Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #141
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    5 798
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 5 798
    Points : 26 381
    Points
    26 381

    Par défaut

    Citation Envoyé par Jonathan Voir le message
    (.../...)Nos pensées et nos prières (.../...)
    En américain, ça veut dire : "on doit faire semblant de s'excuser, mais on a pas envie, alors on va faire une pirouette qui fait référence à la forte religiosité de notre peuple".

    Citation Envoyé par DevTroglodyte Voir le message
    C'est dès la conception de l'avion que Boeing s'est merdé. S'ils n'avaient pas collé des réacteurs trop gros pour cet avion, s'ils avaient mis assez de circuits d'alarme, s'ils avaient évité de mettre des équipements en option alors qu'ils auraient dû être obligatoires, s'ils avaient correctement formé les pilotes et informé les compagnies, ...
    Les moteurs trop gros, ça se gère. Par de l'électronique. Qui est parfaitement au point, d'ailleurs. Ce sont les afficheurs qui restituent l'information qui ont merdé(parce-qu'en option, et pour des raisons de formation, en effet).

    Citation Envoyé par NBoulfroy Voir le message
    (.../...)
    Pour le moment, il est simple d'éviter de prendre un 737 Max. Après, il suffit juste d'y aller par élimination de toute évidence. Air France tourne principalement à coup d'Airbus de mémoire donc on a pas trop de risque, par contre je ne sais pas pour les autres compagnies importantes. Hélas, si on veut faire un long courrier, il est inévitable de devoir prendre un Boeing (le 747 est plus fréquent que l'A380, c'est indéniable mais là, on part dans une problématique qui dépasse le cas du 737).
    Pourquoi veux-tu éviter les autres Boeing? Les 767, 777, 787, ainsi que les générations précédentes de 737(respectivement surnommées Jurassic pour les 100 et 200, Classic pour les 300-400-500, et New Generation pour les 600-700-800-900) ont tous fait preuve de leur fiabilité à travers les années, voire les décennies. Les 747 sont eux en voie de disparition(pour la même raison que les 380 et 340 : de nos jours, ça n'est plus raisonnable de faire un avion à 4 moteurs). Seuls les MAX posent problème, pour des raisons spécifiques à cette famille d'avions. D'ailleurs, Air France a un paquet de 777 qui vont à des distances où les Airbus ne vont pas(enfin, sauf les 350XWB, mais bon, il ne s'en est pas fabriqué des masses, il faudra attendre encore un peu - et les 340, mais ce sont des merdes aux couts d'exploitations insupportables). Et le 777 est fiable(sauf quand on lui tire des missiles dessus ou quand le pilote devient fou, mais c'est pas la faute de l'avion).

    Les Boeing non-MAX sont parfaitement fiables(et les MAX devraient l'être tout autant quand ils auront réglé ce merdier infâme - par contre, combien de temps ça va leur prendre???).
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  2. #142
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur backend junior - Symfony
    Inscrit en
    janvier 2018
    Messages
    272
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 25
    Localisation : France, Aisne (Picardie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur backend junior - Symfony
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2018
    Messages : 272
    Points : 619
    Points
    619

    Par défaut

    Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
    En américain, ça veut dire : "on doit faire semblant de s'excuser, mais on a pas envie, alors on va faire une pirouette qui fait référence à la forte religiosité de notre peuple".

    Les moteurs trop gros, ça se gère. Par de l'électronique. Qui est parfaitement au point, d'ailleurs. Ce sont les afficheurs qui restituent l'information qui ont merdé(parce-qu'en option, et pour des raisons de formation, en effet).

    Pourquoi veux-tu éviter les autres Boeing? Les 767, 777, 787, ainsi que les générations précédentes de 737(respectivement surnommées Jurassic pour les 100 et 200, Classic pour les 300-400-500, et New Generation pour les 600-700-800-900) ont tous fait preuve de leur fiabilité à travers les années, voire les décennies. Les 747 sont eux en voie de disparition(pour la même raison que les 380 et 340 : de nos jours, ça n'est plus raisonnable de faire un avion à 4 moteurs). Seuls les MAX posent problème, pour des raisons spécifiques à cette famille d'avions. D'ailleurs, Air France a un paquet de 777 qui vont à des distances où les Airbus ne vont pas(enfin, sauf les 350XWB, mais bon, il ne s'en est pas fabriqué des masses, il faudra attendre encore un peu - et les 340, mais ce sont des merdes aux couts d'exploitations insupportables). Et le 777 est fiable(sauf quand on lui tire des missiles dessus ou quand le pilote devient fou, mais c'est pas la faute de l'avion).

    Les Boeing non-MAX sont parfaitement fiables(et les MAX devraient l'être tout autant quand ils auront réglé ce merdier infâme - par contre, combien de temps ça va leur prendre???).
    Je ne remettais pas en question les autres modèles de l'entreprise (d'où la digression non voulue à propos des Boeing 747).

  3. #143
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Développeur tout-terrain
    Inscrit en
    juin 2004
    Messages
    509
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur tout-terrain
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : juin 2004
    Messages : 509
    Points : 2 272
    Points
    2 272

    Par défaut

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Ouais ben si ils avaient plus travaillé ce scénario, ils auraient largement eu le temps de sauver la situation.
    Mais ils se sont perdus dans le manuel, ils n'ont pas compris ce qu'il se passait (une boite noire indique ça, il me semble).
    Les voyants devaient mal informer sur la situation.
    Le problème est que la ou les sondes d'incidence, au nombre de deux il me semble (ou trois en option d'après ce que j'ai lu), donnaient des informations erronées au système MCAS qui prend le contrôle des gouvernes de profondeur lorsqu'il "pense" détecter un risque de décrochage... Ce système est prioritaire sur les commandes des pilotes (et oui à tout vouloir informatiser !) de plus les voyants signalant l'activation du MCAS sont en option aussi (pour deux ampoules ça fait radin) donc les pilotes ne pouvaient pas savoir que le MCAS s'était activé et le désactiver (si c'est possible et pour l'instant l'histoire ne le dit pas)... De plus la formation était plutôt "un peu légère" pour un avion qui si il s'appelle encore "737" est complétement différent du 737 d'origine (beaucoup plus informatisé, commandes numérique plus complexes, comportement en vol différent etc...), donc je suis pas sur que dans ces conditions les accidents auraient pu être évités !

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Comment vous faites pour éviter de prendre un 737 Max ?
    Pour l'instant la question ne se pose pas : Ils sont tous cloués au sol !!!!

  4. #144
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    septembre 2011
    Messages
    469
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2011
    Messages : 469
    Points : 1 753
    Points
    1 753

    Par défaut

    Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message
    Pour l'instant la question ne se pose pas : Ils sont tous cloués au sol !!!!
    Pour le reste, il y a des sites genre : https://fr.flightaware.com qui permettent d'avoir tous les détails d'un vol, y compris l'avion utilisé

  5. #145
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mars 2017
    Messages
    968
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Madagascar

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2017
    Messages : 968
    Points : 26 955
    Points
    26 955

    Par défaut Boeing a tellement de 737 Max immobilisés et en attente de révision qu’il utilise le parking de ses employés

    Boeing a tellement de 737 Max immobilisés et en attente de révision qu’il utilise le parking de ses employés
    Pour stocker les avions

    Vous vous souvenez peut-être que, suite à un problème de capteurs défectueux affectant le système de contrôle de vol du jet 737 Max de Boeing, ce modèle d’avions est interdit de vol depuis le 13 mars dernier. Les régulateurs mondiaux de l’aviation civile le jugent encore trop dangereux pour reprendre du service après les deux catastrophes aériennes distinctes impliquant ce modèle qui ont couté la vie à 346 personnes.

    Les avions cloués au sol doivent être entreposés quelque part. Le site Web Bloomberg estime qu’il y aurait environ 500 avions 737 Max cloués au sol dans le monde, dont une bonne centaine bloquée à l’usine Renton de Boeing qui est située dans l’État de Washington. Dans un autre site du groupe, celui de Boeing Field qui sert de base d'essais en vol et de préparation finale, il y a tellement de 737 MAX immobilisés qu’une partie de l’espace réservé pour le parking des employés de Boeing a dû être réquisitionnée pour le stationnement des avions, comme le montre cette image publiée sur le réseau social Instagram :

    Nom : 354.png
Affichages : 7008
Taille : 290,8 Ko

    La durée de l’immobilisation des 737 Max a depuis longtemps franchi le cap des 60 jours, ce qui est synonyme d’un entreposage à long terme. Leur remise en service nécessitera désormais un examen rigoureux pouvant durer des semaines. Certains experts cités par Bloomberg assurent qu’environ 80 heures de travail sont nécessaires rien que pour préparer chaque avion pour le stockage et il faudrait environ 120 heures de travail supplémentaires pour remettre chacun d’entre eux en état de vol. En tout, les vérifications d’entretien pourraient prendre environ 30 jours avant que le dernier des 737 stationnés ne reprenne ses opérations quotidiennes si l’interdiction venait à être levée.

    Le rythme des opérations de maintenance à respecter est en grande partie déterminé par des listes de contrôle détaillées fournies par Boeing. Les instructions pour le « stationnement prolongé », par exemple, s’étalent sur plus de 100 pages dans un manuel conçu pour la génération précédente d'avions que le 737 MAX venait remplacer. Il existe des procédures distinctes pour préparer les avions selon qu’ils seront stationnés pendant une semaine, un mois, deux mois ou un an.

    La gestion de l’entretien des avions à une telle échelle est sans précédent. Tim Zemanovic, président de Fillmore Aviation, une entreprise de Minneapolis qui se spécialise dans la maintenance des avions en fin de vie, a déclaré à ce propos : « Ils ne les garent pas tout simplement et s’en vont pour revenir six mois plus tard », précisant que « quelqu’un doit s’en occuper tous les jours ».


    L’interdiction de vol prolongée des 737 MAX risque d’affecter lourdement les comptes de Boeing. Le coût important lié au stationnement prolongé et à la maintenance n’est que le début de l’exposition financière de Boeing. L’avionneur basé à Chicago devra dédommager les compagnies aériennes qui possèdent l’un des 737 MAX livrés avant l’interdiction mondiale de vol. Il devra aussi s’occuper de ses autres clients, notamment du manque à gagner qu’ils accusent à cause du retard de livraison des 737 MAX déjà commandés qui devaient être livrés depuis le 13 mars dernier.

    Trois mois après le début de l’immobilisation des 737 MAX, un analyste de Bloomberg estime à 1,4 milliard de dollars la facture de Boeing pour les vols annulés des compagnies aériennes clientes et le manque à gagner d’exploitation si la flotte de 737 MAX est toujours clouée au sol d’ici fin septembre. Il faut également préciser que la société fait déjà face aux actions en justice intentées par les familles des victimes des deux accidents. Des spécialistes du secteur estiment à ce sujet que les malheurs du 737 MAX vont couter des milliards au constructeur américain qui devra mobiliser toutes ses ressources pour résoudre cette affaire.

    Malgré tout, Boeing envisage déjà de mettre en place un centre des opérations ouvert 24 heures sur 24 pour aider ses clients. Des équipes de mécaniciens, de techniciens et de représentants du service après-vente se mobiliseront pour aider les compagnies aériennes clientes lorsque leurs jets devront effectuer la « transition des activités de stockage et de préservation au vol opérationnel », a déclaré à Bloomberg Doug Alder, porte-parole de Boeing.

    Boeing se démène pour finaliser la mise à jour et la certification de son logiciel de contrôle de vol qui est impliqué dans les deux dernières catastrophes aériennes précédemment évoquées. Les dirigeants du groupe préparent des plans détaillés pour le retour éventuel du Max au vol commercial. L’équipe se réunit quotidiennement et comprend des responsables du programme 737, du siège social et des divisions commerciales et des services mondiaux. Mais l’absence de consensus sur un calendrier de redéploiement jusqu’à l’heure actuelle laisse supposer que les autorités de régulation devraient au mieux aboutir à une nouvelle certification en ordre dispersé de l’appareil.

    Source : Bloomberg, Instagram, Twitter

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Voir aussi

    Le calvaire de Boeing continue malgré le sommet mondial organisé par la FAA pour discuter du cas des 737 Max toujours interdits de vol
    Un employé de Boeing : je ne mettrais pas ma famille dans un avion Max, à un moment où le 737 Max a une mauvaise presse
    Boeing 737 MAX, pourquoi une mise à jour logicielle ne peut pas compenser son défaut de conception, Gregory Travis suggère une révision du design
    Boeing prévoyait d'attendre trois ans avant de résoudre son problème d'alerte de sécurité sur le 737 Max, selon des législateurs américains
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #146
    Membre extrêmement actif Avatar de Sodium
    Femme Profil pro
    Développeuse web
    Inscrit en
    avril 2014
    Messages
    1 647
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeuse web

    Informations forums :
    Inscription : avril 2014
    Messages : 1 647
    Points : 1 999
    Points
    1 999

    Par défaut

    Les pauvres tout de même. C'est vrai quoi enfin, qui n'a jamais, à l'occasion d'un instant d’inattention, commis un bourde au travail et tué quelques centaines de personnes. Je trouve cet acharnement contre eux pathétique.

  7. #147
    Expert éminent

    Profil pro
    Fabricant et casseur d'avions
    Inscrit en
    avril 2004
    Messages
    3 641
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Fabricant et casseur d'avions
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : avril 2004
    Messages : 3 641
    Points : 6 832
    Points
    6 832

    Par défaut

    [edit] article corrigé
    "Errare humanum est, sed perseverare diabolicum"

    Ma page sur DVP.com

  8. #148
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    5 491
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Doubs (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 5 491
    Points : 8 083
    Points
    8 083

    Par défaut

    Citation Envoyé par NBoulfroy Voir le message
    On ne peut pas non plus tout savoir du bout des doigts et l'automatisation des avions
    Ce que j'essaie de dire, c'est que si Boeing avait fait un effort sur la formation de ce scénario précis, les vols auraient pu être sauvé par les pilotes.
    Des pilotes ont vécu cette situation et on sauvé le vol. (donc on sait que c'est possible)

    Certains pilotes ne comprenaient pas ce qui arrivait à l'avion, si Boeing leur avait dit "Au fait vous ferrez gaffe, si l'avion fait ça, ça, ça, il faut faire ça, ça, ça, c'est pas évident et il n'y pas de voyant, salut et bonne chance ".
    R.I.P Keith Flint 1969 - 2019
    ***** **** **** **** ***** ****** !

  9. #149
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur backend junior - Symfony
    Inscrit en
    janvier 2018
    Messages
    272
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 25
    Localisation : France, Aisne (Picardie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur backend junior - Symfony
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2018
    Messages : 272
    Points : 619
    Points
    619

    Par défaut

    Ce que j'en pense ? C'est assez impressionnant de voir cela.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Ce que j'essaie de dire, c'est que si Boeing avait fait un effort sur la formation de ce scénario précis, les vols auraient pu être sauvé par les pilotes.
    Des pilotes ont vécu cette situation et on sauvé le vol. (donc on sait que c'est possible)

    Certains pilotes ne comprenaient pas ce qui arrivait à l'avion, si Boeing leur avait dit "Au fait vous ferrez gaffe, si l'avion fait ça, ça, ça, il faut faire ça, ça, ça, c'est pas évident et il n'y pas de voyant, salut et bonne chance ".
    La formation ne fait pas tout : il a été découvert que des pilotes avaient avoir des explications de la part de Boeing mais la société a préféré ne rien faire. De plus, ils auraient beau avoir la formation, on se rappel tous du vol Rio / Paris et du fait que les pilotes avaient la formation mais avaient des informations erronées du à un dysfonctionnement logiciel et matériel. De ce fait, comment peux tu dire cela ? Certes la formation doit être important mais si le logiciel est "daubé", tu peux pas non plus sauver tes fesses. Pire quand le système a la main sur tout et que le pilote a très peu de marge de manœuvre.

  10. #150
    Membre habitué
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2010
    Messages
    143
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2010
    Messages : 143
    Points : 175
    Points
    175

    Par défaut

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Ce que j'essaie de dire, c'est que si Boeing avait fait un effort sur la formation de ce scénario précis, les vols auraient pu être sauvé par les pilotes.
    Être formé à utiliser une merde n'empêche pas la merde d'être de la merde.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Des pilotes ont vécu cette situation et on sauvé le vol. (donc on sait que c'est possible)
    Possible != Systématique.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Certains pilotes ne comprenaient pas ce qui arrivait à l'avion, si Boeing leur avait dit "Au fait vous ferrez gaffe, si l'avion fait ça, ça, ça, il faut faire ça, ça, ça, c'est pas évident et il n'y pas de voyant, salut et bonne chance ".
    Justement, tu le soulignes toi-même, il fallait faire des tas de manoeuvres complexes pour court-circuiter leur logiciel, c'est exactement la même chose que si tu es sur autoroute à 130 km/h et que tes freins ne fonctionnent plus et que pour la les réactiver et sauver ta misérable vie, il fallait ouvrir le capot moteur et changer la position de 3 fils dessous tout en appuyant en même temps sur un bouton situé dans le coffre.

    Citation Envoyé par Sodium Voir le message
    Les pauvres tout de même. C'est vrai quoi enfin, qui n'a jamais, à l'occasion d'un instant d’inattention, commis un bourde au travail et tué quelques centaines de personnes. Je trouve cet acharnement contre eux pathétique.
    J'ai plein de noms d'oiseaux qui me viennent à l'esprit en lisant ce torchon qui fait office de message.

  11. #151
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur backend junior - Symfony
    Inscrit en
    janvier 2018
    Messages
    272
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 25
    Localisation : France, Aisne (Picardie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur backend junior - Symfony
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2018
    Messages : 272
    Points : 619
    Points
    619

    Par défaut

    Citation Envoyé par Fleur en plastique Voir le message
    Être formé à utiliser une merde n'empêche pas la merde d'être de la merde.

    Possible != Systématique.

    Justement, tu le soulignes toi-même, il fallait faire des tas de manoeuvres complexes pour court-circuiter leur logiciel, c'est exactement la même chose que si tu es sur autoroute à 130 km/h et que tes freins ne fonctionnent plus et que pour la les réactiver et sauver ta misérable vie, il fallait ouvrir le capot moteur et changer la position de 3 fils dessous tout en appuyant en même temps sur un bouton situé dans le coffre.

    J'ai plein de noms d'oiseaux qui me viennent à l'esprit en lisant ce torchon qui fait office de message.
    Je crois que le dernier message dont tu fais mention est juste une blague du registre "humour noir".

  12. #152
    Membre actif

    Profil pro
    Inscrit en
    mai 2003
    Messages
    157
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mai 2003
    Messages : 157
    Points : 291
    Points
    291
    Billets dans le blog
    1

    Par défaut

    Ça c'est un gros problème de prod' !

    En connaissance du problème, ces gens-là ont surement calculés toutes les hypothèses et c'est celle là qui a été retenue... Woah.

    C'est forcément plus qu'un problème logiciel...

  13. #153
    Membre confirmé
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2009
    Messages
    216
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2009
    Messages : 216
    Points : 532
    Points
    532

    Par défaut

    On est loin de Toyota et ses quatre "zéro":
    zéro stock
    zéro défaut
    zéro délai
    et j'ai oublié le dernier!!

  14. #154
    Rédacteur/Modérateur
    Avatar de andry.aime
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2007
    Messages
    8 271
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Ile Maurice

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2007
    Messages : 8 271
    Points : 14 364
    Points
    14 364

    Par défaut

    Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
    il y a tellement de 737 MAX immobilisés qu’une partie de l’espace réservé pour le parking des employés de Boeing a dû être réquisitionnée pour le stationnement des avions
    C'était plus amusant s'ils les ont mis dans un parking souterrain .

    Toujours de problème avec ce fameux MCAS: Nouvelle faille «potentielle» détectée sur le Boeing 737 MAX.

  15. #155
    Expert éminent sénior

    Homme Profil pro
    Architecte technique
    Inscrit en
    juin 2003
    Messages
    5 678
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte technique

    Informations forums :
    Inscription : juin 2003
    Messages : 5 678
    Points : 10 206
    Points
    10 206
    Billets dans le blog
    3

    Par défaut

    Des spécialistes du secteur estiment à ce sujet que les malheurs du 737 MAX vont couter des milliards au constructeur américain
    c'est un bug qui est parti entrer dans le top des bugs les plus coûteux, avec la particularité d'avoir aussi coûté beaucoup de vies humaines

  16. #156
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mars 2017
    Messages
    968
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Madagascar

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2017
    Messages : 968
    Points : 26 955
    Points
    26 955

    Par défaut La FAA identifie une nouvelle défaillance critique de l’ordinateur de bord du 737 Max

    La FAA identifie une nouvelle défaillance critique de l’ordinateur de bord du 737 Max
    Qui a des effets similaires au dysfonctionnement du MCAS

    Les essais sur simulateur reproduisant les conditions réelles en vol effectués par les pilotes de la FAA (Federal Aviation Administration) ont révélé un nouveau risque en matière de sécurité sur les 737 Max de Boeing qui sont interdits de vol depuis trois mois, ont indiqué deux sources proches du dossier ayant requis l’anonymat. Ce « risque potentiel que Boeing doit atténuer » ne serait, cependant, pas lié aux derniers accidents mortels ayant impliqué un 737 Max d’Ethiopan Airlines cette année et un autre 737 Max de Lion Air en 2018.

    Lors de ces tests, la FAA a découvert que le traitement des données par l’ordinateur de bord du 737 Max pouvait causer un décrochage soudain et imprévisible que les pilotes avaient beaucoup de mal à corriger pour reprendre rapidement le contrôle de l’avion. Et comme l’a confié une des sources, « si vous ne pouvez pas reprendre le contrôle en quelques secondes, c’est un risque déraisonnable ». Les effets de ce dysfonctionnement sont similaires à ceux qui ont été observés avec la version initiale et défectueuse du dispositif de stabilisation en vol (Maneuvering Characteristics Augmentation System ou MCAS) du 737 Max même s’ils ont des origines différentes.

    Nom : b-max-a-20190524-870x483.jpg
Affichages : 3477
Taille : 74,2 Ko

    Le MCAS utilise un moteur pour déplacer une petite aile située à la queue de l’avion - connue comme un stabilisateur horizontal – qui permet d’ajuster les mouvements ascendants et descendants – trim – de l’avion. La nouvelle défaillance relevée par les pilotes de la FAA pourrait inciter cette même aile à se déplacer sans que le pilote ait au préalable initié la réalisation de cette opération. Un signe de négligence aggravée de la part de Boeing ?

    Depuis la découverte de cette nouvelle défaillance, l’autorité de réglementation de l’aviation civile aux USA a ordonné à l’avionneur américain d’apporter de nouvelles modifications à la conception de son jet, des changements qui vont probablement rallonger le processus de certification du 737 MAX modifié quand on sait que cet avion représente plus de 75 % du carnet de commandes de la société. Mais, pour le moment, il est difficile de savoir si l’atténuation de cette faille exige une simple mise à jour du logiciel du bord ou des changements plus en profondeur de l’avion lui-même, sachant que certains experts du milieu tels que Gregory Travis, ingénieur logiciel chevronné et un pilote expérimenté, estiment qu’une mise à jour logicielle ne peut pas compenser les défauts de conception de cet avion et préconisent une révision complète du design de l’appareil.

    Dans un document adressé à la SEC, Boeing explique que la FAA lui a demandé de « s’occuper d’un problème spécifique en vol que les changements de logiciel du 737 MAX sur lesquels Boeing travaille depuis huit mois ne prennent pas en compte ». Mais l’entreprise n’a pas souhaité divulguer la nature exacte du problème, soulignant simplement par la voix d’un porte-parole, Gordon Johndroe, que sa résolution devrait « réduire la charge de travail des pilotes » en facilitant la réaction à un mouvement non commandé du stabilisateur.

    Le fabricant d’aéronefs basé à Chicago qui travaille déjà d’arrache-pied pour corriger le dispositif de stabilisation en vol (MCAS) défectueux de son 737 Max a par ailleurs précisé qu’il ne soumettra pas la version modifiée de son jet à la FAA pour la certification finale tant qu’il n’aura pas satisfait à toutes les exigences « pour un retour en service en toute sécurité ».

    Le retour en service du 737 MAX dans les meilleurs délais était déjà sérieusement compromis par la demande des pilotes de bénéficier d’une meilleure formation, ce qui implique l’usage de simulateurs de vol quand il n’en existe que quatre dans le monde qui sont capables de reproduire exactement les conditions de vol du 737 Max : un aux États-Unis, deux au Canada et un en Éthiopie. L’absence de consensus sur un calendrier de redéploiement jusqu’à l’heure actuelle laisse, en outre, supposer que les autorités de régulation devraient au mieux aboutir à une nouvelle certification en ordre dispersé de l’appareil. Le calvaire de Boeing se poursuit donc, ses 737 MAX devant probablement rester cloués au sol plus longtemps que prévu. L’entreprise a déjà tellement de 737 Max immobilisés et en attente de révision qu’elle utilise le parking de ses employés sur certains de ses sites de production ou d’essai pour stocker ses avions.

    L’interdiction de vol prolongée des 737 MAX risque d’affecter lourdement les comptes de Boeing. Le coût important lié au stationnement prolongé et à la maintenance n’est que le début de l’exposition financière de Boeing. L’avionneur basé à Chicago devra dédommager les compagnies aériennes qui possèdent l’un des 737 MAX livrés avant l’interdiction mondiale de vol. Il devra aussi s’occuper de ses autres clients, notamment du manque à gagner qu’ils accusent à cause du retard de livraison des 737 MAX déjà commandés qui devaient être livrés depuis le 13 mars dernier.

    Trois mois après le début de l’immobilisation des 737 MAX, un analyste de Bloomberg estime à 1,4 milliard de dollars la facture de Boeing pour les vols annulés des compagnies aériennes clientes et le manque à gagner d’exploitation si la flotte de 737 MAX est toujours clouée au sol d’ici fin septembre. Il faut également préciser que la société fait déjà face aux actions en justice intentées par les familles des victimes des deux accidents. Des spécialistes du secteur estiment à ce sujet que les malheurs du 737 MAX vont couter des milliards au constructeur américain qui devra mobiliser toutes ses ressources pour résoudre cette affaire.

    Source : Bloomberg, CNN

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Cette découverte ne serait-elle pas un signe de négligence aggravée de la part Boeing ?
    Estimez-vous qu'à ce stade une révision complète du design du 737 Max de Boeing soit nécessaire ?

    Voir aussi

    États-Unis : des procureurs fédéraux cherchent à savoir si Boeing a fourni des informations incomplètes ou trompeuses sur son 737 Max
    Boeing admet que les simulateurs du 737 Max n'ont pas reproduit fidèlement ce qu'était le vol sans MCAS, selon un rapport
    Un employé de Boeing : je ne mettrais pas ma famille dans un avion Max, à un moment où le 737 Max a une mauvaise presse
    Boeing prévoyait d'attendre trois ans avant de résoudre son problème d'alerte de sécurité sur le 737 Max, selon des législateurs américains
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  17. #157
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    5 491
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Doubs (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 5 491
    Points : 8 083
    Points
    8 083

    Par défaut

    Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
    Qu’en pensez-vous ?
    Je pense qu'il faudrait faire passer un maximum de scénarios sur simulateurs avant d'autoriser l'avion à voler.
    La FAA aurait peut-être pu se rendre compte du problème avant...
    R.I.P Keith Flint 1969 - 2019
    ***** **** **** **** ***** ****** !

  18. #158
    Modérateur
    Avatar de rawsrc
    Homme Profil pro
    Dev indep
    Inscrit en
    mars 2004
    Messages
    5 187
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Dev indep

    Informations forums :
    Inscription : mars 2004
    Messages : 5 187
    Points : 13 333
    Points
    13 333
    Billets dans le blog
    8

    Par défaut

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Je pense qu'il faudrait faire passer un maximum de scénarios sur simulateurs avant d'autoriser l'avion à voler.
    Captain Obvious ????


    # Dans la Création, tout est permis mais tout n'est pas utile...

  19. #159
    Membre éclairé
    Profil pro
    Ingénieur Syslog-ng
    Inscrit en
    juillet 2008
    Messages
    237
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur Syslog-ng

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2008
    Messages : 237
    Points : 711
    Points
    711

    Par défaut Du vite fait mal fait

    Le problème avec ce MCAS, c'est que depuis le premier 737-100 et ses moteurs JT8D, l'avion a été tellement transformé, étiré, agrandi, remotorisé, que l'étude dynamique initiale (faite à la règle à calcul, faut-il le rappeler) est devenue complètement caduque. D'où le MCAS bricolé vite fait mal fait pour maintenir l'avion dans son enveloppe de vol...
    Il faut aussi savoir que Boeing et Airbus ont une approche totalement différente des commandes de vol. Chez airbus, le pilote donne une consigne à l'ordinateur de bord qui l'applique. Chez Boeing, le pilote donne une consigne à l'avion et l'ordinateur de bord essaie de corriger.
    Alors chez Airbus, quand on descend moteur réduit et roues sorties, l'ordinateur de bord comprend "je suis en train de me poser" et pose l'avion dans la forêt d'Absheim. Quand, au dessus de l'atlantique, que les sondes pitot gèlent et que le pilote met l'avion en montée, l'avion fini par décrocher. Ce n'est pas infaillible.
    Mais là chez Boeing, c'est un bidule rajouté sur un modèle de commande qui n'est pas prévu pour à la base. La seule solution, c'est de démonter complètement le MCAS et de refaire l'étude aéro de l'avion, pour qu'il soit de nouveau viable à voler sans béquille électronique.

  20. #160
    Rédacteur/Modérateur
    Avatar de andry.aime
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2007
    Messages
    8 271
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Ile Maurice

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2007
    Messages : 8 271
    Points : 14 364
    Points
    14 364

    Par défaut

    Citation Envoyé par Aurelien.Regat-Barrel Voir le message
    c'est un bug qui est parti entrer dans le top des bugs les plus coûteux, avec la particularité d'avoir aussi coûté beaucoup de vies humaines
    Citation Envoyé par KEKE93 Voir le message
    On est loin de Toyota et ses quatre "zéro":
    zéro stock
    zéro défaut
    zéro délai
    et j'ai oublié le dernier!!
    Ce slogan était suite au rappel de modèle lexus qui a fait des centaines de morts (entre 200 et 400) suite au problème de frein ou accélération dans les années 2009 et/ou 2010.

Discussions similaires

  1. Réponses: 2
    Dernier message: 23/06/2019, 00h10
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 13/04/2016, 23h06
  3. Tutos FR sur le nouveau système UI d'Unity 4.6
    Par unityman dans le forum Unity
    Réponses: 5
    Dernier message: 15/11/2014, 10h15
  4. Réponses: 12
    Dernier message: 08/10/2009, 10h32

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo