Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    881
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 881
    Points : 24 804
    Points
    24 804
    Par défaut L'exécutif de la Fondation Linux pense que l'edge computing sera plus important que le cloud computing
    L'exécutif de la Fondation Linux pense que l'edge computing sera plus important que le cloud computing
    à l’horizon 2025

    La Fondation Linux organise cette semaine à Anvers, en Belgique, l’Open Networking Summit (ONS), un événement centré sur les réseaux de l’industrie, et principalement pour discuter de l’avenir des réseaux open source. L’événement a commencé depuis hier et se poursuivra jusqu’au 25 septembre. Lors de son discours-programme à l'Open Networking Summit ce lundi 23 septembre, Arpit Joshipura, directeur général des réseaux au sein de la Fondation Linux, a déclaré que l’edge computing se développe rapidement et qu’il dépassera le cloud computing d'ici 2025.

    Pour rappel, l'edge computing, encore appelé l'informatique en périphérie ou l'informatique en périphérie du réseau, est une méthode d'optimisation employée dans le cloud computing qui consiste à traiter les données à la périphérie du réseau, près de la source des données. On minimise donc les besoins en bande passante entre les capteurs et les centres de traitement des données en entreprenant les analyses au plus près des sources de données. Cette approche nécessite la mobilisation de ressources (ordinateurs portables, des smartphones, des tablettes ou des capteurs) qui peuvent ne pas être connectées en permanence à un réseau.

    Nom : 2014-02-171.png
Affichages : 5041
Taille : 15,9 Ko

    Autrement dit, l’edge computing consiste à traiter les données à proximité de la périphérie du réseau utilisé pour générer des données et non dans un entrepôt de traitements de données centralisés comme un centre de données. Pour cela, l’edge computing suppose une architecture informatique distribuée avec une puissance de traitement décentralisée. L’avantage avec cette pratique est que cela favorise l’accélération des flux de données et élimine les problèmes de connectivité, de latence, ou de bande passante.

    En 2017, selon le cabinet d’étude Gartner, les entreprises devraient commencer à utiliser de plus en plus les modèles de conception du edge computing dans leurs architectures et spécialement pour celles avec des éléments importants de l’internet des objets (IdO). Et au-delà de la croissance de l’adoption de cette technologie, Gartner a précisé que le cloud computing et l’edge computing devront être utilisés ensemble, de sorte que le cloud gère le modèle axé sur les services et l’edge computing s’occupe du style de livraison des données qui permet d’exécuter des aspects déconnectés du service cloud.

    L’informatique en périphérie attire de plus en l’attention des grandes entreprises et organisation comme la Fondation Linux. En janvier 2019, la Fondation Linux a lancé l’initiative LF Edge chargée d’établir un framework ouvert et interopérable pour l’informatique en périphérie. LF Edge est une organisation au sein de la Fondation Linux qui vise à établir un framework ouvert et interopérable pour l'edge computing indépendamment du matériel, du silicium, du cloud ou du système d'exploitation. Lancée il y a neuf mois, l’organisation connaîtrait déjà une croissance remarquable.

    Nom : z1.png
Affichages : 1951
Taille : 243,6 Ko

    La LF Edge cherche à regrouper tous les acteurs de l'informatique en périphérie sous un même toit avec une seule technologie. Son objectif principal est de créer une pile logicielle qui unifie le marché fragmenté de l’informatique en périphérie autour d'une vision commune et ouverte de l'avenir de l'industrie. Lors de la première journée de l'Open Networking Summit ce lundi en Belgique, la LF Edge a annoncé que le projet se poursuit avec une croissance rapide et accueille désormais deux nouveaux projets et quatre nouveaux membres.

    Arpit Joshipura a annoncé que deux autres projets sont en cours d'intégration dans LF Edge : Baetyl et Fledge. Anciennement connu sous le nom de Baidu OpenEdge, Baetyl est projet soutenu par Baidu. Baetyl étend de manière transparente le cloud computing, les données et les services aux périphériques, permettant ainsi aux développeurs de développer des applications légères, sécurisées et évolutives. Baetyl cible principalement les développeurs de périphériques IdO edge qui ont besoin du cloud computing, de données et de services.

    « À l'ère de la 5G et de l'IdO, l'informatique en périphérie aura d'énormes possibilités de jouer un rôle dans tous les domaines et toutes les industries. En tant que membre fondateur de LF Edge, Baidu Intelligent Cloud a décidé de faire don de Baetyl, un framework de calcul intelligent pour l’informatique en périphérie, à la communauté, dans l'espoir de rendre la pareille à la communauté open source tout en continuant à contribuer aux technologies de pointe de l'écosystème technologique mondial », a déclaré Watson Yin, vice-président de Baidu et directeur général de Baidu Intelligent Cloud.

    Nom : edge-computing-650x275.jpg
Affichages : 1919
Taille : 37,8 Ko

    Fledge est un framework et une communauté open source à la pointe de l'industrie axée sur les opérations critiques, la maintenance prédictive, la connaissance de la situation et la sécurité. Soutenu par Dianomic et anciennement connu sous le nom de FogLAMP, Fledge est conçu pour intégrer l'IdOT (l’internet des objets industriels), des capteurs et des machines modernes partageant tous un ensemble commun d'API d'administration et d'application avec les systèmes industriels « brown field », ainsi que le cloud.

    Les développeurs Fledge conçoivent des solutions de fabrication industrielle plus intelligentes, meilleures et moins coûteuses pour accélérer l'adoption d'Industrial 4.0. « Les efforts du LF Edge pour un framework ouvert et interopérable sont particulièrement nécessaires pour l'usine industrielle où la plupart des systèmes, équipements ou capteurs utilisent leurs propres protocoles et définitions de données », a déclaré Tom Arthur, directeur général et cofondateur de l’entreprise Dianomic Systems.

    « Conçu spécifiquement pour le secteur industriel, Fledge est le framework idéal pour les opérateurs industriels, les intégrateurs de systèmes et les fournisseurs d'équipements pour intégrer, déployer, contribuer et construire une communauté industrielle open source florissante », a-t-il ajouté. Ainsi, Baetyl et Fledge se joignent aux projets fondateurs de l'organisation LF Edge de la Fondation Linux : Akraino Edge Stack, EdgeX Foundry, Home Edge, Open Glossary of Edge Computing et Project EVE.

    Par la même occasion, la Fondation IOTA, la Fondation SAIC (TESRA), Thunder Software et Zenlayer se joignent comme membres généraux. « C'est incroyable d'être témoin d'un tel soutien de l'industrie à l'innovation collaborative pour créer un framework open source à la pointe du progrès. En seulement neuf mois, LF Edge a connu une croissance phénoménale. Nous ne pourrions être plus heureux d'accueillir nos nouveaux membres et projets », a déclaré Arpit Joshipura.

    « L'expertise ajoutée dans les domaines de l'industrie de pointe, de la fabrication, de l'énergie et plus encore rapproche la communauté et l'écosystème d'un ensemble plus complet de technologies de pointe, offrant une innovation commune à tous les secteurs technologiques à la pointe du progrès », a-t-il ajouté. Ainsi, sur cette base, Joshipura pense que l’informatique en périphérie se développe rapidement et qu’à l’horizon 2025, il dépassera le cloud computing.

    Par ailleurs, notons qu’en début du mois de juin, l’International Data Corporation (IDC) estimait que les livraisons mondiales de processeurs optimisés pour l'IA pour les systèmes de périphérie atteindront 340,1 millions d'unités en 2019, en hausse de 170 % par rapport à 2018. L’IDC prévoit que d'ici 2023, le marché atteindra 1,5 milliard de commandes unitaires avec un taux de croissance annuel composé (TCAC) sur cinq ans de 64,9 %. D’un autre côté, l’IDC a observé que même si les dépenses dans les systèmes de cloud computing ont baissé en 2019, les revenus de l’infrastructure du cloud computing continuent néanmoins d’augmenter.

    Source : Open Networking Summit

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Êtes-vous du même avis que la Fondation Linux ? Pourquoi ?

    Voir aussi

    Quelles sont les tendances technologiques qui marqueront l'année 2018 ? Gartner dresse sa liste des technologies pour 2018 avec l'IA comme base

    IDC : les livraisons annuelles de processeurs optimisés IA pour l'informatique en périphérie atteindront 1,5 milliard d'unités d'ici 2023

    Les revenus de l'infrastructure du cloud computing continuent d'augmenter malgré le ralentissement des dépenses en 2019 selon IDC
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    301
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 301
    Points : 435
    Points
    435
    Par défaut
    Que cela peut être très intéressant

  3. #3
    Membre habitué
    Femme Profil pro
    Développeur de jeux vidéo
    Inscrit en
    décembre 2017
    Messages
    40
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 27
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur de jeux vidéo

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2017
    Messages : 40
    Points : 199
    Points
    199
    Par défaut
    Si j'ai bien compris, on retourne à nouveau sur du traitement local, mais comme on veut pas laisser entendre qu'on fait marche arrière (ou qu'on veut pas admettre que la marche arrière était le "cloud" et qu'on veut repartir vers l'avant), on invente un nouveau buzzword pour faire semblant qu'on innove, et on ramasse les investisseurs ignares avec l'exposition de la presse ?

  4. #4
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    301
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 301
    Points : 435
    Points
    435
    Par défaut
    Oui , cela est devenu plus raisonnable au prix du gigaflops et à l ' avantage de pouvoir traité en amont la RGPD via le design , sans compter qu ' économiquement parlant le stockage on cloud des tables SQL ne coute rien

Discussions similaires

  1. Pourquoi avez-vous choisi Unix/Linux plutôt que Windows ?
    Par Community Management dans le forum Linux
    Réponses: 713
    Dernier message: 22/08/2019, 12h32
  2. Réponses: 30
    Dernier message: 19/12/2016, 11h48
  3. Réponses: 32
    Dernier message: 26/10/2010, 14h49

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo