Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    La préversion publique du client lourd de Microsoft Teams pour Linux est disponible
    Linux : vers un client lourd Microsoft Teams ? La firme de Redmond répond « restez connectés »
    Aux demandes des utilisateurs de l’OS open source

    On parle des utilisateurs de l’OS open source et pas n’importe lequel, mais bien de ceux qui exercent dans la sphère de la programmation informatique. D’ailleurs, d’après une récente enquête menée par les responsables de la plateforme Stack Overflow, ils sont plus nombreux à avoir choisi Linux plutôt que Windows comme systèmes d’exploitation sur lequel ils mènent à bien leur activités. Dans les chiffres du sondage qui a concerné 67 243 développeurs professionnels, 54,1 % ont fait le choix de Linux et 49,4 % celui de Windows. Pourtant, les linuxiens continuent à appeler au lancement d’un client lourd pour leur OS.


    Pour le moment, le client léger (la version accessible via un navigateur) est la seule issue pour ces derniers, ce contre quoi un utilisateur s’insurge : « presque trois ans se sont écoulés depuis la première requête et Microsoft n’a pas tenu les promesses. Je travaille dans une entreprise de plus de 20 000 personnes et je persuaderai les décideurs de s’éloigner de ce demi-produit non pris en charge. Les vrais ingénieurs travaillent sur Linux, pas sur Windows. » De façon brossée, il y a que le client léger est pauvre en fonctionnalités comparé au client lourd que Microsoft met à la disposition des utilisateurs de Windows. « L'expérience Microsoft Teams est très limitée en particulier pour les utilisateurs de Linux. L'impossibilité de faire des vidéoconférences, d'effectuer des partages de bureau et d'applications ou de faire des présentations amène à s'en détourner », précise un contributeur sur l’un des groupes de discussion de la firme de Redmond. L’un des avantages du concurrent Slack est qu’il offre un client lourd Linux à ses utilisateurs. Un utilisateur n’a pas manqué de le rappeler sur le fil de discussion « Linux client » de Microsoft. « Certaines équipes pourraient se tourner vers Slack », a-t-il ajouté.


    Il semble qu’une voie de sortie de « crise » soit à l’étude chez Microsoft. Un ingénieur de la firme a fait une sortie pour rassurer quant à ceci que Microsoft veut que tout le monde ait accès à Teams. « Restez connectés », a-t-il ajouté. Dans le même temps, l’entreprise a créé un dépôt pour un client lourd Microsoft Teams, mais ce dernier est encore vide.


    Sur la plateforme dédiée Microsoft Teams UserVoice, la requête Linux client arrive en deuxième position en termes de nombre de votes, preuve de l’engouement des travailleurs dans la filière de la programmation informatique autour de ces développements. Skype for Business a, pour sa part, déjà reçu 16 851 votes, mais, comme dans le cas de Microsoft Teams, le client Linux continue de se faire attendre.

    Sources : Microsoft Techcommunity, Teams Uservoice

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Voir aussi :

    Microsoft lance le nouveau service "Microsoft Teams" pour rivaliser avec le spécialiste du collaboratif en équipe, Slack

    Microsoft Teams, le concurrent direct de Slack sera disponible le 14 mars prochain et pourrait être intégré à Office 365

    Microsoft annonce la disponibilité de Microsoft Teams, son espace de travail collaboratif au sein d'Office 365

    Microsoft Teams : Microsoft étoffe son application de chat pour équipes avec de nouvelles fonctionnalités destinées aux développeurs tiers

    Microsoft étoffe son offre Office 365 Enterprise K1 et y intègre désormais Teams et d'autres outils pour booster la collaboration
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre expérimenté
    Les vrais ingénieurs travaillent sur Linux, pas sur Windows.
    ça a le don de m'énerver ce genre de phrase

    #Sarcastique :
    - tout le monde sais que ceux qui ont conçu DirectX et .net sont de faux ingénieurs qui ne savent pas coder !
    - Oui Lamport et Anders Hejlsberg sont des cons car ils bossent chez Microsoft.

    Bref la plupart des ingénieurs n'ont pas le choix de leur OS et quand tu sais bien coder et concevoir, c'est pas si différent de bosser sur les 2 OS.

  3. #3
    Membre régulier
    Le client léger n'est pas la seule issue
    Bonjour,

    Il existe un client (en mode connecté) pour Linux en utilisant snap. Il fonctionne bien et offre la totalité des fonctions Teams.

    Je l'utilise au quotidien sous Ubuntu et Manjaro.

    https://snapcraft.io/teams-for-linux

    Fred

  4. #4
    Membre habitué
    Citation Envoyé par dfiad77pro Voir le message
    ça a le don de m'énerver ce genre de phrase

    #Sarcastique :
    - tout le monde sais que ceux qui ont conçu DirectX et .net sont de faux ingénieurs qui ne savent pas coder !
    - Oui Lamport et Anders Hejlsberg sont des cons car ils bossent chez Microsoft.

    Bref la plupart des ingénieurs n'ont pas le choix de leur OS et quand tu sais bien coder et concevoir, c'est pas si différent de bosser sur les 2 OS.
    Je plussoie, étant moi-même utilisateur de Mac OS (perso), Linux (travail) et Windows (travail et jeux).

    Il y a des fois les gens se comportent comme des clichés de supporteurs de club de foot.

    "Windows c'est de la m...."
    "Linux ya rien et c'est trop compliqué"
    "Mac OS, c'est pour les fan boys et c'est une mauvaise copie payante de Linux"

    Le pire dans tout cela c'est les personnes qui répètent sans réfléchir deux secondes .

    On pourrait le faire pour le languages de programmation aussi...
    Si un développeur ne trouve pas au moins une chose gênante dans son code 6 mois après l'avoir écrit, cela signifie qu'il en est au même niveau qu'il y a 6 mois.

  5. #5
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par dfiad77pro Voir le message


    Les vrais ingénieurs travaillent sur Linux, pas sur Windows.
    ça a le don de m'énerver ce genre de phrase
    Mon ami Sheldon me dit que "s'il n'est QUE ingénieur, il n'y a de toute façon pas de quoi pavoiser".
    --
    vanquish

  6. #6
    Chroniqueur Actualités

    Linux : un client lourd officiel Microsoft Teams est en cours de développement, mais pas de date de lancement
    Linux : un client lourd officiel Microsoft Teams est en cours de développement
    Mais la firme de Redmond ne donne pas de date de lancement

    « Restez connectés », répondait au mois d’août le géant de la Tech. américain aux requêtes des utilisateurs formulées via la plateforme dédiée Microsoft Teams UserVoice. Dans une mise à jour parue il y a peu, un responsable de Microsoft confirme : « nous sommes heureux de vous faire savoir que nous y travaillons. » Toutefois, rien de plus n’a filtré quant à ce qui concerne la période de disponibilité dudit client lourd officiel Microsoft Teams pour Linux.

    Jusqu’ici, l’entreprise avait mis à la disposition des utilisateurs un client léger – une version accessible au travers d’un navigateur et jugée pauvre en fonctionnalités en comparaison au client lourd Microsoft Teams pour Windows. « L'expérience Microsoft Teams est très limitée en particulier pour les utilisateurs de Linux. L'impossibilité de faire des vidéoconférences, d'effectuer des partages de bureau et d'applications ou de faire des présentations amène à s'en détourner », précise un contributeur sur l’un des groupes de discussion de la firme de Redmond. Cet état de choses a amené bon nombre à s’appuyer sur une version non officielle de client lourd basée sur Electron. D’après les retours, elle offre la totalité des fonctions Microsoft Teams sous des distributions comme Ubuntu ou Manjaro.

    Donc l’annonce de la disponibilité future d’un client lourd officiel Microsoft Teams vient élargir l’éventail de choix des utilisateurs. Pour ce qui est du client lourd officiel Microsoft Teams pour Linux, les développements en cours suggèrent que les distributions Ubuntu et Debian seront prises en charge. En effet, Microsoft ne s’est pas limité à annoncer que le client lourd officiel arrive. En sus, la firme a procédé à l’ajout de dépôts dédiés aux distributions dont il a été fait mention. La manœuvre laisse penser que les installations du client lourd officiel Microsoft Teams pour Linux se feront au travers de dépôts personnels de paquets logiciels (PPA). Les avantages sont connus : les développeurs peuvent proposer plus rapidement des versions récentes du client aux utilisateurs qui en bénéficient de façon automatique.


    Sur la plateforme dédiée Microsoft Teams UserVoice, la requête Linux client arrive en deuxième position en termes de nombre de votes, preuve de l’engouement des travailleurs dans la filière de la programmation informatique autour de ces développements. En effet, d’après une récente enquête menée par les responsables de la plateforme Stack Overflow, ils sont plus nombreux à avoir choisi Linux plutôt que Windows comme systèmes d’exploitation sur lequel ils mènent à bien leurs activités. Dans les chiffres du sondage qui a concerné 67 243 développeurs professionnels, 54,1 % ont fait le choix de Linux et 49,4 % celui de Windows.

    Source : Microsoft Teams UserVoice

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Voir aussi :

    Microsoft lance le nouveau service "Microsoft Teams" pour rivaliser avec le spécialiste du collaboratif en équipe, Slack

    Microsoft Teams, le concurrent direct de Slack sera disponible le 14 mars prochain et pourrait être intégré à Office 365

    Microsoft annonce la disponibilité de Microsoft Teams, son espace de travail collaboratif au sein d'Office 365

    Microsoft Teams : Microsoft étoffe son application de chat pour équipes avec de nouvelles fonctionnalités destinées aux développeurs tiers

    Microsoft étoffe son offre Office 365 Enterprise K1 et y intègre désormais Teams et d'autres outils pour booster la collaboration
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  7. #7
    Membre actif
    Ca fera des heureux ! Vive ce portage
    Shakespeare: "Je me sens toujours heureux, vous savez pourquoi...?
    Parce que je n'attends rien de personne... Les attentes font toujours mal, la vie est courte. Aimez votre vie, soyez heureux, gardez le sourire et souvenez vous: Avant de parler écoutez, Avant d'écrire réfléchissez, Avant de prier pardonnez, Avant de blesser considérez l'autre, Avant de déteste aimez... Et avant de mourir vivez"

  8. #8
    Membre expérimenté
    ça sens le portage avec React Native ou Electron

  9. #9
    Membre averti
    La version Windows utilise déjà Electron donc la question ne se pose pas trop

  10. #10
    Membre extrêmement actif
    J ' attend de voir

  11. #11
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par LeBressaud Voir le message
    La version Windows utilise déjà Electron donc la question ne se pose pas trop
    Ah merci de l'info j'avais pas regardé, je croyait que c'était juste slak sous electron

  12. #12
    Expert éminent sénior
    La préversion publique du client lourd de Microsoft Teams pour Linux est d’ores et déjà disponible
    La préversion publique du client lourd de Microsoft Teams pour Linux est d’ores et déjà disponible
    Pour les distributions basées sur Debian et Red Hat

    Nous vous l’annoncions en septembre dernier : un client lourd officiel Microsoft Teams est en cours de développement. Ce projet semble être presque arrivé à maturité puisque Microsoft vient de publier la première préversion publique du client lourd pour Linux de Teams, un outil présenté par Microsoft comme une alternative viable à la plateforme de communication collaborative propriétaire - également logiciel de gestion de projets - Slack. Les distributions basées sur Debian (DEB) et sur Red Hat (RPM), apparemment uniquement les variantes 64 bits, sont prises en charge.


    Il faut rappeler que jusqu’ici, la société de Satya Nadella avait simplement mis à la disposition des utilisateurs opérant sur les plateformes Linux un client léger, se présentant comme une version accessible au travers d’un navigateur, mais jugée pauvre en fonctionnalités en comparaison du client lourd Microsoft Teams pour Windows.

    Le choix de Microsoft semble logique puisque, sur la plateforme dédiée Microsoft Teams UserVoice, les demandes pour la création d’un client Teams pour Linux arrivaient en deuxième position en termes de nombre de votes, preuve de l’engouement des travailleurs du domaine de la programmation pour cet outil dans leur processus de développement. À ce propos, une étude menée par les responsables de la plateforme Stack Overflow a montré que les développeurs sont plus nombreux à choisir Linux plutôt que Windows comme systèmes d’exploitation sur lequel ils mènent à bien leurs activités. Dans les chiffres du sondage qui a concerné 67 ;243 développeurs professionnels, 54,1 % ont fait le choix de Linux et 49,4 % celui de Windows.

    Suite à la publication de cette préversion publique, Microsoft a déclaré : « Le client Microsoft Teams pour Linux est la première application Microsoft 365 à faire son entrée sur les postes de travail Linux et prendra en charge toutes les fonctionnalités de base de Teams. Teams est la plaque tournante du travail d'équipe qui réunit les discussions, les réunions vidéo, les appels et la collaboration sur les documents Office 365 et les processus d'affaires dans une seule et même expérience intégrée ».


    Soulignons au passage qu’à l’occasion de l’édition 2019 de sa conférence Ignite, l’éditeur d’Office a effectué plusieurs annonces susceptibles d’optimiser la prise en main de ses solutions dédiées à la productivité, notamment celle de son outil Teams. Teams pourra bientôt se lancer dans une fenêtre contextuelle séparée, par exemple pour les chats, les réunions ou les appels, à côté des autres applis (une sorte de mode picture-in-picture). Outlook est désormais intégré dans Teams et un nouveau bouton « ;Partager sur Teams ;» qui donne aux utilisateurs de Teams la possibilité de créer des canaux privés pour discuter d’un fil de courriels sera prochainement ajouté dans Outlook.

    Microsoft a aussi prévu d’activer les canaux épinglés avant la fin de l’année afin que les utilisateurs puissent conserver les canaux importants bien en évidence sur Teams et les réorganiser plus facilement dans leur liste personnalisée. L’éditeur de Windows compte par ailleurs ajouter un nouveau volet de tâches à Teams. Ce dernier autorisera un affichage unique des tâches personnelles et de celles assignées dans Teams via les canaux Teams, Microsoft To Do, Planner et Outlook. Il sera possible de personnaliser cet affichage en insérant des tableaux, des graphiques, une liste ou des horaires.

    Parallèlement à ces fonctionnalités, Microsoft prévoit d’intégrer Yammer dans Teams afin de fournir un accès rapide aux communautés, aux évènements et aux discussions sur Yammer, mais également de nouvelles fonctionnalités de sondages et d’enquêtes à ajouter aux messages ou aux canaux. Le mois dernier, Microsoft a annoncé que son outil Teams a atteint les 20 millions d'utilisateurs par jour, soit une augmentation d'environ 50 % en 4 mois.

    Source : Microsoft 1, Microsoft 2

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Voir aussi

    Microsoft Ignite 2019 : les annonces qu'il ne fallait pas rater lors de la conférence, au programme Microsoft Office, Cortana, Microsoft Teams et Fluid Framework
    Durant l'édition 2019 de la conférence Ignite, Microsoft va publier une version Alpha de WinUI 3.0, la plateforme d'interface utilisateur native pour Windows 10
    Microsoft annonce que son outil Teams a atteint les 20 millions d'utilisateurs par jour, soit une augmentation d'environ 50 % en 4 mois
    Microsoft décide de supprimer l'application Cortana pour iOS et Android en janvier 2020 pour l'intégrer dans des applications de productivité
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  13. #13
    Invité
    Invité(e)

  14. #14
    Rédacteur

    Bon c'est bien, ils vont dans le bon sens. Après en terme d'API simple et industrialisable pour faire de la supervision et de la CI/CD je préfère toujours de loin Slack, Zulip et Mattermost.

###raw>template_hook.ano_emploi###