Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    4 670
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 4 670
    Points : 121 774
    Points
    121 774
    Par défaut Les cyborgs vont remplacer les humains dans la « nouvelle ère » du monde, selon le futurologue James Lovelock
    Les cyborgs vont remplacer les humains dans la « nouvelle ère » du monde,
    selon le futurologue James Lovelock

    Selon Novacene, un nouveau livre de James Lovelock, le célèbre environnementaliste et futuriste britannique, « Notre suprématie en tant que principaux interprètes du cosmos est sur le point de s'achever ». Et de préciser que « Les personnes qui comprendront l'avenir ne seront pas des êtres humains mais ce que j'ai choisi d'appeler des "cyborgs" qui se seront conçus et construits eux-mêmes."

    Lovelock décrit les cyborgs comme les descendants autonomes et conscients des robots et des systèmes d’intelligence artificielle d’aujourd’hui. Il appelle l’ère de leur domination la Novacene - littéralement, la « nouvelle ère ».

    De nos jours, les adeptes du luddisme moderne ne manquent pas, prévenant que la technologie va bientôt nous submerger. Le luddisme est, selon l'expression de l'historien britannique Edward P. Thompson (1924-1993), un « conflit industriel violent » qui a opposé dans les années 1811-1812 en Angleterre des artisans — tondeurs et tricoteurs sur métiers à bras du West Riding, du Lancashire du sud et d'une partie du Leicestershire et du Derbyshire — aux employeurs et manufacturiers qui favorisaient l'emploi de machines (métiers à tisser notamment) dans le travail de la laine et du coton. La lutte des membres de ce mouvement clandestin, appelés luddites ou luddistes, s'est caractérisée par les « briseurs de machines ».

    Mais les prédictions audacieuses de Lovelock se démarquent du luddisme. Contrairement aux technosceptiques, dont l'informaticien de l'Université de Louisville, Roman Yampolskiy, Lovelock pense qu'il est peu probable que nos machines se retournent contre nous, à la manière de Terminator. Et contrairement aux utopistes comme le futuriste Ray Kurzweil, il n’envisage pas que les humains et les machines s’unissent à la perfection dans une union que certains appellent la singularité.

    Au contraire, Lovelock envisage l'évolution de la technologie à travers une perspective évolutive, en accord avec ses décennies de recherche et de réflexion sur les systèmes écologiques et biologiques.

    Nom : gaia.png
Affichages : 1918
Taille : 132,1 Ko

    Le début de la fin ?

    Les premières étapes qui vont conduire à la Novacene sont déjà en cours, explique Lovelock. Il cite l’exemple d’AlphaZero, une IA qui a appris à jouer au jeu Go et qui est ensuite rapidement devenu le « meilleur joueur » de Go au monde. Les ordinateurs actuels peuvent déjà traiter les données beaucoup plus rapidement que nous ne le pouvons. Avec une intelligence artificielle totalement indépendante, dit-il, les cyborgs de demain deviendront facilement mille fois plus intelligents que nous.

    Lovelock imagine des cyborgs remplissant toutes les niches évolutives de la planète. « Je pense que les cyborgs sont un autre royaume de la vie », dit-il. « Ils seront à nos côtés à peu près de la même manière que le royaume des animaux est aux côtés du royaume des plantes ».

    À quoi ressembleraient les cyborgs ? Lovelock est intentionnellement vague parce qu'il s'attend à ce que les règles de base de la conception d'un cyborg soient repensé d'une manière à laquelle nous n'avons pas pensé. « Les Cyborgs connaîtraient un nouveau départ ; comme Alpha Zero, ils partiraient d'une page blanche », écrit-il dans son livre. Selon lui, ces cyborgs pourraient ressembler à des sphères ou même « n'avoir aucune forme du tout », existant principalement à l’intérieur des ordinateurs.

    Quelle que soit leur forme, les cyborgs seraient tellement au-dessus de nous intellectuellement qu'ils pourraient nous considérer comme faisant partie du paysage de fond de la planète (loin donc des trois lois de la robotique formulées par l'écrivain de science-fiction Isaac Asimov et John W. Campbell qui sont : un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, en restant passif, permettre qu'un être humain soit exposé au danger ; un robot doit obéir aux ordres qui lui sont donnés par un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la première loi ; un robot doit protéger son existence tant que cette protection n'entre pas en conflit avec la première ou la deuxième loi). Alternativement, ils pourraient nous apprécier de la même manière que nous apprécions les plantes. Cette possibilité séduit Lovelock, qui aime passer des jours dans le jardin autour de son chalet situé dans le Dorset, en Angleterre.

