69 % des employés révèlent leurs mots de passe à leurs collègues
d'après une enquête menée par Yubico et Ponemon

Les mots de passe, nous nous en servons régulièrement pour ne pas dire tous les jours, en particulier pour accéder à nos comptes en ligne. Avec les scandales de piratage de données dont on parle tout le temps, il est recommandé aux utilisateurs de se trouver des mots de passe assez compliqués afin de ne pas faciliter la tâche à ces personnes malveillantes souhaitant accéder à leurs comptes. Malheureusement, certains utilisateurs ne respectent pas toujours ces consignes et utilisent des mots de passe trop facilement devinables. C'est ainsi qu'un rapport de SplashData a pu établir le mois dernier, une liste des pires mots de passe 2018.

Les mots de passe trop faciles à deviner représentent un risque énorme pour les entreprises, mais parfois ce n'est pas la faiblesse du mot de passe qui pose problème. Selon une nouvelle étude réalisée par le fournisseur de clés d’authentification Yubico et Ponemon, 69 % des personnes interrogées admettent avoir partagé leurs mots de passe avec leurs collègues de travail. Pour réaliser cette étude, la société a interrogé 1761 professionnels de l'informatique ou de la sécurité informatique basés aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne et en France.

Nom : Capture.PNG
Affichages : 1068
Taille : 25,1 Ko

Cette enquête a également permis de se rendre compte d'un certain nombre de choses comme le fait que près de la moitié des répondants (47 %) déclarent que leurs entreprises sont impliquées dans la protection des informations des clients et 45 % des répondants se disent les plus concernées sur la protection des informations des employés.

Nom : Capture.PNG
Affichages : 875
Taille : 42,4 Ko

Entre autres choses révélées par cette étude, il y a le fait que plus de la moitié des répondants (51 %) déclarent avoir subi une attaque de phishing, mais 57 % de ceux-ci disent que cela n'a pas changé la façon dont ils gèrent leurs mots de passe. Bien que très peu de répondants aient déclaré avoir subi un vol d'identité (8 %) ou une attaque de type homme du milieu (2 %), il n'est pas prouvé qu'ils ont été ciblés par ces attaques.

Nom : Capture.PNG
Affichages : 876
Taille : 29,6 Ko

Le rapport de cette étude a aussi permis de se rendre compte qu'en raison du fait que la gestion des mots de passe soit fastidieuse, 57 % des répondants préfèrent les connexions sans mot de passe qui protègent leur identité. Tandis que 56 % estiment qu'utiliser un jeton d'authentification offre une meilleure sécurité.

Nom : Capture.PNG
Affichages : 865
Taille : 50,2 Ko

Avoir des mots de passe faibles peut être perçu comme avoir laissé la porte ouverte aux pirates, mais le fait de partager ses mots de passe avec des collègues constitue également un risque assez grave. Par conséquent, d'après Stina Ehrensvard, PDG et fondatrice de Yubico, il devient de plus en plus clair que de nouvelles approches de sécurité sont nécessaires pour aider les utilisateurs à gérer et protéger leurs comptes, à la fois personnellement et professionnellement.

Source : Yubico

Et vous ?

Vous reconnaissez-vous dans ces statistiques ?
Comment choisissez-vous vos mots de passe généralement ?
Avez-vous déjà été victime d'une quelconque attaque (phishing, attaque de l'homme du milieu...) ?

Voir aussi :

Un réseau sur trois a des mots de passe exposés avec des utilisateurs dotés de privilèges excessifs laissant la porte ouverte aux pirates
Les pires mots de passe 2018 : « 123456 » trône en tête du classement pour la cinquième année consécutive et est suivi par « password » comme en 2017
A l'avenir, vos réactions cérébrales pourraient devenir des mots de passe, car elles sont uniques et vous n'aurez rien à retenir