Apple a modifié l’algorithme de recherche de son App Store qui favorisait ses propres applications dans les résultats de recherches
quelques mois après une plainte déposée par Spotify

Le New York Times (NYT) a récemment fait savoir que depuis 2016, l’algorithme de recherche dans l’App Store, a grandement favorisé les applications d’Apple en les plaçant plus haut dans les résultats de recherches contrairement à celles des développeurs tiers. Pour affirmer cela, le NYT a analysé 6 années de résultats de recherches et s’est rendu compte de ce que les applications propres à Apple occupaient la première place des résultats de recherches depuis au moins 700 termes de recherche. Cette pratique d’Apple avait été constatée depuis longtemps déjà et une plainte avait d’ailleurs été déposée un peu plus tôt cette année contre l’entreprise par Spotify.

Quelques mois seulement après le dépôt de la plainte, les résultats de recherches au niveau de l’App Store ont rapidement semblé plus raisonnables et plus équilibrés. En effet, Apple a finalement mis à jour l'algorithme de recherche de l'App Store afin de se handicaper et de faciliter la recherche des applications d'autres développeurs. L'algorithme récemment modifié de l'App Store d'Apple empêche un trop grand nombre de ses propres applications de dominer les résultats de recherches. Vu que la société faisait déjà face à une enquête antitrust de l'UE, les dirigeants d'Apple ont pris soin d'éviter de reconnaître des actes fautifs ou des erreurs préjudiciables et plutôt que de parler d’une correction, ils disent avoir amélioré les choses.

Nom : apple-app-store-ios.jpg
Affichages : 734
Taille : 64,5 Ko

Dans sa défense, Apple a déclaré avoir mis en place un algorithme qui regrouperait souvent les applications du même développeur dans les résultats de recherches. Ce qui peut être assez pratique lorsque vous utilisez des termes tels que “bureau”, qui vous présenteront la suite complète de Microsoft pour iOS. Mais dans d’autres cas, cette approche confère à certains développeurs, un avantage injuste et rend plus difficile la recherche de ce que vous voulez. Apple, qui développe évidemment un grand nombre d’applications pour iOS, était l'un des développeurs qui voyaient cet avantage. Apple en a bien profité en sachant que c’était injuste, même si aujourd’hui l’entreprise refuse de reconnaître sa faute.

Il faut rappeler qu’avant 2016, Apple ne répertoriait pas ses propres applications dans l'App Store, car celles-ci étaient déjà préinstallées sur les appareils de la société et aucune pratique déloyale n’avait jusque-là été observée. Ce n’est qu’après qu’Apple ait commencé à ajouter ses applications à l'App Store, que ces dernières ont progressivement commencé à dominer les résultats de recherches, une tendance que les ingénieurs d'Apple disent n'avoir remarquée que plusieurs mois plus tard.

L’App Store a généré plus de 50 milliards de dollars l’an dernier, et les deux tiers des téléchargements ont commencé par une recherche. Étant donné que cette plateforme est le seul endroit où les utilisateurs d’iPhone peuvent télécharger des logiciels natifs, il est donc important qu’il y ait une égalité des chances pour tous les développeurs de faire voir leurs applications.

Source : Reuters, New York Times

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi :

Apple se servirait de l'App Store pour copier les meilleures idées pour son écosystème Grâce à son accès à une véritable mine d'informations
App Store : la Cour suprême US autorise les poursuites antitrust contre Apple Accusé d'être la raison de la hausse des prix des applications
Apple révèle le nombre de demandes de suppression des applications de l'App Store par les gouvernements Pour la première fois dans un rapport