    Une fois établis, les cyborgs resteront dominants sur notre planète. « La Novacene sera probablement l'ère finale de la vie sur Terre », estime Lovelock.

    En route vers la Novacene

    Ce n’est pas la première fois que Lovelock apporte au monde scientifique un argumentaire controversé. Sa nouvelle idée sur une prise de contrôle imminente par les cyborg s’appuie sur une idée fondamentale qui l’a rendu célèbre, l’hypothèse dite de Gaia qu’il a développée avec la biologiste Lynn Margulis en 1974.


    Selon cette hypothèse, la Terre serait « un système physiologique dynamique qui inclut la biosphère et maintient notre planète depuis plus de trois milliards d'années en harmonie avec la vie ».

    L'ensemble des êtres vivants sur Terre formerait ainsi un vaste superorganisme — appelé « Gaïa », d'après le nom de la déesse de la mythologie grecque personnifiant la Terre — réalisant l'autorégulation de ses composants pour favoriser la vie. Un exemple cité par Lovelock à l'appui de son hypothèse est la composition de l'atmosphère, qui aurait été régulée au cours du temps de manière à permettre le développement et le maintien de la vie.

    Pour être plus clair, notre planète se comporte comme un seul organisme autorégulateur. Au cours des quatre milliards d'années écoulées depuis le début de la vie, des processus biologiques ont progressivement modifié l'atmosphère, les terres et les océans pour que la Terre reste habitable. Le soleil est devenu plus brillant, des volcans ont éclaté, des astéroïdes ont frappé, et pourtant notre planète a constamment maintenu les conditions propices à la chimie de l’eau liquide et du carbone: l’essentiel de la vie.

    L'hypothèse Gaïa, qui s'est déclinée en plusieurs théories, repose sur un modèle scientifique qui se fonde sur plusieurs constatations écologiques, climatologiques, géologiques ou encore biologiques — à travers la notion d'éco-évolution notamment —, appelé Earth system science. Il en résulte un pronostic alarmiste quant à l'avenir de la biosphère, face au défi du changement climatique notamment.

    « Le concept de Gaia est essentiel à notre compréhension croissante de la vie dans l'univers », a déclaré David Grinspoon, astrobiologiste au Planetary Science Institute de Tucson, en Arizona. Paul Davies, physicien à l'Arizona State University de Tempe, considère Gaia comme « un concept utile pour souligner le couplage des cycles biologiques et géologiques ».

    Source : MIT

    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette vision du futur ?
    Les êtres humains pourraient-ils être relégués au rang de « décoration » par les intelligences artificielles comme l'imagine l'auteur ou alors voyez-vous plus une implémentation des lois de la robotique d'Isaac Asimov ?

    Voir aussi :

    Intelligence artificielle : Amazon, Microsoft ou Intel seraient en bonne place pour la création potentielle de "Skynet", d'après une étude
    Gartner : la montée en puissance de l'IA créera 2,9 mille milliards USD de valeur commerciale en 2021 en valorisant l'intelligence augmentée
    Microsoft investit 1 Md$ dans OpenAI, la société fondée par Elon Musk, qui tente de développer une IA semblable à l'intelligence humaine
    Intelligence artificielle : Bruno Le Maire précise la stratégie française et où vont aller les 1,5 milliard d'euros promis d'ici 2022
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Développeur backend junior - Symfony
    Inscrit en
    janvier 2018
    Messages
    291
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 25
    Localisation : France, Aisne (Picardie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur backend junior - Symfony
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2018
    Messages : 291
    Points : 669
    Points
    669
    Par défaut
    Je pense que c'est, pour une fois, et quelque peu rafraîchissant, une vidéo utopiste, du moins en quelques sorte.

    J'ai vu récemment un documentaire sur la chaîne YouTube d'Arte qui parlait justement de l’avènement des IA et deux choses sont à retenir :
    • Leur avènement va changer notre vie comme jamais en introduisant de nouveaux concepts dans notre environnement (notamment la problématique du travail) et qu'il faut préparer les bouleversements sociaux et économiques que cela va engendrer
    • Les IA vont transcender la limite que notre condition nous impose : le temps ne sera plus qu'une "blague" car les machines travailleront en dépassant ce concept et ma transmission nécessaire du savoir dont nous sommes victime ne sera plus


    Alors après, c'est idéalisé car en réalité, aujourd'hui, on a pas réussi à faire mieux que l'intelligence d'une souris en terme d'IA.

    Si on se base sur un auteur (dont je sais plus le nom), ce n'est pas de "l'intelligence" au sens propre qu'on entend et seul l'Homme est doué d'intelligence selon lui. Maintenant, avec cette problématique, on s'interroge sur la définition réelle et sérieuse et donc, on va vers la philosophie.

    Bref, on est encore loin, selon toute vraisemblance, des IA destructrices genre Skynet.

  3. #3
    Nouveau Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    560
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 29
    Localisation : Algérie

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 560
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    reste surtout a prouver que c'est possible.... l'univers a des lois qu'on ne peut dépasser.
    Il est peut être impossible par les mathématiques de créer une intelligence artificiel supérieure a l'homme.... peut être même que l'homme est la créature la plus intelligente qui soit possible de faire dans cette univers.
    Dans le vivant connu seul l'homme est capable de bâtir un processeur.
    L'homme c'est le résultat issue d'un algo (l'algorithme génétique) qui tourne depuis des millions/milliards d'années, c'est peut être la/l'une des solutions optimal de cette algo et qu'on ne peut faire mieux en terme d'intelligence dans l'univers.
    Tant que l'on n'aura pas la preuve d'une vie plus intelligente que nous ailleurs ou que l'on aura pas crée une IA plus intelligente qu'un humain cela reste une hypothèse qu'on aurait tord d'écarté. Parceque la nature quand regarde bien c'est des calculs mathématiques...

    Aujourd'hui l'ia la plus avancé du monde c'est juste des calculs basé sur des poids et des moyennes et monotâche et la tache qu'on programme est "simple" de surcroît.
    Des que l'ia rencontre un élément/événement inconnue ou rare elle plante et c'est le contre maître qui viens la débuger.

    Il faut parfois rappeler les réalité, on fantasme beaucoup en ce moment sur les voiture autonome, je rappelle que Tesla n'est que de niveau 3/5 par exemple, le niveau 4 semble atteignable d'ici quelques années mais le niveau 5 j'attends de voir sur une route au ladakh entre 2 ravins.
    le marketing a souvent tendance a en faire trop.

    et de toute façon je vois pas comment une IA pourrais répondre a nos grande questions... qu'il y'a t'il avant le big bang, il y'a quoi après la mort, y'a quoi dans un trou noir, les mathématique sont elle sune inventions de l'homme...etc.
    L'ia pourra aidé/aide a trouvé des remèdes contre les maladies ou designer des meilleurs avions/fusée mais pas à nous faire une machine a voyager dans le temps ou une machine capable de nous déplacer rapidement dans l'univers avec des cannons laser et des boucliers laser.

    L'ia vas surement être une révolution social, mais technologique je ne sais pas... Le mieux que l'on puisse m'offrir aujourd'hui c'est un robot pour s'occuper de papy/mamie atteint d’Alzheimer, d'une espérance de vie plus longue et... c'est tous en faite, j'ai pas besoin de plus.
    J'ai bien envie d'aller 1-2 semaine sur la lune ou mars pour les vacances mais voila nos besoin technologique aujourd'hui nous suffise je trouve. J'ai de l'eau potable, de la bonne nourriture, je joue en 4K 60fps... de quoi l'homme a t'il encore besoin en vrai ? d'un robot qui fait la vaisselle et le jardin ? a un moment donné la technologie n’apporte plus rien, c'est comme de passer d'une télé 4K a du 8K cela ne vas pas changer grand chose.
    La réalité virtuel montre bien le probleme d'ailleurs, c'est surement une révolution aussi importante que la 3D et pourtant les gens ne saute pas dessus, peut être une lassitude technologique ? (j'ai déjà essayé l'oculus, c'est cool mais voila je suis pas non plus allé en acheté un le lendemain)

  4. #4
    Membre à l'essai
    Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2012
    Messages
    14
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2012
    Messages : 14
    Points : 20
    Points
    20
    Par défaut
    Même en considérant que les cyborgs soient autonomes (robot solaire), intelligents (IA forte) et évoluent par sélection naturelle (mort des algorithmes les moins performants) cela n'en constiturait pas pour autant un "autre royaume de la vie". La simulation de la vie n'est pas la vie !

    Tout comme Gaia n'a pas permis de mieux comprendre la vie. Son exemple de la "composition de l'atmosphère, qui aurait été régulée au cours du temps de manière à permettre le développement et le maintien de la vie" est faux. Une atmosphère primaire préexistait à la vie et son évolution n'est qu'une pollution des déchets d'organismes marins. La vie ne se régule pas, elle s'adapte... ou pas.

  5. #5
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Développeur backend junior - Symfony
    Inscrit en
    janvier 2018
    Messages
    291
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 25
    Localisation : France, Aisne (Picardie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur backend junior - Symfony
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2018
    Messages : 291
    Points : 669
    Points
    669
    Par défaut
    Citation Envoyé par ShigruM Voir le message
    reste surtout a prouver que c'est possible.... l'univers a des lois qu'on ne peut dépasser.
    Il est peut être impossible par les mathématiques de créer une intelligence artificiel supérieure a l'homme.... peut être même que l'homme est la créature la plus intelligente qui soit possible de faire dans cette univers.
    Dans le vivant connu seul l'homme est capable de bâtir un processeur.
    L'homme c'est le résultat issue d'un algo (l'algorithme génétique) qui tourne depuis des millions/milliards d'années, c'est peut être la/l'une des solutions optimal de cette algo et qu'on ne peut faire mieux en terme d'intelligence dans l'univers.
    Tant que l'on n'aura pas la preuve d'une vie plus intelligente que nous ailleurs ou que l'on aura pas crée une IA plus intelligente qu'un humain cela reste une hypothèse qu'on aurait tord d'écarté. Parceque la nature quand regarde bien c'est des calculs mathématiques...

    Aujourd'hui l'ia la plus avancé du monde c'est juste des calculs basé sur des poids et des moyennes et monotâche et la tache qu'on programme est "simple" de surcroît.
    Des que l'ia rencontre un élément/événement inconnue ou rare elle plante et c'est le contre maître qui viens la débuger.

    Il faut parfois rappeler les réalité, on fantasme beaucoup en ce moment sur les voiture autonome, je rappelle que Tesla n'est que de niveau 3/5 par exemple, le niveau 4 semble atteignable d'ici quelques années mais le niveau 5 j'attends de voir sur une route au ladakh entre 2 ravins.
    le marketing a souvent tendance a en faire trop.

    et de toute façon je vois pas comment une IA pourrais répondre a nos grande questions... qu'il y'a t'il avant le big bang, il y'a quoi après la mort, y'a quoi dans un trou noir, les mathématique sont elle sune inventions de l'homme...etc.
    L'ia pourra aidé/aide a trouvé des remèdes contre les maladies ou designer des meilleurs avions/fusée mais pas à nous faire une machine a voyager dans le temps ou une machine capable de nous déplacer rapidement dans l'univers avec des cannons laser et des boucliers laser.

    L'ia vas surement être une révolution social, mais technologique je ne sais pas... Le mieux que l'on puisse m'offrir aujourd'hui c'est un robot pour s'occuper de papy/mamie atteint d’Alzheimer, d'une espérance de vie plus longue et... c'est tous en faite, j'ai pas besoin de plus.
    J'ai bien envie d'aller 1-2 semaine sur la lune ou mars pour les vacances mais voila nos besoin technologique aujourd'hui nous suffise je trouve. J'ai de l'eau potable, de la bonne nourriture, je joue en 4K 60fps... de quoi l'homme a t'il encore besoin en vrai ? d'un robot qui fait la vaisselle et le jardin ? a un moment donné la technologie n’apporte plus rien, c'est comme de passer d'une télé 4K a du 8K cela ne vas pas changer grand chose.
    La réalité virtuel montre bien le probleme d'ailleurs, c'est surement une révolution aussi importante que la 3D et pourtant les gens ne saute pas dessus, peut être une lassitude technologique ? (j'ai déjà essayé l'oculus, c'est cool mais voila je suis pas non plus allé en acheté un le lendemain)
    Je suis assez d'accord.

    Le grand intérêt des IA va résider dans la recherche et une assistance au quotidien de chacun via l'attribution à des taches qui n'ont pas un grand intérêt à nos yeux. En revanche, je ne sais pas s'il est nécessaire de créer une IA forte pour réaliser des taches comme fabriquer une chose ou juste faire le ménage. Je vois plutôt la chose comme dans I Robot pour les anciens robots, en particulier les robots qui gèrent les poubelles ou les taches de tous les jours mais sans réel résonnement autre que celui d'exécuter un ordre (bon, il y a la question des lois de la robotique mais ça, c'est autre chose).

    Pour l'heure, l'une des IA les plus évoluées, à savoir Watson d'IBM, est utilisée pour aider au diagnostique et au traitement des cancers dans je ne sais plus quel hôpital aux USA. L'IA a uniquement pour rôle d'assister le médecin à prendre une décision en se basant sur les dossiers médicaux disponibles et de déterminer au mieux le meilleur traitement pour le patient : je trouve ça fantastique et utile.

  6. #6
    Expert éminent Avatar de BufferBob
    Profil pro
    responsable R&D vidage de truites
    Inscrit en
    novembre 2010
    Messages
    2 821
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : responsable R&D vidage de truites

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2010
    Messages : 2 821
    Points : 7 713
    Points
    7 713
    Par défaut
    Que pensez-vous de cette vision du futur ?
    j'y adhère complètement et ce depuis que j'ai une dizaine d'années, j'ai appris beaucoup plus tard et avec bonheur que d'autres avaient les mêmes intuitions, et notamment Lovelock avec son hypothèse Gaïa.
    c'est une hypothèse que je trouve élégante, en ça qu'elle satellise l'anthropocentrisme qui régit nos sociétés pour laisser la place à une description de la nature beaucoup plus humble et à mon goût, cohérente.

    il faut néanmoins préciser qu'on parle ici de "cyborgs" comme étant des "organismes cybernétiques", or la définition d'un cyborg est souvent celle d'un être vivant rehaussé en tout ou partie par la cybernétique, ce n'est pas le cas ici, Lovelock en utilisant le terme de cyborg sous-entend -voire affirme- en réalité que les robots peuvent être vivants, et c'est véritablement l'idée à la base de son hypothèse Gaïa également : le vivant n'est pas un truc unique et merveilleux réservé à des élus de la nature, au contraire, tout ce qui s'anime (anima, animal) par lui-même peut être considéré comme vivant (et je partage en partie ce point de vue).

    on notera par ailleurs qu'il est question du "vivant" et non du "conscient", l'affaire de la conscience semble être plutôt bien entendue par les philosophes ( Matérialisme et Terminator (Monsieur Phi) : https://www.youtube.com/watch?v=qyDWSpX3xAk ) : un programme qui réaliserait les mêmes fonctions que notre cerveau (produirait les mêmes sorties avec les mêmes entrées) serait un vrai esprit conscient, tandis que la définition du vivant est encore quelque chose d'assez compliqué, ainsi on pourrait très bien se retrouver avec une IA avec un esprit en bonne et due forme, capable de raisonner, de penser, de se poser des questions sur qui et ce qu'elle est, et qui ne serait pas vivant... (typiquement un programme sans corps physique; pas de bras, pas de chocolat)

    Les êtres humains pourraient-ils être relégués au rang de « décoration » par les intelligences artificielles comme l'imagine l'auteur
    ce n'est pas ce que dit Lovelock, tout comme le titre putaclick "les cyborgs vont remplacer les humains", alors que son propos est nettement plus subtil et nuancé, pour le moins l'article affirme là où Lovelock envisage, n'est-ce pas précisément ce qu'on reproche aux médias et aux journalistes depuis quelques années ? c'est un peu la différence entre prendre les gens pour ce qu'ils sont et les inciter à l'être encore plus.

    on ne dirait pas de nos animaux de compagnie qu'ils sont des "décorations" dans notre environnement, nous les aimons sincèrement, pour autant si un chat se fait tuer on n'enverra pas l'être humain en prison, simplement parce que les lois sont pour les hommes, pas pour le reste du règne animal.

    et bien il pourrait en être de même avec les cyborgs de Lovelock, peut-être que ces cyborgs se prendraient d'affection pour les humains, peut-être que ce qu'ils préfèreraient ce serait justement rendre les humains heureux comme nous autres aimons faire plaisir à nos animaux, et peut-être que l'humain perdrait la totalité de ses droits (puisque la société ne leur appartiendrait plus) tout en démarrant une relation symbiotique avec les machines devenues superprédateurs à la place du superprédateur humain.

    là où le chat n'a d'autres occupations que de chasser les souris ou manger de la patté, l'humain a pour occupation sa société et tout ce qui la compose, peut-être que les cyborgs évolueraient dans d'autres domaines complètement différents (qui nous dépassent) et que la société humaine les intéresserait autant qu'à nous de chasser les souris.

    ou alors voyez-vous plus une implémentation des lois de la robotique d'Isaac Asimov ?
    pfou... non.
    Avant donc que d'écrire, apprenez à penser.
    Selon que notre idée est plus ou moins obscure, l'expression la suit, ou moins nette, ou plus pure.
    Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément.
                                                        - Nicolas Boileau, L'Art poétique

Discussions similaires

  1. Réponses: 4
    Dernier message: 20/10/2018, 15h03
  2. Réponses: 25
    Dernier message: 23/06/2017, 08h10
  3. Enregistrer les données dans une nouvelle feuille
    Par khantouch dans le forum Macros et VBA Excel
    Réponses: 8
    Dernier message: 05/07/2013, 11h29
  4. Bloquer les liens ou les ouvrir dans une nouvelle fenêtre
    Par Invité2 dans le forum Outlook Express / Windows Mail
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/01/2009, 18h33

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo