Apple annonce les résultats financiers du 2T19 : les ventes d’iPhone continuent de chuter,
alors que les services continuent de croître

Apple a publié les résultats financiers du deuxième trimestre de son année fiscale 2019 (qui s’est achevé le 30 mars 2019), affichant un chiffre d'affaires trimestriel de 58 milliards USD (soit une baisse de 5% par rapport au même trimestre de l'année précédente), un bénéfice par action de 2,46 USD. La société a déclaré que sa division de services, d’une importance cruciale, avait atteint un chiffre record de 11,5 milliards de dollars de revenus. Le chiffre d’affaires de l’iPhone s’est établi à 31,05 milliards de dollars, chiffre en baisse par rapport à l’année précédente, mais suffisant pour couvrir plus de 53% du total des revenus d’Apple. Les ventes de Mac étaient en baisse, mais les unités iPad, wearables / home / accessories et services de l’activité d’Apple ont toutes enregistré des gains.

« Nos résultats du trimestre achevé en mars montrent la solidité constante de notre base installée de plus de 1,4 milliard de dispositifs actifs, alors que nous établissons un record absolu pour les services, ainsi que la forte dynamique de notre catégorie Wearables, Home et Accessories, qui établit un nouveau record pour le trimestre achevé en mars. Nous avons enregistré la plus forte croissance de notre iPad depuis six ans et nous sommes toujours aussi enthousiasmés par notre portefeuille de matériel, de logiciels et de services innovants », a déclaré le PDG, Tim Cook, dans le communiqué de presse joint. « Nous sommes impatients d’en partager davantage avec les développeurs et les clients lors de la 30e conférence mondiale des développeurs organisée par Apple en juin ».

Pour le deuxième trimestre de son exercice clos au mois de mars, Apple a enregistré un chiffre d’affaires de 58,02 milliards USD, supérieur aux estimations moyennes estimées à 57,37 milliards USD par les analystes, selon les données de Refinitiv. Pour être plus précis, les analystes tablaient sur un chiffre d’affaires global de 57,37 milliards de dollars (dont 30,5 milliards de dollars en ventes d’iPhone) et un bénéfice par action de 2,37 dollars.

Nom : apple.png
Affichages : 1000
Taille : 79,7 Ko

« Nous avons généré des flux de trésorerie d’exploitation de 11,2 milliards de dollars au mois de mars et avons continué à effectuer des investissements importants dans tous les domaines de notre activité », a déclaré Luca Maestri, directeur financier d’Apple. « Nous avons également reversé plus de 27 milliards de dollars aux actionnaires par le biais de rachats d’actions et de dividendes. Compte tenu de notre confiance en l’avenir d’Apple et de la valeur de nos actions, notre conseil d’administration a autorisé l’achat de 75 milliards de dollars supplémentaires. Nous augmentons également notre dividende trimestriel pour la septième fois en moins de sept ans ».

Les ventes ont repris en Chine suite à une baisse du prix de l’iPhone

Apple Inc a déclaré que les ventes en Chine se stabilisaient et a salué la contribution croissante de la demande de services et d'accessoires tels que Apple Music et Apple Watch qui ont permis de faire un équilibre suite à la baisse record du chiffre d'affaires de l'iPhone.

Les ventes d’iPhone, qui représentent plus de la moitié de tous les revenus, ont diminué de 17% au deuxième trimestre de l’exercice précédent et ont légèrement dépassé les attentes des analystes.

Après qu'Apple ait réduit les prix en Chine, les ventes d'iPhone ont repris vers la fin du trimestre et les revenus ont augmenté grâce aux iPad, aux wearables et aux services. Bien que les consommateurs retardent leurs achats de téléphone plus longtemps que par le passé, ils renforcent leurs liens avec la marque californienne de Cupertino.

Les actions, qui se sont principalement redressées après une vente de fin d'année, atteignent un nouveau sommet. Elles ont gagné plus de 5% après l’annonce des résultats et des projets de rachat d’actions d’une valeur de 75 milliards de dollars.

Apple a annoncé des revenus compris entre 52,5 et 54,5 milliards de dollars pour le trimestre en cours se terminant en juin, soit une estimation supérieure aux 51,93 milliards de dollars prévus par les analystes, selon les données IBES de Refinitiv.

Nom : apple_variation.png
Affichages : 895
Taille : 267,5 Ko

Dans un entretien, le chef de la direction d’Apple, Tim Cook, a déclaré que les ventes d’iPhone avaient commencé à se renforcer au cours des dernières semaines du deuxième trimestre fiscal, y compris en Chine. « Celles-ci, ainsi que le succès continu avec les appareils portables et autres, nous donnent une certaine assurance que les choses vont un peu mieux », a déclaré Cook à Reuters.

Apple a annoncé un bénéfice net par action de 2,46 USD pour le trimestre de mars, en baisse d’environ 9,9% par rapport à l’année précédente, par rapport à une estimation moyenne de 2,36 USD pour Wall Street. Le revenu net réel a diminué de 16,3% pour s'établir à 11,56 milliards de dollars. Apple a dépensé un montant record de 27 milliards de dollars en rachats d'actions et en dividendes au cours du deuxième trimestre fiscal. Les rachats augmentent le bénéfice par action en réduisant le nombre d'actions en circulation.

Selon Apple, le chiffre d’affaires de l’iPhone s’élève à 31,05 milliards de dollars, chiffre légèrement inférieur aux estimations des analystes, qui s’élèveraient à 31,10 milliards de dollars, selon les données de FactSet.

Toutefois, selon les données de FactSet, le chiffre d’affaires généré par les appareils portables et les accessoires s’élèverait à 5,13 milliards de dollars. Et les revenus de services, qui comprennent les ventes d'iCloud, de l'App Store et d'autres entreprises, ont atteint 11,45 milliards de dollars, contre 11,32 milliards de dollars selon les analystes, selon FactSet.

Apple voudrait-il une autre « vache à lait » en plus de l’iPhone ?

Apple a lutté contre le ralentissement des ventes d'iPhone sur des marchés clés tels que la Chine et a connu sa première baisse d'une année sur l'autre du chiffre d'affaires de l'iPhone pour la période des fêtes.

Ce ralentissement s’explique en partie par le coût élevé de l’iPhone et par la concurrence livrée par des entités telles que Huawei Technologies Co Ltd, Xiaomi Corp, Oppo et Vivo, qui vendent tous des téléphones moins chers, dotés de fonctionnalités similaires à celles de l’iPhone.

Mais Cook a déclaré que les ajustements de prix en Chine, la baisse des taxes chinoises sur l'iPhone et les offres de reprise et de financement proposées par Apple, ont aidé les ventes de l'iPhone à se redresser vers la fin du trimestre. Cook a également déclaré qu'il était optimiste quant à la conclusion prochaine d'un accord commercial entre les États-Unis et la Chine.

« Les relations commerciales, par rapport au trimestre précédent, sont meilleures. Le ton est meilleur », a déclaré Cook à Reuters.

Ce qu’en pensent les investisseurs

Les investisseurs comptent sur le secteur des services d’Apple pour alimenter la croissance alors que les ventes d’iPhone ralentissent. Le mois dernier, Apple a dévoilé une nouvelle offre de cartes de crédit et de nouveaux services d’abonnement pour les actualités, la télévision et les jeux, bien que seul cet abonnement puisse encore être acheté.

Apple a annoncé mardi avoir 390 millions d'abonnés à ses propres services et à des services tiers sur ses appareils. La société s'est fixé l'objectif de 500 millions d'abonnés d'ici 2020.

Nom : cook.png
Affichages : 1029
Taille : 207,8 Ko

Tom Plumb, fondateur de Wisconsin Capital Management et actionnaire d’Apple, a déclaré que les résultats semblaient bons, en particulier la légère hausse vers la fin du trimestre. Mais d'autres actionnaires tels que Brian Pirri, l'un des principaux actionnaires du groupe New England Investment and Retirement Group d'Apple, ont déclaré avoir pris les résultats avec des pincettes, car les attentes étaient faibles à la lecture du rapport.

« Je ne pense pas que les téléphones sont la solution. (Apple) devra continuer à innover, et je ne vois pas un élément de ce rapport qui me passionne », a déclaré Pirri.

À l'heure actuelle, Wall Street et les investisseurs concentrent davantage leur attention sur les services d'Apple que sur le matériel. Le mois dernier, la société a annoncé plusieurs nouvelles initiatives logicielles, notamment News Plus, Apple Arcade et Apple TV Plus. « Ce ne sont pas des passe-temps », a déclaré Cook. « Nous ne proposerions pas de services si nous ne pensions pas qu’ils pourraient avoir un sens ». Le service d’information par abonnement, qui regroupe des magazines populaires avec certains journaux, notamment le Wall Street Journal, a été lancé immédiatement pour 9,99 $ par mois.

Cependant, Apple a évité de discuter de la tarification de l'offre de jeux, qui donnera aux abonnés un ensemble de titres exclusifs aux plateformes d'Apple, et Apple TV Plus, qui hébergera de nombreuses émissions de télévision et films originaux, offres qui pompent des milliards de dollars à Apple dans leur création. Cook a déclaré s'attendre à ce que les consommateurs bénéficient de plusieurs services de streaming en continu. « Nous allons faire de notre mieux pour les convaincre que le produit Apple TV + devrait en faire partie », a-t-il déclaré.

Le lancement de ces deux services est prévu pour cet automne, probablement dans le cadre d’iOS 13 et de macOS 10.15. Apple exposera ses plans pour ces mises à jour logicielles majeures lors de sa conférence mondiale des développeurs en juin, et devrait inciter les développeurs à commencer à porter leurs applications iOS sur des ordinateurs Mac avec de nouveaux outils qui faciliteront grandement cette tâche. « Vous ne voudrez pas manquer celle-ci», a déclaré Cook concernant la WWDC.

Source : Apple, Reuters

Et vous ?

Pensez-vous également qu'Apple devrait plus miser sur le logiciel que sur le matériel (en particulier iPhone) ?
Que pensez-vous de l'idée des services proposées par Apple qui seront bientôt présentés aux développeurs (l'offre de jeux qui donnera aux abonnés un ensemble de titres exclusifs aux plateforme d'Apple et Apple TV Plus qui hébergera de nombreuses émissions de télévisions et films originaux) ?
Comment pouvez-vous expliquer l'essoufflement de la vente d'iPhone ?

Voir aussi :

Une montre connectée Apple perdue en mer pendant 6 mois est retrouvée en parfait état de fonctionnement, et restituée à son propriétaire
Apple s'explique sur la suppression des applications concurrentes à son Screen Time, de l'App Store
Apple a supprimé de son Store plusieurs applications luttant contre l'addiction à l'iPhone, et qui seraient meilleures que ses propres applications
Des sœurs saoudiennes fugitives demandent à Google et Apple de supprimer Absher, l'application « inhumaine » de surveillance des femmes