Des développeurs accusent Apple de se livrer à des pratiques anticoncurrentielles
À cause des changements introduits dans la politique de confidentialité de iOS 13

En mai dernier, des consommateurs ont introduit une plainte en nom collectif contre l’entreprise de Tim Cook. Ils ont accusé Apple de monopole sur le marché des applications pour iPhone au travers de son magasin d’applications en ligne – l’App Store – et se sont présentés comme des victimes directes des surfacturations appliquées par la société. D’après les plaignants, la firme de Cupertino oblige les utilisateurs de iPhone et iPad à acquérir les applications compatibles via sa plateforme et prélève une commission excessive de 30 % sur ces achats. Ils ont affirmé avoir le sentiment de payer Apple plutôt que les développeurs lorsqu’ils achètent une application sur l’App Store.

Nom : ios-appstore-search.jpg
Affichages : 1305
Taille : 12,8 Ko

Aujourd’hui, des développeurs - principalement les éditeurs des applications Twenty, ZenDrive, Life, 360, Zenly, Tile, Happn et Arity - reprochent eux aussi à Apple de se livrer à des pratiques anticoncurrentielles. Ils ont formé un collectif pour dénoncer les changements de politique introduits par Apple dans iOS 13, des changements qui d’après eux violent les règles du jeu en matière de concurrence. Ils pensent que la marque à la pomme cherche à leur mettre « des bâtons dans les roues » pour avoir l’avantage quand une application Apple entre en concurrence avec une application tierce proposant les mêmes services. Ces développeurs affirment que ces modifications risquent de semer la confusion chez les utilisateurs moins avancés, qui supposeront que l’application ne fonctionne pas correctement s’ils ne savent pas comment modifier leurs paramètres iOS afin de s’assurer que l’application dispose des autorisations appropriées. D’après eux, « comme Apple se développe dans les services supplémentaires, dont certains sont en concurrence avec les développeurs comme nous, la nécessité d’une concurrence équitable devient de plus en plus critique pour permettre à l’écosystème de se développer ».

Il faut rappeler qu’iOS 13 permet aux utilisateurs d’iPhone et d’iPad de mieux contrôler les activités de géolocalisation sur leurs dispositifs grâce à une fonctionnalité qui affiche une vue détaillée de la manière dont les applications utilisent leur position en arrière-plan, de sorte que les applications iOS qui avaient l’habitude de vous traquer en arrière-plan sans que vous en ayez conscience, ne peuvent plus le faire aisément comme auparavant. Cette nouvelle fonctionnalité qui met l’accent sur la protection de la vie privée de l’utilisateur permet à iOS 13 de présenter des notifications contextuelles lorsqu’une application utilise votre position en arrière-plan. La notification affiche également une carte des données de localisation suivies par une application spécifique ainsi qu’une explication de la raison pour laquelle l’application a besoin de ces données de suivi. Ces notifications s’affichent de façon périodique afin que les utilisateurs puissent décider s’ils veulent continuer d’autoriser une application à les suivre.

Ainsi, lors du lancement d’une application exploitant les données de localisation, la nouvelle option - « Autoriser une fois » - sera présentée à l’utilisateur, lui permettant d’explorer l’appli pour voir si elle répond à ses besoins avant de l’autoriser à accéder en permanence aux données de géolocalisation. Cette option sera présentée à côté des options existantes - « Autoriser lors de l’utilisation de l’appli » et « Ne pas autoriser » —. L’option « Toujours autorisée » reste disponible, mais l’utilisateur devra se rendre dans les paramètres iOS pour l’activer manuellement. (Une fenêtre contextuelle périodique présentera également l’option « Toujours », mais après un certain temps).

Nom : ios-13-localisation-gps.jpg
Affichages : 1342
Taille : 44,0 Ko

Malheureusement, cette initiative d’Apple ne semble pas plaire à certains développeurs, notamment à ceux qui exploitent les données de géolocalisation et qui dépendent de ces dernières pour garantir le fonctionnement correct de leurs applications. Ces développeurs mécontents n’ont pas manqué de faire part de leurs appréhensions à Tim Cook, le PDG d’Apple, dans une lettre. Hormis les inquiétudes exprimées en matière de concurrence, les développeurs qui ont écrit à Cook craignent aussi que les utilisateurs ne comprennent pas que la géolocalisation est indispensable pour profiter pleinement de leurs services et finissent par bloquer ou se désintéresser de leurs applications.

Apple, pour sa part, a rappelé que ce changement de politique s’inscrit avant tout dans une stratégie qui vise à améliorer la vie privée des utilisateurs sur iOS. Néanmoins, la société dit comprendre les inquiétudes des développeurs et précise que les applications Apple installées par défaut dans l’iPhone seront également soumises à la même politique que les applications tierces.

Source : The Information

Et vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Voir aussi

Facebook frappé par la répression d'Apple sur une fonctionnalité de messagerie, un changement dans l'iOS 13 imposant une refonte de ses applications
Des développeurs iOS lancent des poursuites contre Apple pour abus de position dominante et demandent l'ouverture d'iOS à des stores alternatifs
Nombreux sont les développeurs d'applications sur iOS qui prennent des raccourcis en matière de sécurité d'après une étude
WWDC 2018 : iOS 12 met l'accent sur la performance et propose des fonctionnalités pour lutter contre l'addiction au smartphone