Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Membre averti Avatar de Seabirds
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    avril 2015
    Messages
    256
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : Agroalimentaire - Agriculture

    Informations forums :
    Inscription : avril 2015
    Messages : 256
    Points : 307
    Points
    307

    Par défaut Urgence climatique et appel de l'ONU: agir

    Bonjour à toutes et à tous !

    Le sujet de ce post n'est pas vraiment de débattre de la réalité du réchauffement climatique: à part un ou deux allumés en blouse blanche qui devraient être condamnés pour crime contre l'humanité, l'immense majorité des scientifiques ont atteint un consensus en la matière. Contester la réalité du réchauffement climatique d'origine anthropique est aujourd'hui assez proche de proclamer que la terre est plate, ou [provoc]que C++ est plus lent que C [\provoc]. Bref. Avançons.

    Vous aurez peut-être pris connaissance du récent rapport du GIEC sur un réchauffement à +1.5°C. Les conclusions sont très (très) dures, surtout quand on sait qu'il est très improbable de tenir la barre des +1.5°C, ni même +2°C: on va sans doute devoir affronter les pires conséquences d'ici 2050:

    • disparition totales des récifs coralliens et chute des pêcheries
    • diminution des rendements agricoles allant jusqu'à 50% selon les zones (certains estiment que l'agriculture pourrait disparaître vers la fin du siècle si on ne s'empêche pas d'aller vers +3 / +5 °C )
    • diminution d'au moins 17% des ressources en eau du bassin méditerranéen (ça c'est le scénario "optimiste" des +2°C, donc en vrai ce sera sans doute bien pire)
    • incendies majeurs (la garrigue et la forêts landaise par grande sécheresse et sous une vague de chaleurs à 50°C ... hum )
    • augmentation en fréquence et en intensité des évènements climatiques extrêmes
    • centaines de millions à milliard(s) de réfugiés climatiques
    • conflits armés
    • inlining de la liste des autres conséquences ... (eg saviez vous que le Bengladesh était sans doute fichu ? )



    J'ai personnellement énormément de mal à m'imaginer en 2030-2050. J'avais jusqu'à cette année l'impression qu'on avait le temps, que les conséquences étaient assez lointaines (2100), mais le réchauffement climatique semble s'emballer (les phénomènes prennent de vitesse les prédictions scientifiques), et maintenant il semble assez clair que l'on va aller taper dans le mur de mon vivant (j'ai même pas 30 ans, j'ai bien l'impression que je vais pas vieillir bien vieux). Le secrétaire général de l'ONU dans son appel de Septembre dernier parle de "menace existentielle directe" , et appelle "les groupes de jeunes, groupes de femmes, secteur privé, communautés religieuses et associations environnementales du monde entier" à entrer immédiatement en action et à interpeller nos responsables. Non, ça ne sent pas très bon.

    Le meilleur espoir que nous ayons est de diminuer drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre (de 45% d'ici 2030). Cela va nécessiter des efforts à tous les niveaux de la société, et il est assez clair que l'inertie des gouvernements est bien trop grande pour que l'on puisse se reposer sur des mesures coercitives. Il va donc falloir aussi agir au niveau individuel et collectif. Mais prendre des douches courtes ou partir chercher le pain à vélo, manger bio et local, si ce sont des premiers gestes importants, ne vont clairement pas suffire: le dernier rapport du GIEC évoque la nécessité absolue d'une remise en cause profonde de nos sociétés et de nos modes de vie. Dans le même temps, la fenêtre temporelle durant laquelle il serait possible de limiter la casse est en train de se refermer: on a moins de deux ans pour agir.

    On se sent tous individuellement impuissants face à un phénomène qui nous dépasse et face à l'immobilité collective. Mais ce n'est pas vrai: il faut absolument briser la glace et commencer à réduire nos émissions. Manque de bol, les émissions carbone sont nichées derrière chaque acte de (sur)consommation: manger moins de viande, limiter l'avion au maximum, limiter la voiture, bannir le plastique, revoir l'isolation des logements, revoir radicalement nos modes de consommation, repenser notre usage du numérique ... C'est effectivement un changement radical de nos modes de vie

    Si au niveau individuel il est possible d'adopter ces mesures, il faut également propager cette prise de conscience. D'où mes questions:

    • Comment appréhendez-vous personnellement (et émotionnellement) la crise climatique et environnementale ?
    • Avez-vous abordé cette thématique dans vos entreprises ?
    • Quelles actions est-il possible de prendre ?



    Bien à vous,
    Seab
    Le débutant, lui, ignore qu'il ignore à ce point, il est fier de ses premiers succès, bien plus qu'il n'est conscient de l'étendue de ce qu'il ne sait pas, dès qu'il progresse en revanche, dès que s'accroît ce qu'il sait, il commence à saisir tout ce qui manque encore à son savoir. Qui sait peu ignore aussi très peu. [Roger Pol-Droit]
    Github
    Mon tout premier projet: une bibliothèque de simulation de génétique des populations

  2. #2
    Expert éminent sénior
    Avatar de Jipété
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    7 905
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 7 905
    Points : 11 312
    Points
    11 312

    Par défaut

    Yop !
    Citation Envoyé par Seabirds Voir le message
    Comment appréhendez-vous personnellement (et émotionnellement) la crise climatique et environnementale ?
    Personnellement, ayant toujours été proche de mère Nature de par mon éducation, je n'ai aucun problème à vivre en mode "no gaspi", et ce depuis que je suis minot ; par contre, émotionnellement, comme on a pu le lire ici et là ces derniers temps, ça m'atteint très fortement.

    Citation Envoyé par Seabirds Voir le message
    Avez-vous abordé cette thématique dans vos entreprises ?
    Non, car il paraît qu'il est mal vu, en France, de mélanger vie privée et vie sociale, comme si on avait plusieurs vies. Les managers manquent de coups de pied au luc
    J'ai bien fait des tentatives timides, non suivies, donc j'ai freiné.

    Citation Envoyé par Seabirds Voir le message
    Quelles actions est-il possible de prendre ?
    Aucune, car ou bien on fait des mesurettes inutiles qui, au pire augmenteraient le problème, ou bien on tente des vraies mesures lourdes et là, c'est tout le système économique qui nous pète à la figure.
    Un exemple ?
    Ce tourisme de masse archi-débile, donc cet hiver vous n'allez pas au ski (et vous allez voir dans les téloches la gueule de tous ceux qui travaillent dans les stations), et vous imposez à vos parents à la retraite d'abandonner leurs croisières dans ces monstres flottants de 10 000 personnes (ben oui : clients plus personnel, ça fait le compte) et c'est des pans entiers du tourisme qui s'écroulent, puis derrière les chantiers navals et là je vous dis pas la catastrophe sociale…


    Tout ce monde, fragile échafaudage, a été construit par de dangereux irresponsables malheureusement fort séduisants et plein de gogos s'y sont laissé prendre.
    Plus qu'à payer les pots cassés.
    Mais que peut-on attendre d'autre de civilisations capables de trucider en quelques années des millions de ses individus et être capables de remettre le couvert à peine 20 ans plus tard ? Puis continuer avec encore plus de barbarie et d'atrocités…
    Nom : petite_fille.png
Affichages : 278
Taille : 474,1 Ko
    (HS : on notera que cette photo se ferait maintenant probablement censurer sur un certain réseau social que je ne nommerai pas, au motif spécieux de pédophilie pornographique -- on vit une époque formidable)

    Ce qui nous pend au nez me navre mais ne m'étonne pas.
    On n'a que ce qu'on mérite, et malheureusement pour eux, les bons (entendez les gentils) paieront pour les mauvais.
    Espérons seulement que quelques vdt et autres abeilles pourront survivre pour se reproduire, une fois notre espèce balayée par… elle-même, comble de la débilité.

    EDIT : et le plus dément, c'est qu'on dirait que pour certains, ce futur n'existera pas :
    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Satya Nadella, le PDG de Microsoft, estimait que ces machines de l’avenir pourraient permettre de réaliser des avancées technologiques majeures dans des secteurs d’activité liés à l’énergie ou la santé, par exemple.
    [...]
    Selon lui, ce type de réseau pourrait bien naître dans les années à venir.
    Citation Envoyé par Olivier Famien Voir le message
    D’ici 2021, l’Europe compte lancer en tout 24 satellites opérationnels auxquels s’ajouteront six satellites de remplacement.
    [...]
    La Chine s’est fixé l’objectif de disposer de 35 satellites opérationnels d’ici 2020 afin d’assurer une couverture mondiale.
    [...]
    D’ici 2023, le Japon envisage de faire passer le nombre de ses satellites à 7.
    Parce que, mine de rien, 2030 c'est dans à peine… 11 ans ! On dirait que personne n'a fait ce calcul. Ou que "on verra bien quand on y sera".
    Il a à vivre sa vie comme ça et il est mûr sur ce mur se creusant la tête : peutêtre qu'il peut être sûr, etc.
    Oui, je milite pour l'orthographe et le respect du trait d'union à l'impératif.
    Après avoir posté, relisez-vous ! Et en cas d'erreur ou d'oubli, il existe un bouton « Modifier », à utiliser sans modération
    On a des lois pour protéger les remboursements aux faiseurs d’argent. On n’en a pas pour empêcher un être humain de mourir de misère.
    Mes 2 cts,
    --
    jp

  3. #3
    Membre expérimenté
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2011
    Messages
    1 459
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2011
    Messages : 1 459
    Points : 1 318
    Points
    1 318

    Par défaut

    On est dans un monde ou l'on exige que les étudiants/travailleurs se déplacent de plus en plus. La fameuse " fleximobilité " .

    Paradoxalement , tout est fait pour empêcher les gens d'aller facilement a certain endroit pour aller travailler ou étudier. Les temps de transports et déplacement explosent ... Le temps de " disponibilité " lui diminue moins 15 à 30 minutes par jours en 20 ans.

    Il y a une raréfaction du travail également et un appauvrissement de la population.

    Celui qui gagne péniblement 1200 , 1300 voir 1400 euros a 95 % de chance d'aller travailler en voiture et de ne pas se poser la question de l' "alternative". La réponse est simple bien souvent se sont des travailleurs "pauvres" qui bossent dans le distribution, industrie, horaire décalé , jeune travailleurs, intérimaires, CDD, sous traitant ...

    Les contraintes horaires et de mobilité de ces personnes sont déjà fortement sous pression (horaire décalée, heure à rallonge, travaille en banlieue et zone périurbaine , contrainte familiale ... ) . Dans le futur qui se voit passer 3 à 4 h par jours dans les transports pour simplement aller travailler / étudier ?

    La vision de la ville actuelle que nous avons est une vision que je qualifierai de "bobo écolo" pour "jeune cadre dynamique". Tout le monde n'est pas cadre , tout le monde n'a pas les moyens d'habiter en centre ville , et encore moins d'avoir un tram ou un métro qui le dépose en 30 à 40 minutes devant son taff ...

    Depuis maintenant 10 ou 15 ans les grandes agglomérations françaises ont siphonné les services publiques et autre bassin d'emploi ... On a rendu des zones complétement "dortoir" . Trouvez vous normal que des gens doivent venir de Rouen, Caen, Lille, Reims, Orléans , Dijon ... pour venir travailler à Paris ?

    On se prend des leçons de morales sur le fait qu'on doit moins se déplacer , commençons déjà par limiter les temps de parcours et réduire les distances. Se déplacer coute cher et le coutera encore plus en temps et en argent , que de moins en moins de monde a de disponible.

  4. #4
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    février 2018
    Messages
    125
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : février 2018
    Messages : 125
    Points : 31
    Points
    31

    Par défaut

    Le saviez-vous ?

    Les mammifères et les moteurs à combustion fonctionnent exactement sur le même principe physico-chimique, à savoir :
    Carburant + Air => CO² + H²O + Chaleur + Travail

    Le corps humain a plusieurs points communs avec le moteur à combustion. Par exemple, les aliments consommés sont principalement constitués de carbone et d’hydrogène. Les deux tiers de l’agriculture mondiale sont consacrés à la culture du riz, de l’avoine et du maïs. Ces céréales contiennent de l’énergie solaire stockée depuis quelques mois et facilement transportable sous forme d’hydrates de carbone.

    Les combustibles fossiles (le charbon, le pétrole et le gaz) qui alimentent les moteurs à combustion sont aussi principalement constitués de carbone et d’hydrogène. Les combustibles fossiles sont la principale source d’énergie dans le monde. Ces combustibles sont de l’énergie solaire stockée depuis des millions d’années et facilement transportable sous forme d’hydrocarbures.
    Les huiles végétales ont d'ailleurs une forte teneur énergétique - environ 60% de celle du gazole qui est à 12kWh/kg (~ 42kJ/kg) - et peuvent tout à fait servir de carburant moteur.

    Comme toute machine, le corps humain consomme donc des ressources énergétiques en quantité relativement finie, et il pollue également.
    En une année, il rejette plus de 1t de déchets sous forme solide, liquide et gazeuse, dont 0.5t de gaz à effet de serre (de la vapeur d’eau et du gaz carbonique évacués par la respiration et la transpiration), et environ 300kg de CO² annuels par la respiration. (source : Thermodynamique, une approche pragmatique, Çengel/Boles/Lacroix, 2009)

    Soit, pour 7 milliards d'habitants, un peu plus de 2 milliards de tonnes de CO² rejetés dans l'atmosphère chaque année rien qu'en respirant !
    Et encore, c'est sans compter les autres mammifères, chiens, chats, chevaux et autres vaches qui pètent...

    Pour comparaison, le trafic maritime mondial rejette l'ordre de 1 à 1,5 milliards de tonnes de CO² annuels...

    Conclusion... ... ...
    >> https://www.developpez.net/forums/d1.../#post10594562

  5. #5
    Expert éminent sénior
    Avatar de Jipété
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    7 905
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 7 905
    Points : 11 312
    Points
    11 312

    Par défaut

    Qu'est-ce que tu essaie de nous vendre ? Qu'il ne faut rien faire parce que tout va bien ?

    Il ne t'est pas venu à l'idée que si ça se trouve c'est le milliard de la navigation qui est de trop et qu'il suffirait d'arrêter ça pour que tout rentre dans l'ordre (hypothèse d'école mais pas plus stupide qu'autre chose) ?

    Parce que tu compares les humains et les animaux en oubliant juste une chose, capitale : quand l'animal est satisfait il se pose et coince la bulle ; nous il faut toujours qu'on s'agite, quitte à faire des ronds dans l'eau (jet-ski l'été au bord de la mer, et merci pour le bruit), des ronds dans l'air (le nombre de petit coucous qui circulent à longueur de journée à la campagne, plus certains qui font de la voltige...), et des ronds sur la route, à remplir l'atmosphère des micro-particules du caoutchouc des pneus.
    Et tout comme ça : maintenant, si t'as pas un pommeau de douche avec des led's qui changent de couleurs, t'es qu'un ringard.
    Voilà où on en est.

    Tiens, entendu aux infos, le futur nouveau super sous-marin français sera capable "d'emporter deux fois plus de charges de destruction massive que la génération précédente" : elle est pas sublimement à chier, la vie des humains ?
    Il a à vivre sa vie comme ça et il est mûr sur ce mur se creusant la tête : peutêtre qu'il peut être sûr, etc.
    Oui, je milite pour l'orthographe et le respect du trait d'union à l'impératif.
    Après avoir posté, relisez-vous ! Et en cas d'erreur ou d'oubli, il existe un bouton « Modifier », à utiliser sans modération
    On a des lois pour protéger les remboursements aux faiseurs d’argent. On n’en a pas pour empêcher un être humain de mourir de misère.
    Mes 2 cts,
    --
    jp

  6. #6
    Membre averti Avatar de Seabirds
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    avril 2015
    Messages
    256
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : Agroalimentaire - Agriculture

    Informations forums :
    Inscription : avril 2015
    Messages : 256
    Points : 307
    Points
    307

    Par défaut

    Citation Envoyé par Jipété Voir le message
    Personnellement, ayant toujours été proche de mère Nature de par mon éducation, je n'ai aucun problème à vivre en mode "no gaspi", et ce depuis que je suis minot ;
    Donc si je comprends bien, tu as un mode de vie relativement sobre ? C'est cool ça, j'essaie d'aller dans ce sens aussi. J'essaie de me rapprocher des modes de vie Zéro Déchet (donc zéro plastique), c'est assez compliqué, j'y arrive plutôt maaaaal , mais je pense que c'est bien d'essayer et de communiquer là dessus. Je me rapproche aussi des régimes végétariens, avec une collègue on a prévu d'organiser un week-end avec un autre collègue végétarien de longue date pour qu'il nous explique quoi acheter, où acheter, comment cuisiner etc. C'est l'occasion d'apprendre une autre manière de consommer et de faire du lien social aussi

    Citation Envoyé par Jipété Voir le message
    par contre, émotionnellement, comme on a pu le lire ici et là ces derniers temps, ça m'atteint très fortement.
    Oui moi pareil. J'ai personnellement retiré beaucoup de courage et d'inspiration en écoutant Jean Jouzel (vice-président du GIEC) dire que (en gros et de mémoire) "oui c'est très dur, mais si nous-même baissons les bras, c'est perdu". Les climatologues sont en première ligne depuis des décennies, certains ont littéralement été submergés émotionnellement, je les plains beaucoup et ils ont toute mon admiration (surtout avec les cabales qui ont été montées contre eux). Ils ont eu bien du courage pour continuer à nous avertir malgré l'aveuglement général, et je trouve dans ce courage et cette exemplarité beaucoup de motivation

    Citation Envoyé par Jipété Voir le message
    Non, car il paraît qu'il est mal vu, en France, de mélanger vie privée et vie sociale, comme si on avait plusieurs vies. Les managers manquent de coups de pied au luc
    J'ai bien fait des tentatives timides, non suivies, donc j'ai freiné.
    C'est bien compréhensible, et en vrai c'est génial que tu aies fait ces tentatives !
    Il est vrai que ce sujet est émotionnellement si lourd que ça risque vite de prendre une tournure personnelle, mais d'un autre côté nos entreprises ont un intérêt évident à anticiper la réduction des émissions carbones (qu'elles soient contraintes par une législation pour le climat, ou qu'elle soit subie de par le fait qu'on aie passé le pic pétrolier en Europe depuis 2006). Avec mes collègues aux US le mois dernier on a pris des panneaux et on est allé mettre la pression au meeting des Regents de l'Université pour les défoncer sur leur inaction et pour qu'ils atteignent la neutralité carbone en 2030 Bah ouais quoi, quelque soit la boîte on a qu'une planète mdr. Mais on était sous couvert de l'anonymat.
    Par curiosité, qu'avais tu fait comme tentative ? Avec les collègues de mon laboratoire, on essaie de se motiver/contraindre à abandonner le plastique, manger végétarien et prendre les escaliers et le vélo. Ca paraît stupide et insignifiant, mais en vrai ça va dans le bon sens et c'est toujours dans la plus grande gentillesse et sans aucun reproche

    Citation Envoyé par Jipété Voir le message
    Ce tourisme de masse archi-débile, donc cet hiver vous n'allez pas au ski (et vous allez voir dans les téloches la gueule de tous ceux qui travaillent dans les stations), et vous imposez à vos parents à la retraite d'abandonner leurs croisières dans ces monstres flottants de 10 000 personnes (ben oui : clients plus personnel, ça fait le compte) et c'est des pans entiers du tourisme qui s'écroulent, puis derrière les chantiers navals et là je vous dis pas la catastrophe sociale…
    Mhhh oui je vois ce que tu veux dire D'un autre côté, il est assez clair qu'on ne va pas tous se réveiller en même temps, du coup je n'ai aucun scrupule à limiter mes voyages et ma consommation et à discuter de cette démarche avec mon cercle proche sans me soucier de conséquences socio-économiques, et ce pour deux raisons:
    • on est une telle minorité à oser revoir radicalement nos modes de vie que ça doit pas peser bien lourd dans la balance économique
    • il faut bien que quelques-uns fassent les premiers pas
    • de toute façon, il faut bien que l'économie globale se ré-aligne si elle veut pas se faire dézinguer par le changement climatique et la décrue énergétique des prochaines années


    Citation Envoyé par Jipété Voir le message
    Parce que, mine de rien, 2030 c'est dans à peine… 11 ans ! On dirait que personne n'a fait ce calcul. Ou que "on verra bien quand on y sera".
    [/QUOTE]
    Ahaha oui c'est trop ça En vrai je ne peux pas m'empêcher de plaindre les gens qui vont se réveiller tard: ils n'auront pas eu beaucoup de temps pour processer toutes ces informations, et ça va être bien dur pour eux
    Le débutant, lui, ignore qu'il ignore à ce point, il est fier de ses premiers succès, bien plus qu'il n'est conscient de l'étendue de ce qu'il ne sait pas, dès qu'il progresse en revanche, dès que s'accroît ce qu'il sait, il commence à saisir tout ce qui manque encore à son savoir. Qui sait peu ignore aussi très peu. [Roger Pol-Droit]
    Github
    Mon tout premier projet: une bibliothèque de simulation de génétique des populations

  7. #7
    Membre averti Avatar de Seabirds
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    avril 2015
    Messages
    256
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : Agroalimentaire - Agriculture

    Informations forums :
    Inscription : avril 2015
    Messages : 256
    Points : 307
    Points
    307

    Par défaut

    Citation Envoyé par raphm
    N'oubliez pas que Jésus est la clef et que tout est écrit dans la Bible.
    Merci raphm pour ton post En effet, les conséquences du réchauffement climatique pourraient être si catastrophique que moi-même (plutôt athé) n'ai pas pu m'empêcher de faire le lien avec les écrits apocalyptiques de divers courants religieux. J'envisageais très sincèrement d'écrire une lettre au prêtre de ma ville pour l'entretenir sur ce sujet pour qu'il réveille doucement ses ouailles, et effectivement c'est dur de ne pas prêcher la fin des temps quand on sait que la dernière fois que le climat a autant varié (-5°C en moyenne globale), on était en pleine ère glaciaire, et les écosystèmes de France pouvaient nourrir seulement ... 100 000 personnes Evidemment c'est dur d'être aussi catégorique pour l'expérience inverse (+5°C), parce qu'en vrai on a jamais fait l'expérience. En gros on sait absolument rien de ce qui nous attend sur l'échelle du pire

    Donc oui le vocable apocalyptique n'est pas aberrant dans ce contexte. Raphm, comment vis-tu tout ça ? As-tu abordé ce sujet en entreprise ? As-tu participé à des actions (individuelles ou collectives) pour limiter les conséquences du réchauffement climatique ?

    Un beau ramassis de conneries. Encore heureux que ces arguments de pseudo sciences ne se retrouvent pas dans les médias.
    Personnellement mes sources d'information sont plutôt dans les rapports scientifiques officiels (GIEC, experts énergie-climats etc). D'un côté, je suis bien conscient que je consulte ces sources de par ma formation académique: je n'attend pas de mon paysan local qu'il se tape le rapport du GIEC pour les décideurs (déjà parce qu'il a autre chose à faire). Tout ça pour dire que selon notre vécu, notre culture, notre entourage, chacun va avoir des manière très différente d'exprimer ce qu'il ressent du futur: la "fin du monde" selon Nicolas Hulot n'a évidemment pas la même signification que "la fin du monde" telle qu'entendue par l'auteur de ces vidéos, mais je veux y voir un certaine similarité capable de rassembler les divergences en un mouvement commun. En effet, vue la gravité de la situation, je suis prêt à accepter n'importe quelle source d'info ou n'importe quelle action (non-violente) qui aille "grosso modo" dans le bon sens: on a vraiment plus du tout le temps de batailler sur la forme du discours, on risque clairement trop gros à ne pas changer nos modes de vie, et vu qu'on est quelques milliards d'individus à devoir changer très vite, il me paraît assez illusoire d'espérer que les modalités de transition soient les mêmes pour toutes et tous
    Le débutant, lui, ignore qu'il ignore à ce point, il est fier de ses premiers succès, bien plus qu'il n'est conscient de l'étendue de ce qu'il ne sait pas, dès qu'il progresse en revanche, dès que s'accroît ce qu'il sait, il commence à saisir tout ce qui manque encore à son savoir. Qui sait peu ignore aussi très peu. [Roger Pol-Droit]
    Github
    Mon tout premier projet: une bibliothèque de simulation de génétique des populations

  8. #8
    Membre averti Avatar de Seabirds
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    avril 2015
    Messages
    256
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : Agroalimentaire - Agriculture

    Informations forums :
    Inscription : avril 2015
    Messages : 256
    Points : 307
    Points
    307

    Par défaut

    Citation Envoyé par raphm
    Site Acta fabula est : http://lapieceestjouee.blogspot.com/...r-ce-blog.html
    Pour ceux qui se poseraient la question, "Acta fabula est" signifie "la pièce est jouée" c'est-à-dire, "les jeux sont faits".
    En effet, j'estime que quoi que nous fassions, il est désormais impossible de changer le cours des événements. Peut-être nous a-t'il été donné à un moment de pouvoir retarder les choses, mais nous avons laissé passer notre chance...
    Mhhh je comprends ton point de vue (est-ce du découragement ?), mais je pense de mon côté que ce n'est pas tout à fait exact.

    Comme disait Aurélien Barreau: "il est trop tard pour que rien ne se soit passé, mais il n'est pas trop tard pour éviter que ce soit pire encore" ! Optimisme forever !!!

    C'est d'ailleurs aussi le point de vue de divers experts énergie-climat: même si on est en train de rater la fenêtre temporelle des 1.5°C ou sans doute même 2°C (ce qui nous aurait permis d'éviter que ça fasse trop mal), il n'est pas trop tard pour incurver nos émissions carbone vers des trajectoires moins dramatiques que le scénario d'émission maximum. A vrai dire, au point où on en est, chaque dixième de degré gagné épargne des vies, donc j'ai du mal à rester inactif !
    Le débutant, lui, ignore qu'il ignore à ce point, il est fier de ses premiers succès, bien plus qu'il n'est conscient de l'étendue de ce qu'il ne sait pas, dès qu'il progresse en revanche, dès que s'accroît ce qu'il sait, il commence à saisir tout ce qui manque encore à son savoir. Qui sait peu ignore aussi très peu. [Roger Pol-Droit]
    Github
    Mon tout premier projet: une bibliothèque de simulation de génétique des populations

  9. #9
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Ingénieur R&D
    Inscrit en
    mai 2016
    Messages
    286
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur R&D
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2016
    Messages : 286
    Points : 1 070
    Points
    1 070

    Par défaut

    Pour garder un minimum de crédibilité, il n'y a aucun intérêt à se rapprocher des diverses sectes apocalyptiques et autres cinglés qui exploiteraient bien la situation à leur profit, ni même à emprunter leur vocabulaire.

    Sur le fond : l'effondrement est quand même un thème assez récurrent.
    Revoir "Soleil vert", 1970.
    Personnellement, depuis gamin, j'ai toujours entendu dire que la fin était proche et qu'on allait tous mourir dans d'atroces souffrances, par des catastrophes variées, alors je ne suis pas plus terrifié maintenant par le climat que par les fusées SS-20 chargées de bombes H déployées à quelques centaines de km de chez nous pendant la crise des euromissiles (1983), ou par les scénarios à la Mad Max (1979) après les premiers chocs pétroliers.
    Maintenant, je comprends que des plus jeunes soient un peu stressés, parce que c'est leur première "fin du monde", et qu'évidemment, cette fois-ci, c'est la bonne.
    Si des catastrophes environnementales m'affectent directement de mon vivant, j'aviserai en temps utile.
    Ce qui ne m'empêche pas de me déplacer à vélo plutôt qu'en puante bagnole à pétrole (mais honnêtement, c'est plus pour faire un peu d'exercice pour la santé que pour sauver la planète), ni de détester le gaspillage.

  10. #10
    Expert éminent sénior
    Avatar de Jipété
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    7 905
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 7 905
    Points : 11 312
    Points
    11 312

    Par défaut

    Citation Envoyé par Seabirds Voir le message
    Je partage ces points de vue (bon après chacun croit ce qu'il veut), mais ne s'éloignerait-on pas un peu du sujet de base ?
    C'est Wolinsky (RIP) qui disait "Ne croire en rien ça laisse du temps pour penser".
    Quant aux sujets qui dévient, c'est le propre des forums, mais il suffit de fermement tenir les rênes,

    Citation Envoyé par Seabirds Voir le message
    Donc si je comprends bien, tu as un mode de vie relativement sobre ?
    Je vais le dire autrement : j'ai un mode de vie simple, et ça se répercute sur une certaine sobriété.

    Citation Envoyé par Seabirds Voir le message
    J'ai personnellement retiré beaucoup de courage et d'inspiration en écoutant Jean Jouzel (vice-président du GIEC) dire que (en gros et de mémoire) "oui c'est très dur, mais si nous-même baissons les bras, c'est perdu". Les climatologues sont en première ligne depuis des décennies, certains ont littéralement été submergés émotionnellement, je les plains beaucoup et ils ont toute mon admiration (surtout avec les cabales qui ont été montées contre eux). Ils ont eu bien du courage pour continuer à nous avertir malgré l'aveuglement général, et je trouve dans ce courage et cette exemplarité beaucoup de motivation
    Et moi, comme un imbécile, après avoir terminé la lecture de cet "Éloge du ver de terre", j'ai attaqué "Nous voulons des coquelicots", pas le site, le livre, réquisitoire lucide contre les pesticides qui nous empoisonnent et le Système qui permet ça, Gauche et Droite confondues, et après ça y a plus qu'à se flinguer.

    Citation Envoyé par Seabirds Voir le message
    Par curiosité, qu'avais-tu fait comme tentative ? Avec les collègues de mon laboratoire, on essaie de se motiver/contraindre à abandonner le plastique, manger végétarien et prendre les escaliers et le vélo. Ca paraît stupide et insignifiant, mais en vrai ça va dans le bon sens et c'est toujours dans la plus grande gentillesse et sans aucun reproche
    À l'époque où les imprimantes ligne consommaient des quantités industrielles de papier listing 132 colonnes à trous sur les côtés qui, bien souvent, étaient imprimés automatiquement en fin d'exercice comptable mais pas lus, j'avais réussi à convaincre certains clients de remettre les impressions dans les cartons et je les en débarrassais lors d'une visite de maintenance. Ensuite, avec un autre collègue on apportait tous ces cartons chez un recycleur (la bagnole, un break, touchait presque par terre ! C'est lourd le papier) et on envoyait le chèque aux Restaus du cœur.
    Plus récemment et pendant quelques années, mangeant à la cantine d'entreprise dans une autre boîte avec un autre taf, personne ne m'a jamais vu jeter mes déchets dans la poubelle immonde où tout se mélangeait en fin de journée : je réutilisais la boîte en verre qui m'avait servi à amener ma bouffe pour rapporter at home les épluchures, destination compost (j'ai la chance d'avoir un bout de terrain qui me permet ça.)

    Citation Envoyé par wolinn Voir le message
    Si des catastrophes environnementales m'affectent directement de mon vivant, j'aviserai en temps utile.
    Ce qui ne m'empêche pas de me déplacer à vélo plutôt qu'en puante bagnole à pétrole (mais honnêtement, c'est plus pour faire un peu d'exercice pour la santé que pour sauver la planète), ni de détester le gaspillage.
    Tu peux enlever le "Si" : à grands coups de pesticides on y a droit, il faut lire (tout en bas à gauche, mais ça doit pouvoir se trouver en librairie) ce "Nous voulons des coquelicots", c'est terrifiant.
    Et c'est vrai qu'elles puent, les bagnoles (puisque moi aussi je pédale dans mon village, comme toi pas pour sauver la planète, ça c'est l'effet bonus, plutôt pour entretenir ce qui me sert de corps, mais in fine je me demande si c'est une bonne idée, cerné par des champs remplis de produits toxiques...

    EDIT : un MP sympathique ( A.) m'a donné des nouvelles de la "petite fille nue", vous pouvez les lire ici.
    Il a à vivre sa vie comme ça et il est mûr sur ce mur se creusant la tête : peutêtre qu'il peut être sûr, etc.
    Oui, je milite pour l'orthographe et le respect du trait d'union à l'impératif.
    Après avoir posté, relisez-vous ! Et en cas d'erreur ou d'oubli, il existe un bouton « Modifier », à utiliser sans modération
    On a des lois pour protéger les remboursements aux faiseurs d’argent. On n’en a pas pour empêcher un être humain de mourir de misère.
    Mes 2 cts,
    --
    jp

  11. #11
    Expert éminent sénior
    Avatar de Jipété
    Profil pro
    Inscrit en
    juillet 2006
    Messages
    7 905
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2006
    Messages : 7 905
    Points : 11 312
    Points
    11 312

    Par défaut

    Citation Envoyé par Seabirds Voir le message
    C'est d'ailleurs aussi le point de vue de divers experts énergie-climat: même si on est en train de rater la fenêtre temporelle des 1.5°C ou sans doute même 2°C (ce qui nous aurait permis d'éviter que ça fasse trop mal), il n'est pas trop tard pour incurver nos émissions carbone vers des trajectoires moins dramatiques que le scénario d'émission maximum. A vrai dire, au point où on en est, chaque dixième de degré gagné épargne des vies, donc j'ai du mal à rester inactif !
    C'est beau et bon de te lire, mais comment réagir, comment rester les bras croisés pendant que les usines chinoises tournent à plein régime pour fabriquer tout un tas d'engins qui vont débouler par chez nous à grands coups de promos dès mars-avril, je veux parler des.. climatiseurs, cet appareil dramatique qui rajoute sa chaleur de fonctionnement et ses évacuations à un environnement déjà chaud, le comble de l'absurdité et pourtant, guettez les pubs, dans trois mois, vous verrez bien...

    Un gouvernement responsable les interdirait purement et simplement (en faisant une petite, toute petite exception pour le secteur médical), et ordonnerait de les désinstaller des bagnoles, des trains, des bateaux.
    Sinon, c'est une bande de moins que rien.
    Il a à vivre sa vie comme ça et il est mûr sur ce mur se creusant la tête : peutêtre qu'il peut être sûr, etc.
    Oui, je milite pour l'orthographe et le respect du trait d'union à l'impératif.
    Après avoir posté, relisez-vous ! Et en cas d'erreur ou d'oubli, il existe un bouton « Modifier », à utiliser sans modération
    On a des lois pour protéger les remboursements aux faiseurs d’argent. On n’en a pas pour empêcher un être humain de mourir de misère.
    Mes 2 cts,
    --
    jp

  12. #12
    Membre averti Avatar de Seabirds
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    avril 2015
    Messages
    256
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : Agroalimentaire - Agriculture

    Informations forums :
    Inscription : avril 2015
    Messages : 256
    Points : 307
    Points
    307

    Par défaut

    Citation Envoyé par Jipété
    Un gouvernement responsable les interdirait purement et simplement (en faisant une petite, toute petite exception pour le secteur médical), et ordonnerait de les désinstaller des bagnoles, des trains, des bateaux.
    Sinon, c'est une bande de moins que rien.
    Oh, mais on va y venir. Ne serait-ce que parce que nos politiques se rendent comptent que c'est la merde absolue et qu'on risque beaucoup de morts (50 ans que les scientifiques les avertissent, c'est pas trop tôt ). La question c'est de savoir quand est-ce qu'il vont commencer à prendre des mesures coercitives, et surtout comment la population va réagir ... Les gilets jaunes face à la taxe carbone me donnent un mauvais pressentiment Mais bon, du coup les gens fermeront leur gueule et arrêteront de râler quand ils auront plus à bouffer ("j'aurais su, j'aurais peut-être pas acheté cet iphone en 2018").

    Citation Envoyé par wolinn
    Maintenant, je comprends que des plus jeunes soient un peu stressés, parce que c'est leur première "fin du monde", et qu'évidemment, cette fois-ci, c'est la bonne.
    Heu lol bah disons que cette fois-ci, c'est chaque citoyen qui a la valise nucléaire dans les mains, et que pour cette raison cette crise climatique/environnementale va être infiniment plus difficile à résoudre que la guerre froide ou même la seconde guerre mondiale. Et puis heureusement qu'on stresse, j'ai pas du tout envie de voir ma région (les Landes) calcinées par des incendies majeurs en 2040 et ma ville détruite comme l'a été Calistoga en Californie ! Penser qu'il n'y aura pas de morts chez nous c'est illusoire, ne serait-ce que lorsqu'on se renseigne sur les statistiques de surmortalité dans les vagues de chaleurs (et non, en période de décrue énergétique on ne pourra plus se payer les climatiseurs ).

    Citation Envoyé par wolinn
    Si des catastrophes environnementales m'affectent directement de mon vivant, j'aviserai en temps utile.
    Je comprends l'attitude, mais à cause de l'inertie du système climatique, quand on va se taper les premières catastrophes (incendies majeurs, sécheresses, pénurie alimentaire ...) il sera bien trop tard pour faire marche arrière. Le carbone que l'on émet maintenant va mettre des milliers d'années à être résorbés, et même si on arrêtait toutes les émissions maintenant le climat continuerait à se réchauffer (un peu moins cela dit). C'est bien tout le problème du réchauffement climatique: il faut que les populations anticipent et agissent bien avant d'en avoir subi les effets. Autrement dit, il faut payer "un peu" à court terme pour pas payer "beaucoup beaucoup beaucoup" à moyen terme.

    Citation Envoyé par wolinn
    Ce qui ne m'empêche pas de me déplacer à vélo plutôt qu'en puante bagnole à pétrole (mais honnêtement, c'est plus pour faire un peu d'exercice pour la santé que pour sauver la planète), ni de détester le gaspillage.
    Bon bah c'est cool ça, au moins ça va dans le bon sens.
    Le débutant, lui, ignore qu'il ignore à ce point, il est fier de ses premiers succès, bien plus qu'il n'est conscient de l'étendue de ce qu'il ne sait pas, dès qu'il progresse en revanche, dès que s'accroît ce qu'il sait, il commence à saisir tout ce qui manque encore à son savoir. Qui sait peu ignore aussi très peu. [Roger Pol-Droit]
    Github
    Mon tout premier projet: une bibliothèque de simulation de génétique des populations

  13. #13
    Membre chevronné

    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    juin 2012
    Messages
    1 036
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité
    Secteur : Biens de consommation

    Informations forums :
    Inscription : juin 2012
    Messages : 1 036
    Points : 2 013
    Points
    2 013

    Par défaut

    Les gilets jaunes face à la taxe carbone me donnent un mauvais pressentiment
    Ça va très au delà de la taxe carbone mais en fin de compte le principe reste le même. La taxe carbone, la limitation à 80, les nouvelles normes du CT, etc... Ce n'est qu'un moyen de nous faire payer pour ne pas réparer les dégâts provoqués par ceux qui nous parasitent, alors mieux vaut ne plus payer, si ça tourne au désastre au moins ces chiens crèveront avec nous.

    L'écologie à la Française est une vaste fumisterie. Le "tout électrique" tant vanté va faire mal quant on ne saura plus quoi faire des batteries foutues, quant il faudra banquer pour désosser les centrales nucléaires, j'en passe et des meilleures. Le tout électrique sera dans une vingtaine d'années ce qu'est le combustible fossile aujourd’hui.

    Heu lol bah disons que cette fois-ci, c'est chaque citoyen qui a la valise nucléaire dans les mains,
    ??? Le citoyen il n'a rien du tout, il ne fait que bouffer de la propagande. Ex: La prime à la casse. Personne ne donne de chiffres en terme de coût de pollution mais construire une caisse neuve et recycler l'ancienne me semble bien plus polluant que des milliers de kilomètres de route avec un vieux coucou.
    Pour ça comme pour le reste une solution serait sans doute d'arrêter de produire du neuf et d'user l'ancien jusqu'a la corde mais faire ça c'est la guerre civile assurée. Même les "écolos" les plus purs et durs se mettront à hurler "Nos emplooooiiiiiis !!!!!!!!!!"

    il faut payer "un peu" à court terme pour pas payer "beaucoup beaucoup beaucoup" à moyen terme.
    Mouais, la fameuse "prime à la casse" semble avoir couillonné pas mal de monde concessionnaires comme particuliers qui attendent depuis des mois qu'elle leur soit versée. Une partie des fonds alloués à cette prime se sont trouvés mystérieusement affectés ailleurs...
    Qui prend-on pour des cons ? Se souvenir de la célèbre vignette auto destinée aux vieux et qui n'en ont jamais vu un seul centime bien que le racket aie duré des décennies.

    Alors le baratin, fini, lessivé, terminé. J'y croirais le jour ou ils reliront et surtout comprendront Malthus mais si ça devait arriver je ne serais sans doute plus la pour le voir.

  14. #14
    Modérateur
    Avatar de Marco46
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    3 809
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 3 809
    Points : 15 156
    Points
    15 156

    Par défaut

    Citation Envoyé par Seabirds Voir le message
    J'ai personnellement énormément de mal à m'imaginer en 2030-2050. J'avais jusqu'à cette année l'impression qu'on avait le temps, que les conséquences étaient assez lointaines (2100), mais le réchauffement climatique semble s'emballer (les phénomènes prennent de vitesse les prédictions scientifiques), et maintenant il semble assez clair que l'on va aller taper dans le mur de mon vivant (j'ai même pas 30 ans, j'ai bien l'impression que je vais pas vieillir bien vieux).
    Si on prend les problèmes par ordre chronologique, le premier sur lequel on bute c'est la diminution de l'énergie disponible par tête de pipe et en particulier sur les transports (le pétrole) qui régissent la mondialisation et l'économie. Le phénomène a démarré en 2005 avec le pic de production de pétrole conventionnel qui a été largement atténué par la mise en production des sites de gaz de schistes. Mais ça permet seulement d'obtenir un plateau. La question étant jusqu'à quand. Au mieux une décennie.

    Lorsque la taille du gâteau pétrolier va décroître alors que la population continue d'augmenter là on va vraiment voir apparaître des problèmes énormes. C'est pour n'importe quand entre maintenant et 2030.

    Donc sans vouloir te faire peur, les vrais gros gros ennuis c'est pas pour 2050 c'est pour tout de suite. On a eu un avant goût sévère en 2008, on voit assez bien les conséquences d'une tension sur les carburants en France avec les gilets jaunes en 2018. Je te laisse imaginer le bordel qui ça va donner quand le prix à la pompe explosera tous les records. On peut retourner à l'état de nature économique (le terme intellectuel pour "barbarie") en quelques semaines pour une durée inconnue. C'est tout à fait possible, c'est même malheureusement très probable que l'on connaîtra ce genre d'épisodes dans un futur proche.

    Le meilleur point d'entrée possible sur ce sujet (l'effondrement des sociétés thermo-industrielles) à ma connaissance c'est une conférence de Matthieu Auzanneau :



    Tout ça pour dire que on est déjà la tête dans le mur, simplement la perception du temps n'est pas la même selon que l'on raisonne du point de vue de son quotidien ou du point de vue des civilisations sur une plage de temps de plusieurs décennies. On est déjà dedans. C'est le début des emmerdes.

    Un super condensé en 5 minutes :



    Pour ce qui est du changement climatique il n'y a aucune chance de voir une quelconque amélioration. Résoudre le problème à l'échelle des états ça veut dire réduire sa consommation énergétique donc sa puissance. Ça n'arrivera jamais. Et on ne peut rien faire d'efficace à titre individuel, à part ne plus prendre l'avion, covoiturer et éviter de manger du boeuf. La plupart des mesures efficaces demandent de disposer d'un capital financier inaccessible à trop de monde. Une chose utile qui ne coûte rien à part du temps c'est de se documenter et de parler de ces sujets autour de soi. Mais il faut y aller à doses homéopathiques parce que le sujet est éminemment anxiogène. Pratique pour flinguer une soirée mais pas terrible pour socialiser. Pratique pour démarrer une belle dépression aussi. Mais plus le niveau d'information global augmente plus on a de chances d'obtenir des choses utiles quand ça partira en vrille. Par exemple si les gilets jaunes étaient correctement informés ils demanderaient autre chose que du pouvoir d'achat au gouvernement. Mais le problème c'est que le gouvernement lui-même et en particulier ce cuistre de Macron n'ont pas la moindre petite idée du problème.

    On a cramé 150 milliards pour installer des éoliennes et des panneaux solaires qui ont un bilan carbone neutre et ne servent à rien pour les transports alors qu'on a de l'électrique nucléaire qui ne produit pas de CO2. Et à côté de ça on ne fait rien pour aider les gens à consommer moins de carburant et supprimer le chauffage au fioul. Nos dirigeants sont totalement à côté de la plaque, c'est le véritable drame, il y aurait des centaines de choses à faire immédiatement qui auraient des effets concrets et tangibles pour la population en seulement quelques années mais on fait juste n'importe quoi.
    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "Les richesses naturelles sont inépuisables, car, sans cela, nous ne les obtiendrions pas gratuitement. Ne pouvant être ni multipliées ni épuisées, elles ne sont pas l’objet des sciences économiques."
    Jean-Baptiste Say, Traité d'économie politique, 1803.

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

  15. #15
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Ingénieur R&D
    Inscrit en
    mai 2016
    Messages
    286
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur R&D
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2016
    Messages : 286
    Points : 1 070
    Points
    1 070

    Par défaut

    Citation Envoyé par Seabirds Voir le message
    ...

    Je comprends l'attitude, mais à cause de l'inertie du système climatique, quand on va se taper les premières catastrophes (incendies majeurs, sécheresses, pénurie alimentaire ...) il sera bien trop tard pour faire marche arrière. Le carbone que l'on émet maintenant va mettre des milliers d'années à être résorbés, et même si on arrêtait toutes les émissions maintenant le climat continuerait à se réchauffer (un peu moins cela dit). C'est bien tout le problème du réchauffement climatique: il faut que les populations anticipent et agissent bien avant d'en avoir subi les effets. Autrement dit, il faut payer "un peu" à court terme pour pas payer "beaucoup beaucoup beaucoup" à moyen terme.
    ...
    Il y a un malentendu. Je voulais dire que si le climat change de façon notable, eh bien je prendrais mes dispositions et m'adapterai en temps utile, comme l'ont fait mes ancêtres depuis des millénaires.
    Et puis il y a des millions de gens qui vivent au pied de volcans en activité ou sur des failles sismiques, donc des vraies épées de Damoclès qui peuvent changer leur vie en quelques minutes, et qui ne paraissent pas particulièrement stressés pour autant au quotidien. San Francisco et St Pierre de la Martinique (au pied de la montagne Pelée) ont été reconstruites au même endroit.
    Alors un changement climatique sur plusieurs décennies, et des étés un peu plus chaud...
    Même pas peur
    Même si on a le climat de la Californie ou de l'Espagne, ces contrées ne sont pas inhabitables il me semble, même sans climatisation.

    Une raison pour arrêter de brûler n'importe comment des milliards de tonnes d'hydrocarbures est que la pollution produite pose des problèmes de santé publique concrets et indiscutables maintenant, d'une part, et que ces ressources sont amenées à se raréfier, d'autre part.
    Même si tout le pétrole que tu pourrais économiser par des comportements vertueux sera brûlé par quelqu'un d'autre à l'autre bout du monde, jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus et/ou soit trop coûteux à extraire, ou qu'on ait trouvé mieux, il y a quand même un intérêt à arrêter de le brûler en France. On respirera tout de suite un peu mieux, et ça ne fera peut-être pas de mal non plus à notre balance commerciale et à notre indépendance.

  16. #16
    Modérateur
    Avatar de Marco46
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    3 809
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 3 809
    Points : 15 156
    Points
    15 156

    Par défaut

    Citation Envoyé par wolinn Voir le message
    Même si on a le climat de la Californie ou de l'Espagne, ces contrées ne sont pas inhabitables il me semble, même sans climatisation.
    A +5 degrés on aura un climat plus proche du Sahara que de l'Espagne hein ... Pour rappel -5 c'est de la Toundra jusqu'à Perpignan.

    Ils vont être beaux les terroirs français.
    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "Les richesses naturelles sont inépuisables, car, sans cela, nous ne les obtiendrions pas gratuitement. Ne pouvant être ni multipliées ni épuisées, elles ne sont pas l’objet des sciences économiques."
    Jean-Baptiste Say, Traité d'économie politique, 1803.

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

  17. #17
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    février 2018
    Messages
    125
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : février 2018
    Messages : 125
    Points : 31
    Points
    31

    Par défaut

    Citation Envoyé par Jipété Voir le message
    Qu'est-ce que tu essaie de nous vendre ? Qu'il ne faut rien faire parce que tout va bien ?
    C'est le résultat de trois calculs élémentaires, à la portée de n'importe qui.
    C'est censé vous faire réfléchir, pas seulement attiser votre caractère naturellement soupçonneux de petit brigadier rouge qui n'a strictement rien à opposer en dehors de l'ethno-écolo-masochisme habituel.

    Même les 'scientifiques' de Slate, en 2009, élevaient ce chiffre à 2,67 milliards de tonnes pour 11 milliards d'habitants http://www.slate.fr/story/9267/est-c...ent-climatique ... tout en nous prenant carrément pour des imbéciles, en nous faisant savoir, sans rire, que comme par hasard, il se trouve que "ce carbone est le même que celui qui est absorbé dans l'atmosphère par les plantes que nous cultivons pour manger" (tiens donc... avec quelques milliards d'habitants en moins sur la Terre, il n'y aurait donc plus de problème d'effet de serre, puisque la pompe carbonique végétale est si performante...)

    Et puis, cette petite considération nous conduit à affirmer qu'une apnée collective quotidienne de 40 secondes nous permettrait d'épargner 1,3 millions de tonnes d'émissions de CO² chaque année... il n'y a pas de petites économies !

    D'ailleurs, en tant que "Nouveau Candidat au Club" je vous suggère de replacer ce topic dans la bonne section, la section "humour", dans laquelle il a été initialement publié, et ce même si le quatrième degré de Seabirds (qui doit bien se marrer derrière son écran) a pour le moment du mal a être entendu.

  18. #18
    Membre émérite
    Avatar de ymoreau
    Homme Profil pro
    Ingénieur étude et développement
    Inscrit en
    septembre 2005
    Messages
    1 154
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur étude et développement
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2005
    Messages : 1 154
    Points : 2 811
    Points
    2 811

    Par défaut

    Citation Envoyé par Buffet_froid Voir le message
    ...
    Soit, pour 7 milliards d'habitants, un peu plus de 2 milliards de tonnes de CO² rejetés dans l'atmosphère chaque année rien qu'en respirant !
    Et encore, c'est sans compter les autres mammifères, chiens, chats, chevaux et autres vaches qui pètent...

    Pour comparaison, le trafic maritime mondial rejette l'ordre de 1 à 1,5 milliards de tonnes de CO² annuels...
    Citation Envoyé par Buffet_froid Voir le message
    C'est censé vous faire réfléchir, pas seulement attiser votre caractère naturellement soupçonneux de petit brigadier rouge qui n'a strictement rien à opposer en dehors de l'ethno-écolo-masochisme habituel.
    C'est vrai nous aussi on produit du C0², mais 2 milliards de tonnes sur les 32 environ (uniquement d'activité humaines) de ces dernières années ça laisse de la marge de manoeuvre, ça laisse pas mal d'autres domaines où réduire les émissions avant d'accuser nos poumons qui nous sont un peu plus vitaux que les paquebots.

    C'est le même raisonnement que "faire pousser du soja pour les vegans ça pollue aussi donc vaut mieux manger de la viande", c'est vrai oui ça pollue aussi, effectivement la vie n'est pas binaire avec le bien et le pas bien. Ce qui compte ce sont les proportions. Ça pollue aussi, mais beaucoup moins, et c'est ça qui compte.

  19. #19
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    février 2003
    Messages
    2 065
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : Belgique

    Informations forums :
    Inscription : février 2003
    Messages : 2 065
    Points : 4 030
    Points
    4 030

    Par défaut

    Citation Envoyé par ymoreau Voir le message
    C'est vrai nous aussi on produit du C0², mais 2 milliards de tonnes sur les 32 environ (uniquement d'activité humaines) de ces dernières années ça laisse de la marge de manoeuvre, ça laisse pas mal d'autres domaines où réduire les émissions avant d'accuser nos poumons qui nous sont un peu plus vitaux que les paquebots.
    Sinon entre 38°C normale et les 42°C du à une forte fièvre il n'y a pas de grosse différence... A part que tu es juste mort.
    Sinon entre être 10 cm au dessus de l'eau ou 10 cm sous l'eau il n'y pas de grosse différence... A part que tu es juste mort

    (ps: non je n'assimile pas le changement climatique à la mort de l'humanité)
    Je ne suis qu'un pauvre débutant alors ne frappez pas si mes idées ne sont pas bonnes

  20. #20
    Membre émérite
    Avatar de ymoreau
    Homme Profil pro
    Ingénieur étude et développement
    Inscrit en
    septembre 2005
    Messages
    1 154
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur étude et développement
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2005
    Messages : 1 154
    Points : 2 811
    Points
    2 811

    Par défaut

    À aucun moment je n'ai dit qu'il n'y avait aucune différence... J'ai dit qu'il y avait d'autres sources de C0² sur lesquelles agir. Qu'on commence pas à croire que la respiration humaine est la source principale et majoritaire et que tout les autres changements ne servent à rien.

Discussions similaires

  1. Réponses: 3
    Dernier message: 10/03/2015, 12h46
  2. Appeler une fonction avec/sans parenthèses
    Par haypo dans le forum Algorithmes et structures de données
    Réponses: 8
    Dernier message: 29/12/2002, 19h48
  3. Réponses: 4
    Dernier message: 07/12/2002, 08h34
  4. Appel de procédure...
    Par AmaX dans le forum Langage
    Réponses: 4
    Dernier message: 24/11/2002, 18h48
  5. appel de fichier d'Aide
    Par Atrebate62 dans le forum Composants VCL
    Réponses: 5
    Dernier message: 24/09/2002, 15h13

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo