Apple achète Drive.ai, une entreprise de conduite autonome, quelques jours avant qu'elle ne ferme ses portes
Et embauche certains de ses ingénieurs

Apple renforce son projet de conduite autonome avec une nouvelle acquisition. Le fabricant d’iPhone a confirmé mardi dernier qu'il avait fait l'acquisition de la startup Drive.ai, une startup de conduite autonome évaluée à 200 millions de dollars, alors même que l’entreprise avait annoncé aux responsables de l'État de la Californie qu'elle prévoyait de fermer ses portes, a rapporté le site Web américain d’information et d’actualité Axios. Apple en a profité pour étoffer son équipe de conduite autonome en embauchant des dizaines d'ingénieurs Drive.ai. L'accord intervient après que Drive.ai ait parlé avec plusieurs acquéreurs potentiels. Mais en fin de compte, c’est Apple qui a acheté la startup, ses voitures autonomes ainsi que d'autres actifs de Drive.ai, d’après les sources d’Axios.

Drive.ai a levé 77 millions de dollars auprès de GGV Capital, New Enterprise Associates, la société de capital-risque de Nvidia et d'autres investisseurs depuis sa création en 2015. Apple n’a pas divulgué le prix d'achat de Drive.ai, mais on s'attend à ce que l’entreprise paie moins que les 77 millions de dollars levés plus tôt par la startup, selon Axios. Dans le dépôt effectué précédemment effectué auprès des autorités de la Californie, Drive.ai prévoyait également de licencier 90 travailleurs en Californie, selon le San Francisco Chronicle. Par ailleurs, la startup avait cessé ses opérations au cours des 2 dernières semaines.

Nom : DA02.jpg
Affichages : 1028
Taille : 21,7 Ko

Drive.ai s'était associée à la ville d'Arlington, au Texas, l'an dernier, pour offrir aux résidents un service de navette qui utilisait des voitures autonomes pour les transporter sur un itinéraire fixe. L'entreprise a également testé son service dans la banlieue de Dallas, à Frisco. Le test de Frisco s'est terminé fin mars lorsque le contrat de Drive.ai avec la ville a pris fin, selon Automotive News. Le programme d'Arlington a pris fin le 31 mai, a déclaré une porte-parole de la ville du Texas.

Axios a rapporté que la société a commencé à chercher des acheteurs potentiels au début de cette année. L'accord d’acquisition confirme l'intérêt continu d'Apple pour les logiciels d'autoconduite automobile, et le recrutement chez Drive.ai, qui portent principalement sur l'ingénierie et la conception de produits, renforcera l’équipe de conduite autonome du géant de la technologie. Les nouveaux embauchés d'Apple vont se joindre aux anciens employés dont certains ont été débauchés par la firme chez ses concurrents Waymo et Tesla, environ 5 000 employés qui travaillent sur son programme secret de conduite autonome appelé Project Titan.

Ils pourront remplacer les plus de 200 travailleurs – pour la plupart des ingénieurs en matériel et en logiciel – que le fabricant de Mac a licenciés au début de cette année avant de qualifier l’affaire de restructuration interne, selon un dépôt auprès d'une agence d'État. L'an dernier, Apple a embauché Doug Field, ingénieur en chef des véhicules de Tesla, qui dirigerait le projet Titan aux côtés de Bob Mansfield, un dirigeant de longue date. La portée exacte du projet Titan reste un mystère. Après avoir commencé à développer du matériel et des logiciels d'autoconduite, les plans ont ensuite été réduits au développement de logiciels, Apple s'associant à des constructeurs automobiles tels que Volkswagen pour fournir le matériel. Actuellement, Apple teste des Lexus SUV dans les rues de Californie. Les voitures ont des capacités autonomes, mais il y a un conducteur de sécurité derrière le volant.

Drive.ai a été fondé en 2015 par des chercheurs en apprentissage machine de l'Université de Stanford. Il y a un an, personne ne pouvait penser que Drive.ai allait cesser ses activités après un an et licencier son personnel. Il semblait être l'une des startups de voiture autonome les plus prometteuses, selon San Francisco Chronicle. L'entreprise a fait parler d’elle en utilisant le deep learning pour reconnaître et éviter les objets sur la route. Il y a un an, elle a fait la une des journaux lorsqu'elle a effectué des tests à itinéraire fixe avec ses véhicules autonomes sans conducteur de sécurité humain sur la voie publique.

Nom : DA01.jpg
Affichages : 1025
Taille : 39,3 Ko

Drive.ai a cherché à se distinguer en fabriquant des kits pour transformer des voitures ordinaires en voitures autonomes. La flotte de Nissan NV200 modifiées de la startup était reconnaissable par la couleur orange avec une bande bleue ondulée et l’inscription « véhicule autonome » blasonnée sur le côté. Les véhicules comportaient également quatre écrans LED – un sur le capot, deux autres au-dessus de chacun des pneus avant et un dernier à l'arrière – qui affichent des messages aux piétons. Les écrans affichaient des messages qui transmettaient l'intention aux piétons et aux autres véhicules sur la route.

Mais l’entreprise a fini par annoncé sa fermeture abandonnant ses dans un secteur très concurrentiel où les nombreuses entreprises de conduite autonome reste cantonnées dans les niveaux 1 et 2 du pilotage automatique. L'enthousiasme des investisseurs, des politiciens et du public pour les véhicules autonomes a quelque peu diminué. Plusieurs accidents mortels des voitures autonomes avec le pilote automatique activé ont ébranlé la confiance du public. Les prédictions audacieuses à échéances variables sur la capacité des voitures à devenir complètement autonomes de certains dirigeants contribuent également à la perte de cet enthousiasme.

Selon de nombreux experts, les voitures complètement autonomes sont encore à des années, voire à des décennies, de leur déploiement complet. Toutefois, des entreprises bien financées comme Cruise, Waymo et Tesla ont poursuivi leurs plans de déploiement de flottes de véhicules autonomes. Espérons que l’acquisition de Drive.ai et de ces actifs ainsi que le recrutement des ingénieurs de la startup par Apple lui permettront de faire progresser son projet Titan pour faire de lui un géant de la conduite autonome.

Source : Axios

Et vous ?

Que pensez-vous de cette nouvelle acquisition d’Apple ?
Pensez-vous qu’elle permettra à Apple de faire évoluer son projet de véhicule autonome ?
Apple a confirmé l’achat de Drive.ai sans divulguer le prix. Quel commentaire en faites-vous ?

Lire aussi

Voiture autonome : Apple revoit ses plans et signe un partenariat avec Volkswagen, pour la construction des versions auto-conduites du T6 Transporter
Apple a retiré plus de 200 employés du projet Titan, son initiative de véhicules autonomes, selon des sources proches du projet
Voiture autonome : des rapports adressés au DMV californien donnent un état des lieux, des circonstances entraînant le retour au mode manuel
Projet Titan : Apple n'envisagerait plus de produire sa propre voiture autonome, des sources évoquent des départs de nombreux responsables