Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #61
    Chroniqueur Actualités

    Des astronomes avertissent que les satellites Starlink pourraient limiter les découvertes scientifiques
    Des centaines d'astronomes avertissent que les satellites Starlink d'Elon Musk pourraient limiter les découvertes scientifiques,
    Et avoir un impact sur l'expérience humaine du ciel nocturne

    Des représentants d'Amazon et de SpaceX, ainsi qu'un consultant anciennement de OneWeb, ont participé à un récent atelier appelé Satellite Constellations 1 (SATCON1), qui a réuni des centaines d'astronomes. Le rapport de l’atelier, organisé par l'American Astronomical Society (AAS) et le NOIRLab de la National Science Foundation, publié mardi révélé que des constellations de satellites lumineux, comme le réseau Starlink d'Elon Musk, vont fondamentalement changer l'astronomie optique et infrarouge au sol et pourraient avoir un impact sur l'apparence du ciel nocturne pour les astronomes du monde entier.

    SpaceX a lancé, en mai 2019, son premier lot de 60 satellites de communication Starlink, qui ont surpris les astronomes et les profanes par leur apparition dans le ciel nocturne. Les astronomes ont seulement maintenant, un peu plus d'un an plus tard, accumulé suffisamment d'observations des satellites de la constellation comme ceux lancés par SpaceX et OneWeb, et ont effectué des simulations informatiques de leur impact probable lorsqu'ils seront entièrement déployés, afin de bien comprendre l'ampleur et la complexité du problème.


    L’atelier qui s’est tenu du 29 juin au 2 juillet 2020 a réuni plus de 250 astronomes, opérateurs de satellites et défenseurs du ciel étoilé afin de mieux comprendre l'impact astronomique des grandes constellations de satellites. Les recherches ont débouché sur des recommandations à l'intention des observatoires et des opérateurs de constellations, et les astronomes ont averti que les constellations de satellites comme le réseau Starlink d'Elon Musk pourraient se révéler « extrêmement impactantes » pour l'astronomie et le progrès scientifique.

    Lorsque SpaceX a lancé sa toute première mission Starlink en mai 2019 et que les gens du monde entier ont vu dans le ciel les satellites, les astronomes ont réagi avec alarme. Non seulement les satellites Starlink étaient plus brillants que ce que l'on attendait, mais il pourrait y en avoir des dizaines de milliers d'autres comme eux. SpaceX d'Elon Musk prévoit de lancer 42 000 satellites Starlink (12 000 déjà autorisés et une demande de 30 000 en attente d’autorisation) afin d'acheminer l'Internet à haut débit vers la Terre. Le rapport avertit que « Starlink seul pourrait à peu près doubler le nombre d'objets mobiles basés dans l'espace et détectables à l'œil nu au crépuscule ».

    En février, alors que SpaceX n’avait lancé que 240 satellites, un groupe d’astronomes a appelé à une action en justice contre la pollution lumineuse de SpaceX, craignant que l'afflux de satellites sur l'orbite terrestre ne rende les observations plus difficiles au sol. Le groupe a tenté de mobiliser des soutiens en faveur d'une action en justice pour empêcher SpaceX de lancer davantage de ses satellites de communication à haute visibilité, tout en cherchant à maintenir en attente le déploiement des autres constellations. La constellation Starlink compte actuellement environ 600 satellites.

    Les premiers lancements en 2019 ont déclenché des centaines de rapports sur les OVNI en raison de leur formation inhabituelle, certains astronomes les comparant à un « collier de perles brillantes ». « Nous constatons que les conceptions de constellations les plus défavorables s'avèrent extrêmement lourdes de conséquences pour les programmes scientifiques les plus gravement touchés », indique le rapport publié mardi.

    En juillet, la Commission fédérale des communications (FCC) a approuvé une demande d’Amazon pour le lancement de sa constellation Project Kuiper forte de 3236 satellites, qui, comme le réseau Starlink de SpaceX et OneWeb, vise à étendre le service Internet à haut débit à des clients du monde entier, y compris à des communautés éloignées ou mal desservies.

    « Kuiper aurait facilement autant d'impact sur l'astronomie optique et radio que les autres constellations de satellites », a déclaré le mois dernier Jeff Hall, directeur de l'observatoire Lowell en Arizona et président du comité sur la pollution lumineuse de l'American Astronomical Society, selon le New York Times. En effet, la constellation Amazon comptera beaucoup moins de satellites que Starlink, mais son réseau sera déployé sur trois orbites, toutes plus élevées en altitude que le réseau actuellement déployé par SpaceX.

    Des observations des astronomes en mars depuis divers endroits

    « Aucune combinaison de mesures d'atténuation ne peut complètement éviter les impacts des traînées de satellites »

    Conscients du fait que les constellations de LEOsats sont conçues en partie pour fournir des services de communication aux régions mal desservies et éloignées dans le monde entier, les astronomes ont engagé les opérateurs de satellites dans des discussions de coopération sur la manière d'atteindre cet objectif sans nuire indûment aux observations astronomiques au sol. Selon le rapport, l'atelier SATCON1 n'est que la dernière étape, et la plus importante, de ce dialogue permanent.

    La première conclusion de l’atelier est que « les LEOsats affectent de manière disproportionnée les programmes scientifiques qui nécessitent des observations au crépuscule, comme la recherche d'astéroïdes et de comètes menaçant la Terre, d'objets extérieurs au système solaire et de contreparties en lumière visible de sources d'ondes gravitationnelles fugaces ».

    SpaceX a déployé diverses tactiques pour réduire la visibilité de son réseau de satellites, notamment en les peignant en noir et en tordant la position de leurs panneaux solaires pour les rendre moins réfléchissants. Sur la dernière mission, les satellites Starlink ont été déployés avec un pare-soleil sombre expérimental.

    Selon The Independent, l'AAS a travaillé avec SpaceX pour tester et développer différentes méthodes pour traiter cette question. SpaceX a déclaré au quotidien qu'il a également travaillé avec le National Radio Astronomy Observatory (NROA) et le Green Bank Observatory (GBO) pour minimiser l'impact de ses satellites.

    Le professeur Tony Tyson de l'Université de Californie, à Davis, a déclaré qu'une stratégie d'atténuation discutée avec SpaceX consistait à rendre les satellites Starlink dix fois plus sombres pour éliminer les traces de satellite, a rapporté The Independent. « Cependant, même si cela fonctionne, les traces de satellite elles-mêmes seront clairement dans les données - ce qui compliquera l'analyse des données et limitera les découvertes », a-t-il déclaré.

    « Avec des dizaines de milliers de satellites en orbite basse, nous constatons que généralement aucune combinaison de mesures d'atténuation ne peut complètement éviter les impacts des traînées de satellites sur les programmes scientifiques de la prochaine génération d'installations d'astronomie optique », a-t-il ajouté.

    « L'Observatoire Rubin et les télescopes géants de 30 mètres qui seront mis en service au cours de la prochaine décennie vont considérablement améliorer la compréhension du cosmos par l'humanité », déclare Jeff Hall, coprésident de SATCON1. « Pour des raisons de dépenses, de maintenance et d'instrumentation, de telles installations ne peuvent être exploitées depuis l'espace. L'astronomie au sol est et restera vitale et pertinente ».


    Le rapport SATCON1 a également retenu au moins six façons d'atténuer les dommages causés à l'astronomie par les grandes constellations de satellites :

    • Lancer moins ou pas de LEOsats. Même si elle est peu pratique ou peu probable, c'est la seule option identifiée qui puisse avoir un impact astronomique nul.
    • Déployer les satellites à des altitudes orbitales ne dépassant pas ~600 km.
    • Obscurcir les satellites ou utiliser des pare-soleil pour ombrager leurs surfaces réfléchissantes.
    • Contrôler l'orientation de chaque satellite dans l'espace pour qu'il réfléchisse moins la lumière du soleil vers la Terre.
    • Minimiser ou éventuellement éliminer l'effet des traînées de satellite lors du traitement des images astronomiques.
    • Mettre à disposition des informations orbitales plus précises des satellites afin que les observateurs puissent éviter de pointer les télescopes sur eux.

    Source : Rapport SATCON1

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l’avertissement des astronomes ?
    Pensez-vous que ces ateliers avec les opérateurs de satellites conduiront à des solutions aux problèmes de la pollution lumineuse ?
    Quels commentaires faites-vous des mesures d’atténuation proposées par les astronomes ?

    Voir aussi :

    Les satellites d'Amazon ajoutent aux inquiétudes des astronomes au sujet du ciel nocturne, la société se prépare à mettre en orbite 3236 satellites pour fournir l'Internet à haut débit
    Amazon obtient le feu vert des autorités américaines pour son projet Kuiper rival de SpaceX, et va investir 10 milliards de dollars dans l'internet satellitaire
    SpaceX accélère sa production et fabrique 120 satellites Internet Starlink par mois, un rythme sans précédent dans l'industrie spatiale
    Des astronomes appellent à une action en justice contre la pollution lumineuse de SpaceX, craignant que l'afflux de satellites sur l'orbite terrestre ne rende les observations plus difficiles au sol
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #62
    Membre régulier
    Ca donne un côté mailles de filet quand même, c'est flippant...
    Est-ce que des milliers de satellites qui renvoient chacun un peu de lumière, même en pleine nuit, pourraient contribuer au réchauffement et aux températures extrêmes qu'on a vu dernièrement

  3. #63
    Expert éminent sénior
    Je crois que tu as une mauvaise idée des échelles spatiales. Si les satellites ont un impact sur la visibilité des étoiles, c'est parce qu'il s'agit d'astres très éloignés et que la quantité de lumière qui parvient sur terre est infime et qu'il suffit donc de très peu de lumière pour perturber l'observation. Mais à l'échelle de la planète Terre, la surface des satellites, et la quantité le lumière qu'elle peut réfléchir est complètement négligeable comparé a toutes les autres sources d’échauffement. De plus la quantité de lumière réfléchie par les satellites est probablement inférieure à la quantité de lumière qu'ils occultent.

    Les deux phénomènes qui expliquent les températures élevées actuelles sont bien connus et étudiés par les scientifique depuis des années. Le premier s’appelle "l'effet de serre d'origine anthropique", le second semble parfois encore moins maitrisé par le grand public mais il est également étudié scientifiquement depuis quelques années, je crois que le nom technique est "l'été".

  4. #64
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
    SpaceX d'Elon Musk prévoit de lancer 42 000 satellites Starlink (12 000 déjà autorisés et une demande de 30 000 en attente d’autorisation) afin d'acheminer l'Internet à haut débit vers la Terre. Le rapport avertit que « Starlink seul pourrait à peu près doubler le nombre d'objets mobiles basés dans l'espace et détectables à l'œil nu au crépuscule ».
    Les astronomes devraient s'en prendre à la FCC car elle autorise des entreprises à lancer des dizaines de milliers de satellites.
    Keith Flint 1969 - 2019

  5. #65
    Expert éminent sénior
    La FCC régule juste l'usage des fréquences radio aux USA, la réglementation spatiale n'est absolument pas leur domaine de compétence.

  6. #66
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    absolument pas leur domaine de compétence.
    Pourtant il y a écrit ça :
    Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
    En juillet, la Commission fédérale des communications (FCC) a approuvé une demande d’Amazon pour le lancement de sa constellation Project Kuiper forte de 3236 satellites, qui, comme le réseau Starlink de SpaceX et OneWeb, vise à étendre le service Internet à haut débit à des clients du monde entier, y compris à des communautés éloignées ou mal desservies.
    Ou ça :
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Les règles de la FCC donnent à Amazon six ans pour lancer et exploiter 50% des satellites sous licence, avec une date limite au 30 juillet 2026. Amazon devrait lancer le reste des satellites sous licence avant le 30 juillet 2029. Amazon prévoit d'offrir le haut débit aux clients « une fois que les 578 premiers satellites seront lancés », a déclaré la FCC. Amazon n'a pas dit quand le service sera disponible pour les clients.
    Keith Flint 1969 - 2019

  7. #67
    Expert éminent sénior
    La FCC, c'est juste l'organisme qui gère les télé-communications aux USA, donc en effet elle peut empêcher la mise en service de satellites qui ne respecteraient pas les réglementations d'émission radio sur le territoire des USA. Mais ça n'est pas dans son domaine de compétence de gérer l'occupation de l'espace.

    Commission fédérale des communications ou FCC
    La Commission fédérale des communications ou FCC (« Federal Communications Commission ») est une agence indépendante du gouvernement des États-Unis créée par le Congrès américain en 1934. Elle est chargée de réguler les télécommunications ainsi que les contenus des émissions de radio, télévision et Internet. La plupart des responsables de commission (commissaires) sont nommés par le président des États-Unis.

  8. #68
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    ça n'est pas dans son domaine de compétence de gérer l'occupation de l'espace.
    En attendant des astronomes ont songé à intenter des poursuites judiciaires.

    L'autorisation donnée à SpaceX pour le lancement de ses centaines de satellites pourrait être illégale, selon des experts
    Mais selon Ramon Ryan, étudiant en deuxième année de droit à l'université américaine de Vanderbilt dans le Tennessee, la FCC pourrait avoir violé une loi fédérale sur l'environnement lorsqu'elle a autorisé le projet de SpaceX. Deux experts juridiques sont d'accord avec lui, mais la FCC réfute cette idée.

    L'article de Ramon Ryan sur ce potentiel problème, repéré en premier par Jonathan O'Callaghan pour le magazine Scientific American, devrait être publié courant 2020 dans le Vanderbilt Journal of Entertainment and Technology Law, une prestigieuse publication étudiante spécialisé dans la tech et la propriété intellectuelle. L'étudiant américain a également partagé son article avec Business Insider US.
    Si j'ai bien compris les astronomes disent que la FCC aurait du étudier l'impact des satellites sur l'environnement et la FCC répond qu'elle n'est pas tenue d'effectuer des examens sur l'impact environnemental pour ce type de projet.

    Il faudrait trouver un juriste spécialisé dans le droit de l'espace :
    Droit de l'espace

    SpaceX et Amazon vont lancer des dizaines de milliers de satellites, d'autres entreprises vont peut-être suivre.
    Keith Flint 1969 - 2019

  9. #69
    Nouveau Candidat au Club
    Bonjour à tous,

    Pour régler le problème de pollution lumineuse pour Starlink, il suffit simplement de cacher les panneaux solaire la nuit, et les ouvrir le jour !! C'est tout Ils chargeront autant vu qu'ils font le tour de la Terre.

    Pourquoi ne font-ils pas ça ??????

    Svp

  10. #70
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par loicen2020 Voir le message
    cacher les panneaux solaire la nuit, et les ouvrir le jour
    Hein ?
    Les satellites sont en orbite autour de la terre, donc les cycles jour/nuit doivent être court.
    Par exemple : l'ISS orbite à environ 400km autour de la Terre, elle tourne à près de 8km/s et fait ainsi quinze fois le tour de la planète par jour. Les astronautes doivent voir le soleil se coucher et se lever 16 fois par jour.

    Il parait que les satellites SpaceX font le tour de la terre en 90 minutes. Si les panneaux solaires devaient se plier et se déplier toutes les 40 minutes à force ça les abîmerait. Ils ne doivent être conçu pour ça et ce serait peut-être pas bon pour la trajectoire.
    Keith Flint 1969 - 2019

  11. #71
    Membre habitué
    Il faudrait simplement interdire l'accès au domaine spatial à toute entreprises privée... Encore une fois, pas besoin d'avoir internet au plein milieu de la brousse ou des pôles !!!

  12. #72
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par dharkan Voir le message
    pas besoin d'avoir internet au plein milieu de la brousse
    Ça peut être pratique pour l'armée et la surveillance.
    Ça doit être cool de partir vivre loin de la civilisation et de pouvoir quand même avoir un bon accès internet, mais ça doit concerner peu de monde.
    Ou peut-être que ce sera utilisé pour les voitures autonomes, elle seront connectées à internet en permanence même dans le désert.

    Amazon souhaite mettre 3 236 satellites en orbite.
    Keith Flint 1969 - 2019

  13. #73
    Membre expérimenté
    A l'heure ou on nous matraque sur le CO2, ça laisse songeur de voir que les associations ne trouvent rien a redire a ce projet alors que son utilité est discutable.

  14. #74
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par pierre-y Voir le message
    A l'heure ou on nous matraque sur le CO2
    Si ça se trouve les milliers de satellites d'Amazon et de SpaceX vont polluer moins que les alternatives terrestres. Il faut voir pendant combien de temps ça va fonctionner, mais ce sera peut-être pendant des décennies et des décennies.
    Alors que là on va installer énormément d'antennes 5G partout (les signaux ne vont pas loin), des entreprises préparent la 6G pour 2030, il y aura peut-être la 7G pour 2040, etc.

    Au final c'est peut-être un bon plan sur le long terme. Il faudra voir ce que ça donne.
    Keith Flint 1969 - 2019

  15. #75
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par loicen2020 Voir le message
    Bonjour à tous,

    Pour régler le problème de pollution lumineuse pour Starlink, il suffit simplement de cacher les panneaux solaire la nuit, et les ouvrir le jour !! C'est tout Ils chargeront autant vu qu'ils font le tour de la Terre.

    Pourquoi ne font-ils pas ça ??????

    Svp
    Premièrement c'est contradictoire car le satellite à besoin justement d'exposer ses panneaux solaires au soleil, donc "de jour". Ensuite, Musk avait annoncé un travail pour changer l'orientation des panneaux solaires de façon continue afin de limiter leur réflexion du soleil vers le sol. Je ne sais pas si ça a été implémenté ni si ça a eu un résultat.

    Citation Envoyé par pierre-y Voir le message
    A l'heure ou on nous matraque sur le CO2, ça laisse songeur de voir que les associations ne trouvent rien a redire a ce projet alors que son utilité est discutable.
    Je ne connais pas l'impact C02 de la construction des fusées Falcon 9 et des satellites, en revanche pour la propulsion le lanceur brule un mélange d'Oxygène et d'hydrogène, c'est donc basiquement de la vapeur d'eau qui en ressort... vapeur d'eau qui est un gaz à effet de serre. Don c'est une bonne question mais parlons des bonnes choses Après de manière globale cela me semble un énorme gâchis de moyens pour le résultat attendu, comme l'exemple de la 5G cité par Ryu (déploiement de tas d'antennes pour un service à l'usage extrêmement limité)

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Si ça se trouve les milliers de satellites d'Amazon et de SpaceX vont polluer moins que les alternatives terrestres. Il faut voir pendant combien de temps ça va fonctionner, mais ce sera peut-être pendant des décennies et des décennies.

    Au final c'est peut-être un bon plan sur le long terme. Il faudra voir ce que ça donne.
    Les satellites starlink sont en orbite basse donc en général ça ne rime pas avec long terme (à cause des restes d’atmosphères qui freines les satellites et finissent par les désorbiter si ils ne sont pas équiper de moteur de maintient d'altitude, dont le carburant est forcément limité de toute façon). Pour Starlink on parle d'une durée de vie de 4 ou 5 ans.

  16. #76
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par benjani13 Voir le message
    Pour Starlink on parle d'une durée de vie de 4 ou 5 ans.
    Ah... C'est pas top.
    C'est vraiment si peu de temps ?
    Ça va être compliqué à être rentable, je ne sais pas si ils vont avoir le temps de trouver des centaines de millions d'abonnés.
    Keith Flint 1969 - 2019

  17. #77
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Ah... C'est pas top.
    C'est vraiment si peu de temps ?
    Ça va être compliqué à être rentable, je ne sais pas si ils vont avoir le temps de trouver des centaines de millions d'abonnés.
    D'autres sources du début du projet parle plutôt de 5 à 7 ans, mais on reste dans le même ordre de grandeur. SpaceX vise la réduction des couts d'accès à l'espace de façon drastique, donc dans leur logique ça se tient. A des prix devenu dérisoire on peut se permettre de faire du jetable (économiquement parlant, écologiquement c'est à étudier). D'autant plus que le Starship est sur le rail et permettrait d'envoyer des centaines de satellites d'un coup pour un coût (annoncé) moindre car le véhicule serait 100% réutilisable. Maintenant tu parles de rentabilité et c'est la question clé dont on a pas la réponse concernant pratiquement l'ensemble des activités de SpaceX (réutilisations de boosters, de coiffes, Starlink, etc). Si techniquement leurs diverses réussites sont incroyables, personne d’extérieur ne peut dire si c'est rentable ou si ça le sera.

  18. #78
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Ça peut être pratique pour l'armée et la surveillance.
    Encore une fois, Starlink c'est des satellites de télécommunication pas de surveillance. Même pour faire du traçage c'est pas mieux ce qui se fait déjà, vu que Starlink est fait pour une utilisation en tant que connexion fixe. Pour fonctionner, il faut une antenne relativement encombrante, posée de manière stable. D'après les premières infos, ça devrait être similaire a une antenne parabolique de télévision, avec un moteur pour l’orienter automatiquement, ce qui parait logique, vu que les satellites ne sont pas fixes dans le ciel. Bref, pas le genre de truc qu'on va balader partout avec soi.
    En matière de surveillance et de traçage, on fait déjà bien mieux avec de vrais satellites de surveillance et les réseaux mobile.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Ça doit être cool de partir vivre loin de la civilisation et de pouvoir quand même avoir un bon accès internet, mais ça doit concerner peu de monde.
    La part de marché globale comparée aux autres types de connexions ne sera pas énorme, en effet, vu que les zones urbaines où la fibre sera plus efficace et moins chère couvrent la majorité de la population. C'est aussi pour ça que ça ne sera pas un outil de traçage vraiment utile.
    Cependant, si c'est accessible à un prix correct, il y un vrai marché à prendre pour les gens qui habitent en zone mal desservie, où le service de Starlink serait sans équivalent, pour au moins un moment. Et vu que le service sera mondial, je ne serais pas surpris que quelques pourcents du marché mondial leur suffise à être rentable. Il faut voir que ce qui a fait le succès de Space X, avant même la récupération des lanceurs, c'est d'avoir réussi à industrialiser la production spatiale pour en réduire les coûts, et Starlink est tout à fait dans leur domaine de compétence : la production spatiale en masse.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Ou peut-être que ce sera utilisé pour les voitures autonomes, elle seront connectées à internet en permanence même dans le désert.
    Le principe des voitures autonomes c'est qu'elles n'ont heureusement pas besoin de connexion pour fonctionner. De toute façon Starlink ne serait pas utilisable sur une voiture en mouvement. Une connexion 4G même intermittente est largement suffisante pour les besoins d'une voiture.

    Citation Envoyé par benjani13 Voir le message
    Je ne connais pas l'impact C02 de la construction des fusées Falcon 9 et des satellites, en revanche pour la propulsion le lanceur brule un mélange d'Oxygène et d'hydrogène, c'est donc basiquement de la vapeur d'eau qui en ressort... vapeur d'eau qui est un gaz à effet de serre. Don c'est une bonne question mais parlons des bonnes choses Après de manière globale cela me semble un énorme gâchis de moyens pour le résultat attendu, comme l'exemple de la 5G cité par Ryu (déploiement de tas d'antennes pour un service à l'usage extrêmement limité)
    Certaine fusées utilisent de l'hydrogène comme carburant, mais ça n'est pas le cas de la Flacon 9 qui utilise une variété de kérosène. Mais de toute façon, même pour les fusées à hydrogène il y a des émissions indirectes substantielles de CO2 car le dihydrogène est principalement fabriqué à base de Méthane et que ce processus de fabrication émet du CO2.

    Par contre, même si c'est vrai que la vapeur d'eau est le principal gaz a effet de serre, avant même le CO2, les émissions humaines de vapeur d'eau ne participent pas à l'effet de serre. Contrairement au CO2, la vapeur d'eau ne s’accumule pas. Les surplus de vapeur d'eau sont très vite transformés en pluie.

  19. #79
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Uther Voir le message
    Certaine fusées utilisent de l'hydrogène comme carburant, mais ça n'est pas le cas de la Flacon 9 qui utilise une variété de kérosène. Mais de toute façon, même pour les fusées à hydrogène il y a des émissions indirectes substantielles de CO2 car le dihydrogène est principalement fabriqué à base de Méthane et que ce processus de fabrication émet du CO2.

    Par contre, même si c'est vrai que la vapeur d'eau est le principal gaz a effet de serre, avant même le CO2, les émissions humaines de vapeur d'eau ne participent pas à l'effet de serre. Contrairement au CO2, la vapeur d'eau ne s’accumule pas. Les surplus de vapeur d'eau sont très vite transformés en pluie.
    Effectivement je me suis emmêle les pinceaux. Merci pour ces précisions.

  20. #80
    Membre actif
    taxe pollueur payeur
    serait bon que la taxe pollueur payeur s'applique aussi dans l espace

###raw>template_hook.ano_emploi###