Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #441
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Là au moins ils montrent qu'ils ne cachent rien et qu'ils corrigent les problèmes, ça devrait rassurer tout le monde.
    Ils n'ont pas le choix, en même temps.

  2. #442
    Expert éminent sénior
    Pas un bug catastrophique, mais la question que tout le monde se pose : combien d'autres?
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  3. #443
    Membre éprouvé
    Arduino inside
    Le problème était qu'un voyant, conçu pour avertir d'un dysfonctionnement d'un système qui permet de soulever et d'abaisser le nez de l'avion, s'allumait alors qu'il n'était pas censé le faire.
    La première fois que j'ai lu, je me suis dit, c'est un article sur le Concorde ou le TU144 ou bien ? Puis j'ai relu, et je me suis rappelé d'un tutoriel Arduino où l'appui sur un bouton permet d'allumer une led. Visiblement, un développeur qui a travaillé pour Boeing a séché les TP en lab pendant son cursus. Cet été je pars en vacances, si c'est un 737 quel que soit le modèle, je demande un autre vol...

  4. #444
    Membre averti
    Les utilisateurs feront les tests...

  5. #445
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par gallima Voir le message
    les tests...
    Non, non, non, non.
    Boeing ne peut pas se permettre de sortir autre chose qu'un avion ultra safe.
    De toute façon cette fois si la FAA va faire son job, elle va inspecter l'avion à la loupe, il va y avoir la masse de simulations, les pilotes vont être formé, etc.
    Les voyants indiqueront correctement ce qu'il se passe et les pilotes seront prêt à tous les scénarios.

    Boeing va probablement sur-compensé, il va faire le maximum pour la sécurité.
    Le 737 Max va devenir l'avion le plus safe, même si à la base ils ont juste changé le moteur et bricolé le logiciel.

    Boeing veut éviter à tout prix des nouveaux crashs.
    Là c'est le moment des dépenser des milliards pour la sécurité.
    Keith Flint 1969 - 2019

  6. #446
    Membre du Club
    quoteNon, non, non, non.

    De toute façon cette fois si la FAA va faire son job,


    Elle pourra le faire pour l’ensemble de l'avion sauf pour les interactions: conditions de vol, phase de vol, aérodynamisme hors standard, des différentes couches logicielles,...

    Beaucoup trop de x influents.

    Je ne voudrai pas être à la place du patron de la FAA quand il va devoir (car il n'a pas le choix !) signer bientôt un chèque en blanc pour autoriser le MAX à revoler pour sauver le cul de Boeing.

    Moi en tout cas je ne mettrai jamais le mieux dans ce cercueil volant (il y a tellement d'autres façon de mourir...)


  7. #447
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par labiloute Voir le message
    Je ne voudrai pas être à la place du patron de la FAA quand il va devoir (car il n'a pas le choix !)
    Ça dépend, si vraiment la FAA a un doute, elle peut interdire le 737 Max, ça lui ferait gagner énormément de crédibilité.
    Vaut mieux ça que d'autres crashs.

    Mais je pense que l'avion répondra aux attentes et que le 737 Max ne se plantera pas plus que les autres.
    Keith Flint 1969 - 2019

  8. #448
    Rédacteur/Modérateur

    Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
    Pas un bug catastrophique,
    N'oublie pas que de nombreux crashes ont eu lieu dont les premiers incidents menant aux catastrophes étaient des fausses alertes.

    Toute cette histoire me rappelle la loi de Murphy
    S'il y a plus d'une façon de faire quelque chose, et que l'une d'elles conduit à un désastre, alors il y aura quelqu'un pour le faire de cette façon.

  9. #449
    Membre averti
    La Nasa accable Boeing pour sa capsule spatiale
    L'agence spatiale américaine a reconnu vendredi que plusieurs problèmes avaient mis en danger la capsule pour astronautes de Boeing, Starliner, lors de son vol d'essai à vide en décembre. La Nasa regrette des problèmes systémiques chez le géant aérospatial.

    Doug Loverro a évoqué des problèmes éventuels dans la «culture» d'entreprise de Boeing, et fait allusion à des anomalies dans «d'autres parties», référence probable à la crise de l'avion 737 MAX.

    https://www.20min.ch/ro/news/monde/s...tiale-17649705

    Ca craint un max chez ce constructeur semble-t-il, leurs développeurs ne semblent pas être à la hauteur de leur tâche...

  10. #450
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Là au moins ils montrent qu'ils ne cachent rien et qu'ils corrigent les problèmes, ça devrait rassurer tout le monde.
    Mouais ça montre surtout que l'entreprise tourne en roue libre depuis un bon moment. Je dirais que c'est quand même le minimum syndicale qu'ils corrigent les problèmes et qu'ils soient clair la dessus, on en va pas quand même pas applaudir pour ça.

  11. #451
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
    La Nasa regrette des problèmes systémiques chez le géant aérospatial.
    La Nasa devrait tout commander chez SpaceX
    La capsule spatiale SpaceX coûte beaucoup moins cher à la NASA que celle de Boeing
    Il n'y pas encore eu d'histoire de conception à l'arrache chez SpaceX il me semble.

    Citation Envoyé par pierre-y Voir le message
    on en va pas quand même pas applaudir pour ça.
    Non mais moi quand on me dit qu'un nouveau bug a été trouvé ça me rassure. Parce qu'il va être corrigé, donc il y aura un problème en moins. C'est toujours mieux de l'avoir trouvé que de passer à côté ^^
    Keith Flint 1969 - 2019

  12. #452
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

    Non mais moi quand on me dit qu'un nouveau bug a été trouvé ça me rassure. Parce qu'il va être corrigé, donc il y aura un problème en moins. C'est toujours mieux de l'avoir trouvé que de passer à côté ^^
    Si c'était le fruit d'une petite boite sans grand moyen, je serais assez d'accord mais la c'est boeing. Qu'une boite comme ça est put accoucher d'une bordel pareil, ça na rien de rassurant.

  13. #453
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par pierre-y Voir le message
    Qu'une boite comme ça est put accoucher d'une bordel pareil, ça na rien de rassurant.
    Beaucoup d'entreprises veulent sortir un nouveau produit en dépensant le moins possible en conception.
    Par exemple chaque année Apple sort un nouvel iPhone qui n'est pas très différent du précédent.

    Le problème c'est que lorsqu'un avion se crash ça fait une centaine de morts...
    Toutes les compagnies ont du retenir la leçon. L'accent va être un peu mis sur la sécurité. Ça comptera presque autant que faire plaisir aux actionnaires ^^ lol

    ===
    En attendant la Boeing à l'air de dire "on debug sérieusement, le 737 max va être tip top au niveau de la sécurité".
    Keith Flint 1969 - 2019

  14. #454
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Mais je pense que l'avion répondra aux attentes et que le 737 Max ne se plantera pas plus que les autres.
    Tant de naïveté... Les USA ont été l'un des derniers pays à interdire de vol le 737, et surement uniquement parce que tous les autres l'avaient fait. Eux qui, d'habitude, n'hésitent pas à faire de genre de trucs sans sourciller. En plus avec Trump aux commandes, qui refuse qu'un autre pays puisse être devant une entreprise américaine, quelque soit le domaine...

    En attendant la Boeing à l'air de dire "on debug sérieusement, le 737 max va être tip top au niveau de la sécurité".
    Comme ça a été dit plus haut : ils n'ont pas le choix. Pas s'ils veulent vendre d'autres avions (Ryanair ne compte pas, visiblement ce sont les seuls à encore croire dans cet avion - ok, la liste d'attente pour le 320 est un poil longue)

  15. #455
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par DevTroglodyte Voir le message
    Tant de naïveté...
    D'un autre côté si Boeing et la FAA remettent en circulation un avion dangereux et qu'il y a d'autres crashs les conséquences seront terrible.
    Donc Boeing va faire tout ce qu'il faut pour éviter les crashs. Il y a peut-être moyen d’entraîner les pilotes sur simulateur pour qu'ils sachent comment réagir en cas de problème spécifique au 737 Max.
    Boeing va peut-être rajouter des capteurs et des voyants. Pour que les pilotes aient les bonnes informations.

    On verra bien dans les années à venir.
    Keith Flint 1969 - 2019

  16. #456
    Expert éminent sénior
    Boeing licencie l'un de ses cadres moyens suite à la divulgation de courriels "embarrassants" pour la société
    Boeing licencie l'un de ses cadres moyens suite à la divulgation de courriels "embarrassants" pour la société
    Alors même que ce dernier ne semble pas impliqué dans cette affaire

    Le géant de l’aérospatiale Boeing a licencié l’un de ses employés ce mercredi à la suite d’une affaire embarrassante concernant des courriels envoyés par des pilotes qui s’inquiétaient de la sécurité du Boeing 737 Max. Keith Cooper, l’ancien vice-président de la formation et des services professionnels chez Boeing, n’a pas participé à l’envoi ou à la réception desdits courriels, mais il a supervisé deux pilotes qui ont envoyé des messages internes dans lesquels ils se plaignent de l’avion de ligne, selon le Wall Street Journal, qui précise que les noms des employés qui ont écrit les courriels et les SMS ont été caviardés.


    Pour rappel, les Boeing 737 Max sont interdits de vol depuis le 13 mars dernier à la suite de deux catastrophes aériennes distinctes impliquant ce modèle qui ont couté la vie à 346 personnes. Le constructeur américain d’aéronefs a depuis arrêté la production de l’avion peu et le jet 737 Max ne volera probablement pas avant au moins la mi-2020. Les détails des messages dans lesquels des employés du groupe affirment que l’avion a été fabriqué par des « ;clowns ;» ont plongé l'avionneur dans l’embarras. Ces messages rendu public en janvier dernier peu après le départ de l’ancien PDG de Boeing Dennis Muilenburg, mettent en scène un étalage choquant d’employés qui fustigent et/ou se moquent intentionnellement des clients de Boeing, des régulateurs de l’aviation civile US, de leurs responsables et de leurs collègues.

    Les documents en question ont été remis plus tôt (en décembre dernier) au Comité des transports et des infrastructures de la Chambre des représentants des États-Unis ainsi qu'à la Federal Aviation Administration (FAA), le régulateur de l’aviation civile aux USA. Ils brossent un tableau inquiétant de la politique de Boeing en matière de sécurité et de la réaction du groupe au lendemain des deux accidents d’avion mortels qui ont pris la vie de 346 morts. L’avionneur américain avait déjà publié plus de 2016 messages internes, dont un émis par un pilote s’interrogeant sur les performances d’un dispositif de sécurité essentiel pendant les essais. D’autres messages sont cependant moins tendres vis-à-vis de Boeing lorsque leurs émetteurs (tous employés du groupe) font référence au 737 MAX :
    • « ;C’est une blague. Cet avion est ridicule ;» ;;
    • « ;Je serai choqué si la FAA valide cette merde ;» ;;
    • « ;Cet avion est conçu par des clowns qui sont à leur tour supervisés par des singes ;» ;;
    • « ;Pourrais-tu faire monter un membre de ta famille à bord d’un avion d’entraînement Max sur simulateur ;? Je ne le ferais pas ;».

    Certains messages semblent même évoquer des tromperies faites aux régulateurs sur les problèmes liés aux simulateurs ou aux avions : « ;Je n’ai pas encore été pardonné par Dieu pour la dissimulation que j’ai faite l’année dernière ;», a déclaré un employé dans un message de 2018.

    Certains employés de Boeing se sont également moqués des responsables d’Indonesia Lion Air, les qualifiant « ;d’idiots ;», car ils voulaient que leurs pilotes suivent une formation supplémentaire sur le 737 MAX, un an avant l’accident mortel qui a fait 189 morts. Ces messages accablants montrent que Lion Air a fait part de ses préoccupations concernant la formation de ses pilotes et demandé à ce que ses pilotes suivent une formation plus poussée sur simulateur pour le 737 MAX. D’autres se plaignent de la direction de Boeing, de la sélection de fournisseurs à bas prix initiée par l’entreprise et du gaspillage d’argent.


    Boeing, qui est pris dans la tourmente depuis des mois et cherche tant bien que mal à limiter la casse, a déclaré qu’il envisageait des mesures disciplinaires contre certains employés à cause de leurs échanges de messages. Hormis l’ancien DG du groupe (Muilenburg) qui a été évincé, Cooper est le premier employé à être licencié par Boeing, bien qu’il n’ait pris part à aucune des conversations troublantes publiées. Le cadre moyen a supervisé deux des pilotes qui ont fait part de leurs préoccupations. Toutefois, on ne pourrait pas non plus exclure que dans l'un des mémos cités précédemment (« ;cet avion est conçu par des clowns qui sont à leur tour supervisés par des singes ;»), le mot singe renvoie peut-être à Keith Cooper puisqu’il était superviseur.


    Pour résumer : pour soigner son image, Boeing vient peut-être de renvoyer un employé (possible victime de discrimination raciale ;?) qui ne savait apparemment rien sur des courriels avec lesquels il n'avait rein à voir, qu’il n’avait ni envoyés ni reçus et dans lesquels d'autres personnes exprimaient leurs préoccupations internes quant aux graves défauts de conception du 737 MAX, par exemple. Le point de vue de dirigeants du groupe serait-il que les cadres moyens comme Cooper auraient dû suffisamment menacer les personnes sous leur supervision pour qu’elles s’autocensurent ;? La culture d’entreprise chez Boeing ne serait-elle pas à revoir ;?

    Source : WSJ

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    La culture d’entreprise chez Boeing ne serait-elle pas à revoir ;?

    Voir aussi

    Boeing pourrait suspendre la production du 737 Max, en raison des répercussions économiques de la crise qui dure depuis 5 mois
    Le correctif logiciel de Boeing pour le problème du 737 MAX submerge l'ordinateur de bord de l'avion, selon les pilotes de la FAA
    Les écrans de cockpit des Boeing 737 NG deviennent vierges lors de tentatives d'atterrissage sur des pistes spécifiques, aux USA, en Colombie et en Guyana
    La FAA aurait assoupli le processus d'approbation du logiciel MCAS du Boeing 737 Max en 2017, selon les résultats d'une enquête
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  17. #457
    Membre habitué
    Qu’en pensez-vous ?
    Qu'il faut leur lâcher les basquettes. Boeing exerce depuis des années. Que si vraiment cette avion était si pourri et que les employées étaient si certain d'eux. Pourquoi ils ont rien fait?

  18. #458
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par MRSizok Voir le message
    Qu'il faut leur lâcher les basquettes. Boeing exerce depuis des années. Que si vraiment cette avion était si pourri et que les employées étaient si certain d'eux. Pourquoi ils ont rien fait?
    Saleté d'employé ! Ils aurait pu faire un effort et court-circuité la hiérarchie et déposer une plainte au commissariat du coin quand même !
    Peut être tout simplement qu'aucun employé n'avais toute les cartes en main pour pouvoir prendre une décision et ou apporter les preuves nécessaire. De plus quel est le poids d'un employé face à une multinationale, multimilliardaire ? Sans compte que c'est la boite qui leur verse un salaire et qu'ils doivent avoir signé des clauses de confidentialité de tous coter.

    Non franchement, qu'attendent les employés ?

  19. #459
    Membre extrêmement actif
    Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
    Boeing, qui est pris dans la tourmente depuis des mois et cherche tant bien que mal à limiter la casse, a déclaré qu’il envisageait des mesures disciplinaires contre certains employés à cause de leurs échanges de messages. Hormis l’ancien DG du groupe (Muilenburg) qui a été évincé, Cooper est le premier employé à être licencié par Boeing, bien qu’il n’ait pris part à aucune des conversations troublantes publiées. Le cadre moyen a supervisé deux des pilotes qui ont fait part de leurs préoccupations. Toutefois, on ne pourrait pas non plus exclure que dans l'un des mémos cités précédemment (« ;cet avion est conçu par des clowns qui sont à leur tour supervisés par des singes ;»), le mot singe renvoie peut-être à Keith Cooper puisqu’il était superviseur.
    Perso ça ne me dérange pas quand des superviseurs se font virer.
    Le gars était quand même vice-président pour la formation et les services professionnels, quand on lit "cadre moyen" on a l'impression qu'il est moins important.
    C'est important de virer des gars un peu haut dans la hiérarchie pour faire croire qu'il y a des changements.

    Maintenant le public peut se dire que les responsables ont été viré.

    Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
    (possible victime de discrimination raciale ;?)
    Non !
    Il se fait virer parce qu'il était superviseur, si il était blanc ou vert, il se serait fait virer pareil, il faut arrêter de voir du racisme partout...

    Citation Envoyé par MRSizok Voir le message
    Pourquoi ils ont rien fait?
    Ils ne pouvaient rien faire, ce n'est pas leur rôle, leur responsabilité.
    Ils faisaient juste leur job pour toucher un salaire, pour rembourser le prêt de la maison.

    Tout le monde n'est pas à fond dans la morale et l'éthique, si quelqu'un avait lancé l'alerte il se serait fait virer pour rien, car l'avion ce serait quand même fait certifier.
    Keith Flint 1969 - 2019

  20. #460
    Membre habitué
    Saleté d'employé ! Ils aurait pu faire un effort et court-circuité la hiérarchie et déposer une plainte au commissariat du coin quand même !
    Peut être tout simplement qu'aucun employé n'avais toute les cartes en main pour pouvoir prendre une décision et ou apporter les preuves nécessaire. De plus quel est le poids d'un employé face à une multinationale, multimilliardaire ? Sans compte que c'est la boite qui leur verse un salaire et qu'ils doivent avoir signé des clauses de confidentialité de tous coter.
    Je vois le délire...Bienvenue dans le 80%. Mais si un jour tu veux partager le titre de ton film. Qui doit avoir sûrement le nom de ta vie, hésite pas.

    Croire que l'humain lambda n'a aucun pouvoir sur ce genre de choses. C'est juste abhérent.

    PS: Oublis pas le centre du monde c'est les USA et la capitale du monde NYC. Et les gens riches bin ils controlent le monde et les foules avec leur pouvoirs télékinésique!

###raw>template_hook.ano_emploi###