Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    février 2017
    Messages
    817
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : février 2017
    Messages : 817
    Points : 28 001
    Points
    28 001
    Par défaut Linux peine sur le desktop à cause de la fragmentation alors KDE et GNOME s'unissent pour changer la donne
    C’est connu, Linux peine sur le desktop à cause de la fragmentation
    Alors KDE et GNOME s'unissent pour changer la donne


    Pour parler comme le créateur du bureau GNOME il y a 9 ans, « Linux a échoué sur le desktop. » À sa façon à lui, Linus Torvalds est, il y a moins d’une année, revenu sur cette déclaration. Plus doux, il avait reconnu que le célèbre système d’exploitation open source « peine à s’imposer sur le desktop » en prenant soin de préciser que le problème de fond avec Linux est la fragmentation de l’écosystème.

    En effet, au sens strict, Linux c’est son noyau, c’est-à-dire cette partie de l’OS qui gère les ressources de l’ordinateur et sert de pont de communication entre les différents composants (matériels et logiciels) ; c’est la partie invisible du système d’exploitation. Au sens large, parler de Linux c’est faire référence à tout système d’exploitation qui s’appuie sur ledit noyau ; c’est l’un des aspects qui fait la particularité de cet OS puisque l’utilisateur peut piquer parmi 319 déclinaisons ou distributions si l’on s’en tient à la liste des LiveCD. Pour monsieur Tout-le-Monde la panoplie de choix est déjà déroutante. Si l’on doit encore prendre en compte le fait que l’on doit naviguer de GNOME à KDE ou de MATE à Unity pour le choix d’un environnement de bureau alors …

    « Je souhaite que nous [la communauté] fassions plus d’efforts dans le sens d’aller vers une offre de bureau standardisée, qui tournera sur toutes les variantes du système d’exploitation. Je suis personnellement très embêté de voir à quel point ce degré de fragmentation a freiné Linux sur le desktop », avait lancé Linus.


    L’appel de Linus Torvalds n’est pas, semble-t-il, tombé dans des oreilles de sourds. En effet, d’après les récents développements, les fondations GNOME et KDE vont unir leurs forces pour regarder dans cette direction. Du 12 au 15 novembre de l’année en cours, elles organisent le Linux App Summit (LAS). L’initiative vise à fédérer les efforts des deux communautés pour la mise sur pied d’un écosystème d’applications qui transcende les différentes distributions et crée une ouverture du marché pour tous.

    « LAS vise à encourager la création d'applications de qualité, à rechercher des opportunités de rémunération pour les développeurs de logiciels libres et à favoriser un marché florissant pour le système d'exploitation Linux », lit-on. Avant l’année en cours, l’événement s’appelait Libre Application Summit. En 2018, la fondation GNOME faisait office d’hôte. Là aussi, il s’agissait déjà de mettre sur pied une synergie des efforts de la communauté pour encourager des tiers à développer des applications pour les systèmes d’exploitation libres. Cette année, le point saillant est la collaboration des deux fondations comme le relèvent leurs responsables respectifs.

    Nom : 1.jpg
Affichages : 105574
Taille : 85,0 Ko

    « LAS représente l'une des nombreuses étapes vers un écosystème de bureau prospère. En nous associant à KDE, nous mettons en avant le désir de construire le type d'écosystème d'applications qui démontre que l'open source et les logiciels libres sont importants ; la technologie et l'organisation que nous mettons en place pour y parvenir sont précieuses et nécessaires », a déclaré le directeur exécutif de la fondation GNOME.

    « Au fil des ans, nous avons créé d'excellentes solutions dont des tiers font usage dans le monde entier. C'est en travaillant ensemble que nous pouvons devenir plus grands que la somme des parties. Avec GNOME, en comptant sur la collaboration de nombreuses distributions et développeurs d'applications, nous aurons l'opportunité de travailler ensemble, de partager nos perspectives et d'offrir la plateforme sur laquelle la prochaine génération de solutions sera construite », a ajouté le vice-président de KDE.

    On peut donc sans se tromper de trop dire qu’on va, primo, vers une offre de bureau qui devrait tourner sur plusieurs distributions sinon toutes ; deuxio, et plus évident, vers une offre unifiée pour ce qui est de l’écosystème d’applications. Espérons que cette initiative ne se termine pas comme le Desktop Linux Summit. Cette conférence annuelle s’est tenue de 2003 à 2006 et depuis, plus rien …

    Sources : GNOME, KDE, LAS

    Et vous ?

    Patagez-vous l'avis de Linus torvalds ?

    Que pensez-vous de cette initiative ?

    Voir aussi :

    « Linux sur Desktop est une catastrophe de Tchernobyl » pour le créateur de GNOME qui n'a pas lancé son poste Linux depuis fin 2012

    Le support des applications Linux débarque en préversion sur Chrome OS dans un premier temps sur Pixelbook

    « L'année de l'ordinateur de bureau Linux est arrivée » selon le Directeur de la Technologie d'Intel

    2017 est officiellement l'année de Linux desktop selon un utilisateur de macOS : le patron de la Fondation Linux, quel message aux fans de Linux ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre averti
    Femme Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2012
    Messages
    105
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Italie

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2012
    Messages : 105
    Points : 372
    Points
    372
    Par défaut
    Mois que je developpe cross-platform je dois faire tout en c++/QT que je n'aime pas du tout... Et c'est la seule facon d'avoir un executable avec une gui (il y a aussi freepascal mais c'est une alternative?)
    J'aimerais avoir plus d'attention des languages pour les GUI, ce n'est pas tout du web dans le monde des exigences

  3. #3
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Responsable d'un système d'information métier
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    15
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable d'un système d'information métier
    Secteur : Administration - Collectivité locale

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 15
    Points : 33
    Points
    33
    Par défaut language
    Il est possible que leur collaboration débouche justement sur un langage et/ou des standards communs de définition d'interface.

    Une sorte d'UWP/WTS mais pour linux...

  4. #4
    Membre éclairé
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2009
    Messages
    363
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2009
    Messages : 363
    Points : 742
    Points
    742
    Par défaut Non, non, non.
    << C'est connu, Linux peine sur le desktop à cause de la fragmentation >>
    N'importe quoi.
    Linux peine sur le desktop parce que MS-Office n'existe pas pour Linux.
    Point barre.
    C'est déjà comme cela que Microsoft a tué OS/2 il y a 25 ans, et c'est comme cela que Microsoft controle Linux desktop.
    Ca pourrait bien changer le jour MS-Office dans le browser aura remplacé MS-Office local, mais c'est encore loin d'être possible aujourd'hui.

  5. #5
    Membre éprouvé
    Inscrit en
    janvier 2006
    Messages
    352
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : janvier 2006
    Messages : 352
    Points : 975
    Points
    975
    Par défaut connu
    C'est connu, Linux peine sur le desktop à cause de la fragmentation
    Tellement connu qu'il faut le répéter encore et encore, à un moment ça commence à bien faire.
    Puisque vous aimez les répétitions je referai toujours la même réponse: à peine une dizaine de *BSD, donc peu de fragmentation, et pourtant, c'est bien Linux qui a un peu de notoriété dans le grand public et pas BSD; des dizaines de modèles presque identiques de smartphones par marque et pourtant personne ne hurle à la fragmentation...

    Citation Envoyé par frfancha Voir le message
    Linux peine sur le desktop parce que MS-Office n'existe pas pour Linux.
    C'est déjà comme cela que Microsoft a tué OS/2 il y a 25 ans, et c'est comme cela que Microsoft controle Linux desktop.
    Même pas, linux peine sur desktop parce que quand tu achètes ton PC, il est déjà installé sous Windows et ça devient de plus en plus galère d'installer autre chose, entre les partitions cryptées et le "secure boot". Et aussi parce qu'au bureau, où même le BAC+8 en informatique n'a pas le droit de gérer sa propre machine, il est sous Windows et donc il ne veut pas faire l'effort d'avoir autre chose chez lui.
    OS/2, c'est IBM lui-même qui l'a tué en le développant pour 80286 à l'heure où le 386 allait tuer ses vieux mainframe...

    alors KDE et GNOME s'unissent pour changer la donne
    ça fait déjà des dizaines d'années que KDE et Gnome travaillent ensemble pour avoir au moins des formats de fichier de configuration communs, de sorte que celui qui installe les deux peut même partager la configuration.
    Alors je ne vois rien de nouveau dans ce que je lis ici.
    De plus, la plupart des applications qu'on utilise ne font partie ni de KDE ni de Gnome, et pourtant elles s'y adaptent, voir par exemple LibreOffice qui peut être configuré pour avoir des menus ressemblant à votre environnement favori.

  6. #6
    Membre actif
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2008
    Messages
    53
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 52
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2008
    Messages : 53
    Points : 220
    Points
    220
    Par défaut At least...
    Enfin un bon signe... Dommage de ne pas avoir fait cela il y a 15 ans...

  7. #7
    Membre habitué
    Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2004
    Messages
    83
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2004
    Messages : 83
    Points : 193
    Points
    193
    Par défaut
    Oui enfin je ne pense pas que ça change quoi que ce soit. Si on veut être pragmatique :
    - pour les métiers bureautiques il manque souvent des outils MS (office/outlook), parfois IE pour des intranets codés avec des moufles, et des vrais DSI qui décident de s'occuper correctement de leur parc,
    - pour les métiers "techniques" il manque les apps professionnelles (suite adobe, logiciels de mao, ...),
    - pour les gamers il manque la compatibilité des jeux (qui grossi de façon exponentielle ces derniers temps, merci Wine, la communauté et Valve) et la simplification de leur installation (pour le moment faut encore gratter quand on n'y connaît rien),
    - pour monsieur/madame/non-genré tout le monde, il manque la pré-installation sur leur PC Carrefour (parce que bon, commander un PC Linux sur le net, qui le fait à part des gens qui connaissent déjà ?).

    Alors continuer dans la standardisation des protocoles d'interfaces graphiques, c'est top, faire une bonne passation X -> Wayland, c'est long, mais ça avance bien, mais ça ne changera rien au fait que c'est le commercial qui règne en maitre et que c'est le seul moyen pour que Linux pénètre vraiment les marchés pro/perso, surtout maintenant que beaucoup de choses sont faisables avec les nouveaux OS (Android/iOS) et les nouveaux matériels (smartphones/tablettes/...).

    De mon coté, je reste à 100% sur Linux pour du pro (sauf si on me demande une app iOS) ainsi que pour mon perso standard (dev, bureautique, web, medias, ...), et je pense switcher vers Linux prochainement pour les jeux. Mais je ne me vois plus proposer à quelqu'un sous Windows/MacOS de passer sur Linux. C'est à mon sens la mauvaise approche, et si ça l’intéresse vraiment, il viendra de lui même me demander (ou bien le fera tout seul). Mais je ne crois plus au "marché" du Linux Desktop

  8. #8
    Membre confirmé
    Inscrit en
    juin 2010
    Messages
    616
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2010
    Messages : 616
    Points : 630
    Points
    630
    Par défaut
    Citation Envoyé par leulapin Voir le message
    Il est possible que leur collaboration débouche justement sur un langage et/ou des standards communs de définition d'interface.

    Une sorte d'UWP/WTS mais pour linux...
    Ils pourraient reprendre Xaml, Microsoft a mis tout le truc sous licence MIT ceci incluant le parseur le compilateur etc. Il faudra écrire un "backend" qui crée des instructions pour OpenGL ou Vulkan au lieu de D3D. Il y a déjà des projets qui le font déjà.

  9. #9
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Sodium
    Femme Profil pro
    Développeuse web
    Inscrit en
    avril 2014
    Messages
    1 746
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeuse web

    Informations forums :
    Inscription : avril 2014
    Messages : 1 746
    Points : 1 724
    Points
    1 724
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut
    Je doute profondément que la fragmentation de Linux ait le moindre rapport avec l'absence de succès auprès du grand-public. Celui-ci ne sait même pas que ces distributions existent, il ne se pose donc pas la question de la cohérence de l’écosystème.

  10. #10
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Architecte de système d'information
    Inscrit en
    août 2014
    Messages
    441
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 50
    Localisation : France, Ain (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte de système d'information

    Informations forums :
    Inscription : août 2014
    Messages : 441
    Points : 864
    Points
    864
    Par défaut
    Sinon apres il y a le web pour faire des applis portables/multiplateformes avec des standards sans besoin de formations supplémentaires a un nouveau framework ou outils miraculeux.
    Dans ma boite on ne fait plus d'applis client lourd depuis des années. Nos clients habitués aux interfaces mobiles ne comprendraient pas qu'on leur propose autre chose que des applis clients legers. On s'est deja fait allumé et on a regretté amerement le passage SL/WPF donc plus jamais ca.

  11. #11
    Membre habitué
    Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2004
    Messages
    83
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2004
    Messages : 83
    Points : 193
    Points
    193
    Par défaut
    Ce qui est bien dommage, même si je sais bien que la demande commerciale va dans ce sens du coté des "non initiés".

    Généralement télécharger un client lourd, c'est la première chose que je fais quand j'utilise une app de façon soutenue.
    Plus rapide, plus intégré, moins d'onglets et moins de ram dans le navigateur (qu'on peut même fermer, tout en étant capable d'utiliser le PC, yeah !)...
    Même les apps Electron (que je n'aime pas spécialement même si il s'améliore grandement) restent plus pratiques que leurs versions web.

    Et (même si là je sais que je ne suis plus la cible depuis bien longtemps) un petit client console pour certaines apps, c'est encore mieux

  12. #12
    Membre expérimenté

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    748
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 748
    Points : 1 723
    Points
    1 723
    Par défaut
    Citation Envoyé par frfancha Voir le message
    << C'est connu, Linux peine sur le desktop à cause de la fragmentation >>
    N'importe quoi.
    Linux peine sur le desktop parce que MS-Office n'existe pas pour Linux. (...)
    Citation Envoyé par Guildem Voir le message
    (...) Si on veut être pragmatique :
    - pour les métiers bureautiques il manque souvent des outils MS (office/outlook), parfois IE pour des intranets codés avec des moufles, et des vrais DSI qui décident de s'occuper correctement de leur parc,
    - pour les métiers "techniques" il manque les apps professionnelles (suite adobe, logiciels de mao, ...),
    - pour les gamers il manque la compatibilité des jeux (qui grossi de façon exponentielle ces derniers temps, merci Wine, la communauté et Valve) et la simplification de leur installation (pour le moment faut encore gratter quand on n'y connaît rien),
    - pour monsieur/madame/non-genré tout le monde, il manque la pré-installation sur leur PC Carrefour (parce que bon, commander un PC Linux sur le net, qui le fait à part des gens qui connaissent déjà ?).

    Alors continuer dans la standardisation des protocoles d'interfaces graphiques, c'est top, faire une bonne passation X -> Wayland, c'est long, mais ça avance bien, mais ça ne changera rien au fait que c'est le commercial qui règne en maitre et que c'est le seul moyen pour que Linux pénètre vraiment les marchés pro/perso (...)
    Je pense que l'on s'accordera tous sur le fait que la démocratisation des distributions Linux peine en premier lieu à cause de la vente lié.
    Pour ce qui est de la bureautique, je ne comprend pas l'argument de l'absence de MS Office et Outlook. Libre Office convient parfaitement pour un usage personnel, et également dans nombre d'administrations ...pour les mails, si je regarde autour de moi, la plupart n'utilisent pas Outlook, mais le WebMail Outlook, et Thunderbird ne présente plus les bug fâcheux d’en temps.

    Utiliser un OS à la maison, et un autre au boulot est un faux problème. Ceux qui avait Windows 7 chez eux, et le 8 au boulot ont eu quelques déboires au début, ils s'y sont vite accoutumé (le conforts c'est autre chose, je parle des difficultés). Pareil pour le passage de 7/8 à 10.

    Pour ce qui est des facteurs de démocratisation, je ne sais pas si l'adoption par le particulier est plus important que l'adoption par les entreprises (qui font un effet vitrine et expérimentation).
    Mais l'absence d'une très grande part d'applications métier ailleurs que sur Windows (ou Mac OS X) est le plus grand frein pour le monde de l'entreprise... peut-être plus fort que la vente lié. Vous me direz que pour résoudre ça il y a la virtualisation, mais c'est jamais aussi stable que nativement... et ça engendre un surcoût. ^^'
    PS: la plupart des entreprises ne sont pas avec des parc informatique de 100 PC, hein... c'est les PME, auto-entrepreneur, et artisans.


    Citation Envoyé par esperanto Voir le message
    Tellement connu qu'il faut le répéter encore et encore (...) : à peine une dizaine de *BSD, donc peu de fragmentation, et pourtant, c'est bien Linux qui a un peu de notoriété dans le grand public et pas BSD; des dizaines de modèles presque identiques de smartphones par marque et pourtant personne ne hurle à la fragmentation... (...) linux peine sur desktop parce que quand tu achètes ton PC, il est déjà installé sous Windows et ça devient de plus en plus galère d'installer autre chose
    +1
    De plus, Windows aussi est fragmenté --> Windows Education, Home, Pro, Workstation, Enterprise, IoT, Core, S, On The Go, Windows Server... il y en a une bonne dizaine.
    Demandez à n'importe quel clampin répondant au nom de "Michu", il sera incapable de vous donner la moindre différence fonctionnelle, la moindre limitation... ni les différences de prix (direct ou indirect).
    La fragmentations ne gène nullement les Michu, elle ne gêne que les initiés qui aimerait faire un choix plus éclairé. A ce niveaux le frein majeur c'est le manque de clarté de l'information accessible.
    Il y a très peu d'endroits qui définissent clairement les différences fonctionnelle, éthique, et de but, entre les différentes distributions majeures (sur Linux ou pas).
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  13. #13
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2011
    Messages
    67
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2011
    Messages : 67
    Points : 261
    Points
    261
    Par défaut
    Citation Envoyé par Sodium Voir le message
    Je doute profondément que la fragmentation de Linux ait le moindre rapport avec l'absence de succès auprès du grand-public. Celui-ci ne sait même pas que ces distributions existent, il ne se pose donc pas la question de la cohérence de l’écosystème.
    Certes, mais lorsque l'on veut tenter l'aventure sans y connaitre grand chose en informatique l'absence d'une documentation unique n'aide pas.

    Idem pour les réponses trouvé sur un forum, il faut que ça corresponde un minimum à une distribution similaire et pas trop ancienne (même les commandes a taper dans le terminal ne sont pas pareil...). Sur Windows il y a de forte chance qu'une solution donnée il y a 10 ans soit encore valide.

  14. #14
    Membre expérimenté

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    748
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 748
    Points : 1 723
    Points
    1 723
    Par défaut
    Les distro historiques sont très documentés, mais on présente rarement linux comme ceci à un nouvel arrivant avant de l'équiper :
    "salutation ! voici les distributions majeures, on les comptes sur les doigts de la main. Celles-ci et celles-là ne te sont pas destiné, elle répondent à un usage particulier. La plus démocratisé actuellement est celle-là, mais elle existe également sous différentes déclinaisons qui apporte les points suivant : ...bla bla bla"

    là on peut éclairer un choix, d'autant plus si on l'enrichi de quelques questions --> pourquoi souhaites-tu quitter Windows? as-tu des critères impératif ? tu souhaites être plus en accord sur l'éthique, sur le pratique, ou sur la sécurité ?
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  15. #15
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Sodium
    Femme Profil pro
    Développeuse web
    Inscrit en
    avril 2014
    Messages
    1 746
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeuse web

    Informations forums :
    Inscription : avril 2014
    Messages : 1 746
    Points : 1 724
    Points
    1 724
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut
    En même temps une documentation unique, pourquoi faire ? Chaque distribution est adaptée à un certain public. Pour ceux qui ont besoin d'un serveur ultra fiable avec uniquement des packets qui sont éprouvés depuis des années, il y a Debian. Pour ceux qui veulent Debian mais plus adapté au desktop et avec des packets plus récents il y a Ubuntu. Pour ceux qui ont besoin d'un support pro il y a Red Hat. Pour ceux qui veulent un Windows avec des packets non-libres il y a Mint. Et il y en a sans doute des centaines d'autres mais on n'est pas obligés d'en tenir compte, si chaque développeur a envie de sortir sa propre distrib qui sera utilisée par dix personnes, ça n'a pas nécessairement une grande influence sur le reste de la communauté.

  16. #16
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Architecte de système d'information
    Inscrit en
    août 2014
    Messages
    441
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 50
    Localisation : France, Ain (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte de système d'information

    Informations forums :
    Inscription : août 2014
    Messages : 441
    Points : 864
    Points
    864
    Par défaut
    Citation Envoyé par Guildem Voir le message
    Ce qui est bien dommage, même si je sais bien que la demande commerciale va dans ce sens du coté des "non initiés".
    Je ne comprends pas les quotes autour de "non initiés"; comme s'il y avait plusieurs categories d'utilisateurs. Comme s'il fallait des interfaces pour benets et d'autres pour ceux qui savent se servir d'une application riche.

    Penser web c'est aussi penser simplication des interfaces sans pour autant les limiter a 3 boutons et une liste deroulante.
    C'est de la caricature du web rien de plus.
    Mais je comprends que tu puisses t'accrocher aux technos lourdes comme une huitre a son rocher. Attention a la maree toutefois.

    Les interfaces web de 2019 n'ont rien a envier aux interfaces client lourds ou generalement les devs chargent a mort inutilement de composants.
    Enfin ca c'est mon experience; on se retrouve devant des applis dites riches mais complexes.
    C'est plus la tendance a aler a la simplification de partout ou c'est possible (comme on simplifie les conceptions dites monolithiques vers des applis orientées micro services).

    Tout existe dans le web en equivalent client lourd en 2019. Du coup se pose aisement la question de l'interet du pur client lourd (connaissant les contraintes fortes liées a l'environnement cible (windows/linux).

    Apres pour les applis mobiles alors OUI c'est souvent une declinaison encore plus allegée car on ne s'attend pas a faire des choses identiques entre une tablette et un smartphone.

  17. #17
    Membre expérimenté

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    748
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 748
    Points : 1 723
    Points
    1 723
    Par défaut
    Citation Envoyé par Sodium Voir le message
    (...) Pour ceux qui ont besoin d'un serveur ultra fiable avec uniquement des packets qui sont éprouvés depuis des années, il y a Debian. Pour ceux qui veulent Debian mais plus adapté au desktop et avec des packets plus récents il y a Ubuntu. (...)
    Sinon on peut aussi dire Debian par défaut dans le premier cas, et Debian avec les backports dans le 2e cas.
    les backports ne sont pas foireux dans tout les cotés, ils sont juste pas certifiés à la hauteur de la qualité des autres packets habituels. concernant les distances entre versions logicielles, dans Debian ça ne dérange pas Mr Tout-le-Monde, simplement celui qui veut profiter de la dernière fonctionnalité pour l'essayer, celui qui est proche de la sécurité pour avoir le dernier security patch de l'appli, etc. Les Debian avec 3ans de différence de version sur LibreOffice c'est de l'histoire ancienne.
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  18. #18
    Membre habitué
    Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2004
    Messages
    83
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2004
    Messages : 83
    Points : 193
    Points
    193
    Par défaut
    Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
    Je pense que l'on s'accordera tous sur le fait que la démocratisation des distributions Linux peine en premier lieu à cause de la vente lié.
    Pour ce qui est de la bureautique, je ne comprend pas l'argument de l'absence de MS Office et Outlook. Libre Office convient parfaitement pour un usage personnel, et également dans nombre d'administrations ...pour les mails, si je regarde autour de moi, la plupart n'utilisent pas Outlook, mais le WebMail Outlook, et Thunderbird ne présente plus les bug fâcheux d’en temps.
    En administration (sur mon poste c'était précisé : pro), MS Office est souvent indispensable selon la gestion interne. Pas forcément Word, qui peu à peu n'a plus vraiment d'incompatibilité même sur des documents professionnels (mais il y en a encore, même en docx, pour peu qu'on applique chartes précises sur des templates). Mais Excel est parfois un vrai outil, avec des tableurs bourrés de routines internes, de cross-machin, et tout. Un vrai bordel. Et si tu tentes d'ouvrir avec un autre tableur, bah plus rien ne marchera. Et va dire a ton +1 qu'il te faudra un temps alloué pour passer tes "outils" sur un autre logiciel, alors que celui qu'il t'a payé fonctionne nickel, bah tu te feras recevoir
    Outlook est souvent utilisé avec tout un système de gestion MS derrière. Tu ne peux pas "juste" changer de lecteur de mails, ya aussi toute la panoplie de services Microsoft derrière. Là encore, je ne parle pas du boucher du coin, mais de grosses boites, et même de PME.

    Pour le particulier, évidemment qu'une suite open-source et un lecteur de mails libre sont tout à fait suffisant... Mais tu ne changes pas les outils d'un novice comme ça. Il sera perdu. Beaucoup n'ont pas grandi avec l'informatique, tu leur changes une icône de place ils appellent la hotline. Alors un logiciel complet ? Un OS ? Bah non, ils garderont leur outil, même tout moisi, parce que celui là, ils le maîtrisent (enfin, ils savent à peu près où aller pour leurs besoins quotidiens).

    Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
    PS: la plupart des entreprises ne sont pas avec des parc informatique de 100 PC, hein... c'est les PME, auto-entrepreneur, et artisans.
    Les administrations, si. Et les PME sont souvent demandeuses de logiciels bien spécifiques (compta, édition, services cloud, ...). Les artisans et auto-entrepreneurs (qui ne bossent pas dans le métier) ont souvent autre chose à penser, et ils ont leurs habitudes informatiques.

  19. #19
    Membre habitué
    Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2004
    Messages
    83
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2004
    Messages : 83
    Points : 193
    Points
    193
    Par défaut
    Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
    Je ne comprends pas les quotes autour de "non initiés"; comme s'il y avait plusieurs categories d'utilisateurs. Comme s'il fallait des interfaces pour benets et d'autres pour ceux qui savent se servir d'une application riche.
    Bien sûr qu'il y a différentes catégories d'utilisateurs. Et il n'y a pas de honte ou de prestige à faire partie de l'une ou l'autre de ces catégories.
    Et oui, quand on s'adresse au grand public, qui est donc composé de non initiés (ou de non intéressés, non formés, mais tu vois ce que je veux dire), on devra faire des interfaces différentes que si on s'adresse à un public spécifique.
    Il y a qu'a voir les différences entre Gnome 3 (clairement optimisé pour avoir des interfaces légères, peu d'options, peu de distractions), et KDE (des options, des menus, des boutons, de la configuration). Ce sont 2 types d'interfaces différents, pour 2 publics différents. Et je ne parle même pas des awesome/i3 et autre tiling manager qui sont encore différents.

    Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
    Penser web c'est aussi penser simplication des interfaces sans pour autant les limiter a 3 boutons et une liste deroulante.
    C'est de la caricature du web rien de plus.
    Mais je comprends que tu puisses t'accrocher aux technos lourdes comme une huitre a son rocher. Attention a la maree toutefois.

    Les interfaces web de 2019 n'ont rien a envier aux interfaces client lourds ou generalement les devs chargent a mort inutilement de composants.
    Enfin ca c'est mon experience; on se retrouve devant des applis dites riches mais complexes.
    C'est plus la tendance a aler a la simplification de partout ou c'est possible (comme on simplifie les conceptions dites monolithiques vers des applis orientées micro services).
    Je ne sais pas vraiment de quelles interfaces tu parles (autant web que "lourds"), mais on doit avoir des expériences différentes.
    Déjà, je parle de client lourd parce qu'on les nomme comme ça, mais franchement, entre un client web et une app gtk+, je me demande laquelle sera la plus lourde si on regarde la consommation du navigateur et son moteur js...
    Ensuite, je connais (et j'ai pu utiliser) autant d'interface web dégueulasses remplies de boutons, menus, options inutiles, que de clients optimisés visuellement allant droit au but, tout en restant configurables et synchronisés bien sûr.

    Citation Envoyé par kilroyFR Voir le message
    Tout existe dans le web en equivalent client lourd en 2019. Du coup se pose aisement la question de l'interet du pur client lourd (connaissant les contraintes fortes liées a l'environnement cible (windows/linux).
    Contraintes fortes ? Pas quand tu utilises un framework comme Qt par exemple (Flutter semble prometteur sur le Desktop, mais rien de fait encore).
    Et l'intérêt d'un client lourd, c'est d'avoir un meilleur temps de réponse et une meilleure optimisation (tout le monde n'a pas un i7 et 32Go de ram pour faire marcher chrome ou firefox avec 35 onglets), des options d'interface comme les notifications natives ou l'accès direct au système de fichier, et d'organisation comme des fenêtres différentes (si si, ça compte, ça permet même d'utiliser mieux les fonctionnalités de son système d'exploitation multi workspaces).
    Enfin, même si comme je l'ai dit, je suis pas fan, il reste l'entre-deux avec l'application Electron, certes moins optimisée qu'une app purement native, mais avec la prise en charge du système d'exploitation et un coup réduit de conception si l'app web est déjà un client js.

  20. #20
    Nouveau Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2013
    Messages
    12
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2013
    Messages : 12
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut Pourquoi linux perd la bataille du bureau ? La VRAI cause !
    Citation Envoyé par frfancha Voir le message
    << C'est connu, Linux peine sur le desktop à cause de la fragmentation >>
    N'importe quoi.
    Linux peine sur le desktop parce que MS-Office n'existe pas pour Linux.
    Point barre.
    C'est déjà comme cela que Microsoft a tué OS/2 il y a 25 ans, et c'est comme cela que Microsoft controle Linux desktop.
    Ca pourrait bien changer le jour MS-Office dans le browser aura remplacé MS-Office local, mais c'est encore loin d'être possible aujourd'hui.
    Putain ras le bol des réponses à l'emporte pièce de ce genre d'idiot sans analyse globale !!!

    Pourquoi linux perd la bataille du bureau ? => Parce que linux ne fait pas la guerre du bureau donc perd par forfait !
    La vrai cause du problème mais je vais allez plus loin que linux et parler du logiciel libre en général.

    Je rappel que Linux à été créer peu de temps après les débuts du World Wide Web or en 30 ans le Web est devenu l'alfa et l'oméga de l'informatique mondiale. Linux existe presque depuis aussi longtemps et il reste dans les choux. Pourquoi et bien peut-être parce qu'il existe Le W3C qui spécifie et formalise le Web donc oblige l'intégralité des participants non pas à baratiner sur les biens faits de concurrence libre et non faussée mais à faire au contraire une interopérabilité.

    ALORS je pose la question : Pourquoi il n'y pas de W3C des systèmes d'exploitations, au moins des kernels voir des environnements graphiques (KDE, Gnome,...)
    Pourquoi il n'y à pas de W3C des OS qui feraient que Windows, Linux et macOS serait respectivement comme Edge et IE, Firefox et Google Chrome et Safari !

    Allez au moins un W3C entre systèmes unix libres : Linux et BSDs et Plan 9 from Bells Labs en apprenant les uns des autres.

    Et j'irai plus loin : Arrêtez de nous casser les couilles avec la neutralité du réseau et les méchants GAFAM et opérateur télécoms cher à la Quadrature du Net. Le logiciel libre favorise la puissance des GAFAM et Microsoft Windows dans cette asymétrie client serveur avec HTTP et javascript comme intermédiaire universelles et on peut rajouter dans l'équation les smartphone iOS et Android.

    Ça explique tout notamment la débilité de finir par faire des putains de Google Docs dans le navigateur. Et on ose ricaner sur le tableur Excell où à l'époque des usines à gaz était créer en Excell et Macro VBA : http://www.commitstrip.com/en/2014/1...and-the-beast/

    Mais est ce que les navigateurs Web et le Javascript ne sont pas en train de devenir le Excell 2.0. Sauf que les développeurs lambda n'ont pas envie de se faire chier. Donc ceux ci font des sites web voir des applications Web parfois à la limite du grotesque : Vous imaginez refaire Photoshop ou Blender en Web pour l'exécuter dans la navigateur. Et pourquoi pas compiler Red Dead Redemption 2 avec emscripten et le faire tourner dans Firefox tant qu'on y est.

    Le WEB devient un OS surtout Google Chrome avec gestion de processus par onglet, fenêtrage alors évidemment que les Chromebook deviennent une évidence mais une évidence nulle et dangereuse. Chrome finit par faire ce qui est le role du noyau et du gestionnaire de fenêtrage. Donc le vrai sujet serait de rendre macOS, Windows et Linux interchangeable sauf que Microsoft signerait sont arrêt de mort. Windows subirait face à Linux la même déchéance que IE face à Firefox. Et linux permet à Google et Amazon de se faire des milliards de dollars sur le dos de libristes couillons...

Discussions similaires

  1. Réponses: 435
    Dernier message: 17/05/2019, 19h21
  2. Afficher le sablier sur le desktop
    Par barthelv dans le forum MFC
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/09/2005, 12h25
  3. 2 systeme linux identique sur 2 hd differents
    Par tomnie dans le forum Administration système
    Réponses: 17
    Dernier message: 30/03/2004, 12h17

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo