Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    4 729
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 4 729
    Points : 123 167
    Points
    123 167
    Par défaut Gatsby lève 15 millions de dollars pour sa plateforme moderne de développement web
    Gatsby lève 15 millions de dollars pour sa plateforme moderne et open source de développement web,
    pour aider les développeurs à créer de meilleurs sites plus rapidement

    Gatsby, une plateforme qui utilise des technologies Web modernes telles que React et GraphQL pour aider les développeurs à créer de meilleurs sites plus rapidement, a annoncé avoir levé des fonds suite à un tour de table de série A conduit par CRV qui lui a permis de récolter 15 millions de dollars. Les séries A, B et C ne sont pas simplement des lettres de l’alphabet. Elles correspondent aussi aux phases de développement des entreprises qui lèvent des fonds. Les séries A, B et C offrent des moyens de financement aux jeunes entreprises qui ne peuvent pas uniquement survivre grâce à leurs fonds personnels ou à la générosité de leurs proches.

    En fait, si le projet initial fait ses preuves, le financement en série A intervient pour optimiser les leviers de tractions (le produit et les clients cibles). Le dirigeant peut profiter de cette occasion pour développer le produit sur différents marchés. Pour cette étape, il est important d’avoir un plan précis pour le développement d’un modèle d’activité générateur de profits sur le long terme. Souvent, les startups ont de bonnes idées, mais manquent de vision claire, chiffrée de leur activité.

    Les investisseurs précédents de Gatsby, Trinity Ventures, Mango Capital, Fathom Capital et Dig Ventures, ainsi que le PDG de Kong, Augusto Marietti et le CPO (Chief Product Officer) d'Adobe, Scott Belsky ont également participé à ce financement en série A. La société avait déjà collecté 3,8 millions de dollars en seed capital. Il faut savoir que la phase d’amorçage permet d’introduire le projet, comme on planterait une graine (« seed capital » en anglais). Cette étape permet de nourrir l’idée de la startup dans l’espoir que cette idée se transforme en une entreprise opérationnelle mature grâce à l’aide et la persévérance des investisseurs.

    Le seed capital permet d’apporter les fonds nécessaires au soutien du travail initial de recherche de marchés et de développement de l’entreprise (quel produit pour quels clients cibles). Ce premier financement permet également de recruter une équipe (souvent les entrepreneurs travaillent seuls au début du projet).

    Nom : build.png
Affichages : 8445
Taille : 5,9 Ko

    Bien que Gatsby ne soit peut-être pas un nom bien connu, il a connu une croissance rapide depuis son lancement en 2015. Au nombre de ses utilisateurs actuels, on compte IBM, PayPal, Braun, Airbnb et Impossible Burger. La société affirme qu'environ 1% des 10 000 sites Web à plus fort trafic s'appuient sur sa plateforme, ce qui devrait leur permettre de se débarrasser de leur ancienne pile LAMP et de passer à une pile plus moderne, basée sur des outils open source plus modernes. Gatsby supprime également un système de gestion de contenu monolithique et rassemble une variété d’outils permettant aux créateurs de contenu d’utiliser des plateformes telles que WordPress ou Drupal pour créer ce qui est essentiellement un système de gestion de contenu sans tête. Dans ce cas, Gatsby devient simplement la couche de présentation du CMS.

    « Gatsby est devenu un élément essentiel de notre approche du développement Web et renforce la présence sur le Web des initiatives IBM Design, y compris le langage IBM Design et notre système de conception open source Carbon Design System », a déclaré Alison Joseph, développeur senior chez IBM. « L'utilisation de Gatsby nous a permis de respecter nos normes très strictes en matière de vitesse et de performances, tout en facilitant la tâche des autres équipes d'IBM pour créer des sites de marque IBM ».

    « La technologie qui alimente le Web est en train d'être réinventée. Encore. Afin de rendre le Web ultra rapide et beaucoup plus sûr, l'architecture technologique qui alimente les sites Web est en train de subir un changement fondamental », a déclaré Devdutt Yellurkar, partenaire général de CRV. « Kyle est un visionnaire qui a compris cela en 2015 et qui a créé Gatsby pour capitaliser sur ce changement de paradigme. Gatsby ouvre la voie avec une adoption massive par les développeurs et les créateurs de contenu. Je suis impatient de travailler avec cette équipe incroyable pour dynamiser Internet ».

    Le marché du développement de sites Web dépasse largement 40 milliards de dollars et évolue rapidement. Le marché des systèmes de gestion de contenu (CMS) représente plus de 5 milliards de dollars. Le marché de la sécurité des applications, qui comprend une part considérable des applications mobiles et Web, devrait atteindre plus de 11 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années. Enfin, les réseaux de distribution de contenu (Content Delivery Networks, CDN), mécanisme de plus en plus important pour la vitesse et la performance des sites Web, devraient atteindre 24,9 milliards de dollars d’ici 2025.

    Nom : team.png
Affichages : 1608
Taille : 348,9 Ko
    Equipe Gatsby

    « Nous avons passé quatre ans à développer Gatsby afin d’être la plateforme la plus complète pour créer un site Web moderne », a expliqué le fondateur et PDG de Gatsby, Kyle Matthews.

    « Avec Gatsby, nous réinventons la technologie des sites Web pour permettre aux utilisateurs de créer des sites ultrarapides, incroyablement sécurisés et stables. Les développeurs Web peuvent désormais tirer parti des technologies et des pratiques d'ingénierie modernes les plus productives et les plus performantes, notamment Git, React, GraphQL et le déploiement en continu.

    « Gatsby élimine une grande partie de la complexité du développement de sites Web. Les équipes nous disent qu’elles peuvent créer des sites extraordinaires 3 à 5 fois plus rapidement avec Gatsby, tout en s’amusant davantage. Le web est un média incroyable. N'importe qui, n'importe où, peut créer un site et envoyer ses idées au monde entier. Des individus, des équipes et des organisations se tournent vers Gatsby pour créer des sites Web et des applications qui se démarquent ».

    Gatsby lui-même est basé sur le projet open source de GatsbyJS. La société affirme que plus de 2 500 personnes ont contribué depuis le début du projet. Matthews assure que Gatsby (la société) contribue maintenant à hauteur d'environ 3 millions de dollars par an sur des projets open source qui incluent les outils centraux de Gatsby et l'écosystème de plugins qui l'entoure.

    À l'instar des projets Open Source similaires, Gatsby monétise ses outils en proposant un service hébergé qui aide les équipes de développeurs à créer rapidement un nouveau site, à partir de 50 USD / mois pour un site.

    Gatsby s'appuie sur deux projets JavaScript open source pour le développement de sites Web et d'applications Web. L’un est React, une bibliothèque pour la conception d’UI qui a été publiée par Facebook, et l’autre est Webpack, un ensemble de modules qui transforme des éléments tels que HTML, CSS et des images. Gatsby génère des sites sous forme de fichiers statiques qui préchargent des ressources afin de réduire le temps de chargement des pages. Il s'intègre à plus de 120 backends et à plus de 1 200 plugins dans 15 des principaux systèmes de gestion de contenu (CMS).

    Un puissant moteur de plug-in permet aux développeurs d'extraire des données directement à partir de plateformes SaaS (Software-as-a-Service), d'API, de bases de données, de systèmes de fichiers, etc. Et utilement, Gatsby est fourni avec des sites de modèles préconfigurés pour différents cas d'utilisation, en plus d'une liste organisée de projets de communauté et de ressources d'apprentissage, tels que des podcasts et des tutoriels.

    Gatsby propose un service hébergé sur le cloud, Gatsby Preview, qui permet aux équipes de créer des applications Web et des sites Web et de voir les modifications en temps réel. À cette fin, il génère une URL temporaire partageable pour la visualisation immédiate et contextuelle des travaux en cours dans Contentful, Sanity, Dato, ContentStack et Drupal.

    Gatsby

    Source : Gatsby

    Et vous ?

    Avez-vous déjà utilisé Gatsby ou un outil / service similaire pour vos sites Web ?
    Qu'en avez-vous pensé ?

    Voir aussi :

    Gitlab double sa valorisation à 2,75 milliards de dollars avant son introduction en bourse prévue en 2020 grâce à un nouveau financement de 268 millions de dollars
    Coil, Mozilla et Creative Commons lance Grant for the Web, un projet de 100 millions de dollars pour améliorer la monétisation dans l'écosystème Web
    Mattermost lève 50 MM$ pour faire progresser son alternative à Slack et rêve d'un service de messagerie open source mainstream en entreprise
    La startup de neurosciences d'Elon Musk lève plus de fonds, Neuralink prévoit 51 millions USD pour tenter de relier le cerveau humain à l'ordinateur
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Nouveau Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    septembre 2019
    Messages
    1
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 30
    Localisation : France, Tarn (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2019
    Messages : 1
    Points : 1
    Points
    1
    Par défaut
    C'est un CMS qui a résorbé sa dette technique quoi... non ?

    PS : je viens de voir que le site officiel de react était fait avec ce CMS. Etonnant !

    EDIT : en fait je pense que j'ai compris à l'envers. Si je suis bien le raisonnement, c'est une stack de dev web et ils proposent leur composant pour simplifier le développement.
    Ca me fait amèrement penser à des serveurs d'application type JBoss...

  3. #3
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Noob
    Inscrit en
    octobre 2009
    Messages
    344
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Nouvelle-Zélande

    Informations professionnelles :
    Activité : Noob

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2009
    Messages : 344
    Points : 1 164
    Points
    1 164
    Par défaut
    Non a priori c'est juste un outil pour créer des sites statiques, sauf que au lieu de régénérer tes pages à partir d'un backend à chaque requête tout est généré lors du build ce qui te permet de ne pas avoir de backend et de servir les fichiers via des CDN. Leur marché c'est le wordpress, en gros si tu veux rajouter un article à ton blog tu dois avoir j'imagine un éditeur qui génère des fichiers markdown dans le repo et quand tu publies en gros tu rebuild le tout.

    En gros ils ont "réinventé" le HTML static mais comme c'est du React ça sonne plus cool

    Vu qu'ils parlent de se passer de backend j'imagine que ca ne marche pas du tout pour toutes les applications qui ont de l'input utilisateur, car cela nécessiterait d'avoir des routines qui régénèrent les pages concernées à chaque changement.
    Désolé pour les rétines, clavier QWERTY

Discussions similaires

  1. Réponses: 4
    Dernier message: 10/07/2019, 21h03
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 19/07/2010, 08h59
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 01/11/2009, 17h51
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 01/11/2009, 17h51

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo