Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #201
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Analyste d'exploitation
    Inscrit en
    juillet 2018
    Messages
    973
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste d'exploitation

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2018
    Messages : 973
    Points : 3 193
    Points
    3 193
    Par défaut
    Citation Envoyé par super_navide Voir le message
    Dans starcaft c'est pareil l'ordinateur créé le mineret et le gaz vespene et les joueurs dans le system mine pour récupérer les ressources pour faire la guerre.
    Personne ne se pose de question sur comment l'ordi créé le minerai et le gaz vespene ...
    Notre system est pareil sauf qu'on ne fait pas la guerre , je précise car certain vont dire "et bien c'est super ton system il faut faire la guerre"
    Le mineret et le gas vespene c'est l'argent.
    Et il faudrait reconstruire les mines et le gaz vespene au bout d'un certain temps ....
    Ca dévient complètement HS mais apparemment, tu ne comprends pas non plus comment fonctionne les jeux auxquels tu joue...

    L'ordinateur ne créé pas de minerai ou de gaz, en tous cas pas pendant la partie. Ce n'est pas comparable à de l'argent, mais plutôt à des ressources naturelles qui sont déjà là en quantités limitées quand ta partie commence, et une fois que tu as extrait ton gisement, tu passe à un autre sur la carte, et quand tu as épuisé tous les gisements de la carte, bah y'a plus rien...

    Un peu comme il y a des ressources finies sur Terre, que l'on extrait, et qui ne se renouvelleront jamais.


    C'est bien de vouloir faire des comparatifs avec des jeux, mais d'une part, tu ne te base pas sur du serious gaming, mais des jeux lambda, et en plus, j'ai l'impression que tu pars un peu loin, sans vraiment comprendre ce qu'il se passe...


    Sinon, on devrait changer le monde pour mettre un système comme dans les mmorpg, qui ferait que quand je tue sanglier, ça me donne une armure ancienne valant plusieurs pièces d'or, comme ça, plus de problèmes d'argent. Bon, il faut encore faire des progrès niveau science, et réussir à créer une race de sanglier avec des grandes poches ou un sac à dos, mais je garde espoir...

    Sur ce, je laisse tomber cette discussion avec toi, car cela n'a plus grand chose à voir avec Libra et le reste. Bonne fin de journée.

  2. #202
    Nouveau Candidat au Club

    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2003
    Messages
    435
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 43
    Localisation : Afghanistan

    Informations forums :
    Inscription : juin 2003
    Messages : 435
    Points : 0
    Points
    0
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Dans Age Of Empires II si une partie dure trop longtemps il n'y a plus de pierre, plus d'or, plus de nourriture et plus d'arbre. Ce qui est réaliste, c'est comme ça qu'a fini de l'Île de Pâques.
    Là où ça devient n'importe quoi, c'est que tu peux gagner de l'or grâce à la route de commerce et avec cette or tu peux acheter du bois, de la nourriture et de la pierre. Dans la réalité la finance ne nous sauvera pas. Dans la vraie vie il y a l'équivalent des unités de commerce, qui créer de l'argent à partir du vent, ça s'appelle une banque centrale et la création d'or ça s'appelle "rachat de dette" avant c'était Quantitative Easing et les pros parlent de "planche à billet".
    c'est pour ça qu'il faut un contrôle , mais c'est quand même un bon exemple de création monétaire mais dans ce cas non controlé , encore que il faut deux joueurs et qu'il y ai une alliance.
    Cela permet des faire des parties sans fin , car les aliances et les trahison rééquilibre les forces , c'est pas le but dans un jeux on va pas jouer indéfiniment (koi que ça peut-être un concept .. ) mais dans la vie
    on veut que la société dure le plus longtemps possible.

  3. #203
    Membre habitué
    Profil pro
    developpeur
    Inscrit en
    septembre 2010
    Messages
    203
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : developpeur

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2010
    Messages : 203
    Points : 175
    Points
    175
    Par défaut Libra vous de choisir
    Quelle liberté ? Celle de la tutelle de a BCE ? :-)

  4. #204
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    6 004
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 6 004
    Points : 9 152
    Points
    9 152
    Par défaut
    Il y a des rumeurs comme quoi Visa, MasterCard, PayPal et Stripe se font mettre la pression par les organismes de réglementation, peut-être qu'ils ne vont pas rejoindre le projet Libra finalement.

    Le 14 Ocobtre une charte sera peut-être signé en Suisse.
    Keith Flint 1969 - 2019

  5. #205
    Expert éminent sénior Avatar de Uther
    Homme Profil pro
    Tourneur Fraiseur
    Inscrit en
    avril 2002
    Messages
    3 885
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Pyrénées Orientales (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Tourneur Fraiseur

    Informations forums :
    Inscription : avril 2002
    Messages : 3 885
    Points : 11 233
    Points
    11 233
    Par défaut
    C'est vrai qu'ils prennent leur distance, mais je ne pense pas qu'il y ait a chercher de complot. Le business de la monnaie actuelle est probablement bien plus rentable pour eux.

    S'ils sont entrés là dedans, c'est seulement pour ne pas se retrouver à la traine si jamais Libra décollait. Mais vu qu'il semble, de plus en plus, que le projet n'est pas en en bonne voie, ils préfèrent conforter les technologies en place qui marchent déjà très bien pour eux.

  6. #206
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    6 004
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 6 004
    Points : 9 152
    Points
    9 152
    Par défaut
    Ça ne leur coûterait pas trop cher de participer au projet.
    Keith Flint 1969 - 2019

  7. #207
    Nouveau Candidat au Club
    Homme Profil pro
    historien & product owner
    Inscrit en
    mai 2018
    Messages
    606
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 29
    Localisation : Algérie

    Informations professionnelles :
    Activité : historien & product owner

    Informations forums :
    Inscription : mai 2018
    Messages : 606
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Dans Age Of Empires II si une partie dure trop longtemps il n'y a plus de pierre, plus d'or, plus de nourriture et plus d'arbre. Ce qui est réaliste, c'est comme ça qu'a fini de l'Île de Pâques.
    Là où ça devient n'importe quoi, c'est que tu peux gagner de l'or grâce à la route de commerce et avec cette or tu peux acheter du bois, de la nourriture et de la pierre. Dans la réalité la finance ne nous sauvera pas. Dans la vraie vie il y a l'équivalent des unités de commerce, qui créer de l'argent à partir du vent, ça s'appelle une banque centrale et la création d'or ça s'appelle "rachat de dette" avant c'était Quantitative Easing et les pros parlent de "planche à billet".
    dans HOI4 on crée un max d'usine pour produire un max d'armement pour envahir le plus rapidement possible les petits pays voisins (belgique, france...) poir vite les piller pour pouvoir devenir plus fort que l'URSS l'envahir et ensuite bah c'est facile d'en finir avec les autres. Apres c'est la pais et l’harmonie entre tous les peuple puisqu'il en reste qu'un.

    L'industrie et la guerre nous sauvera comme elle l'a toujours fait par le passé pour sortir d'une crise. Plus c'est violent et meurtrier mieux c'est pour l'innovation et l'économie.
    Hate d’être ne guerre contre la chine et d'ne finir une bonne fois pour toute avec la crise économique et l'écologie. Car depuis la fin de la guerre froide on ne fait que des patchwork inefficace alors que la solution est pourtant juste sous nos yeux.

  8. #208
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mars 2017
    Messages
    1 052
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Madagascar

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2017
    Messages : 1 052
    Points : 28 741
    Points
    28 741
    Par défaut PayPal, Visa et Mastercard pourraient reconsidérer leur soutien au projet Libra de Facebook
    PayPal, Visa et Mastercard pourraient reconsidérer leur soutien au projet Libra de Facebook
    Pour éviter d’attirer vers eux l’attention des régulateurs financiers

    PayPal, Visa, MasterCard et d’autres partenaires financiers clés de Facebook dans le cadre du projet Libra pourraient reconsidérer leur implication dans cette initiative au vu de l’hostilité des régulateurs, gouvernements et institutions financières à l’échelle mondiale à l’égard de cette cryptomonnaie, ont récemment signalé le Wall Street Journal (WSJ), le Financial Times et Bloomberg, citant des proches de ce dossier.

    Nom : paypal-mastercard-visa.png
Affichages : 1655
Taille : 31,4 Ko

    Il semblerait que le Trésor américain ait envoyé des requêtes aux partenaires financiers de Facebook dans le cadre du projet Libra afin d’obtenir une revue complète de leurs programmes de lutte contre le blanchiment d’argent, alors que les services de paiements comme PayPal, Visa et MasterCard ne souhaitaient pas « voir l’attention des régulateurs déborder sur leurs affaires ».

    Les responsables de la Libra Association et les sponsors de Libra qui, apparemment, avaient pris un engagement « non contraignant » dans le cadre de ce projet en apportant leur soutien à l’entreprise de Mark Zuckerberg n’ont pas voulu attirer l’attention des régulateurs et ont refusé les demandes de Facebook de soutenir publiquement le projet, selon le rapport du WSJ.

    Il faut rappeler qu’aux États-Unis, le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin et le président de la Réserve fédérale (FED) Jerome Powell n’ont pas caché qu’ils avaient de « nombreuses et sérieuses préoccupations » concernant Libra en matière de blanchiment d’argent, de réglementation, de protection de la vie privée, de protection des consommateurs et de stabilité financière. Powell a appelé Facebook à suspendre le projet Libra jusqu’à ce que les inquiétudes des régulateurs du marché financier soient complètement dissipées.

    Donald Trump qui partage le point de vue des « cryptosceptiques » a écrit sur son compte Twitter : « Si Facebook et d’autres entreprises veulent devenir une banque, elles doivent rechercher une nouvelle charte bancaire et être soumises à toutes les réglementations bancaires, comme les autres banques, nationales et internationales. Je ne suis pas un fan du Bitcoin et d’autres cryptomonnaies, qui ne sont pas de l’argent, et dont la valeur est très volatile et basée sur de l’air ».

    La France avait annoncé son intention de veiller à ce que la communauté internationale fixe un cadre pour que la future monnaie cryptographique de Facebook ne reste qu’un instrument de transaction sans devenir une monnaie souveraine, soulignant toutefois qu’elle est contre le développement de Libra sur le sol européen. Paris et Berlin se sont par la suite engagés à bloquer le lancement de Libra en Europe et à soutenir le développement d’une monnaie virtuelle publique aux côtés de la Banque centrale européenne.

    Nom : 106013651-1562846091590gettyimages-1160829510.jpeg
Affichages : 1745
Taille : 40,6 Ko

    Reuters a rapporté la semaine dernière que Facebook pourrait repousser le lancement de Libra pour répondre aux préoccupations réglementaires qui ont été soulevées dans le monde entier, alors que la société avait annoncé son intention de lancer la monnaie numérique en juin 2020.

    David Marcus de Facebook qui supervise le projet Calibra a assuré dans un tweet qu’il n’était pas au courant des désistements susmentionnés. À ce propos, il a déclaré : « Je peux vous dire que nous travaillons très calmement, et avec confiance, à résoudre les préoccupations légitimes que Libra a soulevées en mettant au premier plan les conversations sur la valeur des monnaies numériques ».

    En Suisse, un responsable de la FINMA, l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers que Facebook a présenté comme le principal régulateur financier de Libra, s’est dit plus préoccupé par les projets de cryptomonnaies développés en dehors de tout contrôle officiel « et qui seront un jour trop grands pour être arrêtés » que par le projet Libra qui, d’après lui, « se fait en toute transparence », a rapporté Bloomberg. Le même responsable a réitéré que Libra sera soumise à des règles strictes qui s’appliquent généralement aux banques en plus des lois strictes contre le blanchiment d’argent, mais que la Suisse ne dressera pas d’obstacles supplémentaires devant le projet. À ce propos, il a déclaré : « Nous ne sommes pas là pour rendre contrecarrer de tels projets. Nous les traiterons avec un esprit ouvert, en gardant à l’esprit que les mêmes risques exigent les mêmes règles ».

    Source : Reuters

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Voir aussi

    L'association Libra sollicite une licence en Suisse pour tenter de s'intégrer comme un moyen de paiement dans le pays
    Facebook aurait menti à propos de Libra ? Un expert de la blockchain en est convaincu, car c'est une cryptomonnaie centralisée dédiée aux plus riches
    Libra : Facebook renonce à sa vision ambitieuse sur la cryptomonnaie, suite aux pressions des régulateurs
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  9. #209
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Fondateur
    Inscrit en
    octobre 2002
    Messages
    371
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Fondateur
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2002
    Messages : 371
    Points : 231
    Points
    231
    Par défaut
    Assez logique.
    Il se pourrait que cela ne soit que le début de la fuite des partenaires stratégiques de la Libra Association.
    Développeur Java / Android.
    Retrouvez mes Apps Android : https://play.google.com/store/apps/d...01024188312025
    Tout sur le Bitcoin, la Blockchain et les Altcoins : https://www.toutsurlebitcoin.fr
    Devenez une meilleure de vous-même jour après jour : https://www.jedeviensmeilleur.fr

  10. #210
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Technicien de maintenance / Developpeur PHP
    Inscrit en
    mai 2015
    Messages
    119
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loire (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien de maintenance / Developpeur PHP
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2015
    Messages : 119
    Points : 338
    Points
    338
    Par défaut
    Pour le coup je trouve le raisonnement de la FINMA Suisse beaucoup plus pragmatique.
    En disant, même pouvoir, même responsabilité, ils ne ferment pas la porte à l'idée, tout en s'assurant des garanties.

    Du côté EU, ils ont juste dit non.
    Aucune logique là dedans, juste on ne change rien, toute l'inertie du système EU à l’œuvre.

    Côté US, ils m'ont fait au choix, beaucoup rigoler ou bien très peur.
    Sa dépend de s'ils croient vraiment ce qu'ils disent.

    Mr Mnuchin, Secrétaire au Trésor & Mr Powell, Président de la Réserve fédérale (FED) disent avoir de nombreuses et sérieuses préoccupations" concernant Libra en matière de :
    • Blanchiment d’argent : Oui parce que le $ n'est pas la monnaie la plus utilisé par les trafiquants de tous poils, à travers le monde pour blanchir leurs activités.
    • Réglementation : Les monnaies national sont tellement bien réglementer, que quand une banque US fait faillites, c'est le contribuable mondiale qui les renfloues dit donc.
    • Protection de la vie privée : C'est pas comme si toutes nos transactions financières (Intermédiation bancaire, VISA, MasterCard, Fournisseur US de services de payement à la Paypal) ne passaient pas par un système de traitement open bar pour les Five Eyes.
    • Protection des consommateurs : Jamais d'usurpation d'ID Bancaire, jamais de vole de compte non plus .
      Sur ce coup là ont est tous d'accord qu'ils ne nous vois que comme des consommateurs, pas des citoyens.
    • Stabilité financière : On en reparles des crise financière systémique.


    Bref, comme dirait Obelix : "Ils sont fous ces ricain"

  11. #211
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    6 004
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 6 004
    Points : 9 152
    Points
    9 152
    Par défaut
    Citation Envoyé par Christian Olivier Voir le message
    au vu de l’hostilité des régulateurs, gouvernements et institutions financières à l’échelle mondiale à l’égard de cette cryptomonnaie
    C'est impressionnant comme ils ont peur de cette monnaie, on dirait qu'ils sont convaincu quel pourrait instantanément remplacer le dollar...
    Les USA ont un gros avantage c'est l'extraterritorialité du droit américain.
    En gros les USA peuvent imposer les sanctions qu'elle veut aux pays qui utilisent le dollar dans une transaction avec un pays que les USA n'aiment pas.


    C'est totalement arbitraire, les USA peuvent mettre des sanctions énorme quand ils le veulent.
    La BNP paiera une amende de près de 9 milliards de dollars aux Etats-Unis
    La Société générale paiera 1,34 milliard de dollars d’amende pour avoir violé l’embargo sur Cuba
    En revanche l'Inde n'a pas eu à payer quand elle a acheté des missiles russes alors que la Russie subissait des sanctions, parce que l'Inde achète aussi des armes aux USA.

    Il y a un problème dans les règles du commerce internationale...
    Keith Flint 1969 - 2019

  12. #212
    Membre extrêmement actif

    Homme Profil pro
    Écrivain public, Économiste et Programmeur Free Pascal
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    315
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Écrivain public, Économiste et Programmeur Free Pascal
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 315
    Points : 1 069
    Points
    1 069
    Billets dans le blog
    40
    Par défaut 5G
    Je préfère la 5G et le 8K à écrans réflectifs à la Libra.
    Au moins les EPR serviront à ça et l'Angleterre pourra dire qu'elle n'a pas été conquise par les contrats dollars.

  13. #213
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    novembre 2013
    Messages
    268
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2013
    Messages : 268
    Points : 7 849
    Points
    7 849
    Par défaut Paypal décide de se retirer du projet Libra de Facebook et devient le premier membre du consortium à le faire
    Paypal décide de se retirer du projet Libra de Facebook et devient le premier membre du consortium à l’avoir fait
    s’acheminerait-on vers la mort du projet ?

    Décidément, le projet Libra de Facebook n’est pas au bout de ses peines. Ce projet devrait à terme permettre à ses deux milliards d’utilisateurs d’acheter des biens ou d’envoyer de l’argent aussi facilement qu’un message instantané. Depuis l’annonce de ce projet, Facebook s’est mis à la recherche de partenaires financiers tels que PayPal, Visa, MasterCard et d’autres. Mais les difficultés rencontrées avec les régulateurs sceptiques du monde entier, ont récemment poussé certains de ses partenaires à reconsidérer leur soutien à ce projet. C’est ainsi que vendredi dernier, Paypal, la société américaine de traitement de paiements, a décidé de se retirer de la liste des entreprises qui soutenaient ce projet.

    Ce retrait de Paypal, fait donc de la société, le premier membre ayant quitté l’association Libra de Facebook. La société n’a pas donné de raisons particulières pouvant expliquer son retrait de ce projet. Mais d’après certains médias, Paypal avait déjà commencé à prendre ses distances avec ce projet à cause de certains points d’ordre règlementaire sur lesquels la société avait des inquiétudes. Notamment la manière dont la plateforme luttera contre le blanchiment d’argent, et la requête qu’elle a reçue du Trésor américain à ce sujet, a sans doute précipité sa décision.

    Nom : libra-paypal-780x405 (1) (1).png
Affichages : 1509
Taille : 46,4 Ko

    Toutefois, la société Paypal a fait savoir que Facebook reste pour elle un partenaire stratégique et qu’à ce titre, elle continuera à le soutenir à divers titres. En réponse à tout ceci, Dante Disparte, responsable des politiques et des communications de l’Association Libra, a tout simplement fait savoir que l’association était consciente des défis qui l’attendent dans son projet de reconfiguration du système financier : « Le voyage sera long et difficile. Le type de changement qui reconfigurera le système financier en fonction des personnes, et non des institutions qui les servent, sera difficile. L'engagement dans cette mission est plus important pour nous que toute autre chose. Il vaut mieux connaître ce manque d'engagement maintenant plutôt que plus tard ».

    Parmi les opposants au projet Libra, on peut citer Tim Cook, le PDG d’Apple. Au cours d’une récente interview, il a clairement affiché son désaccord en ces termes : « Je pense vraiment qu'une monnaie devrait rester entre les mains des pays. Je ne suis pas à l'aise avec l'idée d'un groupe privé créant une devise concurrente. Une entreprise privée ne devrait pas chercher à gagner du pouvoir de cette façon ». Il parle du pouvoir que gagnerait Facebook et c’est compréhensible. Surtout quand on sait qu’en cas de succès, cette monnaie permettra à Facebook d’exercer une force influente dans la vie quotidienne de milliards d’utilisateurs dans le monde.

    La perte de Paypal comme partenaire, est quoiqu’on dise un grand coup que vient de subir le projet Libra, car il s’agissait d’un acteur financier majeur au même titre que Mastercard et Visa. Cette perte ne signifie pas nécessairement la fin du projet, mais il est clair que cela ne présage rien de bon pour l’avenir. Il ne reste plus pour Facebook qu’à espérer que les autres partenaires ne fassent pas pareil.

    Source : Reuters

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous?
    Pensez-vous que ce projet puisse survivre au départ de Paypal ?
    Partagez-vous l’avis du PDG d’Apple sur le pouvoir que cette monnaie donnerait à Facebook ?

    Voir aussi :

    PayPal, Visa et Mastercard pourraient reconsidérer leur soutien au projet Libra de Facebook Pour éviter d'attirer vers eux l'attention des régulateurs financiers
    Facebook aurait menti à propos de Libra ? Un expert de la blockchain en est convaincu Car c'est une cryptomonnaie centralisée dédiée aux plus riches
    Seulement 5 % des Américains font confiance à Libra, la cryptomonnaie de Facebook, Selon une enquête de CivicScience

  14. #214
    Membre averti
    Femme Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2012
    Messages
    106
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Italie

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2012
    Messages : 106
    Points : 373
    Points
    373
    Par défaut
    Très bien! Les monnaies doivent etre en main publique ou de personne

  15. #215
    Membre extrêmement actif

    Homme Profil pro
    Écrivain public, Économiste et Programmeur Free Pascal
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    315
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Écrivain public, Économiste et Programmeur Free Pascal
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 315
    Points : 1 069
    Points
    1 069
    Billets dans le blog
    40
    Par défaut
    Vive la 5G et le 8K d'écrans réflectifs grâce aux EPR.

  16. #216
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    6 004
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 6 004
    Points : 9 152
    Points
    9 152
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jonathan Voir le message
    Pensez-vous que ce projet puisse survivre au départ de Paypal ?
    Ouais c'est jouable mais ce sera beaucoup moins puissant au début.
    Les gens auraient pu tout payer via PayPal en utilisant la Libra.
    Et c'est un peu pareil avec Visa et MasterCard...

    Ce n'est pas parce qu'une monnaie est géré par un état quelle est forcément bien...
    Prenez le dollar par exemple, c'est très bien pour les USA mais c'est un handicap pour le monde entier.
    Plein de pays aimeraient se passer du dollar si c'était possible. L’extraterritorialité du droit américain fait bien chier tout le monde.
    Les USA peuvent appliquer des sanctions à des pays et tout ceux qui commerceront en dollar avec ces pays peuvent avoir des amendes disproportionnés.

    La Chine et la Russie travaillent sur une monnaie alternative (probablement convertible en or). Le dollar est totalement virtuelle, la seule chose qui l'assure c'est l'armée américaine (si tu ne vends pas ton pétrole en dollar tu vas recevoir une guerre).

    Le franc était bien avant les années 70, quand les français achetaient des bons du trésors Français et que l'état empruntait à la banque national à taux bas. (les intérêts de la dette représente une grosse partie de la dette, donc avec un taux plus faible la dette serait plus petite. Aujourd'hui peut-être que la France emprunte à taux négatif mais c'est une anomalie qui va avoir des conséquences cataclysmiques)

    ====
    Pourquoi si il était possible de payer en libra les gens le feraient ?
    C'est si nul que ça l'euro et le dollar ?
    Keith Flint 1969 - 2019

  17. #217
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    641
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 641
    Points : 18 731
    Points
    18 731
    Par défaut Visa, Mastercard, Stripe et eBay quittent le projet Libra de Facebook
    Visa, Mastercard, Stripe et eBay quittent le projet Libra de Facebook,
    Laissant le projet naissant sans les sociétés de paiement majeures

    La Libra Association de Facebook censée garantir l’évolution de la monnaie du géant des réseaux sociaux va-t-elle s’effondrer ? Visa, Mastercard, eBay, Stripe et Mercado Pago, membres fondateurs de l’association, ont annoncé vendredi qu’ils abandonnent le projet de cryptomonnaie, a rapporté Reuters. Cette nouvelle survient une semaine après l'annonce du retrait de PayPal, alors que les organismes de réglementation gouvernementaux continuent d'examiner minutieusement les plans de la nouvelle monnaie électronique.

    Le retrait du projet des principales sociétés de paiement, dont Mastercard et Visa Inc., est un problème sérieux pour le projet naissant et les efforts ambitieux de Facebook Inc. pour établir une monnaie numérique d’envergure mondiale. Ces retraits signifient que La Libra Association ne peut pas compter sur ces processeurs de paiement américain majeurs pour aider les consommateurs à convertir leur monnaie en Libra et faciliter leurs transactions. Les autres membres de l'association, dont Lyft et Vodafone, sont principalement des sociétés de capital-risque, de télécommunications, de blockchain et de technologie, ainsi que des groupes sans but lucratif, a rapporté Reuters.

    Nom : lb01.jpg
Affichages : 6394
Taille : 40,5 Ko

    Dans un communiqué, un porte-parole de Visa a déclaré vendredi que la société « continuera à évaluer et notre décision finale sera déterminée par un certain nombre de facteurs, y compris la capacité de l'association à satisfaire pleinement toutes les attentes réglementaires requises. L'intérêt soutenu de Visa pour la Libra découle de notre conviction que des réseaux bien réglementés basés sur une blockchain pourraient étendre la valeur des paiements numériques sécurisés à un plus grand nombre de personnes et d'endroits, en particulier dans les marchés émergents et en développement ».

    La société de paiement par internet pour les professionnels Stripe a donné une explication similaire pour son retrait. « Stripe soutient des projets qui visent à rendre le commerce en ligne plus accessible pour les gens du monde entier », a déclaré le porte-parole de la société. « La Libra a ce potentiel. Nous suivrons ses progrès de près et resterons ouverts à travailler avec La Libra Association à un stade ultérieur ».

    eBay a abordé dans le même sens que les deux premières sociétés. « Nous respectons hautement la vision de la Libra Association », a déclaré la compagnie dans un communiqué. « Toutefois, eBay a pris la décision de ne pas aller de l'avant en tant que membre fondateur. En ce moment, nous nous concentrons sur le déploiement de l'expérience de paiement géré d'eBay pour nos clients », a-t-elle ajouté.

    Nom : tw01.png
Affichages : 1787
Taille : 48,3 Ko

    Ces décisions arrivent avant la réunion du Conseil d'association de la Libra prévue pour le 14 octobre. Cette réunion qui se tiendra à Genève aboutira probablement à des engagements plus spécifiques et définitifs de la part de tous les membres impliqués, ce qui pourrait avoir inspiré la récente série de défections de certains membres fondateurs. Néanmoins, les départs laissent le projet dans une situation précaire, alors que Facebook fait des efforts pour aller au-delà des critiques initiales du projet.

    En réponse à ces retraits, Dante Disparte, responsable de la politique de la Libra Association, a, dans un communiqué, remercié les entreprises pour leur soutien continu à la mission de l'organisation.

    « Nous sommes déterminés à aller de l'avant et à continuer de bâtir une association solide avec certaines des plus grandes entreprises, organisations d'impact social et autres parties prenantes du monde », a-t-il déclaré. « Bien que la composition des membres de l'Association puisse croître et changer au fil du temps, le principe de conception de la gouvernance et de la technologie de la Libra, ainsi que la nature ouverte de ce projet garantissent que le réseau de paiement de la Libra restera résilient ». « Nous attendons avec impatience la réunion inaugurale du Conseil d'Association de la Libra dans seulement 3 jours et l'annonce des premiers membres de l'association de la Libra », a ajouté Disparte.

    Nom : lb02.png
Affichages : 1798
Taille : 126,0 Ko

    Alors que la coalition originale de 28 entreprises soutenant la cryptomonnaie de Facebook semble s'amenuiser, Mark Zuckerberg, directeur général de la société, doit discuter du projet lorsqu'il témoignera devant le House Financial Services Committee des États-Unis le 23 octobre, d’après Reuters. Cette étape mettra davantage le projet Libra au centre de l'attention des législateurs américains.

    David Marcus, qui dirige le projet Libra et qui était auparavant le président de PayPal, est intervenu sur Twitter quelques heures après les annonces. En réponse à la nouvelle, il a concédé que la nouvelle n'était pas « une bonne nouvelle à court terme », mais « libératrice » de « savoir que l'on est sur quelque chose quand tant de pression monte ». Marcus a également mis en garde « contre la lecture du sort de la Libra dans cette mise à jour ».

    Nom : tw02.png
Affichages : 1815
Taille : 80,7 Ko

    Les difficultés de Libra n’ont pas commencé avec ces derniers retraits annoncés vendredi

    Libra est la nouvelle cryptomonnaie de Facebook basée sur la technologie de la blockchain et disposant de son propre portefeuille numérique. Elle est censée permettre d'acheter des biens ou d'envoyer de l'argent aussi facilement qu'un message instantané. Facebook l’a présentée en juin 2019, avec la participation de 28 autres sociétés des secteurs de la finance, du commerce électronique, des technologies et des télécommunications, y compris celles qui se sont retirées du projet. Ensemble, elles forment de la Libra Association, qui doit garantir l’évolution de la monnaie.

    En partenariat avec les membres de l’association, Facebook a annoncé son intention de lancer la monnaie numérique en juin 2020. Mais des organismes de réglementation à l’échelle mondiale, qui ont déclaré que le projet soulevait une foule de questions graves auxquelles le groupe n'avait pas encore répondu, n’ont pas tardé à le soumettre à un examen minutieux continu.

    En juillet dernier, Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale des États-Unis (FED), a déclaré que la « Libra soulève de nombreuses et sérieuses préoccupations en ce qui concerne la protection de la vie privée, le blanchiment d’argent, la protection des consommateurs et la stabilité financière » et ces inquiétudes doivent être traitées « en profondeur et publiquement avant d’aller de l’avant ». Au cours du même mois, le président Donald Trump s'en est également pris à Facebook et d’autres cryptomonnaies en demandant aux entreprises de rechercher une charte bancaire et de se soumettre à la réglementation américaine et mondiale si elles souhaitaient « devenir une banque ».

    En septembre, la France et l'Allemagne, qui n’ont pas été convaincues par le projet de cryptomonnaie de Facebook, se sont engagées à empêcher la Libra d'opérer en Europe et ont plutôt soutenu le développement d'une cryptomonnaie publique.

    La semaine dernière, PayPal, Visa et Mastercard avaient commencé à reconsidérer leur soutien au projet Libra de Facebook, afin d’éviter d'attirer vers eux l'attention des régulateurs financiers. Ce qui a conduit au retrait de PayPal, le premier membre de l’association à quitter le projet. Mercredi dernier, deux sénateurs démocrates de haut rang ont écrit à Visa, Mastercard et Stripe pour leur dire de se méfier d'un « projet qui alimentera vraisemblablement la croissance des activités criminelles mondiales », a rapporté Reuters.

    « Si vous vous y attelez, vous pouvez vous attendre à un niveau élevé d'examen de la part des régulateurs non seulement sur les activités de paiement liées à la Libra, mais sur toutes les activités de paiement », ont écrit la sénatrice Sherrod Brown et son collègue démocrate Brian Schatz dans ces lettres.

    Brown a aussi dit dans une déclaration après les annonces de vendredi que les entreprises avaient été « sages pour éviter de légitimer la monnaie privée et mondiale de Facebook ».

    Suite aux nouvelles des retraits, un utilisateur de Twitter s’est posé la question de savoir si « tout le monde s'est soudainement rendu compte que la Libra est une astuce pour enfermer le commerce dans un système économique contrôlé par Facebook ? »

    Nom : tw03.png
Affichages : 1776
Taille : 33,9 Ko

    Quel sort sera réservé à la monnaie électronique Libra si d’autres entreprises venaient à suivre celles qui se sont déjà retirées. Selon un commentaire du sujet, l'une des principales conditions de la confiance en cette monnaie est que la gouvernance et le fonctionnement seront assurés par un groupe d'entreprises puissantes et dignes de confiance. Mais plus les entreprises quittent l'initiative, plus elle devient centralisée et moins son modèle de confiance est valide, a écrit le commentateur. S'il ne reste que Facebook, ce n'est pas différent d'une simple monnaie virtuelle (comme les crédits Facebook abandonnés), a-t-il ajouté.

    Sources : Reuters, Tweet

    Et vous ?

    Que pensez-vous de ces nouveaux retraits du projet Libra ?
    Selon David Marcus, le retrait de vendredi « n’est pas une bonne nouvelle à court terme, mais dans un sens, c'est libérateur… ». Qu’en pensez-vous ?
    Pensez-vous que d’autres sociétés vont suivre ce mouvement de retrait ?

    Lire aussi

    PayPal, Visa et Mastercard pourraient reconsidérer leur soutien au projet Libra de Facebook, pour éviter d'attirer vers eux l'attention des régulateurs financiers
    Facebook aurait menti à propos de Libra ? Un expert de la blockchain en est convaincu, car c'est une cryptomonnaie centralisée dédiée aux plus riches
    L'association Libra sollicite une licence en Suisse, pour tenter de s'intégrer comme un moyen de paiement dans le pays
    Paypal décide de se retirer du projet Libra de Facebook et devient le premier membre du consortium à l'avoir fait, s'acheminerait-on vers la mort du projet ?
    Le président de la FED appelle Facebook à suspendre le projet Libra, jusqu'à ce que les inquiétudes des régulateurs du marché financier se dissipent
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  18. #218
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    août 2018
    Messages
    69
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 50
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux

    Informations forums :
    Inscription : août 2018
    Messages : 69
    Points : 138
    Points
    138
    Par défaut
    Seul les idiots ne changent pas d'avis.

  19. #219
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Technicien de maintenance / Developpeur PHP
    Inscrit en
    mai 2015
    Messages
    119
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loire (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien de maintenance / Developpeur PHP
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2015
    Messages : 119
    Points : 338
    Points
    338
    Par défaut
    Que pensez-vous de ces nouveaux retraits du projet Libra ?
    Qu'en théorie, la Libra est une bonne chose pour tout le monde, puisqu'on parle d'une monnaie Planétaire :
    - Sans frais de change, de gestion de compte & autres frais non justifiés.
    - Qui a un cours relatif aux monnaies nationales (déjà provisionné par ailleurs) donc rien avoir avec une cryptomonnaie volatile sans équivalence réelle et non soumise aux "régulation" bancaires.
    Oui enfin elles s'auto-régule en vérité, donc c'est gros foutage de gueule de parler de régulation dans le domaine.
    - Potentiellement soumise aux régulations les plus strictes du secteur bancaire.
    En effet, 1 monnaie, X régulations, de fait saurait était la plus contraignante pour le Libra qui aurait du s'appliquer à tous et donc la plus sûr pour le consommateur.

    Selon David Marcus, le retrait de vendredi « n’est pas une bonne nouvelle à court terme, mais dans un sens, c'est libérateur… ». Qu’en pensez-vous ?
    Que ça va permettre à la Libra d'exister sans ce trimballer en plus les casseroles des désormais anciens partenaires.

    Pensez-vous que d’autres sociétés vont suivre ce mouvement de retrait ?
    Quand le bateau coule, les rats quittent le navire.
    On est bien d'accord que ce sont des rats dans tous les cas .
    # Oui je sais, la comparaison n'est vraiment pas flatteuse pour les rats

    La seule raisons pour laquelle ils se retires, est qu'ils seraient mis en demeure, par toutes les juridictions nationale, de subir un audit approfondie et ceci de façon parfaitement justifié légalement.

    Audit, qui permettrait aux gouvernement nationaux de :
    - Négocier avec elles sur un pied d'égalité, ce qu'elles ne veulent absolument pas voir arriver un jours.
    - Permettre de relever les infractions dont elles sont mécaniquement coupable (monopoles, pratiques anticoncurrentielles, ...etc).
    - Mettre en relation les liens malsains, qu'elles entretiennent avec nos dirigeants.

    Après avoir œuvré si fort pour construire le système bancaire actuel avec l'aides de certains et totalement indépendant de toute juridiction à qui rendre des comptes, ce serais dommage .

    Donc la réponse est OUI, bien sûr qu'elles vont ce désister sous la pression des gouvernements, mais comme suggérer par David Marcus, est-ce une mauvaise chose pour la Libra ?

    P.S. : Je rappel que le système de bancaire actuel, basé sur les Banques Centrales et venant des USA, contourne allégrement les pouvoirs républicain que sont l’Exécutif, le Politique et la Justice et dont on nous vante continuellemnt qu'ils sont les garants de notre "démocratie" (ça aussi ont peut en discuter, mais c'est ce que l'on nous inculque).
    Ça dit quoi sur eux exactement ?

  20. #220
    Membre extrêmement actif

    Homme Profil pro
    Écrivain public, Économiste et Programmeur Free Pascal
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    315
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Écrivain public, Économiste et Programmeur Free Pascal
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 315
    Points : 1 069
    Points
    1 069
    Billets dans le blog
    40
    Par défaut Colbert anglais ?
    Il n'y a que la Chine qui puisse faire fonctionner les 2 EPR libéraux.

    Ce sont les banques anglaises qui font croire qu'elles partent.

    Elles possèdent en réalité les GAFAM par l'euro et encore avant par l'ensemble des paradis fiscaux recréés en 1 jour sous Tatcher.

    La finance anglaise descend des manufactures d'Elisabeth 1ere.

    La finance française est issue du protectionnisme de Colbert envers l'agriculture et les manufactures du luxe pouvant exporter.

    Colbert a créé une finance toujours libérale parce que la France est sur un continent, pas l'Angleterre. Cela créa la Révolution Anglaise se terminant par le Droit Des Gens d'Emer de Vattel, caché par Napoléon par le Code Civil.

    Napoléon loué n'est que la fin de ce prestige. Quand il est loué cela signifie que la finance française perd du terrain. Elle ne peut en gagner que par les industries. Krys a des usines en Afrique donc il est loué en ce moment. Du coup il fait monter ses prix.

    Seulement des industries sont rachetées et restaurées en ce moment. Certaines sont robotisées. J'ai appris cela avec les gilets jaunes et en achetant des lunettes pas cher. Seulement la finance colbertiste s'est retirée de cette grande surface parce que Krys.

    C'est le colbertisme colonial qui gagne en ce moment sur le dos des français. Ce colbertisme colonial n'a jamais favorisé la France comme le montre Lyndon Larouche. Donc il a de forte chance d'être anglais comme le dit larouche.

    HSBC fait fonctionner les sites web qu'il veut en ce moment. Du coup les GAFAM retiennent l'information.

    L'OCDE est en train de négocier le dysfonctionnement automatique des sites web à la demande. On peut aussi dire qu'il négocie la vitesse d'effacement sur les SSD sans parler de qui possède les sites web. Le shadow banking ne s'estime pas. Il s'agit simplement d'argent illimité par les fameux où et quand. The Times signifie "Les Quand".

    Quand vous allez voir un directeur anglais de l'information, sachez que celui-ci sait déjà l'information que vous allez lui donner. Si par un miraculeux hasard cette information et les personnes associées les intéressent, ce directeur sait déjà qu'elle est inutile pour lui mais elle lui servira pour montrer son influence.

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 23/11/2017, 01h41
  2. Les bibliothèques de mathématiques et de calcul numérique
    Par ToTo13 dans le forum Mathématiques
    Réponses: 16
    Dernier message: 14/08/2013, 12h13
  3. Réponses: 7
    Dernier message: 15/09/2010, 02h58
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 20/02/2009, 11h08
  5. Convertir les noms de constantes Excel en valeurs numériques
    Par Martin_77 dans le forum Macros et VBA Excel
    Réponses: 4
    Dernier message: 31/07/2008, 10h12

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo