Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    iOS 13, la nouvelle mise à jour de l'OS de l'iPhone, signale Facebook et YouTube comme suspects
    Apple : iOS 13 vous indiquera quelles applications vous suivent et où elles l'ont fait
    selon un rapport

    L'année dernière, à l'annonce de la sortie de la nouvelle mouture d’iOS (iOS 12), Apple avait choisi de mettre l’accent sur l’amélioration des performances et l’optimisation, histoire de faire oublier les soucis et les nombreux bogues et problèmes de sécurité qui ont suivi le lancement d’iOS 11. Cette année, lors de l'annonce de l'iOS 13, la société fait savoir qu'elle accordera une grande importance à la confidentialité dans cette nouvelle version de l'iOS.

    Il est important de préciser qu'Apple a toujours été fière d’être une entreprise soucieuse de la protection de la vie privée et cela s'est déjà fait voir à travers des fonctionnalités comme celle qui permet à la barre d'état de votre téléphone d'afficher une icône indiquant lorsqu'une application suit votre position. Seulement, il semblerait que pour cette nouvelle version d'iOS, l'entreprise soit passée au niveau supérieur. A l'annonce d'iOS 13, Apple a fait savoir que celui-ci devrait proposer toute une série de nouvelles fonctionnalités, notamment le couplage double AirPod, la prise en charge de la souris pour l'iPad, le mode sombre.


    Selon un rapport, il semblerait qu'Apple envisage de publier une fonctionnalité affichant une vue plus détaillée de la manière dont les applications utilisent votre emplacement en arrière-plan. Selon ce rapport, iOS 13 présente des notifications contextuelles lorsqu'une application utilise votre position en arrière-plan. La notification affiche également une carte des données de localisation suivies par une application spécifique. En plus d'afficher la carte, la notification présente également une explication de la raison pour laquelle l'application a besoin de ces données de suivi, ainsi qu'une explication de l'Apple Store.

    Apple dit que ces pop-ups s'afficheront de façon périodique, permettant aux utilisateurs de décider s'ils veulent continuer d'autoriser à l'application de les tracer. On se doute bien qu'au bout d'un moment, ces pop-ups commenceront à devenir ennuyeux, mais pour ceux des utilisateurs qui détestent l'idée que des applications puissent les suivre, il est clair qu'ils en verront toute l'utilité et ne s'en plaindront pas. Ces notifications ne s'afficheront pas vraiment sur les autres plates-formes d'Apple, mais c'est parce qu'elles ne prennent pas en charge la collecte de localisation permanente (comme avec macOS et tvOS) ou n'en ont pas besoin (watchOS).

    iOS 13 sera disponible sur tous les appareils compatibles (iPhone 6S et versions ultérieures) à l'automne 2019. La version bêta des développeurs est disponible et une version bêta publique arrivera d'ici le mois de juillet.

    Source : Apple


    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Etes-vous de ceux qui détestent farouchement être suivis par des applications ?

    Voir aussi :

    Des développeurs iOS lancent des poursuites contre Apple pour abus de position dominante et demandent l'ouverture d'iOS à des stores alternatifs
    Nombreux sont les développeurs d'applications sur iOS qui prennent des raccourcis en matière de sécurité d'après une étude
    WWDC 2018 : iOS 12 met l'accent sur la performance et propose des fonctionnalités pour lutter contre l'addiction au smartphone
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Chroniqueur Actualités

    iOS 13, la nouvelle mise à jour de l'OS de l'iPhone, signale Facebook et YouTube comme suspects
    iOS 13, la nouvelle mise à jour du système d'exploitation de l'iPhone, signale comme suspectes des applications
    telles que Facebook et YouTube

    Le lancement de la version finale d'iOS 13 est prévu par Apple pour plus tard cette semaine, mais la nouvelle mise à jour du système d’exploitation de l’iPhone mettrait déjà des bâtons dans les roues de certaines applications comme celle du réseau social Facebook. Selon un article de Business Insider cette semaine, les personnes qui ont téléchargé une version bêta d’iOS 13 reçoivent des notifications leur indiquant que des applications comme Facebook recueillent leurs données à l'aide de Bluetooth et d'autres outils en arrière-plan.

    En matière de confidentialité et de protection de la vie privée, Apple s’emploie à toujours être sur le devant de la scène. À l'annonce de la sortie de la nouvelle mouture d’iOS (iOS 12) en 2018, Apple avait choisi de mettre l’accent sur l’amélioration des performances et l’optimisation, histoire de faire oublier les soucis et les nombreux bogues et problèmes de sécurité qui ont suivi le lancement d’iOS 11. Cette année, lors de l'annonce d'iOS 13, la société a fait savoir qu'elle accordera une grande importance à la confidentialité dans cette nouvelle version d'iOS.

    En attendant iOS 13, dont le lancement est prévu cette semaine, la firme de Cupertino semble avoir tenu ses promesses. La nouvelle version du système d’exploitation de l’iPhone promet une multitude de nouvelles mesures de protection de la vie privée pour avertir les gens lorsque les applications les suivent de manière secrète ou en arrière-plan et pour donner aux utilisateurs plus de contrôle sur les données qu'ils partagent. Ces mesures introduites dans iOS 13 semblent déjà prouver leur efficacité dans le cas de certaines applications.

    En effet, Apple a prévu une fonctionnalité qui affichera une vue plus détaillée de la manière dont les applications utilisent votre emplacement en arrière-plan. Ainsi, iOS 13 affiche des notifications contextuelles lorsqu'il détecte qu’une application utilise votre position en arrière-plan. La notification affiche également une carte des données de localisation. En plus de la carte, la notification donne également la raison pour laquelle l'application a besoin de ces données de suivi.


    Selon le média américain Business Insider, la fonctionnalité joue déjà pleinement son rôle, car elle a commencé à révéler certaines méthodes « dissimulées » utilisées en arrière-plan par des applications comme Facebook pour collecter les données personnelles des utilisateurs, notamment leur position en temps réel. Plus précisément, les personnes qui ont téléchargé une préversion de la prochaine mise à jour majeure d'iOS ont commencé à voir une notification inattendue sur leur appareil : « Facebook aimerait utiliser Bluetooth ».

    Cette fois, Tim Cook, PDG d’Apple, et les développeurs d’iOS 13 ont mis la barre très haute et sont dans l’objectif de lutter contre ce que Tim Cook appelle le « complexe industriel des données ». « Nos propres informations sont utilisées comme une arme contre nous avec une efficacité militaire », a déclaré Tim Cook, le patron d'Apple, à Bruxelles lors de la « Privacy Conference » en octobre 2018. En disant cela, il fait référence à Facebook et Google qui récoltent tout type de données personnelles pour mieux cibler les publicités.

    Selon Business Insider, la fonctionnalité introduite dans l'iOS 13 a aussi révélé que comme l’application Facebook, YouTube utilise également des méthodes de collecte de données « louches » qui ont probablement été mises en place depuis longtemps. L'une de ces méthodes qu’utilisent Facebook et YouTube consiste à se brancher discrètement sur la technologie Bluetooth d'un téléphone pour suivre l'emplacement physique d'une personne et sa proximité des smartphones des autres. Plusieurs personnes ont témoigné sur Twitter avoir reçu cette notification.

    Cependant, avec l'iOS 13, les utilisateurs d'iPhone ont la possibilité de désactiver les services de localisation par GPS, par Bluetooth ou par antennes cellulaires. Mais cette nouvelle option semble faire un peu peur à Facebook, qui risque de perdre la géolocalisation en continu de nombreux utilisateurs. Craignant une nouvelle rumeur à son sujet ou pour parer des commentaires acerbes sur sa façon de collecter les données de localisation de ses utilisateurs, Facebook a anticipé le coup en rendant publiques quelques informations sur cette pratique de l’entreprise.

    L’entreprise a pris une longueur d'avance sur la mise à jour en publiant sur son blogue des informations sur la façon dont son application mobile suit les utilisateurs. Il a aussi rappelé les changements apportés par la mise à jour en matière de géolocalisation et pourquoi il est important d'autoriser la géolocalisation en continu pour l'application Facebook. « Facebook est meilleur avec la géolocalisation », a assuré Paul McDonald, responsable des questions liées à la localisation chez Facebook. Selon lui, la localisation améliore plusieurs fonctionnalités.

    Paul MacDonald a souligné que la géolocalisation permet à Facebook d’offrir les fonctionnalités comme planifications d'événement, le suivi de ses amis, les alertes liées aux lieux ou encore la publicité. Ainsi, plusieurs services de Facebook se servent actuellement de la localisation en temps réel. Autrement dit, outre la collecte des données de profil utilisées pour personnaliser les publicités, Facebook pourrait théoriquement utiliser les données de géolocalisation dans son nouveau service de rencontres, Facebook Dating.

    D’autres fonctions comme Find Wi-Fi et Nearby Friends (amis à proximité) utilisent aussi la localisation en temps réel, même lorsque vous n'utilisez pas l'application, pour vous assurer que les alertes et les outils sont précis et personnalisés pour vous. En gros, Facebook suit et recueille des données personnelles sur les connexions des utilisateurs entre eux et peut combiner les informations de proximité glanées par Bluetooth avec les données GPS pour faire des inférences sur leurs relations, et tout cela, sans le consentement explicite de l'utilisateur.

    Par exemple, Facebook pourrait enregistrer que vous avez passé quelques heures près de quelqu'un d'autre dans une résidence privée et différencier cette relation des autres utilisateurs Facebook avec lesquels vous entrez en contact uniquement dans un immeuble de bureaux. De plus, même si à présent vous pouvez désactiver la localisation en temps réel pour Facebook, la firme a indiqué qu’elle pourrait toujours vous suivre à l’aide de données comme les enregistrements, les événements et les informations concernant votre connexion Internet.

    Sources : Business Insider, Facebook

    Et vous ?

    Avez-vous déjà testé l'iOS 13 ? Que pensez-vous de cette nouvelle fonctionnalité du système d'exploitation ?

    Voir aussi

    Apple : iOS 13 vous indiquera quelles applications vous suivent et où elles l'ont fait, selon un rapport

    Le PDG d'Apple fustige la course à la collecte de données qui s'est muée en un « complexe industriel de données » et appelle à une législation US

    iOS 11 : Apple lance une option qui permet de désactiver la collecte intempestive des données de localisation par des applications en arrière-plan
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  3. #3
    Chroniqueur Actualités

    L'alerte de suivi des App iOS 13 a réduit le flux de données de localisation vers l'industrie publicitaire
    L'alerte de suivi des applications iOS 13 a considérablement réduit le flux de données de localisation vers l'industrie publicitaire,
    Selon un rapport

    Apple a toujours affirmé sa position de société soucieuse de la protection de la vie privée par le biais de ses discours et à travers des fonctionnalités de son système d’exploitation et son navigateur. En 2019, la société a fait savoir, lors de l'annonce de l'iOS 13, qu'elle accordera une grande importance à la confidentialité dans la dernière version de l'iOS, en minimisant le suivi par les spécialistes du marketing. Selon un rapport d’Appleinsider, cette initiative a rendu la vie plus difficile au secteur de la publicité, obligeant les annonceurs à utiliser des sources de données inefficaces pour identifier les utilisateurs.

    Des initiatives telles que la protection contre le suivi intelligent dans Safari ont contribué à garantir une meilleure protection de la vie privée en rendant plus difficile le suivi des utilisateurs individuels. The Information a rapporté en décembre que les initiés du secteur de la publicité ont reconnu que les fonctions d'Apple en matière de protection de la vie privée ont entraîné une baisse de 60 % des prix des publicités ciblées pour Safari. Cela ne veut pas dire que les utilisateurs du navigateur Web d'Apple ont moins de valeur, mais parce que les campagnes d’Apple, en renforçant la protection de vie privée, ont limité la quantité de données exploitables qui peut être vue par les annonceurs qui suivent différents points de données.


    Selon Appleinsider, alors que les mesures prises par Apple via l’outil ATP, basé sur l'apprentissage machine et introduit en 2017, et bien d'autres améliorations contribuent déjà à minimiser le suivi des utilisateurs, les spécialistes du marketing sont également touchés par un autre outil dans iOS 13 qui informe régulièrement les utilisateurs des applications, qui capturent leur position même lorsqu’elles ne sont pas activées. Cet avertissement donne aux utilisateurs la possibilité de permettre à une telle application de continuer à suivre en permanence ou de le faire seulement lorsqu'elle est ouverte, les utilisateurs retenant souvent cette dernière option.

    Environ 80 % des utilisateurs qui ont installé l’iOS 13 ont cessé tout suivi en arrière-plan par les applications

    La notification contextuelle affiche également une carte des données de localisation suivies par une application spécifique, selon le rapport de The Information publié en août dernier. En plus d'afficher la carte, la notification présente également une explication de la raison pour laquelle l'application a besoin de ces données de suivi. Selon les données de Location Sciences, une société de vérification de la localisation, vues par DigiDay, environ sept utilisateurs d'iPhone sur dix analysés par la société ont téléchargé l'iOS 13 au cours de ses six premières semaines de disponibilité, a rapporté Appleinsider. Parmi les utilisateurs qui ont installé la mise à jour, environ 80 % d'entre eux ont cessé tout suivi en arrière-plan par les applications.

    Jason Smith, directeur des affaires commerciales de Location Sciences, a admis que « Les gens ont décidé d'arrêter le partage des données de localisation de leur téléphone à un niveau universel ».

    Par ailleurs, Teemo, une société de suivi des publicités, a également suggéré que les taux d'acceptation de partager des données avec les applications lorsqu'elles ne sont pas ouvertes ont beaucoup diminué – souvent inférieurs à 50 % –, alors qu'il y a trois ans, ces mêmes taux étaient proches de 100 %, a rapporté Appleinsider. Les taux plus élevés sont dus au fait que les utilisateurs ignoraient qu'il existait des options pour désactiver le suivi.

    La tendance de désactiver le suivi rend plus difficile pour les entreprises d'évaluer l'efficacité des campagnes, suggère Paul Kasamias, associé directeur de Starcom. Le changement a un impact sur « la capacité de lier les utilisateurs qui font des recherches en ligne et achètent en magasin », et fait de la mesure de la fréquentation des magasins un processus « beaucoup plus opaque » pour les clients. Selon Kasamias, une baisse des dépenses des annonceurs va probablement se produire de la part des petits ou moyens annonceurs, car ils sont des clients « où la rentabilité est primordiale et il y a une emprise physique, puisque le ciblage du bon utilisateur au bon moment va devenir plus difficile ».

    Sargi Mann, vice-président exécutif de Havas Media, a déclaré dans un communiqué que le changement a déjà conduit à une réduction des « arguments de vente des fournisseurs de solutions de données de localisation », et il est plus que jamais nécessaire de traiter la question de la localisation « de manière transparente dès le départ dans le cadre de contrats plus importants » avec les responsables du marketing.

    Dans le cadre de la limitation de la capacité des technologies publicitaires à collecter et à stocker, sur de longues durées, les informations comportementales des internautes sur Safari, Appleinsider a rapporté en décembre que seulement environ 9 % des utilisateurs du navigateur sur iPhone permettent aux entités Web de suivre leurs habitudes de navigation. Ce chiffre passe à 13 % sur Mac. En revanche, environ 79 % des utilisateurs de Chrome permettent le suivi des publicités sur le mobile.


    Les entreprises de données de localisation ont plus de données qu'il y a un an, mais de qualité inférieure

    Cependant, malgré la réduction de la quantité de données de localisation disponibles, la quantité encore disponible à l'utilisation est plus précieuse, alors que le marché des données de localisation continue de prospérer, a rapporté Appleinsider. « Nous sommes toujours contactés par des entreprises de données de localisation qui nous disent qu'elles sont en pleine croissance », a déclaré Doug Chisholm, PDG de Rippll. « Plus important encore, elles ont plus de données qu'il y a un an ».

    Toutefois, la qualité de ces données pose un problème, car les acheteurs de publicité remarquent qu'elles sont de qualité inférieure à celles qui étaient disponibles auparavant. Selon Smith, Location Sciences voit moins de données de localisation dérivées du GPS d'un smartphone, « qui est la source la plus précise de données de localisation mobile ». Smith a plutôt souligné la présence de « données de moindre qualité » provenant des opérateurs ou d'autres protocoles Internet, « Souvent les sources les moins précises de données de localisation mobile disponibles » pour un spécialiste du marketing, selon lui.

    Appleinsider a aussi indiqué que la réduction des données disponibles pourrait s'aggraver pour les spécialistes du marketing, car Apple a exhorté les développeurs à utiliser "Sign in with Apple" dans les applications, comme alternative aux systèmes d'authentification offerts par Google et Facebook. Bien que le système d'Apple rende plus difficile le suivi des utilisateurs individuels avec moins de données offertes aux entreprises, la collecte de données sera toujours possible pour les entreprises concernées, a fait remarquer le site Web.

    Source : Appleinsider

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Environ 80 % des utilisateurs qui ont installé l’iOS 13, au cours de ses six premières semaines de disponibilité, ont désactivé tout suivi en arrière-plan par les applications. Qu’en pensez-vous ?
    La collecte de données sera-t-elle toujours possible sur iOS, bien que le système d'Apple rende plus difficile le suivi des utilisateurs ?

    Lire aussi

    Apple : iOS 13 vous indiquera quelles applications vous suivent et où elles l'ont fait, selon un rapport
    Mozilla apporte la protection de suivi à la version iOS de son navigateur Web, et améliore également la synchronisation avec la version desktop
    Des développeurs accusent Apple de se livrer à des pratiques anticoncurrentielles, à cause des changements introduits dans la politique de confidentialité de iOS 13
    Des applications iOS tierces partagent les données d'utilisateurs d'iPhone avec des trackers, des sociétés de marketing et des sociétés de recherche
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  4. #4
    Membre éclairé
    Encore un peu et ces conneries vont finir par me faire acheter un iphone

###raw>template_hook.ano_emploi###