Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Membre extrêmement actif
    La version bêta 1 de PostgreSQL 12 est maintenant disponible
    La version bêta 1 de PostgreSQL 12 est maintenant disponible,
    avec des nouvelles fonctionnalités

    PostgreSQL, également connu sous le nom de Postgres, est un système de gestion de bases de données relationnelles (RDBMS) gratuit et à source ouverte mettant l’accent sur l’extensibilité et la conformité aux normes techniques. Il est conçu pour gérer une gamme de charges de travail, allant de machines simples à des entrepôts de données ou des services web avec de nombreux utilisateurs simultanés. Dernièrement, PostgreSQL Global Development Group a annoncé la disponibilité en téléchargement de la première version bêta de PostgreSQL 12. Cette version contient des aperçus de toutes les fonctionnalités qui seront disponibles dans la version finale de PostgreSQL 12, bien que certains détails pourraient changer avant cette date.

    Le groupe encourage les utilisateurs à tester les nouvelles fonctionnalités de PostgreSQL 12 afin d’aider à éliminer les bogues ou autres problèmes pouvant exister dans cette version. « Vos tests et vos commentaires aideront la communauté à s’assurer que cette version de PostgreSQL 12 respecte nos normes en matière de fourniture d’une version stable et fiable de la base de données relationnelle à source ouverte la plus avancée au monde », déclare PostgreSQL Global Development Group.


    Fonctionnalités de la nouvelle version PostgreSQL 12 Beta 1

    Indexation des performances, des fonctionnalités et de la gestion

    Avec l’indexation des performances et les fonctionnalités de la gestion, PostgreSQL 12 offre la possibilité de reconstruire les index simultanément, ce qui permet d’effectuer une opération sans bloquer les écritures sur l’index. Selon Postgres, cette fonctionnalité devrait aider à la reconstruction d'index longues qui pourraient causer des temps d'arrêt lors de la gestion d'une base de données PostgreSQL dans un environnement de production. En plus, il étend les capacités de plusieurs des mécanismes d’indexation spécialisés, la possibilité de créer des index de couverture.

    Les requêtes WITH en ligne

    Les expressions de table courantes peuvent désormais être automatiquement insérées dans une requête si elles ne sont pas récursives, n’ont aucun effet secondaire et ne sont référencées qu’une fois dans une partie de la requête. Cela supprime une « barrière d'optimisation » qui existe depuis l'introduction de la clause WITH dans PostgreSQL 8.4.

    Le partitionnement

    Cette version de PostgreSQL améliore les performances lors du traitement de tables avec des milliers de partitions pour des opérations nécessitant uniquement l'utilisation d'un petit nombre de partitions. Elle apporte également des améliorations à la performance INSERT et COPY à la table partitionnée. ATTACH PARTITION peut maintenant être effectuée sans bloquer les requêtes simultanées sur la table partitionnée. De plus, la possibilité d'utiliser des clés étrangères pour référencer des tables partitionnées est maintenant autorisée.

    Les colonnes générées

    Ce système de gestion de bases de données relationnelles permet la création de colonnes générées qui calculent leurs valeurs avec une expression en utilisant le contenu des autres colonnes. Cette fonctionnalité fournit des colonnes générées stockées, qui sont calculées sur les insertions et les mises à jour et sont enregistrées sur le disque. Les colonnes générées virtuelles, calculées uniquement lorsqu'une colonne est lue dans le cadre d'une requête, ne sont pas encore implémentées.

    Pour finir, le groupe invite la communauté PostgreSQL à tester cette version. « La stabilité de chaque version de PostgreSQL dépend fortement de la communauté, veuillez donc les tester. La qualité des tests des utilisateurs permettra de déterminer quand nous pouvons réaliser une version finale », indique-t-il.


    Source : Postgresql

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Que pensez-vous des nouvelles fonctionnalités de PostgreSQL ?

    Quelles fonctionnalités vous intéressent le plus ?

    Voir aussi :

    Microsoft fait l'acquisition de Citus Data l'extension qui transforme PostgreSQL, en une base de données distribuée

    Depuis 20 ans, PostgreSQL aurait mal utilisé fsync(), compromettant la cohérence des données, des solutions ont été proposées au FOSDEM 2019

    PostgreSQL 11.3 et 10.8 sont disponibles en téléchargement et s'accompagnent de la correction de plus de 60 bogues, signalés en un trimestre
    Bien avec vous.

  2. #2
    Modérateur

    La stabilité de chaque version de PostgreSQL dépend fortement de la communauté, veuillez donc les tester
    pgAdmin III était l'un des points fort de PostgreSQL, c'est l'outil qui poussait les développeurs à tester un maximum de choses. pgAdmin IV est un outil immature, une vraie catastrophe qui ne donne pas vraiment envie de tester
    N'hésitez pas à consulter la FAQ Java, lire les cours et tutoriels Java, et à poser vos questions sur les forums d'entraide Java

    Ma page Developpez | Mon profil Linkedin | Vous souhaitez me contacter ? Contacter Gokan EKINCI

  3. #3
    Rédacteur

    Citation Envoyé par Bruno Voir le message
    La version bêta 1 de PostgreSQL 12 est maintenant disponible,...
    Pour finir, le groupe invite la communauté PostgreSQL à tester cette version. « La stabilité de chaque version de PostgreSQL dépend fortement de la communauté, veuillez donc les tester. La qualité des tests des utilisateurs permettra de déterminer quand nous pouvons réaliser une version finale », indique-t-il.
    En gros, on a fait aucun test, démerdez vous pour les faire à notre place... Soyez des cobayes !

    Pas vraiment pro !

    A +
    Cette signature n'a pas pu être affichée car elle comporte des erreurs.

  4. #4
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par Gugelhupf Voir le message
    pgAdmin III était l'un des points fort de PostgreSQL, c'est l'outil qui poussait les développeurs à tester un maximum de choses. pgAdmin IV est un outil immature, une vraie catastrophe qui ne donne pas vraiment envie de tester
    Je confirme. pgAdmin IV est bon pour la poubelle, c’est effectivement une énorme catastrophe, et je n’ose plus tester ! Mais bon, il y a heureusement d’autres SGBD pour faire du SQL...
    Faites simple, mais pas plus simple ! (A. Einstein)
    E=mc², mais si on discute un peu, on peut l’avoir pour beaucoup moins cher... (G. Lacroix, « Les Euphorismes de Grégoire »)
    => La relativité n'existerait donc que relativement aux relativistes (Jean Eisenstaedt, « Einstein et la relativité générale »)

    Je ne réponds pas aux questions techniques par MP. Les forums sont là pout ça.
    __________________________________
    Bases de données relationnelles et normalisation : de la première à la sixième forme normale
    Modéliser les données avec MySQL Workbench

  5. #5
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par Gugelhupf Voir le message
    pgAdmin III était l'un des points fort de PostgreSQL, c'est l'outil qui poussait les développeurs à tester un maximum de choses. pgAdmin IV est un outil immature, une vraie catastrophe qui ne donne pas vraiment envie de tester
    je suis pas trop d'accord

    pgAdmin 3 plante assez aisément, as une interface assez viellote, fige totalement car la connexion au serveur est perdu..... alors que pgAdmin IV en version web est beaucoup plus stable et présente une interface plus aisé et pratique
    Aillez le courage de justifier vos -1.
    http://www.laboiteaprog.com/ - http://www.solutions-norenda.com/

  6. #6
    Membre expérimenté
    Le béta c'est qui?
    Citation Envoyé par SQLpro Voir le message
    En gros, on a fait aucun test, démerdez vous pour les faire à notre place... Soyez des cobayes !
    Euh non c'est plutôt la définition d'une version béta. Je préfère un logiciel comme ça qui annonce la couleur (à ne pas mettre en prod tout de suite, à tester) à la politique de Microsoft qui depuis Windows 10 n'hésite pas à pousser chez tous les utilisateurs des correctifs "de sécurité" qui suppriment des données au passage...
    Alors oui, quand je gère un logiciel libre, si je sors une version béta c'est justement pour élargir le nombre de testeurs mais ta réaction montre bien qu'il n'est pas inutile de rappeler ce qu'est une béta (certains ayant tendance à considérer que la dernière version est forcément meilleure même si pas encore testée). Mais au quotidien je recommande la stable, pas la dernière version non testée! Et surtout je laisse les utilisateurs décider de quand ils migrent!!!

    Citation Envoyé par Gugelhupf Voir le message
    pgAdmin III était l'un des points fort de PostgreSQL, c'est l'outil qui poussait les développeurs à tester un maximum de choses. pgAdmin IV est un outil immature, une vraie catastrophe qui ne donne pas vraiment envie de tester
    PgAdmin ne fait pas vraiment partie de PostgreSQL, c'est plutôt un outil tiers même s'il ne supporte que PostgreSQL. Rien ne t'empêche de développer un autre client si celui-là ne te convient pas. Ou d'utiliser un client SQL générique, via ODBC par exemple, même s'il te faudra parfois un client spécifique pour accéder à des fonctions n'existant que sur ce serveur.

  7. #7
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par fsmrel Voir le message
    Je confirme. pgAdmin IV est bon pour la poubelle, c’est effectivement une énorme catastrophe, et je n’ose plus tester ! Mais bon, il y a heureusement d’autres SGBD pour faire du SQL...
    Postgresql est un EXCELLENT produit!

    Oui pgAdmin IV est mauvais mais que je sache, ce que les pro attendent d'un SGDB ce ne sont pas prioritairement les qualités d'une interface que l'on est susceptible d'utiliser que pour "bricoler" tous les 4 jeudi mais bien le moteur de base de données.

    Les esprits chagrins peuvent faire comme moi: J'ai mon Postgresql dernier version avec son pgAdmin IV installé par défaut que je n'utilise pas parce... J'ai réinstallé pgAdmin III qui fonctionne à merveille!

    Quand on veut profiter d'un produit offert gratuitement à la communauté, qui plus est un produit d'excellente qualité, on remercie ses développeurs et si on n'est pas content de son pgAdmin IV, rien ne s'oppose à ce que "les esprits chagrins" se mettent au travail en fournissant gratuitement un outil d'une meilleures qualité que pgAdmin IV

  8. #8
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par Anselme45
    Postgresql est un EXCELLENT produit!

    C’est évident, je suis parfaitement d’accord et loin de moi l’idée de critiquer PostgreSQL ! C’est pgAdmin4 qui me donne du souci, d’où mon repli vers d’autres interfaces et SGBD dans la mesure où j’avais cru comprendre que pgAdmin4 était devenu le point de passage obligé pour accéder à PostgreSQL. Mais si on peut réutiliser pgAdmin3, alors je le réinstallerai avec bonheur !


    Citation Envoyé par Anselme45
    "les esprits chagrins" se mettent au travail en fournissant gratuitement un outil d'une meilleures qualité que pgAdmin IV

    Pour ma part j’ai beaucoup donné, en réécrivant par exemple le SGBD Total en 1976 pour le compte d’une banque suisse, et conçu et développé d’autres SGBD dans les années quatre-vingts, donc aujourd’hui place au jeunes...
    Faites simple, mais pas plus simple ! (A. Einstein)
    E=mc², mais si on discute un peu, on peut l’avoir pour beaucoup moins cher... (G. Lacroix, « Les Euphorismes de Grégoire »)
    => La relativité n'existerait donc que relativement aux relativistes (Jean Eisenstaedt, « Einstein et la relativité générale »)

    Je ne réponds pas aux questions techniques par MP. Les forums sont là pout ça.
    __________________________________
    Bases de données relationnelles et normalisation : de la première à la sixième forme normale
    Modéliser les données avec MySQL Workbench

  9. #9
    Membre éclairé
    Citation Envoyé par SQLpro Voir le message
    En gros, on a fait aucun test, démerdez vous pour les faire à notre place... Soyez des cobayes !

    Pas vraiment pro !

    A +
    Ben en fait c'est le principe d'un outil open source comme PostgreSQL (d'ailleurs ils n'ont jamais marqué on a fait aucun tests, juste que les cas utilisateurs seront toujours bien meilleurs que des tests faits par la team de dév...), on distribue une version bêta en l'état (avec le code source pour audit extérieur avec la liste des nouvelles features, et c'est la communauté qui en testant et en remontant les anomalies/bugs à la core team de développement permet de corriger les erreurs éventuelles pour proposer une version finale ensuite...

    Pas vraiment pro ! => rien à voir, on est pas dans un principe de développement d'un produit commercial comme peut le proposer Oracle, M$ & autres...

  10. #10
    Membre éprouvé
    C’est évident, je suis parfaitement d’accord et loin de moi l’idée de critiquer PostgreSQL ! C’est pgAdmin4 qui me donne du souci, d’où mon repli vers d’autres interfaces et SGBD dans la mesure où j’avais cru comprendre que pgAdmin4 était devenu le point de passage obligé pour accéder à PostgreSQL. Mais si on peut réutiliser pgAdmin3, alors je le réinstallerai avec bonheur !
    Perso j'utilise DBeaver et j'en suis très content. Très complet et très efficace. De plus tu peux te connecter sur à peu près tout ce qui existe. D coup je l'utilise également pour postgresql.

    Les colonnes générées

    Ce système de gestion de bases de données relationnelles permet la création de colonnes générées qui calculent leurs valeurs avec une expression en utilisant le contenu des autres colonnes. Cette fonctionnalité fournit des colonnes générées stockées, qui sont calculées sur les insertions et les mises à jour et sont enregistrées sur le disque. Les colonnes générées virtuelles, calculées uniquement lorsqu'une colonne est lue dans le cadre d'une requête, ne sont pas encore implémentées.
    Ca faisait u moment que j'attendais ça. Enfin...
    Philippe,


    N'hésitez à lever le pouce si mon aide vous a été utile.

  11. #11
    Membre averti
    Des feedbacks sur cette version 12 ?

  12. #12
    Membre habitué
    PgAdmin III ou IV, ça a toujours été en dessous de ce qui se fait sur d'autres SGBD. J'ai essayé différents outils et c'est postbird que j'utilise désormais pour des besoins de développement : modifier des données, passer des requêtes, voir le schéma, le modifier.
    J'étais sceptique sur l'interface car c'est basé sur Electron mais au final c'est léger, ergonomique et rapide.

  13. #13
    Rédacteur

    Citation Envoyé par frayou Voir le message
    Ben en fait c'est le principe d'un outil open source ... les cas utilisateurs seront toujours bien meilleurs que des tests faits par la team de dév...
    Je suis mort de rire, car pendant 20 ans les utilisateurs n'ont pas vu que leurs données étaient corrompues à cause de la mauvaise utilisation de fsync() dans linux et tu me dit que les tests utilisateurs sont meilleurs que les tests des gens qui développent !!!!!
    https://www.developpez.com/actu/2457...u-FOSDEM-2019/

    Notons que personne n'a corrigé le problème, juste contourné le bug qui indique plus clairement, dans certains cas, que les données ont été corrompues sans possibilité de réparation (car les écritures de données étant asynchrones par nature c'est trop tard pour revenir en arrière !).

    Un bug, qui d'ailleurs devrait mettre quelques années avant d'être corrigé :

    En effet il nécessite :
    • soit une récriture du noyaux Linux pour modifier le comportement de fsync()
    • soit que PostgreSQL prennent en charge directement les écritures disques des fichiers en squeezant Linux (comme le font les "gros" SGBDR que sont Oracle ou Microsoft SQL Server…)


    Dans les deux cas ce sont des années de boulot !


    A +
    Cette signature n'a pas pu être affichée car elle comporte des erreurs.