Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Windows Mobile aurait-il pu s’imposer devant Android ? Oui, d’après Bill Gates
    Ce message n'a pas pu être affiché car il comporte des erreurs.
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éprouvé
    Je ne parle que de mon point de vue de développeur et de la boîte où je travaillais à l'époque où Windows Phone avait plutôt bonne réputation, entre autres grâce au Lumia 640. On avait commencé à faire quelques tests de portages vers Windows Phone (8 à l'époque), et ce qui a fait qu'on n'y est pas allé pleinement, c'est qu'on attendait Windows Phone 10 qui était censé tout changer, et qui a mis des années de retard avant de sortir, ce qui a fait que le soufflet a largement eu le temps de retomber...
    Je ne connais personne qui ait eu du mal à dire de son Windows Phone à cette époque, et pour l'avoir vu en action, l'OS était bien plus fluide que tout ce qu'on pouvait trouver chez Android, sur un téléphone pourtant moins puissant. Mais on n'allait pas investir pour sortir sur une technologie que Microsoft eux-même annonçaient déjà comme obsolète :/

  3. #3
    Membre habitué
    Le melon.

    No more comment.

  4. #4
    Membre averti
    Quelle auto-condescendance de la part de ce Bill Gate !!!

    Il n'a pas compris que l'on a été dégoutté par ses produits, ses techniques commerciales et qu'on ne veut surtout pas d'un OS pour téléphones signé du nom de son entreprise...

  5. #5
    Membre actif
    Je deteste vraiment Windows Phone (et j'ai toujours trouves leur system de Tiles vraiment ridicule) cependant je pense que Microsoft pourrait revenir s'ils adoptent une bonne strategie (mais ca n'arrivera pas).

    Exemple:

    1) S'orienter de plus en plus vers des machines hybride PC Portable - Tablette
    2) Arretez de vouloir cibler uniquement le haut de gamme
    3) Faire en sorte que toutes les applications Microsoft fonctionnent correctement sur ces machines hybride PC Portable - Tablette
    4) S'il le faut, forcer l'adoption de ces machines en utilisant une technique marketing (ex: donner gratuitement ces machines a des influenceurs)
    5) Faire en sorte qu'avec ces machines, on puisse telephoner
    6) Creer des versions plus petites et portable que des tablettes
    7) Et hop on a des smartphones

    Je me fais sans doute des idees, mais tout n'est pas perdu s'ils savent bien s'y prendre (meme si je n'y crois pas du tout).

  6. #6
    Expert éminent
    J'ai eu un windows phone et je n'en garde pas un mauvais souvenir.
    C'était fluide et performant.
    Mais vraiment en manque d'applications... C'était le gros point noir.

    J'ai jamais développé pour cette plateforme, mais on me disait souvent que c'était plus simple de faire une application pour Android que pour Windows Phone.

    « Toujours se souvenir que la majorité des ennuis viennent de l'espace occupé entre la chaise et l'écran de l'ordinateur. »
    « Le watchdog aboie, les tests passent »

  7. #7
    Membre éprouvé
    Dégoûtté
    Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
    Quelle auto-condescendance de la part de ce Bill Gate !!!

    Il n'a pas compris que l'on a été dégoutté par ses produits, ses techniques commerciales et qu'on ne veut surtout pas d'un OS pour téléphones signé du nom de son entreprise...
    Je plussoie sur ton commentaire Phil. Je suis âgé, j'ai connu CP/M et le Commodore 64, avant de passer sur erreur de la base de registres 95, windows 98 et ses 4 écrans bleus par jour juste en utilisant la bureautique, mais aussi 2000 un peu lent au démarrage mais hyper fiable (pas que du mauvais). Une collègue avait un HP iPaq qui se manipulait au stylet et plantait tous les 3 mois, perdant toutes les données.
    C'était peut-être bien windows phone, mais entre les retards entre versions, les errances de l'héritage windows CE et le bouton démarrer dans le coin, et le gros Ballmer qui criticait l'absence de clavier sur l'iPhone peu de temps avant, MS partait avec un bon handicap de perdant...

    Il pointe en premier les enquêtes antitrust du département de la justice US comme frein à la conquête de la filière des smartphones. « Il ne fait aucun doute que les procédures antitrust ont joué contre Microsoft sinon nous aurions été plus concentrés sur la création d'un système d'exploitation pour smartphones et donc au lieu d'utiliser Android aujourd'hui, vous utiliseriez Windows Mobile. Sans les enquêtes anticoncurrentielles, nous étions si proches, mais à cause d’elles, j’étais trop distrait et voilà où nous en sommes », a-t-il déclaré. En d’autres termes, ce sont les enquêtes antitrust qui ont détourné l’attention de la firme du secteur porteur de la téléphonie mobile.
    Je rajoute cet extrait pour dire que c'est une excuse de gamin. Ce ne sont pas les avocats qui développent, ce ne sont pas les développeurs qui plaident, et c'est le boulot du patron de savoir déléguer.

  8. #8
    Membre régulier
    J'ai toujours un Windows Phone
    J'ai eu un Android pendant 1an 1/2, et entre les perfs lamentables de la batterie et le manque total de cohérence de l'interface, j'ai ressorti le Windows Phone en attendant mieux.

    Meilleure autonomie que l'Android, fluide, et comme je ne fais que du téléphone, du MMS, de la photo et du GPS, tout est là.

    Je trouve que l'interface a un charme fou de part sa simplicité, et que Windows Phone mériterait de renaître, pas pour concurrencer Android ou Apple qui sont dans les délires d'accumuler des fonctionnalités sitôt présentées sitôt oubliées des utilisateurs, mais pour prendre la place de la base solide et immuable attendue par les entreprises et les personnes non accro au téléphone.

    La courbe d'apprentissage d'utilisation d'un téléphone Android maintenant est énorme pour les nouveaux arrivants. Rien n'est pareil d'un téléphone à l'autre, rien n'est stable, et souvent c'est peu intuitif.

  9. #9
    Membre éclairé
    Pour ma part j'étais un grand fan de Windows Phone. Très fluide et performant même avec des spec hardware à 50% d'un Android, ça semblait tourner mieux.

    Le développement était super cool, plus rapide (quand on a de l'expérience en C#) qu'avec Android et iOS.
    Ensuite, j'adorais les tuiles dynamiques, la homepage était vraiment bien pensée et se démarqué des autres.

    J'en ai eu 3 des Windows Phone. Le Samsung était et reste le téléphone que j'ai préféré (en prenant en compte l'année de sortie et l'os de l'époque). Ensuite, j'ai eu 2 Lumia (1 par le boulot et un par la suite pour remplacer le Samsung). Les photos poutraient tout les autres tél (Lumia 930 optique C. Zeiss avec APN survitaminé)

    Le point noir : le manque d'appli. Voilà. Sinon un grand nombre de "révolution iPhone" proviennent de Windows Phone (exemple : aperçu de 1sec de vidéo qui précède une photo lorsqu'on balaye dans la galerie, ce genre de chose).
    "S'adapter, c'est vaincre !"

  10. #10
    Membre expert
    Le problème s'appelle plutôt Satya Nadella. M'est avis que le plus dur avait été fait lorsque Microsoft avait racheté Nokia D&S. WP commençait à passer devant iOS dans certains pays, les utilisateurs venaient. Oui Windows Phone manquait d'applications, mais ce besoin d'applications se faisait de moins en moins ressentir. J'ai eu un Windows Phone à cette époque et à aucun moment je n'ai jamais ressenti le besoin de revenir sur mon Nexus 4 parce qu'il n'y avait pas d'applis sur mon Lumia, sauf peut-être à la fin (sinon je ne serai probablement pas revenu sur de l'Android à l'époque). Satya Nadella n'avait qu'à gérer ce que Ballmer avait mis en place avant son départ. Nokia avait essuyé les plâtres et Microsoft n'avait plus qu'à récupérer les fruits du travail de Nokia. Mais Nadella se fichait des téléphones. Il a laissé pourrir l'acquisition de Nokia D&S au lieu de la faire fructifier. Les Lumia portant Windows Phone, c'est tout naturellement que WP s'est effondré dans la foulée des Lumia.

    C'est ainsi que Satya Nadella a gaspillé 5,44 milliards de dollars et tué l'avenir de Microsoft dans le mobile. Mais ce n'est pas le vieux Ballmer donc c'est un bon président. Cherchez l'erreur.
    "Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait." Mark Twain

    Mon client Twitter Qt cross-platform Windows et Linux. (en cours de développement).

  11. #11
    Membre averti
    Je ne vois pas en quoi Bill Gates se "reproche" des choses à ce sujet, vu qu'il n'était plus aux commandes depuis longtemps. À la limite il aurait pu se reprocher d'avoir cédé sa place à Ballmer, puis Nadella.

    Mais mettre ça sur le dos de la vilaine justice en tant qu'empêcheur de monopoliser en rond, je me marre. Un, cela fait prétexte de gamin. Deuzio, la justice n'a pas mis des bâtons dans les roues de Windows Phone à ma connaissance. Et enfin, la justice a été au contraire très clémente avec Microsoft à l'époque ; alors que la société était menacée d'être coupée en deux, Georges Bush Junior a sauvé la mise et il n'y a eu aucune réelle conséquence.

    Mais Windows Phone a été le théâtre d'un florilège de décisions catastrophiques ; entre l'horrible aspect Tuile, le retard hallucinant de Windows 10 Mobile, les promesses de migration non tenues, l'abandon prématuré du support, le rachat catastrophique de Nokia, puis le quasi silence radio total qui a suivi, j'en passe et des meilleures.

    Microsoft est le seul responsable de l'échec de Windows Phone. Et en plus, il a trouvé le moyen de tuer Nokia par la même occasion. Pas sûr que ce Double Kill soit glorieux .

  12. #12
    Membre actif
    J'ai tout simplement adoré Windows Phone : j'avais le Lumia 620 puis le 920, et j'en étais ravi. Mes beaux parents en avaient aussi, ils ont 62 et 63ans et n'ont pas eu de mal à le prendre en main, preuve qu'il est bien plus intuitif qu'un Android.

    Mais c'est vrai que le manque d'apps a tout foutu en l'air, et surtout une grosse app de l'époque : Snapchat qui venait de sortir : je ne comptais plus le nombre de personnes dans mon entourage qui me disait "Windows Phone a Snapchat ?". Rudy Huyn a proposé une alternative mais a eu des problèmes juridiques avec eux et a dû laisser tomber...
    Et peu de temps après, il y a eu le phénomène Pokémon Go, qu'encore une fois les détenteurs de Windows Phone ont vu sans pouvoir participer.

    Mais au delà de la partie app, il y a aussi des incohérences de la partie Microsoft : ils avaient développé un bracelet Microsoft Band, la vente était uniquement au Royaume Uni et pas en France, pourquoi ? Pourquoi les applications Microsoft étaient beaucoup mieux développés sur iOS que sur Windows Phone, par exemple Word Flow ?

    Tout le monde a vu venir la fin, et personnellement je ne préfère plus investir dans une nouvelle technologie Microsoft...

  13. #13
    Membre averti
    J'ai adoré Windows Phone. J'ai eu trois appareils sous cet OS, et je l'ai abandonné à regret quand Microsoft a pitoyablement laissé tomber le marché et ses utilisateurs.
    Je suis revenu depuis deux ans à Android et son interface hideuse et bordélique, mais je n'ai subi cette dernière que le temps d'installer un launcher* reprenant le concept de tuiles de Windows Phone. Et rien ne m'en fera changer.

    * Pour ceux que ça intéresse, j'ai opté pour Square Home, très stable et très personnalisable, tout en restant dans l'esprit Windows.

  14. #14
    Membre habitué
    Ce n'est pas qu'ils n'aient pas pu ou pas cru c'est qu'ils n'ont pas su !
    Billou m'amuse, il réécrit l'histoire alors que nous avons encore aujourd'hui l'exemple : Microsoft est incapable d'adapter un système sur ARM sans remettre en question son savoir-faire : en effet tous les développements effectués à ce jour l'ont été avec la même philosophie que celle qui les a amenés au succès sur X86/AMD64; or ce mode de pensée pousse à vouloir faire rentrer un éléphant dans le chas d'une aiguille en réalité à l'instar de ce qu'ils ont toujours fait (du gros code pour du gros processeur), on a franchement l'impression qu'ils attendent patiemment que les ARM équivalent en puissance. De toutes évidence quand on voit à quel point ils ont des difficultés à faire des MàJ sur les desktop/laptop on a du mal à imaginer le problème décliné sur un téléphone "veuillez patienter et ne pas éteindre votre appareil pendant le mise à jour"... Pour les urgences trouvez une cabine.

    Personnellement je soupçonne Nadella de vouloir secrètement se séparer de NT au profit de Linux justement pour ne plus avoir à supporter le maintient de ce noyau plus handicapant et cher qu'autre chose.

###raw>template_hook.ano_emploi###