Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #21
    Rédacteur/Modérateur
    Avatar de andry.aime
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2007
    Messages
    8 302
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Ile Maurice

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2007
    Messages : 8 302
    Points : 14 430
    Points
    14 430
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Il y a eu manifestement un excès de confiance dans la transition du 737NG vers le MAX. Boeing a sous-estimé les changements nécessaires (...), sous-estimé les compagnies clientes qui veulent faire des économies à tous les niveaux opérationnels
    Faux, Boeing savait que la formation était coûteux, et que pour appâter les clients, il disait que ce n'était pas nécessaire. Pour ne pas se montrer coupable, on nous sort: "Boeing jugeait que des formations n'étaient pas nécessaire" (Comme je le disais plus haut).
    Tout est question de fric:
    Ça coûte moins cher de pondre un bout de code informatique que de revoir la structure.
    Boeing est juge et partie pour la certification (ça fait beaucoup d'économie).
    Ces instruments nécessaires vendu en option. Maintenant seul un de ces instruments qui sera gratuit.

    Après, ils ont sorti ces 737 Max avec précipitation pour rattraper leur retard sur les Airbus Néo.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Ça va peut-être leur coûter un peu cher :
    Grounding all 737 Max planes could cost Boeing billions of dollars
    Ça on s'en fout, des centaines de gens ont perdu la vie dont au moins 157 auraient pu être épargner si Boeing a pris sa responsabilité depuis le début. Ce sera encore mieux si les compagnies aérienne annulent leurs commandes.
      4  0

  2. #22
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    5 834
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Doubs (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 5 834
    Points : 8 693
    Points
    8 693
    Par défaut
    Citation Envoyé par andry.aime Voir le message
    des centaines de gens ont perdu la vie dont au moins 157 auraient pu être épargner si Boeing
    Alors ça personnellement je m'en fous.
    C'est hyper hypocrite de dire qu'on est touché par la mort d'inconnu à l'autre bout du monde.
    Les gens dans cet avion je les connaissais pas, qu'ils soient vivant ou mort ça ne changera jamais rien pour moi.
    Chaque jour il y a peut-être 150 000 humains qui meurent, on va pas être triste pour tous...

    Il y a un truc que je trouve sympa c'est qu'à chaque drame, chaque pays fait la liste des morts :
    Neuf Français parmi les victimes du crash de l'avion d'Ethiopian Airlines
    Crash d'un avion au Laos: 44 morts dont sept Français
    Neuf Français tués dans le crash de Phuket
    Et là c'est à peine moins hypocrite, parce que tu peux un peu te sentir toucher par la mort de gens qui ont la même nationalité que toi.

    ====
    Si on est touché par un accident d'avion après il faut être touché par des tonnes d'autres choses, il y a de l’extrême pauvreté, des famines, des guerres, de la sécheresse, des enfants qui vivent dans la rue et qui se droguent, il y a des enfants qui sont contraint de se prostituer, il y a des enfants soldats, il y a des enfants qui naissent en manque de drogue parce que leur mère prenait de la drogue alors quelle était enceinte, il y a des populations qui ont été empoisonné (un peu comme avec l'agent orange au Vietnam), il y a plein de gens qui ont tout perdu y compris leur famille (comme les palestiniens par exemple), il y a des gens qui se font mettre en esclavage (comme les Slaves des Balkans au Haut Moyen Age, ou plus récemment des noirs vendus en Libye), etc, etc, etc.
    Nous ne sommes pas fait pour souffrir de chaque injustice, ou drame, etc.
    Il doit y avoir 7 milliards d'humains, on va pas pleurer pour chaque histoire triste...

    ===
    Boeing a favorisé le profit face à la sécurité, c'est quelque chose qui arrive souvent avec le capitalisme (mais là ils sont clairement loupé le calcul)
    Comme un autre expert aéronautique sous couvert de l'anonymat je pense que Boeing a sous estimé quelque chose.
    Si Boeing avait su combien les dispositifs de sécurité en options lui coûterait au final, le boulot aurait été mieux fait.
    Là des commandes ont été annulé et c'est le genre de punition que les entreprises n'aiment pas.

    Bon en fait ils vont commander d'autres avions Boeing mais quand même pour l'image c'est pas top :
    Garuda Indonesia annule une commande de 49 Boeing MAX-8

    Je pense que maintenant Boeing va mettre 3 niveaux de capteurs partout et tous les voyants seront de série.
    R.I.P Keith Flint 1969 - 2019
    ***** **** **** **** ***** ****** !
      2  4

  3. #23
    Membre extrêmement actif Avatar de Sodium
    Femme Profil pro
    Développeuse web
    Inscrit en
    avril 2014
    Messages
    1 741
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeuse web

    Informations forums :
    Inscription : avril 2014
    Messages : 1 741
    Points : 1 751
    Points
    1 751
    Par défaut
    Hors sujet over 9000, il ne manque plus que le point Godwin.
      4  0

  4. #24
    Membre extrêmement actif
    Profil pro
    Développeur
    Inscrit en
    mars 2012
    Messages
    1 926
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : mars 2012
    Messages : 1 926
    Points : 3 129
    Points
    3 129
    Par défaut
    Vraiment un foutage de g*, au prix ou sont vendus les avions, les patches devraient être offerts.

    Et j'ai envie de dire: les avions devraient ne pas se mettre en route s'ils ont plusieurs patches non installés.


    @ryu2000, non mais on devrait être triste pour au moins l'une d'entre elles
    Si la réponse vous a aidé, pensez à cliquer sur +1
      0  0

  5. #25
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Architecte de base de données
    Inscrit en
    février 2014
    Messages
    15
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte de base de données

    Informations forums :
    Inscription : février 2014
    Messages : 15
    Points : 35
    Points
    35
    Par défaut
    Cette avion est une catastrophe, ils ont repris une base d'une cinquantaine d'année pour y ajouter des moteurs recents donc plus economiques mais plus imposants. Ils ont du revoir leurs emplacement vu leurs tailles ce qui a rendu l'avion très instable avec de gros risques cabrages et de decrochages au decollage ou à forte poussée.

    C'est pour ça qu'ils ont dû trouver une solution logiciel pour contrôler ce phénomène et éviter les décrochage. Le fameux MCAS.

    Système qui se base sur une seule sonde d'incidence et qui est charger de faire piquer l'avion si celle ci renvoi des informations non conforme au modèle de vol.

    De plus le Boeing n'est equipé que de deux sondes d'incidences contrairement aux nouveaux avions qui en ont trois et peuvent donc detecter laquelle est en erreur avec deux ce n'est pas possible.

    Boeing en rajoute une couche en vendant deux sytème de securités qui concernent directement le MCAS en option.

    Et encore une autre couche en n'ayant pas prevenu les pilotes de l'existence de ce système, système de plus non desactivable nativement, pour le desactiver, il faut desactiver l'ensemble du trim automatisé. Ce que les pilotes ne savaient pas.

    Après desactivaion l'avion doit ce trimer à la manivelle, ce qui n'est physiquement pas possible dans certaines situations de fortes charges aérodynamiques et en plus invalide donc le mcas, l'avion se retrouve donc avec ses failles de conception et ses risques de cabrage et decrochage en plus des difficultés de pilotage du trim à la main.

    Les pilotes ont eu une heure de formation sur ipad pour passer du 737 au 737 max...

    Comment tout cela est possible? La FAA a demandé à Boeing de prendre en partie en charge la certification de son avion pour que celle-ci se fasse rapidement.

    Concurrence avec Airbus? Connivence entre autorité de certification américaine et constructeur américain. Enfin c'est du n'importe quoi.
      4  0

  6. #26
    Membre averti
    Avatar de john.fender
    Homme Profil pro
    Analyste d'exploitation
    Inscrit en
    décembre 2003
    Messages
    333
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste d'exploitation
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2003
    Messages : 333
    Points : 403
    Points
    403
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut ..
    C’est le système en lui même et, pire, la conception de cet avion qui est en cause
    Conçu dans l’urgence pour contrer le 320 néo Airbus.
    Boeing fait du tuning et reprend la cellule du 737 vieille de 60 ans
    Le train d’atterrissage ne pouvant être élevé Boeing place ses deux gros réacteurs quasiment à l’avenant de l’aile et du coup le centre de gravité se déplace vers l’avant (pas chez Airbus).
    Du coup pour être certifié ils mettent en place le MCAS avec seulement deux capteurs dont un seul (celui du coté du pilote en charge de l’avion) est actif.
    Croyez vous sérieusement que une alarme lumineuse puisse changer qq chose lorsque l’avion se trouve comme ce fut le cas en Éthiopie à 234 mètres du sol et à 400 kmh ? (3 secondes pour corriger l’assiette ou boum.
    Simple fusible de faire porter le chapeau aux compagnies afin de préserver Boeing.
      2  0

  7. #27
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    750
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 750
    Points : 3 036
    Points
    3 036
    Par défaut
    Moi ce que je ne comprends pas c'est comment une société qui fait des milliards de bénéfices a décidé de ne pas réinvestir pour sortir un vrai nouvel avion au lieu de décider de sortir une pareille merde.
    Bon enfin c'est tout bénef pour Airbus cette histoire...

    J'ai trouvé la réponse :

    << Boeing a dû faire face à une défection impensable au printemps 2011. American Airlines, client exclusif de Boeing depuis plus d'une décennie, était prête à commander des centaines de nouveaux jets éconergétiques à l'autre grand avionneur mondial, Airbus.
    Le directeur général d'American a appelé le dirigeant de Boeing, W. James McNerney Jr. pour dire qu'un accord était proche. Si Boeing voulait l'entreprise, il faudrait qu'elle déménage agressivement, a dit à M. McNerney le directeur de la compagnie aérienne, Gerard Arpey.
    Pour conquérir American, Boeing abandonne l'idée de développer un nouvel avion de ligne, ce qui prendra une décennie. Au lieu de cela, il a décidé de mettre à jour son 737, promettant que l'avion serait prêt dans six ans.
    Le 737 Max est né environ trois mois plus tard.
    La pression concurrentielle pour construire l'avion - qui a imprégné toute la conception et le développement - menace maintenant la réputation et les profits de Boeing, après deux accidents mortels du 737 Max en moins de cinq mois. Les procureurs et les organismes de réglementation enquêtent pour savoir si les efforts de conception, de production et de certification du Max ont été précipités, ce qui a conduit Boeing à ne pas tenir compte des risques cruciaux en matière de sécurité et à sous-estimer le besoin de formation des pilotes. >>
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »
      1  0

  8. #28
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    5 834
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Doubs (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 5 834
    Points : 8 693
    Points
    8 693
    Par défaut
    Des choses vont changer :
    Boeing a fini de corriger le système antidécrochage du 737 Max qui pourrait être à l'origine des crashs
    Les pilotes d'American Airlines et de SouthWest devaient tester samedi sur simulateur de vol les modifications apportées au logiciel, expliquent ces sources. Contacté par l'AFP, Boeing n'a ni démenti ni confirmé ces informations. "Nous travaillons assidûment en étroite collaboration avec la FAA [Agence fédérale de l'aviation] sur l'actualisation du logiciel", a simplement déclaré une porte-parole. La FAA fait partie des autorités auxquelles sera adressé "en début de semaine prochaine" le correctif et les autres changements (manuels de bord et de formation des pilotes) effectués par Boeing, précise à l'AFP une source gouvernementale.
    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
    Moi ce que je ne comprends pas c'est comment une société qui fait des milliards de bénéfices a décidé de ne pas réinvestir pour sortir un vrai nouvel avion au lieu de décider de sortir une pareille merde.
    Ça semble compliqué de développer un avion.
    Je crois que l'armée américaine a dépensé des milliards dans le F-35 et qu' au final il est très mauvais comme avion.
    R.I.P Keith Flint 1969 - 2019
    ***** **** **** **** ***** ****** !
      0  0

  9. #29
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    602
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 602
    Points : 17 953
    Points
    17 953
    Par défaut Les régulateurs ont « provisoirement approuvé » un correctif logiciel pour le Boeing 737 Max
    Les régulateurs ont « provisoirement approuvé » un correctif logiciel pour le Boeing 737 Max
    Qui améliorera le système de prévention des décrochages

    Les crashs du vol 610 de Lion Air et du vol 302 d'Ethiopian Airlines ont ébranlé l'industrie aéronautique, déclenché de nombreuses enquêtes et entraîné l'immobilisation de centaines de Boeing 737 Max dans le monde. D’après les enquêtes, l'accident du 10 mars dernier du vol 302 d'Ethiopian Airlines présentait des similitudes avec l’autre accident mortel du vol 610 de Lion Air survenu en Indonésie en octobre 2018, et selon les enquêteurs, les deux accidents étaient liés au même problème : un système automatisé conçu pour empêcher l'avion de décrocher.

    Selon le Wall Street Journal, la Federal Aviation Administration, l’agence gouvernementale chargée des réglementations et des contrôles concernant l'aviation civile aux États-Unis, a « provisoirement approuvé des changements radicaux apportés au logiciel et à la formation des pilotes » pour l’avion 737 MAX de Boeing. Le Wall Street Journal rapporte que ce correctif pourrait permettre aux pilotes d'exercer un meilleur contrôle sur le système automatisé qui aurait été à l’origine de l’accident mortel en Ethiopie plutôt ce mois, et par conséquent, pourrait permettre aux compagnies de piloter à nouveau l'avion immobilisé au sol depuis le dernier accident.

    Boeing a déployé l'avion 737 MAX en 2017 en tant que concurrent éconérgétique de l'Airbus A320, après avoir apporté des mises à jour, dont quelques modifications de la conception du fuselage 737 (avec les moteurs et le modèle améliorés). Mais ces mises à jour avaient tendance à pousser le nez de l'avion vers le haut. Pour remédier à cette défaillance, Boeing a mis en place le MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System), qui abaisserait automatiquement le nez de l’avion.

    Nom : Boeing.jpg
Affichages : 7615
Taille : 20,2 Ko

    Selon un article du New York Times publié le jeudi dernier, l’enquête préliminaire sur le crash de l’avion de la compagnie indonésienne avait permis de mettre en lumière un dysfonctionnement du système de stabilisation en vol destiné à éviter un décrochage de l’avion, le MCAS. Le MCAS peut mettre l’avion en « piqué » lorsqu’il décroche afin de lui permettre de regagner de la vitesse. Ce système de surveillance et de contrôle se sert de capteurs d’angle d’attaque pour déterminer si l’avion est sur le point d’atteindre cette condition de décrochage et corriger sa trajectoire. Son dysfonctionnement peut, à l’inverse, causer le décrochage et le crash d’un avion.

    Malgré le fait que le Boeing 737 MAX dispose de plusieurs capteurs d’angle d’attaque pour les besoins de redondance, le système MCAS ne se fierait qu’aux relevés fournis par un seul capteur pour son fonctionnement, même si les données fournies par ce dernier s’avéraient erronées, a rapporté le New York Times.

    Comme le MCAS ne reposait que sur l’un des capteurs d’angle d’attaque de l’aéronef, les indicateurs d’angle d’attaque et lumineux auraient permis aux pilotes de se rendre compte de la défaillance du système MCAS afin de le désactiver. Mais ces deux systèmes de sécurité étaient vendus en option par Boeing et de nombreuses compagnies aériennes à rabais n’ont pas jugé utile de les intégrer lors de leurs achats puisque les organismes de réglementation ne les exigent pas.

    Les enquêtes concernant les deux crashs continuent, mais les enquêteurs pensent que c'est la défaillance de ce système MCAS qui a fait s'écraser les avions en Éthiopie et en Indonésie, et cela a soulevé des questions sur la façon dont Boeing a géré la divulgation du système et formé les pilotes à son utilisation, d’après le Wall Street Journal. En effet, Boeing avait jugé que le 737 Max était suffisamment semblable au 737 existant pour que les pilotes n'aient pas besoin de suivre une formation de recyclage approfondie.

    Toutefois, le Wall Street Journal indique que les mises à jour logicielles temporairement approuvées par les régulateurs américains réduiront le MCAS en redéfinissant sa conception « afin de ne pas surpasser les autres commandes du poste de pilotage ou rater l’allumage des indicateurs à cause des lectures erronées d'un seul capteur » et ne seront activées qu'une fois, pendant une courte période en cas d'incident.

    La Federal Aviation Administration a « provisoirement approuvé » la mise à jour, mais elle doit passer par des simulations et des essais en vol, d’après le journal. Si elle fonctionne et est formellement approuvée, la mise à jour pourrait être publiée dans « les prochaines semaines ». L'agence n'a pas fait de commentaires au journal sur les détails des changements. De plus, l’avionneur américain a déclaré qu'il inclura un voyant d'avertissement conçu pour avertir les pilotes qui faisait auparavant partie d'un ensemble facultatif que les transporteurs pouvaient acheter.

    Par le passé, un autre dysfonctionnement survenu sur l’un des avions de Boeing faisait également perdre le contrôle de l’avion. En 2015, il a été découvert qu’un bogue informatique pouvait empêcher les pilotes de garder le contrôle du Boeing 787, possiblement en plein vol, avait informé à l’époque la Federal Aviation Administration dans une directive destinée à toutes les compagnies aériennes qui utilisaient cet avion. Le bogue qui n’était rien d’autre qu’un problème classique de débordement d’entier était situé au niveau du contrôle des générateurs de l’avion. Il était déclenché lorsque les générateurs sont laissés allumés durant 248 jours (8 mois).

    Ce bogue informatique avait contraint le Boeing 787 à être redémarré tous les 248 jours pour éviter une interruption totale du système électrique. Selon les propres registres de Boeing à l’époque, tous les avions 787 en service avaient été arrêtés et redémarrés dans le cadre de leur maintenance. Boeing avait également informé que les opérateurs devront continuer à redémarrer leurs avions de façon périodique pendant des intervalles de temps déterminés jusqu’à la disponibilité d’un correctif logiciel.

    Source : The Wall Street Journal

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Que pensez-vous des correctifs logiciels approuvés temporairement par la FAA ?
    Le problème à l’origine des accidents a-t-il été bien localisé, selon vous ?

    Lire aussi

    Un bogue informatique avait contraint le Boeing 787 à être redémarré tous les 248 jours, pour éviter une interruption totale du système électrique
    Boeing révèle l'arrivée d'un avion de chasse autonome l'année prochaine, qui pourrait mener des missions de reconnaissance auprès d'autres avions
    Le chasseur américain F-35 Lightning II aurait plus à craindre du piratage informatique, que des armes ennemies
    Boeing étudie la possibilité de remplacer ses pilotes par l'intelligence artificielle, dans ses vols commerciaux
    La moitié des voitures dotées de systèmes d'entrée sans clé en 2019 reçoivent une mauvaise cote de sécurité, pour leur vulnérabilité aux vols
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités
      8  0

  10. #30
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Architecte de base de données
    Inscrit en
    février 2014
    Messages
    15
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte de base de données

    Informations forums :
    Inscription : février 2014
    Messages : 15
    Points : 35
    Points
    35
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Des choses vont changer :
    Boeing a fini de corriger le système antidécrochage du 737 Max qui pourrait être à l'origine des crashs



    Ça semble compliqué de développer un avion.
    Je crois que l'armée américaine a dépensé des milliards dans le F-35 et qu' au final il est très mauvais comme avion.
    Le F35 n'est pas un mauvais avion, depuis quelques années, dans les entrainements il gagne plus de 9 fois sur 10 sur le F16 en dernière version, l'avion qu'il est censé remplacé d'ailleurs. F16 qui est lui la plus grande réussite commerciale occidentale dans le domaine de l'aviation.

    D'ailleurs chaque fois qu'il y a eu un accrochage aérien malheureusement trop frequent ces dernieres années, un F16 était impliqué et c'est l'autre en face qui tombait. Turquie/ Russie, Inde/Pakistan, Israel/syrie, Kosovo...

    Par contre le F35 est clairement un gouffre financier pour le moment et a eu beaucoup de problème techniques ainsi que de grosses difficultés à tenir toutes ses promesses, il peut se le permettre vu la liste de pays ayant fait des promesses d'achats.

    Mais dans l'environnement actuel avec des armes anti-aeriennes Russes et Chinoises de plus en plus performantes et vendu en open-bar sur les marchés internationaux (S300, S400...). Il faut un avion furtif comme le F35 qui peut evoluer dans des milieux non securisés.

    De plus avec sa version à decollage/atterissage court, cela permet à des pays de ne pas investir dans des portes avions pour projeter leurs avions, un simple porte hélicoptère suffit.

    Et en cas de conflit majeur, ce type d'avion peut par exemple se poser sur des terrains non prevus pour cela comme une autoroute par exemple pour être ravitaillé (type d'entrainement frequent par l'OTAN).
      0  0

  11. #31
    Rédacteur/Modérateur
    Avatar de andry.aime
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2007
    Messages
    8 302
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Ile Maurice

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2007
    Messages : 8 302
    Points : 14 430
    Points
    14 430
    Par défaut
    Les régulateurs ont « provisoirement approuvé » un correctif logiciel pour le Boeing 737 Max
    Qui améliorera le système de prévention des décrochages
    Ce FAA va-t-il revoir toutes les mises à jours (ou rafistolage) apportées à ce modèle ou seulement ce logiciel?

    Une compagnie a déjà annulé toutes ses commandes:
    Les passagers de Garuda en Indonésie ont perdu confiance et ont peur de voler sur cet appareil
    :source: https://www.courrierinternational.co...e-de-737-max-8
      1  0

  12. #32
    Rédacteur
    Avatar de omen999
    Profil pro
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    1 223
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 1 223
    Points : 3 315
    Points
    3 315
    Par défaut
    une nouvelle manière de voler et surtout définitive...
    nomen omen, nemo non omen - Consultez la FAQ VBScript et les cours et tutoriels VBScript
    le plus terrible lorsqu'une voiture renverse un piéton, c'est que ce sont les freins qui hurlent. (ramón)
    pas de questions techniques par mp
      1  0

  13. #33
    Membre confirmé Avatar de a028762
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    décembre 2003
    Messages
    417
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2003
    Messages : 417
    Points : 519
    Points
    519
    Par défaut
    Comparer le vol d'un avion civil avec un avion de chasse, faut oser !
    Un avion de chasse, c'est un fer à repasser qui va tlé tlé vit !
      1  0

  14. #34
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Architecte de base de données
    Inscrit en
    février 2014
    Messages
    15
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte de base de données

    Informations forums :
    Inscription : février 2014
    Messages : 15
    Points : 35
    Points
    35
    Par défaut
    Citation Envoyé par omen999 Voir le message
    une nouvelle manière de voler et surtout définitive...
    J'avoue l'interieur est beau avec les éclairages bleus au dessus, cela me fait un peu penser à la machine Sarco dans le design mais en mode collectif.
      0  0

  15. #35
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Programmeur du Dimanche
    Inscrit en
    octobre 2005
    Messages
    18
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 60
    Localisation : France, Somme (Picardie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Programmeur du Dimanche

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2005
    Messages : 18
    Points : 61
    Points
    61
    Par défaut
    C'est évident que le prix de l'avion est déterminant pour une compagnie mais elle prend aussi en compte les coûts d'exploitation (consommation en carburant, maintenance) et les coûts de formation. Si un constructeur dit qu'il n'y a pas besoin d'envoyer les pilotes x heures en simulateur ça peut effectivement faire pencher la balance...

    Par contre il y a un autre point que personne n'évoque: la FAA certifie les avions américains et a autorité sur les USA. L'OACI régente l'aviation au niveau mondial. Le fait qu'un de ses membres (en l’occurrence la FAA) certifie l'avion implique-t-il nécessairement que celui-ci soit autorisé à voler partout dans le monde? Les autorités locales ont-elles la possibilité d'examiner le dossier de certification voire de mettre un véto? Après c'est clair qu'il n'est pas certain qu'un pays tel que l'Ethiopie ait les moyens techniques et financiers pour effectuer ces vérifications. On rappellera quand même que l'avion a été interdit de vol partout dans le monde avant que la FAA ne le fasse donc il y a une marge de manœuvre mais laquelle?
      1  0

  16. #36
    Rédacteur/Modérateur
    Avatar de andry.aime
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2007
    Messages
    8 302
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Ile Maurice

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2007
    Messages : 8 302
    Points : 14 430
    Points
    14 430
    Par défaut
    Etats-Unis: atterrissage d'urgence d'un Boeing 737 MAX lors d'un convoyage
    Peut-être que c'est un simple problème isolé pour l'avion concerné mais ça va faire mal à Boeing. J’espère qu'ils ne vont pas mettre ça sur le dos de Poutine.
      2  0

  17. #37
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    5 834
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Doubs (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 5 834
    Points : 8 693
    Points
    8 693
    Par défaut
    Boeing 737 Max. Crash de Lion Air : les pilotes ont appuyé plusieurs fois sur le bon bouton, mais…
    C’était le bon bouton, donc. Celui qui est destiné à désactiver le logiciel MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System, Système d’amélioration des caractéristiques de manœuvrabilité), qui force l’avion à plonger vers l’avant. Logiciel qui s’est déclenché sur la foi de fausses informations, laissant à penser que l’avion est en perte de vitesse, qu’il va décrocher et tomber comme une pierre. Pour rattraper la portance, il faut prendre de la vitesse. Donc piquer.

    Pourquoi cet interrupteur, activé plus d’une douzaine de fois par les pilotes, est-il resté sans effet ? Parce que la procédure complète impose trois autres actions, rapportent le New York Times et Business Insider. Ce que les pilotes ignoraient. Ceux de Lion Air, tout comme ceux du vol d’Ethiopian Airlines, lors du crash similaire survenu le 10 mars.

    L’enregistrement audio du cockpit indique que, pendant les neuf dernières minutes du vol, avant le crash, le copilote de Lion Air a essayé de trouver la solution dans le manuel d’instruction de l’appareil – en vain.
    R.I.P Keith Flint 1969 - 2019
    ***** **** **** **** ***** ****** !
      0  0

  18. #38
    Membre habitué
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2010
    Messages
    146
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2010
    Messages : 146
    Points : 165
    Points
    165
    Par défaut
    Voilà, là cela a le mérite d'être clair. C'est l'incompétence des pilotes qui est en cause. Ignorer le fonctionnement n'est pas une excuse (c'est comme ignorer la loi). Ils ont été formés, donc s'ils ne savent pas comment réagir dans une situation, ils sont donc responsables du génocide des passagers. Ils doivent être jugés de manière posthume pour crime contre l'humanité.
      0  10

  19. #39
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    5 834
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Doubs (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 5 834
    Points : 8 693
    Points
    8 693
    Par défaut
    Citation Envoyé par Fleur en plastique Voir le message
    Ils ont été formés
    Je crois que la compagnie n'a pas payé cette formation spécifique. Ou Boeing ne l'a pas proposé, ou quelque chose comme ça.
    Mais en gros les pilotes n'avaient jamais vu cette situation.
    Citation Envoyé par andry.aime Voir le message
    Faux, Boeing savait que la formation était coûteux, et que pour appâter les clients, il disait que ce n'était pas nécessaire. Pour ne pas se montrer coupable, on nous sort: "Boeing jugeait que des formations n'étaient pas nécessaire" (Comme je le disais plus haut).
    Ce problème est arrivé à d'autres pilotes qui ont eu réussi à réaliser la manœuvre correctement.

    Boeing doit faire des efforts sur la formation et sur le mode d'emploi.
    R.I.P Keith Flint 1969 - 2019
    ***** **** **** **** ***** ****** !
      0  0

  20. #40
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mars 2017
    Messages
    1 015
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Madagascar

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2017
    Messages : 1 015
    Points : 27 912
    Points
    27 912
    Par défaut Boeing lève le voile sur les mises à jour logicielles qui cible le système de vol de ses 737 MAX
    Boeing lève le voile sur les mises à jour logicielles qui cible le système de vol de ses 737 MAX
    À quoi faut-il s’attendre ?

    Les réactions et annonces du fabricant américain d’avions Boeing sont minutieusement scrutées par l’ensemble des parties prenantes de l’industrie aéronautique et le grand public depuis la survenue à quelques mois d’intervalle de deux crashs mortels impliquant un modèle d’avion spécifique produit par l’avionneur américain qui ont fait 346 morts au total.

    Il faut dire que Boeing se trouve dans une position assez délicate en ce moment : le système de vol de son 737 MAX est mis en cause dans les deux catastrophes aériennes (en Indonésie et en Éthiopie) qui ont frappé la compagnie indonésienne Lion Air le 29 octobre 2018 et Ethipian Airlines le 10 mars 2019. Sans parler des soupçons de collusion entre Boeing et la FAA (Federal Aviation Administration) qui ont commencé à faire surface vu le temps qu’il a fallu à l’agence gouvernementale chargée de la réglementation et des contrôles concernant l’aviation civile aux États-Unis pour prendre les mesures de sécurité d’urgence qui s’imposaient. La lenteur de la réaction des autorités compétentes côté USA contrastait fortement avec celle des autorités chinoises et européennes qui ont rapidement décidé de clouer au sol tous les Boeing 737 MAX en raison des similitudes existant entre les deux tragédies précédemment citées.

    Hier, Boeing a lancé sa première grande offensive pour reconquérir la confiance du grand public et obtenir des régulateurs l’autorisation de faire voler à nouveau ses 737 MAX qui restent depuis la mi-mars interdits de vol. l’avionneur a réuni dans son fief de Renton à Seattle des journalistes, pilotes et dirigeants de compagnies aériennes afin de leur présenter les modifications tant attendues qu’il a apportées au système de vol de son 737 MAX. Boeing assure que l’implémentation de ces changements rendra le système de vol de son 737 MAX « plus solide », sans que cela sous-entende un éventuel défaut de conception initial de cet avion.

    Grâce à cette mise à jour logicielle, l’avionneur américain promet que le fonctionnement du MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System) sera plus transparent pour l’équipage et assure que les pilotes pourront plus facilement le contourner en cas de problème. Par ailleurs, la nouvelle mouture du logiciel devrait permettre au pilote d’établir rapidement un dysfonctionnement du MCAS grâce à un système d’alerte lumineux, baptisé « AOA disagree », indiquant que les deux capteurs d’angle d’attaque embarqués fournissent des données contradictoires. Ce système d’alerte lumineux sera dorénavant partie prenante du modèle de base de l’appareil et non plus facturé en option.

    Nom : 5aac2dfb6cd18.jpg
Affichages : 3310
Taille : 31,4 Ko

    Il faut rappeler que l’enquête préliminaire sur le crash du 737 MAX de la compagnie indonésienne Lion Air a permis de mettre en lumière un dysfonctionnement du système de stabilisation en vol qui doit permettre d’éviter un décrochage de l’avion, le MCAS. Le MCAS peut mettre l’avion en « piqué » lorsqu’il décroche afin de lui permettre de regagner de la vitesse. Ce système de surveillance et de contrôle utilise des capteurs d’angle d’attaque pour déterminer si l’avion est sur le point d’atteindre cette condition de décrochage et corriger sa trajectoire. Son dysfonctionnement peut, à l’inverse, causer le décrochage et le crash d’un avion.

    Malgré le fait que le 737 MAX dispose de plusieurs capteurs d’angle d’attaque pour les besoins de redondance, le système MCAS ne se fiait jusqu’à présent qu’aux relevés fournis par un seul capteur pour son fonctionnement, même si les données fournies par ce dernier s’avéraient erronées. Comme le MCAS ne reposait que sur l’un des capteurs d’angle d’attaque de l’aéronef, les indicateurs d’angle d’attaque et lumineux vendus en option auraient permis aux pilotes des avions disparus de se rendre compte de la défaillance du système MCAS, de procéder à sa désactivation et d’éviter le pire. Mais ces deux systèmes de sécurité étaient vendus en option par Boeing et de nombreuses compagnies aériennes n’ont pas forcément jugé utile de les intégrer lors de leurs achats puisque les organismes de réglementation ne les exigent pas.

    La ministre américaine des Transports Elaine Chao a demandé à Boeing pourquoi la compagnie avait fait le choix de faire passer des dispositifs de sécurité cruciaux, en l’occurrence les indicateurs d’angle d’attaque et lumineux vendus en option, comme des équipements optionnels sur son meilleur avion en termes de ventes, alors qu’ils auraient vraisemblablement permis d’éviter la catastrophe. Boeing s’est défendu en assurant : « la procédure que nous observons avec les régulateurs sur la conception des avions a toujours conduit à des appareils plus sûrs ».

    D’après Boeing, la nouvelle version du logiciel a été soumise plus tôt cette année « à des centaines d’heures d’analyses, de tests en laboratoire, de vérifications dans un simulateur de vol et à deux vols d’essai, y compris un vol de certification avec des représentants de la FAA à bord comme observateurs ». En parallèle, un porte-parole de la FAA a déclaré à Reuters que son agence n’avait pas encore examiné ou certifié la mise à jour du logiciel. De plus, comme l'a rapporté Reuters, le responsable de la FAA doit déclarer devant la commission sénatoriale du Commerce que le Boeing 737 MAX sera de nouveau autorisé à voler « seulement lorsque l'analyse des faits et des données techniques par la FAA indiquera que c'est approprié ».

    Cela n’empêche pas Boeing d’affirmer que cette mise à jour devrait permettre de « réduire la charge de travail de l’équipage dans des situations anormales et d’empêcher le MCAS de s’activer à cause de données erronées ». La société a également prévu de mieux former les pilotes de ligne aux subtilités du MCAS et du 737 MAX. La balle est désormais dans le camp des autorités de régulation, y compris la FAA, qui doivent examiner ces modifications avant de les certifier, de les invalider ou d’exiger des révisions.

    Signalons au passage que la FAA, l’organisme chargé de donner son feu vert à tout ce qui vole aux États-Unis - celui-là même qui jusque-là servait de référence dans une bonne partie du monde, avait délégué une partie du travail de certification du 737 MAX à Boeing. Il serait donc logique de dire que la FAA est d’une certaine manière impliquée dans l’approbation du MCAS de première génération du 737 MAX.

    L’Allied Pilots Association qui représente les pilotes de l’American Airlines Group s’est dite satisfaite des progrès réalisés par Boeing. Toutefois, elle a averti que le processus de certification ne devait pas être précipité. Elle préconise une réévaluation et une révision complètes des solutions qui sont ou seront apportées au Boeing 737 MAX en tenant compte de toute information supplémentaire provenant de l’enquête en cours sur le second crash d’Ethiopian Airlines.

    Source : Reuters

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Voir aussi

    Boeing étudie la possibilité de remplacer ses pilotes par l'intelligence artificielle dans ses vols commerciaux
    Un bogue informatique avait contraint le Boeing 787 à être redémarré tous les 248 jours pour éviter une interruption totale du système électrique
    Elles n'avaient pas acheté les DLC : les dispositifs de sécurité vendus en option par Boeing qui auraient permis d'éviter le crash des Boeing 737 MAX
    Les régulateurs ont « provisoirement approuvé » un correctif logiciel pour le Boeing 737 Max qui améliorera le système de prévention des décrochages
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités
      7  0

Discussions similaires

  1. Déploiement de mise à jour
    Par mexong dans le forum EDI/Outils
    Réponses: 3
    Dernier message: 02/06/2012, 16h59
  2. Réponses: 11
    Dernier message: 14/10/2008, 16h34
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 18/02/2008, 14h39
  4. [WB10] Déploiement depuis mise à jour 40k
    Par kwakly dans le forum WebDev
    Réponses: 6
    Dernier message: 18/07/2007, 16h02
  5. Réponses: 7
    Dernier message: 16/06/2007, 12h03

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo