IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    février 2017
    Messages
    1 451
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : février 2017
    Messages : 1 451
    Points : 39 755
    Points
    39 755
    Par défaut DHS : « nous ne sommes pas paranoïaques, les drones fabriqués en Chine peuvent être utilisés pour espionner »
    « Nous ne sommes pas paranoïaques, les drones fabriqués en Chine peuvent être utilisés pour espionner »,
    Prévient le DHS américain

    Les drones sont devenus un outil de plus en plus populaire pour les industries et les gouvernements dans certains pays. Les services publics d'électricité les utilisent pour inspecter les lignes de transport. Les compagnies pétrolières s'en servent pour la surveillance de l’état des pipelines. Le département de l’Intérieur américain les a même déployés pour suivre les coulées de lave d’un volcan à Hawaï. Mais, le Département de la sécurité intérieure du même pays prévient que les drones fabriqués par des entreprises chinoises pourraient poser des risques pour la sécurité, notamment, que les données qu'ils recueillent pourraient être volées.

    L’alerte a fait l’objet de diffusion il y a une dizaine de jours et une vidéo disponible sur le site du Département de la sécurité intérieure (DHS) souligne que les drones en général présentent de multiples menaces y compris : leur potentielle utilisation pour le terrorisme, l’ingérence dans la circulation aérienne ainsi que l’espionnage d’entreprises et les atteintes à la vie privée. D’après ce que rapporte Reuters à ce sujet, un porte-parole de l’Agence pour la cybersécurité et la sécurité des infrastructures au sein du DHS a confirmé avoir procédé à la publication d’une alerte qui fournit aux organisations des informations relatives aux risques liés à l'utilisation de drones fabriqués en Chine et aux mesures pour les réduire.


    La grande majorité des drones achetés aux États-Unis sont fabriqués en Chine et la plupart le sont par une seule société - DJI Technology. En réponse à l’alerte publiée par le DHS, l’entreprise chinoise a fait une sortie pour souligner que : « la sécurité de sa technologie a fait l’objet d’une vérification indépendante par le gouvernement américain et les principales entreprises américaines habilitées à le faire. » « Nos clients disposent d’un contrôle total sur la façon dont leurs données sont collectées, stockées et transmises. De plus, nos drones ne transfèrent pas de données au travers d’Internet vers des serveurs DJI », a-t-elle ajouté.


    Une note d’information qui, au finish, laisse entrevoir la paranoïa des USA ?

    En soulignant au sein de l’élément vidéo proposé que « nous ne sommes pas paranoïaques », le narrateur a certainement à l’esprit les remous de la guerre commerciale qui bat son plein entre les Américains et les Chinois. Cette dernière publication du DHS laisse filtrer un zeste de méfiance excessive des US à l’endroit des Chinois. Mais, le fait ici est que même si l’alerte de sécurité est assez sommaire, les États-Unis peuvent faire valoir des arguments techniques pour soutenir leurs allégations. Tenez par exemple, le matériel high tech est désormais livré avec des capacités de mises à jour Over The Air (OTA) – une possibilité qui introduit son lot de failles de sécurité, mais est offerte à cause des économies de coûts qu’elle peut permettre. Dans un contexte où toute entreprise chinoise est considérée par le gouvernement des USA comme étant à la solde de Pékin, la publication du DHS devient alors compréhensible.

    Seulement, l’on peut dire la même chose des produits fabriqués aux États-Unis et dont on fait usage dans des pays qui considèrent les USA comme adversaires ; les développements à propos du moteur d’administration Intel – un microcontrôleur contenu dans le pont sud (PCH) des PC modernes – l’illustrent à souhait. En effet, même si l’on n’a pas publié des preuves de l’utilisation de cette puce à des fins d’espionnage, l’information selon laquelle Intel l’aurait réservé à l’intention d’agences gouvernementales US a fait surface. Il ne faut surtout pas perdre de vue que le contexte est à la guerre. D’ailleurs, l’armée chinoise a, il y a peu, annoncé qu’elle va remplacer le système d’exploitation Windows pour se prémunir de tentatives de piratage des États-Unis. La création de l’OS est confiée à un groupe dédié qui ne fait pas non plus confiance à Linux. Le système d’exploitation qui va remplacer Windows sur les postes de travail de l’armée chinoise devrait donc être conçu en partant de rien.

    La publication du DHS est la dernière préoccupation mise en avant par le gouvernement américain au sujet des menaces que représentent les appareils fabriqués en Chine. Il y a peu, le département américain du Commerce a ajouté Huawei Technologies Co Ltd et 68 sociétés affiliées à une liste noire d'exportation. Depuis lors, l’entreprise chinoise est sevrée d'accès aux applications et services populaires y compris le Google Play Store via lequel les utilisateurs ont accès à des applications comme Gmail.

    Sources : DHS, Reuters

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Les USA ont-ils raison d’être très méfiants vis-à-vis des produits fabriqués en Chine ? La Chine devrait-elle l’être tout autant à l’égard de ce qui provient des États-Unis ?

    La note d’information du DHS souligne que « les drones de façon générale » posent des problèmes de sécurité. Est-ce à dire que l’on devrait aussi se méfier de ceux fabriqués aux USA ?

    Voir aussi :

    Huawei dépose une plainte pour l'annulation du décret d'interdiction de ses équipements aux USA, signé par Trump, qu'il juge « anticonstitutionnel »

    Des preuves indirectes culpabiliseraient Huawei dans le bras de fer qui l'oppose aux USA : le géant chinois mériterait-il de perdre son empire ?

    Huawei perd également ses liens avec la Wi-Fi Alliance et la SD Association et ses livraisons pourraient diminuer d'un quart cette année

    Les motifs avancés par Trump pour justifier l'embargo contre Huawei sont inacceptables : les USA auraient-ils bluffé depuis le début ?

    ARM coupe ses liens avec Huawei à cause des sanctions US, ce qui menace la capacité du Chinois à concevoir de nouvelles puces pour ses smartphones
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Inactif  

    Homme Profil pro
    Écrivain public, Économiste et Programmeur Free Pascal
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    350
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 46
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Écrivain public, Économiste et Programmeur Free Pascal
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 350
    Points : 950
    Points
    950
    Billets dans le blog
    40
    Par défaut Objets Connectés
    Qui a voulu les objets connectés jetables ?
    Au moins, l'architecture des CPU chinois est bien meilleure.
    Voit-on des pubs Atom ?

  3. #3
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    1 334
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 1 334
    Points : 5 068
    Points
    5 068
    Par défaut
    C'est bien pour les affaires cefte paranoia trump anti Chine du coup les USA vont acheter des drones français

    «Parrot sélectionné par l'US Army pour ses nouveaux drones
    Le fabricant français de drones vient de remporter un appel d'offres, aux côtés de cinq sociétés américaines, pour la prestigieuse US Army. Le programme, doté de 11 millions de dollars, consiste à développer la nouvelle génération d'appareils de reconnaissance pour les soldats américains.»
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  4. #4
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Consultant Ingenierie mécanique
    Inscrit en
    mars 2006
    Messages
    1 347
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant Ingenierie mécanique
    Secteur : Transports

    Informations forums :
    Inscription : mars 2006
    Messages : 1 347
    Points : 3 272
    Points
    3 272
    Par défaut
    depuis l'affaire de la nsa on ne peux plus parler de paranoïa. partout ou il y a un possibilité il y a déjà quelqu’un qui l'exploite. mieux vaut en avoir conscience et faire avec que de ce voiler la face et crier a la paranoïa

    et ils disent ca aussi parce que c'est ce qu'il font de leur drones vendues en chine

  5. #5
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 726
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 726
    Points : 16 842
    Points
    16 842
    Par défaut
    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Qu’en pensez-vous ?
    Je pense qu'il règne une ambiance de nouvelle guerre froide. (mais là ça ne devrait pas durer 40 ans)
    Le gouvernement préféreraient que les étasuniens achètent des drones made in USA.

    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    Les USA ont-ils raison d’être très méfiants vis-à-vis des produits fabriqués en Chine ? La Chine devrait-elle l’être tout autant à l’égard de ce qui provient des États-Unis ?
    Il me semble que la Chine évite pas mal de produit US, mais après peut-être que les chinois aiment bien les iPhones et ce genre de produit.
    Les USA bloquent Huawei, ils ne veulent pas d'équipement 5G chinois, ils ont fait pression sur les nations membre de l'UE pour qu'elles aussi interdisent la matériel 5G Huawei, mais pour le moment ça n'a pas fonctionné.
    Huawei pourrait devenir le nouvel Apple et ça n'arrange pas les USA.

    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    La note d’information du DHS souligne que « les drones de façon générale » posent des problèmes de sécurité. Est-ce à dire que l’on devrait aussi se méfier de ceux fabriqués aux USA ?
    Méfiez-vous déjà de Gmail, Facebook, Alexa, Android, etc.
    Mais après est-ce que ce serait vraiment grave si ce que vous filmez avec votre drone se retrouvait dans une base de données des services de renseignement US ?
    Ce ne serait regardé que par des algorithmes...

    Je ne suis pas convaincu que les drones US renvoient des infos aux USA ni que les drones chinois renvoient des infos en Chine.
    Ce sont juste des prétextes pour faire monter la tension. (cela dit on sait que toutes les entreprises US sont contraintes de collaborer avec les services de renseignement)

    C'est utile pour un pays de désigner un ennemi, ça pourrait même participé à la réélection de Trump ^^
    Keith Flint 1969 - 2019

Discussions similaires

  1. Réponses: 13
    Dernier message: 23/04/2018, 13h07
  2. Réponses: 4
    Dernier message: 05/08/2016, 15h22
  3. [Joomla!] Les adresse URL de Joomla peuvent être modifiable ?
    Par jockhip12 dans le forum EDI, CMS, Outils, Scripts et API
    Réponses: 17
    Dernier message: 27/12/2011, 20h45
  4. Réponses: 3
    Dernier message: 27/11/2007, 15h52

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo