Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    471
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 471
    Points : 15 254
    Points
    15 254

    Par défaut Poutine signe la loi Runet qui permet de couper l'internet russe du reste du monde

    La Russie va se déconnecter d'Internet dans le cadre d'un test planifié
    En vue des préparatifs contre une éventuelle guerre cybernétique

    Le test de déconnexion planifié consisterait à vérifier que la transmission des données entre les citoyens russes et les organisations russes reste à l'intérieur du pays plutôt que d'être acheminée à l'étranger. Il a été prévu par les autorités russes et les principaux fournisseurs d'accès à Internet. Les différents acteurs seraient d’accord pour déconnecter brièvement le pays d'Internet afin de recueillir des informations et de fournir des commentaires et des modifications à un projet de loi présenté au Parlement russe en décembre 2018, a rapporté l'agence de presse russe RosBiznesKonsalting (RBK) la semaine dernière.

    L'année dernière, le Parlement russe a été saisi d'une loi imposant aux fournisseurs d'accès à Internet russes d'assurer l'indépendance de l'espace Internet russe (Runet), de sorte à pouvoir déconnecter le pays du reste de l'Internet en cas d'agression étrangère. Dans le cadre de ces changements techniques majeurs, les entreprises russes de télécommunications devraient également mettre en place des « moyens techniques » pour réacheminer tout le trafic Internet russe vers des points d'échange approuvés ou gérés par Roskomnazor, l'organisme russe de surveillance des télécommunications. Il incombe à cet organisme, la charge d’inspecter le trafic afin de bloquer les contenus interdits et s'assurera que le trafic entre les utilisateurs russes reste à l'intérieur du pays, et qu’il n’est pas dirigé vers des serveurs à l'étranger, où il pourrait être intercepté.

    En décembre 2018, les sénateurs Andrei Klishas et Lyudmila Bokova, ainsi que le député Andrei Lugovoi, ont soumis à la Douma, la Chambre basse du Parlement de la Fédération de Russie, un projet de loi visant à créer des mesures de protection pour l’Internet en Russie. La Russie, à l’instar de l'Iran et la Corée du Nord, est accusée d'attaques de pirates informatiques, et les pays de l'OTAN ont annoncé à plusieurs reprises qu'ils réfléchissaient à une réponse plus ferme aux cyberattaques, dont la Russie est constamment accusée de se livrer.

    Nom : Pout.jpg
Affichages : 9757
Taille : 20,8 Ko

    La Russie est accusée dans plusieurs cyberattaques contre des Etats et des organisations, depuis plusieurs années. Moscou a été accusée d’avoir perturbé les élections présidentielles américaines de 2016. La cyberattaque ayant visé le Democratic National Committee américaine (DNC) en juin 2016, aurait également été orchestrée par le groupe de hackers connu sous le nom de « Fancy Bear » ou APT 28, qui serait affilié au GRU, l'agence de renseignement militaire russe, d’après le renseignement américain. La Russie est également accusée de cyberattaque ayant visé le siège du comité international de surveillance des armes chimiques qui a été interrompue par les services de renseignement militaires néerlandais avec l'aide de responsables britanniques.

    En janvier 2018, le ministre de la Défense britannique Gavin Williamson, dans un discours alarmiste, a accusé la Russie d'espionner les infrastructures critiques de son pays dans le cadre d'un plan visant à créer un « chaos total » et qui pourrait « causer des milliers et des milliers de morts ».

    Bien avant, en décembre 2017, The Guardian, média britannique, avait rapporté que des navires russes avaient été régulièrement repérés à proximité des câbles sous-marins de l’Atlantique qui transportent les communications entre l’Europe et les États-Unis, et jusqu’à d’autres régions du monde. Sur la base de cette information, Stuart Peach, le chef d’état-major de la Défense britannique qui est aussi membre du comité militaire de l’OTAN, a dénoncé ces actions de la Russie qui pourraient constituer une menace majeure pour le Royaume-Uni et les autres nations de l’OTAN. Stuart Peach, a également exhorté, à l’époque, l’OTAN à tenir compte de ces actions et à prendre les mesures qui s’imposent afin de faire face à la modernisation de la flotte russe, une armée qui, selon lui, continue de « perfectionner son arsenal de guerre de manière non conventionnelle ».

    Le test de déconnexion intervient dans le cadre d'un accord obtenu lors d'une session du Groupe de travail, à la fin du mois de janvier, sur la sécurité de l'information, qui fait partie du projet de loi, appelé Programme national de l'économie numérique. Le groupe de travail, qui comprend d'importantes sociétés de télécommunications russes telles que MegaFon, Beeline, MTS, RosTelecom et autres, est présidé par Natalya Kaspersky, directrice de la société russe de cybersécurité InfoWatch et cofondatrice de Kaspersky Lab.

    L'OTAN et ses alliés ont menacé de sanctionner la Russie pour les cyberattaques et autres ingérences en ligne qu'elle est régulièrement accusée d'être l'instigatrice. La déconnexion planifiée fournirait aux FAI des données sur la façon dont leurs réseaux réagiraient en cas d’éventuelles attaques contre l’Internet russe. Selon RBK, tous les fournisseurs d'accès à Internet étaient d'accord avec les objectifs de la loi, mais n'étaient pas d'accord avec sa mise en œuvre technique, qui, selon eux, entraînera des perturbations majeures du trafic Internet russe. Les services Internet locaux Mail.ru et Yandex.ru seraient également favorables au test de déconnexion.

    Les mesures prévues dans le cadre du Programme national sur l'économie numérique

    Toutefois, le gouvernement russe a accepté de payer la facture et de couvrir les coûts de modification de l'infrastructure des FAI et d'installation de nouveaux serveurs pour rediriger le trafic vers le point d'échange approuvé de Roskomnazor. Initialement, le budget total du projet de sécurité de l'information était estimé à 27,9 milliards de roubles (environ 424 millions de dollars US). Selon une source proche du processus de rédaction du projet de loi, 20 milliards de roubles (environ 304 millions de dollars US) supplémentaires sont nécessaires, a rapporté RBK. En effet, le projet qui vient en réponse aux menaces des pays de l'OTAN contre la Russie et sur lequel le gouvernement travaille depuis des années, est pleinement approuvé par le président Poutine et devrait être adopté. Des discussions sont en cours pour trouver les méthodes techniques appropriées pour déconnecter la Russie d'Internet avec un minimum de temps d'arrêt pour les consommateurs et les agences gouvernementales.

    Parmi les mesures prévues par la loi, la Russie construit sa propre version du système d'adresses du réseau, connu sous le nom de DNS, afin de pouvoir fonctionner si les liens vers ces serveurs situés à l'étranger sont coupés. En 2017, les autorités russes ont déclaré qu'elles prévoyaient d'acheminer localement 95 % de tout le trafic Internet d'ici 2020. Pour cela, les autorités ont même construit une sauvegarde locale du système de noms de domaine, qu'elles ont testé pour la première fois en 2014, puis de nouveau en 2018, et qui sera désormais un composant majeur du Runet lorsque les FAI prévoient de déconnecter le pays du reste du monde. Ce projet s’inscrit dans des efforts de la Russie d’atteindre une autonomie vis-à-vis de l’extérieur en matière d’Internet, vu qu’actuellement, les 12 organisations qui supervisent les serveurs racine du DNS, aucune d'entre elles n'est en Russie, d’après BBC News.

    Ce projet qui impose l’acheminement de toutes les communications des citoyens et des organisations vers des points approuvés par le gouvernement semble viser la mise en place d’un système de censure de masse semblable à celui que l'on observe en Chine, où l'on tente d'éliminer le trafic interdit. Pour rappel, le gouvernement chinois contrôle l’Internet Chinois et impose aux acteurs la censure à l’image du navigateur sur mesure que Google s’était engagé à lancé en Chine avant d’abandonner temporairement le projet.

    La date du test n'a pas encore été dévoilée, mais le test de déconnexion est censé avoir lieu avant le 1er avril, date limite pour soumettre des modifications à la loi, connu en tant que Programme national sur l'économie numérique.

    Source : RosBiznesKonsalting, BBC News

    Et vous ?

    Que pensez-vous du Programme national sur l'économie numérique de la Russie ?
    Pensez-vous que le seul objectif de ce programme est de rechercher l’autonomie de l’Internet russe ?
    Le gouvernement russe ne serait-il pas entrain de mettre en place des instruments de contrôle de l’Internet afin de surveiller tout ce qui sort et entre en Russie ?

    Lire aussi

    Londres accuse Moscou d'espionner ses infrastructures stratégiques, en vue de créer un « chaos total » et causer des milliers de morts
    La Russie pourrait supprimer l'accès à Internet des pays de l'OTAN en Europe, en sabotant leurs câbles de communication sous-marins
    Le Royaume-Uni pratique des cyberattaques qui pourraient couper l'électricité à Moscou, pour réprimer la Russie sans recourir à une attaque nucléaire
    Le hacker auteur de l'attaque contre le DNC aurait été identifié comme un agent de renseignement russe, grâce à une adresse IP
    Poutine admet que des hackers russes indépendants ont peut-être interféré avec les élections US, mais réfute l'implication russe au niveau État
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2018
    Messages
    131
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 19
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2018
    Messages : 131
    Points : 0
    Points
    0

    Par défaut

    perfectionner son arsenal de guerre de manière non conventionnelle
    Il parle des escadrons d'ours de combat.

  3. #3
    Membre expérimenté
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    1 576
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 1 576
    Points : 1 485
    Points
    1 485

    Par défaut

    Sachant que la Russie partage son indicatif +7 téléphonique avec la Kazakhstan , je serai curieux de savoir la réaction de ce pays ... Si les flux internets Kazak passent par la Russie alors un pays voisin à la main mise sur son internet .

    Il y a le même problème avec le NanPa USA/Canada ... et divers pays tel les Bahamas, la Dominique, la république Dominicaine ou les iles anglais .

    Par contre un test de déconnexion grandeur nature je demande à voir

  4. #4
    Expert éminent sénior

    Avatar de Neckara
    Homme Profil pro
    Doctorant sécurité informatique — Diplômé master Droit/Économie/Gestion
    Inscrit en
    décembre 2011
    Messages
    7 789
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 26
    Localisation : France, Loire (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Doctorant sécurité informatique — Diplômé master Droit/Économie/Gestion
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2011
    Messages : 7 789
    Points : 19 456
    Points
    19 456

    Par défaut

    Mad Max ne nous as-t-il donc rien appris ?

    The Mad Max franchise is a documentary about the time Australia's internet went out for a month
    https://www.reddit.com/r/Showerthoug...ary_about_the/
    "Parce que le diable est dans les détails, une vision sans nuance ne peut prétendre à la compréhension du monde."

    Mon ancienne page perso : https://neckara.developpez.com/

  5. #5
    Membre extrêmement actif Avatar de ddoumeche
    Homme Profil pro
    Ingénieur recherche et développement
    Inscrit en
    octobre 2007
    Messages
    1 125
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Singapour

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur recherche et développement

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2007
    Messages : 1 125
    Points : 2 071
    Points
    2 071

    Par défaut

    Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
    La Russie est accusée dans plusieurs cyberattaques contre des Etats et des organisations, depuis plusieurs années. Moscou a été accusée d’avoir perturbé les élections présidentielles américaines de 2016. La cyberattaque ayant visé le Democratic National Committee américaine (DNC) en juin 2016, aurait également été orchestrée par le groupe de hackers connu sous le nom de « Fancy Bear » ou APT 28, qui serait affilié au GRU, l'agence de renseignement militaire russe, d’après le renseignement américain. La Russie est également accusée de cyberattaque ayant visé le siège du comité international de surveillance des armes chimiques qui a été interrompue par les services de renseignement militaires néerlandais avec l'aide de responsables britanniques.
    Il est étonnant qu'en 2019 de telles fake news soient encore relayées alors qu'on parle de les interdire de manière légales.

    Saviez-vous que ce monsieur Roger Stone, conseiller généralement bien renseigné de monsieur Trump, se base sur des arguments techniques pour dire que les DNC Leaks furent un inside job ?. Et comme par hasard, le procureur Mueller le fait arrêter ensuite pour des accusations de collusions.

    Alors que Julian Assange dans une interview à la télévision néerlandaise affirme la même chose, raison pour laquelle son groupe promis une récompense pour tout renseignement sur la mort de Seth Rich.

    Donc il ne faut pas trop remuer les écuries d'Augias démocrates, il y a beaucoup de cadavres et des gens pourraient parler et cette historie est uniquement un procès politique.

    Méthodes de mafieux qui vous tuent d'abord et utilisent votre mort ensuite.

  6. #6
    Membre éclairé

    Homme Profil pro
    Architecte réseau
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    366
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte réseau
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 366
    Points : 821
    Points
    821
    Billets dans le blog
    1

    Par défaut

    Citation Envoyé par Stan Adkens Voir le message
    Et vous ?
    Que pensez-vous du Programme national sur l'économie numérique de la Russie ?
    Pensez-vous que le seul objectif de ce programme est de rechercher l’autonomie de l’Internet russe ?
    Le gouvernement russe ne serait-il pas entrain de mettre en place des instruments de contrôle de l’Internet afin de surveiller tout ce qui sort et entre en Russie ?
    Le projet Klishas n'est pas une surprise, c'est la prochaine étape de la mainmise de l'état russe sur les flux Internet.

    La Russie avait déjà tenté de s'isoler de l'Internet en 2014. C'était plus ou moins un échec à cause de la multitude de petits ISP qui couvrent certaines régions de Russie et qui utilisent notamment des liens satellites pour leur couverture. Une deuxième raison concerne le système de surveillance russe, SORM (System for Operational Investigative Measures), qui n'était pas encore systématiquement déployé dans cette catégorie d'opérateurs...

    En 2015, la Douma a alors fait passer une législation qui a imposé le déploiement de SORM (la version actuelle SORM-3 est basée sur du Deep Packet Inspection et utilise tous les types de sélecteurs connus de surveillance, depuis l'IP jusqu'aux IMSI/IMEI/ICQ), et c'est maintenant la contre-partie pour avoir une licence d'exploitation dans le cyber-espace russe...

    Poutine a toujours été admiratif de la grande cyber-muraille de Chine... Il me parait évident que les prochains tests vont permettre de localiser les trous dans la raquette pour être certain que par la suite tous les flux Internet in/out soient polarisés au travers d'Exchange Points complètement gérés par le Roskomnazor.

    Citation Envoyé par tanaka59 Voir le message
    Sachant que la Russie partage son indicatif +7 téléphonique avec la Kazakhstan , je serai curieux de savoir la réaction de ce pays ... Si les flux internets Kazak passent par la Russie alors un pays voisin à la main mise sur son internet .

    Il y a le même problème avec le NanPa USA/Canada ... et divers pays tel les Bahamas, la Dominique, la république Dominicaine ou les iles anglais .

    Par contre un test de déconnexion grandeur nature je demande à voir
    Que la Russie et le Kazakhstan aient le même country code, c'est pas vraiment un problème, un call entre deux téléphones, ça reste du routage de paquets... Et dans ce genre de tests, le Kazakhstan, ça doit être le moindre des soucis de la Russie.
    J'ai d'autre part noté que Kazakhtelecom a un peering BGP IPv4/v6 avec RETN à Londres (AS9002). Si j'étais Ministre des Télécoms aux Kazakhstan, je profiterais de l'opportunité pour faire des tests de résilience de mon infra :-)

    -VX

  7. #7
    Membre expérimenté
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    1 576
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 1 576
    Points : 1 485
    Points
    1 485

    Par défaut

    Bonsoir

    Citation Envoyé par vxlan.is.top Voir le message
    Que la Russie et le Kazakhstan aient le même country code, c'est pas vraiment un problème, un call entre deux téléphones, ça reste du routage de paquets...
    Routage de paquet d'accord ... Ces paquets passent bien par internet ?! Le Kazakhstan comme d'autre pays sont à la "botte" de la Russie ou de la Chine , de plus enclavé dans les terres .

    Citation Envoyé par vxlan.is.top Voir le message
    J'ai d'autre part noté que Kazakhtelecom a un peering BGP IPv4/v6 avec RETN à Londres (AS9002). Si j'étais Ministre des Télécoms aux Kazakhstan, je profiterais de l'opportunité pour faire des tests de résilience de mon infra :-)

    -VX
    En 2010 L'UE a mis en stand by les numéros de paneuropéens commençant par +388 . Encore une usine à gaz pour essayer de fédérer les opérateurs télécoms et dépendre encore plus de nos voisins ...

  8. #8
    Membre confirmé

    Homme Profil pro
    Ingénieur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    octobre 2010
    Messages
    164
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 28
    Localisation : Royaume-Uni

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur systèmes et réseaux

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2010
    Messages : 164
    Points : 565
    Points
    565

    Par défaut

    On peut critiquer le coté surveillance, par contre faire en sorte que tout ne s’effondre pas en cas de coupure massive, volontaire ou non reste une bonne idée.
    Si demain la majorité des liens qui nous lient aux USA sont coupés, que ce passera-il ?
    On peut facilement parier qu'un très grand nombre de site internet seront complétement hors service, mais encore cela n'est pas bien grave.
    La question plus importante concerne la dépendance de nos services critiques aux infrastructure extérieures.
    Que ce passerait-il si juste le service mail d'une clinique ne fonctionne plus sur une longue période car un DSI a décidé (ou été imposé) de mettre ce service dans le cloud ?
    Possiblement pas grand chose s'il est le seul service défaillant, mais cumulé à d'autres services coupés ou dégradés, cela pourrait vraiment commencer à être embêtant ...

    https://www.submarinecablemap.com/#/

  9. #9
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Webdesigner
    Inscrit en
    juin 2014
    Messages
    229
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 59
    Localisation : France, Hautes Pyrénées (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webdesigner
    Secteur : Associations - ONG

    Informations forums :
    Inscription : juin 2014
    Messages : 229
    Points : 466
    Points
    466

    Par défaut

    les autorités ont même construit une sauvegarde locale du système de noms de domaine
    Si je ne dis pas de bêtise, on fait ça partout dans le monde depuis que l'internet existe.
    Ou alors, on m'aurait menti sur la définition des serveurs DNS primaires et secondaires.

  10. #10
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    juillet 2009
    Messages
    1 030
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2009
    Messages : 1 030
    Points : 4 084
    Points
    4 084

    Par défaut

    Ha ben tiens la Russie copie la Corée du Nord ! Apparemment il restait encore trop de liberté de s'informer, d'expression et d'opinion.

    L'agressivité des services secrets russes n'est plus à prouver de toute façon. Il n'y a pas que les USA qui "fabriqueraient des preuves" contre la Russie.

  11. #11
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    mars 2017
    Messages
    894
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Madagascar

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mars 2017
    Messages : 894
    Points : 25 439
    Points
    25 439

    Par défaut Poutine veut son propre Internet et une loi qui créerait un central unique

    Poutine veut son propre Internet et une loi qui créerait un central unique
    D’où Moscou pourrait gérer les flux d'informations de son cyberespace

    En 2018, la Chine, qui prône un modèle d’Internet basé sur une approche restrictive et autoritaire, était considérée comme le pays où les internautes sont le moins libres, où la censure sur le Web atteint son paroxysme et où le contrôle pour l’accès aux données en ligne est le plus contraignant. À l’inverse de son partenaire chinois, la Russie ne dispose pas encore d’un système centralisé qui permettrait de contrôler/verrouiller Internet facilement en cas de nécessité.

    Nom : 52.png
Affichages : 3794
Taille : 21,0 Ko

    Cette situation pourrait bientôt changer grâce à un projet de loi, baptisé « Internet Souverain », soutenu par Poutine qui permettrait à Moscou de se doter d’un poste de commandement unique à partir duquel les autorités pourraient gérer les flux d’informations dans le cyberespace russe (alias Runet), cela inclut la surveillance, la limitation ou le blocage de ces flux sur toute ou partie de l’étendue du cyberespace russe. Ce projet de loi est à l’heure actuelle discuté par les législateurs moscovites au niveau du parlement.

    Le président de la Russie a présenté cette initiative comme une réponse défensive à la nouvelle cyberstratégie de l’administration Trump, qui permet des mesures offensives contre la Russie et d’autres adversaires désignés. L’objectif ultime, selon Poutine, serait de faire en sorte que le Runet continue de fonctionner même si des gouvernements étrangers tentaient d’isoler numériquement la Russie, en particulier comme les États-Unis. Ce dernier prend en effet la question de la souveraineté russe sur son cyberespace très au sérieux et n’exclut pas un scénario catastrophe dans lequel les États-Unis, probablement vus par Moscou comme l’administrateur en chef de l’Internet mondial, décideraient de déconnecter son pays du Web.

    Nom : -1x-1 (1).jpg
Affichages : 3466
Taille : 43,2 Ko

    Soulignant le caractère vital et hautement stratégique de cette initiative, le président russe a confié : « Ils sont assis là, c’est leur invention, et tout le monde écoute, voit et lit ce que vous dites », avant d’ajouter, « plus nous aurons de souveraineté, y compris dans le domaine numérique, mieux ce sera ». Un responsable russe a même affirmé que la nouvelle loi facilitera le contrôle par les autorités d’un grand nombre d’applications et de groupes de messagerie classifiés comme illégaux.

    La première étape vers la cyberindépendance tel qu’envisagé par le Kremlim au travers de cette législation passe par la mise en place de « moyens techniques de lutte contre les menaces ». Il s’agit d’installer des dispositifs spéciaux intégrant un logiciel de surveillance dans les milliers de points d’échange reliant la Russie au Web au sens large. Ces dispositifs alimenteraient un centre névralgique qui permettrait aux régulateurs d’analyser les volumes et les types de trafic en temps réel et de bloquer ou de rediriger de façon sélective certains types de flux, qu’il s’agisse par exemple de vidéos YouTube ou de flux Facebook, un peu comme lors d’une l’inspection approfondie des paquets (DPI).

    Cependant, pour Andrei Soldatov, auteur de « The Red Web : The Kremlin's Wars on the Internet » et cofondateur d’Agentura.ru, un site qui suit les services de sécurité, « cette loi ne concerne pas les menaces étrangères ni l’interdiction de Facebook et Google, ce que la Russie peut déjà faire légalement ». D’après lui, « il s’agit de pouvoir couper certains types de trafic dans certaines zones en période de troubles civils » puisqu’une fois sur l’Internet russe, les utilisateurs n’auraient accès qu’aux sites Web reconnus et approuvés par le nouveau réseau alternatif.

    Malgré tout, certains experts en sécurité et hauts fonctionnaires se disent préoccupés par les bouleversements politiques que l’adoption de cette loi pourrait entrainer. Il faut signaler que les fournisseurs de large bande ont depuis des années recours aux technologies de DPI qui examinent les activités et les communications des consommateurs en ligne afin de cibler la publicité en fonction de leurs goûts et d’optimiser la charge des utilisateurs. Cette pratique très peu compatible avec la protection des données privées peut aussi malheureusement faire office de « puissant mécanisme » de répression, comme Eric Schmidt, l’ancien patron de Google, l’avait fait remarquer.

    Nom : -1x-1.jpg
Affichages : 3448
Taille : 67,1 Ko

    La Russie censure maintenant une variété de sujets en ligne, souvent sous le prétexte d’éliminer « l’extrémisme ». Elle bloque également des sociétés étrangères comme LinkedIn et Zello qui refusent de délocaliser les serveurs traitant ou hébergeant les données russes à l’intérieur du pays. Au total, environ 80 000 sites sont actuellement sur la liste noire, selon Roskomsvoboda, un groupe basé à Moscou qui fait campagne contre les restrictions en ligne.

    Artem Kozlyuk, fondateur du groupe, a déclaré que si la Russie craignait vraiment de se faire éjecter du Web par les États-Unis, elle ne ferait que faciliter la tâche à ces derniers en essayant de centraliser un système distribué. Selon lui, cela rendrait la Runet plus facile à attaquer et aurait probablement un impact sur la fiabilité des vitesses de connexion à l’échelle mondiale.

    « La Russie est l’un des plus grands centres mondiaux d’échange de trafic, avec des canaux rapides », a rappelé Kozlyuk, de ce fait « mettre des dispositifs de surveillance sur chaque nœud risque de ralentir non seulement le Runet, mais également l’Internet mondial : c’est comme fermer votre espace aérien ».

    Source : Bloomberg

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Voir aussi

    La Russie travaille à la mise sur pied d'une infrastructure DNS à l'usage des BRICS, regards braqués sur août 2018
    La Russie va se déconnecter d'Internet dans le cadre d'un test planifié, en vue des préparatifs contre une éventuelle guerre cybernétique
    Poutine admet que des hackers russes indépendants ont peut-être interféré avec les élections US, mais réfute l'implication russe au niveau État
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  12. #12
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Technicien de maintenance / Developpeur PHP
    Inscrit en
    mai 2015
    Messages
    19
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loire (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien de maintenance / Developpeur PHP
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2015
    Messages : 19
    Points : 64
    Points
    64

    Par défaut

    M. Poutine venez donc en France, Manu va vous expliquer le principe du Minitel 2.0

  13. #13
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    novembre 2013
    Messages
    222
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2013
    Messages : 222
    Points : 6 988
    Points
    6 988

    Par défaut Des milliers de russes protestent contre le projet de loi sur la restriction d'internet

    Russie : des milliers de personnes protestent contre le projet de loi sur la restriction d'internet
    qui vise à couper le pays du reste du monde

    Ces dernières années, on observe de plus en plus de mouvements de protestation à travers le monde. Ces mouvements sont souvent le fait d'employés qui se plaignent de certaines choses concernant les entreprises pour lesquelles ils travaillent et aucune entreprise n'est à l'abri de ce genre de perturbation. Les mouvements de protestations peuvent également être menés par les citoyens contre une mesure prise par leur gouvernement, comme ce qui s'est passé il y a à peine quelques heures en Russie.

    Dimanche dernier en Russie, des milliers de personnes se sont rassemblées à Moscou et dans 2 autres villes pour manifester contre la politique internet du pays qui est de plus en plus restrictive et qui, selon certains, conduira inévitablement à une censure totale et isolera le pays du reste du monde. Là, on n'est pas loin de ce qui se passe en Corée du Nord. Ces rassemblements de masse dans ces villes ont été planifiés après que la chambre basse du parlement russe ait soutenu un projet de loi controversé le mois dernier.

    Ce projet de loi a été adopté par le Parlement russe en première lecture sur trois. La deuxième lecture est prévue pour ce mois, après quoi, s'il est adopté, le projet de loi devra être signé par la chambre haute du parlement, puis par le président Vladimir Poutine. Ce projet de loi cherche à acheminer le trafic web russe et les données via des points contrôlés par l'État et propose de mettre en place un système national de noms de domaine afin de permettre à internet de continuer à fonctionner même si le pays est coupé de toute infrastructure étrangère. Mais les critiques pensent que ce n'est ni plus ni moins qu'une tentative pour accroître la censure et étouffer la dissidence.

    Nom : russians-protest-internet-censorship-moscow-russia-getty-640x480 (1).jpg
Affichages : 2687
Taille : 33,4 Ko

    Selon White Counter, une ONG qui a compté les participants aux rassemblements, environ 15300 personnes se sont rassemblées à Moscou dimanche, ce qui est le double de l'estimation fournie par la police. Les manifestations à Moscou, dans les villes de Voronej au sud et de Khabarovsk, dans l'extrême Est du pays, avaient toutes été officiellement autorisées. Certains activistes à Saint-Pétersbourg sont descendus dans les rues sans le consentement des autorités. La police a arrêté plusieurs personnes sans motif apparent. Un correspondant de l'AFP a vu un homme être transporté par la police par les bras et les jambes près de l'entrée du rassemblement, mais la police n'a annoncé aucune détention.

    Certains manifestants ont scandé des slogans tels que Non à l'isolement, tandis que d'autres ont prononcé des discours sur une grande scène. Un manifestant a déclaré ceci à l'agence de presse Reuters : « Si nous ne faisons rien, la situation va empirer. Les autorités continueront à suivre leur propre chemin et on franchira le point de non-retour ». Une pétition lancée par un groupe russe de défense des libertés sur internet appelle à l'abandon de cette proposition qui pourrait, selon ce groupe, conduire la Russie vers une anti-utopie à la Georges Orwell.

    La populaire application de messagerie Telegram, que les autorités russes tentaient sans succès de bloquer depuis plusieurs mois, a invité ses utilisateurs à assister au rassemblement plusieurs jours auparavant. Un message en russe sur son compte officiel indique que le projet de loi sur la centralisation d'internet vise à couper la Russie du reste du monde, après quoi elle pourra bloquer les réseaux sociaux et les messagers étrangers.

    Source : Reuters

    Et vous ?

    Quel type de réglementation internet toléreriez-vous ?
    Que pensez-vous de la situation actuelle en Russie ?

    Voir aussi :

    USA : un mouvement de protestation contre les programmes d'espionnage en préparation, WordPress et d'autres manifesteront le 4 juillet
    Google est au cœur d'un mouvement de débrayage des employés en guise de protestation pour les tensions de harcèlement sexuel au sein de la société
    Il choisit de quitter son travail pour protester contre l'implication de son entreprise dans des projets de robots autonomes tueurs

  14. #14
    Membre éprouvé Avatar de Cpt Anderson
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    405
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 44
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 405
    Points : 1 170
    Points
    1 170

    Par défaut

    Mais de quoi parle t-on encore ? la Russie veut se couper du monde ? mais qui a écrit ces inepties ? Ce qui devrait plus nous revolter ce sont les pays occidentaux qui viennent casser les pieds sans arret à des pays non-alignés comme l'Iran, la Russie ou le Venezuela en hésitant pas à provoquer de graves crises. Je suis à peu près certains qu'à l'heure actuelle, la Russie est beaucoup plus démocratique et libre que la France. Je ne suis pas sur que les lobbies qui ont pignon sur rue ici fassent la meme chose en Russie et je suis pas sur que Poutine accepte de se faire tordre le bras par le premier lobby communautaire venu.
    Voici la méthode de mon chef:

    copy (DateTimeToStr(Now),7,4)+
    copy (DateTimeToStr(Now),4,2)+copy (DateTimeToStr(Now),1,2)+copy (DateTimeToStr(Now),12,2)+
    copy (DateTimeToStr(Now),15,2)+copy (DateTimeToStr(Now),18,2)

    Je lui ai dit que FormatDateTime irait surement mieux


  15. #15
    Membre confirmé
    Profil pro
    Developpeur
    Inscrit en
    septembre 2013
    Messages
    228
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Developpeur

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2013
    Messages : 228
    Points : 545
    Points
    545

    Par défaut

    Lol

    Au delà du troll "la Russie est beaucoup plus démocratique et libre que la France", on peut penser que si la Russie essaie de se couper du monde cela laisser présager 2 choses :
    - Ils veulent créer un internet extrêmement censuré à la manière de la Chine
    - Ils se préparent à une cyber attaque/riposte d'envergure visant des secteurs critiques

    Si la deuxieme hypothèse est correcte, je me demande ce qu'il est en train de se tramer...

  16. #16
    Membre expérimenté Avatar de Firwen
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    471
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Suisse

    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 471
    Points : 1 480
    Points
    1 480

    Par défaut

    Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
    Je suis à peu près certains qu'à l'heure actuelle, la Russie est beaucoup plus démocratique et libre que la France


    Ahahah, Merci pour ce petit message d'humour dés Lundi.

    Le polonium que certains dissident russes ont reçu dans leur thé était démocratique aussi ?

    C'est probablement totalement démocratique sur RT news oui.
    It's not a bug, it's a feature

  17. #17
    Membre habitué
    Profil pro
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    101
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 101
    Points : 163
    Points
    163

    Par défaut

    Il n'y a aucune démocratie dans le monde.
    Utiliser le terme "Démocratie représentative" est un non-sens.

    En ce qui concerne la Russie, j'aurais tendance à dire qu'ils vivent plus librement qu'en France effectivement.
    Mais une plus grande liberté a aussi ses défauts...

    En revanche, rien ne garantie à un russe sa liberté actuelle alors qu'en France, on a encore certains (faibles) moyens de décision

  18. #18
    Membre confirmé Avatar de Darktib
    Profil pro
    Inscrit en
    mai 2009
    Messages
    60
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mai 2009
    Messages : 60
    Points : 531
    Points
    531

    Par défaut

    Je n'ai pas de commentaires précis (je ne m'y connais pas assez dans ce domaine), cela dit je pose juste ça là : https://blog.lukaszolejnik.com/targe...r-operation-2/

  19. #19
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Analyste d'exploitation
    Inscrit en
    juillet 2018
    Messages
    836
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste d'exploitation

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2018
    Messages : 836
    Points : 2 669
    Points
    2 669

    Par défaut

    Citation Envoyé par mattdef Voir le message
    En ce qui concerne la Russie, j'aurais tendance à dire qu'ils vivent plus librement qu'en France effectivement.
    Mais une plus grande liberté a aussi ses défauts...
    Ah ?

    Homosexualité interdite par la loi, il faut l'aval du gouvernement pour les sites / blog qui dépassent un certain nombre de vues, et ils sont en ce-moment en train de faire passer une loi qui peut mener en prison quelqu'un qui insulterait sur la toile le gouvernement.

    Ils n'auront même pas le droit de "manquer de respect", et bien sûr interdiction de poster des fakenews chez eux aussi, sauf que bah, ce qui est une fakenews n'est pas défini, et sera au jugement des mecs du gouvernement :

    Another bill would demand that news media outlets and other websites remove any information that shows “clear disrespect” to the society, the state or its symbols, the Russian Constitution or the government. Internet service providers and website owners would have one day to remove the insults, or face a complete block.

    Lawmakers also passed a bill that would force websites to immediately remove any “false, publicly important information” that a government watchdog deems to be a threat to public order.
    Bref, on veut museler complètement l'opposition. (Ils ont du se rendre compte que buter les mecs c'était relou, fallait se faire ch*er à faire passer ça pour un accident et à faire disparaître les corps tout ça tout ça... ).


    Effectivement, ils ont l'air beaucoup plus libre.


    Je ne suis pas spécialement pour le bashing pro-russe gratuit, mais faut arrêter 5mn, la Russie c'est juste une dictature à peine moins pire que la Chine, après oui, y'a toujours pire ailleurs, mais en France, même avec les lois pourries qu'ils essaient de faire passer, on reste encore largement mieux lotis que ces pays-là.

  20. #20
    Membre régulier
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2008
    Messages
    79
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2008
    Messages : 79
    Points : 93
    Points
    93

    Par défaut

    Mdr je savais pas que y'avais des adorateurs des conspirations sur un forum aussi évolué que celui-ci.... ils sont làààà, dans noosss campagnnness

    Sinon sérieusement, heureusement qu'il reste des gens éveillé à ce genre de problématique que son : la vie privé, la liberté et la démocratie.
    La Russie a prouvé très récemment qu'elle n'est plus un pays démocratique, un temps de parole limité pour les opposant, une pression immense quand à leur déplacements voir la prison pour certains. ça fini toujours avec le même scénario qu'en Chine "Arrêté pour corruption" ou "manifestation non déclaration" ou pleins de choses exotique dont seul les dictature on le secret.

Discussions similaires

  1. Page internet dans TForm ?
    Par winow dans le forum C++Builder
    Réponses: 3
    Dernier message: 05/06/2007, 10h47
  2. Afficher page internet dans vb (suite)
    Par escape dans le forum VB 6 et antérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/12/2006, 16h06
  3. Afficher page internet dans vb
    Par escape dans le forum VB 6 et antérieur
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/12/2006, 12h44
  4. Ouvrir Une page internet dans VB
    Par Lynecoln dans le forum VB 6 et antérieur
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/09/2006, 16h14
  5. gestion des connections à internet dans un réseau
    Par evarisnea dans le forum Web & réseau
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/10/2005, 19h15

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo