Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #141
    Membre du Club
    Inscrit en
    mai 2008
    Messages
    40
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : mai 2008
    Messages : 40
    Points : 60
    Points
    60
    Par défaut
    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    La seconde guerre commence en juillet 1937 avec l'invasion de la Chine par le Japon, c'est le théâtre asiatique. Qui comprend la moitié des pertes militaires et civiles, principalement chinoises, indiennes, japonaise, indonésienne et vietnamienne (donc française) et j'en passe. Monsieur Hitler n'est en rien responsable de ces 30 millions de morts, ...
    Merci pour ces précisions qui permettentt de relativiser un peu les choses. Informatique option histoire, je suppose Ah oui, et j'oubliais, merci pour les autoroutes

    ... et prétendre le contraire est autant contraire à l'histoire que de raconter que les américains l'ont gagné, cette guerre
    Effectivement, les européens se sont demmerdés tous seuls pour la perdre...

  2. #142
    Membre éclairé Avatar de viper1094
    Homme Profil pro
    Lycéen
    Inscrit en
    mai 2019
    Messages
    568
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Lycéen

    Informations forums :
    Inscription : mai 2019
    Messages : 568
    Points : 892
    Points
    892
    Par défaut
    Citation Envoyé par PomFritz Voir le message
    Effectivement, les européens se sont demmerdés tous seuls pour la perdre...
    (Comme des) en beauté !
    ( faut le dire avec un accent allemand de merde pour comprendre le jeu de mot
    "C'est d'un ennui…"

    Shikamaru Nara

  3. #143
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Développeur backend junior - Symfony
    Inscrit en
    janvier 2018
    Messages
    291
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 25
    Localisation : France, Aisne (Picardie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur backend junior - Symfony
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2018
    Messages : 291
    Points : 669
    Points
    669
    Par défaut
    Citation Envoyé par PomFritz Voir le message
    Merci pour ces précisions qui permettentt de relativiser un peu les choses. Informatique option histoire, je suppose Ah oui, et j'oubliais, merci pour les autoroutes

    Effectivement, les européens se sont demmerdés tous seuls pour la perdre...
    Alors, déjà : les 30 millions, de mémoire, c'est seulement en Europe. On a pas compté les Japonais parce que, tu vois, on se focalise que sur nous et c'est ... Pas mal ! Après, va savoir si ce chiffre concerne que l'Allemagne ou aussi les Bolcheviques aussi parce qu'ils en ont fait des choses aussi mais on en parle moins (va savoir pourquoi).

    Non, les autoroutes sont une initiative de la République de Weimar, pas du régime entre 1933 et 1945. Ils n'ont fait que finir les travaux entamés par l'État. L'Allemagne était le pays d'Europe a avoir le plus de kilomètres autoroutiers.

    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    La France n'avait pas ratifié la convention sur les réfugies, donc cela ne pose aucun souci légal de faire des apatrides. De toute façon, le droit international ne saurait être supérieur à nos intérêts et notre sécurité, surtout pour des types qui écrasent les gosses dans la rue à Nice et les décapitent en Syrie.

    Lehman Brother a fait faillite, Dexia a fait faillite, toutes les banques sont en quasi faillite ou ont perdu 90% de leur valeurs. Il n'y a que JP Morgan qui spéculait sur le cours des matières premières qui s'en soit sortie, ce que je ne cautionne pas forcément.
    Et on a mit personne en prison, ce qui est fort dommage. Sauf en Islande que monsieur Gordon Brown a classé ipso facto dans la liste des pays soutenant le terrorisme.

    L'Algérie a nationalisé le pétrole algérien après l'indépendance pour arroser les caciques du FLN, au nom du peuple (qui crève la faim). Je ne vois pas pourquoi nous devrions apprécier cela non plus, alors que ce pétrole pouvait arroser nos pourris.
    Au Vénézuéla, il n'y avait que Goodyear, mais les USA n'aiment pas voir des régime socialistes à leur porte .. tout comme nous n'aimons pas voir des régimes soutenus par les chinois ou les israéliens en Afrique. Surtout quand ils bombardent nos hommes (coucou Bagbo).

    Fonds souverrain et réinvestissement dans l'appareil productif pour ne pas dépendre de l'étranger.
    Je n'ai pas dit que le droit international est supérieur au droit national, juste qu'il encadre les lois de façon uniforme entre les pays. On fait comment, concrètement, pour juger un mec sans nationalité ? Il dépend de quels lois ? Hm ? Parce qu'en principe, de ce que je sais, on doit se baser sur les lois liées à la nationalité, sauf cas spécifique.

    On a rien à faire en Syrie comme au Moyen-Orient, c'est un problème qu'il faut qu'ils règlent entre eux et nous ne devons pas intervenir militairement et pourquoi ? Je vous invite à étudier l'Histoire de la zone quand les Occidentaux étaient présent (l'Allemagne est pas allé en Libye à cause de l'Afrika Korps de la IIe Guerre Mondiale).

    Ils ont autant de droit que vous ai moi, même s'ils sont coupables des pires atrocités, ils ont le droit à un procès équitable (même si on sait qu'ils sont coupables et qu'ils méritent la peine maximale), sinon on est plus dans un État de Droit mais dans une dictature.

    Pourtant, ça existe les prisons pour "col blanc" mais à moins d'avoir fait une fraude importante, jamais ils n'iront en prison et pourquoi ? Parce que la loi ne dit pas que provoquer une crise monétaire mondiale peut être juridiquement punissable. Alors oui, certains le méritent, mais ce n'est pas pour rien que les lois existent.

    Pour l'Algérie, on a rien dit parce que c'était pas vraiment le moment de l'ouvrir. On a vécu et on continue, pour une partie de la population (en particulier ceux qui ont connu l'Algérie comme département français) à vivre mal la chose car bon ... C'était la "métropole". On peut aussi parler du terrain d'essai nucléaire qu'on a du leur laisser lors de l'indépendance et qui nous a légèrement mis mal ... Bref.

    En effet, il y a ce fait mais je ne pense que ce soit le plus gros problème aux yeux de l'Oncle Sam d'avoir un pays socialiste à côté de lui. Même si parfois, ils ont un comportement digne de la Guerre Froide, ils ont évolué, sur certains points.

    Oui enfin, la politique française va plutôt dans le sens d'Israël que des peuples oppressés au Moyen-Orient (coucou la Cisjordanie et Gaza, bonjour la guerre civile de 1949 et la naissance ILLÉGALE d'Israël). Mais c'est pas grave, il vaut mieux laisser seulement un pays de dingues qu'est Israël seul détenteur de la bombe atomique dans le secteur alors que l'Iran a plus de légitimité et de respect que ces gens !

    Oui enfin, les fonds souverains investissent aussi beaucoup à l'étranger, notamment dans les sociétés et les biens immobiliers.

  4. #144
    Membre du Club
    Inscrit en
    mai 2008
    Messages
    40
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : mai 2008
    Messages : 40
    Points : 60
    Points
    60
    Par défaut
    Dois-je expliquer que le but de ma remarque était d'en finir avec ces discussions de bistrot sur les chiffres et qui a imaginé la 1ère autoroute (voir précédemment dans ce thread)?

  5. #145
    Membre extrêmement actif Avatar de ddoumeche
    Homme Profil pro
    Ingénieur recherche et développement
    Inscrit en
    octobre 2007
    Messages
    1 170
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Singapour

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur recherche et développement

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2007
    Messages : 1 170
    Points : 2 144
    Points
    2 144
    Par défaut
    Citation Envoyé par NBoulfroy Voir le message
    Je n'ai pas dit que le droit international est supérieur au droit national, juste qu'il encadre les lois de façon uniforme entre les pays. On fait comment, concrètement, pour juger un mec sans nationalité ? Il dépend de quels lois ? Hm ? Parce qu'en principe, de ce que je sais, on doit se baser sur les lois liées à la nationalité, sauf cas spécifique.
    Quand tu dis, "on doit se baser sur les lois liées à la nationalité" d'où cela vient-il ? es-tu encarté à LFI ?
    Et bien quand un étudiant japonais tue une étudiante néerlandaise en France, on le juge selon les lois françaises quitte à ce que son avocat arrive à le tirer d'affaire. Apatride ou pas apatride.

    Citation Envoyé par NBoulfroy Voir le message
    On a rien à faire en Syrie comme au Moyen-Orient, c'est un problème qu'il faut qu'ils règlent entre eux et nous ne devons pas intervenir militairement et pourquoi ? Je vous invite à étudier l'Histoire de la zone quand les Occidentaux étaient présent (l'Allemagne est pas allé en Libye à cause de l'Afrika Korps de la IIe Guerre Mondiale).
    Je ne saisi pas le rapport.

    Citation Envoyé par NBoulfroy Voir le message
    Ils ont autant de droit que vous ai moi, même s'ils sont coupables des pires atrocités, ils ont le droit à un procès équitable (même si on sait qu'ils sont coupables et qu'ils méritent la peine maximale), sinon on est plus dans un État de Droit mais dans une dictature.
    Tous les membres de la division Charlemagne remis à la France en 1944-1945 ont été immédiatement fusillés, normal pour des animaux qui brûlaient les gens dans les églises. Un procès équitable ? allons dire cela aux autochtones, ils te montreront ce dont ces animaux sont capables.
    France qui a par ailleurs a largement soutenu les 50 nuances de djihadisme, pourquoi n'a t-elle pas demandé ce qu'on fasse un procès équitable aux victimes de ces gens là ? Pourquoi ne pas se préoccuper des droits de l'homme des khmers rouges ?


    Citation Envoyé par NBoulfroy Voir le message
    Oui enfin, la politique française va plutôt dans le sens d'Israël que des peuples oppressés au Moyen-Orient (coucou la Cisjordanie et Gaza, bonjour la guerre civile de 1949 et la naissance ILLÉGALE d'Israël). Mais c'est pas grave, il vaut mieux laisser seulement un pays de dingues qu'est Israël seul détenteur de la bombe atomique dans le secteur alors que l'Iran a plus de légitimité et de respect que ces gens !
    Quel rapport ?

  6. #146
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    884
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 884
    Points : 24 826
    Points
    24 826
    Par défaut Seulement 5 % des Américains font confiance à Libra, la cryptomonnaie de Facebook
    Seulement 5 % des Américains font confiance à Libra, la cryptomonnaie de Facebook,
    selon une enquête de CivicScience

    Il y a un peu plus d’un mois déjà que Facebook a officiellement lancé Libra, une nouvelle cryptomonnaie censée permettre d'acheter des biens et services ou d'envoyer de l'argent aussi facilement qu'un message instantané. L’entreprise étant en proie à de multiples accusations en matière de confidentialité, de violation de vie privée et antitrust, la monnaie numérique Libra a vite fait elle aussi d’être soumise à de nombreux examens par les régulateurs. Ainsi, selon les résultats d’une enquête rendue publique la semaine passée par CivicScience, les Américains seraient très peu intéressés par Libra de Facebook.

    Facebook a officiellement annoncé Libra dans la seconde moitié du mois de juin avec l’ambition de permettre à tout individu d’avoir accès aux services financiers de base. Mais les inquiétudes se sont très vite fait ressentir à propos de Libra et Facebook a été contraint d’arrêter, un mois plus tard, le développement de sa cryptomonnaie en attendant que les doutes des régulateurs se dissipent. Si les inquiétudes des régulateurs sont aussi élevées, quand est-il des utilisateurs du réseau social lui-même ou des Américains en général ?

    En s'attaquant au domaine des cryptomonnaies, Facebook se lance un défi de taille, tant il fait lui-même l'objet d'une grave crise de confiance après une série de scandales autour de sa gestion des données personnelles. CivicScience, un cabinet d’étude de marché et de collecte d’opinions du public, s’est penché sur la question et a mené une enquête afin de connaître l'avis et le niveau de confiance que les Américains sont prêts à accorder à Libra de Facebook. En effet, CivicScience a examiné l'intérêt général et les préoccupations du public concernant Libra dès l'annonce de la monnaie virtuelle.

    Nom : z1.png
Affichages : 1613
Taille : 35,6 Ko

    Dans une enquête menée auprès de 1799 citoyens américains, à peine 5 % au total ont exprimé un intérêt quelconque pour la monnaie numérique proposée par Facebook. « Dans quelle mesure êtes-vous intéressés par la nouvelle cryptomonnaie Libra de Facebook et par son portefeuille numérique ? », voilà la question à laquelle CivicScience a cherché une réponses dans un premier temps. À cet effet, le graphe présenté par CivicScience montre que seulement 2 % des répondants sont vraiment intéressant par la cryptomonnaie Libra de Facebook, 3 % sont légèrement intéressés et 10 % ont déclaré qu’ils ne sont sûrs de rien.

    Enfin, une grande partie (86 %) des répondants de cette première phase de l’enquête ont déclaré ne pas être du tout intéressés par la cryptomonnaie Libra de Facebook. De plus, dans cet échantillon d’étude, CivicScience a constaté que parmi les 2 % qui sont véritablement intéressés par Libra, les jeunes de 18 à 24 ans étaient les plus nombreux. Le cabinet d’étude a également remarqué que dans l’ensemble de l’échantillon, la majorité des Américains ne fait pas du tout confiance à Facebook. De cette façon, les experts s’accordent à dire que Libra et Facebook sont un excellent exemple de mauvaise réputation.

    Dans un autre cas, CivicScience a mené une autre enquête en juillet visant à connaître la popularité des différentes cryptomonnaies auprès des citoyens américains. L'enquête réalisée auprès de plus de 2100 adultes a révélé que la majorité des Américains (79 %) ont déjà entendu parler du Bitcoin ou d’autres cryptomonnaies, telles que Litecoin, Ethereum ou Ripple. Globalement, 6 % des personnes interrogées ont confirmé qu’ils ont déjà investi dans une cryptomonnaie. Parmi ces personnes, 3 % d’entre elles ont déclaré qu’ils ont investi et aiment bien cela, tandis que 3 % ont déclaré avoir investi, mais n’aiment pas les cryptomonnaies.

    Nom : z2.png
Affichages : 1539
Taille : 55,7 Ko

    Pour ceux qui restent dans cet échantillon, 7 % des répondants ont déclaré qu’ils n’ont pas investi dans une quelconque cryptomonnaie, mais qu'ils envisagent de le faire d’ici les prochaines années. Cependant, environ 66 % des répondants ont déclaré à CivicScience qu’ils n’ont pas investi dans une cryptomonnaie et n’ont pas envie de le faire dans les prochaines années. Enfin dans cette phase de l’enquête, ils sont environ 21 % à avoir déclaré qu’ils n’ont jamais entendu parler des cryptomonnaies ni du Bitcoin, qui est pourtant la cryptomonnaie la plus connue.

    D’après CivicScience, les résultats des enquêtes qui cherchent à déterminer la cote de popularité de cryptomonnaie aux États-Unis varient. Par exemple, un récent sondage de Harris Poll portant sur un échantillon similaire a révélé que 11 % de la population adulte américaine possédait des Bitcoins. Une autre enquête menée en 2018 a montré que moins de 8 % des Américains possédaient des cryptomonnaies. Néanmoins, CivicScience a fait remarquer que malgré le faible pourcentage global d'investisseurs en cryptomonnaie, le marché est en croissance et dépasse les 200 milliards de dollars.

    Actuellement, un Bitcoin se négocie à plus de 10 000 dollars. Libra de Facebook pourra-t-elle faire face au Bitcoin ? Selon CivicScience, les enquêtes montrent un intérêt plus général pour la première des cryptomonnaie, avec 7 % d’investisseurs, par rapport à Libra. Selon le cabinet d’étude, la différence réside peut-être dans l'utilisation prévue. Ainsi, l’étude a montré que la principale raison qui motive les gens à investir dans les cryptomonnaies aux États-Unis était l’investissement à long terme et non l’utilisation comme monnaie réelle. Cela a été suivi d'investissements à court terme.

    Si l’on se réfère au Livre blanc déposé par Facebook à propos de Libra et de Calibra, il est mentionné que la monnaie vise à rendre les achats de biens et services aussi faciles que le fait d’envoyer un message. En d’autres termes, Libra est une cryptomonnaie qui est censée permettre d'acheter des biens et services ou d'envoyer de l'argent aussi facilement qu'un message instantané.

    Libra veut faciliter ces aspects de la vie à ceux qui vivent dans les pays en développement avec un accès limité ou inexistant à la banque et soumis à des frais élevés pour leurs transactions financières. Si le Bitcoin et de nombreuses autres cryptodevises ne sont pas réglementés par des tiers et doivent être libérés dans la sphère numérique par « extraction », ce n'est pas le cas de Libra. En comparaison, même si elle utilise toujours la technologie blockchain pour sécuriser les transactions, Libra sera supervisée par la Libra Association qui est composée de plusieurs membres fondateurs autres que Facebook/Calibra, notamment PayPal, Mastercard, eBay et Uber, pour n'en nommer que quelques-uns.

    En outre, Libra est soutenue par un panier de devises et de fonds mondiaux. Selon CivicScience, bien que cela puisse réduire la volatilité sauvage qui a rendu les cryptomonnaies difficiles à traiter, cela éloigne également l'attrait non réglementé et spéculatif de la cryptomonnaie. De plus, compte tenu des antécédents de Facebook en matière de protection de la vie privée, il n’est pas surprenant de constater que la majorité des personnes interrogées n’ont pas confiance en Facebook en ce qui concerne leurs informations et données personnelles. Cela pourrait considérablement jouer dans l'adoption de Libra.

    Nom : z3.png
Affichages : 1478
Taille : 40,3 Ko

    S'agissant de la confiance en Libra et de son porte-monnaie numérique, le sondage a révélé que 40 % des personnes interrogées font très peu confiance à Libra qu’à Bitcoin et les autres monnaies cryptographiques similaires. Seuls 2 % sont prêts à accorder un minimum de confiance à Libra. Il est également intéressant de noter que, même si moins de 10 % des personnes interrogées ont investi dans une cryptomonnaie, un pourcentage significatif se sent moins confiant envers Libra de Facebook qu’envers le Bitcoin ou d'autres monnaies numériques.

    Selon le cabinet, davantage de recherches sont nécessaires pour découvrir pourquoi les gens ressentent cela, mais si les données sont un prédicteur, les fondateurs de Libra ont du travail à faire s'ils veulent gagner plus de 5 % du public américain. Ajoutez à cela des représentants du gouvernement qui s’emploient à mettre fin à l’opération pour diverses raisons. « Comme lors de la première apparition mystérieuse du Bitcoin il y a dix ans et de la ruée vers l'or de la cryptomonnaie, personne ne sait vraiment à quoi s'attendre lorsque certaines des plus grandes entreprises du monde collaborent pour créer leur propre version », a conclu CivicScience.

    Source : CivicScience

    Et vous ?

    Que pensez-vous des résultats de cette enquête ?
    Libra pourra-t-il un jour gagner la confiance des utilisateurs selon vous ?

    Voir aussi

    Libra : la nouvelle cryptomonnaie de Facebook basée sur la blockchain avec son propre portefeuille numérique. Un Bitcoin-killer ?

    Libra : Facebook renonce à sa vision ambitieuse sur la cryptomonnaie, suite aux pressions des régulateurs

    Cryptomonnaies : Trump s'en prend au Bitcoin et à la Libra de Facebook et exige qu'ils soient soumis à la réglementation bancaire
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  7. #147
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    884
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 884
    Points : 24 826
    Points
    24 826
    Par défaut L'association Libra sollicite une licence en Suisse pour tenter de s'intégrer comme un moyen de paiement
    L'association Libra sollicite une licence en Suisse
    pour tenter de s'intégrer comme un moyen de paiement dans le pays

    L'association Libra a annoncé aujourd’hui dans un communiqué qu’elle s’apprête à solliciter une autorisation en Suisse pour que Libra soit utilisée comme un moyen de paiement dans le pays. Selon la rumeur, cela n’a rien d’étonnant, car l'association Libra est basée à Genève, un centre mondial de la diplomatie et du secteur bancaire. Selon Reuters, la FINMA, l’autorité fédérale de surveillance des marchés financiers de la Suisse, a confirmé avoir reçu une demande de l’association pour évaluer ce projet de cryptomonnaie au regard du droit suisse de la surveillance.

    Libra est la nouvelle cryptomonnaie de Facebook basée sur la technologie de la blockchain et disposant de son propre portefeuille numérique. Libra est une cryptomonnaie censée permettre d'acheter des biens ou d'envoyer de l'argent aussi facilement qu'un message instantané. Facebook l’a présentée en juin 2019, avec la participation de 28 autres sociétés des secteurs de la finance, du commerce électronique, des technologies et des télécommunications. Ensemble, elles forment l'association Libra, qui doit garantir l’évolution de la monnaie.

    Aujourd'hui, l'association a annoncé son intention de solliciter une licence en Suisse pour utiliser Libra en tant que moyen de paiement dans le pays. « Grâce à un cadre réglementaire neutre sur le plan technologique ainsi qu'une réglementation claire sur les business modèles basés sur la blockchain, la Suisse offre une voie d'innovation responsable en matière de services financiers, en harmonie avec les normes financières mondiales et une surveillance rigoureuse », a déclaré l’association un peu plus tôt dans la journée dans un communiqué.

    « Nous avons engagé un dialogue constructif avec la FINMA et nous pensons qu'il est réaliste qu'un réseau blockchain open source puisse devenir un système de paiement régulé, sécurisé et avec peu de friction », a ajouté l'association. L’association n’a pas apporté d’autres clarifications sur sa déclaration, mais cette demande auprès des autorités suisses pourrait viser à la fois à clarifier le statut réglementaire de l'association Libra et celui de la Libra elle-même. La FINMA a confirmé avoir reçu une demande de l'association Libra.

    Nom : libra-finma-810x476.jpg
Affichages : 1076
Taille : 21,7 Ko

    Depuis son lancement, le projet de cryptomonnaie de Facebook s’est heurté à de violentes critiques de la part de plusieurs gouvernements dans le monde. En France comme aux États-Unis, les questions liées à la sécurité des utilisateurs potentiels de la monnaie numérique de Facebook se sont multipliées, ce qui a poussé l’entreprise [URL="https://www.developpez.com/actu/270591/"]a marqué[URL] une pause dans l’aboutissement de son projet dès le mois de juillet 2019. Pour le gouvernement français, les conditions nécessaires pour que Libra soit acceptée comme monnaie dans le pays ne sont pas encore remplies, Facebook devra encore y travailler.

    « Aujourd'hui, les conditions ne sont pas réunies pour que cette monnaie proposée par Facebook aille de l'avant », a déclaré Bruno Le Maire, ministre français de l’Économie, peu avant le début d'une réunion avec ses homologues du G7 à Chantilly, au nord de Paris. Dans le même temps, du côté des États-Unis, Trump s’en est également pris à Libra et aux cryptomonnaies en général. Trump a demandé à ces entreprises de rechercher une charte bancaire et de se soumettre à la réglementation américaine et mondiale si elles souhaitaient « devenir une banque ».

    Quelques jours après ces déclarations, David Marcus, entrepreneur américain et directeur du projet de cryptomonnaie Libra de Facebook, en comparaison devant un comité du Congrès américain, s’est présenté avec un message simple : « Facebook sait que les décideurs sont préoccupés par le projet Libra et qu'il ne fera pas avancer le projet tant que leurs préoccupations ne seront pas résolues ». Contrairement à sa vision initiale, cela semblait annoncer un changement radical dans la conception de la cryptomonnaie Libra par Facebook.

    Cette déclaration de David Marcus fait suite à la prise de position non seulement du président américain, mais également du président de la Réserve fédérale Jerome Powell. Lors d'une sortie, ce dernier avait déclaré aux législateurs que le plan de Facebook visant à créer une monnaie numérique appelée Libra ne pourrait pas aller de l'avant s'il ne répondait pas aux préoccupations concernant la confidentialité, le blanchiment d'argent, la protection des consommateurs et la stabilité financière. Mais désormais, Facebook compte tester son produit sur le marché suisse.

    En Suisse, l’autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) a confirmé avoir reçu une demande de l'association Libra pour évaluer ce projet de cryptomonnaie au regard du droit suisse de la surveillance. Selon le média britannique Reuters, il s’agit pour Libra de clarifier son statut réglementaire en vue d’obtenir une licence en tant que système de paiement dans le pays. Si la cryptomonnaie de Facebook réussit à s’intégrer comme un système de paiement en Suisse, les autres gouvernements reverront-ils leurs positions ?

    Il est encore trop tôt pour le dire. Néanmoins, pour les entreprises qui constituent l’association Libra (Visa Inc., Mastercard Inc., PayPal Holdings Inc., Uber Technologies Inc., etc.), les systèmes de paiements actuels sont très fragmentés et doivent donc être améliorés. La vision de Facebook est de placer Libra comme le candidat idéal pour faciliter les échanges économiques d’ici le premier semestre de 2020, mais ce plan risque d’être avorté. En effet, l’entreprise doit faire face d’une part à de nombreux scandales et crises et d’autre part à de nombreuses enquêtes et plaintes antitrust.

    Source : Reuters

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    S'il arrivait que la Suisse approuve Libra, les autres gouvernements reverraient-ils leurs positions ?

    Voir aussi

    « Les conditions ne sont pas remplies pour que la France accepte l'utilisation de Libra », a déclaré Bruno Le Maire

    Le président de la FED appelle Facebook à suspendre le projet Libra jusqu'à ce que les inquiétudes des régulateurs du marché financier se dissipent

    Libra : Facebook renonce à sa vision ambitieuse sur la cryptomonnaie, suite aux pressions des régulateurs

    Cryptomonnaies : Trump s'en prend au Bitcoin et à la Libra de Facebook et exige qu'ils soient soumis à la réglementation bancaire

    Libra : la nouvelle cryptomonnaie de Facebook basée sur la blockchain avec son propre portefeuille numérique. Un Bitcoin-killer ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  8. #148
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    août 2018
    Messages
    54
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 50
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux

    Informations forums :
    Inscription : août 2018
    Messages : 54
    Points : 99
    Points
    99
    Par défaut
    J'espère qu'on leur refusera cette licence. Ces crypto-monnaies émanant de groupes/entreprises privées et donc non gérées par des banques fédérales, devraient tout simplement être interdites.

    Quand aux autre monnaies électroniques "traditionnelles", elles consomment beaucoup trop de courant électrique à êtres générées, ce qui en va pas dans le sens du développement durable et de l’écologie... Et à mes yeux certaines d'entre elles s'associent plus à des jeux de l'avion qu'autre chose. De toute manière parier en bourse est assez immoral sur les bords.

  9. #149
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    février 2016
    Messages
    185
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Seine Saint Denis (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : février 2016
    Messages : 185
    Points : 409
    Points
    409
    Par défaut
    Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
    ce qui en va pas dans le sens du développement durable et de l’écologie...
    c'est toute la société thermo-industrielle qui ne va pas dans le sens du développement durable et écologique... Alors un peu de consommation en plus ou en moins... ne changera pas la pente générale du système.

  10. #150
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    août 2018
    Messages
    54
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 50
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux

    Informations forums :
    Inscription : août 2018
    Messages : 54
    Points : 99
    Points
    99
    Par défaut
    Citation Envoyé par mh-cbon Voir le message
    c'est toute la société thermo-industrielle qui ne va pas dans le sens du développement durable et écologique... Alors un peu de consommation en plus ou en moins... ne changera pas la pente générale du système.

    Y a ceux qui freinent quand ils se rendent compte qu'ils vont dans le mur, ceux qui accélèrent et ceux qui en font rien.

    En pareil cas, lorsque ta responsabilité ne se limite pas à toi même, il est criminel d'accélérer et irresponsable de fuir ses responsabilités.

  11. #151
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    5 843
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Doubs (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 5 843
    Points : 8 761
    Points
    8 761
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    S'il arrivait que la Suisse approuve Libra, les autres gouvernements reverraient-ils leurs positions ?
    Non car les gouvernements ont peur de cette monnaie.
    Ils pensent qu'elle pourrait devenir très populaire et devenir une alternative au dollar, à l'euro, etc.

    Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
    non gérées par des banques fédérales, devraient tout simplement être interdites.
    Là c'est géré par des grosses entreprises donc ça ne va pas. (ce n'est pas mieux qu'un état)
    Mais qu'une monnaie soit géré par personne ça peut-être très intéressant par contre.
    R.I.P Keith Flint 1969 - 2019
    ***** **** **** **** ***** ****** !

  12. #152
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    août 2018
    Messages
    54
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 50
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux

    Informations forums :
    Inscription : août 2018
    Messages : 54
    Points : 99
    Points
    99
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Non car les gouvernements ont peur de cette monnaie.
    Ils pensent qu'elle pourrait devenir très populaire et devenir une alternative au dollar, à l'euro, etc.


    Là c'est géré par des grosses entreprises donc ça ne va pas. (ce n'est pas mieux qu'un état)
    Mais qu'une monnaie soit géré par personne ça peut-être très intéressant par contre.
    Je ne pense pas qu'ils aient peur bien au contraire, ils sont hyper réalistes et anticipent à juste titre ce qui va se passer si ce type de monnaies se généralisent.

    Personnellement je suis de leur avis, je te conseille de lire cet article auquel j'adhère :

    https://www.24heures.ch/monde/europe...story/22844189

    Si on va au bout de ce genre de logique, on peut tout aussi bien remplacer d'autres services étatiques par des services privés dans les domaines de éducation, l'énergie, les transports, la santé, la défense, la politique, etc.

    Mais à ce moment on n'est plus vraiment dans des démocraties ou l'état veille au bien être de ses concitoyens... Sachant à quel point les pays qui adoptent ce genre de logique/politique en souffrent, personnellement je n'en veux pas !!!

  13. #153
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    5 843
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Doubs (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 5 843
    Points : 8 761
    Points
    8 761
    Par défaut
    Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
    Je ne pense pas qu'ils aient peur bien au contraire, ils sont hyper réalistes et anticipent à juste titre ce qui va se passer si ce type de monnaies se généralisent.
    Non mais là dans le contexte "peur" ça voulait dire qu'ils estiment que la souveraineté monétaire des États et la stabilité financière sont menacées.
    Ils sont convaincu que ça va forcément prendre, que la Libra sera un gros succès, alors que ça peut très bien faire un bide.
    Pour le moment aucun consommateur n'a envie d'utiliser cette monnaie.

    Après c'est vrai que cette monnaie est soutenu par des grosses entreprises : MasterCard, Visa, PayPal, Uber, Lyft, Booking.com, Spotify, Free.

    Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
    Si on va au bout de ce genre de logique, on peut tout aussi bien remplacer d'autres services étatiques par des services privés dans les domaines de éducation, l'énergie, les transports, la santé, la défense, , la politique, etc.
    Hein ?
    C'est juste une monnaie, au lieu de payer en dollar les consommateurs pourront payer certains services en libra.

    Dans tous les pays il y a des écoles, des cliniques, des hôpitaux, des milices, privés...
    La BCE continuera d'imprimer des euros, la FED continuera d'imprimer des dollars, aucune nation ne va perdre son contrôle sur sa monnaie.

    La libra ne m'intéresse pas, mais je trouve ça marrant de voir comme les gouvernements s’inquiètent et pensent que ça va forcément avoir des conséquences catastrophiques, alors que si ça se trouve ce sera négligeable.
    Ce qui m'intéresse c'est les monnaies adossées à l'or, si tu peux l'échanger contre de l'or physique il n'y a pas de problème.
    R.I.P Keith Flint 1969 - 2019
    ***** **** **** **** ***** ****** !

  14. #154
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    août 2018
    Messages
    54
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 50
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux

    Informations forums :
    Inscription : août 2018
    Messages : 54
    Points : 99
    Points
    99
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Après c'est vrai que cette monnaie est soutenu par des grosses entreprises : MasterCard, Visa, PayPal, Uber, Lyft, Booking.com, Spotify, Free.
    Tiens je ne savais pas, quelle bande ploucs, ils doivent certainement attendre de voir ce qui va ressortir de tout ça pour potentiellement lancer leur propres crypto-monnaies monnaies...

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Hein ?
    C'est juste une monnaie, au lieu de payer en dollar les consommateurs pourront payer certains services en libra.
    Oui en enrichissant chaque fois un peu plus FB et leurs sous entités commerciales.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Dans tous les pays il y a des écoles, des cliniques, des hôpitaux, des milices, privés...
    La BCE continuera d'imprimer des euros, la FED continuera d'imprimer des dollars, aucune nation ne va perdre son contrôle sur sa monnaie.

    La libra ne m'intéresse pas, mais je trouve ça marrant de voir comme les gouvernements s’inquiètent et pensent que ça va forcément avoir des conséquences catastrophiques, alors que si ça se trouve ce sera négligeable.
    Ce qui m'intéresse c'est les monnaies adossées à l'or, si tu peux l'échanger contre de l'or physique il n'y a pas de problème.
    Oui les écoles privées sont réservées aux riches (aux USA les gens doivent s'endetter pour avoir la possibilité d'envoyer leurs enfants à l'université), les hôpitaux privés refusent les gens n'ayant pas d'assurance à la hauteur de leurs exigences (ils réfutent le serment d’Hippocrate), quand aux milices privées (y en a pas chez moi Dieu merci) elle massacrent des gens innocents par exemple en Amérique latine, etc...

    Ce genre de systèmes engendrent des disparités sociales et économiques dans le genre de la loi du plus fort versus le plus faible. Ils risquent de détruire des décennies de lutte sociale, d'effort pour voir un jour émerger des sociétés plus humaines où tout un chacun pourrait y trouver une place digne et acceptable...

    Cela se rapproche de la définition que l'on fait du capitalisme sauvage, du totalitarisme financier, soit quelque chose de vraiment pas bon à terme pour l'ensemble de la population et de l'environnement.

  15. #155
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    5 843
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Doubs (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 5 843
    Points : 8 761
    Points
    8 761
    Par défaut
    Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
    ils doivent certainement attendre de voir ce qui va ressortir de tout ça pour potentiellement lancer leur propres crypto-monnaies monnaies...
    Ils n'ont pas besoin d'investir dans le projet pour cela.
    Je pense qu'ils veulent juste des parts au cas où ça fonctionnerait.

    Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
    Oui les écoles privées sont réservées aux riches (aux USA les gens doivent s'endetter pour avoir la possibilité d'envoyer leurs enfants à l'université)
    Ouais d'ailleurs la dette des étudiants est énorme, ainsi que la dette des ménages, la datte des entreprises et la dette publique (l'économie va super mal aux USA).
    Des gens s'endettent à cause des cartes de crédits.

    Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
    les hôpitaux privés refusent les gens n'ayant pas d'assurance à la hauteur de leurs exigences (ils réfutent le serment d’Hippocrate)
    La France se fait privatiser de plus en plus, là c'est l'aéroport de Paris et la Française des Jeux, mais après la sécurité sociale, la caisse nationale d'assurance vieillesse, etc, vont disparaître.
    On va perdre des acquis sociaux. L'UE va s'américaniser.

    Citation Envoyé par phil995511 Voir le message
    quand aux milices privées
    Aux USA ils existe des armées privées, des mercenaires, comme Blackwater par exemple (qui est devenu Academi je crois).
    R.I.P Keith Flint 1969 - 2019
    ***** **** **** **** ***** ****** !

  16. #156
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    août 2018
    Messages
    54
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 50
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux

    Informations forums :
    Inscription : août 2018
    Messages : 54
    Points : 99
    Points
    99
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Ils n'ont pas besoin d'investir dans le projet pour cela.
    Je pense qu'ils veulent juste des parts au cas où ça fonctionnerait.


    Ouais d'ailleurs la dette des étudiants est énorme, ainsi que la dette des ménages, la datte des entreprises et la dette publique (l'économie va super mal aux USA).
    Des gens s'endettent à cause des cartes de crédits.


    La France se fait privatiser de plus en plus, là c'est l'aéroport de Paris et la Française des Jeux, mais après la sécurité sociale, la caisse nationale d'assurance vieillesse, etc, vont disparaître.
    On va perdre des acquis sociaux. L'UE va s'américaniser.


    Aux USA ils existe des armées privées, des mercenaires, comme Blackwater par exemple (qui est devenu Academi je crois).
    Les USA ne sont vraiment pas un modèle à suivre, je prie pour que cette pauvre France qui n'a jamais réussi à redresser son économie (pour d'obscures raisons) cesse de vouloir tout privatiser tel que tu le décris

  17. #157
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    5 843
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Doubs (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 5 843
    Points : 8 761
    Points
    8 761
    Par défaut
    Le problème vient des directives européennes.
    Est-il vrai que l'Europe veut forcer la France à privatiser 150 barrages hydroélectriques ?
    La France «dispose du deuxième parc hydroélectrique installé en Europe», d’après le ministère de la Transition énergétique. Il s’agit de la première source d’énergie renouvelable en France. L’Etat français est propriétaire des ouvrages qu’il a concédés après la guerre pour une durée de soixante-quinze ans en général. Nombre de ces concessions sont arrivées à échéance, sans faire l’objet d’une mise en concurrence contrairement à ce que demande l’article 106 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE). D’ici 2023, 150 concessions seront arrivées à échéance (sur 399). Bruxelles souhaiterait qu'ils puissent être confiés à des concurrents d'EDF.
    Désinfox : l’Europe impose-t-elle les privatisations ?
    Sinon, l’article 37 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne impose aux Etats d’ouvrir les monopoles publics à une forme de concurrence. C’est ce qui a conduit par exemple pour l’électricité à séparer la production de la distribution. Le monopole peut alors être conservé pour le contrôle des réseaux, à la fois stratégiques et coûteux en investissements, mais des opérateurs privés sont fondés à les exploiter commercialement pour diversifier l’offre.

    Gaz, téléphonie, transport ferroviaire ont ainsi connu cette libéralisation accompagnée d’une privatisation au travers de filiales ou par l’arrivée de capitaux privés.
    Si EDF a augmenté le prix du kWh c'est parce que l'UE la obligé pour favoriser la concurrence.
    L'augmentation de 5,9% des tarifs d'électricité d'EDF est-elle due à la concurrence ?
    «C’est simplement que les opérateurs alternatifs ont des problèmes d’accès au nucléaire parce qu’ils deviennent trop nombreux. Comme ils ont des problèmes d’accès au nucléaire, leurs coûts augmentent. Et comme il faut absolument faire vivre la concurrence, il faut absolument que le marché, que la concurrence survive. Alors la Commission de régulation de l’énergie décide d’augmenter le tarif réglementé d’EDF. En d’autres termes, on augmente les tarifs pour faire vivre la concurrence. C’est complètement fou.»
    R.I.P Keith Flint 1969 - 2019
    ***** **** **** **** ***** ****** !

  18. #158
    Membre expert
    Femme Profil pro
    Traductrice
    Inscrit en
    octobre 2015
    Messages
    650
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2015
    Messages : 650
    Points : 3 987
    Points
    3 987
    Par défaut
    Sinon, l’article 37 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne impose aux Etats d’ouvrir les monopoles publics à une forme de concurrence.
    Là, c'est quand même un sacré raccourci. Cet article 37 impose que les monopoles nationaux présentant un caractère commercial soient ouverts à la concurrence. On peut tout à fait faire valoir que l'électricité n'est pas vendue à des fins commerciale (enfin, on aurait pu si on n'avait pas privatisé de notre propre chef). Il me semble que c'est ce qu'ils ont fait dans certains pays (ou c'est sur l'eau peut-être ?).

  19. #159
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mars 2017
    Messages
    1 019
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Madagascar

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2017
    Messages : 1 019
    Points : 27 989
    Points
    27 989
    Par défaut Bruno Le Maire estime que la France ne peut autoriser le développement de Libra sur le sol européen
    Bruno Le Maire estime que la France ne peut autoriser le développement de Libra sur le sol européen
    Vu les risques systémiques que cela induit, notamment sur la souveraineté monétaire des États

    Au cours d’une conférence de l’OCDE consacrée aux défis des monnaies cryptographiques organisée récemment, Bruno Le Maire, l’actuel Ministre français de l’Économie et des Finances, a fait connaitre la position de l’administration Macron vis-à-vis des monnaies virtuelles en général et du projet Libra de Facebook en particulier en révélant l’hostilité de la France envers ce projet. Il a fait savoir que le gouvernement s’oppose fermement au développement de Libra au sein de l’Union européenne (UE).

    Nom : 106013651-1562846091590gettyimages-1160829510.jpeg
Affichages : 1126
Taille : 40,6 Ko

    Pour rappel, le projet Libra, une initiative de Facebook, a été officiellement lancé en juin dernier avec la participation de 28 autres grandes sociétés des secteurs de la finance, du commerce électronique, des technologies et des télécommunications. Facebook a présenté Libra comme une cryptomonnaie qui devrait à terme permettre à ses deux milliards d’utilisateurs d’acquérir des biens ou de transférer des fonds aussi facilement qu’un message instantané. Libra est censé apporter un nouveau moyen de paiement en dehors des circuits bancaires traditionnels et se veut la pierre angulaire d’un nouvel écosystème financier avec des transactions instantanées et peu coûteuses. Cette initiative de la firme de Menlo Park a attiré l’attention des décideurs au niveau mondial, en particulier des banquiers et politiciens, des « cryptosceptiques » pour la plupart.

    En juillet dernier, Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale des États-Unis (FED), a affirmé que « Libra soulève de nombreuses et sérieuses préoccupations en ce qui concerne la protection de la vie privée, le blanchiment d’argent, la protection des consommateurs et la stabilité financière » et ces inquiétudes doivent être traitées « en profondeur et publiquement avant d’aller de l’avant ». Le Maire semble partager l’opinion de Powell puisque dans son allocution, il a lui aussi insisté sur le fait que cette initiative comporte des « risques d’abus de position (...) des risques de souveraineté (...) et des risques pour les consommateurs et pour les entreprises ».

    Le Ministre ajoute que « Libra soulève aussi un risque systémique à partir du moment où il y a deux milliards de consommateurs. Toute défaillance dans le fonctionnement de cette monnaie, dans la gestion de ses réserves pourrait créer des désordres financiers considérables ». Il redoute en outre que la cryptomonnaie de Facebook se substitue à la monnaie nationale dans les pays où la devise est faible ou connait une forte dévaluation. D’après lui, les préoccupations sur Libra sont sérieuses et il est impossible, dans ces conditions, « d’autoriser le développement de Libra sur le sol européen ».

    Nom : 785.png
Affichages : 960
Taille : 155,7 Ko

    « Je ne vois pas pourquoi nous portons autant d’attention depuis des années à éviter toute utilisation d’une monnaie pour le blanchiment et pour la lutte contre le financement du terrorisme, et qu’une monnaie numérique comme Libra échapperait à ces obligations », a-t-il déclaré.

    Bruno Le Maire n’a toutefois pas précisé comment la France comptait s’y prendre pour empêcher le déploiement de Libra au sein de l’UE et de ses 28 États membres. Mais le Ministre a indiqué être en contact avec les dirigeants de la Banque centrale européenne dans l’optique de la création d’une « monnaie numérique publique » sous l’égide des institutions financières internationales.

    Source : Reuters

    Et vous ?

    Que pensez-vous de la nouvelle sortie médiatique du Ministre français ?
    Partagez-vous son point de vue dans le cadre du dossier Libra ?

    Voir aussi

    Un régulateur suisse présenté par Facebook comme garant de la protection de la vie privée sur Libra affirme ne pas être en contact avec l'entreprise
    Facebook aurait menti à propos de Libra ? Un expert de la blockchain en est convaincu, car c'est une cryptomonnaie centralisée dédiée aux plus riches
    L'association Libra sollicite une licence en Suisse pour tenter de s'intégrer comme un moyen de paiement dans le pays
    Libra : Facebook renonce à sa vision ambitieuse sur la cryptomonnaie, suite aux pressions des régulateurs
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  20. #160
    Membre averti
    Femme Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2012
    Messages
    100
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Italie

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2012
    Messages : 100
    Points : 351
    Points
    351
    Par défaut
    Libra n'est pas une solution et elle ne me plait pas mais par contre j'aime la peur des états enver cette monnaie

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 23/11/2017, 00h41
  2. Les bibliothèques de mathématiques et de calcul numérique
    Par ToTo13 dans le forum Mathématiques
    Réponses: 16
    Dernier message: 14/08/2013, 11h13
  3. Réponses: 7
    Dernier message: 15/09/2010, 01h58
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 20/02/2009, 10h08
  5. Convertir les noms de constantes Excel en valeurs numériques
    Par Martin_77 dans le forum Macros et VBA Excel
    Réponses: 4
    Dernier message: 31/07/2008, 09h12

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo