Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    février 2017
    Messages
    716
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : février 2017
    Messages : 716
    Points : 25 360
    Points
    25 360

    Par défaut Les entreprises ont-elles de plus en plus de difficultés à recruter des informaticiens ?

    Les entreprises ont-elles de plus en plus de difficultés à recruter des informaticiens ?
    Le rapport Pôle emploi

    L’étude annuelle Pôle emploi des besoins en main-d’œuvre pour l’année en cours vient de paraître. Le point de la situation dans le secteur des TIC …

    Le secteur des technologies de l’information et de la communication pèse pour 3,9 % sur l’enveloppe globale de 2 693 000 projets de recrutement annoncés par les 1,7 million d’établissements qui participent à l’enquête Pôle emploi. Dans ce domaine qui regroupe 29 % des participants à l’enquête, le nombre de projets d’embauche augmente de près de 21 % de 2018 à 2019 : on passe de 87 113 projets de recrutements en 2018 à 105 451 en 2019. Interrogées entre septembre et octobre de l’année dernière, 51 % des entreprises de ce secteur qui prévoient d’intégrer des travailleurs à leurs effectifs anticipent sur des difficultés à y parvenir. En 2018, c’est 50 % des établissements participant à l’enquête qui faisaient des prévisions similaires.

    Nom : 1.png
Affichages : 16339
Taille : 48,0 Ko

    L’étude regroupe les ingénieurs et cadres d’étude, les chercheurs et chefs de projet en informatique dans une famille de métier pour laquelle les recruteurs anticipent le plus sur des difficultés de recrutement. Dans les chiffres, cette catégorie du secteur des technologies de l’information et de la communication concentre 72,3 % de parts de projets difficiles. Ici, le métier d’employé et opérateur en informatique ferme la boucle avec ses 58,2 % de parts de projets difficiles. Le récapitulatif dans le tableau qui suit …

    Nombre de projets totaux Nombre de projets difficiles Part des projets difficiles (en %) Nombre de projets saisonniers Part des projets saisonniers (en %)
    Employés et opérateurs en informatique 9400 5500 58,2 400 4,1
    Techniciens d'étude et de développement en informatique 14 600 8100 55,3 600 4,4
    Techniciens de production, d'exploitation, d'installation, et de maintenance, support et services aux utilisateurs en informatique 11 500 7100 61,5 300 2,8
    Ingénieurs et cadres d'étude, recherche et développement en informatique, chefs de projets informatiques 47 300 34 200 72,3 500 1
    Ingénieurs et cadres d'administration, maintenance en informatique 3000 2000 66,6 100 2,8

    La publication de ce rapport se fait pourtant dans un contexte où le taux de chômage en France tourne autour de 8,8 % au terme de l’année précédente. Pourtant, comme on peut le voir, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à anticiper sur des difficultés à recruter. Tous secteurs confondus, la part des projets de recrutement prévus difficiles a augmenté de 5,7 % par rapport à 2018 pour atteindre 50,1 %.

    Nom : 3.png
Affichages : 16332
Taille : 50,2 Ko

    Pour l’année en cours, la pénurie ou le profil inadéquat des candidats sont les principales causes de difficultés anticipées de recrutement mises en avant par les employeurs.

    « Près de six établissements recruteurs sur dix (57 %) s’attendent à rencontrer des difficultés de recrutement en 2019. Les motifs les plus souvent avancés sont liés aux candidatures : 79 % des recruteurs anticipant des difficultés de recrutement mentionnent une « pénurie de candidat », et 77 % des candidatures au profil inadéquat. Cette part est plus importante dans les grands établissements, ce qui peut s’expliquer par le nombre parfois très important de recrutements envisagés par ces établissements.

    35 % des recruteurs anticipant des difficultés mentionnent des conditions de travail défavorables (pénibilité du travail, horaires décalés, manque d’attractivité). Par ailleurs, 15 % citent des difficultés d’accès au lieu de travail, et autant des problèmes d’image du métier ou de l’entreprise. Au total, près de la moitié des recruteurs anticipant des difficultés de recrutement citent l’un de ces trois critères. Les établissements agricoles ainsi que ceux de l’industrie sont les plus nombreux à envisager ce type de difficultés liées au poste de travail (respectivement 66 % et 54 %, contre 38 % des établissements du commerce).

    Enfin, 18 % des établissements anticipant des difficultés de recrutement envisagent de possibles difficultés économiques (manque de budget), et 7 % des difficultés liées aux procédures internes de recrutement. Ces situations concernent plus souvent les petites structures qui n’ont pas nécessairement de service RH », précise le rapport.

    Nom : 4.png
Affichages : 16239
Taille : 48,5 Ko

    Grosso modo, le rapport attribue l’inadéquation des profils des candidats à des facteurs comme le manque de compétences et d’expérience. Dans le secteur des technologies de l’information et de la communication, 12 % des recruteurs anticipent ne pas parvenir à mettre la main sur l’employé idéal pour un job à cause du manque de compétences techniques en informatique. D’après ce qui ressort des résultats de l’enquête de Pôle emploi, des facteurs additionnels comme la difficulté à s’exprimer à l’oral, la présentation et le relationnel, le manque de motivation des candidats, l’importance des périodes de chômage peuvent étendre la liste.

    Nom : 5.png
Affichages : 16214
Taille : 110,9 Ko

    L’enquête « Besoins en main-d’œuvre » (BMO) réalisée à l’initiative de Pôle emploi, avec l’appui du Crédoc peut faire office d’outil d’aide à la décision, notamment, pour des chercheurs d’emploi. Ces derniers pourront compléter les informations qui en ressortent avec celle disponible sur le portail Emploi développeur où de récentes publications donnent des indications sur les langages et les bases de données les plus demandés et les mieux payés.

    Source : Pôle emploi

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Cette augmentation du nombre de postes à pourvoir marque-t-elle la réussite de la politique de Macron ?

    La France est-elle réellement en manque d’informaticiens compétents ? Si non, quel est le fond du problème ?

    Faut-il former plus d’informaticiens ?

    Voir aussi :

    Pôle emploi : le chômage recule chez les développeurs et informaticiens à la fin du premier trimestre 2017, mais est en hausse de 4,5 % en un an

    Pôle emploi : le chômage chez les développeurs et informaticiens toujours à la hausse en septembre 2017 avec un taux de +9,18 % en un an

    Pôle emploi : le chômage recule de 2,9 % chez les développeurs au premier trimestre 2018, mais est en hausse de 8,3 % sur un an
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Expert éminent sénior

    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    novembre 2006
    Messages
    6 779
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2006
    Messages : 6 779
    Points : 14 131
    Points
    14 131

    Par défaut

    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    La France est-elle réellement en manque d’informaticiens compétents ? Si non, quel est le fond du problème ?
    avec les incitations fiscales comme le C.I.C.E. en direction des entreprises on peut penser légitimement que oui.

    Cependant je demeure un peu sceptique
    Ce dont on ne peut parler il faut le taire ( Wittgenstein )

  3. #3
    Modérateur
    Avatar de gangsoleil
    Homme Profil pro
    Cyber sécurité
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    9 611
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Cyber sécurité

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 9 611
    Points : 25 559
    Points
    25 559

    Par défaut

    Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
    79 % des recruteurs anticipant des difficultés de recrutement mentionnent une « pénurie de candidat », et 77 % des candidatures au profil inadéquat.
    Une pénurie de candidat lorsque le taux de chômage est relativement élevé, c'est signe d'inadéquation entre l'offre et la demande, ce que vient confirmer les candidatures inadéquates (reste à savoir ce qu'on entend par là, mais bon).

    En revanche :

    35 % des recruteurs anticipant des difficultés mentionnent des conditions de travail défavorables (pénibilité du travail, horaires décalés, manque d’attractivité). Par ailleurs, 15 % citent des difficultés d’accès au lieu de travail, et autant des problèmes d’image du métier ou de l’entreprise. Au total, près de la moitié des recruteurs anticipant des difficultés de recrutement citent l’un de ces trois critères..
    Ici, il s'agit bien de critères sur lesquels l'entreprise peut agir, ce n'est en rien le candidat qui peut y faire quoi que soit.

    Enfin, 18 % des établissements anticipant des difficultés de recrutement envisagent de possibles difficultés économiques (manque de budget), et 7 % des difficultés liées aux procédures internes de recrutement. Ces situations concernent plus souvent les petites structures qui n’ont pas nécessairement de service RH », précise le rapport.
    Donc ici, c'est encore plus fort : l'entreprise sait qu'elle paye moins que le marché, ou que ses procédures internes sont tellement pourries que ça l'empêche de recruter, mais c'est pas grave, on continue comme ça... hallucinant.
    "La route est longue, mais le chemin est libre" -- https://framasoft.org/
    Les règles du forum

  4. #4
    Membre actif
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2002
    Messages
    84
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2002
    Messages : 84
    Points : 224
    Points
    224

    Par défaut

    Le marché de l'emploi est en faveur des employeurs, preuve et de 1) les métiers sont précarisés euh prestarisés et de 2, en 15 ans, les tarifs ont baissé.

    En France, y'a trop de monde en développeur et c'est le métier à éviter, les tarifs sont en baisse constante.... Par contre, si tu maitrises un peu agile, AWS ou big data, la il y'a quelques tensions c'est vrai

  5. #5
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Data Scientist
    Inscrit en
    juin 2018
    Messages
    277
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Data Scientist

    Informations forums :
    Inscription : juin 2018
    Messages : 277
    Points : 1 308
    Points
    1 308

    Par défaut

    Non clairement c'est la lutte pour recruter un dev'.
    Entendons nous bien, un dev' c'est quelqu'un qui, en France, a un bac+5. (et je n'approuve pas la situation j'en fais le constat.)


    On finit toujours par trouver en y mettant le prix mais il y a une forte concurrence sur l'employabilité.

  6. #6
    Membre actif
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2002
    Messages
    84
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2002
    Messages : 84
    Points : 224
    Points
    224

    Par défaut

    Dans les grands groupes, il y'a des grilles très stricte niveau TJM ou un développeur Bac+4/Bac+5 est nettement moins bien payé que quelqu'un faisant de la coordination, et ils n'ont aucun mal à en trouver. Et ceux malgré les prix en baisse depuis 15 ans avec un coût de la vie qui augmente.
    En 15 ans, hormis quelques périodes ponctuelles, il y'a trop de développeurs..

    Le vivier de développeur est énorme, les Portugais sont 2 fois moins chers, les Indien 5... Pour palier à ça , il y'a un recrutement massif de développeurs BAC+5 provenant du Maghreb pour faire tomber les tarifs en France sous un prétexte bidon de pénurie .
    On m'a toujours appris que quand il y'a pénurie, les tarifs montent..

    Il faut s'orienter vers des métiers considérés comme plus "noble".. On peut être pour ou contre, le système est ainsi..

  7. #7
    Membre éclairé
    Profil pro
    engeneer
    Inscrit en
    juin 2007
    Messages
    358
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : engeneer

    Informations forums :
    Inscription : juin 2007
    Messages : 358
    Points : 654
    Points
    654

    Par défaut

    Citation Envoyé par Koko22 Voir le message
    Dans les grands groupes, il y'a des grilles très stricte niveau TJM ou un développeur Bac+4/Bac+5 est nettement moins bien payé que quelqu'un faisant de la coordination, et ils n'ont aucun mal à en trouver. Et ceux malgré les prix en baisse depuis 15 ans avec un coût de la vie qui augmente.
    En 15 ans, hormis quelques périodes ponctuelles, il y'a trop de développeurs..

    Il faut s'orienter vers des métiers considérés comme plus "noble".. On peut être pour ou contre, le système est ainsi..
    Dépend, les devOps et co ça se recrute en interne et c'est assez tendu. Développeur c'est ultra large, un dév qui participe aux projets de la fondation Apache c'est pas la même chose qu'un dev reconverti via une formation AFPA (je dénigre personne hein). Il y a aussi les dev dans des technos moins sexy mais très utilisées qui mènent leurs barques et trouvent assez facilement (COBOL, VBA en commando) et d'autres qui sont dans des secteurs hyper concurrentiel où c'est à la limite de l'esclavage (jeux vidéo au hasard).

    En gros il y a pénurie pour recruter un expert maîtrisant un max de techno à 4000 balles par mois à Paris et 2500 en province .

  8. #8
    Membre actif
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2002
    Messages
    84
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2002
    Messages : 84
    Points : 224
    Points
    224

    Par défaut

    En gros il y a pénurie pour recruter un expert maîtrisant un max de techno à 4000 balles par mois à Paris et 2500 en province
    Bien résumé et encore c'est genre 50/55 ke brut annuels max à tout casser. Niveau coordination, ça dépasse les 70ke facile.

  9. #9
    Membre éclairé
    Profil pro
    engeneer
    Inscrit en
    juin 2007
    Messages
    358
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : engeneer

    Informations forums :
    Inscription : juin 2007
    Messages : 358
    Points : 654
    Points
    654

    Par défaut

    Citation Envoyé par Koko22 Voir le message
    Bien résumé et encore c'est genre 50/55 ke brut annuels max à tout casser. Niveau coordination, ça dépasse les 70ke facile.
    En dev sénior (lead dev pour être hype et djeuns ) à Paris, tu peux espérer 65k€ max (en fixe) je pense, après faut passer architecte si tu veux rester dans la technique.

    https://www.indeed.fr/emplois?q=C%2B...4755bb168a8713
    https://www.indeed.fr/emplois?q=C%2B...90676325902957
    https://www.indeed.fr/jobs?q=C%2B%2B...121c9c6bf128c4

  10. #10
    Membre confirmé
    Profil pro
    Inscrit en
    mars 2012
    Messages
    311
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mars 2012
    Messages : 311
    Points : 567
    Points
    567

    Par défaut

    La vache tous les 6 mois ta toujours ce genre d'etude à la noix avec la question "y-a-t-il des difficulté de recrutement". La réponse c'est juste non vu que les salaire des informaticien n'augmente qu'a peine. Par contre oui effectivement les entreprise ont toujours eu du mal a recruter le profil de jeune developpeur bac+5 sorti de l'école avec 10 ans d'expérience java payé 28k€ annuel

  11. #11
    Membre éprouvé

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 511
    Points : 1 153
    Points
    1 153

    Par défaut

    ...en somme, rechercher le fameux mouton à 5 pattes à toujours été difficile. C'est bien ça ?
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  12. #12
    Membre expert Avatar de Zefling
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    avril 2007
    Messages
    1 010
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : avril 2007
    Messages : 1 010
    Points : 3 639
    Points
    3 639

    Par défaut

    Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
    ...en somme, rechercher le fameux mouton à 5 pattes à toujours été difficile. C'est bien ça ?
    Ça me fera toujours penser à la pire annonce que j'ai vu quand je cherchais il y a quelques années : ~1500 € / mois (en brut c'était à peine mieux que le SMIC), 10 ans au plus d'exp, en front, back, base donnée, réseau et d'autres trucs que j'ai oublié... et en plus, dans lieu complètement paumé. Bref, un mouton à 15 pattes mal payé Et j'en ai vu quelques uns des trucs comme ça. J'ai même passé des entretiens dans une boîte dans un village à 100 Km de toutes grandes villes et les types ils cherchent même pas à facilité ta venue, du coup rien qu'aller à l'entretien de donne pas envie d'aller plus loin. Sauf si ça intéresse de n'avoir aucun réseau, l'air de la campagne, et un salaire au SMIC.

    La dernière que j'ai eu il y a quelques années, je suis allé à un entretien pour potentiellement changer de boîte et on m'a dit qu'à 27 K€ j'étais bien payé, avec presque 8 ans d'exp. Bref, j'ai même pas cherché à aller plus loin. Changer de boîte pour le même salaire (avec moins d'avantage) un cadre plus précaire... et je pense qu'à part des gens sorties d'écoles ou des gens qui ne trouvent vraiment rien ils n'auront personne. Le pire c'est quand on te sort le bullshit de l'ambiance startup... en te présentant au final ce qui ressemble un cadre SSII.

    Bref, on a d'un côté des SSII (ou ESN maintenant) que je voie dégoûter du métier pas mal de dév. De l’autre des petites entreprises qui cherchent des profils avec des conditions de travail presque surréaliste. (J'ai vu des trucs bien pire que ce que j'ai mis plus haut.)
    Puis le gros problème, c'est aussi tout ces gens qui sont allers vers l'informatique parce qu'il y a des places et qui ne s'intéresse pas du tout à l'informatique. Pas de PC chez eux, ne vont jamais plus loin que ce qu'ils voient au boulot. C'est complique de faire d'évoluer si on ne s'intéresse au final pas à ce que l'on fait.

  13. #13
    Membre éclairé
    Profil pro
    MOA
    Inscrit en
    décembre 2002
    Messages
    749
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : MOA

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2002
    Messages : 749
    Points : 890
    Points
    890

    Par défaut

    En déficit, cela me fait rire ! Si les entreprises sont en pénurie, pourquoi ne recrute t-elle pas en interne avec un salaire décent plutot que de prendre des prestataires qui coute une fortune sur le court terme.
    Je suis de mauvaise langue. Il y a certain postes en interne mais en général ouvert pour les jeunes diplômes (ou max 2 ans d’expérience) et mieux vaut ne pas trop dépassé 30aine.


    La plus part des offres sont en SSII pour anticiper les demandes des clients. Bien des fois plusieurs offres de SSII peuvent correspondre à une unique poste chez un client. Le nombre de poste n'est donc pas représentatif, une partie sont débouchés. Les nouvelles recrue en SSII peuvent être remercié avant la fin de la période d'essai parce qu'il n'y a pas d'appel d'offre.

    Et à coté de ça, il y des grosses SSII tel que ATOS qui font du dumping social en faisant venir des marocains en masse en France pour faire baisser les prix.
    https://www.developpez.com/actu/2466...es-marocaines/

  14. #14
    Membre averti
    Inscrit en
    mai 2003
    Messages
    150
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 38

    Informations forums :
    Inscription : mai 2003
    Messages : 150
    Points : 326
    Points
    326

    Par défaut

    Sur la catégorie: profil difficile à trouver, et donc sur l expertise technique.

    Je ne comprends pas bien la culture d'entreprise en France: cela fait des siècles qu on l ont forme des ingénieurs, et il n y a tjs pas de rémunération élevée pour les experts technique? Pourquoi les postes de coordinations/management restent ils beaucoup mieux payés?

    Les développeurs seniors, allez voir ce que vous pourriez gagner chez nos Européens (Allemagne, Pays Bas, Suisse, UK): votre salaire français risque de sembler misérable! En Espagne et Italie, je crois que les salaires sont encore plus bas qu'en France.

    Mais le salaire correct ne suffit pas: même en Suisse (où le salaire NET est x2 par rapport à la France), les entreprises ont aussi beaucoup de mal à trouver les candidats idéaux!

  15. #15
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Architecte de système d'information
    Inscrit en
    septembre 2015
    Messages
    70
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Ain (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte de système d'information

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2015
    Messages : 70
    Points : 426
    Points
    426

    Par défaut

    les recruteurs veulent aussi une correspondance à 100%

    j'ai postulé à des offres où je dépassais et où j'étais en dessous (au moins 75% de correspondance)
    et à chaque fois, les entretiens se sont focalisés sur les parties en trop ou en moins

    pour les parties en moins, j'y suis allé au culot : "j'accepte une diminution de mon salaire de 20% contre la formation sur la partie manquante"
    ben ça n'a pas suffit
    alors que notre boulot est de s'adapter rapidement, mais ça ne semble pas les intéresser


    il y a aussi la différence de l'annonce voulue par les équipes et celle faite par les RH
    et comme les RH ne connaissent pas notre boulot, ils filtrent comme ils peuvent

  16. #16
    Membre actif

    Homme Profil pro
    Responsable SI
    Inscrit en
    mars 2004
    Messages
    179
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Côte d'Or (Bourgogne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable SI

    Informations forums :
    Inscription : mars 2004
    Messages : 179
    Points : 254
    Points
    254

    Par défaut

    Sur les postes d'expertise, le problème tient pour l'essentiel à deux choses :
    - soit on recherche un mouton à 5 pattes
    - soit le salaire n'est pas en corrélation avec les compétences demandées


    Il y a quelques années, j'ai quitté un poste et me suis retrouvé brièvement au chômage. On m'a proposé un poste de développeur dans l'administration (une mairie) ; à noter que j'ai revu il n'y a pas longtemps l'annonce en question. La première fois que je l'ai vue c'était en 2014

    Je touchais un peu plus de 2000 € de chômage, le poste était à 1600 brut... CQFD (précision : je suis en province)
    Mouton à 5 pattes. Ma spécialité : la transformation de flux de données...

  17. #17
    Modérateur
    Avatar de grunk
    Homme Profil pro
    Architecte Web / Android
    Inscrit en
    août 2003
    Messages
    5 409
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France, Côte d'Or (Bourgogne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte Web / Android
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : août 2003
    Messages : 5 409
    Points : 14 415
    Points
    14 415

    Par défaut

    La France est-elle réellement en manque d’informaticiens compétents ? Si non, quel est le fond du problème ?
    Pour moi il y'a 2 problèmes majeurs.

    Le premier c'est que souvent les sociétés ne savent pas recruter. Chez nous on cherches des ingénieurs en dév en agence d'intérim ... Alors effectivement ca marche bien pour tous les autres postes de la société , mais pas pour ces profils très particulier (ou alors c'est des profils qui n'ont pas le niveau recherché). Les RH ne connaissent que ce mode de recrutement et ne veulent surtout pas aller sur les platerformes spécialisées , donc forcément on ne trouve pas.

    Le second problèmes c'est qu'on rechercher le profils multi compétents (Dév fullstack + C++ + IOS + Android + node + placez ici la dernière techno à la mode) avec 10 ans d'expérience et si possible pour un smic (j'exagère à peine) ... Donc forcément y'a un problème.
    Pry Framework php5 | N'oubliez pas de consulter les FAQ Java et les cours et tutoriels Java

  18. #18
    Modérateur
    Avatar de Marco46
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    3 917
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 3 917
    Points : 15 576
    Points
    15 576

    Par défaut

    Citation Envoyé par grunk
    Le second problèmes c'est qu'on rechercher le profils multi compétents (Dév fullstack + C++ + IOS + Android + node + placez ici la dernière techno à la mode) avec 10 ans d'expérience et si possible pour un smic (j'exagère à peine) ... Donc forcément y'a un problème.
    Et tu peux rajouter à ça que les clients font une fixette sur des outils précis et un numéro de version précis. En dev front JavaScript ça devient du pur délire. On va par exemple te demander 3 ans d'xp sur Angular7 par exemple (alors que ya 3 ans Angular7 n'existait pas et Angular tout cours était en beta).
    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "Les richesses naturelles sont inépuisables, car, sans cela, nous ne les obtiendrions pas gratuitement. Ne pouvant être ni multipliées ni épuisées, elles ne sont pas l’objet des sciences économiques."
    Jean-Baptiste Say, Traité d'économie politique, 1803.

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

  19. #19
    Nouveau membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    15
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 15
    Points : 34
    Points
    34

    Par défaut

    Perso, j'ai mis mon CV sur monster un mercredi soir et j'ai eu 2 semaines d'entretien de prévu le jeudi soir.

    Il serait sans doute intéressant de découper un peu le "informaticiens" parce que là, ça veut pas dire grand chose, on englobe potentiellement les devs, les gens du système, les gens qui font du dépannage informatique aussi,...

    PS : pour les gens qui parlent salaire, n'oubliez pas aussi de considérer tout ce qu'on ne paye pas ou moins cher (internet, assurances,...) en France pour une meilleur analyse.

  20. #20
    Modérateur
    Avatar de gangsoleil
    Homme Profil pro
    Cyber sécurité
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    9 611
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Savoie (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Cyber sécurité

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 9 611
    Points : 25 559
    Points
    25 559

    Par défaut

    Citation Envoyé par walfrat Voir le message
    Perso, j'ai mis mon CV sur monster un mercredi soir et j'ai eu 2 semaines d'entretien de prévu le jeudi soir.
    Tant mieux, mais apporte-nous quelques précisions s'il te plait :
    1/ Est-ce qu'un entretien a débouché sur une offre ferme ?
    2/ SSII ou client final ?
    3/ Type de profil ?
    "La route est longue, mais le chemin est libre" -- https://framasoft.org/
    Les règles du forum

Discussions similaires

  1. Quelles sont les entreprises qui contribuent le plus aux projets open source ?
    Par Michael Guilloux dans le forum Logiciels Libres & Open Source
    Réponses: 8
    Dernier message: 04/03/2018, 21h09
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 14/06/2017, 14h48
  3. Réponses: 8
    Dernier message: 11/04/2010, 13h10
  4. Réponses: 6
    Dernier message: 03/12/2009, 10h11
  5. [Question de droit - Sérieux] Les pies ont-elles le droit de vivre sur son terrain ?
    Par ouskel'n'or dans le forum La taverne du Club : Humour et divers
    Réponses: 25
    Dernier message: 19/09/2008, 15h19

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo