Xilinx lance un accélérateur à base de FPGA à basse consommation,
à peine 75 W pour un facteur d'accélération jusque 20

Xilinx est un nom bien connu dans le marché des FPGA, des puces entièrement reconfigurables. Outre ses produits destinés à la simulation de processeurs (qui nécessitent des moyens immenses), Xilinx vise bien d'autres marchés, notamment celui des accélérateurs pour serveurs : certaines applications peuvent être codées en dur au niveau matériel pour gagner en efficacité. Cela se fait notamment pour l'encodage de vidéos ou l'inférence de réseaux neuronaux. Récemment, Xilinx a lancé son Alveo U50, un FPGA sur une carte PCIe avec une consommation énergétique maîtrisée (75 W) et un refroidissement passif, le tout dans une carte de largeur normale (contrairement aux cartes graphiques, des accélérateurs très prisés) et de hauteur divisée par deux par rapport au format habituel. Selon Xilinx, cette carte peut fournir une accélération d'un facteur de dix à vingt en débit, latence et efficacité énergétique par rapport aux CPU et GPU habituels.

Nom : U50_Top_Down.jpg
Affichages : 1263
Taille : 314,5 Ko

La carte dispose de deux ports Ethernet (format SFP-DD) gérant des débits allant jusque vingt-cinq gigabits par seconde chacun ou un port QSFP28 (en fibre optique) pour monter à cent gigabits par seconde : ainsi, la puissance de calcul est très rapidement disponible sur le réseau, pour diminuer la latence au maximum (si les calculs étaient effectués sur un serveur classique, il faudrait compter une communication par PCIe entre la carte réseau et le processeur, puis le traitement d'une interruption par le système d'exploitation, le temps de traitement effectif, puis le chemin inverse). Au besoin, le FPGA gère des protocoles comme NVMe-oF. Pour d'autres applications, la carte se connecte sur un bus PCIe 4.0. La puce contient également de la mémoire en grande quantité : huit gigaoctets de HBM2 (avec un débit qui peut monter jusque quatre cents gigaoctets par seconde).

Ces FPGA sont en cours d'échantillonnage, les processus habituels de qualification sont en cours : on devrait les voir arriver durant l'automne 2019.

Source : site officiel et spécifications.