IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #241
    Membre extrêmement actif Avatar de ddoumeche
    Homme Profil pro
    Ingénieur recherche et développement
    Inscrit en
    Octobre 2007
    Messages
    1 683
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Singapour

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur recherche et développement

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2007
    Messages : 1 683
    Points : 2 008
    Points
    2 008
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ecthelion2 Voir le message
    Ah mais je ne dis pas qu'il faut y faire quelque chose, juste qu'il n'y a pas de quoi se dire que tout va bien la-bas, et tout le tralala... Plusieurs dizaines d'années après, c'est toujours pourri sur place à cause de l'incident de Tchernobyl, et vouloir faire croire que c'est devenu un espèce de paradis pour animaux, c'est se moquer du monde...
    Bien sur que non, le nucléaire c'est vert et carbon friendly alors que le charbon c'est sale et ca tâche. Vive les pipistrelles, même à deux têtes.
    ________________________________

    La jeunesse emmerde le Front Populaire

  2. #242
    Expert éminent sénior
    Avatar de Marco46
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Août 2005
    Messages
    4 413
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Août 2005
    Messages : 4 413
    Points : 19 609
    Points
    19 609
    Par défaut
    Citation Envoyé par ddoumeche Voir le message
    55 bombes H potentielles sont dispatchées sur le territoire et il suffit qu'une seule ne détonne de manière catastrophique pour nous causer un tord considérable.
    Voila pourquoi moi, je suis contre le nucléaire.
    Moi je veux bien mais c'est pour mettre quoi à la place ?
    Un problème avec Git ? Essayez la FAQ, sinon posez votre question sur le forum.



    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "Les richesses naturelles sont inépuisables, car, sans cela, nous ne les obtiendrions pas gratuitement. Ne pouvant être ni multipliées ni épuisées, elles ne sont pas l’objet des sciences économiques."
    Jean-Baptiste Say, Traité d'économie politique, 1803.

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

  3. #243
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    Septembre 2011
    Messages
    749
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2011
    Messages : 749
    Points : 2 878
    Points
    2 878
    Par défaut
    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    Moi je veux bien mais c'est pour mettre quoi à la place ?
    Ahma, il voudrait y mettre des centrales à charbon

    Surtout depuis cette annonce : https://dailygeekshow.com/co2-dioxyd...harbon-solide/

  4. #244
    Membre extrêmement actif Avatar de ddoumeche
    Homme Profil pro
    Ingénieur recherche et développement
    Inscrit en
    Octobre 2007
    Messages
    1 683
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Singapour

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur recherche et développement

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2007
    Messages : 1 683
    Points : 2 008
    Points
    2 008
    Par défaut
    Citation Envoyé par DevTroglodyte Voir le message
    Ahma, il voudrait y mettre des centrales à charbon

    Surtout depuis cette annonce : https://dailygeekshow.com/co2-dioxyd...harbon-solide/
    Exactement, je suis les recommandations du leader des anti-nucléaires sur le sujet, recommandations faites il y a plus de 10 ans. A l'époque le gouvernement Sarkozy mettait en place la propagande du réchauffement servie à toutes les sauces, sans doute pour trouver de nouveaux financements pour EDF (c'est du moins ce que l'on pouvait comprendre en lisant la presse entre les lignes). Et avec la complicité bien comprise des faux écolos d'EELV.
    Car tout le monde même les pétroliers avait un intérêt a soutenir cette thèse, sauf le public.

    DevTroglodyte, tu vas fâcher Marco avec ta solution pour faire du charbon et de l'essence a partir de rien, lui qui croit à la fin des énergies fossiles. En tout cas je demande à voir, même si ce sera comme de vider l'océan avec une cuillère à café, question "décarbonisation" de l'atmosphère.

    Donc oui, on a le choix entre le charbon qui est mon favori et celui du Japon, ou du gaz comme la Californie, l'Espagne, le Royaume-Uni (très pollué au niveau radioactif lui aussi). D'autant que la moitié nord du pays regorge de gaz de schiste.

    PS: mais avec des centrales charbon capturant le SO² et le NO² bien sur .. comme le prévoit la réglementation.
    ________________________________

    La jeunesse emmerde le Front Populaire

  5. #245
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    1 209
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 1 209
    Points : 84 526
    Points
    84 526
    Par défaut Terra Powervise veut construire des dizaines de réacteurs au Royaume-Uni
    Terra Power, un candidat au nucléaire soutenu par Bill Gates, veut construire des dizaines de réacteurs au Royaume-Uni.

    Un acteur de l'énergie propre soutenu par Bill Gates espère construire des dizaines de réacteurs au Royaume-Uni et entrera dans la course aux côtés de ses rivaux potentiels, Rolls-Royce et GE Hitachi, avec ses propres modèles de mini-centrales nucléaires.

    Nom : téléchargement.png
Affichages : 65385
Taille : 4,7 Ko

    Chris Levesque, directeur général de la start-up nucléaire Terra Power, a confirmé que l'entreprise allait demander au gouvernement l'autorisation de construire des petits réacteurs modulaires (Small modular reactors ou SMR) au Royaume-Uni, la compétition étant supervisée par GB Nuclear, un organisme récemment lancé par l'industrie. "J'ai rencontré un certain nombre de partenaires industriels au Royaume-Uni et nous pensons vraiment qu'il existe ici des partenariats dont nous pouvons tirer parti au fur et à mesure que nous nous développons", a-t-il déclaré au Sunday Times.

    Les SMR sont des centrales nucléaires à échelle réduite, généralement assemblées par étapes dans des usines avant d'être expédiées sur les sites de construction, ce qui réduit le coût et le temps de développement. Chris Levesque a suggéré que les réacteurs de Terra pourraient être construits dans des chantiers navals, car leur assemblage ne nécessite pas de forgeage lourd.

    Le gouvernement a annoncé un appel d'offres par l'intermédiaire de GB Nuclear, dans l'espoir que les nouvelles centrales produiront leur première électricité dans les années 2030, un objectif que Terra espère atteindre.

    "Nous pensons pouvoir construire des dizaines de réacteurs au Royaume-Uni dans les années 2030", a déclaré M. Levesque.

    Terra rivalise avec Rolls-Royce pour l'homologation nucléaire

    Terra a été fondée en 2006 par Bill Gates, cofondateur de Microsoft et cinquième homme le plus riche du monde, dans le but d'explorer les énergies propres, en développant une technologie de réacteur nucléaire à base de sodium appelée Natrium. Le Natrium présente certains avantages par rapport aux réacteurs conventionnels, notamment la capacité de stocker et de restituer de l'énergie au réseau lorsque la demande est élevée. Bill Gates a mené l'an dernier un tour de table de 588,3 millions de livres sterling (750 millions de dollars) pour le projet nucléaire, dont il reste le principal investisseur.


    Le réacteur Natrium de Terra a une puissance de 345 mégawatts d'électricité (MWe), inférieure à celle du réacteur à eau légère de son concurrent Rolls-Royce, mais cette puissance peut atteindre 500 MWe pendant des périodes allant jusqu'à cinq heures et demie grâce à son système de stockage à sels fondus. En revanche, la puissance du futur réacteur Hinkley Point C, propriété d'EDF, sera de 3,2 gigawatts, soit près de dix fois plus.

    Les coûts prévisionnels du réacteur et de la production d'énergie de Terra n'ont pas été dévoilés. Toutefois, la société a obtenu 1,6 milliard de livres (2 milliards de dollars) de fonds publics américains pour développer une centrale de démonstration Natrium dans le Wyoming, qu'elle espère mettre en service d'ici la fin de la décennie, ce qui donne une idée des coûts du réacteur.

    Le gouvernement s'efforce de faire passer la puissance nucléaire de 7 GW à 24 GW au cours des trois prochaines décennies, 85 % du parc vieillissant du Royaume-Uni devant être mis hors service d'ici à 2035. Il a annoncé un soutien financier de 870 millions de livres pour Sizewell C et de 210 millions de livres jusqu'à présent pour les projets de Rolls-Royce.

    Source : Bill Gates

    Et vous ?

    Que pensez-vous du soutien de Bill Gate pour le nucléaire ? Est-il pertinent de soutenir le nucléaire ?

    Voir aussi :

    « L'énergie nucléaire sera à nouveau politiquement acceptable, car elle est plus sûre et propre que le pétrole, le charbon et le gaz naturel »,
    D'après Bill Gates


    Pour Elon Musk l'IA est bien plus dangereuse que l'arme nucléaire
    Alors que Bill Gates estime que l'IA est à la fois porteuse d'espoir et dangereuse


    TerraPower, la société de Bill Gates, va construire une petite centrale nucléaire de nouvelle génération sur le site d'une centrale au charbon du Wyoming, aux Etats-Unis
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #246
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 721
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 721
    Points : 18 726
    Points
    18 726
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jade Emy Voir le message
    Que pensez-vous du soutien de Bill Gate pour le nucléaire ? Est-il pertinent de soutenir le nucléaire ?
    Il est obsédé par la production humaine de CO2 c'est donc normal qu'il soit pro nucléaire.
    C'est propre.

    Citation Envoyé par Jade Emy Voir le message
    Terra a été fondée en 2006 par Bill Gates, cofondateur de Microsoft et cinquième homme le plus riche du monde, dans le but d'explorer les énergies propres, en développant une technologie de réacteur nucléaire à base de sodium appelée Natrium.
    Keith Flint 1969 - 2019

  7. #247
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Collégien
    Inscrit en
    Novembre 2020
    Messages
    15
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 58
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Collégien

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2020
    Messages : 15
    Points : 56
    Points
    56
    Par défaut Sodium
    Un feu au sodium dans le surgenerateur japonais sur un modele similaire à superphenix a été catastrophique pour cette technologie.
    Les ingenieurs de l'époque avaient tous dit que c'était ceinture et bretelles pour la sécurité et bien patatra...
    Le sodium est inflammable à l'air et explosif à l'eau, c'est un peu con de mettre ça dans une centrale atomique.
    Une bonne idée d'ingénieurs sur le papier mais qui doit rester sur le papier car il n'y a de sécurité que lorsque tout fonctionne bien à l'air que nous respirons et pression ambiante avec des déchets de 300 ans.
    Il y a un modèle de ce type de réacteur qui a fonctionné 4 ans à AOK Ridge dans les années 60, auto-stable ! Relancé par les chinois en plein desert de Gobi (sans eau, juste de l'air). Une centrale de démonstration fonctionne actuellement...

  8. #248
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    Août 2023
    Messages
    31
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 82
    Localisation : France, Aude (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité

    Informations forums :
    Inscription : Août 2023
    Messages : 31
    Points : 65
    Points
    65
    Par défaut Recherche de subventions
    Je pense que Bill a été abusé.

  9. #249
    Membre éclairé
    Inscrit en
    Mai 2003
    Messages
    284
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 43

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2003
    Messages : 284
    Points : 758
    Points
    758
    Par défaut
    Citation Envoyé par Serge Rochain Voir le message
    Je pense que Bill a été abusé.
    abusé en quoi? Que le nucléaire est 'propre' ?
    Bien sûr que le nucléaire n est pas propre, mais rien n'est propre, et qd on regarde tout les aspects, le nucléaire reste le moins sale de toutes les technos actuellement maîtrisées!

    Si tu penses que le soleil et l'éolien sont mieux, regarde comment tout cela est produit (en Chine, donc indirectement avec du charbon!), leurs besoins en ressources (métaux notamment), la surface au sol occupée (souvent à la place de forêt ou terres agricoles!), et surtout le gros soucis de l intermittence qui requiert encore aujourd'hui d'avoir une centrale au gaz à côté.
    Une fois bien analysé tout cela, toute personne logique devrait comprendre que les déchets nucléaires et le risque de catastrophe sont 'peanuts' à côté. (et même si il y a une ville rasée par une catastrophe et des milliers de cancers des survivants!)

    Un moment, il faut juste accepter que tout crée "de la merde" et d avoir la responsabilité de gérer "la merde chez soi".
    Gérer la merde chez soi est quasi imposée par le nucléaire (gestion des déchets radioactifs), mais toutes les autres technos permettent de l'ignorer (fossile -> co2 ds l atmosphère) ou de l'externaliser (éléments clefs ds ENR produits en Chine)

    Si tu veux un document à charge contre l éolien en France, celui ci est édifiant:


    Encore mieux, le cas réel de la Belgique l'année dernière:
    Cela peut paraître étonnant vu les records de production d’électricité produite sur base d’énergie renouvelable qui ont été battus mais la production belge d’électricité a émis au cours du dernier semestre 13% de CO2 de plus que lors de la même période l’année précédente. En cause, la fermeture des réacteurs nucléaires de Doel 3 et Tihange 2, rapporte De Standaard lundi, citant une étude de l’université de Gand.
    https://www.rtbf.be/article/la-produ...estre-11240388

    étonnant pour les naïf des ENRs sans doute. Mais évidemment pas ceux qui ont réfléchi un peu plus loin, fait l effort de réflexion mentionné au dessus, et compris que l intermittence impose aujourd'hui une compensation par du fossile.
    Ainsi, "mettre des ENR pour baisser les émissions carbone" est ok pour ceux qui ont une base fossile (charbon ds bcp trop de pays) mais factuellement FAUX dans les pays avec une base en nucléaire: tout MWh nucléaire remplacé le sera par (à la louche selon la bonne règle du 80/20) 0.8 MWh de ENR mais 0.2 MWh de fossile, accroissant ainsi fortement les émissions de co2!

    C est bien la tragédie de bcp de pays Européens, forcés par l Allemagne de suivre le modèle ENR: sans plan de remplacement bas carbone complet du nucléaire, les émissions co2 en 2030-2040 vont repartir à la hausse!

    On ne peux qu espérer que les SMR de TerraPower tiennent leurs promesses, car ils sont justement conçus pour palier à l intermittence des ENRs! Donc plutôt que de mettre une centrale au gaz, un SMR Natrium sera bien préférable pour le climat. Reste la question du prix du MWh produit qui reste la grande inconnue. Cela dépend fortement de la maîtrise industrielle et du nombre de SMR déployés (économie de masse).

    Ainsi, chapeau à l UK qui est un des rares pays d Europe à avoir une politique énergétique cohérente: l UK et l Allemagne avaient historiquement une base charbon. Les 2 pays ont choisi d investir massivement dans les ENRs. L allemagne a choisi en + de supprimer le nucléaire, gardant ainsi une base au charbon. L UK a choisi de conserver et renforcer le nucléaire, tout en augmentant fortement le gaz.
    La réalité géographique est simplement que l Allemagne a encore trop de réserves de charbon alors que celles de UK (et de la France) sont épuisées.
    L UK a encore bcp de gaz mais sait bien que cela est aussi sur la pente décroissante. Donc les SMR doivent remplacer le gaz à moyen terme!

  10. #250
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 721
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 721
    Points : 18 726
    Points
    18 726
    Par défaut
    C'est léger comme investissement...
    Nucléaire : la France intensifie sa course aux petits réacteurs
    Six nouveaux projets de réacteurs innovants vont bénéficier d'une enveloppe de 77 millions d'euros de fonds publics. La start-up Jimmy, qui veut décarboner l'industrie avec des réacteurs à haute température, se taille la part du lion de ces financements.
    Keith Flint 1969 - 2019

  11. #251
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 721
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 721
    Points : 18 726
    Points
    18 726
    Par défaut
    COP28: une vingtaine de pays, dont la France, appellent à tripler le nucléaire dans le monde d'ici à 2050
    «L’énergie nucléaire est de retour», a déclaré Emmanuel Macron ce samedi à la COP28 de Dubaï. Une vingtaine de pays dont la France, les États-Unis et les Émirats arabes unis ont appelé, dans une déclaration commune, à tripler la production d’énergie nucléaire dans le monde d'ici à 2050, par rapport à 2020. L’objectif ? Réduire la dépendance aux énergies fossiles charbon et au gaz, grand enjeu de cette conférence mondiale sur le climat.
    Pour une fois j'espère qu'une promesse faite lors d'une COP va être tenu.
    Keith Flint 1969 - 2019

  12. #252
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 721
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 721
    Points : 18 726
    Points
    18 726
    Par défaut
    Le nucléaire français aurait permis d’éviter 25 années d’émissions totales de CO2
    Le nucléaire est de retour en Europe »… et les pays qui le soutiennent prêts à passer à l'offensive. En marge d'un conseil rassemblant, ce 19 décembre à Bruxelles, les ministres européens de l'Énergie, les membres de l'« Alliance du Nucléaire », ce club de 12 nations (et 2 observateurs) favorables à l'atome créé à l'initiative de la France, ont adopté un texte demandant que les prochaines réglementations portant sur la décarbonation du continent respectent la neutralité technologique.
    « La Commission doit traiter sur un pied d'égalité l'énergie nucléaire et l'énergie renouvelable, pour tous les futurs textes européens », a appuyé la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher.
    Keith Flint 1969 - 2019

  13. #253
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 673
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 673
    Points : 201 959
    Points
    201 959
    Par défaut TerraPower amorce les travaux de construction d'un nouveau type de réacteur nucléaire
    TerraPower, la société du cofondateur de Microsoft Bill Gates, amorce les travaux de construction d'un nouveau type de réacteur nucléaire
    visant à révolutionner la production d'électricité

    Bill Gates, le co-fondateur de Microsoft, se lance dans une entreprise audacieuse visant à transformer la production d’énergie. Son entreprise, TerraPower, a entamé la construction d’une centrale nucléaire de nouvelle génération dans le Wyoming, promettant d’être le projet nucléaire le plus avancé au monde.

    Les réacteurs avancés utilisent généralement un fluide de refroidissement autre que l'eau et fonctionnent à des pressions plus faibles et à des températures plus élevées. Cette technologie existe depuis des décennies, mais les États-Unis ont continué à construire de grands réacteurs conventionnels refroidis à l'eau pour en faire des centrales électriques commerciales.

    Vient alors TerraPower, une société créée en 2006 par Bill Gates pour la conception de réacteurs nucléaires. TerraPower a commencé par développer une classe de réacteurs nucléaires rapides appelés réacteurs à ondes progressives, puis a lancé un projet MCFR de réacteur à sel fondu et a enfin lancé le projet de réacteur rapide refroidi au sodium Natrium, associé à un système de stockage de sels fondus analogue à ceux des centrales solaires thermodynamiques.

    Selon la NRC (Commission de réglementation nucléaire des États-Unis), c'est la première fois depuis environ quarante ans qu'une entreprise tente de mettre en service un réacteur avancé en tant que centrale électrique commerciale aux États-Unis.

    En mars, TerraPower a déposé une demande de permis de construire pour le réacteur Natrium de la centrale auprès de la Commission de réglementation nucléaire, qui a été acceptée pour examen le mois dernier. Le processus d'examen prendra « quelques années », selon Gates Notes, le blog en ligne du cofondateur de Microsoft. Les travaux entamés en début de semaine se concentreront sur la construction des éléments non nucléaires du site.

    Nom : power.png
Affichages : 9110
Taille : 21,8 Ko

    Lancement des travaux

    Des ouvriers ont entamé la construction d'un nouveau type de réacteur nucléaire destiné à être plus petit et moins cher que les énormes réacteurs d'autrefois et à produire de l'électricité sans le dioxyde de carbone qui réchauffe rapidement la planète.

    Le réacteur construit par TerraPower ne sera pas achevé avant 2030 au plus tôt et se heurte à des obstacles de taille. La Commission de réglementation nucléaire n'a pas encore approuvé la conception du réacteur, et l'entreprise devra surmonter les inévitables retards et dépassements de coûts qui ont déjà fait échouer d'innombrables projets nucléaires.

    Ce que TerraPower a, cependant, c'est un fondateur influent et fortuné. Bill Gates, actuellement classé septième personne la plus riche du monde, a investi plus d'un milliard de dollars de sa fortune dans TerraPower, un montant qu'il compte bien augmenter.

    « Si vous vous souciez du climat, il y a de très nombreux endroits dans le monde où le nucléaire doit fonctionner », a déclaré Gates lors d'une interview près du site du projet lundi. « Je ne participe pas à TerraPower pour gagner plus d'argent. Je participe à TerraPower parce que nous devons construire un grand nombre de ces réacteurs ».

    Vers des énergies plus propres et compétitives

    Gates, ancien dirigeant de Microsoft, a déclaré qu'il pensait que le meilleur moyen de résoudre le problème du changement climatique était d'innover pour rendre les énergies propres compétitives par rapport aux combustibles fossiles, une philosophie qu'il a décrite dans son livre publié en 2021, « How to Avoid a Climate Disaster » (Comment éviter un désastre climatique).

    Au niveau national américain, l'énergie nucléaire connaît un regain d'intérêt, avec plusieurs start-ups qui se disputent la construction d'une vague de petits réacteurs et l'administration Biden qui offre des crédits d'impôt considérables pour les nouvelles centrales.

    Les espoirs suscités par le projet de TerraPower sont particulièrement grands parmi les 3 000 habitants des villes voisines de Kemmerer et Diamondville, dans le Wyoming. Pendant des décennies, l'économie locale a dépendu d'une centrale électrique au charbon et d'une mine adjacente. Mais cette centrale devrait fermer d'ici à 2036, car le pays se détourne de la combustion du charbon.

    Un nouveau réacteur, et les emplois qui l'accompagnent, pourrait constituer une bouée de sauvetage.

    « Il y a quelques années, lorsque l'on parlait de la perte de la mine de charbon et de la centrale électrique, la communauté n'était pas très heureuse », a déclaré Mary Crosby, une résidente de Kemmerer qui est aussi l'auteur de la demande de subvention du comté. Le réacteur, dit-elle, « nous donne une chance ».

    Lors d'une récente conférence à New York, David Crane, sous-secrétaire aux infrastructures du ministère de l'énergie, a déclaré qu'il y a deux ans, il « ne voyait pas vraiment » l'intérêt des réacteurs de nouvelle génération. Mais alors que la demande d'électricité augmente en raison des nouveaux centres de données, des usines et des véhicules électriques, Crane a déclaré qu'il était devenu « très optimiste » quant à la capacité du nucléaire à fournir de l'électricité sans carbone 24 heures sur 24, sans avoir besoin de beaucoup de terrain.

    Le défi consiste à construire les centrales, a déclaré Crane. « Rien de ce que nous essayons de faire n'est facile ».

    Nom : terr.png
Affichages : 1793
Taille : 613,3 Ko

    Un nouveau type de réacteur

    Gates a commencé à s'intéresser à l'énergie nucléaire au début des années 2000, après que des scientifiques l'eurent persuadé de la nécessité de produire de grandes quantités d'électricité sans émissions pour lutter contre le réchauffement climatique. Il doutait que l'énergie éolienne et solaire, qui ne fonctionne pas à toute heure, puisse suffire.

    « L'éolien et le solaire sont absolument fantastiques, et nous devons les construire aussi vite que possible, mais l'idée que nous n'avons besoin de rien d'autre est très improbable », a déclaré Gates. Comment, a-t-il demandé, Chicago pourrait-elle chauffer les maisons pendant les longues périodes d'hiver sans vent ni soleil ?

    L'un des problèmes de l'énergie nucléaire est que son coût est devenu prohibitif. Les réacteurs traditionnels sont des projets énormes, complexes et strictement réglementés, difficiles à construire et à financer. Les deux seuls réacteurs américains construits au cours des 30 dernières années, les unités 3 et 4 de Vogtle en Géorgie, ont coûté 35 milliards de dollars, soit plus du double des estimations initiales, et sont arrivés avec sept ans de retard.

    Gates fait le pari qu'une technologie radicalement différente sera utile. Avec TerraPower, il a financé une équipe de centaines d'ingénieurs pour reconcevoir une centrale nucléaire à partir de zéro.

    Aujourd'hui, toutes les centrales nucléaires américaines utilisent des réacteurs à eau légère, dans lesquels l'eau est pompée dans le cœur du réacteur et chauffée par fission atomique, produisant de la vapeur pour créer de l'électricité. L'eau étant fortement pressurisée, ces centrales nécessitent des tuyauteries lourdes et d'épais boucliers de confinement pour se protéger des accidents.

    Le réacteur de TerraPower, en revanche, utilise du sodium liquide au lieu de l'eau, ce qui lui permet de fonctionner à des pressions plus faibles. En théorie, cela réduit la nécessité d'un blindage épais. En cas d'urgence, la centrale peut être refroidie à l'aide d'évents plutôt qu'à l'aide de systèmes de pompage compliqués. Le réacteur ne fait que 345 mégawatts, soit un tiers de la taille des réacteurs de Vogtle, ce qui représente un investissement moins important.

    Chris Levesque, directeur général de TerraPower, a déclaré que ses réacteurs devraient à terme produire de l'électricité à un coût inférieur de moitié à celui des centrales nucléaires traditionnelles. « Il s'agit d'une centrale beaucoup plus simple », a-t-il déclaré. « Cela nous permet de bénéficier à la fois de la sécurité et des coûts ».

    La conception de TerraPower présente une autre caractéristique unique

    La plupart des réacteurs ne peuvent pas facilement ajuster leur production d'énergie, ce qui rend difficile l'adaptation aux fluctuations des parcs éoliens et solaires. Mais le réacteur de TerraPower sera doté d'une batterie à sels fondus qui permettra à la centrale d'augmenter ou de diminuer sa puissance en fonction des besoins.

    « Cela facilite les aspects économiques », a déclaré Levesque. « Nous pouvons stocker l'énergie et la vendre au réseau lorsqu'elle a une valeur plus élevée ».

    Il reste cependant à voir si TerraPower peut réellement parvenir à réduire ses coûts. En 2022, l'entreprise a estimé que son réacteur de Kemmerer coûterait 4 milliards de dollars, le département de l'énergie contribuant à hauteur de 2 milliards de dollars. C'est déjà plus cher que les centrales modernes au gaz ou aux énergies renouvelables, et les coûts pourraient encore augmenter.

    La plupart des tentatives récentes de construction de centrales nucléaires ont été entravées par des retards et des dépenses imprévues, a déclaré David Schlissel, directeur de l'Institute for Energy Economics and Financial Analysis (Institut pour l'économie de l'énergie et l'analyse financière). L'année dernière, dans l'Idaho, NuScale, une autre start-up, a abandonné son projet de construction de six petits réacteurs à eau légère après avoir été confrontée à des hausses de prix.

    « Rien ne prouve que ces petits réacteurs seront construits plus rapidement ou à moindre coût que les plus grands », a déclaré M. Schlissel, estimant que les compagnies d'électricité devraient donner la priorité à des investissements plus sûrs tels que l'énergie éolienne, solaire et les batteries.

    Gates a admis que la première centrale de TerraPower serait probablement particulièrement coûteuse, car l'entreprise est en phase d'apprentissage. Mais il a ajouté qu'il pouvait absorber ce risque financier d'une manière que les services publics et les régulateurs ne peuvent pas faire. (Outre Gates, TerraPower a levé 830 millions de dollars auprès d'investisseurs extérieurs).

    L'entreprise affirme que si elle parvient à surmonter les obstacles initiaux et à construire plusieurs réacteurs, elle pourra faire baisser les coûts pour être économiquement compétitive.

    « Nous prenons ce risque, ce qui, grâce à notre conception, nous rassure », a déclaré Gates. « Mais cela signifie qu'il faut avoir les poches très profondes ».

    La centrale Natrium « n'est pas une solution miracle pour résoudre les problèmes économiques du Wyoming »

    Gates a déclaré que l'entreprise s'engageait à embaucher des travailleurs de la centrale à charbon qui prend sa retraite, et que l'achèvement du projet nécessiterait une main-d'œuvre de 1 600 personnes, dont des ouvriers de la construction locaux.

    Bien qu'il ait ajouté que la communauté locale avait « adopté » le nouveau projet, des inquiétudes ont été soulevées quant à la capacité de la nouvelle centrale nucléaire à combler le vide de l'industrie énergétique dépendante des combustibles fossiles dans le Wyoming, qui reste le premier producteur de charbon du pays selon Statista.

    La centrale Natrium « n'est pas une solution miracle pour résoudre les problèmes économiques du Wyoming », a déclaré le Wyoming Outdoor Council en 2021, suite à la sélection de Kemmerer comme lieu d'implantation du projet de TerraPower. « Si les centrales nucléaires pourraient combler certaines lacunes dans la main-d'œuvre laissées par la fermeture des centrales à charbon, elles ne remplaceraient pas les redevances minières qui fournissent l'essentiel du financement des services de l'État, des gouvernements locaux et des écoles. »

    Sources : Gate Notes, Wyoming Outdoor Council, Statista, NRC

    Et vous ?

    Innovation et sécurité : comment les avancées technologiques peuvent-elles garantir la sécurité des nouvelles centrales nucléaires ?
    Transition énergétique : quels défis le secteur de l’énergie doit-il surmonter pour intégrer pleinement le nucléaire dans le mix énergétique mondial ?
    Perception publique : la perception du nucléaire a-t-elle changé avec l’urgence climatique ? Est-elle prête à accepter le nucléaire comme une partie de la solution ?
    Investissement dans le nucléaire : quel rôle les investisseurs privés, comme Bill Gates, jouent-ils dans la transformation du paysage énergétique ?
    Impact environnemental : comment les projets nucléaires de nouvelle génération peuvent-ils minimiser leur impact sur l’environnement local et la biodiversité ?
    Économie d’énergie : quelles implications économiques peut-on anticiper avec l’adoption de technologies nucléaires avancées ?
    Éducation et sensibilisation : quelle importance accordez-vous à l’éducation du public sur l’énergie nucléaire et ses avantages potentiels ?
    Politiques énergétiques : comment les gouvernements devraient-ils équilibrer les investissements entre les énergies renouvelables et le nucléaire ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  14. #254
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    Août 2023
    Messages
    31
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 82
    Localisation : France, Aude (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité

    Informations forums :
    Inscription : Août 2023
    Messages : 31
    Points : 65
    Points
    65
    Par défaut Bill Gates et l'énergie
    Bill Gates a été un bon visionnaire en informatique, mais il a surtout été un homme d'affaire avisé sachant profiter d'un contexte particulier dans les années 70 avec l'apparition de la micro-informatique et l'inquiétude d’IBM, leader de l'informatique de l'époque qui cernait mal les causes de ses échecs répétés dans la nouvelle informatique des micro-ordinateurs naissants.
    Mais toutes ces qualités ne font pas de Bill Gates l'homme de la situation dans le monde de l'énergie qui découvre que ce que l'on sort du sol pour le convertir en chaleur à deux défauts majeurs, c'est la cause du chaos climatique en train de naitre partout sur la planète, et d'autre part sa fin est proche. Au mieux encore un ou deux siècle alors que notre espèce à une espérance de vie sans commune mesure. Après plus de 200 000 ans sur Terre, nous aurons à terme réussi à consommer la quasi-totalité des ressources énergétiques de notre planète en moins de quatre siècles.... en faire de la chaleur n'était manifestement pas la bonne solution.
    A un UA d'ici, nous avons un voisin bien plus riche et bien plus généreux, il serait temps de s'en apercevoir.
    Serge Rochain

  15. #255
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 721
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 36
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 721
    Points : 18 726
    Points
    18 726
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Innovation et sécurité : comment les avancées technologiques peuvent-elles garantir la sécurité des nouvelles centrales nucléaires ?
    Le danger est maitrisé depuis longtemps.
    Le point à prendre le plus au sérieux est l'analyse des risques, du genre "est-ce qu'il peut y avoir un tsunami ?".

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Transition énergétique : quels défis le secteur de l’énergie doit-il surmonter pour intégrer pleinement le nucléaire dans le mix énergétique mondial ?
    Il n'y a pas de défi, construisez des réacteurs nucléaires et tout ira bien.
    C'est pilotable donc ça peut produire plus quand les énergies renouvelable produisent moins (ou qu'il y a un pic de consommation) et ça peut produire moins.

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Perception publique : la perception du nucléaire a-t-elle changé avec l’urgence climatique ? Est-elle prête à accepter le nucléaire comme une partie de la solution ?
    Le public va se bouffer de la propagande et il finira par embrasser le nucléaire
    De toute façon il y a un argument massue "grâce au nucléaire le prix du kWh pourrait baisser", ça devrait mettre tout le monde d'accord.
    Même la bourgeoise parisienne qui a une voiture électrique. (sa voiture principale reste une Porsche)

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Investissement dans le nucléaire : quel rôle les investisseurs privés, comme Bill Gates, jouent-ils dans la transformation du paysage énergétique ?
    Leur rôle c'est de se faire de l'argent.
    Je pense que l'avenir du nucléaire va être radieux.
    Bill Gates est bien conseillé, il fait parti de réseaux bien informés, donc si il investit dans le nucléaire c'est que cette technologie a de l'avenir.
    De toute façon il est tellement puissant, qu'il peut faire en sorte que ça ait de l'avenir. C'est une personne très influente.

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Impact environnemental : comment les projets nucléaires de nouvelle génération peuvent-ils minimiser leur impact sur l’environnement local et la biodiversité ?
    Il n'y a pas plus propre que le nucléaire.
    Ça produit différents types de déchets, mais on sait comment tous les gérer.

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Politiques énergétiques : comment les gouvernements devraient-ils équilibrer les investissements entre les énergies renouvelables et le nucléaire ?
    Chaque pays fait comme il veut, mais ce serait cool que la France fasse :
    - 90% nucléaire
    - 10% renouvelable

    De toute façon si des révolutions technologique ont lieu dans le domaine des énergies renouvelables on pourra toujours les acheter (comme on achète des éoliennes allemandes).
    Il n'y a pas besoin d'investir dans les énergies renouvelables, on peut juste attendre que la technologie soit prête. La France devrait se spécialiser dans le nucléaire et laisser d'autres pays investir dans le renouvelable.

    Citation Envoyé par Serge Rochain Voir le message
    A un UA d'ici, nous avons un voisin bien plus riche et bien plus généreux, il serait temps de s'en apercevoir.
    Hein ?
    Vous pouvez être plus précis ?
    Bon déjà il y a sigle et j'aime pas trop ça.

    Est-ce qu'ici UA veut dire "unité astronomique" ?
    Je n'ai jamais entendu ce mot.
    À une unité astronomique de la terre il y a le soleil, vous parlez de panneaux solaires en fait ?
    Keith Flint 1969 - 2019

  16. #256
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Analyste d'exploitation
    Inscrit en
    Juin 2022
    Messages
    274
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste d'exploitation

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2022
    Messages : 274
    Points : 944
    Points
    944
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Le danger est maitrisé depuis longtemps.
    Le point à prendre le plus au sérieux est l'analyse des risques, du genre "est-ce qu'il peut y avoir un tsunami ?".
    Malheureusement, ce n'est pas aussi simple, puisque le tsunami de Fukushima était survenu à la suite d'un séisme. Je ne suis pas un expert, mais je pense qu'aucune infrastructure n'est réellement capable d'encaisser deux catastrophes naturelles simultanément.
    Maintenant mets-toi a la place de la population japonaise, qui dispose d'un territoire très limité et qui se trouve sur la ceinture de feu. Dans ce cas, je veux bien comprendre qu'il est difficilement possible pour le Japon d'être serein sur des installations qui pourraient (dans le pire des cas) réduire son territoire habitable au prix d'une croissance économique stable.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Il n'y a pas de défi, construisez des réacteurs nucléaires et tout ira bien.
    C'est pilotable donc ça peut produire plus quand les énergies renouvelable produisent moins (ou qu'il y a un pic de consommation) et ça peut produire moins.
    Idem, malheureusement ce n'est pas aussi simple non plus; Les fournisseurs d'uranium sont controversés pour le moment, je pense notamment a Areva/Orano. De plus, les centrales nucléaires sont extrêmement couteuses et sont amorties que très tardivement dans leur cycle de vie, ce qui implique un investissement malgré tout risqué. Enfin la main d'oeuvre nécessaire pour opérer un réacteur reste difficile à trouver, et les niveaux de sous-traitances sont tristement légion, ce qui n'aide pas pour la sécurité des installations.

    Pour citer des chiffres:
    KWH Nucléaire : Entre 59,8€ et 109€ /MWh selon qu'il s'agisse d'un ancienne ou d'une nouvelle centrale non encore amortie.
    Source : Cour des comptes
    KWH Eolien : Entre 90€ (pour l'éolien terrestre)* et 200 € /MWh (pour l'éolien offshore - estimation -). Une énergie encore chère à produire mais les perspectives de réductions de coût sont réelles, dans un avenir à très court terme.
    Source : Syndicat des énergies renouvelables (sic)
    KWH Hydraulique : Entre 15€ et 20€ /MWh. C'est, de toutes les énergies primaires, la moins chère à exploiter de très loin. Un seul problème cependant : le difficulté à construire en nombre des barrages.
    Source : CRE/Cour des comptes
    KWH Photovoltaïque : 142€/MWh. Là encore les coûts sont encore un peu élevés, d'autant que c'est l'une des énergies renouvelables les plus faciles à produire. Mais elle nécessite la pose d'énormes surfaces de panneaux photovoltaïques.
    Source : délibération CRE mars 2014
    KWH Gaz: Entre 70 et 100 €/MWh. Il s'agit d'une énergie plutôt chère et de toute façon condamnée à terme, comme toutes les énergies fossiles et non renouvelables (pétrole, charbon…).
    Source : EDF

    Les coûts sont finalement liés à la mise en place des centrales nucléaires, je pense notamment à l'estimation du site de Flamanville qui était estimé a 4 milliards d'euro en 2008 et réévalué à 19 milliards par la Cour des comptes.

    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Il n'y a pas plus propre que le nucléaire.
    Ça produit différents types de déchets, mais on sait comment tous les gérer.
    C'est pratiquement totalement vrai, dans la mesure où seulement 6% des déchets nucléaires ne peuvent être re-traités. (Source: Orano (Donc Pincettes.activer()))

    Citation Envoyé par Serge Rochain Voir le message
    A un UA d'ici, nous avons un voisin bien plus riche et bien plus généreux, il serait temps de s'en apercevoir. Serge Rochain
    Le solaire reste problématique pour plusieurs raisons pour l'instant;
    Les projets réellement viables à l'échelle internationale doivent être prévus dans le Sahel, et sont très couteux aussi bien en infrastructures (Réseau) qu'en entretien. (+ instabilité politique de la région)
    La production reste mineure comparée à la taille des infrastructures. (510 000 m2 = 150MHW, une seule tranche de la centrale nucléaire de Flamanville en France produit 10x plus et 6,64 TWh sont produits par an par les 2 tranches actives)

    Certains pays, comme l'Australie qui dispose d'une souveraineté sur un vaste territoire dont l'exposition solaire est notable, peuvent avoir d'énormes avantages quant au solaire, mais cela ne permet pas d'augmenter la densité énergétique de la production à terme.

    Il faut garder à l'esprit que le solaire n'est qu'en réalité une réaction nucléaire stable dont nous captons le rayonnement après dispersion.

    Le nucléaire reste une question complexe, qui doit être réfléchie sur le très long terme; En ce sens, il faut faire du cas par cas, car toute nation n'a pas les moyens de construire ou de maintenir une telle infrastructure sur son territoire.
    Ca ne peut pas être soit bon, soit mauvais.

    Edit: Pour mon avis personnel, je trouve que la France s'est tiré une balle dans le pied en ralentissant sa filière nucléaire; C'est un avantage considérable d'avoir de la main d’œuvre nationale, aussi bien dans un intérêt intérieur qu’extérieur car les compétences de nos experts s'exportent et l’échange de technologie pourrait permettre à la France de ne plus se vanter de vendre des armes mais bien des sources d’énergie. D'autant qu'avoir un avantage technologique sur le retraitement des déchets nucléaires permettrait de rentabiliser même la démocratisation du nucléaire, mais pour cela il faudrait investir massivement dans le domaine...
    Aussi, pour une catastrophe nucléaire, combien de vies sont ruinées par des cancers liés à l'utilisation d’énergies fossiles qui sont (bon gré mal gré) les plus rentables économiquement ? C'est bien plus difficile à déterminer, certes, mais le problème existe, que nous le voyons ou non.

  17. #257
    ALT
    ALT est déconnecté
    Membre émérite
    Avatar de ALT
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    Octobre 2002
    Messages
    1 259
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 64
    Localisation : France, Indre et Loire (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité
    Secteur : Service public

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2002
    Messages : 1 259
    Points : 2 417
    Points
    2 417
    Par défaut
    Pour revenir au sujet, deux questions :
    1. le refroidissement par sodium (natrium en latin, d'où son symbole chimique : Na) a déjà été utilisé par Super Phénix, projet avorté en raison (prétexte ?) de la dangerosité du sodium fondu (le Na explose spontanément au contact de l'eau, à température ambiante...) ;
    2. à part ça, il a quoi de révolutionnaire, le projet de William Henry Gates III ?

    En attendant, l'avenir est à la fusion nucléaire. Mais en attendant que ce soit possible, contentons-nous de la fission. D'ailleurs, il y a de nombreux projets de microréacteurs, pour alimenter des villages isolés aussi bien que les futures colonies lunaires voire martiennes.
    Nous verrons bien ce qu'il en sortira.
    « Un peuple qui est prêt à sacrifier un peu de liberté contre un peu de sécurité, ne mérite ni l'une, ni l'autre, et finira par perdre les deux. »
    Attribué indistinctement à :
    Thomas Jefferson
    Benjamin Franklin
    Albert Einstein !

  18. #258
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 673
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 673
    Points : 201 959
    Points
    201 959
    Par défaut Bill Gates dévoile la conception d'un réacteur nucléaire révolutionnaire qui alimentera l'avenir de l'info
    Bill Gates dévoile la conception d'un réacteur nucléaire révolutionnaire qui alimentera l'avenir de l'informatique dans le Wyoming,
    la mise en service de la centrale nucléaire Natrium est prévue pour 2030

    Lors de son récent entretien avec Margaret Brennan, Bill Gates a abordé un sujet qui suscite à la fois l’intérêt et la controverse : son projet de centrale nucléaire dans l’État du Wyoming. Cette initiative ambitieuse vise à révolutionner la production d’énergie propre, mais elle soulève également des questions sur la sécurité, l’environnement et la surveillance.

    Bill Gates, cofondateur de Microsoft et fervent défenseur des énergies renouvelables, a investi des milliards de dollars dans le développement de technologies nucléaires avancées. Sa vision est de créer une centrale nucléaire modulaire, plus petite et plus sûre que les installations traditionnelles. Située dans le Wyoming, cette centrale serait capable de fournir de l’électricité à des millions de foyers tout en réduisant les émissions de carbone.

    Au début du mois, il a assisté à la cérémonie de pose de la première pierre de la centrale nucléaire Natrium. Ce projet révolutionnaire utilisera une technologie de refroidissement au sodium au lieu de l’eau traditionnelle.

    La construction de la centrale Natrium est en cours, avec une mise en service prévue pour 2030. Ce projet ambitieux nécessite la collaboration entre des entreprises privées et des responsables gouvernementaux. Kemmerer, autrefois connue pour son industrie minière du charbon, devient maintenant un pionnier de l’énergie nucléaire de nouvelle génération.

    La centrale Natrium, conçue par TerraPower, marquera une avancée majeure dans la production d’énergie propre et durable. Nous pouvons noter par exemple :
    • Technologie de refroidissement au sodium : contrairement aux centrales nucléaires classiques qui utilisent de l’eau pour refroidir les réacteurs, la centrale Natrium utilisera du sodium liquide. Cette approche offre des avantages en termes de sécurité, d’efficacité et de durabilité.
    • Réduction des émissions de carbone : la centrale Natrium contribuera à la lutte contre le changement climatique en fournissant une source d’énergie propre et en réduisant la dépendance aux combustibles fossiles.

    Mais ce projet soulève également des inquiétudes :
    • Déchets radioactifs : le stockage des déchets nucléaires reste un problème non résolu.
    • Surveillance : certains s’inquiètent de la surveillance accrue due à la centralisation de la production d’énergie.

    Nom : terra.png
Affichages : 66206
Taille : 605,7 Ko

    Un projet novateur

    MARGARET BRENNAN : Si j'ai bien compris, c'est la première fois en quarante ans qu'une entreprise tente de mettre en service un réacteur avancé dans le cadre d'une production commerciale d'électricité aux États-Unis. De quoi s'agit-il exactement dans le Wyoming ?

    BILL GATES : Eh bien, nous avons une nouvelle conception de réacteur qui permet d'améliorer encore la sécurité en simplifiant le refroidissement à l'eau, et c'est une avancée dont les gens ont parlé, qui permettrait de réduire les coûts et d'obtenir un meilleur produit, mais c'est... c'est nouveau. Nous avons choisi un site dans le Wyoming où une centrale au charbon est en train de fermer, et la communauté nous a beaucoup soutenus. Et donc nous... nous... la construction préliminaire a commencé cette semaine.

    Quel est donc l'avantage de ces nouveaux réacteurs par rapport aux milliers de réacteurs existant dans le monde ?

    La plupart des réacteurs sont refroidis à l'eau, ce qui signifie qu'il fait très chaud et que la pression est très élevée, de sorte qu'il est très difficile de maintenir les déchets nucléaires dans le réacteur. Il faut beaucoup de ciment et de systèmes complexes, en particulier lorsque le réacteur s'arrête, il continue à produire de la chaleur, ce qui a entraîné certains problèmes. Lors du passage de la première à la deuxième et de la deuxième à la troisième génération, ils ont résolu ce problème en rendant le réacteur beaucoup plus complexe. Malheureusement, cela a entraîné une augmentation des coûts de construction et le coût de l'électricité d'origine nucléaire n'était donc pas compétitif, même s'il s'agit d'une excellente source d'énergie. Elle est totalement propre. Elle ne dépend pas des conditions météorologiques. On peut la placer là où se trouve la demande, mais les coûts ont poussé certaines entreprises du secteur à cesser leurs activités. C'est pourquoi, dès 2008, nous avons commencé à dire qu'il fallait faire quelque chose de très différent pour simplifier le réacteur et rendre l'électricité beaucoup moins chère.

    Quand vous dites « propre », vous voulez dire « qui n'émet pas de carbone »

    Exactement.

    Pas les gaz à effet de serre liés au changement climatique.

    Exactement. Donc une centrale au charbon, une centrale au gaz naturel, c'est par nature beaucoup de CO2, de gaz à effet de serre.


    « Comment faire pour que ce type de projet et ce que vous faites soient commercialement viables si le démarrage est coûteux ? »

    Vous êtes donc un grand défenseur de l'énergie verte, et vous investissez de l'argent dans cette entreprise, TerraPower, mais cela reste cher. Dans ce pays, la Géorgie vient d'avoir ces deux centrales électriques, les deux premiers réacteurs américains construits de toutes pièces en une génération, c'est ainsi qu'ils ont été facturés. Alors comment faire pour que ce type de projet et ce que vous faites soient commercialement viables si le démarrage est coûteux ?

    Eh bien, vous avez besoin d'investisseurs qui sont prêts à croire que vous allez construire un grand nombre d'unités et que vous pouvez donc répartir le coût de la conception sur un grand nombre d'unités. Vous savez, les deux principaux bailleurs de fonds de ce projet sont les investisseurs de TerraPower, dont je suis le plus important. J'ai investi plus d'un milliard et j'en investirai encore des milliards. Ensuite, le gouvernement fédéral apporte son aide en raison des avantages stratégiques liés à la sécurité énergétique. Nous ne demandons donc à aucun client des services publics de prendre des risques et de payer des prix élevés pour l'électricité, tout ce risque est assumé par TerraPower et le gouvernement américain.

    Ces deux centrales en Géorgie ont coûté 35 milliards de dollars. Combien va coûter celle du Wyoming ?

    Eh bien, si vous comptez tous les coûts liés à la création d'un produit unique, vous savez, lorsque nous avons travaillé pendant de nombreuses années à la conception de ce produit, vous pourriez obtenir un chiffre proche de 10 milliards. Mais le chiffre clé à considérer est le suivant : au fur et à mesure que vous construisez de plus en plus d'unités et que vous obtenez tous les composants ou que vos fournisseurs réduisent leurs coûts, le bénéfice pour les investisseurs est si nous construisons beaucoup. Personne n'a jamais construit un grand nombre d'unités de la même conception. Il faut donc faire les choses correctement. Il faut concevoir un réacteur qui puisse coexister avec les énergies renouvelables, car nous en avons beaucoup. Ce réacteur ne produit donc de l'électricité que lorsque les énergies renouvelables ne sont pas - ne sont pas très bon marché. Il produit de la chaleur 24 heures sur 24 et de l'électricité en cas de besoin. Et il suffit de regarder la quantité de ciment, la taille du bâtiment du réacteur, c'est, vous savez, beaucoup moins compliqué. C'est pourquoi nous pensons que le nucléaire peut à nouveau être compétitif pour fournir de l'électricité à bas prix.

    Vous avez parlé du fait que le gouvernement fédéral est essentiellement un partenaire dans ce domaine et le ministre de l'énergie a déclaré que les États-Unis devaient au moins tripler leur capacité nucléaire actuelle. Il y a donc beaucoup de travail en perspective. Combien d'autres projets de ce type avez-vous prévus ? Et de quoi cela va-t-il dépendre ?

    Nous discutons avec les compagnies d'électricité de la construction de dizaines de centrales, mais vous savez, nous n'aurons un impact et un succès considérables que si nous dépassons les 100 centrales.

    Nom : gates.png
Affichages : 14909
Taille : 474,7 Ko

    « Nous pouvons en démarrer quatre ou cinq en parallèle »

    Le Wyoming doit être ouvert avant que vous ne fassiez cela, ou...

    Nous pouvons en démarrer quatre ou cinq en parallèle. Vous savez, l'approbation finale de la commission de régulation est prévue pour 2030, ce qui vous donnera le feu vert pour démarrer les autres, mais vous pouvez commencer la construction. Pour la première fois depuis longtemps, la demande d'électricité aux États-Unis va augmenter considérablement. Il s'agit de voitures électriques, de bus. Certaines personnes utilisent des pompes à chaleur électriques dans leur maison et l'année dernière, avec ces percées dans le domaine de l'intelligence artificielle, toutes les grandes entreprises d'intelligence artificielle disent, d'accord, nous avons besoin de construire beaucoup de centres de données, et donc si nous n'avons pas de nucléaire pour compléter le vent et le soleil, le pays sera à la traîne de la demande d'électricité.

    Ce que vous dites, c'est que pour que l'Amérique conserve son leadership et sa technologie, il faut plus d'énergie, car notre demande d'électricité augmente.

    C'est vrai, pendant longtemps, la consommation totale d'électricité n'a pas beaucoup augmenté, c'est donc une chose nouvelle dont il faut se souvenir, il y a longtemps, on augmentait notre électricité, et ici, pour de nombreuses raisons, les choses sont électrifiées, vous savez, les voitures électriques deviennent moins chères, les bus électriques vont concurrencer les autres bus, même d'autres formes de transport vont passer à l'électricité. Il faut donc avoir la volonté de construire, d'investir dans de nouvelles approches innovantes. Et, vous savez, les exigences en matière de coûts sont ce qui nous permet de dire, si cela peut concurrencer l'électricité au gaz naturel aux États-Unis, alors c'est très compétitif dans le monde entier, parce que la plupart des régions du monde n'ont pas ce gaz naturel très bon marché, qui est le moyen le moins cher de produire de l'électricité aujourd'hui.

    C'est vrai, et le président Biden a dit, même lui, qu'avec tout l'argent investi dans les énergies vertes, les États-Unis auront encore besoin de combustibles fossiles pendant un certain temps. Je veux dire que c'est la réalité de ce que vous esquissez ici. Ce n'est pas l'un ou l'autre.

    C'est vrai, la croissance se fera dans les sources d'énergie propres : le soleil, le vent et le nucléaire. Mais nous n'arriverons pas à être 100 % verts, vous savez, l'objectif est de se débarrasser de toutes les émissions d'ici 2050. C'est déjà très ambitieux.

    Oui

    Toutes les sources d'énergie propres devront s'efforcer de réduire leurs coûts. Et il faut obtenir des permis, des autorisations de transmission. La centrale nucléaire que nous construisons dans le Wyoming a l'avantage de disposer d'une centrale à charbon qui a été fermée. Ainsi, pour la connexion au réseau, nous utilisons simplement la connexion qui existait déjà pour la centrale à charbon fermée.

    Conclusion

    Le projet de centrale nucléaire de Bill Gates est à la fois audacieux et controversé. Alors que certains voient en lui un pionnier de l’énergie propre, d’autres craignent les risques associés à cette technologie. Quoi qu’il en soit, il est essentiel de poursuivre le dialogue sur l’avenir de l’énergie nucléaire et de peser les avantages et les inconvénients avec soin.

    Sources : interview (vidéo dans le texte), Gates Note

    Et vous ?

    Sécurité vs. Innovation : quelle est la priorité la plus importante lorsqu’il s’agit de nouvelles technologies énergétiques ? Faut-il privilégier l’innovation ou la sécurité ?
    Responsabilité environnementale : comment pouvons-nous garantir que cette centrale nucléaire respecte l’environnement et minimise les risques pour les générations futures ?
    Transparence et surveillance : quelles mesures de transparence devraient être mises en place pour surveiller le fonctionnement de la centrale ? Qui devrait être responsable de cette surveillance ?
    Alternatives énergétiques : existe-t-il d’autres solutions énergétiques prometteuses qui pourraient rivaliser avec la centrale nucléaire de Gates ? Si oui, lesquelles ?
    Impact local : comment le projet de centrale nucléaire pourrait-il affecter la communauté locale du Wyoming ? Quels sont les avantages et les inconvénients pour les habitants de cet État ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  19. #259
    Membre expérimenté

    Homme Profil pro
    Collégien
    Inscrit en
    Juillet 2010
    Messages
    556
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Afghanistan

    Informations professionnelles :
    Activité : Collégien

    Informations forums :
    Inscription : Juillet 2010
    Messages : 556
    Points : 1 428
    Points
    1 428
    Par défaut
    Le nucléaire n'est pas une Energie d'avenir.
    Si le nucléaire était la solution alors notre chef suprême n'aurait pas fermé Fessenheim...


    L'Allemagne nous montre le chemin de l'Energie propre:
    https://app.electricitymaps.com/zone/DE

    Zéro % de nucléaire !!!!
    Nom : nonuke.png
Affichages : 7016
Taille : 33,7 Ko

    Big up à la Pologne aussi:
    Nom : nonukepol.png
Affichages : 719
Taille : 33,1 Ko

  20. #260
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    mécanicien
    Inscrit en
    Mai 2024
    Messages
    48
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Lot (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : mécanicien

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2024
    Messages : 48
    Points : 63
    Points
    63
    Par défaut
    Le nucléaire n'est pas une Energie l'avenir
    Certes mais c'est la seule qu'ils ont (pour combler les besoins industriels). Et cela maintient aussi l'orientation de la recherche vers la fusion.

    Intéressant le Wyoming (avec sa devise : "Equal rights") et monsieur Gates est fringué comme un candidat aux présidentielles.
    D'après le titre, il s'agit même de fournir de l'énergie pour un "avenir informatique" (hum) : même si le climat de l'état est plutôt frais, est-ce que cela suffit pour le refroidissement ?

Discussions similaires

  1. Réponses: 12
    Dernier message: 16/02/2018, 20h37
  2. Réponses: 19
    Dernier message: 26/01/2018, 11h13
  3. Réponses: 3
    Dernier message: 15/01/2018, 11h14
  4. Réponses: 29
    Dernier message: 12/01/2017, 21h18

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo