IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Etudes Discussion :

Coding Bootcamp : on leur a promis un job de développeur, mais c'était une arnaque


Sujet :

Etudes

  1. #41
    Membre du Club Avatar de trouthy
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    septembre 2008
    Messages
    48
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Dordogne (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2008
    Messages : 48
    Points : 41
    Points
    41
    Par défaut Job et métiers de l'informatique...
    .../...

  2. #42
    Membre expert
    Profil pro
    engeneer
    Inscrit en
    juin 2007
    Messages
    970
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : engeneer

    Informations forums :
    Inscription : juin 2007
    Messages : 970
    Points : 3 011
    Points
    3 011
    Par défaut
    Citation Envoyé par darklinux Voir le message
    Et cela reste des technologies de base de l ' informatique , si tu ne connais ni UML , ni SQL à mes yeux tu ne sert à rien , si tu es un adepte des derniers langages à la mode et des framework en vu , ce ne sont pas les bonnes valeurs me concernant .
    T'as oublié de lire ce post


    Citation Envoyé par DuyBinh Voir le message
    Faut vous calmer c'était un troll pour souligner le paradoxe de sa phrase. Moi-même j'y connais que dalle sur les nouvelles technos du dernier framework à la mode. Quand je vois l'équipe web de mon service qui migre le site tous les 6 mois avec une nouvelle version d'angular, je suis plutôt content de bosser sur des vieux trucs qui marchent bien comme SQL.

    Par contre le NoSQL est utile dans certains cas sinon ça ne serait pas utilisé par les grosses boites.

  3. #43
    Membre expert
    Profil pro
    engeneer
    Inscrit en
    juin 2007
    Messages
    970
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : engeneer

    Informations forums :
    Inscription : juin 2007
    Messages : 970
    Points : 3 011
    Points
    3 011
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ekolamar Voir le message
    Méfie-toi des pré-jugé, tu as plein de personne considérés comme des "génies" (on appelle ça haut potentiel de nos jours, mais bref) qui sont incapables de réussir à l'école :
    -Autiste (Asperger ou non)
    -Marginaux (qui finissent dans des métiers artistiques souvents)

    Un diplôme montre surtout de l'abnégation à apprendre plein de truc qu'on aura oublié à 80% au bout de quelques mois (méchamment on parle de bachotage), donc à se faire souffrance. Après on peut voir ça comme du courage de se forcer à "faire ce qu'il faut", mais de là à dire que ça montre une compétence particulière, autre que la faculté à apprendre par cœur, ça reste selon-moi à démontrer. Je vais 100 fois plus vite à prendre un document technique/bouquin et apprendre moi-même que passer 1 semaines devant un prof qui peut être moins compétent (car il n'a plus l'envie/le temps de se former ou autre, pas forcément de sa faute) que moi qui ait lu mon document en 1/2 journée (vécu). Et en plus ils peuvent t'apprendre des conneries.

    -> La qualité de la formation, c'est le prof qui la fait, pas qu'elle soit publique, privé, payante, gratuite, sur 1 semaine ou 5 ans. Tu peux faire une formation d'une semaine très dense avec un super prof et apprendre plus de chose qu'en 1an dans un centre avec des incompétents.

    Les points négatifs étant qu'on te fait rentrer dans un moule, et que tu as tendance à perdre tout sens critique sur ce qu'on t'as enseigné (c'est particulièrement criant avec les formations en économie, qui sont incapables d'imaginer un système commercial non libéral). Le reste c'est la faculté à apprendre par soi-même et ne pas se reposer sur ses lauriers.
    Plein non mais il y a des cas. Mais ça ne peut pas se prévaloir comme règle. Disons juste que tu augmentes tes chances de réussir en allant faire des études supérieurs et c'est plus facile d'avoir un prof (c'est un peu comme en sport, faut mieux avoir un entraineur).

  4. #44
    Membre éprouvé
    Avatar de landry161
    Homme Profil pro
    C#,PHP,MySQL,Android...
    Inscrit en
    juillet 2010
    Messages
    422
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : C#,PHP,MySQL,Android...

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2010
    Messages : 422
    Points : 1 057
    Points
    1 057
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut
    Cela me fait penser à toutes annonces que je vois très souvent avec les titres du genre "Devenez expert développeur en 1 mois" ou encore "Développez de A à Z en x période".

    L'informatique n'est pas comme ses domaines où l'on peut quantifier le travail des développeurs. Cette une discipline qui demande beaucoup d'investissement personnel, de la passion et la persévérance.

  5. #45
    Membre éprouvé
    Avatar de landry161
    Homme Profil pro
    C#,PHP,MySQL,Android...
    Inscrit en
    juillet 2010
    Messages
    422
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : C#,PHP,MySQL,Android...

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2010
    Messages : 422
    Points : 1 057
    Points
    1 057
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut
    Citation Envoyé par darklinux Voir le message
    si tu code en C++ , en python ou en node JS , si tu connais SQL et UML , mais on apprend pas cela ou très mal en trois semaines
    Bien sûr c'est cela la vraie vérité.

  6. #46
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    août 2018
    Messages
    7
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : août 2018
    Messages : 7
    Points : 50
    Points
    50
    Par défaut Un témoin
    Bonjour,

    J'ai vu le sujet sur le site assez rapidement, mais je ne souhaitais pas écrire sur le sujet, bien que sois une personne qu'il concerne. En effet, je suis allé dans un bootcamp français, à Montreuil, en 2017, et je reconnais trop de choses similaires. Le bootcamp était gratuit, car largement subventionné. Je me reconnais dans tout ce qui est dit, et le parallèle fait dans l'article entre des structures liées à la "grande école du numérique" et les bootcamps américains (et pas dans un sens favorable) est très judicieux.

    D’autres également ont déclaré avoir été renvoyés pour ne pas avoir établi assez de connexions LinkedIn ou pour ne pas avoir lu certains livres

    Il n'y a là rien qui me surprenne. Mon propre bootcamp fonctionnait sur la même logique. On était plus ou moins obligés d'avoir un compte LinkedIn et on avait tous un compte Twitter ou presque (même si on ne l'alimentait pas forcément). Au bout d'un moment, j'ai fini par l'interpréter selon une logique : pour "eux", il fallait nous vendre sur le marché des contrats pros (leur principal objectif, pour alimenter leurs stats). Et pour ça, il fallait "faire pro", même si ce n'était que du vent, avec des comptes LinkedIn et Twitter. On nous demandait aussi de faire de la veille sur JS, nodejs et react, même si on n'aurait pas su écrire 3 en binaire. Il fallait être capable de brasser du vent.

    Les étudiants seraient affectés à une tâche et passeraient les prochains jours à essayer de la résoudre, principalement par eux-mêmes. De plus, plusieurs d'entre eux ont témoigné que lorsqu’ils avaient des difficultés pour résoudre un problème donné ou lorsqu’ils avaient des questions et qu’ils demandaient de l’aide ou d’assistance, il leur a été répondu à plusieurs reprises de se « référer à Google »

    Idem pour nous, on était livrés à nous même.

    Le niveau de compréhension que l'on avait par rapport à cette citation de l'article ? Vous devez comprendre la programmation, les concepts sous-jacents, l’architecture logicielle, et des modèles de conception. Une syntaxe ne suffit pas, sauf si vous voulez devenir un singe développeur. Que dire de nous par rapport à ça ?
    Le niveau était crasseux, j'ai pas d'autre mot en tête et je mets dans le lot sur tout, au delà du crasseux sur tout ce qui relève de la compréhension de ce qu'est une machine, d'un OS, on ne parle même pas de savoir quoique ce soit sur la partie "sciences physiques" de l'informatique (à part savoir qu'un PC comporte du métal et utilise du courant électrique). Le niveau en algo était là aussi extrêmement bas, pitoyable, et je me mets là aussi dans le lot. Combien, sur les 29-30 de notre promo, au départ ont finalement assez appris pour ne serait-ce que maîtriser une boucle for imbriquée dans une autre boucle for ? De manière sûre 5/29, peut être jusqu'à 7/29, pas au delà.

    Ce qu'on nous demandait ? Comme dans l'article, de travailler sur des choses pas du tout de notre niveau, et de pisser du template (genre "create react app" et en avant la musique) qu'on comprenait au tiers, et qu'on bidouillait ensuite pour modifier des variables dans du code qui nous apparaissait comme de la purée. Comprendre 10% de ce qu'on faisait n'était pas grave.

    Quesl type de recruteurs espéraient-ils convaincre ?
    Certains de mes camarades de classes ont candidaté en contrat pro (principalement) et en CDI auprès de sociétés/recruteurs qui cherchaient des personnes comprenant ce qu'elles faisaient, ayant des bases minimales en algo et une capacité minimale à écrire du code "à la main". Evidemment ça n'a jamais marché dans ces cas là. Un(e) de mes ex-camarades s'est vu(e) ainsi demander de donner sur papier la manière de coder une suite de Fibonacci en Javascript, ce qui a débouché sur un échec (et pas de contrat pro sur ce coup), sans même une tentative de résolution d'après ses dires. Evidemment, on pourrait parler d'un accident, mais ce n'était pas le cas. Notre "formateur" a trouvé cet épisode normal, et qu'au bout de 6 mois de "formation" à la programmation, un élève ne soit pas capable de coder une suite de Fibonacci apparaissait comme normal. A mon avis, il savait très bien que le business du bootcamp ne reposait pas sur l'insertion auprès d'équipes demandant de vrais programmeurs et que ce n'était pas grave, vu que l'ambition n'était pas du tout de convaincre des recruteurs du type de ceux qui considèrent qu'en 10 minutes avec un papier et un crayon, on sait à quoi s'en tenir sur un candidat.

    Autre exemple, un(e) de mes ex-camarades, me demande, à l'époque où il/elle a décroché un contrat pro, si en javascript (c'était notre langage de formation (oui, on a appris la programmation avec le typage du javascript entre autres)), si on déclare un tableau, et qu'on le parcourt avec une boucle for linéairement mais partiellement ( genre tableau[i] avec i = la moitié de la longueur du tableau), on n'aura pas un message d'erreur. Je lui réponds que non, mais pas de manière très claire non plus, parce que je n'avais pas le niveau non plus pour formuler une phrase un peu plus claire du type ("non, parce que la poursuite de l'exécution de la boucle est une histoire d'évaluation de condition de continuation à true ou false")

    Si je cite ces anecdotes, aucune volonté de railler des personnes n'ayant pas eu droit à une formation à la hauteur (je ne suis pas tellement meilleur moi-même). Au contraire, c'est parce que j'ai en tête des choses très précises par rapport à la précarité à court et long terme, sur les inégalités sociales et leur reproduction. Quel est l'avenir de ces personnes, leur capacité à rester dans le milieu à long terme sans sacrifier leur vie, sans bachoter framework web sur framework web soir et we ? Sans s'épuiser nerveusement, en ayant un bon rendement des heures de travail investies (alors qu'on manque totalement de fondamentaux et de compréhension des logiques sous-jacentes à telle ou telle convention d'un langage ou d'un framework, qui seulent permettent d'apprendre rapidement) ? Sans (presque tout le temps) la moindre connaissance en mathématiques ? Avec une capacité à changer de techno quand elle se démode très limitée ? Personnellement, je ne suis plus dans ce genre de problématiques (j'ai refait ma vie ailleurs on va dire), mais je n'aime pas penser à ça par rapport à des gens que j'ai connus.

    Certains de mes ex-camarades ont eu des contrats pros, parfois même ensuite des CDI, soit auprès de recruteurs de type RH, soit auprès de gens connaissant l'informatique professionnelle (chefs de projets, gens connaissant la programmation). Les deuxièmes savaient évidemment que ces candidats avaient des hard skills au ras du plancher, forcément, mais je ne peux pas dire pourquoi ils les ont pris, parce que je ne viens pas de l'informatique et que je suis en face de raisons que j'ignore.

    En ce qui concerne ma situation personnelle, je suis assez satisfait à l'heure actuelle. J'ai été on peut dire victime de dispositifs pour lesquels j'ai des mots très laids en tête, mais comme je pouvoir citer le nom de Simplon librement, sans risquer de poursuites, je dois surveiller mon langage. D'autant plus que Simplon a été un sujet de discussion (avec anciens intervenants) sur un atre forum et que le topic a été supprimé. Evidemment, je soupçonne que ce soit à la suite de pressions, voire de menaces de poursuites de Simplon, surtout que certains mots (je pense notamment à "escroquerie") des participants, auraient fourni un angle d'attaque pour des attaques en diffamation. Je suis d'ailleurs satisfait d'avoir au moins gardé une copie en PDF de toute la page de discussions, qui est bien au chaud sur mon PC.

    Si j'ai un conseil à donner à un informaticien qui me lira, c'est que s'il connait des gens (proches, famille, relations) qui envisagent d'aller dans ce type de structure, qu'il les mette en garde, car il n'y a rien à en tirer de bon.

  7. #47
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Programmeur des cavernes
    Inscrit en
    août 2017
    Messages
    335
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Programmeur des cavernes
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : août 2017
    Messages : 335
    Points : 1 172
    Points
    1 172
    Par défaut
    au bout de 6 mois de "formation" à la programmation, un élève ne soit pas capable de coder une suite de Fibonacci
    Un programmeur débutant et totalement autodidacte doit être capable de coder une fonction "fibo" au bout de quelques jours.
    Donc là ce n'est pas la nullité de la formation qui est à incriminer... quand l'élève est débile, l'élève est débile.
    Sur Youtube, je publie le 1er de chaque mois une vidéo qui montre l'avancement de mes projets.
    Je crée des jeux, à l'ancienne et en ne sachant pas dessiner

    Mes deux chaînes principales :
    https://www.youtube.com/channel/UC5C...Hdt9ORG6lL0xcw

    https://www.youtube.com/channel/UCSz...bYl_pSNMv_zerQ

  8. #48
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jamatronic Voir le message
    Un programmeur débutant et totalement autodidacte doit être capable de coder une fonction "fibo" au bout de quelques jours.
    Donc là ce n'est pas la nullité de la formation qui est à incriminer... quand l'élève est débile, l'élève est débile.
    Sauf que si la formation ne te donne pas les notions de base genre fonction ou variable, tu ne risques pas de le deviner. Et si tu dois l'apprendre tout seul, c'est que la "formation" ne sert à rien.

    D'autre part, ce n'est pas parce qu'on n'a pas les compétences de programmeur qu'on est "débile". Par contre, que la formation fasse croire à des gens qu'ils vont devenir programmeurs alors qu'ils ne sont pas faits pour cela, ça oui c'est débile.

  9. #49
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    6 664
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 6 664
    Points : 30 892
    Points
    30 892
    Par défaut
    Le truc aussi, c'est que ça ne sélectionne pas à l'entrée. Werel parle de 7/29 qui comprennent un peu ce qui se passe. Ca colle avec les 23% de CDI des formés par la grande école du numérique. Les trois quarts des gens qui rentrent là-dedans n'ont pas le niveau pour piger quoi que ce soit.

    J'ai quand même vu un infirmière de formation, recrutée juste pour paramétrer notre module maternité(en gros, choisir le design des écrans et la position des boutons, plus les enchainements), se mettre à mettre en place toute seule des interfaces réseau, parce-qu'elle en avait besoin. En quelques jours, en regardant l'existant, sans même avoir remarqué qu'une doc existait. Un truc que les 3/4 des gens ne sauront jamais faire, même si on les forme 6 mois correctement.. Ce n'est pas tout à fait de la programmation, mais ça demande des qualités intellectuelles pas si éloignées. Et ce n'est pas plus facile.

    Ce qui me laisse perplexe. D'un coté, ces formations sont une arnaque sans nom. De l'autre, celui qui arrive à piger quand même ce qui se passe a clairement le niveau pour passer pro. Et mon vrai problème, c'est que même si les proportion ne sont pas les mêmes, on trouve quand même pas mal de gens qui sortent de vrais écoles avec de vrais profs et de vrais programmes(au sens programme d'enseignement, pas programme informatique), qui ont fait 3 ou 5 ans, qui ont leur diplôme, et qui ne sauront pas faire un fizzbuzz(difficulté probablement équivalente à un Fibonacci, quoique ne portant pas sur le même type d'abstraction). Dans les deux cas, une bonne partie du filtrage des candidats est effectué par le marché, pas par les organismes de formation. Et le marché en souffre.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  10. #50
    Expert éminent sénior

    Homme Profil pro
    Directeur des systèmes d'information
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    2 559
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 61
    Localisation : Luxembourg

    Informations professionnelles :
    Activité : Directeur des systèmes d'information
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 2 559
    Points : 17 125
    Points
    17 125
    Par défaut
    Tout à fait, un des rôles du système éducatif classique (et c'est pareil partout dans la monde) : Bac, écoles d'ingénieur, DUT, Fac, c'est la sélectivité.
    Tous le monde n'est pas fait pour devenir développeur, sans sélection à l'entrée il y a forcément un gâchis colossal.
    Ne prenez pas la vie au sérieux, vous n'en sortirez pas vivant ...

  11. #51
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    août 2018
    Messages
    7
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : août 2018
    Messages : 7
    Points : 50
    Points
    50
    Par défaut
    Citation Envoyé par SimonDecoline Voir le message
    Sauf que si la formation ne te donne pas les notions de base genre fonction ou variable, tu ne risques pas de le deviner. Et si tu dois l'apprendre tout seul, c'est que la "formation" ne sert à rien.

    D'autre part, ce n'est pas parce qu'on n'a pas les compétences de programmeur qu'on est "débile". Par contre, que la formation fasse croire à des gens qu'ils vont devenir programmeurs alors qu'ils ne sont pas faits pour cela, ça oui c'est débile.
    Les fonctions ? J'ai pu voir, bien après, en faisant du C pour mon propre compte, à quel point c'est mieux de découvrir les fonctions en C que dans un langage à variables typées dynamiquement. Plus encore, pour un débutant, devoir définir la fonction hors de la fonction main (et de manière générale ne pouvoir définir une fonction dans une autre fonction) est une grande aide car cela clarifie beaucoup la compréhension, notamment en séparant nettement la phase de définition d'une fonction de son ou ses appels. Un truc essentiel pour un débutant est aussi de se voir présenter la structure " variable x = fonction()" puis de manipuler un peu la variable ainsi affectée (un printf fait très bien l'affaire). Si ce n'est pas le cas, une fonction peut rester un objet ésotérique pas bien compris.

    Les variables ? Il n'y avait rien à en dire, parce qu'il n'y a tout simplement rien eu. Et si tu dois l'apprendre tout seul, c'est que la "formation" ne sert à rien. Vu qu'on avait pas de cours, en effet, juste une liste de projets à faire et des phases de mise en situation. Notamment, le fait que déclarer une variable réserve une zone mémoire, et y affecte éventuellement quelque chose (si on l'initialise) n'était souvent pas bien compris. En fait, Simplon avait conseillé de travailler un peu sur un site et beaucoup ont découvert les variables là bas. Mais ce n'était pas la bonne solution (ce genre de site en ligne est pas bon, un grand débutant n'a pas conscience du tout qu'en programmant, on "parle à du métal", je pense que l'image est au moins un peu parlante).

    Après, je comprends bien les arguments de Jamatronic. Ils sont assez secs, mais ils me renvoient quelque chose que je n'avais pas envie d'entendre. Je suis plutôt du genre à imaginer que tout le monde a les capacités pour faire n'importe quelle activité ou apprentissage pourvu qu'il ait le cadre et les conditions de son côté. Et que peut-être des personnes que j'ai croisé auraient du me montrer que c'est pas forcément le cas.

  12. #52
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    6 664
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 6 664
    Points : 30 892
    Points
    30 892
    Par défaut
    Légèrement hors sujet, puisque ce n'est pas un boot-camp, mais il y a des gens qui se posent la question de savoir si une introduction universitaire de 22 heures permet de devenir développeur. Lien en Anglais. Si je comprends bien, sa fac fait un cours qui présente un peu de théorie pour des managers/économistes amenés à traiter avec les informaticiens.

    Là aussi, cette question m'emmerde. D'un coté, 22 heures, c'est de la rigolade. De l'autre, si c'est une personne motivée, douée, et qui met le paquet sur des projets persos, elle peut à terme arriver à quelque chose de sympa...que la plupart des employeurs ne reconnaitront jamais.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  13. #53
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    6 664
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 6 664
    Points : 30 892
    Points
    30 892
    Par défaut
    Citation Envoyé par Werel Voir le message
    Les fonctions ? J'ai pu voir, bien après, en faisant du C pour mon propre compte, à quel point c'est mieux de découvrir les fonctions en C que dans un langage à variables typées dynamiquement. Plus encore, pour un débutant, devoir définir la fonction hors de la fonction main (et de manière générale ne pouvoir définir une fonction dans une autre fonction) est une grande aide car cela clarifie beaucoup la compréhension, notamment en séparant nettement la phase de définition d'une fonction de son ou ses appels. Un truc essentiel pour un débutant est aussi de se voir présenter la structure " variable x = fonction()" puis de manipuler un peu la variable ainsi affectée (un printf fait très bien l'affaire). Si ce n'est pas le cas, une fonction peut rester un objet ésotérique pas bien compris.
    Très intéressant comme présentation. Tu présentes des choses abstraites de manière très concrète. Tu ferais sans doute mieux comme formateur que tes formateurs. Je n'avais jamais pensé qu'on pouvait ne pas découper proprement son code. Que tu l'aie appris à la dure me fait prendre conscience que oui, un peu de théorie, c'est vraiment utile.

    Citation Envoyé par Werel Voir le message
    (.../...) un grand débutant n'a pas conscience du tout qu'en programmant, on "parle à du métal", je pense que l'image est au moins un peu parlante).
    Là encore, je salue ton sens de la formule. Bon, il y a aussi du silicium, qui n'est pas un métal, strictement parlant, mais là je fais de la pédanterie de chimiste.

    Citation Envoyé par Werel Voir le message
    Après, je comprends bien les arguments de Jamatronic. Ils sont assez secs, mais ils me renvoient quelque chose que je n'avais pas envie d'entendre. Je suis plutôt du genre à imaginer que tout le monde a les capacités pour faire n'importe quelle activité ou apprentissage pourvu qu'il ait le cadre et les conditions de son côté. Et que peut-être des personnes que j'ai croisé auraient du me montrer que c'est pas forcément le cas.
    L'expérience montre que non. J'ai quand même vu des BAC+5 en informatique avec 10 ans d'expérience en ETL(donc avec du SQL en permanence) incapables de comprendre un SELECT * FROM TABLE WHERE NCOMPTE = "123456789".
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  14. #54
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    septembre 2016
    Messages
    373
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2016
    Messages : 373
    Points : 1 204
    Points
    1 204
    Par défaut
    Citation Envoyé par Werel Voir le message
    Après, je comprends bien les arguments de Jamatronic. Ils sont assez secs, mais ils me renvoient quelque chose que je n'avais pas envie d'entendre. Je suis plutôt du genre à imaginer que tout le monde a les capacités pour faire n'importe quelle activité ou apprentissage pourvu qu'il ait le cadre et les conditions de son côté. Et que peut-être des personnes que j'ai croisé auraient du me montrer que c'est pas forcément le cas.
    Certain on plus de mal que d'autre, mais si tu à la logique algorithmique et la passion du code, y'a aucune raison pour que tu ne puisse pas y arriver.
    Et ça j'ai pu le vérifier plusieurs fois en formant des jeunes ou des proches.
    Par contre ça demande du temps, de l'investissement, beaucoup de recherche personnel et encore une fois il faut être passionner.
    Et au final j'aurais aucun diplôme à fournir ^^' Par contre si derrière tu fait une formation rapide de 6 mois avec du stage en entreprise tu aura ton diplôme à la fin.

    Je ne vois personnellement que deux barrières pour un développeur, le manque de logique algorithmique et le manque de passion qui fait que tu restera sur t'es acquis sans progresser et finira donc très vite dépasser.

    Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
    Légèrement hors sujet, puisque ce n'est pas un boot-camp, mais il y a des gens qui se posent la question de savoir si une introduction universitaire de 22 heures permet de devenir développeur. Lien en Anglais. Si je comprends bien, sa fac fait un cours qui présente un peu de théorie pour des managers/économistes amenés à traiter avec les informaticiens.

    Là aussi, cette question m'emmerde. D'un coté, 22 heures, c'est de la rigolade. De l'autre, si c'est une personne motivée, douée, et qui met le paquet sur des projets persos, elle peut à terme arriver à quelque chose de sympa...que la plupart des employeurs ne reconnaitront jamais.
    22h c'est pas suffisant. Si tu part de rien, en 22h (3 jours ?) on t'évoque juste les bases et encore faut tout comprendre du premier coup.
    Ou alors on t'apprend l'HTML et le css + quelques notion de JS, mais sans plus et ça c'est à peine suffisant pour faire un site web.
    Mais ce n'est pas suffisant pour faire un dev. Après ça peut te permettre d'avoir des bases pour commencer une auto formation ou te donner le goût du dev.
    Quoi qu'il en soit ce ne peut être qu'un prélude, il faut bien plus de temps pour former une personne.

  15. #55
    Membre éprouvé
    Inscrit en
    mai 2006
    Messages
    224
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : mai 2006
    Messages : 224
    Points : 927
    Points
    927
    Par défaut
    Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
    Là aussi, cette question m'emmerde. D'un coté, 22 heures, c'est de la rigolade. De l'autre, si c'est une personne motivée, douée, et qui met le paquet sur des projets persos, elle peut à terme arriver à quelque chose de sympa...que la plupart des employeurs ne reconnaitront jamais.
    22H c'est une intro au sujet. En informatique comme dans n'importe quel domaine.
    Par contre ça peut donner envie de se donner envie de se former en autodidacte. Ce qui n'est absolument pas reconnu en France, mais peut l'être dans d'autres pays moins obnubilés par le diplôme.
    Mais faut être clair ce n'est pas les 22h de cours qui formeront l'éventuel développeur, c'est ce qu'il aura fait en dehors.
    Par contre oui, l'informatique c'est un des domaines ou il est le plus facile de se former en autodidacte.

  16. #56
    Membre expert
    Profil pro
    engeneer
    Inscrit en
    juin 2007
    Messages
    970
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : engeneer

    Informations forums :
    Inscription : juin 2007
    Messages : 970
    Points : 3 011
    Points
    3 011
    Par défaut
    Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
    Très intéressant comme présentation. Tu présentes des choses abstraites de manière très concrète. Tu ferais sans doute mieux comme formateur que tes formateurs. Je n'avais jamais pensé qu'on pouvait ne pas découper proprement son code. Que tu l'aie appris à la dure me fait prendre conscience que oui, un peu de théorie, c'est vraiment utile.



    Là encore, je salue ton sens de la formule. Bon, il y a aussi du silicium, qui n'est pas un métal, strictement parlant, mais là je fais de la pédanterie de chimiste.



    L'expérience montre que non. J'ai quand même vu des BAC+5 en informatique avec 10 ans d'expérience en ETL(donc avec du SQL en permanence) incapables de comprendre un SELECT * FROM TABLE WHERE NCOMPTE = "123456789".
    En même temps tu prends des consultants BI, c'est quand même une vaste rigolade la plupart du temps, les mecs savent juste convertir des données en Excel . De mon expérience, les dév font pas consultants en BI, je suis un cas particulier car il n'y pas de mecs qui gèrent bien le langage SQL dans mon équipe (ça par contre c'est grave, l'apprenti de supinfo qu'on a eu était incapable de faire une VIEW avec un max et une jointure ), donc je me coltine les projets BI (j'ai également un DUT STID donc je suis à l'aise avec les data d'une manière générale) de ma boite mais à la limite ça m'arrange, ça me permet de plus grander en disant que c'est difficile .

  17. #57
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Analyste/ Programmeur
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    4 113
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste/ Programmeur

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 4 113
    Points : 9 220
    Points
    9 220
    Par défaut
    Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
    Là encore, je salue ton sens de la formule. Bon, il y a aussi du silicium, qui n'est pas un métal, strictement parlant, mais là je fais de la pédanterie de chimiste
    Non c'est un truc générique et un anglicisme

    "Close to the metal", sur cette page sa définition (<- lien en anglais) ou l'API AMD (<- lien wiki en anglais).
    Cela a surtout était utilisé au moment de DirectX 12 et Mantle (<- lien wiki en anglais) (en 2014) pour dire que les API graphiques sont un peu trop grosses (trop de couches d'abstraction) et qu'il faut les réduire pour se rapprocher le plus près du matériel/ des pilotes - contextes.

  18. #58
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    août 2018
    Messages
    7
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : août 2018
    Messages : 7
    Points : 50
    Points
    50
    Par défaut
    Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
    Très intéressant comme présentation. Tu présentes des choses abstraites de manière très concrète. Tu ferais sans doute mieux comme formateur que tes formateurs. Je n'avais jamais pensé qu'on pouvait ne pas découper proprement son code. Que tu l'aie appris à la dure me fait prendre conscience que oui, un peu de théorie, c'est vraiment utile.

    Là encore, je salue ton sens de la formule. Bon, il y a aussi du silicium, qui n'est pas un métal, strictement parlant, mais là je fais de la pédanterie de chimiste.

    L'expérience montre que non. J'ai quand même vu des BAC+5 en informatique avec 10 ans d'expérience en ETL(donc avec du SQL en permanence) incapables de comprendre un SELECT * FROM TABLE WHERE NCOMPTE = "123456789".
    Pour le silicium, au contraire, c'est bon à savoir que ce n'est pas un métal au sens strict.
    Pour ce qui est de l'apprentissage, ayant survécu à de la formation anti-théorique au possible, puis ayant recommencé à coder un an après (j'ai travaillé ailleurs dans l'intervalle, dans une ESN mais pour de la recette), donc avec les deux regards, mon point de vue (qui n'engage que moi) est en faveur d'apprentissages méthodiques, et de beaucoup d'exercices d'application pour fixer des automatismes. De l'apprentissage théorique a été un soulagement. Ca veut certes dire lire tout ce qui est écrit dans un chapitre sur une notion, ça prend du temps et demande des efforts de compréhension, mais la qualité des connaissances et leur stabilité dans la mémoire (humaine ) à long terme est à ce prix.

    Quand j'ai pensé recommencer à coder (récemment), j'ai remarqué aussi une chose, les ouvrages proposent souvent des exercices d'implémentation de formules mathématiques, d'une manière qui suppose clairement qu'un apprenti programmeur doit avoir un bagage minimal en mathématiques. J'ai donc repris les maths il y a un mois et je ne l'ai jamais regretté (j'ai du plaisir à en refaire). Le seul inconvénient est que cela prend du temps, plus qu'un bootcamp.

