IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #721
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    juin 2017
    Messages
    54
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 69
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java

    Informations forums :
    Inscription : juin 2017
    Messages : 54
    Points : 91
    Points
    91
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Ryanair pourrait commander 75 Boeing 737 Max :
    Ryanair s'apprête à passer une commande géante de Boeing 737 MAX
    Tout ce que Ryanair déclare est à prendre avec des pincettes. On a l'habitude de leurs annonces aussi fracassantes que sans lendemain.

  2. #722
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    7 718
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 7 718
    Points : 13 376
    Points
    13 376
    Par défaut
    Des journalistes vont être à bord du premier vol grand public d'un Boeing 737 MAX :
    Va-t-on arriver sains et saufs ? A bord du premier vol public du Boeing 737 MAX
    Va-t-on arriver sains et saufs? La question traversait sans doute mercredi l'esprit des 87 passagers, principalement des journalistes dont deux de l'AFP, lors du premier vol grand public d'un Boeing 737 MAX.

    Cloué au sol pendant 20 mois après deux accidents rapprochés ayant fait 346 morts, cet avion a été autorisé à revoler aux Etats-Unis en novembre.

    Pour ce vol promotionnel reliant Dallas, dans le Texas, à Tulsa, dans l'Oklahoma, destiné à dissiper les peurs et à convaincre de la fiabilité de cet aéronef, American Airlines, qui prévoit de redémarrer des vols commerciaux à bord du 737 MAX le 29 décembre, a sorti le grand jeu.
    (...)
    Seule particularité: le commandant de bord, Pete Gamble, accueille les passagers en leur assurant que des femmes et des hommes avaient tout fait pour que soit rétablie la "chaîne de sécurité", brisée par les accidents de Lion Air (189 morts) d'octobre 2018 et d'Ethiopian Airlines (157 morts) de mars 2019.

    "Entre les changements apportés aux systèmes, l'examen vigilant de chaque appareil et la formation que nous avons mise en place, le niveau de confiance est vraiment remonté", assurera plus tard à l'AFP le capitaine. "Il fallait que (le 737 MAX) soit inspecté minutieusement, cela a été fait."
    On verra comment va se passer ce vol promotionnel reliant Dallas à Tulsa.
    Keith Flint 1969 - 2019

  3. #723
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    1 580
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 1 580
    Points : 38 084
    Points
    38 084
    Par défaut Le Boeing 737 Max modernisé effectue son premier vol avec les médias à bord
    Le Boeing 737 Max modernisé effectue son premier vol avec les médias à bord
    l'avionneur américain accélère la remise en service avant la fin de l'année

    Après 20 mois d'immobilisation, à passer des tests et à faire des mises à jour logicielles, le 737 Max amorce les vols d'essai et a décollé pour la première fois ce mercredi. À son bord, des médias, annonçant ainsi la phase de propagande autour de la sureté de l'avion qui devrait avoir lieu durant les prochaines semaines. En fait, le vol d'essai, effectué par American Airlines, a lieu, alors que les transporteurs cherchent à démontrer aux passagers que le jet repensé est sûr après une interdiction de sécurité à la suite des deux accidents mortels d'octobre 2018 et de mars 2019.

    Pour rappel, le jet le plus vendu de Boeing a été cloué au sol en mars 2019 après que deux crashs en cinq mois ont tué 346 personnes au total, marquant la pire crise de sécurité de l'industrie depuis des décennies et sapant le leadership américain en matière de réglementation de l'aviation. Après avoir cloué les 737 Max au sol, la FAA (l'Administration fédérale de l'aviation américaine) et d'autres organismes privés ont procédé à des tests sur l'avion et découvert de nombreuses irrégularités sur ce dernier, pour lesquelles il ne devrait même pas être autorisé à voler.

    À partir de l'été 2019, plusieurs rapports ont mis en lumière les nombreux défauts de conception du 737 Max, en particulier du logiciel MCAS. En septembre 2020, plus d'un an après que l'avionneur a été sonné de régler les défauts de l'avion pour qu'il soit autorisé à voler de nouveau, un rapport du Congrès américain a révélé que Boeing a caché les défauts de conception des jets 737 Max aux pilotes et aux régulateurs, notamment la dissimulation de l'existence même du logiciel MCAS. La FAA est toutefois disposée à autoriser de nouveaux vols du 737 Max dans les prochains mois, si tous les problèmes sont résolus.

    Boeing force le retour des vols commerciaux de son 737 Max

    L'Administration fédérale de l'aviation des États-Unis, pays d'origine des avions Boeing, a publié son approbation finale du 737 MAX modifié (mis à jour) dans le registre fédéral le 20 novembre 2020. Boeing accélère donc le mouvement et s'entoure d'allier de taille pour mener une compagne publicitaire visant à rassurer les voyageurs que l'avion est désormais plus sûr. Les passagers du vol test de mercredi étaient essentiellement des journalistes, environ 90 journalistes, hôtesses de l'air et d'autres employés d'American Airlines.

    Alors, des vols tests de courtes durées réussis démontrent-ils de la sureté de l'avion dans le cadre de vols sur une longue durée ? Le vol 737 MAX d'American Airlines de mercredi était un trajet de 45 minutes de Dallas, au Texas, à Tulsa, dans l'Oklahoma. Il intervient quelques semaines avant le premier vol commercial de passagers prévu pour le 29 décembre, et fait partie d'un effort de relations publiques visant à dissiper toute inquiétude concernant l'avion. L'effort de Boeing et de la compagnie American Airlines devrait être soutenu par d'autres compagnies aériennes américaines et européennes.

    Nom : us-aviation-accident-boeing-americanairlines-181451.jpg
Affichages : 1525
Taille : 48,7 Ko

    À ce propos, un rapport de Reuters mercredi a révélé que, dans une autre manifestation de confiance, la compagnie aérienne européenne à bas prix Ryanair s'apprête à passer une commande importante de 75 avions à réaction 737 MAX supplémentaires. Le média londonien a annoncé tenir cette information de certaines sources du secteur. En effet, il est certain qu'il sera difficile de dissiper les doutes entourant le 737 Max depuis les accidents d'il y a environ deux ans, mais la propagande par rapport à la sureté de l'aéronef est menée par de grosses compagnies aériennes.

    American Airlines est classée comme l'une des plus grandes compagnies aériennes dans le monde et Ryanair, une compagnie aérienne à bas prix fondée en 1984 dont le siège social est situé à Swords, en Irlande, serait la première compagnie aérienne en Europe en nombre de passagers transportés. Selon les critiques, la commande de 75 avions 737 Max représente un grand soutien à la reprise des vols commerciaux de l'aéronef et à la reprise de la production de l'avion phare de Boeing, l'avionneur a temporairement cessé de fabriquer de nouveaux 737 Max en janvier dernier, pour une durée indéterminée.

    La suspension de la fabrication du 737 Max a eu un impact sur les fournisseurs de l'avionneur. En effet, si Boeing n'a pas libéré le personnel travaillant sur le 737 Max, cela n'a pas été le cas chez ses fournisseurs. Le plus grand fournisseur de Boeing, Spirit AeroSystems (SPR), qui fabrique le fuselage et d'autres pièces pour la Max, a annoncé le 10 janvier qu'il allait licencier 2 800 employés à Wichita, dans le Kansas. L'arrêt de Spirit durera probablement plus longtemps que celui de Boeing, car il a continué à fabriquer 52 fuselages par mois depuis mars, soit plus que le rythme réduit auquel Boeing construisait.

    D'autres fournisseurs de Boeing auraient également licencié du personnel sans faire d'annonces publiques. Selon l'agence de notation Moody's, au moins sept autres fournisseurs de Boeing ont tiré 10 % ou plus de leurs revenus du programme 737 Max. Quant à l'équipementier Spirit, le Max représentait environ 50 % des activités. Pendant ce temps, Airbus a décidé d’augmenter la production de l’A321 Neo. Toutefois, tout semble désormais rentrer dans l'ordre pour Boeing, car, après la FAA aux USA, l'Agence de la sécurité aérienne de l'Union européenne (AESA) devrait donner le feu vert aux vols commerciaux du 737 Max prochainement.

    Les voyageurs pourraient rester sceptiques encore longtemps

    « L'histoire de l'aviation est construite autour d'une chaîne de sécurité », a déclaré le capitaine Pete Gamble aux passagers juste avant le décollage mercredi. « Lorsque la chaîne de sécurité se brise, c'est à ceux d'entre nous qui travaillent dans l'industrie de la réparer et de la ramener ». Le mois dernier, l'administration fédérale américaine de l'aviation a autorisé le jet à la suite à des changements de conception et à une nouvelle formation des pilotes sur le logiciel MCAS. La formation des pilotes constitue d'ailleurs un point clé des critères d'autorisation listés par l'AESA.

    Une remise en service en douceur du MAX est considérée comme essentielle pour la réputation et les finances de Boeing, qui ont été durement touchées par le gel des livraisons du MAX ainsi que par la crise du coronavirus. Les compagnies aériennes et les sociétés de leasing ont dépensé des centaines de milliards de dollars pour acheter la dernière mise à niveau du 737. Attirées par des rabais importants et désireuses de contribuer à réparer la réputation du MAX autour duquel elles ont construit leurs plans de flotte, certaines compagnies aériennes interviennent maintenant pour apporter un soutien commercial.

    L'action d'American Airlines est tout à fait fondée, car elle a tout intérêt à ce que tout marche bien de nouveau pour le 737 Max. En effet, sa flotte comporte 24 Boeing 737 Max et 76 autres sont en commande. Elle serait la troisième organisation à posséder autant de 737 Max en service et l'une de celles qui en ont commandé le plus. L'on comprend donc pourquoi elle œuvre pour que les livraisons de l'aéronef reprennent et que le public retrouve la confiance dans cet avion. À ce propos, quelques commentaires recueillis dans la communauté au sujet du vol test de mercredi montrent que les gens sont toujours sur leur garde.

    « Peu importe. Montrez-moi un vrai mouvement sur l'état d'esprit de l'entreprise. L'avion est un problème qui peut être résolu par les ingénieurs STEM. Le désordre de l'entreprise qui a fait passer ce problème dans les autorisations de vol ne l'est pas. Je viserai à piloter un Airbus jusqu'à ce que Boeing comprenne cette différence et en répare la cause », a déclaré un pilote, faisant référence aux dysfonctionnements du MCAS cachés par Boeing, et découverts plus tard après les accidents mortels, ainsi qu'aux circonstances dans lesquels l'avion a été autorisé à voler par la FAA.


    « Ce qui m'a le plus énervé, c'est le refus de Boeing d'admettre sa responsabilité et la lutte contre les autorités qui clouaient l'avion au sol. Ils savaient que des gens mouraient et étaient prêts à laisser d'autres personnes mourir sans remords. Dans mon esprit, c'était une action criminelle », a fait savoir un autre. « Ce type de comportement sociopathe est le résultat naturel d'une culture d'entreprise qui vise uniquement à maximiser la valeur pour les actionnaires. Je ne suis pas sûr de ce que l'on peut faire pour y remédier », a écrit un autre.

    Il y a eu une bonne dose de critiques négatives au sujet de ce premier vol d'essai transportant des civils. « On peut faire beaucoup pour arranger les choses. Poursuite rapide contre la direction, y compris des accusations d'homicide involontaire, le cas échéant. Il ne s'agit plus d'un "clin d'œil, clin d'œil, coup de pouce" étirant les règles qui prévalent. Des centaines de personnes ont déjà perdu la vie », a recommandé un autre en réponse au commentaire précédent.

    Une campagne de propagande intensive sur le 737 Max se prépare

    Selon le rapport de Reuters, des sources du secteur lui ont révélé que Boeing se prépare à une publicité intense, même en cas de pépins de routine, en mettant en place une "salle de crise" ouverte 24 heures sur 24 pour surveiller tous les vols du 737 MAX dans le monde, et a informé certains commentateurs de l'industrie sur les détails de la remise en service. « Nous continuons à travailler en étroite collaboration avec les régulateurs mondiaux et nos clients pour remettre la flotte en service commercial en toute sécurité », a déclaré un porte-parole de Boeing.

    En outre, les gestes de soutien devraient également se multiplier pendant les prochaines semaines et les prochains mois. Reuters a rapporté mercredi que le brésilien Gol Linhas Aereas Inteligentes prévoit un événement médiatique pour le MAX remanié ce mois-ci. De même, selon une personne connaissant bien le sujet, United Airlines devrait recevoir la première livraison d'un Max depuis l'immobilisation de l'avion. Toujours selon le rapport, si tout va bien, les initiatives européennes pour soutenir le retour du 737 Max devraient se faire sentir très prochainement.

    Les efforts de relations publiques sont conçus pour mettre en avant les mises à jour des logiciels et des formations qui, selon la FAA, lèvent tout doute sur la sécurité de l'avion. Cela dit, les familles des victimes des crashs ont protesté contre la reprise du service, affirmant qu'il est prématuré avant la publication d'un rapport d'enquête final sur le second crash en Éthiopie. Par ailleurs, selon certaines sources industrielles, Boeing a réduit ses plans initiaux pour la remise en service de l'avion, car la crise a duré plus longtemps que prévu, abandonnant une campagne de publicité très médiatisée, une cérémonie dans la région de Seattle et une tournée avec un 737 MAX d'Oman.

    Source : Reuters

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi

    Les régulateurs européens se préparent à une remise en service du 737 Max en 2021 et publient une proposition de directive de navigabilité concernant l'avion

    Boeing 737 Max jugé sûr par le régulateur européen de l'aviation, qui a déclaré que « le niveau de sécurité atteint est suffisamment élevé pour nous »

    Boeing a officiellement cessé de fabriquer les avions 737 Max cloués au sol à cause des problèmes logiciels, pendant qu'Airbus a décidé d'augmenter la production de l'A321 Neo

    Le Boeing 737 Max commandé par la compagnie Ryanair a changé de nom au profit du 737-8200, alors que les versions précédentes portaient le nom 737 Max
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  4. #724
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    7 718
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 7 718
    Points : 13 376
    Points
    13 376
    Par défaut
    Ah ! Je savais bien que des gens prenaient l'avion sans se préoccuper du modèle !
    Brésil. Premier vol commercial d’un Boeing 737 Max depuis 20 mois… sans prévenir les passagers
    Cela dit, la plupart des voyageurs ne savaient pas qu’ils étaient à bord d’un Boeing 737 Max, lors du tout premier vol de cet avion depuis 20 mois, après deux accidents tragiques rapprochés, ceux de Lion Air (189 morts en octobre 2018) et d’Ethiopian Airlines (157 morts en mars 2019).
    La plupart des gens doivent s'en foutre (est-ce que quand vous prenez le train, vous vous renseignez sur le modèle ?).
    Keith Flint 1969 - 2019

  5. #725
    Membre confirmé Avatar de laloune
    Homme Profil pro
    Consultant en Business Intelligence
    Inscrit en
    mai 2005
    Messages
    445
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : Allemagne

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en Business Intelligence

    Informations forums :
    Inscription : mai 2005
    Messages : 445
    Points : 624
    Points
    624
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    est-ce que quand vous prenez le train, vous vous renseignez sur le modèle ?

    ca n'a pas grand chose à voir, vu l'énorme disparité de modèles de trains et de constructeurs dans le monde. Si demain le TGV rencontre plusieurs problèmes à quelques mois d'intervalle qui entrainent la mort de nombreux passagers, tu peux être sûr que plus personne ne voudra monter dedans et que son image sera écornée
    laloune
    Consultant B.I.
    Spécialité(s): Excel, SQL, Business Intelligence (Jedox Palo, Talend)

    "A problem worthy of attack proves its worth by fighting back." Piet Hein

  6. #726
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    7 718
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 7 718
    Points : 13 376
    Points
    13 376
    Par défaut
    En tout cas il y a plein de gens qui ne se préoccupent pas de cette histoire de 737 Max.
    Ici, il y a un topic, des rédacteurs qui écrivent des articles, donc nous sommes au courant, mais dans la vie réelle c'est facile d'oublier cette info, même si les médias en parlent souvent.
    On verra si les voyageurs boycotteront massivement le 737 Max ou pas.
    Keith Flint 1969 - 2019

  7. #727
    Membre confirmé Avatar de laloune
    Homme Profil pro
    Consultant en Business Intelligence
    Inscrit en
    mai 2005
    Messages
    445
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : Allemagne

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en Business Intelligence

    Informations forums :
    Inscription : mai 2005
    Messages : 445
    Points : 624
    Points
    624
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    En tout cas il y a plein de gens qui ne se préoccupent pas de cette histoire de 737 Max.
    oui l'article est intéressant mais ça concerne 1 vol, comme tu dis on verra s'ils le boycottent massivement, si tant est qu'on leur donne la possiblité, à savoir obtenir l'information quand à l'appareil dans lequel ils vont monter... il aurait été intéressant de poser la question "est-ce que vous avez peur de monter dans cet avion" aux passagers avant qu'ils montent dedans... après le vol (ou après le décollage, l'article ne précisant pas quand les personnes ont été interviewées) c'est toujours plus simple
    laloune
    Consultant B.I.
    Spécialité(s): Excel, SQL, Business Intelligence (Jedox Palo, Talend)

    "A problem worthy of attack proves its worth by fighting back." Piet Hein

  8. #728
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    1 580
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 1 580
    Points : 38 084
    Points
    38 084
    Par défaut Le Boeing 737 Max est de retour en service et effectue son premier vol commercial
    Le Boeing 737 Max est de retour en service et effectue son premier vol commercial
    de Sao Paulo à Porto Alegre avec 8 passagers à bord

    Après le vol d'essai du Boeing 737 Max modernisé effectué par American Airlines la semaine dernière, l'aéronef a effectué son premier vol commercial ce mercredi. Le brésilien Gol Airlines est la première compagnie aérienne à effectuer un vol commercial avec le 737 Max après 20 mois d'immobilisation de l'avion, à la suite des deux accidents mortels d'octobre 2018 et de mars 2019. Pour cette fois, Gol Airlines a transporté moins d'une dizaine de passagers, mais des sources ont déclaré que la compagnie a annoncé que l'avion devrait reprendre son service régulier d'ici le 18 décembre.

    Le retour des vols commerciaux du 737 Max se précise de plus en plus

    L'administration fédérale de l'aviation (FAA) des États-Unis, pays d'origine des avions Boeing, a approuvé le 737 Max modernisé en octobre et a publié son rapport final d'approbation dans le registre fédéral le 20 novembre 2020. Ce qui a permis à Boeing d'accroître ses efforts pour le retour des vols commerciaux de son aéronef phare avant la fin de 2020. Pour soutenir ces efforts, American Airlines a effectué un vol d'essai il y a une semaine avec l'avion, avec à son bord environ 90 journalistes, des hôtesses de l'air et d'autres employés d'American Airlines.

    Le vol 737 MAX d'American Airlines de la semaine dernière était un trajet de 45 minutes de Dallas, au Texas, à Tulsa, dans l'Oklahoma. Il intervient quelques semaines avant le premier vol commercial de passagers prévu pour le 29 décembre, et fait partie d'un effort de relations publiques visant à dissiper toute inquiétude concernant l'avion. L'effort de Boeing et de la compagnie American Airlines devrait être soutenu par d'autres compagnies aériennes américaines et européennes. Ainsi, le vol commercial de ce mercredi de Gol Airlines s'inscrit certainement également dans ce mouvement de soutien à Boeing.

    Nom : 01-golairlines-b737max8-Boeing.jpg
Affichages : 2438
Taille : 351,5 Ko

    Avant ça, Gol Airlines a organisé un vol de démonstration à la fin de la semaine dernière, au cours duquel un groupe d'employés, de cadres et de membres de leurs familles ont pris place à bord de l'avion. Le vol commercial de mercredi a lieu deux semaines après que l'agence brésilienne de l'aviation, l'ANAC, se soit jointe à la FAA pour révoquer une ordonnance qui interdisait l'accès au Boeing 737 Max. Selon un rapport de Flightradar24, un service mondial de suivi des vols, le 737 Max de Gol Airlines a transporté mercredi 8 passagers sur un vol de Sao Paulo à Porto Alegre.

    Cela dit, l'annonce de la compagnie elle-même ne précisait pas l'itinéraire du vol. Plusieurs passagers de l'aéroport Guarulhos de Sao Paulo ont été surpris d'apprendre qu'ils voyageaient sur un 737 Max, alors que cela était indiqué sur leur billet. D'autres étaient au courant. « J'avais un peu d'appréhension, mais mon mari est pilote, alors je lui ai demandé. Il m'a dit que c'était bien », a déclaré Lucelyn Jockyman, qui a envoyé un message à sa mère avant le décollage. « S'il arrive quelque chose, occupez-vous de mes chiens s'il vous plaît ! », a-t-elle plaisanté.

    Selon la société de données aéronautiques Cirium, Gol Airlines, la plus grande compagnie aérienne du Brésil avec 36 millions de passagers par an, possède sept avions 737 Max. C'est la seule compagnie brésilienne qui possède ce modèle dans sa flotte. Cirium informe que Gol Airlines prévoit d'utiliser le 737 Max en service régulier dès le 18 décembre, avec plusieurs vols quotidiens entre Sao Paulo et d'autres grandes villes brésiliennes, mais les clients ne seront pas obligés de monter à bord de l'aéronef. « Les clients pourront échanger leurs billets s'ils ne veulent pas voyager sur un 737 Max », a déclaré un porte-parole de Gol à Associated Press dans un courriel.

    Davantage de pays lèvent l'interdiction des vols commerciaux du Boeing 737 Max

    L'avion phare de Boeing a été immobilisé au sol dans le monde entier en mars 2019, peu après le crash d'un 737 Max en Éthiopie. Un accident antérieur en Indonésie impliquant le modèle s'était produit en octobre 2018. Au total, 346 personnes sont mortes. Des audits publics et privés de l'avion ont révélé que le logiciel MCAS spécifique au 737 Max était en grande partie responsable des crashs, la majorité des pilotes ignorant même son existence. L'avionneur a été sommé de corriger le tir et cette année, Boeing a déclaré avoir mis à jour les systèmes de sécurité et les logiciels de l'avion.

    La FAA est le premier régulateur à avoir levé l'interdiction de vol de l'avion en octobre. L'AESA, le régulateur de l'espace aérien de l'Union européenne, a suivi en novembre. Toutefois, l'Agence de la sécurité aérienne de l'Union européenne s'est dite prête à accueillir de nouveau le 737 Max dans l'espace aérien européen à condition que les pilotes suivent une formation digne du nom sur le fonctionnement du logiciel MCAS. Une analyse des recommandations de l'AESA montre que l'Europe, les USA et le Canada partagent les mêmes critères de remise en service du 737 Max, mais l'AESA insiste sur la formation des pilotes.

    À la suite de la levée de ces restrictions en Europe, aux États-Unis et au Canada, les vols commerciaux avec l'avion dans ces régions devraient reprendre bientôt, probablement à partir du 29 décembre avec American Airlines. Le régulateur de l'aviation brésilien a également levé ses restrictions sur le 737 Max en novembre, permettant à l'avion de reprendre ses vols dans le plus grand pays d'Amérique latine. D'autres petits pays devraient très prochainement emboîter le pas à ses grandes nations. Les compagnies aériennes qui testent déjà l'avion ont déclaré qu'il représente un élément important de leurs flottes.

    « Le MAX est l'un des avions les plus performants de l'histoire de l'aviation et le seul à avoir subi un processus complet de recertification », a déclaré Paulo Kakinoff, directeur général de Gol Airlines, dans une déclaration en début de semaine.

    Source : Associated Press

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Pensez-vous que le 737 Max mis à jour soit prêt pour les vols commerciaux ?
    Êtes-vous prêt à voyager de nouveau avec le 737 Max ou allez-vous éviter l'avion ?

    Voir aussi

    Les régulateurs européens se préparent à une remise en service du 737 Max en 2021 et publient une proposition de directive de navigabilité concernant l'avion

    Le Boeing 737 Max modernisé effectue son premier vol avec les médias à bord. L'avionneur américain accélère la remise en service avant la fin de l'année

    Boeing 737 Max jugé sûr par le régulateur européen de l'aviation, qui a déclaré que « le niveau de sécurité atteint est suffisamment élevé pour nous »
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  9. #729
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    7 718
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 7 718
    Points : 13 376
    Points
    13 376
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Êtes-vous prêt à voyager de nouveau avec le 737 Max ou allez-vous éviter l'avion ?
    Ceux qui ne veulent pas voler en 737 Max peuvent passer par une compagnie française :
    737 Max : les compagnies à choisir pour échapper à l’avion de Boeing
    Dans un premier temps, certaines compagnies s’étaient montrées conciliantes. Michael O’Leary, le patron de Ryanair, avait assuré en mars dernier que les clients pourraient obtenir le remboursement de leur billet s’ils ne voulaient pas voler sur l’avion de Boeing. Mais la situation pourrait ne pas durer : la compagnie irlandaise vient d’annoncer la commande de 75 nouveaux 737 Max auprès de Boeing pour renouveler sa flotte. A l’inverse, même si Air France a récemment surpris les observateurs en expliquant être “ouvert” à l’acquisition du monocouloir de l’avionneur américain, aucune compagnie française ne possède actuellement de 737 Max. Vous n’aurez donc pas de dilemme si vous volez avec Air France, Transavia, Air Caraibes, Air Corsica ou Corsair.
    Keith Flint 1969 - 2019

  10. #730
    Membre expérimenté
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    645
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 645
    Points : 1 669
    Points
    1 669
    Par défaut
    "« Le MAX est l'un des avions les plus performants de l'histoire de l'aviation et le seul à avoir subi un processus complet de recertification »"

    Il faut quand même les avoir bien accroché pour présenter une volontée clair de cacher des informations sur des defaut de vol comme un plus dans les performances d'un avion. Parce que devoir "recertifier" un avion apres plusieurs crash, ça montre bien l'inverse plutôt. Et personnellement, je ne pense pas qu'on est finit d'en entendre parler vue que la conception même de l'avion pose problème.

    wiki :
    "Des ingénieurs retraités de Boeing critiquent également le fait que Boeing ait continué à utiliser une cellule d'avion dont la conception est vieille de plus de cinquante ans pour y greffer des moteurs de dernière génération, ce qui semble avoir été motivé par le désir de réaliser des profits à court terme"

  11. #731
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    6 452
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 6 452
    Points : 30 188
    Points
    30 188
    Par défaut
    ah mais c'est vrai : les performances du MAX sont exceptionnelles.

    C'est la sécurité sur laquelle il reste un doute. - mais quand il ne se crashe pas, ça reste un avion très désirable pour les compagnies, considérant ses performances.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  12. #732
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Technicien maintenance
    Inscrit en
    novembre 2019
    Messages
    110
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Sarthe (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien maintenance
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2019
    Messages : 110
    Points : 170
    Points
    170
    Par défaut Pas besoin de maison hanté pour se foutre la trouille,
    un petit San Francisco los Angelès, une bonne dose de peur viscérale à pas cher.
    Bien sur retour en airbus, faut pas abuser.

  13. #733
    Membre averti
    Profil pro
    Développeur indépendant
    Inscrit en
    août 2004
    Messages
    339
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 52
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur indépendant
    Secteur : Transports

    Informations forums :
    Inscription : août 2004
    Messages : 339
    Points : 362
    Points
    362
    Par défaut
    et le nombre de sacs mortuaires qu'ils ont embarqués n'est pas précisé...faut bien prévoir les victimes au sol..

  14. #734
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Technicien maintenance
    Inscrit en
    novembre 2019
    Messages
    110
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Sarthe (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien maintenance
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2019
    Messages : 110
    Points : 170
    Points
    170
    Par défaut mais quand il ne se crashe pas
    Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
    ah mais c'est vrai : les performances du MAX sont exceptionnelles.

    C'est la sécurité sur laquelle il reste un doute. - mais quand il ne se crashe pas, ça reste un avion très désirable pour les compagnies, considérant ses performances.
    On avait une voiture fabuleuse comme ça années 60 : la R8 Gordini 7s 0/100 kmh, que d'émotions, mais quand ça crashait, moteur lourd, derrière en porte à faux pas à plat comme la 911, le réservoir devant, une tenue de route approximative, sur les milliers de vendues elles ont surement tué autant de monde que ces deux Boeing.

  15. #735
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Webmaster
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    1 001
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmaster
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 1 001
    Points : 24 760
    Points
    24 760
    Par défaut Après 20 mois d’interdiction de vol, le 737 Max effectue son premier vol commercial sur le territoire US
    Après 20 mois d’interdiction de vol, le Boeing 737 Max effectue son premier vol commercial sur le territoire américain,
    plusieurs améliorations ont été apportées à l’aéronef

    Après son premier vol commercial effectué au Brésil avec la compagnie Gol Airlines au début du mois de décembre, l’aéronef 737 Max de Boeing vient de reprendre du service sur le territoire américain. En effet, ce mardi 29 décembre, la compagnie American Airlines a transporté plusieurs passagers de Miami à New York avec le Boeing 737 Max. Avant le décollage, le capitaine du vol américain, Sean Roskey, a déclaré aux passagers qu’il avait également sa femme sur le vol, comme pour dire qu’il n’a aucune crainte pour ce qui concerne la sécurité et la fiabilité de l’appareil. Sur le même vol se trouvait également la mère du copilote, Moraima Maldonado, selon les déclarations de la compagnie aérienne. Après ce premier vol de Miami à New York, l’aéronef a effectué le même trajet dans le sens contraire sans accrocs.


    Jusqu’à lundi prochain, American Airlines prévoit d’utiliser le 737 Max pour les vols quotidiens entre l’aéroport international de Miami et l’aéroport de La Guardia. Après cette première étape, la fréquence des vols du Max sera augmentée pour passer à un maximum de 38 vols par jour jusqu’à la mi-février. Après cette seconde étape, la compagnie aérienne prévoit d’effectuer 91 vols par jour avec le 737 Max entre la mi-février et le début du mois de mars. Avant que l’avion ne soit immobilisé, American Airlines a effectué plus de 18 000 vols en utilisant le Max. Il compte 31 de ces appareils dans sa flotte, avec 69 qui sont en commande.

    À l’instar d’American Airlines, d’autres compagnies américaines ont également programmé des vols avec le 737 Max. United Airlines, l’une des plus importantes compagnies américaines, a annoncé qu’elle prévoyait de remettre le 737 Max en service le 11 février, au départ de Denver et de Houston. Alaska Airlines devrait utiliser l’avion pour certains vols sur la côte ouest-américaine à partir du 1er mars. La compagnie Southwest Airlines, un client majeur de Boeing, qui exploite une flotte entière de 737, a déclaré qu’elle ne prévoyait pas d’utiliser l’avion avant le deuxième trimestre. Delta Airlines pour sa part n’utilise pas l’avion.

    Comme on peut le constater, la reprise du 737 Max sur le sol américain est effective. Du côté des passagers, les compagnies se montrent assez flexibles pour l’instant. American Airlines, par exemple, permet, à ceux qui sont craintifs, de réserver leur vol en évitant l’avion ou d’annuler leur vol avec le max et de recevoir en échange des crédits de voyage. En sus, il est possible de changer d’itinéraire dans un rayon de 500 miles sans frais supplémentaires avec la même compagnie.

    Cette levée de boucliers pour le Max intervient après 20 mois d’interdiction de vol dans le monde entier. En novembre dernier, la FAA a donné son accord pour le retour du Boeing 737 Max en service commercial. Cela a été possible en améliorant plusieurs fonctionnalités de l’appareil. Comme éléments améliorés, nous avons entre autres le MCAS qui avait été mis en cause dès les premières heures des crashs des deux vols Lion Air 610 et Ethiopian Airlines 302 qui ont coûté la vie à 346 personnes. À l’origine, Boeing proposait un seul capteur d’angle d’attaque en standard et facturait en option un second capteur ainsi qu’un indicateur lumineux signifiant que les données des capteurs sont erronées. Et avant d’être amélioré, le MCAS s’appuyait sur les informations du seul capteur d’angle d’attaque (AOA) pour surveiller l’angle de l’avion. Dans les deux accidents de l’appareil, un seul capteur AOA a donné des informations incorrectes au MCAS, ce qui a provoqué son activation. Dans les deux cas, le MCAS s’est engagé à plusieurs reprises lorsque le capteur a continué à signaler de manière incorrecte un AOA élevé. Désormais, le MCAS contient plusieurs protections améliorées :

    • Les mesures de deux capteurs d’angle d’attaque (AOA) seront comparées ;
    • chaque capteur soumettra ses propres données à l’ordinateur de contrôle de vol de l’avion ;
    • le MCAS ne sera activé que si les deux capteurs sont d’accord ;
    • le MCAS ne sera activé qu’une seule fois ;
    • le MCAS n’annulera jamais la capacité du pilote à contrôler l’avion en utilisant uniquement la colonne de commande.

    Nom : MCAS.jpg
Affichages : 19952
Taille : 98,3 Ko

    En plus du MCAS qui a connu une amélioration, d’autres mises à jour supplémentaires sans rapport avec les accidents ont également été apportées. Il s’agit notamment de la modification de certains câblages pour répondre aux exigences de la FAA, ce qui a nécessité d’installer deux mises à jour logicielles supplémentaires. Par ailleurs, eu égard aux améliorations apportées à l’appareil, les pilotes des compagnies aériennes qui disposent du 737 Max doivent effectuer une formation avant de prendre à nouveau les commandes de l’appareil. En outre, chaque avion Max sera soumis à une inspection interne et à un vol de préparation avant de transporter des passagers. Ce sont toutes ces mesures ainsi que d’autres qui ont permis à la FAA d’accorder son autorisation pour la remise en service du 737 Max. Elle a depuis été rejointe par des régulateurs au Brésil. Les responsables de l’aviation canadienne et européenne devraient suivre avec des approbations d’ici quelques semaines.

    Cependant, pour les familles des personnes tuées à bord des deux vols mortels, le Max est toujours inapte à voler. Dans une lettre adressée aux législateurs américains la semaine dernière, plusieurs proches des personnes tuées ont déclaré que « l’ensemble du processus de recertification est suspect », après qu’un comité sénatorial a publié un rapport cinglant ce mois-ci, critiquant Boeing et la FAA pour leurs échecs en matière de sécurité et de surveillance.

    Mais ces critiques n’ont pas empêché Boeing d’enregistrer de nouvelles commandes pour le Max ces dernières semaines. Ryanair, la compagnie aérienne européenne à bas prix, a accepté d’acheter 75 jets Max, et Alaska Airlines a augmenté sa commande de près de deux douzaines d’avions. L’un des avantages du 737 Max est qu’il est nettement plus économe en termes de consommation de carburant que ses prédécesseurs. De même, en tant qu’avion monocouloir plus petit, c’est le type d’avion que les compagnies aériennes ont privilégié ces dernières années pour répondre à la demande croissante des vols intérieurs et certains vols internationaux sans escale.

    Source : American Airlines, FAA, Boeing

    Et vous ?

    Que pensez-vous de la remise en service du Boeing 737 Max ?

    Avec les autorisations délivrées par les régulateurs du monde au 737 Max, seriez-vous prêt à voyager à nouveau dans cet appareil ?

    Voir aussi

    Boeing retarde la livraison du correctif logiciel ciblant le système de vol de son 737 MAX, après qu’un audit de la FAA ait révélé d’autres problèmes
    Boeing lève le voile sur les mises à jour logicielles qui cible le système de vol de ses 737 MAX, à quoi faut-il s’attendre ?
    Boeing étudie la possibilité de remplacer ses pilotes par l’intelligence artificielle dans ses vols commerciaux
    Elles n’avaient pas acheté les DLC : les dispositifs de sécurité vendus en option par Boeing qui auraient permis d’éviter le crash des Boeing 737 MAX
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  16. #736
    Futur Membre du Club
    Homme Profil pro
    Ingénieur télécom retraité
    Inscrit en
    novembre 2020
    Messages
    2
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Philippines

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur télécom retraité
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2020
    Messages : 2
    Points : 8
    Points
    8
    Par défaut
    Ce n'est plus tant la qualité technique de l'appareil qui m'inquiète - elle a sans doute été corrigée - mais le fait que Boeing ait pu sacrifier la sécurité impunément et avec la complicité de l'administration pour une grosse poignée de dollars. La presse a relaté des manquements similaires sur d'autres de leurs modèles. En conséquence et à titre de punition personnelle, je ne mettrai plus les pieds dans un Boeing.

  17. #737
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    6 452
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 6 452
    Points : 30 188
    Points
    30 188
    Par défaut
    https://www.lemonde.fr/economie/arti...5539_3234.html

    (pas la peine de commenter, le nom du lien me parait assez explicite comme ça)
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  18. #738
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    7 718
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 7 718
    Points : 13 376
    Points
    13 376
    Par défaut
    Cette histoire de 737 Max coute tellement cher à Boeing que la société va probablement retenir la leçon. Au final ça aurait couté beaucoup moins cher de concevoir un avion de zéro.
    Voilà ce qu'il se passe quand tu créer un avion à l'arrache en installant un nouveau moteur dans une vieille silhouette pour répondre à un concurrent (Airbus - A320 Neo).
    Keith Flint 1969 - 2019

  19. #739
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    septembre 2016
    Messages
    373
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2016
    Messages : 373
    Points : 1 196
    Points
    1 196
    Par défaut
    C'est pas dit que sa leur aura coûter moins chère. Les problèmes été connus. Les responsables ont démissionner et ont eux leur parachute dorée et n'irons jamais en prison et donc n'aurons jamais à assumer leur crime.
    Quant à la boite elle à du prévoir une caisse noir pour pallier aux indemnisation. Et dans le pire des cas ce sera l'état US qui prendra en charge tout ça.

    Si à la place ils avaient conçus un nouvel avion le 737max ne ce serait jamais vendu, Boeing aurais perdu beaucoup de part de marcher et leur branche dans l'aviation civil en aurais gravement pâtis par manque de solution a proposer.

    Là, faut bien comprendre qu'ils avaient des commandes même lorsque leur avions été encore clouer au sol. Et ils continue à en vendre. J'suis vraiment pas certain que pour la boite le bénéfice/perte soit dans le négatif. Et même si c'est le cas pour la boite, les US ne les laisserons pas tomber. Et encore une fois les responsables eux, sont de toute façon partie avec plein d'argent et continuerons à vivre sans inquiétude en étant plein aux as.

  20. #740
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    7 718
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 7 718
    Points : 13 376
    Points
    13 376
    Par défaut
    Citation Envoyé par Edrixal Voir le message
    Si à la place ils avaient conçus un nouvel avion le 737max ne ce serait jamais vendu
    Évidemment puisque le 737 Max n'aurait jamais existé !
    Si Boeing avait conçu un avion from scratch, il n'y aurait pas eu de "737" dans son nom.
    Si Boeing avait créé une nouvelle silhouette optimisée pour fonctionner correctement avec le nouveau moteur, il y aurait eu beaucoup moins de problèmes.

    Citation Envoyé par Edrixal Voir le message
    J'suis vraiment pas certain que pour la boite le bénéfice/perte soit dans le négatif.
    Il y a quand même 2, 3 voyageurs qui ne souhaitent plus jamais voler dans un avion Boeing et il y en a un peu plus qui ne souhaitent pas voler dans un 737 Max.
    L'image de la société s'est bien dégradée, mais après c'est vrai que la plupart des gens s'en foutent royalement de cette histoire.

    Boeing devrait en tirer beaucoup de leçons.
    Keith Flint 1969 - 2019

Discussions similaires

  1. Réponses: 24
    Dernier message: 28/01/2020, 01h02
  2. Réponses: 9
    Dernier message: 10/12/2019, 09h07
  3. Réponses: 10
    Dernier message: 31/03/2014, 16h52
  4. Utilisation de MAX dans une requête SQL
    Par Evil onE dans le forum Langage SQL
    Réponses: 7
    Dernier message: 15/06/2004, 19h38

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo