open source pour les API, est au centre de la collaboration. GraphQL a été développé par les ingénieurs de Facebook. Aujourd'hui, les centaines de milliards d'appels d'API du géant des réseaux sociaux sont alimentés par ce langage.

Source : Linux Foundation, blog KiCad

Voir aussi :

La Linux Foundation héberge le projet CHIPS Alliance pour booster l'industrie, via la conception de puces et de SoC open source
La Linux Foundation compte 34 nouveaux membres, parmi lesquels des entreprises et des ONG, qui ont décidé de s'investir davantage sur l'open source
Google est désormais un membre Platinum de la Linux Foundation et versera, de ce fait, 500 000 USD par an à l'organisation