    Dans mon propre cas, je peux me le permettre, j'ai une invalidité (et la protection sociale qui va avec), et à partir du moment où j'ai plaisir à reprendre les maths et à me plonger dans les délices du C (et j'ai beaucoup à voir encore). J'ai passé l'âge "ordinaire" d'être étudiant, mais je n'ai pas d'obligation de travailler pour survivre.

  19. #59
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    août 2018
    Messages
    7
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : août 2018
    Messages : 7
    Points : 50
    Points
    50
    Par défaut
    Citation Envoyé par foetus Voir le message
    Non c'est un truc générique et un anglicisme

    "Close to the metal", sur cette page sa définition (<- lien en anglais) ou l'API AMD (<- lien wiki en anglais).
    Cela a surtout était utilisé au moment de DirectX 12 et Mantle (<- lien wiki en anglais) (en 2014) pour dire que les API graphiques sont un peu trop grosses (trop de couches d'abstraction) et qu'il faut les réduire pour se rapprocher le plus près du matériel/ des pilotes - contextes.
    C'est totalement vrai, j'ai eu cette image quand j'ai commencé à pratiquer le C, elle m'est venue spontanément, parce que j'ai appris à ce moment là des éléments pour comprendre un peu mieux la structure d'un programme (le préprocesseur, le binaire pour comprendre un minimum le typage statique). C'était une autre approche que le bootcamp et en effet, on a l'impression d'avoir une plus grande proximité physique avec les composants du PC qu'on utilise.
    J'ai vite su, moi aussi, que je j'étais loin d'être le premier à utiliser cette image (d'autres personnes m'ont dit avoir eu la même expression à l'esprit). Je pense qu'elle vient naturellement, elle est très agréable en tout cas.

  20. #60
    Expert éminent
    Avatar de Escapetiger
    Homme Profil pro
    Administrateur système Unix - Linux
    Inscrit en
    juillet 2012
    Messages
    1 136
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 59
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur système Unix - Linux

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2012
    Messages : 1 136
    Points : 8 688
    Points
    8 688
    Par défaut
    @Werel
    Bonjour et merci pour l'ensemble de ton témoignage remarquablement écrit; clair, net et précis.

    Citation Envoyé par Werel Voir le message
    Les étudiants seraient affectés à une tâche et passeraient les prochains jours à essayer de la résoudre, principalement par eux-mêmes. De plus, plusieurs d'entre eux ont témoigné que lorsqu’ils avaient des difficultés pour résoudre un problème donné ou lorsqu’ils avaient des questions et qu’ils demandaient de l’aide ou d’assistance, il leur a été répondu à plusieurs reprises de se « référer à Google »

    Idem pour nous, on était livrés à nous même.
    (.../...)
    Le dessinateur Flock ci-dessous a pointé du doigt (du crayon) ces dérives éducatives en 2017 :


    Nom : 168229.png
Affichages : 266
Taille : 638,8 Ko
    #Flock face aux intelligences... artificielles
    http://bhami.com/rosetta.html A Sysadmin's Unixersal Translator (ROSETTA STONE)
    AIX A/UX DG/UX FreeBSD HP-UX IRIX Linux Mac OS X NCR Unix NetBSD OpenBSD Reliant SCO OpenServer Solaris SunOS 4 Tru64 Ultrix UNICOS

    Club des professionnels en informatique Le plus important club en langue française pour les professionnels en informatique
    À qui s'adresse le Club - Le plus important forum pour les professionnels en informatique en langue française - Un service fiable et ultra rapide
    La plus grande liste de diffusion pour les professionnels en informatique francophones
    La plus grande équipe de rédaction à votre service - Pourquoi pas de cotisations ?

Discussions similaires

  1. [2008] Gestion de codes retour dans les STEPS des JOBS
    Par BHeaDMaN dans le forum Développement
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/12/2016, 12h46
  2. Les développeurs de Serious Sam publient le code source de leur moteur
    Par LittleWhite dans le forum Développement 2D, 3D et Jeux
    Réponses: 17
    Dernier message: 15/03/2016, 21h19
  3. Réponses: 8
    Dernier message: 08/03/2007, 17h54
  4. [SQL2K] codes erreur et leur signification
    Par Houbbba dans le forum MS SQL Server
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/05/2006, 20h18

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo