Stephen Wolfram publie gratuitement le moteur Wolfram pour les développeurs,
mais pas en open source

Stephen Wolfram a annoncé hier la publication gratuite de son moteur Wolfram pour les développeurs. Wolfram Engine est un moteur complet pour le langage Wolfram, qui peut être déployé sur n'importe quel système et appelé à partir de programmes, de langages, de serveurs Web ou autre. C’est aussi le système logiciel qui alimente les produits et services Wolfram, exécute le langage Wolfram, ses interfaces et connexions à travers un large éventail d'environnements de calcul. Stephen et son équipe ont décidé ce mardi de rendre le moteur disponible gratuitement à tous les développeurs pour toute utilisation.

Selon ses développeurs, le langage Wolfram est un langage qui permet aux programmeurs de travailler à un niveau beaucoup plus élevé que jamais auparavant, en exploitant l'intelligence de calcul intégrée reposant sur un large éventail d’algorithmes et de connaissances réelles soigneusement intégrées sur trois décennies. Évolutif pour tout type de programmes, petits et grands, et dotés d'un déploiement immédiat au niveau local et en cloud, le langage Wolfram se fonde sur des principes clairs et une structure symbolique unifiée et élégante pour créer ce qui promet d'être le langage de programmation le plus productif au monde et le premier véritable langage de communication computationnelle à la fois pour les humains et les IA.

D’après la description faite du moteur Wolfram par Stephen, celui-ci est en développement constant depuis 1986. Selon lui, Wolfram Engine représente une avancée remarquable en ingénierie logicielle, utilisant une panoplie de différentes méthodes et technologies pour adapter son exécution en calcul sophistiqué et en connaissance approfondie pour les environnements de bureau, cloud, mobiles et imbriqués, et pour prendre en charge à la fois l'usage humain et la machine. Il implémente le langage Wolfram, avec son intelligence informatique, ses algorithmes, sa base de connaissances, etc.

Le moteur Wolfram est désormais disponible gratuitement pour tous les développeurs. Il implémente le langage Wolfram complet en tant que composant logiciel pouvant être immédiatement connecté à n’importe quelle pile d’ingénierie logicielle standard. Selon Stephen, il fonctionne sur n’importe quelle plateforme standard notamment Linux, Mac OS, Microsoft Windows, Raspberry Pi, etc. Vous pouvez aussi l'utiliser directement avec un script ou à partir d'une ligne de commande.

Nom : wolfram_logo.png
Affichages : 2812
Taille : 41,0 Ko

De plus, il est également accessible à partir des langages de programmation tels que le Python, le Java, le Microsoft .NET, le C/C ++, etc., ou d’autres systèmes comme Excel, Jupyter, Unity, Rhino. Dans d’autres cas, vous pouvez l'appeler via des sockets, ZeroMQ, MQTT ou par son propre protocole natif WSTP (Wolfram Symbolic Transfer Protocol). Il lit et écrit des centaines de formats tels CSV, JSON, XML, etc., se connecte aux bases de données SQL , RDF/SPARQL, et Mongo et il peut appeler des programmes externes (exécutables, bibliothèques, etc.), des navigateurs , des serveurs de messagerie.

Stephen Wolfram a indiqué que bientôt, le moteur pourra également se connecter directement aux serveurs Web tels que J2EE, aiohttp et Django. Ainsi, vous serez en mesure d’éditer et de gérer votre code en langage Wolfram avec des EDI, des éditeurs et des outils standard comme Eclipse, IntelliJ IDEA, Atom, Vim, Code Visual Studio, Git, etc. Le moteur Wolfram, désormais gratuit pour les développeurs vous donne un accès à l'ensemble de la base de connaissances Wolfram, via un abonnement gratuit de base au Wolfram Cloud (sauf si vous souhaitez obtenir des données en temps réel, tout peut être mis en cache, ce qui vous permet d'exécuter le moteur Wolfram sans connexion réseau).

L'abonnement de base à Wolfram Cloud vous permet également de déployer des API limitées dans le cloud. « Je suis très fier de ce que nous avons créé avec le langage Wolfram et c'est merveilleux de voir toutes les inventions, les découvertes et l'éducation qui ont eu lieu au cours des décennies. Mais ces dernières années, une nouvelle frontière s'est ouverte, celle concernant une utilisation de plus en plus répandue du langage Wolfram au sein de projets logiciels à grande échelle. Parfois, tout le projet est construit en Wolfram. Parfois, le langage Wolfram est inséré pour ajouter une intelligence informatique critique, peut-être même juste dans un coin du projet », a déclaré Stephen Wolfram.

En rendant le moteur Wolfram gratuit pour tout le monde, Stephen Wolfram et les siens poursuivent l’objectif de permettre à quiconque d'utiliser facilement le langage Wolfram dans tout projet de développement logiciel et de créer des systèmes qui exploitent son intelligence informatique. « Nous avons travaillé dur pour rendre le moteur de Wolfram gratuit pour les développeurs aussi simple à utiliser et à déployer que possible. Mais si quelque chose ne fonctionne pas pour vous ou votre projet, envoyez-moi un courrier ! Autrement, utilisez ce que nous avons construit et faites quelque chose de formidable », a conclut Stephen Wolfram.

Cependant, certains ne semblent pas apprécier le fait que le moteur soit seulement gratuit et pas open source. « Même si le moteur est gratuit, je ne peux pas créer un produit open source avec le moteur et espérer obtenir une licence de production gratuite. Wolfram pense que les logiciels de mathématiques doivent être propriétaires et rémunérés pour exister. Peut-être que c'est vrai le fait que tous les systèmes d’algèbre informatique populaires sont à sources fermées. Mais c'est complètement en désaccord avec la façon dont la plupart des ingénieurs en logiciel travaillent ces jours-ci », a déclaré l’un d’entre eux.

Selon ce dernier, la plupart des logiciels reposent sur une chaîne d'outils de développement et de déploiement open source. Il existe, selon lui, un marché pour les outils de développement propriétaires, mais celui-ci était en baisse depuis le prime time dans les années 90. « Je pense que Wolfram doit réfléchir sérieusement à la manière dont il veut que sa technologie soit entre les mains des développeurs tout en maintenant une entreprise. Ce n’est pas mon opinion qui compte, mais s’il parvient à le faire en faisant appel au langage Wolfram, Wolfram Engine, ou quelque chose du genre, tout en maintenant ses activités intactes, je pourrais de nouveau le considérer comme le génie dont il a été salué », a-t-il ajouté.

Source : Billet de blog

Et vous ?

Que pensez-vous du langage Wolfram ?
Comme certains, pensez-vous aussi que le fait de ne pas publier Wolfram en open source va freiner son adoption par les développeurs ?
Que proposeriez-vous à Stephen Wolfram pour une meilleure visibilité de son langage ?

Voir aussi

La version 12.0 de Mathematica (et du langage Wolfram) est disponible. Elle est censée repousser les limites de ce qui peut être fait en mathématiques

Sortie de Mathematica 11, avec des réseaux neuronaux symboliques. La gestion de l'impression 3D et une interface retravaillée

Sortie de Mathematica 11.1 avec des réseaux neuronaux symboliques récurrents et de nouvelles fonctionnalités de traitement des images

Stephen Wolfram présente le langage Wolfram multi-paradigme et de haut niveau, basé sur plus de 30 ans de recherche