Samsung : la société s'attend à une baisse de ses bénéfices
en raison de la faible demande de ses puces

L’entreprise sud-coréenne Samsung, devenue un patrimoine national, est incontestablement le leader dans la fabrication de smartphones dans le monde avec environ 20 % de parts de marché au dernier trimestre de l’année dernière selon le cabinet d’études Canalys. L’entreprise avait étendu son champ d’activités quelques années auparavant en se lançant dans la fabrication de puces et a très vite pu s’imposer également dans ce secteur. C’est ainsi que Samsung devient au second trimestre de l’année 2017, le premier fabricant de puces au monde devant Intel et s'affiche comme l'entreprise la plus rentable devant Apple.

Les choses allaient tellement bien pour la société que quelques mois après, en octobre 2017, elle annonce un bénéfice trimestriel net qui a plus que doublé et qui est porté par sa vente de puces mémoire. Si les années précédentes ont été plus que rentables, il semblerait que 2019 le soit moins, car mardi dernier Samsung a déclaré s’attendre à un bénéfice trimestriel en repli de 29 % lié à la faiblesse de la demande de puces. Cette baisse de la demande pourrait s’expliquer par le fait que la Chine, étant le premier marché mondial pour les smartphones, possède une économie qui souffre des incertitudes liées aux tensions commerciales avec les États-Unis.

Nom : téléchargement (7).jpg
Affichages : 818
Taille : 17,2 Ko

À la suite de cette déclaration, le titre du géant électronique sud-coréen a reculé de 1,7 % à la Bourse de Séoul. Samsung a également déclaré que son bénéfice resterait modéré au premier trimestre en raison de la situation difficile sur le marché des puces de mémoire. L’entreprise s’attend cependant à une amélioration au second semestre de l’année avec la sortie de nouveaux smartphones. Pékin s’est également lancé dans une forme de protectionnisme en soutenant les fabricants locaux qui ont pris des parts de marché aux marques étrangères. Tout ceci n’arrange pas les choses pour Samsung qui a dû annoncer le mois dernier la fermeture de l’une de ses usines d’assemblage de téléphones mobiles en Chine, où sa part de marché est tombée à 0,9 % contre 18,2 % en 2013.

Sachant que les puces de Samsung représentent plus des trois quarts de son bénéfice global et environ 38 % de ses ventes, l’entreprise peut compter sur les bénéfices que lui rapporteront ces dernières puisqu’elles équipent la plupart des appareils y compris ceux d’Apple et Huawei.

Sur la période octobre-décembre 2018, Samsung a déclaré chiffre à l’appui que son bénéfice d’exploitation avait diminué et son chiffre d’affaires est vu en baisse de 11 % à 59000 milliards de wons. Selon Samsung, la demande plus faible que prévue des clients des centres de traitement de données, qui ajustent leurs stocks, a entraîné une baisse des prix des puces et pesé sur le bénéfice du groupe dans un contexte de montée des incertitudes macroéconomiques.

Dans l’ensemble, les analystes s’attendent à une baisse du bénéfice de Samsung tout au long de 2019, sur fond de ralentissement de l’économie chinoise et DRAMeXchange s’attend à ce que le prix des puces mémoire baisse de 10 % en moyenne au premier trimestre de 2019. D’après Samsung, le marché stagnant et extrêmement concurrentiel des smartphones a également pesé sur son bénéfice, mais le groupe entend continuer à innover afin de surmonter cette période de turbulence économique.

Source : reuters

Et vous ?

Pensez-vous que les choses s'arrangeront pour Samsung dans les trimestres à venir ?

Voir aussi :

Samsung se lance dans la production de masse de puces ASIC optimisées pour le minage de cryptomonnaies. Bonne nouvelle pour cette industrie ?
Samsung devient au second trimestre le premier fabricant de puces au monde devant Intel et s'affiche comme l'entreprise la plus rentable devant Apple
Samsung annonce un bénéfice trimestriel net qui a plus que doublé et qui est porté par sa vente de puces mémoire