Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #21
    Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2008
    Messages
    21
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 49
    Localisation : France, Isère (Rhône Alpes)

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2008
    Messages : 21
    Points : 61
    Points
    61

    Par défaut a bas la liberté, à mort l'ouverture d'esprit

    Il serait tellement dangereux pour n'importe quel gouvernement autocratique ou idiocratique de former des jeunes à la curiosité, l'ouverture et la découverte...
    Formatage des esprits, en NTFS uniquement (ou HFS quand on a les moyens).

  2. #22
    Nouveau Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Enseignant
    Inscrit en
    novembre 2017
    Messages
    1
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Morbihan (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Enseignant

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2017
    Messages : 1
    Points : 1
    Points
    1

    Par défaut

    Microsoft donnent des licences aux professeurs et aux étudiants pour qu'ils s'habituent à ses logiciels.
    Ha non, désolé, Microsoft ne donne pas de licence aux profs, ni aux étudiants d'ailleurs. Il y a un tarif préférentiel, ça, d'accord. Mais ils ne nous donnent pas les logiciels gratuitement.

  3. #23
    Membre à l'essai
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2008
    Messages
    18
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2008
    Messages : 18
    Points : 16
    Points
    16

    Par défaut

    Sérieusement qui utilise LibreOffice ? C'est moche, ni ergonomique ni intuitif avec aucune nouveauté majeure depuis les années 2010 ...
    Quand je suis sous Linux ou Mac j'utilise Google Doc, alors oui c'est un GAFAM mais c'est pratique et c'est ce que tout le monde cherche

  4. #24
    Membre éprouvé
    Profil pro
    MOA
    Inscrit en
    décembre 2002
    Messages
    756
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : MOA

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2002
    Messages : 756
    Points : 904
    Points
    904

    Par défaut

    Tu as surement du utiliser une version ancienne de LibreOffice. Ils se sont énormément amliorés et l'utilisation est bien plus sympa à l'usage
    A l'opposé, Google Doc, c'est moyen, c'est vite limité en terme de mise en page mais ce n'est pas la fonction première, ce qui est donc normal.

  5. #25
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    5 197
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : France, Doubs (Franche Comté)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 5 197
    Points : 7 645
    Points
    7 645

    Par défaut

    Citation Envoyé par porcnoz Voir le message
    Ha non, désolé, Microsoft ne donne pas de licence aux profs, ni aux étudiants d'ailleurs.
    À un moment dans mon cursus scolaire j'ai eu des licences de logiciels Microsoft gratuitement, mais il y avait peut-être une histoire de "licence en volume" dans ma FAC.

    Microsoft Office 365 gratuit pour les étudiants et enseignants
    Microsoft propose une nouvelle offre pour les enseignants et les étudiants concernant sa suite bureautique Microsoft Office 365. En effet un accès gratuit est proposé à la suite Office 365 (Excel, Powerpoint et Word). Pour en bénéficier, l’établissement scolaire doit disposer d’un abonnement de licences en volume.

    Plus d'informations ici :https://www.microsoft.com/fr-fr/educ...id=C95hg33ZI1L
    Parce que si les profs utilisent Microsoft Office dans leur cours, ça va habituer les élèves à voir Microsoft Office et plus tard ils seront plus enclin à utiliser Microsoft Office et les autres logiciels Microsoft.
    R.I.P Keith Flint 1969 - 2019
    «J'assume pleinement la responsabilité de cet échec et j'en tire les conséquences en me retirant de la vie politique.»

  6. #26
    Membre actif
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    215
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 215
    Points : 264
    Points
    264

    Par défaut

    Citation Envoyé par xav-stargate Voir le message
    Sérieusement qui utilise LibreOffice ? C'est moche, ni ergonomique ni intuitif avec aucune nouveauté majeure depuis les années 2010 ...
    Quand je suis sous Linux ou Mac j'utilise Google Doc, alors oui c'est un GAFAM mais c'est pratique et c'est ce que tout le monde cherche
    Je l ' utilise couramment et il a une ergonomie qui est très bien car elle se fait oublier .

  7. #27
    Membre confirmé Avatar de slowsaz
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    141
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Vaucluse (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 141
    Points : 638
    Points
    638

    Par défaut

    Citation Envoyé par xav-stargate Voir le message
    Sérieusement qui utilise LibreOffice ? C'est moche, ni ergonomique ni intuitif avec aucune nouveauté majeure depuis les années 2010 ...
    Quand je suis sous Linux ou Mac j'utilise Google Doc, alors oui c'est un GAFAM mais c'est pratique et c'est ce que tout le monde cherche
    Je n'utilise que LibreOffice et je le trouve plus ergonomique que la suite Office de Microsoft à force de ne plus être habitué à cette dernière, comme quoi nous sommes bien formatés par ce que nous avons appris à utiliser plus jeunes. La suite de Google a exactement la même ergonomie que celle de Microsoft, c'est pour cette raison que tu la trouves si facile d'utilisation, c'est tout un travail de réapprendre quelque chose d'une autre manière.

  8. #28
    Membre éclairé
    Inscrit en
    janvier 2006
    Messages
    322
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : janvier 2006
    Messages : 322
    Points : 854
    Points
    854

    Par défaut

    Citation Envoyé par wolinn Voir le message
    L'argument d'économie a aussi ses limites, les éditeurs de logiciel savent bien que les universités et école ont souvent des moyens limités, et donc il y a des tarifs éducation, dérisoires par rapport aux prix réguliers facturés aux entreprises, les logiciels sont même parfois mis à disposition gratuitement. C'est un échange de bons procédés
    Non, ça s'appelle de la vente à perte, et c'est normalement interdit par l'Organisation Mondiale du Commerce. Mais évidemment comme c'est une grosse entreprise, ce n'est certainement pas un Etat de Droite comme la Macronie qui va s'en émouvoir.

  9. #29
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    septembre 2003
    Messages
    67
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 72
    Localisation : France, Ain (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2003
    Messages : 67
    Points : 37
    Points
    37

    Par défaut Combat perdu d'avance ...

    Citation Envoyé par MaximeCh Voir le message
    Mais, des ingénieurs en devenir, si ils sont sensibilisés au libre dès l'enfance, auront tendance à développer les fonctionnalités manquantes, ou les réimplémenter, du proprio vers le libre... Ca crée un cercle vertueux. C'est comme ça qu'est né linux
    Combien vont développer des fonctionnalités sur Calc (de LibreOffice) quand on voit tout ce qu'offre Excel !! Idem pour Writer (avec en plus une interface vieillotte )
    Perdre son temps à réinventer la roue est plutôt un gâchis (la vie est trop courte, n'est-ce pas ?)

  10. #30
    Membre éclairé

    Homme Profil pro
    Ingénierie logistique
    Inscrit en
    janvier 2013
    Messages
    248
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénierie logistique
    Secteur : Transports

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2013
    Messages : 248
    Points : 652
    Points
    652

    Par défaut

    Citation Envoyé par alain_du_lac Voir le message
    Combien vont développer des fonctionnalités sur Calc (de LibreOffice) quand on voit tout ce qu'offre Excel !! Idem pour Writer (avec en plus une interface vieillotte )
    Perdre son temps à réinventer la roue est plutôt un gâchis (la vie est trop courte, n'est-ce pas ?)
    Je suis en train d'implémenter un requêteur graphique sql pour le projet libre pgmodeler, outil ERD pour postgresql.
    On peut voir ça comme une perte de temps : c'est pas intéressant techniquement, et ça a déjà été fait plein de fois.
    On peut aussi voir ça comme une mise à niveau et un dépassement des solutions propriétaires, qui fourniront un socle ouvert bienvenu.
    Empreinte PGP - pool.sks-keyservers.net : 5589 3CA6 6518 1E59 9FCA A48D 2B11 B467 46B3 1D66
    Je suis les règles de Crocker.

  11. #31
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    retraité
    Inscrit en
    mai 2014
    Messages
    7
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Vienne (Limousin)

    Informations professionnelles :
    Activité : retraité

    Informations forums :
    Inscription : mai 2014
    Messages : 7
    Points : 33
    Points
    33

    Par défaut Et si on laissait les établissements en décider ?

    Pour autant que je puisse en juger, les logiciels libres de la série "Open Office" compatibles avec Windows fonctionnent de manière satisfaisante, au moins dans les le cadre des emplois routiniers (traitement de textes, tableurs, par exemple). En revanche, je ne puis me prononcer sur l'emploi de systèmes d'exploitation comme Linux. Quoi qu'il en soit, le choix me semble dépendre de l'usage que l'on entend faire d'un logiciel, et par conséquent du degré de fonctionnalité attendu. C'est un truisme que de remarquer qu'un logiciel d'analyse employé en classe Terminale n'est pas aussi spécialisé qu'un autre employé en Master de Physique. Le pragmatisme constitue, me semble-t-il, le meilleur critère de choix.

    En vertu de quoi, il me paraît inutile de légiférer pour imposer un logiciel libre plutôt qu'un logiciel du marché, ou l'inverse.

  12. #32
    Membre actif Avatar de pierre.E
    Homme Profil pro
    Développeur en systèmes embarqués
    Inscrit en
    janvier 2016
    Messages
    81
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur en systèmes embarqués
    Secteur : Industrie

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2016
    Messages : 81
    Points : 208
    Points
    208

    Par défaut aucune surprise

    les députés sont juste les marionnettes de différents lobby
    une loi anti lobbying serait tres utiles

  13. #33
    Membre régulier Avatar de gerard093
    Homme Profil pro
    data scientist
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    36
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : data scientist
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 36
    Points : 83
    Points
    83

    Par défaut L'éducation par le logiciel libre : un enjeu de société

    Personne ne semble se soucier de l'aspect économique du contenu d'un enseignement.

    Si une partie de la population adopte le logiciel libre dans ses habitudes comportementales, cela réduit la dépendance commerciale vis à vis des grands éditeurs, réduit la facture des importations au niveau macro économique, et préserve donc notre richesse au plan national.

    Il faut donc que l'enseignement soit aussi bien axé sur le logiciel libre que sur des licences payantes (comme celles proposées par Microsoft)

    évidemment, les textes de loi ne doivent pas instituer des situations de monopoles. Mais plafonner et équilibrer le recours au logiciel libre, comme aux licences commerciales, devrait être prévu au niveau de l'éducation nationale.

    Il est regrettable que le ministre de l'éducation néglige ce problème, en conservant des mesures peu directives. L'introduction du logiciel libre dans les écoles est une question d'indépendance et de richesse nationale. La possibilité d'avoir recours à des licences est aussi, bien sûr, nécessaire car sur le plan culturel, cela ouvre l'accès à la mondialisation. Le recours à l'échange international doit permettre un accroissement de la compétitivité sans remettre en cause notre indépendance nationale. Il est peut être temps que l'éducation soit dirigée de façon à répondre aux besoins de notre économie, au lieu de répondre à ceux, privés, d'un habile lobbying (style licence utilisateur de l'éducation à 1 euros, je ne vise personne, mais ça c'est une démarche purement commerciale qu'on appelle la fidélisation ...)

    Dernier point : pour les élèves, ne faudrait il pas préserver l'égalité des chances en leur donnant un accès équitable aux ressources informatique ? Je tremble au système sélectif de demain où des élèves selon coachés et assistés par des IA à leur domicile, IA d'autant pus performantes qu'elles sont plus chères. Dès aujourd'hui, on a bien sûr les cours particuliers et les amphétamines. A quand le contrôle anti dopage pour les examens ?

  14. #34
    Membre régulier Avatar de gerard093
    Homme Profil pro
    data scientist
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    36
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : data scientist
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 36
    Points : 83
    Points
    83

    Par défaut tu es comptable ? secrétaire ?

    Citation Envoyé par xav-stargate Voir le message
    Sérieusement qui utilise LibreOffice ? C'est moche, ni ergonomique ni intuitif avec aucune nouveauté majeure depuis les années 2010 ...
    Quand je suis sous Linux ou Mac j'utilise Google Doc, alors oui c'est un GAFAM mais c'est pratique et c'est ce que tout le monde cherche
    Juste pour te dire que l'open source est loin de se limiter à la bureautique. Les offres open source couvrent de nombreux domaines, et sont aujourd'hui prédominantes dans les architecture cloud (Hadoop) Sais tu qu'on gère difficilement une architecture cloud avec Excel ? Il faut s'ouvrir à d'autres systèmes, comme R, Python, Scala, java ... qui le permettent. L'open source est un outil majeur dans l'IOT (l'internet des objets) et il faut ouvrir les enfants aux architectures de demain.

    Au passage, Octave, c'est moins cher que matlab et ça fait déjà pas mal de choses ...

  15. #35
    Membre régulier Avatar de gerard093
    Homme Profil pro
    data scientist
    Inscrit en
    mai 2012
    Messages
    36
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : data scientist
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : mai 2012
    Messages : 36
    Points : 83
    Points
    83

    Par défaut

    Citation Envoyé par porcnoz Voir le message
    Ha non, désolé, Microsoft ne donne pas de licence aux profs, ni aux étudiants d'ailleurs. Il y a un tarif préférentiel, ça, d'accord. Mais ils ne nous donnent pas les logiciels gratuitement.
    Tout à fait d'accord, il y a eu une période de dumping où Microsoft donnait des licences à un euro, mais maintenant les licences d'élèves sont plutôt diffusées dans le cadre d'offre groupées qui sont facturées au lycée.

  16. #36
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    octobre 2013
    Messages
    30
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2013
    Messages : 30
    Points : 57
    Points
    57

    Par défaut

    Le débat dépasse l’Éducation Nationale : en tant que professeur d'info, j'apprécie avoir le libre choix d'utiliser les différents outils, libres ou propriétaires. La raison est simple : j'ai un devoir de neutralité et de pédagogie.
    Ne montrer que l'un ou l'autre empêche la connaissance globale. Je m'explique : apprendre les feuilles de styles sur une seule suite office rend esclave de cette suite, mais apprendre sur deux suites différentes permet aux étudiants de comprendre qu'il y a des mécanismes communs et que l'interface graphique peut varier, mais les fonctionnalités sont similaires.

    Il y a également un point intéressant à ne pas utiliser que du libre, ce sont les partenariats : un partenariat avec Cisco n'a pas d'équivalent dans le libre (je sais, on peut faire des parefeux et des routeurs sous Linux, mais est-ce que cela correspond à la réalité du monde actuel ?) et sans l'aide de Cisco, l’Éducation Nationale ne pourrait pas payer des formations aux futurs professionnels des réseaux que nous formons... certes, il y a le piège de favoriser cette marque au détriment de nombreuses autres, mais ignorer Cisco aujourd'hui n'aidera pas les étudiants à entrer sur le marché du travail. Ce qui est plus ennuyeux, c'est qu'il n'est pas facile de créer de partenariat avec le libre, car nous n'avons rien à offrir et le libre n'a pas de budget pour nous former... c'est une impasse !

    Fort heureusement, comme évoqué en début de message, mes collègues et moi avons la liberté d'utiliser différents outils... et le devoir de mettre en garde les étudiants sur les dangers de ne connaître qu'une marque ou qu'une technologie ! Je suis (personnellement) suffisamment ouvert pour maitriser plusieurs environnements et c'est ici que je me différencie : l'éducation au delà des enjeux économiques ! et sur ce point, je remercie le Ministère de l'Éducation Nationale !

    Pour rassurer les amoureux du libre, nous travaillons beaucoup avec Linux (souvent, CentOS et Debian), avec LibreOffice (et ses nombreux bugs, je suis contributeur), avec les outils GLPI, FusionInventory, Apache/PHP/MySQL/MariaDB et ce n'est pas prêt de s'arrêter

  17. #37
    Membre éprouvé Avatar de Bubu017
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    avril 2008
    Messages
    289
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Deux Sèvres (Poitou Charente)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2008
    Messages : 289
    Points : 956
    Points
    956

    Par défaut

    Comme dit plus haut ça laisse le choix. Et puis, franchement, du primaire au lycée (à part peut-être quelques cas particuliers), le choix entre propriétaire et libre se limite à l'OS et à la suite bureautique. Ce n'est pas ça qui va bouleverser la vie des élèves.
    Quand on arrive à l'université (ou BTS and co) les profs s'y connaissent plus, et peuvent faire un choix en leur âme et conscience.
    L'arbre de la connaissance porte les fruits de l'arrogance.

    (\ _ /)
    (='.'=) Voici Lapinou. Aidez-le à conquérir le monde
    (")-(") en le reproduisant

  18. #38
    Membre éclairé
    Inscrit en
    janvier 2006
    Messages
    322
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : janvier 2006
    Messages : 322
    Points : 854
    Points
    854

    Par défaut

    Citation Envoyé par Golfy Voir le message
    apprendre les feuilles de styles sur une seule suite office rend esclave de cette suite, mais apprendre sur deux suites différentes permet aux étudiants de comprendre qu'il y a des mécanismes communs et que l'interface graphique peut varier, mais les fonctionnalités sont similaires.
    On pourrait obtenir le même résultat avec deux suites libres, voire mieux: si tu compares Libre Office à Calligra, tu verras probablement plus de différences visuelles qu'avec MS Office, puisque LO se sent obligée d'imiter la version de Microsoft pour rester dans le coup.
    Souvent un logiciel libre naît après le propriétaire: parce qu'on se rend compte qu'un nouveau concept rend bien des services mais qu'on est pas prêt à sacrifier sa liberté pour autant. Le libre imité par le propriétaire c'est plus rare. Donc une formation sur du 100% libre est plus facile à transposer au propriétaire que l'inverse.

  19. #39
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Michael Guilloux
    Homme Profil pro
    Consultant
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    2 244
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 28
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 2 244
    Points : 73 170
    Points
    73 170
    Billets dans le blog
    2

    Par défaut L'April se mobilise pour donner la priorité au logiciel libre dans l'éducation

    L'April se mobilise pour donner la priorité au logiciel libre dans l'éducation
    les discussions s'ouvrent au Sénat à partir du mardi 14 mai 2019

    Contacter les membres du Sénat par email ou par téléphone pour leur expliquer l'importance du logiciel libre dans le système éducatif, c'est l'appel lancé par l'April afin que soit inscrite dans la loi la priorité au logiciel libre dans le cadre du service public de l’enseignement. Ce vieux débat a refait dans le cadre du projet de loi « pour une école de la confiance », le projet de réforme de l'Éducation nationale présenté par Jean-Michel Blanquer en décembre dernier.

    Après le "non" du ministre de l'Éducation et l'Assemblée nationale en février dernier, les sénateurs pourront à leur tour se prononcer sur la question de donner ou non la priorité au logiciel libre : l'examen en séance publique du projet de loi va démarrer au Sénat mardi 14 mai 2019 à partir de 14 h 30, et deux amendements sont suivis de près par l'association pour promouvoir et défendre le logiciel libre dans l'espace francophone.

    Le premier, l'amendement N° 187 rect. ter, est rédigé comme suit : « Les logiciels mis à disposition des élèves dans le cadre du service public de l’enseignement sont en priorité des logiciels libres. » Ses promoteurs, le sénateur Pierre Ouzoulias et les membres du groupe communiste républicain citoyen et écologiste (CRCE), demandent par conséquent une modification de l'article L. 131-2 du Code de l'éducation. Pour information, cet article stipule que : « [dans le cadre du service public de l’enseignement], la détermination du choix des ressources utilisées tient compte de l’offre de logiciels libres et de documents au format ouvert, si elle existe ». Pierre Ouzoulias et son groupe proposent que les mots « tient compte de » soient remplacés par les mots « donne la priorité à ».

    Ils expliquent en effet que le recours aux logiciels libres et formats ouverts présente des avantages majeurs. Il s'agit, entre autres, de « la libre exécution du logiciel pour tous les usages, la possibilité de l’adapter et de l’enrichir, l’interopérabilité, l’évolutivité ou les capacités de mutualisation du code », qui sont pour eux « autant de caractéristiques propres au logiciel libre qui garantissent une véritable autonomie à l’égard des grands éditeurs, une meilleure sécurité, mais aussi une plus grande flexibilité aux systèmes d’informations gérés publiquement. » Cela permettra aussi, selon eux, de « mettre en œuvre un parallélisme des formes avec ce qui s’applique pour l’enseignement supérieur. »

    Le deuxième amendement (N° 425), proposé par la sénatrice Françoise Laborde, membre du groupe du Rassemblement démocratique et social européen (RDSE), quant à lui, ne propose que de modifier l'article L. 131-2, en précisant clairement qu'il faut donner la priorité aux logiciels libres et aux formats ouverts. Mme Laborde estime en fait que ce simple encouragement (tenir compte de l'offre de logiciels libres et documents au format ouvert) n’a pas eu d’effet en pratique.

    Ce sont pratiquement les mêmes amendements et arguments qui ont été présentés en Assemblée par les défenseurs du logiciel libre. Toutefois, pour le ministre de l'Éducation nationale, il n'est pas question de revenir sur ce débat. Jean-Michel Blanquer estime suffisant l'encouragement au logiciel libre déjà inscrit dans la loi. Mais il a également avancé que l'inscription dans la loi d'une priorité au logiciel libre pourrait être contraire au code des marchés publics ; un argument mis en avant à l'évoque par le Syntec Numérique, le syndicat professionnel des industries et métiers du numérique.


    L'association April rejette toutefois les arguments du ministre qui, selon elle, cachent un manque de volonté politique pour mettre en œuvre une véritable politique publique en faveur du logiciel libre. En 2013, elle avait publié une analyse pour montrer que la priorité au logiciel libre n'était pas en violation du droit européen. La question avait par exemple été juridiquement tranchée par la Cour constitutionnelle italienne en 2010.

    Le gouvernement central italien avait en effet saisi la Cour constitutionnelle, car il considérait qu'une disposition de la loi locale du Piémont, qui privilégiait explicitement le logiciel libre, allait à l'encontre du droit de la concurrence. Mais la Cour a jugé qu'il n'y avait pas de violation des règles de la concurrence, car le concept de logiciel libre n'est pas une notion relative à une technologie déterminée, une marque ou un produit, mais représente une caractéristique juridique. L'analyse de l'association April n'a jamais été contredite. En plus, en 2013, le Parlement a inscrit la priorité au logiciel libre dans la loi enseignement supérieur et recherche. Si donner la priorité au logiciel libre a été jugé opportun pour le service public d’enseignement supérieur et de recherche, il ne devrait y avoir aucune raison pour que cela soit rejeté pour l'Éducation nationale, a ajouté April.

    L'association pour promouvoir et défendre le logiciel libre dans l'espace francophone appelle donc chacun à contacter les sénateurs pour soutenir ces propositions (amendements N° 187 rect. ter et N° 425) et encourager à l'adoption en priorité de l'amendement n° 187 rect. ter. L'examen de ces amendements pourrait avoir lieu jeudi 16 mai dans la journée.

    Source : April, Amendements (N° 187 rect. ter et N° 425)

    Et vous ?

    Est-il souhaitable de privilégier les logiciels libres dans l'éducation ou faut-il au contraire former aux logiciels les plus courants, peu importe qu'ils soient libres ou autres ?

    Voir aussi :

    Un logiciel libre doit-il être en mesure de restreindre les tâches que ses utilisateurs peuvent effectuer avec son aide ? Non, pour Richard Stallman
    France : le Sénat choisit d'encourager l'utilisation des logiciels libres et formats ouverts plutôt que de leur donner la priorité
    Les députés votent la priorité au logiciel libre dans l'enseignement supérieur, échec du lobbying des éditeurs de logiciels propriétaires
    Les logiciels libres ne seront plus prioritaires dans l'Éducation Nationale, ils seront envisagés mais plus préférés aux solutions propriétaires
    Choisir en priorité le logiciel libre porterait atteinte au principe de neutralité technologique des marchés publics, pour le Syntec Numérique
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  20. #40
    Expert éminent sénior

    Avatar de Neckara
    Homme Profil pro
    Doctorant sécurité informatique — Diplômé master Droit/Économie/Gestion
    Inscrit en
    décembre 2011
    Messages
    7 787
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 26
    Localisation : France, Loire (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Doctorant sécurité informatique — Diplômé master Droit/Économie/Gestion
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2011
    Messages : 7 787
    Points : 19 449
    Points
    19 449

    Par défaut

    Ils ont un mois de retard…

    "Parce que le diable est dans les détails, une vision sans nuance ne peut prétendre à la compréhension du monde."

    Mon ancienne page perso : https://neckara.developpez.com/

Discussions similaires

  1. Réponses: 14
    Dernier message: 18/05/2018, 09h57
  2. Réponses: 228
    Dernier message: 26/01/2011, 19h14
  3. Réponses: 78
    Dernier message: 26/10/2010, 14h55
  4. assemblée nationale non représentante des francais
    Par funfox dans le forum Politique
    Réponses: 34
    Dernier message: 18/04/2009, 01h28

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo